Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

CR Focal/Accuphase DP500/E350/450/C2110/P4100/A45 - FINI!

Message » 15 Oct 2008 13:38

Bien j'ouvre le post sur les suites de mon écoute du 11 Octobre dernier chez Ronan, encore une écoute Marathon (encore) qui m'a permis de comparer les solutions suivantes:


1 - AU MENU

En introduction de ce CR je vais donc rappeler les grandes lignes des éléments impliqués dans l'écoute. Ce présent CR fait suite à un CR précédent que vous pourrez trouver ici pour mieux saisir le contexte et la démarche:

http://www.homecinema-fr.com/forum/viewtopic.php?f=1034&t=29893378

>>> Base de l'écoute:

- Source: Accuphase DP500
- Enceintes: Focal Electra 1037Be
- Câbles: Wireworld Eclipse en HP et en XLR
- Lieu: Audito Hifi HDG chez Elecson
- Présents: Wafette, Robert (Elecson) et votre serviteur
- Durée de l'écoute: 4 heures le matin, 1h30 l'après-midi.
- Alcoolémie des auditeurs: 0 gramme

Cette fois-ci je n'ai même pas pensé à prendre des photos :oops: J'oublierai plus c'est toujours sympa de pouvoir visualiser un peu l'ambiance.

>>> Variantes testées: amplification et préamplification:

- Accuphase E350 seul
- Accuphase E450 seul
- Accuphase C2110 + P4100
- Accuphase C2110 + A45
- Accuphase DP500 en direct sur le P4100

>>> Aussi testé ce jour-là toujours avec la DP500 et les Focal Electra 1037Be (un petit bonus pour la curiosité)

- McIntosh MA7000
- PassLabs INT150

>>> Objectifs de l'écoute:

- Se faire plaisir
- Aller plus loin dans le développement de mon système
- Confirmer l'impression faite par le A45 lors de ma précédente écoute, mais également mesurer le degré de pertinence de diverses évolutions possibles pour mon système
- Décider de la pertinence d'un upgrade de l'électronique d'amplification
- Qualitativement parlant nous cherchions à avancer sur les points suivants:
. maitrise des Electra irréprochable à volume d'écoute élevé, voir indécents, et donc conservation de la dynamique et de l'aération en toutes conditions
. gain en impact et en rapidité dans le grave sans incidence sur le reste du spectre quel que soit le volume d'écoute
. gain sur la dynamique en général, les Electra sont des enceintes vivantes nous voulions leur insuffler le petit plus nécessaire pour en profiter pleinement
. éviter la saturation qui se traduit sur certains morceaux de folie par un medium un peu dur

Nous n'avons pas de voisins directs DONC on aime se faire plaisir. Alors le volume n'est pas réglé en fonction des autres mais en fonction de nous! Aussi ... on aime allumer. :mdr: Mais pas au détriment de la qualité aussi... nous demandions à l'amplification de suivre notre rythme. Et le E350 malgré tout nous avait montré ses limites dans le cadre de notre utilisation :wink:


2 - LISTE DES CD ÉCOUTÉS (ET POURQUOI)


>>> Patricia Barber - Companion:

01 Barner companion.jpg
Barber - Companion
01 Barner companion.jpg (61.21 Kio) Vu 4527 fois

- Piste 7: Black Magic Woman

Cette piste est fabuleuse musicalement parlant bien entendu, mais également pour la quantité d'informations qu'elle contient. L'ambiance de salle, le public, le placement des instruments, la voix de Patricia, les percussions, la spacialisation, les sons cristallins, bref de quoi donner du fil à retorde au système de reproduction mais de quoi prendre une grande claque dans la figure quand le système fonctionne bien.

- Piste 5: Touch of Trash

Cette piste est riche en grave et en percussions, et au milieu de tout celà la voix de Patricia envoie des sifflantes qui peuvent vite se révéler cinglantes et fatigantes si le système est montant ou trop dur dans le medium. Un excellent test pour savoir s'il reste de l'énergie à l'ampli pour gérer aussi bien ce grave que le haut du spectre sans faiblir et transformer l'enceinte en ce qu'elle n'est pas.

- Piste 3: Like JT

J'adore cette piste pour la musique tout simplement. Mais au delà de ça, amusez-vous à enlever le cache de vos enceintes et regardez l'effet que produit la guitarre basse sur les membranes de vos enceintes...une façon de mesurer le taux de débattement des hauts parleur de grave :o C'est très impressionnant cette piste, et étonnamment alors que les HP bougent énormément, le grave doit rester parfaitement tenu, sans trainée, avec une grande profondeur. Ca change de massive attack hein :lol: parceque là au moins le grave il est clean.


>>> Mahler - Symphonie n°5 avec le Royal Concertgebouw Orchestra dirigé par Riccardo Chailly:

02 Mahler num 5.jpg
Mahler n°5
02 Mahler num 5.jpg (22.7 Kio) Vu 4512 fois

Bon là on est dans un de mes grands favoris et habituel pour mes écoutes. En même temps c'est un juge de paix. Il a beaucoup des ingrédients nécessaires pour se faire une idée précise d'un système. Et a l'avantage d'être non seulement artistiquement merveilleux, mais en plus particulièrement bien encodé et riches en micro informations. Là je vais être super précis vous allez voir:

- Piste 1 on est pas à la seconde près mais c'est pour situer un peu les passages

- 2' 10'': micro informations de bruits d'orchestre par exemple craquements de chaises, de pupitres, d'archers...
- 2' 23'': cymbales qui ne doivent surtout pas être agressives mais par contre rester majestueuses et amples dans la diffusion
- 2' 35'': fortissimo d'orchestre qui ne doit pas être agressif, là ça demande beaucoup à l'ampli en terme de dynamique pour que l'on conserve une parfaite lecture des différents pupitres et que la restitution ne se transforme pas en un gros bloc compact bruyant et sans subtilité. On DOIT conserver de l'aération pour que l'orchestre garde toute son ampleur. Pas facile!
- 5' 40'': de nouveau un fortissimo d'orchestre avec ce que ça implique comme difficulté pour le système de reproduction (non pas celui là ^^)
- 6' 45'': CLIMAX! Là c'est un point culminant, l'orchestre tout entier est en branle, c'est magistral!
- 7' 50'': les contrebasses nous font une descente dans le grave très profond, abyssal, on doit impérativement continuer à la distinguer très nettement au milieu des autres instruments, et continuer à percevoir le crin des archers pressé contre les cordes. Donc avoir du grave très profond mais nuancé et bien timbré
- 9' 48'': des roulements de timbales et puis.... du silence... et l'on continue à entendre les peaux vibrer....très très subtil, là on voit si le système est raffiné entre autres choses, mais raffiné dans la percussion, donc l'impact mais aussi le grave et puis les silences et harmoniques qui le remplissent...(paradoxal n'est-ce pas ^^)
- 11' 22'': re-fortissimo général.
- 12' 35'': alors un conseil: mettez à partir de 12' 10''... et puis laissez aller jusqu'à la fin de la piste 1.... au moment où les violoncelles et contrebasses concluent par un pizzicato particulièrement viril. Vous allez entendre les timbales jouant pianissimo, de l'infra qui doit garder toute sa structure, on doit percevoir non seulement le roulement des baguettes sur les percussions mais en plus percevoir la matière des embouts vous savez ceux tout gros tous ronds en coton blanc... incroyable... c'est extrêmement subtil ce passage.... et pour le reproduire correctement et vraiment percevoir tous ces détails c'est toute la chaine qui est importante de la source à l'enceinte.

On doit aussi régulièrement entendre le gong résonner. Ca ne doit pas se perdre dans l'orchestre mais se diffuser régulièrement dans le fond. Et dans cette dernière partie de la piste 1 également.

- Piste 2

Attaque des cordes, très lyrique, sublime, contrasté par rapport à la fin de la piste 1, laisser encore quelques minutes... pour le plaisir tout simplement...Aller encore une petite balise, à 7' 30'' vous devriez entendre le clapet des clarinettes qui s'ouvrent et se ferment (clarinettes ... je ne suis pas sur à 100% mais vous entendrez ce dont je veux parler... enfin normalement ;o))


>>> Porcupine Tree - Fear of a blank planet:

03 Porcupine.jpg
Porcupine
03 Porcupine.jpg (20.53 Kio) Vu 4503 fois

- Piste 3: Anesthetize

Bon pour déglinguer une paire de HP ce morceau. Oufti comme on dit chez nous. Alors ça ça pousse, ça pousse, ça pousse et ça ne relâche jamais la pression pendant 17 minutes!!! J'adoooOOOOOOOOoooore ce morceau. C'est peu de le dire. Et puis tout l'album en fait mais ce morceau.... et donc pour les test ce morceau me permet de me rendre compte du potentiel du système à bouger de l'air et à me taper dans les tripes. C'est du lourd du très lourd. Le Kodo de Korn à côté c'est très bien aussi mais ça c'est non stop pendant 17 minutes. Ca ne doit jamais être agressif, on doit avoir plein de matière derrière, et surtout.... on doit avoir envie de monter, de monter et encore de monter le bouton du volume, sans fin. Une excellent façon donc également de toucher de près les limites du système, dès que l'ampli va montrer des signes de faiblesse, ou les enceintes, ça va s'entendre tout de suite. Bref non seulement c'est bon à écouter, mais en plus c'est une épreuve pour le système testé.


>>> KORN - Unplugged:

Korn Unplugged.jpg
Korn unplugged
Korn Unplugged.jpg (30.71 Kio) Vu 4503 fois

- Piste 11: Throw me away

Pourquoi cette piste en particulier. A cause des KODO pour commencer :o Très impressionnant, quel impact, quelle rapidité et quel enregistrement c'est terriblement réaliste, jusqu'aux peaux qui continuent à vibrer, enfin bref très impressionnant... mais aussi très exigent pour le système. On a entendu de sacrées différences avec cette piste entre les diverses électroniques testées!!!! Un autre juge de paix niveau dynamique, impact, pression acoustique. Les attaques sont.... stupéfiantes. Et lorsque la guitarre et la voix se mettent en action, c'est vraiment excellent. Autant je ne suis pas fan de Korn, autant l'ami Rootrulez a bien eu raison de me recommander cet album. Je n'aime pas tout dedans mais certaines pistes sont sensationnelles, notamment sur le travail de rechercher que ce groupe habitué aux instruments électriques a du réaliser pour arriver à reproduire l'énergie que dégage leur musique... mais en acoustique. Très intéressant et passionnant à écouter. Et donc cette piste 11.... un carton!

Pour rappel un Kodo, c'est ça:
Image


>>> Radiohead - In rainbow:

Radiohead In Rainbow.jpg
Radiohead
Radiohead In Rainbow.jpg (72.77 Kio) Vu 4497 fois

- Piste 7: Reckoner

Cette piste est sublime. Une spatialisation de feu, c'est aérien, envoutant, j'adore. Les drums, la voix, la guitare, cette piste est géniale. On doit toujours sentir une certaine tension derrière, ça doit pousser, on doit entrer dans le morceau. Ca doit également rester très aéré, notamment les grelots et les cymbales, les toms, tout doit être parfaitement identifiable et défini, réparti dans l'espace.

- Piste 1: 15 step

Pareil ici: ça doit pousser fort, une tension permanente, ce morceau avance, tout le temps, inexorablement, c'est très rythmé, beaucoup de pression derrière, pas mal d'électronique quand même mais une bonne façon de se représenter les aptitudes du système à être vivant, sexy, à donner envie d'allumer, de monter le son A STOCK!

- Piste 3: Nude

Une épreuve pour le système sur le grave et la dynamique. Ecoutez, vous comprendrez. La pression ne redescend toujours pas avec ce morceau, et alors la voix au dessus sublime. J'adore ce morceau. D'ailleurs alors que je vous écris ces lignes, je me repasse chacun des extraits pour me remettre parfaitement dans le bain et vous faire partager les émotions qui reviennent en bloc de cette écoute de samedi passé. Ce Nude est génial, probablement un de mes morceaux préféré de l'album avec la piste 7. Si on s'embête.... c'est qu'il faut changer quelquechose dans son installation y'a pas photo. Bon il faut aimer aussi bien entendu :wink:

- Piste 4: Weird fishes arpeggi

Histoire de continuer sur la lancée des trois précédentes. Bref ces 4 pistes de Radiohead me permettent de mesurer les aptitudes du système à me donner du plaisir tout court. Et à me rentrer dans la peau. Avec le Porcupine Tree c'est assez complémentaire, une petite panoplie sympa pour aussi s'imaginer ce que le système peut donner comme prestation sur du live par exemple. Dynamique à souhait.


>>> Dvorak - Stabat Mater avec le Staatskapelle Dresden dirigé par Sinopoli:

- CD1 - piste 2

Enregistrement exceptionnel à mon sens. Un grave sublime, des voix enchanteresses! Alors cette piste 2 c'est une excellente plage de test pour un ensemble voix solistes + orchestre. Une bonne façon de tester les prestations lyriques du système 8)

- CD1 - piste 3

Et cette fois orchestre + choeurs. Sublime musicalement parlant, et alors du détail à chaque mesure, de quoi faire pour le système sur les timbres, la dynamique, l'aération, tout le registre spectral, bref pas facile pour un système le symphonique ou l'opéra. :mdr: Un système qui ne marche pas avec un orchestre symphonique il ne faut pas lui demander de fonctionner sur un live de Linkin Park ou de System of a down! PAs le même style musical, mais les sollicitations... sont à mon sens plus exigentes encore en musique classique parceque là les références des timbres sont très importantes.

******************************************************************************************************************************************************************************************

Voici donc de quoi se représenter les écoutes. Nous n'avons pars ressorti cette fois ci le Cabrel parceque nous savions d'office que ça fonctionnerait donc ici nous avions sélectionné une liste de CD et de pistes assez représentatives de notre recherche d'évolution. Il fallait des musiques complexes à reproduire en terme de dynamique, de grave, de timbres, d'aération. Nous devions ''stresser'' le système et le pousser dans ses derniers retranchements que ce soit dans l'excès ou justement au contraire dans la modération. Puisque pour nous un système qui fonctionne bien doit fonctionner dès les premiers millimètres de course du bouton de volume jusque dans certaines extrémités inavouables de positions de potentiomètre classées X. :mdr:

Alors on y va? Aller oui. Pourquoi je dis ''NOUS''. Et bien parceque wafette était partie prenante dans cette écoute mais également dans cette démarche de progression qualitative.
Dernière édition par Scaniris le 19 Oct 2008 15:57, édité 21 fois.
Scaniris
 
Messages: 9116
Inscription: 06 Juin 2007 11:51
  • offline

Annonce

Message par Google » 15 Oct 2008 13:38

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 15 Oct 2008 13:38

Nous voici donc arrivés chez Elecson. Il est tôt, Ronan nous fait une fleur comme nous venons de très loin. 9h00, nous voici donc dans l'auditorium. Robert la veille a tout mis en place. Les Electra se dressent face à nous, et le meuble est rempli d'électroniques Accuphase :P Le programme est chargé, nous attaquons directement avec le E350.

3 - ACCUPHASE E350 versus E450

Pourquoi le E350? Et bien pour se mettre dans l'oreille l'auditorium avec notre système. Difficile sinon de comparer des éléments entre eux. A la maison l'acoustique est différente! Aussi nous attaquons avec Barber et enchainons avec Mahler et Porcupine Tree. Ca finit de nous réveiller, et nous commençons à nous détendre après les 3 heures de route, nous sommes au calme avec de la bonne musique sur un système qui fonctionne vraiment bien. Un peu différemment de chez nous, mais tout aussi agréable dans ce contexte également.

Voilà nos tympans sont chauds :mdr: les électroniques aussi alors nous changeons d'ampli et passons sur le E450. Pour rappel lors de la dernière écoute nous avions déjà comparé le 350 et le 450 et conclu que les différences n'étaient pas si énormes que celà bien qu'elles soient tout de même intéressantes sur les 1037Be. Comme la fois passée l'écoute était orientée choix d'enceintes, nous allions donc cette fois bien nous concentrer sur les électroniques de préamplification et d'amplification.

Alors comme la fois passée ce qui se dégage surtout comme différentiel entre le E350 et le E450, c'est la tenue dans le grave et le gain en dynamique à volume plus élevé. En gros on peut pousser plus loin le bouton de volume avant d'arriver aux limites du système. Mais malgré tout, je ne suis pas stupéfait par les différences. Sur Mahler, l'orchestre gagne en assise et les pupitres qui travaillent sur le medium aigu sont un poil moins dur, du fait certainement que l'ampli est plus à l'aise pour tenir l'enceinte dans les fortissimi par exemple. MAis ce gain n'est pas colossal et revenu sur un niveau de volume élevé mais encore raisonnable, le différentiel s'atténue.

Pas de différence notoire en terme de sonorité, de timbres, d'aération, etc... en gros ce sont les mêmes intégrés, avec un avantage pour le E450 lorsque l'on monte le volume, on touche moins rapidement le niveau de saturation, et on conserve donc l'aération et le naturel indispensable pour qu'une écoute haut niveau reste confortable. Mais ne vous y trompez pas: les limites du E450 nous les avons aussi recontrées! Sur le Porcupine Tree, aucun des deux amplis ne tenait le rythme au dessus de 3 sur le bouton de volume. Étonnamment la restitution se durcissait et devenait compacte plus ou moins au même niveau de position du bouton de volume (presque, quelques millimètres en plus pour le 450 mais vous savez combien sur un ampli hifi un millimètre compte surtout avec ce système de contrôle de volume AAVA II). Quant aux Kodo de Korn... et bien nous verrons par la suite que ces deux intégrés ne tenaient plus la comparaison par rapport à leur copain le P4100. Mais ce sera plus loin.

Bref une différence oui. Mais justifie-t-elle l'upgrade dans mon cas.... NON.

Si j'avais acheté la chaine complète et que j'étais parti de rien, il est probable que j'aurais choisi le E450 et pas le E350. Pour avoir une certaine tranquillité et disons-le ne plus me poser de question. Enfin pas autant. Si donc l'on doit faire un choix pour les Electra 1037Be entre le 350 et le 450, autant partir tout de suite sur le 450. C'est la solution la plus raisonnable.

Nous verrons par la suite que le E550 ne peut pas être envisagé sur ces enceintes. Donc dans la gamme des intégrés Accuphase, le 350 et le 450 conviennent, avec une préférence pour le E450.

Bref ce que nous avions constaté déjà la fois passée se confirme. Peu d'écart sur ce système entre les deux intégrés. Une préférence pour le E450 sur les formations symphoniques et les morceaux pêchus ultra dynamiques et costauds dans le grave, on conserve une belle articulation dans le bas du spectre avec un impact conséquent, et une enceinte bien tenue sans accident de parcours. Le E350 aura tendance quand on le pousse à bout à pêcher sur la définition du grave et le confort dans le medium aigu qui va devenir un poil dur si on pousse vraiment.

Je ne vais pas trop m'attarder dessus parceque sinon je risque devenir encore plus redondants que je ne le suis déjà. Vous l'aurez compris, ça sonne Accuphase, c'est excellent, l'un et l'autre se justifieront selon les enceintes connectées et leurs exigences en terme de courant, mais hormis celà, ça sonne très proche l'un de l'autre ce qui rend impossible un commentaire fleuve et une liste de différences pléthorique.

>>> Synthèse

E350 et E450 sont d'excellents intégrés stéréo. Un bonheur, simple d'emploi, bourrés de fonctions qui feraient bondir certains puriste de la hifi mais que je trouve très agréables par exemple la balance, la possibilité de jouer sur la tonalité, le petit bouton ''COMP'' pour augmenter le niveau de grave sur des écoutes à très bas volume, et puis aussi des fonctionnalités fort pratiques comme le double bornier pour connecter 2 paires d'enceintes différentes (OU tester des câbles HP !!), comme la possibilité d'utiliser ces intégrés comme préampli, ou alors ampli de puissance, les possibilités d'extension (2 slots pour cartes optionnelles) etc...

La construction est irréprochable, ça respire la qualité, finition exceptionnelle (on en a pour son argent!), les VUmètre c'est vraiment agréable, ce côté un peu vintage, seule la télécommande détonne dans l'ensemble.

Ce qui va différencier les deux engins, ce sera l'enceinte que l'on y mettre à l'autre bout. Et le type d'écoute de l'audiophile utilisateur. Bref si vous envisagez un intégré Accuphase il faudra tester les deux modèles impérativement car il n'est pas certain que le E450 soit vraiment nécessaire! Le gain du E450 venant de sa puissance un peu supérieure qui lui permettra de tenir des enceintes plus gourmandes (mais probablement pas n'importe quoi non plus!) que le E350.

Pour le E450 je dirais donc en comparaison au E350:

++ pour la tenue à haut volume des Electra 1037Be avec un tassement limité de la dynamique quand on pousse vraiment, du moins qui survient moins vite
++ pour la tenue, l'articulation, la rapidité du grave (mais attention ce n'est pas immense comme différence!!!)

Et puis... c'est tout en fait.


4 - ACCUPHASE C2110 + P4100 et positionnement face au E350/E450

Après cette mise en bouche et ce sympathique comparatif entre le E350 et le E450, nous attaquions wafette et moi l'étape suivante avec le couple préampli C2110 et amplificateur de puissance P4100. Pour la petite histoire, c'était ça la fameuse devinette (pour ceux qui ont suivi l'autre CR ;o)). Il était initialement prévu que j'essaie le A45 uniquement, mais voilà OH grand bonheur l'ami Ronan avait dans les tuyaux une commande pour le P4100, objet rare puisqu'il en existait deux pour la RP, un pour Espace Cinéma que certains d'entre nous ont eu l'occasion d'écouter sur des Focal Diablo Utopia en couple avec le préampli C2110, et l'autre.... pour Elecson KLS. Tout le monde fût servi en temps et en heure et donc à mon grand bonheur l'appareil était bel et bien là en face de nous.

Le couple était chaud (je parle des électroniques bien sûr) et nous voici donc parti dans les premières minutes de Patricia Barber. Première impression: net progrès sur les attaques, l'impact et l'aération. La voix reste douce mais autoritaire, les cordes de la guitare basse sont pincées avec énergie, les percussions sont franches, et l'énergie se dégage sur 3 axes, on repousse les barrières encore plus loin, le plafond est plus haut, les murs plus éloignés, on est immergé. Les applaudissements du publics dans la numéro 7 retentissent comme si nous y étions, impressionnant. L'ambiance de salle est aussi parfaitement palpable, miam ça commence bien.

Enchainement avec Mahler, allons-y gaiement, c'est un de mes maitre étalon en écoute. Mmmmmm même constat: autoritaire, l'orchestre est majestueux, et tous les points de détails dont je vous parle plus haut dans la description des passages clefs de cette N°5 sont parfaitement exécutés!! Il y a tout ce que j'aime:

- de la dynamique (dynamite aussi), on passe avec un naturel déconcertants de pianissimi à des fortissimi délirants vu le volume d'écoute, sans ressentir le besoin de toucher au bouton de volume soit pour monter, soit pour baisser (vous savez ce truc super pénible que l'on peut vivre lorsqu'un ampli a du mal à suivre ou un système dans son ensemble, donc de devoir monter quand on est dans un passage piano, et baisser le volume vite fait dès que l'orchestre s'emballe en fortissimo). Alors que les aiguilles des VUmètres du E350 et du E450 avaient tendance à plafonner vers la droite aux limites de la zone rouge, c'est une balade de santé pour le P4100. Nous verrons plus loin que ce qui était évident sur Mahler s'est confirmé sur les autres extraits écoutés

- un grave abyssal, capable de nuances extrêmes, mais en même temps d'autorité et d'impact donnant à l'orchestre une assise fabuleuse, ce qui dans certains passages forte ou fortissimo se traduit par un confort d'écoute sans compromis, les instruments situés dans la moitié supérieure du spectre ne sont jamais agressif, et lors des attaques de l'orchestre tout entier, vous savez ces moments d'apothéose, et bien je visualise.... une pyramide. Comme vous expliquer difficile c'est une façon dont je visualise ce que j'entends. En gros la base de la pyramide c'est le grave. Avec le P4100 je visualise une pyramide. Avec les deux autres amplis la base de la pyramide était étriquée, disons qu'on était plus sur un rectangle vous voyez, donc la base était moins large que la pyramide. On avait pas l'impression que le grave s'étendait sur toute la largeur du coup on était un peu plus dans un schéma rectangulaire vous voyez, tandis que là avec le P4100 lors des attaques impressionnantes, le grave sortait du cadre de la pyramide pour aller s'épanouir dans touts la largeur et la profondeur de la pièce, ainsi les autres pupitres venaient se ''poser'' avec délicatesse sur cette assise magistrale et gardaient ainsi non seulement leur identité sans être mangé par le reste de l'orchestre, mais restaient parfaitement identifiables, lisibles, timbré... miam un bonheur! On avait plus à certains moments un effet de ''compactage'' vous savez l'impression que la dynamique se tasse d'un coup et que finalement on ne reçoit plus qu'un pavé tout compact en pleine figure dans lequel on a grand mal à distinguer les nuances, non ici même dans les passages violents on continuait à distinguer parfaitement les lignes mélodiques, les instruments, et par conséquent on conservait un confort d'écoute optimal!!! Ce grave mine de rien a une influence énorme sur le reste du spectre. Que ce soit vis à vis de la pièce, mais aussi vis à vis des enceintes elles mêmes. L'équation P4100 + Electra 1037Be croyez-le vaut son pesant de cacahuètes!! J'avais dès le début avec ces enceintes, été surpris par leur vigueur et leur assise sur ce registre. Mais finalement j'étais un peu ''frustré'' de ne pas aller un peu plus loin. Et bien là.... donc nous verrons juste après que ça allait se confirmer notamment sur Porcupine Tree!!!

- aération / spatialisation: alors je me demande si finalement ça ne coule pas de source. Si l'amplification est à l'aise dans le grave, celà doit être en partie responsable de ce gain en aération et en spatialisation. Mais par la suite, nous verrons que ce n'est pas le seul fait de l'amplification! Lorsque nous enlèverons le préampli C2110 entre la DP500 et le P4100, nous nous apercevrons justement que le préampli est aussi responsable de l'exécution ces deux points! Il n'empêche tout de même que même sans préampli, nous avons constaté un gain substantiel sur l'aération et la spatialisation. Au point que l'on oubliait finalement l'électronique et les enceintes. Un grand avantage pour le P4100 par rapport aux deux intégrés. Bref ici dans la n°5, l'orchestre a de l'ampleur, il emplit tout l'avant de la pièce, on place très bien les pupitres, les grands groupes d'instruments mais aussi individuellement certains pupitres. C'est très agréable, vraiment beaucoup d'aération mais sans la problématique que l'on peut rencontrer en cas d'excès j'entends par là que l'aération n'amène pas du vide ou du manque de cohérence, on conserve la matière, la consistance de l'orchestre et on n'entend pas des instruments jouer chacun de leur côté. Difficile à expliquer.... oui c'est aéré, mais non ce n'est pas de la dentelle. En gros c'est naturel. Quand à la spatialisation, et bien on travaille vraiment sur 3 dimensions. Chose que par exemple à la maison j'avais du mal à obtenir avec le E350, mais étonnamment aussi dans l'auditorium! Avec le E350 et aussi le E450 comparativement au C2110 + P4100 on reste plus confiné sur 2 dimensions... et demie. Donc on a moins de profondeur si vous voulez, on circule droite/gauche mais moins avant arrière et alors encore moins haut/bas. L'orchestre ici n'est pas dans une fosse il est sur la scène donc les pupitres sont placés sur différentes hauteurs... Le P4100 amène donc un plus sur le réalisme de la reproduction.

- les timbres: nous avons sur ce couple un gain également sur la cohérence des timbres, notamment sur la matière des instruments. Assez facilement identifiable sur les cuivres et les cordes notamment. Mais également ce fameux gong qui se fait entendre à plusieures reprises. Aussi les timbales. Enfin bref un gain en réalisme et en cohérence sur les timbres par rapport aux deux intégrés y compris à volume modéré! Donc ce que je vous explique ici n'est pas valable uniquement à volume d'écoute élevé non, ça se vérifie aussi sur une écoute modérée!

- niveau d'analyse / micro détails: nous avons perçu avec ce couple des choses que nous n'entendions pas ou peu avec les deux intégrés. Sur la n°5 donc puisque nous sommes toujours dans ce contexte, et bien le niveau de restitution du détail montait d'un gros cran, sans pour autant nuire au confort de l'écoute, disons que le détail était servi naturellement, pas besoin de tendre l'oreille, mais pas non plus l'effet pervers de la sur-définition qui alors peut compromettre le naturel de la reproduction. Je suis très attaché à la qualité du détail, chez moi celà fait encore plus de sens que ma pièce n'est pas immense et donc je veux un excellent niveau de détail quel que soit le volume d'écoute, sans qu'à volume élevé ça ne devienne fatigant ou ridicule. Voilà donc ici une association parfaitement en ligne avec ce que j'aime qui permet de découvrir plus avant les richesse contenues sur nos galettes CD.

Encore une fois cette n°5 de Mahler permet vraiment de dégrossir les capacités d'un système en peu de temps. De plus à force nous la connaissons cette numéro 5 aussi elle joue le rôle de référent, nous avons besoin de points de comparaison. Amusant: l'après-midi c'est justement la n°5 que l'on a écouté sur le couple Accuphase/800D chez Espace Cinéma... et au risque de vous choquer, et bien nous n'avons pas aimé. :oops:

Bref pour en revenir à nos moutons. Après la n°5, nous faisons suivre le Porcupine Tree. On va commencer en résumant en un seule mot hein: MONSTRUEUX! :o Ah lala.. une expérience à vivre. Ca pousse très très fort!! Mais sans être saoulant, ah non tu as envie de pousser le système encore, et encore... au delà du raisonnable. Autant vous dire que là les deux intégrés ne rivalisent pas. Déjà sur le Mahler... mais là c'est une confirmation. Attention nous ne parlons plus ici de subtilité, de micro détail, on parle de présence, d'impact, d'immersion.... et il faut avouer que nous sommes restés assis là... la différentiel est vraiment marqué. On vit cette piste n°3 avec intensité, c'est exactement ça que je veux, exactement. Ca pousse, pousse, pousse, mais sans agressivité, une pression terrible, miam j'adore. Ca c'est ce que je veux sur du live, sur du rock, sur du R&B, sur de la pop, etc... et puis bien entendu... sur du classique. Parceque si ça pousse fort ça peut aussi être de trop hors sur Mahler justement ça marche très bien aussi! Là donc avec le Porcupine on comprend que la recette P4100 / Electra 1037Be a bon goût!

Nous enchainons avec Radiohead. Voir le desciptif dans la liste des CD... et bien voilà c'est ça. On se régale toujours autant!!

Et puis nous arrivons sur le Korn. Hop un petit coup de Kodo..... :o Si vous connaissez le morceau, et bien les Kodo sont monstrueux, on ressent l'instrument avec une force c'est envoutant, stupéfiant. Et là donc Robert suggère de repasser sur le E450 pour comparer immédiatement avec le P4100. On remet les Kodo. Ce n'est plus du tout la même chose!!! Je veux mon P4100! On perd en impact et en précision c'est évident. Bref retour sur le P4100 et Pom Pom Pom POm POM........ voilà on ne joue plus sur le même terrain du tout. Encore une confirmation en comparaison directe.

Sur un plan d'ordre plus pratique, le P4100 est doté d'entrées RCA et d'entrées XLR. On peut switcher de l'une à l'autre au moyen d'un bouton en façade. Ce qui permet par exemple un raccord à deux préamplificateurs. Un pour la Hifi et un.... pour le home cinéma.

D'autre part on peut atténuer le niveau d'entrée de 3, 6 ou 12 dB. Pratique si l'on envisage une connexion en direct avec une source. Ensuite cet ampli est très évolutif! On peut soit l'utiliser en bloc stéréo, soit en bloc double mono (donc on entre 1 seul signal qui est alors envoyé vers les 2 étages de puissance, pour de la biamplification verticale par exemple), soit en bloc mono (et là on atteind un niveau de puissance... de 360Watts sous 8Ohms, 720W sous 4Ohms et 1000Watts sous 2 Ohms!!!!).

Quand on lis la fiche technique ( http://www.accuphase.com/model/pdf/P-4100_e.pdf ) on comprend un peu pourquoi ça marche fort. 90Watts sous 8 Ohms? Ah oui... mais 180 sous 4, 360 sous 2 et 500 sous 1! Autant dire que cet ampli de faiblit pas face aux variations d'impédence!! Comparativement.... un E450 qui donne 180W sous 8 Ohms n'en donne que 260 sous 4! Il suffit de regarde le transfo et les capaciteurs pour comprendre pourquoi.

Bref un monstre ce P4100, un excellent exemple pour illustrer pourquoi il ne faut pas se fier aux ''watts papier''... :wink:


>>> Synthèse

Et bien pour résumer un peu le différentiel entre le C2110 + P4100, et les deux intégrés, voici quelques points:

++ tenue des enceintes à haut volume, mais également en général
++ grave plus profond, plus rapide, plus nuancé, plus viril
++ pression perçue, effet live
++ aération / spatialisation, on sent bien que les enceintes sont mieux tenues, avec un gros bénéfice sur la restitution en général
++ timbres plus réalistes, + matérialisés
++ analyse / micro détail, on est un cran au dessus

Autant vous dire que là, l'investissement supplémentaire est amplement justifié!! Ce couple a vraiment une raison d'être face aux deux intégrés! Autant un upgrade du E350 vers le E450 ne me tentait pas spécialement, autant là, plus aucune hésitation!!

MAIS...... et le A45 que j'avais tant aimé la fois pasée! Il est grand temps de l'essayer maintenant. Il est chaud (pas très difficile en même temps ....faut pas 3 jours pour qu'il chauffe celui-là), nous le branchons, Mahler n°5 et hop c'est partie, PLAY.....
Dernière édition par Scaniris le 19 Oct 2008 15:27, édité 4 fois.
Scaniris
 
Messages: 9116
Inscription: 06 Juin 2007 11:51
  • offline

Message » 15 Oct 2008 13:38

5 - ACCUPHASE C2110 + A45

Mahler n°5. Nous laissons les premières minutes passer. Pour rappel la fois passée ce A45 nous avait vraiment plu comparativement au E350 et au E450. Il avait même fait fonctionner les Wilson Audio Sophia 2 sans grand mal. Bref la fois passée il nous avait semblé être le plus apte à procurer un plaisir intense. Et donc nous l'attendions avec beaucoup d'espoirs. Je dirais même que c'était l'objectif de la journée.

Les premières minutes passent. Et donc un premier constat: c'est plus doux, plus arrondi, moins dynamique que le P4100. Et à vrai dire.... j'aime moins. Si vous relisez la liste de mes objectifs, vous comprendrez pourquoi. Et donc si ce A45 réussi à produire un résultat vraiment excellent sur cette n°5, il manque un peu l'emphase, et l'impact que le P4100 est capable de donner. Je n'ai pas l'effet OUAW si vous voyez ce que je veux dire. Indéniablement le A45 fait preuve de nombreuses qualités, notamment concernant la qualité du grave et des timbres. Mais en terme d'aération, de spatialisation, d'impact, de tenue des enceintes à haut niveau, je préfère le P4100.

L'idéal aurait été d'avoir un peu des deux dans le même produit. Mais là il fallait faire un choix. Donc juste après nous mettons Porcupine. Même constat mais sur un style de musique qui lui demande justement les qualités que je recherche sur l'ampli. Et donc avec le A45 je suis moins conquis. Pour finir nos mettons Korn et ces fameux Kodo. Celà confirme la tendance.

Pas besoin de poursuivre plus loin. Il s'agit bien ici d'une question de goût et d'attentes personnelles. Aussi ça va assez vite pour se rendre compte si on aime ou pas un produit dans un contexte comme celui de cette écoute. Vous verrez qu'avec le Mc et le Pass ça a été aussi très rapide.


>>> Synthèse

Là donc difficile de faire des ++ et des --, car cet ampli est simplement différent.

Pour résumer donc cette écoute: le A45 ne correspond pas à mes attentes. Ce qui a donc de la valeur uniquement pour moi comme jugement! Car en effet la fois passée il m'avait plu comparativement aux E350 et E450. Autant dire donc qu'ici ce qui a joué contre lui c'est le P4100 que l'on m'a mis devant les oreilles. Ni plus ni moins.

L'approche du A45 est plus axée me semble-t-il sur la subtilité, la musicalité, la restitution et le réalisme des timbres. Je suis très sensible à ces critères, et j'avoue que le P4100 les rejoignait déjà avec en plus ces éléments importants dans mes attentes vus plus haut.

Je pense qu'il est très intéressant pour qui cherche à avancer dans la gamme Accuphase de comparer le A45 et le P4100 derrière un même préamplificateur, pour la simple et bonne raison que ces deux amplis sont différents et donc s'adresseront à des recherches différentes. Le prix étant assez proche (disons qu'à ce tarif 1000€ en plus ou en moins finalement on est plus à ça près), ce sera finalement un choix lié aux goûts purement et simplement.

Si je puis me permettre cette remarque additionnelle: attention le A45 chauffe énormément. Lui prévoir de la place dans votre meuble parceque sinon gare....

Enfin par déduction, il semble effectivement que le A45 soit le minimum à mettre en oeuvre sur les Electra 1037Be. Je ne pense pas que le A30 et par conséquent le E550 soient des choix envisageables, si l'on choisi les Electra 1037be c'est aussi pour leur côté très vivant, très dynamique, aussi bien que pour leur capacité d'analyse et leur finesse. Mais pour celà il faut assurer un approvisionnement électrique suffisant. Aussi le A45 me semble être le minimum requis en classe A pour convaincre sur des 1037Be. Je serais curieux d'entendre le A60 sur les 1037Be... je me demande si justement ces points qui m'arrêtent avec le A45 et me font préférer le P4100 ne sont pas liés à une gourmandise un peu au dessus de ce que j'imaginais des enceintes.

Sans aller jusqu'à dire que le A45 était un peu mou avec les 1037Be... il manquait de dynamisme. Et ça... ça ne m'avançait pas dans mes attentes d'évolution. Donc surtout qu'on ne me fasse pas dire ce que je n'ai pas dit. Le A45 est un produit d'exception, et quand on approche des produits d'exception ce qui fait la différence ce n'est pas que c'est bon ou mauvais, c'est plutôt que l'on aime ou que l'on aime pas, et puis que ça marche ou que ça ne marche pas.

Aussi pour conclure j'incite de nouveau ceux qui approchent la gamme des éléments séparés chez Accuphase à essayer comparativement sur leurs enceintes le A45 et le P4100, une façon de se faire déjà une très bonne idée de ce que Accuphase peut proposer comme sonorité. Essayer uniquement l'un ou uniquement l'autre ne permet pas d'avoir un avis sur la marque je pense, pire imaginons que l'on essaie un A45 sur des enceintes qui ne fonctionnent pas avec on pourrait même se faire de fausses idées. Aussi essayer les deux, c'est assez représentatif de ce que l'on peut trouver dans une gamme de prix encore accessible.


6 - ACCUPHASE P4100 EN DIRECT SUR DP500

Voilà voilà le match A45 versus P4100 nous avait livré notre vainqueur. Le P4100. Seulement le hic, c'était le budget. Parceque passer d'un E350 à un couple C2110 + P4100, ou simplement ajouter le P4100 derrière le E350, c'était un investissement important.Justifié clairement, mais lourd niveau budget. Donc nous voulions évaluer la possibilité d'un upgrade vers le P4100 sans préamplification, et déterminer si c'était une solution viable, si c'était meilleur que la solution DP500 + E350, si c'était une solution d'attente ou une solution long terme viable.

En gros il nous fallait savoir si un upgrade vers un P4100 devait inévitablement s'accompagner d'un préampli ou pas. Parceque ça voulait bêtement dire x2,5 sur le budget amplification presque ad fine.

Bref nous voici donc parti sur un essai comparatif DP500 + P4100 versus DP500 + E350. Et puis DP500 + C2110 + P4100 versus DP500 + P4100.

Première étape: DP500 + P4100.

Connexion en direct, nous baissons donc le niveau de sortie de la Dp500 et l'utilisons comme préampli. Le niveau d'entrée du P4100 est atténué à -3dB. On lance la N°5 de Mahler. Au bout de 2 minutes, on se dit qu'il y a un problème. Oui forcément. C'est sans commune mesure avec ce que nous avons entendu juste avant sur le couple C2110 + P4100. Nous y perdons en terme de détail, de dynamique, et pour parler très franchement, c'est moins convaincant que le couple Dp500 + E350!! Alors là il y a un truc qui cloche forcément. Comment est-il possible que l'on perde de façon aussi important le bénéfice du P4100...?

Alors oui idée: nous procédons différemment. Réduction du niveau d'entrée du P4100 de -12dB. Et montons le niveau de sortie de la DP500 pour qu'il n'y ait plus d'atténuation (donc nous la mettons sur ''0''). Nous relançons la 5ème de Mahler. Ahhh... c'était donc ça. Là ça marche bien. C'est un peu trop fort quand même alors nous baissons le niveau de sortie de la DP500 à -3, plus tard jusque -8 et puis -12 et à partir de là nous nous retrouvons confrontés à la problématique du début, certes moins car nous ne sommes plus à -18 mais tout de même. Plus nous baissons le niveau de sortie de la DP500, plus nous y perdons en détails, en dynamique, dans le grave aussi c'est flagrand. Autant avec le préampli on gardait une constance qualitative à divers niveaux de volume, autant ici on y perd. M'eme à volume élevé, et bien on perd en subtilité, sur les timbres également. Le grave est moins précis. C'est notre avis en tout cas. Rien de rassurant à long terme donc...

En liaison directe nous obtenons tout de même pas mal des avantages du P4100 par rapport au E350 et au E450. Pour les raisons évoquées plus haut. A savoir impact, tenue du grave, tenue en puissance. Mais par contre nous sommes un peu sur notre faim par rapport aux points aération, spatialisation et timbres. C'est moins bien qu'avec le C2110 rien à faire :-?

Alors nous re testons en confrontation directe sur le même morceau le P4100 et le E350. C'est certains nous irons sur le P4100. Mais après nous remettons le C2110 et là il n'y a pas photo le fossé se creuse par rapport au E350 de façon importante.

>>> Synthèse

Et bien les choses se sont simplifiées.

- le P4100 en direct sur la DP500 apporte impact, qualité sur le grave, et tenue en puissance sans tassement de la dynamique par rapport au E350
- l'ajout du C2110 creuse le fossé au niveau de l'aération, de la spatialisation, des timbres, de la musicalité
- l'utilisation du réglage de niveau de sortie de la DP500 comme préampli bride les possibilités du système au delà d'un certain points, c'est notre avis pour nos oreilles, et de toute façon je vais rééssayer cette combinaison chez moi dès que je reçois le P4100 en Novembre pour affiner cet avis. Nous avons peu de doute sur ce point, voire aucun.
- un préampli me semble indispensable pour tirer le meilleur du système. Se passer de préampli c'est sous exploiter la combinaison Dp500 - P4100 - Electra 1037Be, rien à fait le préampli apporte beaucoup, c'est la moitié du chemin au moins sur la différence entre le E350 et le C2110+P4100.
- l'atténuation du gain d'entrée sur le P4100 est moins nuisible qualitativement parlant que l'atténuation du gain de sortie sur la DP500

Aussi nous avons discuté avec wafette le temps du repas de midi, un petit lunch sympa dans un restau du coin. Et finalement à notre retour pour le deuxième round, nous avions décidé à l'unanimité de partir sur le P4100. En sachant également que nous ne pourrions pas passer à côté de l'ajout d'un préampli, indispensable pour optimiser le système et exploiter convenablement chaque élément! L'achat du préampli était donc décidé pour les 4 à 6 mois à venir.

Mais voilà comme vous avez pu le voir cette écoute a mûrit. Et finalement nous avons décidé de ne pas revendre notre E350 et de l'utiliser comme préamplificateur. Et oui. Ceci pour plusieures raisons:

- sans préamplificateur, nous aurions dû faire des concessions qualitatives, et notamment pour les 2/3 de nos écoutes qui se font à volume normal et à volume faible. Et ceci pendant plusieurs mois. Hors de question d'écouter toujours à volume élevé. Mais difficile de perdre du détail, de la subtilité.... en gros nous voulions faire un pas en avant.
- sans préamplificateur, possibilités de connexion limitée
- sans préamplificateur, risques de fausse manip importants, pas envie de détruire les enceintes
- sans préamplificateur, plus de contrôle de volume AAVA II et là il faut dire que la granularité des réglages de niveau... sans perte significative en détail, dynamique, grave... c'est un vrai bonheur, ça veut dire écoutes tardives même si wafette est au lit sans perdre la moitié des infos au passage, etc...

De plus les produits Accuphase ne se dévaluent pas beaucoup. Aussi c'est un bon investissement et la perte si je revend le E350 dans quelques mois au profit d'un préampli dédié sera faible par rapport à la valeur de revente d'aujourd'hui. Ce n'est pas un produit A/V à la mode. Une chance en fait.

Et puis finalement... les câbles ça peut attendre je sais ce que je veux de toute façon sur ce sujet. Du coup stratégiquement le mieux à faire, c'était ça. J'avais occulté cette possibilité, trouvé pleins de raisons pour ne pas passer par là mais finalement j'ai du me rendre à l'évidence, ceci au prix d'un petit effort financier certes, mais ça en vaut la peine.

Ad fine, je pourrai donc à mon aise faire mes essais DP500 en direct sur le P4100, versus DP500 via E350 sur P4100. A la maison. Au calme. Et je prévoirai des écoutes de préampli pour là décider de l'intérêt d'un préampli dédié face à mon E350 faisant office, et surtout essayer différents préamplis, du C2110 évidemment mais aussi du C2410, et puis d'autres marques pourquoi pas.

Pour le plaisir donc et comme nos choix étaient faits, nous avons écoutés deux autres amplificateurs intégrés dans la gamme de prix du E450. Histoire de se frotter à d'autres sonorités avant de nous embarquer jusqu'au coup dans une progression Accuphase.

Voici donc pourquoi les deux modèles ci-dessous ont été écoutés ce jour-là.

7 - PASS LABS INT150

Bien alors nous voici partis un peu à l'aventure. 2 intégrés qui semblent d'après les retour avoir chacun une forte personnalité. Nous commençons par le Pass Labs Int 150. Premier contact: nous le prenons pour le mettre sur le meuble en face et le connecter. Première remarque: c'est quoi ce châssis en boite de conserve? :o Les ailettes de refroidissement sur le côté tintent et résonnent, c'est assez contrastant avec la robustesse et la finition Accuphase même McIntosh. Je ne comprend pas alors qu'on attend d'un matériel haut de gamme une certaine rigidité de châssis et une certaine neutralité par rapport aux vibrations etc... que l'on puisse avoir à faire pour ce prix à un châssis qui sonne comme une cloche, non plutôt comme de la tôle fine. Pas génial du tout.

M'enfin bon peu importe on va surtout l'écouter hein.Hop démarrage avec la 5ème de Mahler, on ne va pas faire dans le détail on attaque directement le plat de résistance. Nous laissons passer la première plage. A vrai dire je ne suis pas convaincu. Si l'on ne peut rien lui reprocher sur le plan de la tenu des Electra, sur la profondeur et la tenue du grave, sur la musicalité, je trouve la reproduction en général assez douce voir un peu molle. Je ne suis pas fan, ça se rapproche un peu de ce qui m'a arrêté sur le A45. La dynamique n'est pas au niveau du P4100, et j'ai moins de plaisir et d'enthousiasme sur les prestation du PassLabs. Je note aussi moins de détails et moins d'aération. Bref comparé au P4100, je ne suis pas convaincu. Il ne remplit pas les critères de mon cahier des charges.

Il sera intéressant pour ceux qui recherchent un compromis entre la sonorité Accuphase et la sonorité McIntosh, c'est sur le chemin entre les deux en fait. Entre le E450 et le MA7000. Je l'ai de toute façon préféré au MA7000 sans conteste, et le mettrais dans la famille du A45 en terme d'amplification sur le couple C2110 + A45. Mais pour la dynamique, le côté très vivant, et les capacités d'analyse du couple C2110 + P4100, le Int 150 n'est plus dans la course. Question de goût encore une fois. Pas de soucis sur l'association avec les Electra c'est certain. Une option à envisager donc pour les Focalien :wink: Et une variante au E450 que j'aurais certainement envisagé plus avant si le couple C2110 + P4100 ne m'avait pas autant convaincu. Là clairement il n'y a pas photo pour moi, le couple Accuphase est nettement supérieur et rejoint mes attentes.


8 - McINTOSH MA7000

Ca va être très court. La fois passée on m'avait dit que je ne pouvais pas me faire un avis sur McIntosh en ayant seulement essayé un MA6300 (souvenez-vous c'était la fois où j'avais choisi le E350 sur les 804S). Donc je me suis mis sur le coup avec le MA7000.

Pour moi (et je précise pour moi vous voyez un peu mes goûts): c'est pâteux, voire (aller j'ose) mou comparé au couple C2110 + P4100 mais même comparé au E450 et au Pass Int 150!! Niveau dynamique franchement je me suis ennuyé. Un grave trop rond, qui avait du mal à articuler. Et ca clairement je n'aime pas du tout du tout. Bref ce MA7000 ne me correspond pas.

Ce fût finalement la confirmation pour moi que continuer sur la voie Accuphase et donc rester en ligne avec ce qui jusqu'ici m'avait séduit et re-séduit était un choix raisonnable. Je ne peux pas vous dire ce qui est bien ou mal sur le MA7000 parceque sinon on me dira que mon jugement est altéré parceque je n'aime pas. Donc je m'abstient. Par contre je le dis clairement : je n'aime pas le MA7000 ça ne correspond pas du tout à mes gouts et je pense que si l'on aime le MA7000 il est difficile d'aimer en même temps Accuphase parceque ça ne se ressemble vraiment pas. Typiquement le genre d'écoute à faire pour se convaincre que les amplis ne se ressemblent pas entre eux, mais également pour trouver sa voie et ses orientations en Hifi sur la sonorité. :idee:

Désolé de ne pas en dire plus, je préfère éviter la polémique inutile :wink:

Voilà qui clos la première partie de ce CR. Voir juste en dessous pour la suite....
Dernière édition par Scaniris le 19 Oct 2008 15:51, édité 14 fois.
Scaniris
 
Messages: 9116
Inscription: 06 Juin 2007 11:51
  • offline

WHAT'S NEXT

Message » 15 Oct 2008 13:39

Alors je mettrai ici-même une suite à ce CR. Pour notamment affiner le comparatif DP500 en direct sur P4100 et DP500 + E350 + P4100. Ces tests je vais pouvoir les faire tranquillement chez moi dès que j'aurai reçu mon P4100.

Par la suite je complèterai ce CR avec les écoutes de préamplis, ou alors je ferai un CR tout neuf. On verra en temps utiles. Il est prévu que j'écoute les Accuphase C2110 et C2410, mais également le Audio Research LS26.

A SUIVRE EN NOVEMBRE - ACCUPHASE DP500 + P4100 versus DP500 + E350 + P4100
Dernière édition par Scaniris le 19 Oct 2008 15:54, édité 3 fois.
Scaniris
 
Messages: 9116
Inscription: 06 Juin 2007 11:51
  • offline

Message » 15 Oct 2008 14:00

Alors maintenant je vais vous dire un peu ce qu'il se passe.

J'ai commandé Samedi passé suite à l'écoute le Accuphase P4100 pour l'utiliser en direct sur ma DP500. En sachant que obligatoirement j'allais devoir faire suivre une commande pour un préampli dans les mois à venir (je ne pouvais pas assumer les deux achats simultanément :oops: ). Pour financer une partie du P4100 j'ai donc mis une PA pour vendre mon E350.

MAIS effectivement notre amis SEB7 est arrivé avec une chose que je n'avais pas prise en considération... le fait de garder le E350 comme préampli et de prendre le P4100 en supplément :idee: Arf... c'est touché juste SEB7....

Et puis ce qui a fini de m'achever, ce sont les essais de câble à la maison. Ma démarche avec le P4100 c'était un gain qualitatif, ce que j'ai eu sans soucis !! Vous le verrez dans le CR. Mais revenu chez moi j'ai testé des câbles HP et secteur... et là mince et mince... il se trouve que certains défauts que je trouvais à mon système DP500/E350/Electra1037 ont disparus! Certes ont retrouve les limites du E350 lorsque le volume est poussé très fort, mais ça constitue peut-être 20 ou 30% de mes écoutes ce volume élevé. Par contre avec le changement de câble... mon dieu les 60/70% restants se sont vu réellement modifiés, et donc améliorés.

Donc la limitation de mon système si je prend les câbles testés ne serait plus que sur une écoute haut niveau! Et là alors le P4100 viendrait à la rescousse!

Voici donc le genre de problème que je me pose là tout de suite et qui trouvera un épilogue probablement début d'après-midi, mais c'est pour vous mettre dans le mode de réflexion actuel. En sachant que cette réflexion est uniquement liée au fait que le budget que je peux mettre à dispo est limité, sinon je prendrais directement la totale!

- Solution 1 : je garde mon E350, mais j'achète la complète sur les câbles et là j'ai déjà un gain conséquent
- Solution 2: je prend le P4100 sans les câbles, mais là je perds le bénéfice du préampli et donc je dois faire un compromis sur 60/70% de mes écoutes le temps d'avoir le budget pour un préampli, mais je dois aussi envisager les nouveaux câbles pour avoir un gain important global.

Dans le cas de la solution 1, ça veut dire que je prépare le terrain. Et donc dans 4 à 6 mois au lieu d'acheter un préampli, j'achète le P4100 et je le met derrière le E350 qui sera alors utilisé comme préampli!! Il suffira probablement de monter un peu le bouton du volume parceque je passerai via les RCA et pas via du XLR en sortie du E350. Mais comme ça j'oeuvre dans le bon sens et je ne fais pas de perte financière.!

Dans le cas de la solution 2, j'ai l'impression que je me précipite un peu. Parceque dans 4 à 6 mois je mettrait un préampli dédié certes mais j'aurai passé 4 à 6 mois sans préampli... pas génial.... et de toute façon je vais aussi devoir changer mes câbles pour avoir la totale... et j'aurai perdu sur la revente du E350....

Et donc pour la solution 1, aucune perte financière, et une fois que le P4100 sera ajouté, alors il sera toujours temps de voir si effectivement un préamp dédié se justifie ou pas à la place du E350 faisant office de préamp!!

Z'en pensez quoi? Ah oui pour info quand même pour vous situer les budgets:

- Solution 1 phase 1: je garde mon E350 et je prend les câbles: j'en ai pour 2200€ de câbles environ en prix public
- Solution 1 phase 2: j'ajoute un P4100 dans quelques mois: j'en ai pour 6290€ en prix public
Cumul solution 1: 8490€ à investir, et aucune perte car pas de revente du E350

- Solution 2 phase 1: je revend mon E350 et je prend un P4100: j'en ai pour environ 2900€ selon la revente et le prix d'achat, bref c'est pour situer
- Solution 2 phase 2: j'achète les câbles, j'en ai pour 2200€
- Solution 2 phase 3 : j'achète dans quelques mois un préampli, j'en ai au moins pour 6290€
Cumul solution 2: 11.390€ à investir, et donc ça inclue une perte sur la revente du E350
Ca fait aussi 2900€ en plus que la solution 1!!!

Si je passe par la solution 1, et vu que les Accuphase ça ne se dévalue pas vraiment dans le temps en revente, et bien lorsque le moment sera venu, je pourrais toujours si besoin est revendre mon E350, et alors prendre un préampli dédié. Le différentiel là serait aussi probablement de 2900€, seulement en procédant dans cet ordre, je ne dois pas faire de compromis sur ce qui constitue la grande majorité de mes écoutes... donc ces 60/70%....

Ca fait que cette approche de SEB7 elle tient très très méchamment la route, j'ai l'impresion de me précipiter en optant pour la solution 2... et finalement de me retrouvé un peu frustré malgré tout pendant plusieurs mois... faut pas se voiler la face. Certes le P4100 c'est très bon et vraiment mieux mais ... si j'inverse l'ordre des achats.... je me demande si ce n'est pas plus convenable.

Bon... j'ai un coup de fil à passer moi ;o)
Scaniris
 
Messages: 9116
Inscription: 06 Juin 2007 11:51
  • offline

ccuphase

Message » 15 Oct 2008 14:32

- Ben, je croyais que tu l'avais commandé , ton P4100. Tu peux l'annuler comme ça chez Ronan ? :roll:
Scan a écrit:- Solution 2 phase 3 : j'achète dans quelques mois un préampli, j'en ai au moins pour 6290€

Quoi, c'est le prix du C2110 chez Accuphase ? Je le situais en dessous. :-?
Snatcher
 
Messages: 583
Inscription: 26 Fév 2006 3:11
Localisation: Twilight zone
  • offline

Message » 15 Oct 2008 14:34

Je ne sais pas si je peux l'annuler je vais l'appeler cet après-midi pour en discuter. 6290€ en prix public pour le C2110.
Scaniris
 
Messages: 9116
Inscription: 06 Juin 2007 11:51
  • offline

Message » 15 Oct 2008 14:38

Ah oui pour ton info puisque tu te posais la question fût une époque, il est illusoire de penser que la connexion en direct d'une DP quelquechose sur un ampli de puissance soit une solution long terme. Certes si on écoute tout le temps à volume élevé ça s'en sort mieux qu'un intégré seul dans la gamme. Par contre un préampli est OBLIGATOIRE si on part sur un ampli de puissance. Ce sera expliqué dans mon CR en long en large et en travers, la perte est très importante en utilisant le réglage du niveau de sortie de la DP comme préampli. On perd en dynamique CONSIDERABLEMENT en dessous de -10, et puis on perd du détail, enfin bref c'est à proscrire absolument comme solution définitive, pour une solution d'attente avec un budget prévu pour ajouter un préampli plus tard pourquoi pas, mais sinon comme solution définitive polyvalente...

Et même à niveau élevé, donc sortie non atténuée sur la DP et entrée du P4100 atténuée à -12dB, c'est mieux que la DP sur le E350 mais par contre c'est toujours moins bien qu'avec un C2110 intercalé!! Même là il y a une différence substancielle. Donc il faut un préamp. Point de salut. :mdr:
Scaniris
 
Messages: 9116
Inscription: 06 Juin 2007 11:51
  • offline

Message » 15 Oct 2008 15:11

Scaniris a écrit:Ah oui pour ton info puisque tu te posais la question fût une époque, il est illusoire de penser que la connexion en direct d'une DP quelquechose sur un ampli de puissance soit une solution long terme...
...(...)...
... Et même à niveau élevé, donc sortie non atténuée sur la DP et entrée du P4100 atténuée à -12dB, c'est mieux que la DP sur le E350 mais par contre c'est toujours moins bien qu'avec un C2110 intercalé!! Même là il y a une différence substancielle. Donc il faut un préamp. Point de salut. :mdr:

- Donc on a la triple inégalité suivante :
DP (67 ou 500) + C2210 + P4100 > DP + E350 + P4100 > DP + P4100 > DP + E350
C'est ça ?
- Et DP + 4100, quoique meilleur que DP + E350, c'est beaucoup moins pratique pour régler le volume.
Juste ?
- La vache 6290 € pour le préampli seul !... Je comprends que ça te fasse réfléchir. Quoique c'est un peu gâcher que d'avoir une fonction amplification (du E350) qui ne sert à rien dans ta configuration DP 500 + E350 + P4100.
- Bien que montant à 2.200 € (30% du prix des enceintes quand même), je n'aurais pas imaginé que les câbles jouent une telle importance dans la qualité de l'écoute finale, au point de compenser partiellement l'apport du P4100 à ton E350... d'autant plus que tu avais déjà des câbles pas ridicules avant.
Dernière édition par Snatcher le 15 Oct 2008 15:13, édité 1 fois.
Snatcher
 
Messages: 583
Inscription: 26 Fév 2006 3:11
Localisation: Twilight zone
  • offline

Message » 15 Oct 2008 15:12

Bon et bien ce sera laeP4100. Restons sérieux effectivement. :idee: Les câbles on fera ça plus tard. Pas que ça aurait été une soucis de l'annuler parcequ'il y en a très peu de dispos mais le gain important il est là. Pas dans le câble. Au moins je sais maintenant comment finaliser cette partie plus de question à se poser. Cool.

Par contre.... la question du E350.... je me sens bien de le garder. Oh que voui. Alors ce soir je fais mes petits calculs, et j'en parle avec wafette mais je pense qu'on va accoupler le P4100 derrière le E350. Je le sens bien comme ça.

Aller le CR après cette semaine pour donner le pourquoi et le comment de tout ça ;o)

@+ 8)
Scaniris
 
Messages: 9116
Inscription: 06 Juin 2007 11:51
  • offline

Message » 15 Oct 2008 15:21

Non les câbles ne compensent rien du tout Snatcher attention. Ils ne font simplement que finaliser le système que j'ai actuellement à savoir DP500 + E350 + Electra 1037Be. Donc ils sont meilleurs que les Chord et en droite ligne avec mes goûts. Sur le système actuel!! Par contre les câbles ne viennent en rien combler l'écart qualitatif qui existe entre un E350 et un P4100!!! Ah non pas du tout!

Ensuite à ce jour je ne peux pas affirmer que DP500 + E350 + P4100 est moins bien que DP500 + C2110 + P4100 (c'est le 2110 pas le 2210 qui n'existe pas). Tout simplement parceque je n'ai pas testé l'un contre l'autre donc je n'affirme rien que je n'ai testé auparavant.

Seulement inévitablement DP500 + E350 + P4100 sera meilleur que DP500 + P4100 tout simplement parceque pour tirer avantage du P4100 dans un usage POLYVALENT et puis même tout court, ben il faut un préampli! Attention aussi que le C2110 est un préampli en pure classe A, qui plus est avec des sorties XLR. Alors qualitativement il est plus que probablement en théorie que le C2110 soit supérieur au E350 en préamplification!! Mais après de combien, celà reste à préciser.

Aussi je vais probablement partir sur le P4100 et conserver mon E350, je pense que c'est jouable malgré tout. Puis ensuite je finalise le câblage. Et après j'ai le temps de voir venir sans avoir dû faire de compromis. Et d'aller si besoin est vers un préamplificateur dédié.

Ca semble la voie la plus cohérente, je m'en défendais l'autre jour mais il faut revenir sur terre. Le préamp... je me vois mal m'en passer. Les câbles encore vont avoir une petit influence, mais l'amplificateur de puissance une grosse influence.

Donc comme m'a dit Ronan à juste titre: ''ne te trompe pas de priorité''. Et voui. Le câble c'est le parachèvement. Je sais ce que ça va m'apporter maintenant ça c'est fait. Je sais où je vais ce que je veux et avec quoi je l'obtiens. Et donc le P4100 après ce petit moment de doute et de flottement et de prise de conscience, et bien c'est toujours la priorité.

Et puis un produit Accuphase c'est garanti 5 ans alors... si je décide de passer à un préampli dédié dans 1 ou 2 ans, je ne perdrais pas grand chose sur la revente du E350 par rapport à aujourd'hui... :roll: j'ai tendance à oublier que c'est un produit hors modes un intégré Hifi hdg.

Bon ben vouloi voilou. Va falloir que je fasse de la place dans le meuble je pense ^^

@+
Scaniris
 
Messages: 9116
Inscription: 06 Juin 2007 11:51
  • offline

Message » 15 Oct 2008 15:52

Et DP500+ E350 + A45 ça te tente pas ? :mdr:
LAURENT85
 
Messages: 590
Inscription: 27 Juil 2003 15:59
Localisation: Niort
  • offline

Message » 15 Oct 2008 16:02

LAURENT85 a écrit:Et DP500+ E350 + A45 ça te tente pas ? :mdr:
Image

Il a déjà essayé ça, il ya 3 semaines et c'est imprégné dans un coin de son cerveau. Reste maintenant à recreuser ledit cerveau pour faire les comparaisons. Image
-------------------------------------------------------------------------
MIAM !
Snatcher
 
Messages: 583
Inscription: 26 Fév 2006 3:11
Localisation: Twilight zone
  • offline

Message » 15 Oct 2008 16:22

Coucou c'est dans le premier post de ce thread, je l'ai faite la comparaison A45 versus P4100 .... :wink: Donc il y a 3 semaines j'ai effectivement noté une différence substancielle entre les intégrés et la solution A45 en amplification. Et donc samedi 11 octobre, le week end qui vient de passer, le matin et début d'après-midi j'ai fait 5 heures d'écoutes chez Elecson pour justement non seulement réécouter le A45, mais aussi écouter le P4100. Et c'est bien le P4100 qui a remporté tous mes suffrages (et ceux de wafette et je dois dire ceux de Robert) dans l'association avec la Dp500 et les Focal Electra 1037Be ;o) Rien à faire, pour ces enceintes il faut un ampli dynamique, et le A45 ne s'associe pas aussi bien avec ces enceintes que le P4100, et puis aussi une question de goût, je cherche un système vivant, dynamique, ultra pêchu quel que soit le niveau...

Et oui je dois mettre à jour le titre parceque j'ai aussi écouté le PassLabs INT150 et le McIntosh MA7000 lors de cette même écoute! Donc voyez on a fait un grand tour quand même :wink:

Donc Laurent le A45 ne me tente plus depuis que j'ai craqué sur le P4100 en confrontation directe. Et Snatch le présent CR c'est au sujet de mon écoute de ce samedi pas au sujet de mon écoute d'il y a 3 semaines ;o)
Scaniris
 
Messages: 9116
Inscription: 06 Juin 2007 11:51
  • offline

Message » 15 Oct 2008 16:39

A la benne le A45 alors, dp500 + E350 + P4100 + 1037be quelle config ! 8) , j'ai hâte de lire ton compte rendu
LAURENT85
 
Messages: 590
Inscription: 27 Juil 2003 15:59
Localisation: Niort
  • offline


Retourner vers Discussions Générales