Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 18 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

CR les écoutes chez Eric 75

Message » 05 Aoû 2002 13:50

Puisque personne ne s'y colle, et que y'en a des qui piaffent je prends mon heure de déjeuner pour le CR chez Eric75.

D'abord une chose extraordinaire, que peu de personnes dans ce bas monde n'ont pu voir, je sais que vous n'allez pas me croire mais je pense que les autres membres présents chez Eric vont confirmer, nous avons vu et entendu des SP100 AVEC DES PIEDS ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !

Ca vous en bouche un coin non ?

Nous avons été accueillis par Eric dans un modeste studio où la salle d'écoute devait avoisiner les 40m² avec l'entrée adjacente de 30m² et le séjour qui doit faire approximativement la même surface. Une pièce immense donc ; dont la séparation était limitée par un mur (j'ai pas dit une cloison) ouvert sur les autres parties de la salle. Eric vient d'emménager donc le mobilier est pour l'instant un peu spartiate mais les choses devraient s'arranger d'ici peu (rideaux, tapis,...) ce point est à prendre en compte sur mon CR.
Etaient donc présents Boudze (honneur aux dames) Jackpote, Sonlam, Haskil, Eric75 (maître des lieux) et moi même. Je passe sur les boissons et autres collations qui venaient de l'arabeducoin en l'occurrence Flo (Boudze s'en chargera).
Nous avons commencé les écoutes avec un ampli AV Sony qui fut vite oublié pour passer au Hafler et préampli Bel Canto ; non pas que cet ampli AV soit ridicule mais avec le Hafler et le Bel Canto c'est tout de même un autre monde. Eric nous dit préférer le Hafler en direct sans passer par le préampli car il trouve que le passage par le préampli fait perdre de la dynamique. Nous donnerons notre avis après comparaison.
Je passe rapidement sur les disques écoutés (quelques trésors apportés par Haskil, dont une très belle version de la Valse de Ravel par Boulez, mes conn.. habituelles, l'inévitable Lenny Kravitz de Jackpote, et l'intégrale de Dire Straits de Boudze , Il ne manquait plus que les Clayd de Jérôme et on a évité la 5ème de Malheur).

Premier constat : CA MARCHE ! (quelque soit la config avec ou sans préampli)
Venons en au détails. Nous avons commencé en écoutant sans le préampli : bonne dynamique message assez détaillé scène sonore correcte une belle bande passante avec cependant un creux dans le médium (bon d'accord dixit certains chez moi il n'y a que du médium). De plus étant données les dimensions de la pièce les SP100 s'exprimaient avec aisance.
Même écoute avec le préampli Bel Canto : toujours une très bonne dynamique, personnellement je n'ai pas ressenti de différence sur ce critère avec ou sans le préampli. Par contre le Bel Canto apporte un gain notable sur les critères de définition, et d'image sonore. De mon point d'oreilles il n'y a pas photo je préfère avec le préampli. Par contre toujours ce creux dans le médium (bon d'accord dixit certains chez moi il n'y a que du médium bis repetita). De plus la scène sonore est décalée vers la gauche.
Sur ce problème de médium il me semble que le placement des enceintes et l'apport de mobilier et de tapis rideaux devraient apporter une solution. Quant au décalage de la scène sonore, l'enceinte de gauche est juxtaposée au mur et à une fenêtre et l'enceinte de droite est, elle, juxtaposée à rien du tout car là se situe le passage vers l'entrée ; donc à moins de ré-organiser toute la salle je ne vois pas comment résoudre ce petit problème.
Cependant toutes les limites évoquées ci dessus ne sont qu'une goutte d'eau par rapport à l'océan de qualités de ce système.
J'en viens rapidement à la partie HC du système : un tri tubes Barco d'un volume et d'un poids conséquent (je croyais avoir vu un monstre chez eper93) ben là la bête doit bien faire le double en volume. Je ne parlerais pas de la partie son, car Eric à du tout débrancher pour la Hifi pure. L'image par contre est superbe (surtout sur Fashon chanel à minuit avec des défilés de mode du salon de la lingerie féminine). C'est simple on à l'impression d'être au cinéma avec une projection 35mm argentique Eric nous a passé quelques minutes de Final Fantasy, film que je connais bien pour l'avoir chez moi ben j'ai l'air malin avec mon 70cm 4/3 non seulement en taille d'image (évidemment ça n'a rien à voir ) mais même en terme de définition. C'est superbe.

J'arrête là il faut bien en laisser pour les copains.

Merci Eric pour cet fin d';après midi, cette soirée et même cette partie de la nuit (on s'est quand même sauvés il était 1 heure du matin) ce qui prouve bien que nous ne nous sommes pas ennuyés, et que nous avons été accueillis de façon fort sympathique et agréable
LaurentV
 
Messages: 11729
Inscription: 04 Mar 2002 2:00
Localisation: du coté de Versailles
  • offline

Annonce

Message par Google » 05 Aoû 2002 13:50

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 05 Aoû 2002 14:01

Mais non Laurent il n'y pas que du médium chez toi, il y a aussi du haut grave par contre il n'y pas d'aigu là on est d'accord :lol:
Sinon avez vous fait des testes en tout genre ? Style les câble agaçant de Sonlam ?
A+
PNicolas
 
Messages: 7467
Inscription: 05 Oct 2001 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 05 Aoû 2002 15:40

A mon tour!

D'accord avec LaurentV. Il se trouve que chacun de nôtre côté, Boudze et moi, avons pensé à la même solution : renverser la salle... ou plutôt la chaîne dans la salle, de façon à éviter que l'enceinte de droite ne soit disposée à côté d'un pan de mur enlevé pour ouvrir grande le salon sur l'entrée de l'appartement qui est fort grande et s'ouvre, elle-même, derrière sur un autre piéce. Je connais ce problème : à la campagne mes enceintes étaient placées d'une façon semblable : celle de droite était latéralement placé contre une cage d'escalier ouverte de douze mètres de hauteur... Rien à faire, l'image tirait à gauche comme chez Eric.

Qui a tout de même une superbe installation et une pièce longue et qui par chance n'a pas de murs parallèles : du côté des fenêtre, ça fait un peu bow-window. Manquent évidemment, mais Eric le sait : tapis, rideaux (nécessaires aussi pour son Barco tri-tubes : whaou! quelle image, la nuit venue!).

Les Spendor sont splendides à bien des égards : le son ne bave ni de déborde, il n'est jamais projeté, il semble cependant parfois un peu trop tenu justement, comme s'il était un peu bridé parfois... quand le volume augmente.

Dès ce moment, le grave a tendance à s'effacer; il ne disparaît pas, mais il devient excessivement discret. Mieux vaut ça que l'inverse! Le medium à être un peu creusé, mais pas absent non plus, juste un peu timide. L'aigu, en toute circonstance est là : royal, dense, précis. Et la musique a alors tendance à un peu perdre de son bel étagement des plans sonores : sur le début du premier mouvement de la Cinquième de Tchaïkovsky par Mravinsky (DG, 1960) tout passe à merveille (juste un soupçon de matité, un peu comme si les informations liées à la réverbération naturelle du lieu d'enregistrement étaient gommées, un peu), large, haut, profond et quand tout d'un coup, le niveau monte et que tout l'orchestre se met à jouer, l'image devient un peu confuse et elle rétrécit alors à vue d'oeil.

Enceintes, ampli, préampli, lecteur sont hors de cause. Ce qu'un teste de fréquence glissante confirmera : il y a dans le haut médium des fréquences insistantes qui doivent agir par effet de masque. LaurentV tape dans les mains : un flutter écho assez net se fait entendre, sec et agressif.

Rien de grave donc : la solution passe dans la présence d'un ou plusieurs tapis posés au sol, vraisemblablement d'un mur recouvert d'un molleton et d'un tissus derrière la position d'écoute, voire d'une bibliothèque remplie de façon un peu aléatoire (pas de livres achetés au mètre! mais c'est pas le genre d'Eric!). Ce mur arrière absorbant est très, très important, et de rideaux posés sur toutes les fenêtres du côté gauche. Plus tout le bordel qu'on peut mettre dans une pièce dans laquelle on vit!

Eric a envie de tâter du tubes pour le médium aigu. Pourquoi pas? Cela dit, c'est à mon avis une possibilité à essayer quand les problèmes de fond seront traités.

Telle qu'elle est cette chaîne délivre déjà un beau son et l'on a pu vivre une expérience fascinante et destabilisante : un vieux disque du trio Oscar Peterson : un nouveau mastering qui te fais prendre une aussi bonne chaîne pour un éteignoir à musique (genre tu roupilles volontiers rapidement) et l'ancien mastering qui semble qu'on a changé la chaîne : tout s'ouvre, on entend l'archet appuyer sur les cordes de la contrebasse, on entend le piano sonner, avec la petite réverbération autour des notes, et on se réveille : rien n'a changé, sauf le talent de celui qui a fait le mastering de la même vieille bande analogique publiée pour la première fois en microsillon chez Verve, en 1965!

En plus, Eric est vraiment gentil : ne souhaitant pas qu'un petit vieux comme moi se fasse attaquer dans la rue par une bande de voyoux sur ces quais mal-famés du XVIe, il m'a raccompagné dans sa bouzine jusqu'aux filles du calvaire! C'est dire!

En plus ravi d'avoir connu Eric, Boudze, Jackpote, LaurentV, après Peter et Ogobert, roi du cable torsadé vénéré!

Alain :wink: :D :wink: :D :wink: :D :wink: :D :wink: :D :wink: mais qui, ce matin a dû mettre ses 8) car il avait la tête comme :o ça au réveil. Si on peut appeler ça un réveil...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 05 Aoû 2002 17:57

A mon tour.
Je ne reparlerai pas de l'appart. Laurent s'en est chargé.
Nous sommes donc accueillis par le maître des lieux. Sonlam et Jackpote sont présents.
Sonlam et Eric sont déjà en train de déplacer les enceintes pour les positionner au mieux :)
Tout le monde est arrivé (Haskil le dernier :-? ) et après un verre de coca, jus d'orange, Perrier..... l'écoute commence :P

Dès le début j'ai la sensation d'entendre plus l'enceinte de gauche.
Je suis quelqu'un de discret et timide, alors je n'ose rien dire étant donné qu'a priori ça ne gêne personne :oops: :oops:

Divers essais sont faits : une fois avec le préamp et une fois sans, Eric nous ayant dit au départ qu'il préfère avec le Haffler tout seul.
Après plusieurs essais de mon point de vue, je préfère avec :P

Les enceintes : physiquement, elles sont belles (et pourtant sur pieds !) :roll: :roll:

Comme déjà dit, la pièce est très grande et les enceintes ne sont pas du tout étouffées. Elles ont largement de quoi respirer.
Pourtant quelque chose me dérange : pourquoi sur certains morceaux tout passe bien et d'autres c'est trop agressif ? Pourtant une chaîne doit savoir faire de la musique sur n'importe quel type de musique :o :o
Moi pas comprendre le problème :o :o

Un problème est certain il y a un manque de meubles, rideaux et tapis dans la pièce qui a vraiment un très beau volume, mais ce n'est que du provisoire :wink:
La scène sonore est belle, il y a de la profondeur, les graves descendent bien et les aigus sont bien présents, un petit souci sur le médium (mais là je pense que c'est dû à la réverbération de la pièce) mais malheureusement toujours cette sensation d'entendre plus la gauche que la droite :o
Le sujet est enfin abordé par LaurentV sur le cd Direstrait. Je lui fait part enfin de mon souci du début et me demande si l'installation ne devrait pas être inversée : enceintes à notre place et canapé de l'autre côté.
Pas de réponse mais un peu plus tard Alain donne la même idée.

Eric décide d'inverser les enceintes pour vérifier que ce n'est pas une enceinte qui fonctionne mal : 35 kg à bouger : Eric, Jackpote et LaurentV s'y collent :) Bah oui, moi je suis une pauvre et faible femme :wink:
Aucun changement :(
Comme l'a dit Alain, je pense sincèrement que le souci est lié au fait que l'enceinte de droite donne directement sur le couloir et n'a rien pour amortir sur le côté. Du coup, tout est tiré à gauche.
Ceci dit, j'ai eu une petite idée ce matin (oui, oui ça m'arrive de ne pas dire que des c******, la preuve pour l'inversement de la pièce :P :P ), car je comprends Eric à qui ça pose un problème d'inverser la disposition : Eric ne pourrais-tu pas essayer de mettre une grande plante, style Ficus entre ton mur et le pylône, derrière l'enceinte ?
En faisant des essais chez moi, j'ai déplacé une plante qui était à côté d'une de mes enceinte. Je peux te dire que ça amortit bien.

On a fait tellement d'essais de changements de canaux, de câbles, pré-ampli, pas pré-ampli qu'il m'est difficile de tout détailler :-?

Petite pause dans l'après-midi que j'ai oublié de préciser : pause bulles et petits fours :roll:

21 heures, Eric nous suggère pizzas, donc petite musique d'ambiance et là plutôt discussions qu'écoutes.

La nuit est tombée (23 heures !) et Eric nous branche le tri-tubes pour un petit essai.
L'écran est descendu et là : très belle image. Comme je l'ai déjà dit la pièce de part sa taille, est vraiment adaptée à l'écoute et maintenant à la vue.
Je ne parlerai surtout pas de tous les appareils à brancher car là je n'y connais rien.
Et le défilé de mode commence : nous sommes sur je ne sais plus quelle chaîne câblée où défilés de mode se succèdent à longueur de temps : là en l'occurence, défilés de lingerie féminine :wink:
Plus aucun bruit dans la pièce : on se demande pourquoi :o :o
Ces messieurs sont complètement absorbés par les images :roll: :roll:

1 heure du matin : on remet les pieds sur terre Messieurs, demain on est 3 à bosser (n'est-ce pas Alain :wink: ).
Et oui l'AM a passé très vite.
Merci à Eric pour son accueil. Madame étant en vacances tu t'es très bien débrouillé pour recevoir tout seul du monde chez toi.

Boudze (ravie de son AM par l'écoute et les gens présents :wink: )
Qui habet aures audiendi, audiat
Avatar de l’utilisateur
boudZe
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
 
Messages: 18224
Inscription: 17 Avr 2002 17:17
Localisation: Pas loin de Barbara
  • offline

Message » 05 Aoû 2002 21:34

haskil a écrit:Telle qu'elle est cette chaîne délivre déjà un beau son et l'on a pu vivre une expérience fascinante et destabilisante : un vieux disque du trio Oscar Peterson : un nouveau mastering qui te fais prendre une aussi bonne chaîne pour un éteignoir à musique (genre tu roupilles volontiers rapidement) et l'ancien mastering qui semble qu'on a changé la chaîne : tout s'ouvre, on entend l'archet appuyer sur les cordes de la contrebasse, on entend le piano sonner, avec la petite réverbération autour des notes, et on se réveille : rien n'a changé, sauf le talent de celui qui a fait le mastering de la même vieille bande analogique publiée pour la première fois en microsillon chez Verve, en 1965!



Ah! ce bon vieux "We get Request" d'Oscar peterson Trio (car c'est bien de ce disque dont tu parles...) Un monument!!!!

Je l'emmène systématiquement pour mes écoutes "critiques". Et il est vrai que la version remasterisée est un massacre...

La première fois que je l'avais entendu, c'était sur des JBL Everest alimentées par des gros Mc ou des Harman Kardon (je ne sais plus... :oops: ).
En tous les cas un grand moment.

Sinon, pour ceux qui sont venus écouter mon système, comment qualifiriez-vous l'apport des pieds par rapport à ma config. :-?

Quant aux souhaits d'Eric de "tâter du tube" sur les médium/aigu, ça me rappelle qquechose... :wink: Et bien fais-le, et si tu le souhaites le jour où je viendrai chez toi, j'amènerai mon MC225 et on pourra vérifier l'apport du tube sur tes SP100, mais là je te préviens, tu risques de ne plus en dormir après... Sache que lorsque j'ai du m'en séparer pour 2 semaines pour le faire retuber, je n'ai plus écouté de musique pdt 2 semaines....
Te voilà prévenu. :wink:

JérômeB (qui attend un peu plus de comparaison avec son système)
JérômeB
 
Messages: 7529
Inscription: 03 Fév 2002 2:00
Localisation: Paris

Message » 05 Aoû 2002 21:56

Un bien beau disque, ainsi qu'un double-album de Petrucciani enregistré live au Théâtre des Champs-Elysées, apporté par Sonlam. Enregistré jazz, un peu malheureusement, encore que moins que d'autres, c'est à dire, de très près (on enregistre aussi des disques classiques ainsi : tous les Gould!).
A mon sens, c'est un peu dommage car du coup le son du piano n'a pas le temps de se former par réflexion dans le couvercle, afin d'être projeté dans la salle et d'être capté au bon endroit, soit environ à 2,5 mètres, parfois un peu plus si la salle est petite. D'autant que si certains pianistes de jazz usent d'une dynamique réduite qui peut coller avec cette esthétique de prise de son (Et pas des moindres : de Tatum à Garner en passant par Bill Evans...), le jeu de Petrucciani, sur ce disque, use d'une dynamique très large et d'une façon de toucher le piano que je qualifierais de lisztiano-chopinienne : main gauche au dessus, bien dégagée, chantant large et timbrée, main droite alternant fondu, détaché : très classique comme jeu... et musique suffisament libre pour, enfin le morceau entendu, être un jazz proche de la grande pièce de concert. Splendide musique et jeu pas moins splendide!
Du rock, je touche pas ma bille, je suis un peu resté bloqué sur les who de ma jeunesse et quelques bribes des clash, de Jeff Buckley, splendidement restitué, propre, jamais rien qui bave quand le niveau est raisonnable, mais un poil retenu.
Pour courronner le tout : Eric son accueil, Boudze, laurent, Jackpote, Sonlam. Une belle après-midi, soirée et début de nuitée!
Alain :D
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 05 Aoû 2002 22:06

Je possède également ce disque de Petrucciani (et d'autres..) de chez Dreyfus.

Petrucciani, que j'avais vu en concert (au cours duquel j'avais également assisté à celui de Stan Getz) me fatigue en fait un peu.
Son jeu est (trop) systématique et trop martellé, frappé et donc hyper dynamique.
Une compensation de son handicape...? qui fait qu'il devait se "jeter" sur son clavier compte tenu de sa taille... je l'ignore.
Toujours est-il que voir arriver ce petit bonhomme sur une scène, escalader son tabouret et s'installer devant son "immense" piano est un spectacle totalement surréaliste et inoubliable.

JérômeB
JérômeB
 
Messages: 7529
Inscription: 03 Fév 2002 2:00
Localisation: Paris

Message » 05 Aoû 2002 23:39

Petrucciani, que j'avais vu en concert (au cours duquel j'avais également assisté à celui de Stan Getz) me fatigue en fait un peu.
Son jeu est (trop) systématique et trop martellé, frappé et donc hyper dynamique.


Je n'aurais pas dis mieux, il n'y a qu'un seul CD chez moi :lol: :lol: pour la même raison que toi.


Philippe
BPhil
 
Messages: 8449
Inscription: 13 Juil 2001 2:00
Localisation: 95
  • offline

Message » 06 Aoû 2002 8:54

Ce que j'ai entendu sur ce disque me fait dire que les micros auraient été placés plus loin que 90% de la dureté seraient amoindries... son piano était-il sonorisé ou en acoustique naturelle, dans la salle.
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 06 Aoû 2002 9:02

en ecoutant ce disque j'avais l'impression que les micros etaient à 10 cm
des cordes les plus aigues. Dès que MP montait dans la gamme ça devenait martelé (presque piano mecanique) alors que lorsqu'il jouait au milieu ou dans le grave le son était plus naturel avec quelques reverberations de caisse.
Je me trompes là ?
LaurentV
 
Messages: 11729
Inscription: 04 Mar 2002 2:00
Localisation: du coté de Versailles
  • offline

Message » 06 Aoû 2002 9:03

Je suis globalement d'accord avec les cr ci dessus et comme les grands
esprits se rencontre j'ai également pensé à l'inversion de salle qui de surcroit AMHA me semble également plus esthétique....pour en revenir au
Petrucciani que j'ai d'ailleurs oublié sur ce morceau "Besame Mucho" le
divin nain ne cogne pas comme à son habitude.La prise de son est trop
proche une habitude chez Dreyfus et l'enregistrement comporte quelques
distorsions.En tout cas un grand merci à Eric qui nous à superbement reçu
et qui possède un système qui marche déja et qu'il reste juste à optimiser.

Alain ,sais-tu ou trouver le Mendelssohn ainsi que le Sacre chez Telarc? Ils
sont introuvables à la Fnac et Guibert!
Sonlam
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2444
Inscription: 27 Aoû 2000 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 06 Aoû 2002 9:13

J'ai trouvé aussi que Petrucciani ne jouait pas à son habitude... et surtout pas comme il le fait quand il jouait un Bösendorfer (pianos affreux!).

Le Mendelssohn est normalement disponible chez Berlin Classic. Mais bon Fnac et consorts...
Je crains que le telarc ne le soit plus... encore qu'il semble qu'un forumer l'ai trouvé en version hybride CD/SACD. M'est avis, de toute façon, qu'il ne restera pas encore longtemps indisponible car c'est l'une des prises de son les plus fabuleuses d'orchestre que je connaisse et l'interprétation plus fascinante encore que celles de Boulez!

Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 07 Aoû 2002 10:34

Le bousendoerfer est en effet réputé injouable il y a différentes écoles à ce sujet voire une grosse polémique! Pour en revenir à Petrucciani non seulement les micros sont trop près mais ils saturent!Berlin Classics n'est hélas quasiment plus distribué en France mis à part quelques références et
Telarc fort mal...ou aller mis à part les Fnac et consorts?
Sonlam
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2444
Inscription: 27 Aoû 2000 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 07 Aoû 2002 11:05

haskil a écrit:J'ai trouvé aussi que Petrucciani ne jouait pas à son habitude... et surtout pas comme il le fait quand il jouait un Bösendorfer (pianos affreux!).

Le Mendelssohn est normalement disponible chez Berlin Classic. Mais bon Fnac et consorts...
Je crains que le telarc ne le soit plus... encore qu'il semble qu'un forumer l'ai trouvé en version hybride CD/SACD. M'est avis, de toute façon, qu'il ne restera pas encore longtemps indisponible car c'est l'une des prises de son les plus fabuleuses d'orchestre que je connaisse et l'interprétation plus fascinante encore que celles de Boulez!

Alain :wink:


Le sacre de chez telarc je l'ai effectivement trouvé en hybride sur amazon.fr. Je crois qu'ils n'en ont plus (à vérifier) faut demander directement à telarc. Je confirme que cet enregistrement est magnifique.

D'une manière générale on trouve tout sur amazon et c'est moins cher que la FNAC. Ils se ventent de pouvoir sortir TOUS les media disponibles, et je crois que c'est pas usurpé. :wink: :wink:
J'aurais voulu être un artiiiiiiiiiiiste .... ouillllllle
Finalement la HiFi c'est pas mal ;-)
Avatar de l’utilisateur
Kador
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3409
Inscription: 14 Mar 2002 2:00
Localisation: 31 cassoulpif

Message » 07 Aoû 2002 12:07

Sonlam a écrit:Le bousendoerfer est en effet réputé injouable il y a différentes écoles à ce sujet voire une grosse polémique! Pour en revenir à Petrucciani non seulement les micros sont trop près mais ils saturent!Berlin Classics n'est hélas quasiment plus distribué en France mis à part quelques références et
Telarc fort mal...ou aller mis à part les Fnac et consorts?


J'ai pu voir un prototype, le seul en France, du nouveau queue de concert Bösendorfer, il y a quinze jours à La Roque d'Anthéron : tout le bloc mécanique a été repensé, la forme, la densité des feutres des marteaux : pas entendu, mais François-Frédéric Guy, formidable pianiste (écouter son excellent disques de sonates de Prokofiev chez Naive) m 'a dit : "stupéfiant, un Bosen qui chante dans l'aigu, qui ne sonne plus métallique..."
Cette marque de piano avait de grands problèmes : rares, vraiment rares, étaient les pianistes classiques qui acceptaient de les jouer de bon coeur...

Sinon, Sonlam ce que tu dis de la distribution de Berlin Classics, label de chez Edel m'étonne fichtrement car je reçois des disques de cette marque assez fréquement, pour ne pas dire chaque mois! Je vais me renseigner.

Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message