Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 34 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

[CR de PRO/BROKER] une chaine comme je les aime

Message » 09 Juil 2005 16:16

Note de HCFR :
Ce compte-rendu est realisé par un professionnel de la Hifi ou du Home-cinema. Il est donc susceptible d'entrer dans le cadre d'une communication commerciale. Pour connaître le revendeur du produit le plus proche de chez vous, vous pouvez vous adresser au distributeurs


http://www.quad-hifi.co.uk/
http://www.jm-reynaud.com/


Il y a bien longtemps que je n’ai pas fait de CR . Trop pris par mes nouvelles activités ? Un peu ; déjà blasé ? Sûrement pas.

J’apprécie avant tout les systèmes sereins, les chaînes avec lesquelles on ne se pose pas de questions psycho métaphysico acoustique du genre : « le haut medium du lecteur cd n’est pas en totale cohérence avec l’extrême grave des enceintes » La sérénité va de pair avec la sécurité et la pérennité des produits. Aussi depuis que je travaille dans le secteur pro je cherche à composer des chaînes dans cette optique.

Ce n’est donc pas le CR d’un élément en particulier mais celui d’un système que j’ai pu monter et qui correspond à cet état d’esprit.

N’attendez pas ici à lire qui fait quoi mais plutôt une appréciation globale, un résultat d’écoute

Les éléments :

Lecteur Quad CDP99
Amplification Quad Pré99 et 909
Enceintes : Jean Marie Reynaud Evolution III
Cable modulation Ecosse « the baton » HP Oehlbach 5600 bitech.

Image

Image

Image

Est il besoin de présenter Quad et JMR ?

Quad, maison anglaise fondée en 1936 par Peter Walker qui a mis au point et commercialisé le fameux panneau ESL57 l’ampli 405 dont le système « Current duping » est toujours d’actualité puisqu’il est encore employé dans le 909 dont il est question ici.

Jean Marie Reynaud : C’est en 1967 que Jean Marie Reynaud fonde la société qui porte son nom. Sa première enceinte commercialisée fut, si mes souvenirs sont exacts, la « menuet » puis suivirent les Toccata, sonate, Opéra, Opus, Référence la série XO, l’offrande.. et ce n’est pas fini, ceux d’entre vous qui sont allé au salon au Sofitel Sèvres ont pu découvrir une nouvelle enceinte issue de l’esprit fertile du Maître de Barbezieux.

Quand je vous parle de pérennité…

Image

Venons en à l’écoute.

Il n’y a pas à se poser de question avec un tel système. J’ai passé quelques mètres cubes de CD et je n’ai pas trouvé grand-chose à redire. Les coupeurs de décibels en quatre ne seront pas forcement satisfaits, les fous furieux de la viande autour de l’os avec du gras en plus passeront leur chemin, les chirurgiens utilisateurs de bistouri et scalpel se sauveront en courant par contre les amateurs de musiques, les hédonistes qui souhaitent écouter un bon morceau de jazz avec un verre de whisky sur la table du salon ou ceux qui se délectent du concerto pour piano n° 5 de Beethoven par Arrau un verre de cognac à la main et même ceux qui se passent un bon vieux Floyd avec un Coca seront aux anges. Tout passe sans aucune fatigue auditive, sans agressivité d’aucune sorte. Le message sonore est retranscrit de façon propre et cohérente, avec une belle scène sonore aussi bien en largeur qu’en profondeur. Les instruments ont du coffre, sur un de mes morceaux fétiche « jacaras » (les castagnettes pour ceux qui connaissent) la guitare sonne dans son entièreté, les cordes, mais aussi la caisse de résonance. Sur The great gig in the sky la voix ne semble jamais forcée, elle est naturelle et monte sans avoir la désagréable impression que la choriste s’égosille, preuve que le registre aigu est propre, file haut et est parfaitement intégré. Quant au grave, la contrebasse de Ray Brown jouant « we get request » en compagnie d’Oscar Peterson sonne avec toute la granulosité quand l’archet frotte les cordes mère grand, quand il attaque le jeu avec les doigts on entend non seulement tout le son et le volume de l’instrument mais aussi, et de façon très distincte Ray Brown fredonner. Je n’ai pas souvent le temps, au magasin, de prendre le temps d’écouter une œuvre dans son entièreté mais hier je suis arrivé une heure avant l’ouverture et j’ai pu profiter de cette heure pour écouter le concerto n° 5 de Beethoven par Arrau (sans le cognac mais avec un café)
Inutile de se répandre en commentaires dithyrambiques sur cette chaîne, cela ne sert à rien le plaisir qu’elle procure à l’écoute parle de lui-même I
LaurentV
 
Messages: 11729
Inscription: 04 Mar 2002 2:00
Localisation: du coté de Versailles
  • offline

Message » 09 Juil 2005 16:38

Inutile de se répandre en commentaires dithyrambiques sur cette chaîne, cela ne sert à rien le plaisir qu’elle procure à l’écoute parle de lui-même I


C'est quand même ce que tu fais... et quelque chose me dit que tu es dans le vrai !

la précision des Evolution 3 qui ont, en plus, tout du caméléon vu comment elles réagissent à ce qu'on met devant (sauf peut-être qu'il faudrait pas les secouer trop fort avec un disque d'ACDC précédé d'un tel ampli dans une grande pièce) m'avait étonné quand je les avais entendues, avec toi et Boudze et Julien chez Odouble, et une seconde fois quelques jours plus tard.

Et puis Quad, c'est beau, sobre, solide, sérieux : le meilleur qu'on puisse avoir pour un prix honnête disait Mr Walker père fondateur de la maison. Maison qui n'a pas failli à cette juste idée de ce que peut être la hifi de grande qualité pour amoureux de la musique aisé mais pas fortuné. Et qui veulent avoir l'esprit tranquille.

On savait que tu étais matinal, mais arriver une heure plus tôt au boulot pour écouter de la musique, ça c'est de la conscience professionnelle... et de ça mon plus Laurent on le savait d'jà !


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message