Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 20 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

CR électroniques VINCENT

Message » 06 Oct 2002 13:26

Salut à tous,

Hier, je suis allé écouter les électroniques VINCENT chez ADHF.

C’est le sympathique Lionel qui s’est occupé de moi avec patience.

Le système était composé comme suit :

Source : Drive TEAC P30 + Convertisseur Bel Canto DAC2
Amplification : Préampli VINCENT SA91 + 2 Blocs Mono VINCENT SP991
Enceintes : Martin Logan Ascent et Thiel 1.6

Difficile de juger juste de l’amplification alors que je ne connais aucun des éléments individuellement.

Mais voici quand même mes impressions :

Tout d’abord le design ; ces appareils sont superbes dans leur robe acier brossé, ils inspirent confiance. On sent qu’on a affaire à des appareils robustes et fiables. Le préampli aussi est très joli, assez plat par rapport aux blocs mono. Seul hic, celui-ci est muni de 2 boutons de volume indépendants un pour le canal droit et un pour le canal gauche, construction double mono oblige. Pas de télécommande non plus.
Pas très pratique mais un autre modèle est disponible avec un seul bouton de volume et une telco pour 300 Euros de plus, c’est le SA93.

On commence l’écoute avec « So What » de Miles Davis (Album Kind of Blue). De toute évidence, ces électroniques sont très rapides, ça ne traîne pas. Les instruments ont de belles dimensions en hauteur comme en largeur mais il n’y a pas de profondeur et la stéréo est trop marquée (problème de placement des enceintes je pense).
Les cymbales sont très présentes sans agressivité (on n’écoute pas très fort) ; la trompette de Miles a un grain très agréable mais me semble un peu plus pauvre en timbres que d’habitude.
De toute évidence, la source extrait beaucoup d’informations de la rondelle et les VINCENT les laissent bien passer. Très belle séparation des instruments.
Par contre, le grave me paraît un peu fouilli (la contrebasse est difficilement lisible), il mériterait d’être plus court et plus tendu. Le changement d’enceintes confirmera que cela venait des Martin Logan peut-être mal positionnées ou trop généreuses pour la pièce.

Les morceaux s’enchaînent et confirment mes premières impressions c’est dynamique, neutre, le grave ne manque pas d’autorité. Ces amplis semblent aptes à driver n'importe quelle charge, des Martin Logan Ascent c'est dèjà pas mal !

Je fais part à Lionel du fait que les timbres semblent manquer de « couleurs » ; sur ce, il me propose de remplacer le préampli VINCENT par un Audio Research d’occase SP15, je dis oui. Malgré un problème de branchement qui m’a empêché d’écouter dans de bonnes conditions, c’est plus riche et les attaques sont plus nettes.

Il remet le pré VINCENT et remplace les Martin Logan par les Thiel 1.6. Tout de suite, on retrouve des volumes en hauteur et en largeur plus proches de ce que je connais. La scène sonore est plus en arrière, il y a de la profondeur maintenant et je retrouve la magnifique précision chirurgicale que j’avais déjà entendue avec les 1.5. Le grave aussi y a gagné il est plus tendu et moins opulent.
Par contre, c’est plus sec, moins matérialisé.

Sur « Summertime » par Fazil Say, les VINCENT respectent moins bien les écarts dynamiques que le Naim NAP250 que j’ai écouté la veille.

Sur « Take Five » par le Dave Brubeck Quartet, je n’ai jamais vu/entendu le piano aussi présent qu’avec ces Thiel, très stable et bien en retrait de l’enceinte droite. Par contre le saxo alto de Desmond manque de chaleur et de fluidité et j’ai du mal à taper du pied.

Cette impression s’est confirmée sur « Les Passantes » chantée par Cabrel (Album Live Acoustique « Double Tour »). Le morceau commence par des applaudissements qui m’ont paru plus explosifs et agressifs que chez moi. Puis arrive une intro guitare qui confirme la pauvreté des timbres et des harmoniques. Et enfin la voix de Cabrel est bien posée (chez moi elle est un peu trop gonflée) mais elle est maigre, elle manque de matière. Je pense que ces défauts sont plus à imputer à la source qu’à l’amplification.

Pour terminer, Lionel a remis les Martin Logan. Je préfère finalement, c’est plus matérialisé, plus sensuel même si la scène sonore n’est pas trop réaliste.

Voilà donc de bonnes électroniques belles, solides, neutres et dynamiques qui plairont à beaucoup. En ce qui me concerne, j’ai bien aimé.

Au chapitre des reproches, je mettrais un manque de dynamique sur les transitoires (manque d’attaque), un son un peu décharné avec les Thiel et, enfin, elles ne me donnent pas envie de taper du pied.

Roro
RoroMinator
 
Messages: 3962
Inscription: 26 Oct 2001 2:00
Localisation: toulousecon !
  • offline

Annonce

Message par Google » 06 Oct 2002 13:26

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 06 Oct 2002 13:47

Roro,

Pourrais-tu faire une comparaison "CS1.6 - Ascent"
très brièvement "genre + et -", car je m'y perd un peu dans ton CR :oops:

Encore merci

Archi
:wink: :wink:
Archi
 
Messages: 7171
Inscription: 08 Mar 2002 2:00
Localisation: Liège / Belgique
  • offline

Message » 06 Oct 2002 16:24

Félicitation pour ton CR, Roro, de la bel ouvrage si je peux me permettre !
Theobald
 
Messages: 833
Inscription: 19 Sep 2002 9:18
Localisation: Paris
  • offline

Message » 06 Oct 2002 23:59

Au chapitre des reproches, je mettrais un manque de dynamique sur les transitoires (manque d’attaque)

un effet "apres- densen" certainement..... :)
en tout cas je retrouve un peu mes marques sur les thiel 1.6 : la plus belle scene sonore que j'ai entendu mais y manque un je ne sais quoi pour que ces enceintes soient la solution ideale....(peut etre manque un peu de personnalité, d'emotion pour faire passer le feeling.....on s'ennuit un peu quoi)....enfin tout est relatif : cette remarque est valable pour des enceintes dans les memes tarifs parce que la barre est deja haute
sbringer
 
Messages: 2181
Inscription: 13 Avr 2002 2:00
Localisation: ales (30)
  • offline

Message » 07 Oct 2002 13:07

Archi a écrit:Roro,

Pourrais-tu faire une comparaison "CS1.6 - Ascent"
très brièvement "genre + et -", car je m'y perd un peu dans ton CR :oops:

Encore merci

Archi
:wink: :wink:


D'abord le prix ; les 1.6 coûtent 24 000 francs français et les Ascent 46 000 francs français.

Ensuite l'image sonore ; celle des Martin Logan est déroutante : très grande en hauteur et largeur, pas de recul (la scène sonore est sur le plan des enceintes) et aucune profondeur ou très peu. La stéréo est trop marquée. Mais je crois honnêtement qu'elles étaient mal positionnées dans la pièce d'écoute.
Les 1.6 forment une image tridimensionnelle très belle derrière les enceintes ; la hauteur et la largeur sont plus petites mais il y a de la profondeur. Localisation très précise des instruments et interprètes. Rien à redire sur ce plan.

Les Ascent ont des timbres plus riches, l'écoute est plus matérialisée, plus douce.

Les 1.6 sont plus sèches, plus pauvres - attention au mariage. Par contre le grave est très bien tenu et ne bave pas, plus informatif, me semble-t-il, que les Martin Logan.

Le grave des Martin Logan était trop présent, trop envahissant - sur "Les Passantes" par Cabrel c'était un cauchemard. On a baissé le niveau de -3 dB sur les enceintes mais ça n'a pas suffit.

La transparence ? Je n'y ai pas trop fait attention. Je dirais que les Ascent laissaient entendre plus de choses du fait de la plus grande matérialisation des détails. Mais ce n'était pas le jour et la nuit.

Pour conclure, j'ai trouvé l'écoute sur les Martin Logan plus agréable malgré une scène sonore incohérente. Je comprends tout à fait que les gens qui ont de l'électrostatique ne veuillent pas en changer pour de l'électrodynamique.

Roro.
RoroMinator
 
Messages: 3962
Inscription: 26 Oct 2001 2:00
Localisation: toulousecon !
  • offline

Message » 07 Oct 2002 13:25

Merci Roro pour toutes ces précisions.

Archi
:wink: :wink:
Archi
 
Messages: 7171
Inscription: 08 Mar 2002 2:00
Localisation: Liège / Belgique
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message