Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 12 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

CR ProAc, P.H.Leon, Antal 202, A.A. Miage, Mudiline Accord..

Message » 14 Mai 2002 23:27

Troisième volet de mes écoutes sur Lyon

Les 35 heures ont du bon. Je me suis trouvé à la rue vendredi dernier, la ville étant déserte, tous les Lyonnais disposant visiblement d'une résidence secondaire à la campagne. Une véritable aubaine pour une écoute diurne en solitaire. Des auditoriums déserts et des vendeurs disponibles.

Je me suis tout d'abord rendu chez Quatuor pour écouter les colonnes du constructeur P.H. Léon dont vous m'aviez parlé.

Mais avant toute chose je tenais à écouter à nouveau les ProAc Studio 125, d'une part pour ne pas rester sur une seule écoute de ce matériel, d'autre part et surtout pour avoir un son de référence dans les esgourdes avant toute autre écoute.

Mes disques références ont un peu changé.

Je conserve l'album de Sting Brand New Day avec les pistes 1 (graves profondes en ouverture, caisse claire qui attaque fort) et 3 (forte dynamique et haut médium scintillant).

Pour une écoute de piano j'ai remplacé le disque du revendeur par la plage 4 du dernier disque test de la NRDS. Beethoven, les trois dernières sonates Op. 111 "maestro" par Olivier Gardon. Haskill m'a dit après coup que ce pianiste joue raide comme un balais, mais j'aime bien certains passages, notamment la trille dans la première partie du morceau qui descend assez bas (estimation de 80 hz selon Haskill :wink: ) et monte en crescendo.

Enfin la piste 18 de la bande originale du film Mission. Un titre instrumental avec nombre de percussions et d'instruments à vents. Une plage vive, percutante par instant qui ne permet aucune médiocrité dans tous les registres.

------------------

Ma première écoute met en scène les colonnes ProAc Studio 125 avec l'ampli Audio Analogue Puccini. Le modèle Puccini SE qui devraient mieux permettre de réveler les qualités des enceintes ProAc n'est pas en écoute.

Le résultat est d'une propreté exemplaire sur toutes les plages écoutées. Je me suis autorisé à pousser mon écoute sur la plage 4 du disque de Mission.

J'ai noté dans le chant choral (j'ignore le nom donné à cet ensemble vocal 'primitif') une superbe voix de soprano qui domine la scène. Je n'avais jamais entendu ce détail à la maison sur mes petites Aegis One.

Lors des percussions de la plage 18 de la bande originale, on sent bien le souffle renvoyé par les peau des énormes tambours suspendus. Il m'a même semblé à un instant sentir un tambour claquer derrière mon dos, étonnant.

---

A ma demande nous passons sur une amplification Audio Note. Un préampli MOne et deux bloc mono P Zéro. Cet ensemble est annoncé au tarif 12-13000 F.

Nous commençons par Beethoven, la plage 4 du disque de la NRDS. C'est superbe à mes oreilles. Le piano est plus présent, plus sensuel.

Sur la plage 1 de Sting c'est une révélation. Les basses sont profondes, m'arrivent presque à la face. Elles sont palpables. En fermant les yeux je parviens à situer précisément Sting. Mieux je le sens s'avancer et se reculer du micro. Je n'étais jamais arrivé à un tel niveau de réalisme lors de mes précédentes écoutes. Tout est en place.

A la plage 3 mêmes impressions. Mais cette fois il semble que la prise ou le mixage met trop en valeur le haut médium, d'où le caractère brillant du morceaux. Le micro semble trop proche du chanteur. C'est un défaut (volontaire ?) de l'enregistrement. Le matériel d'écoute ne fait que mettre en évidence ce phénomène…

------

Je continue demain en passant à l'écoute des P.H. Leon Classic avec l'Audio Note.

A suivre…
Keron
 
Messages: 17742
Inscription: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Annonce

Message par Google » 14 Mai 2002 23:27

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 14 Mai 2002 23:36

Ah! Le tube....!!!!
Quand c'est bien mis en oeuvre, ça vous rajoute un petit supplément d'âme...

JérômeB

« la vie est plus douce avec ses vices qu avec ses vertus »
JérômeB
 
Messages: 7529
Inscription: 03 Fév 2002 2:00
Localisation: Paris

Message » 15 Mai 2002 1:05

J ai eu la meme impression sur du tube. On a passe avec Enzo tout notre samedi apres midi a ecouter kkes enceintes - dont ses anciennes PEL classic qui sont maintenant en depot vente chez ADHF si tu es interesse - et surtout la studio 125 sur diverses electroniques (rega mira, mira + maia, audiolab 8000, bi amp sur 2 * audiolab 8000) et avant de partir on a eu l occasion d ecouter les 125 sur un integre 402 Copland, et j ai trouve ca tout simplement magnifique ! (Enzo a trouve ca sympa mais trop colore) pour moi, plus de corps, mais en douceur, des notes plus longues, plus de details, d air, et l impression d avoir des 'harmoniques' en plus ... ca m a laisse reveur mais pour l instant ca sera rega planet ou jupiter + rega Mira + studio 125, c est kasiment commande ... ;)

++
Olivier
ChicoDoBrazil
 
Messages: 295
Inscription: 30 Avr 2002 13:01
Localisation: Toulouse / Paris
  • offline

Message » 15 Mai 2002 9:21

ChicoDoBrazil a écrit:J ai eu la meme impression sur du tube. On a passe avec Enzo tout notre samedi apres midi a ecouter kkes enceintes - dont ses anciennes PEL classic qui sont maintenant en depot vente chez ADHF si tu es interesse - et surtout la studio 125 sur diverses electroniques (rega mira, mira + maia, audiolab 8000, bi amp sur 2 * audiolab 8000) et avant de partir on a eu l occasion d ecouter les 125 sur un integre 402 Copland, et j ai trouve ca tout simplement magnifique ! (Enzo a trouve ca sympa mais trop colore) pour moi, plus de corps, mais en douceur, des notes plus longues, plus de details, d air, et l impression d avoir des 'harmoniques' en plus ... ca m a laisse reveur mais pour l instant ca sera rega planet ou jupiter + rega Mira + studio 125, c est kasiment commande ... ;)

++
Olivier



On m'a aussi conseillé Rega pour animer les Studio 125. Seul problème. Le seul distributeur de ProAc sur Lyon ne distribue pas Rega. De même que Primare que m'a conseillé à l'écoute Adol. J'aimerai aussi écouter le Cairn 4808. J'ignore si deux revendeurs accepteraient un échange de produit pour les besoins d'une écoute ? :o(

Pour le tube, c'est un effet un achat qui me tente. De toutes manière mon achat n'est pas avant un an car c'est déjà une somme que d'investir dans du matériel hifi, même d'entrée de gamme.

Cela me laisse le temps de peaufiner mes écoutes et de déboucher mes oreilles.

Quels autres ampli avais tu essayé avec les ProAc avant que de te décider pour le Rega ? Et qu'est-ce que qui t'a motivé pour choisir cette marque ? Tu as écouté quel modèle chez Rega ? Le petit intégré ?

Qui a essayé du Primare ou du Cairn avec les Studio 125 ?

Sinon en tube abordable, vous me conseillez quel produit ? Sachant que je ne peux m'orienter vers des produits comme le Pathos avec les tubes apparents et des enjoliveurs en chrome car j'ai des enfants qui ne manqueraient pas de transformer ce jouet en camion pompier :cry:
Keron
 
Messages: 17742
Inscription: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 15 Mai 2002 11:02

J ai ecoute les Proac avec du rega, de l'audiolab et le copland.
En rega j ai ecoute un bout de la gamme puisque j ai teste l'integre Brio, l'integre Mira, Biamp avec Mira en preamp et Maia en puissance.
Je pense qu'idealement il faudrait qquechose de un peu plus nerveux et ptet plus puissant que le Mira mais ca serait un autre budget ... l ecoute est deja superbe avec ce modele. Me reste plus qu a aller fait le comparo jupiter / planet et decider si pour mon ecoute ca vaut 6500 de plus ;)

++
Olivier
ChicoDoBrazil
 
Messages: 295
Inscription: 30 Avr 2002 13:01
Localisation: Toulouse / Paris
  • offline

Message » 15 Mai 2002 11:30

La suite...

Après avoir rangé les ProAc Studio 125 le vendeur installe dans l'auditorium une paire de P.H. Leon Classic. Ce sont de superbes enceintes du même gabarit que les ProAc. Une qualité de fabrication identique.

Nous conservons l'amplification par tubes avec le matériel Audio Note, conservant aussi la source Myriad Z110 utilisée depuis le début de mes essais dans cet auditorium.

L'écoute avec le disque de Sting m'indispose. Le son est loin d'être mauvais mais l'analyse est délicate. Les deux restitutions sont vraiment différentes. La Classic se montre plus courte en grave, plus sourde, moins présente. Le médium aigu où s'exprime la voix de Sting moins précis.

Sur la BO de Mission la flûte de pan (où instrument local) le souffle dans l'instrument est saisissant, presque trop présent, à la limite de l'envahissant.

Nous revenons sur l'amplification Audio Analogue Puccini.

Le timbre est moins juste, la scène plus en arrière. Rien de grave, tout au contraire normal.

Cette colonne me laisse un bon sentiment global. Elle ne sonne pas comme la ProAc et c'est sans doute sa principale qualité. Elle semble plus neutre là où la ProAc s'exprime avec brio, notamment dans les graves. Mais la Studio 125 est avant tout conçue pour les besoin du Home Cinéma, son grave est propulsé dans la pièce avec chaleur et forte présence. Il est palpable. Dans l'auditorium de 70 m2 avec 4 m de plafond, c'est un jeu subtil et très agréable.

La PHL aura sans doute plus de chance d'être à son aise dans une pièce de plus faibles dimensions. Son grave s'en retrouvera sans doute renforcé, parfait.

Elle semble aussi plus définie dans un certain registre en haut du spectre à l'instar de produits comme les Triangles, mais ici tout en douceur et en nuances feutrées.

Mais je dois avouer avoir tout de même une préférence pour la ProAc, sans doute plus colorée, plus musicale, moins analytique. Le son avec elle, je le prend dans les tripes alors qu'avec la PHL il me reste au niveau des oreilles. Je ne sais comment expliquer cela autrement. Et pour un prix supérieur pour les PHL, autant rester avec les ProAc Studio 125.

Ce qui ne retire en rien toutes les qualités que je reconnais à la première écoute aux PHL Classic. Je préfère ne pas monter en gamme chez ce constructeur car le tarif des Classic est déjà conséquent.

Je termine mon écoute chez Quatuor par les Mission M71 (demande d'un membre du forum. CR dans son post) et un retour aux petites ProAc Tablette Eight qui font toujours aussi forte impression. Dommage que leur tarif soit aussi fort. Car si l'on compte l'achat de pieds de qualités pour les porter, on atteint le prix des Studio 125. Autant passer aux colonnes quitte à boucher les events arrières pour éviter trop de graves dans une pièce de dimensions modestes. C'est un peu une incohérence dans la gamme ProAc. A moins que le constructeur ai en projet de petites bibliothèques pour flanquer les Studio 125, les modèles pour lesquel ProAc a fait le plus gros effort tarifaire pour les rendre « abordable ».

-----
Antal 202

Je quitte l'auditorium de Quatuor avec regret car il est déjà midi. Le temps de trouver un restaurant rapide en ville et direction HRD sur les quais.

Je voulais surtout écouter à nouveau les Triangles Antal 202 qui m'avaient fait si bonne impression lors de ma précédente visite.

Il est à noter que l'auditorium de HRD pour les matériels d'entrée et de milieu de gamme n'est pas traité, selon l'avis même du revendeur, au mieux. Il y a sur l'arrière une grande baie vitrée. La porte aussi est en verre. Malgré la présence devant la vitrine de stores en bandelettes de tissus, l'acoustique n'est pas optimale comme elle peut l'être chez Quatuor. Un détail important à mon avis. De même, les enceintes sont positionnées sur une sorte de petite estrade de 15-20 cm sur les flancs du meuble à amplis. Cette position surélevée par rapport au canapé en contrebas ne doit pas non plus être du meilleur effet sur les écoutes. Le sol est recouvert partout d'une épaisse moquette. L'auditorium fait en gros 30 m2 pour 3 m de haut.

Nous commençons l'écoute par les Antal 202 alimentées par le nouvel ampli Hartley Hybride 100 et une source CD Vecteur Club Sixty.

C'est encore une fois délicat de juger les enceintes car je n'ai plus de repères par rapports aux amplifications précédentes. L'idéal aurait été de conserver l'Audio Analogue Puccini et l'Audio Note à tube. Quitte à changer d'amplis après pour mieux exploiter les Triangle.

L'écoute débute par le disque de Sting. Tout semble là mais la voix de Sting siffle plus qu'elle ne s'exprime. C'est particulièrement valable sur la piste 3 où l'aigu se fait trop présent. Et toujours ce sifflement dans les voix. Désagréable.

Sur Beethoven, le piano semble moins chaleureux, mais peut-être plus juste notamment dans la trille. On sent que l'on reste sur les mêmes notes alors qu'il m'avait semblé que l'on montait dans la gamme sur d'autres écoutes.

Avec la BO de Mission le haut médium s'articule très bien, c'est brillant surtout dans les instruments à vent. En revanche le bas du spectre reste dans l'enceinte. C'est particulièrement vrai pour les percussions.

Je reste un peu déçu par l'écoute des Triangle. Non qu'elles soient mauvaises. Mais elles brillent trop pour mes oreilles qui semblent mieux se porter en présence d'enceintes plus douces ou musicales comme les ProAc.

Dommage que l'Audio Analogue ne soit pas présent. Il aurait pu adoucir le caractère brillant des Triangle, qui sait ?

----

Atlantis Acoustic

Comme le vendeur comprend que je n'accroche pas au son Triangle nous passons à de petites colonnes de marque Atlantis Acoustic. Le modèle Miage. Ce sont de magnifiques petites enceintes ici en finition bois brut. Un travail artisanal de grande qualité. La face avant est ici une sorte de miroir que je n'apprécie pas mais ce n'est pas le but de l'écoute. Atlantis Acoustic propose différentes finitions pour la Miage dont un ensemble tout en bois massif, face avant compris. Une enceinte unique donc.

Avec la BO de Mission, le changement est radical. C'est propre, c'est net même si les graves restent encore en arrière plan. Le son me semble aussi un peu trop directif.

Nous passons donc à une autre amplification. Un ampli Thule IA 100.

Cette fois le son sonne plus juste. L'ampli permet à cette étonnante petite enceinte de s'exprimer. Elle est vive, très dynamique ce qui est flagrant sur la piste 18 de la BO de Mission.

Sur le Sting, cela passe bien. On retrouve le défaut dans le haut médium de la piste 3. C'est néanmoins une restitution moins chaleureuse qu'avec la ProAc.

Une enceinte qui mérite néanmoins d'être entendu et découverte.

HRD doit recevoir d'ici un moins la grande soeur de la Miage. A découvrir lors d'une prochaine écoute.

----

Mudiline Accord & Advance Acoustic M11

Nous passons enfin à la gamme Mudiline dont certains m'ont largement parlé sur ce forum.

Malheureusement les petites Allegretto que je voulais écouter. Il nous faut passer par l'écoute des Accord d'un tarif largement supérieur (1400 € pièce).

Nous devons changer d'auditorium, à l'arrière boutique où se trouvent rassemblés les bijoux de la couronne du revendeur. L'employé chargé de me recevoir installe les enceintes, je m'installe jetant un oeil émerveillé alentours. Cet auditorium est parfaitement traité en acoustique ce qui devrait permettre une meilleure écoute des enceintes.

Quelle ne fût pas ma surprise de voir le patron se pointé et commencé par viser son employé d'un regard sévère. Et aussitôt de me demander le budget que je désire consacrer à mon ensemble HIFI. Franchement, c'est une question qui jette un froid à ce stade de l'écoute. On se croirait chez un pousseur de cartons... Certes c'est un détail important mais je trouve cela déplacé. d'autant que quand je lui avance le prix de 7-9000 F pour l'ampli et 10-12000 pour les enceintes, il se fâche soudain et demande à son employé que nous quittions immédiatement l'auditorium pour revenir dans l'autre salle. Les Mudiline, nous DEVONS les entendre dans l'autre pièce car le matériel ici n'était pas pour moi.

Je trouve cette attitude méprisante tant vis à vis du client potentiel que vis à vis du jeune employé. Autant chez Quatuor les responsables ont passé du temps pour me faire découvrir un matériel que je pourrais avoir envie d'écouter jour après jour, de me faire partager leur passion, autant là je me sentais placé dans un carcan mercantile blessant. J'étais un client C avec un budget B, il fallait me vendre un matériel M. Point.

Autant avec Quatuor j'ai découvert la vraie HIFI et ai eu envie d'économiser, pendant 2 à 3 ans ou plus s'il le faut pour acheter un matériel de qualité, autant chez HRD j'ai eu le sentiment à cet instant de ne pas les intéresser en tant que personne et de devoir repartir, si j'étais décidé ce jour à acheter, avec un pack très commun voire dépareillé. Un achat que j'aurai regretté au bout d'un mois.

C'est autant plus regrettable que pour animer des colonnes comme des Mudiline Accord, pour permettre d'en mesurer toute la dimension, il faut très certainement une amplification en rapport. Et sans doute une écoute avec un ampli à tubes pour lui restituer toute sa noblesse.

Nous revoici dans la première salle d'écoute. L'employé visiblement blessé (et je le comprend) installe les Mudiline à même le sol. Franchement je n'ai plus le coeur à la moindre écoute. Et quand le coeur flanche les oreilles suivent :wink:

Ces enceintes sont néanmoins brillantes. Elles semblent capables d'une grande musicalité, beaucoup de douceur notamment sur le morceau de piano de la plage 4 de la NRDS.

Mais le prix de l'enceinte me semble un peu fort tout de même. Je préfère attendre d'écouter les modèles Allegretto à 12900 F la paire.

HRD doit en recevoir d'ici à un mois comme me le dit plus tard le patron, visiblement redevenu plus calme. Il doit avoir une bonne excuse. Je l'ignore. Mais quand on est vendeur on doit se refuser ce genre de crise face à un client. Que l'on fasse une remarque après coup et en privé à son employé, c'est normal. Mais là, c'est très maladroit. Irrespectueux !

HRD distribuant aussi les enceintes Advance Acoustic, je demande une écoute des colonnes M11. Le prix de ces petites colonnes est de 490 euros la paire. On est loin des Mudiline. Loin en restitution aussi.

Le grave bave. C'est très médiocre, surtout alimenté par le Thule.

Certes on ne joue plus dans la même gamme.

----

Mon verdict au terme de cette journée

Après toutes ses écoutes je peux tirer quelques conclusions. L'idéal aurait tout de même été de pouvoir tester les enceintes dans le même contexte, le même auditorium et avec la même amplification. Notamment pour juger entre les ProAc et les Mudiline

Si je devais établir un classement d'appréciation personnel il serait le suivant :

- ProAc Studio 125. C'est très subjectif mais j'aime le son ProAc. Avec l'ampli Audio Analogue Puccini pour un budget plus limité. Avec l'ensemble à tube Audio Note pour une petite folie ou un investissement pérenne. Quatuor doit néanmoins recevoir un ampli Audio Analogue Puccini SE dans les semaines à venir. J'ai été invité à une écoute (si il y a des amateurs, envoyez moi un petit message que l'on fasse un truc sympa. Pourquoi ne pas invité les responsables du magasin au resto ?).

- J'hésite ensuite entre la Mudiline Accord et la PH Leon Classi. Elles semblent assez proches en terme de restitution mais c'est surtout là qu'il aurait été utile d'avoir une écoute dans les mêmes conditions. Ce sont néanmoins deux très bons produits. Des enceintes dont on ne doit pas regretter l'achat. J'ai néanmoins peur pour la Mudiline qui dispose d'un filtre en plâtre à l'intérieur de la caisse. Comme je dois déménager dans les 5 ans, j'ai peur que cette plaque se brise.

- J'ai beaucoup aimé la Mission M52. Son écoute est chaude, typé. Moins précise que la ProAc mais un peu dans le même registre. Moins chère aussi. Mais je regrette toujours sa face carénée en imitation aluminium. Si seulement Mission pouvait nous sortir un modèle en plaquage bois !!!

- J'ai grandement apprécié la petite colonne Atlantic Acoustic Miage. Surtout le caractère artisanal de la fabrication. L'enceinte est proposée par défaut dans des revêtements laqués modernes (il faut aimer les teintes paillettes) mais il est possible de demander une finition particulière à cet artisan. C'est un petit plus pour celui qui veut un modèle exclusif. En tous les cas un constructeur qui mériterait d'être plus connu.

- Une attention particulière enfin pour la bibliothèque ProAc Tablette Reference Eight. Une enceintes étonnante mais trop chère à mon avis. Idéale cependant pour des petites pièces. Quatuor doit recevoir à nouveau en démonstration les Tablette 2000 dans quelques semaines. Là encore une écoute est prévue.

- Je place ici la Triangle Antal 202. Ce n'est très certainement pas sa place mais ce son si particulier, sifflant dans l'aigu n'est pas pour moi. Certes il semble que cette colonne soit meilleure dans la restitution de morceaux de piano comme la plage 4 de Beethoven que bien des enceintes. Elle mérite sans doute un soin tout particulier dans l'amplification pour se dévoiler. Mais sur mon style musical propre, notamment sur l'album de Sting, Brand New Day, elle ne me donne pas satisfaction. Dans le même regisre je préfère amplement la PH Léon Classic.

- Déception en revanche à l'écoute des colonnes Advance Acoustic M11. Disons que ce n'est pas le son que je recherche et que j'attend. Mais le prix est attractif.
Keron
 
Messages: 17742
Inscription: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 15 Mai 2002 11:31

La suite...

Après avoir rangé les ProAc Studio 125 le vendeur installe dans l'auditorium une paire de P.H. Leon Classic. Ce sont de superbes enceintes du même gabarit que les ProAc. Une qualité de fabrication identique.

Nous conservons l'amplification par tubes avec le matériel Audio Note, conservant aussi la source Myriad Z110 utilisée depuis le début de mes essais dans cet auditorium.

L'écoute avec le disque de Sting m'indispose. Le son est loin d'être mauvais mais l'analyse est délicate. Les deux restitutions sont vraiment différentes. La Classic se montre plus courte en grave, plus sourde, moins présente. Le médium aigu où s'exprime la voix de Sting moins précis.

Sur la BO de Mission la flûte de pan (où instrument local) le souffle dans l'instrument est saisissant, presque trop présent, à la limite de l'envahissant.

Nous revenons sur l'amplification Audio Analogue Puccini.

Le timbre est moins juste, la scène plus en arrière. Rien de grave, tout au contraire normal.

Cette colonne me laisse un bon sentiment global. Elle ne sonne pas comme la ProAc et c'est sans doute sa principale qualité. Elle semble plus neutre là où la ProAc s'exprime avec brio, notamment dans les graves. Mais la Studio 125 est avant tout conçue pour les besoin du Home Cinéma, son grave est propulsé dans la pièce avec chaleur et forte présence. Il est palpable. Dans l'auditorium de 70 m2 avec 4 m de plafond, c'est un jeu subtil et très agréable.

La PHL aura sans doute plus de chance d'être à son aise dans une pièce de plus faibles dimensions. Son grave s'en retrouvera sans doute renforcé, parfait.

Elle semble aussi plus définie dans un certain registre en haut du spectre à l'instar de produits comme les Triangles, mais ici tout en douceur et en nuances feutrées.

Mais je dois avouer avoir tout de même une préférence pour la ProAc, sans doute plus colorée, plus musicale, moins analytique. Le son avec elle, je le prend dans les tripes alors qu'avec la PHL il me reste au niveau des oreilles. Je ne sais comment expliquer cela autrement. Et pour un prix supérieur pour les PHL, autant rester avec les ProAc Studio 125.

Ce qui ne retire en rien toutes les qualités que je reconnais à la première écoute aux PHL Classic. Je préfère ne pas monter en gamme chez ce constructeur car le tarif des Classic est déjà conséquent.

Je termine mon écoute chez Quatuor par les Mission M71 (demande d'un membre du forum. CR dans son post) et un retour aux petites ProAc Tablette Eight qui font toujours aussi forte impression. Dommage que leur tarif soit aussi fort. Car si l'on compte l'achat de pieds de qualités pour les porter, on atteint le prix des Studio 125. Autant passer aux colonnes quitte à boucher les events arrières pour éviter trop de graves dans une pièce de dimensions modestes. C'est un peu une incohérence dans la gamme ProAc. A moins que le constructeur ai en projet de petites bibliothèques pour flanquer les Studio 125, les modèles pour lesquel ProAc a fait le plus gros effort tarifaire pour les rendre « abordable ».

-----
Antal 202

Je quitte l'auditorium de Quatuor avec regret car il est déjà midi. Le temps de trouver un restaurant rapide en ville et direction HRD sur les quais.

Je voulais surtout écouter à nouveau les Triangles Antal 202 qui m'avaient fait si bonne impression lors de ma précédente visite.

Il est à noter que l'auditorium de HRD pour les matériels d'entrée et de milieu de gamme n'est pas traité, selon l'avis même du revendeur, au mieux. Il y a sur l'arrière une grande baie vitrée. La porte aussi est en verre. Malgré la présence devant la vitrine de stores en bandelettes de tissus, l'acoustique n'est pas optimale comme elle peut l'être chez Quatuor. Un détail important à mon avis. De même, les enceintes sont positionnées sur une sorte de petite estrade de 15-20 cm sur les flancs du meuble à amplis. Cette position surélevée par rapport au canapé en contrebas ne doit pas non plus être du meilleur effet sur les écoutes. Le sol est recouvert partout d'une épaisse moquette. L'auditorium fait en gros 30 m2 pour 3 m de haut.

Nous commençons l'écoute par les Antal 202 alimentées par le nouvel ampli Hartley Hybride 100 et une source CD Vecteur Club Sixty.

C'est encore une fois délicat de juger les enceintes car je n'ai plus de repères par rapports aux amplifications précédentes. L'idéal aurait été de conserver l'Audio Analogue Puccini et l'Audio Note à tube. Quitte à changer d'amplis après pour mieux exploiter les Triangle.

L'écoute débute par le disque de Sting. Tout semble là mais la voix de Sting siffle plus qu'elle ne s'exprime. C'est particulièrement valable sur la piste 3 où l'aigu se fait trop présent. Et toujours ce sifflement dans les voix. Désagréable.

Sur Beethoven, le piano semble moins chaleureux, mais peut-être plus juste notamment dans la trille. On sent que l'on reste sur les mêmes notes alors qu'il m'avait semblé que l'on montait dans la gamme sur d'autres écoutes.

Avec la BO de Mission le haut médium s'articule très bien, c'est brillant surtout dans les instruments à vent. En revanche le bas du spectre reste dans l'enceinte. C'est particulièrement vrai pour les percussions.

Je reste un peu déçu par l'écoute des Triangle. Non qu'elles soient mauvaises. Mais elles brillent trop pour mes oreilles qui semblent mieux se porter en présence d'enceintes plus douces ou musicales comme les ProAc.

Dommage que l'Audio Analogue ne soit pas présent. Il aurait pu adoucir le caractère brillant des Triangle, qui sait ?

----

Atlantis Acoustic

Comme le vendeur comprend que je n'accroche pas au son Triangle nous passons à de petites colonnes de marque Atlantis Acoustic. Le modèle Miage. Ce sont de magnifiques petites enceintes ici en finition bois brut. Un travail artisanal de grande qualité. La face avant est ici une sorte de miroir que je n'apprécie pas mais ce n'est pas le but de l'écoute. Atlantis Acoustic propose différentes finitions pour la Miage dont un ensemble tout en bois massif, face avant compris. Une enceinte unique donc.

Avec la BO de Mission, le changement est radical. C'est propre, c'est net même si les graves restent encore en arrière plan. Le son me semble aussi un peu trop directif.

Nous passons donc à une autre amplification. Un ampli Thule IA 100.

Cette fois le son sonne plus juste. L'ampli permet à cette étonnante petite enceinte de s'exprimer. Elle est vive, très dynamique ce qui est flagrant sur la piste 18 de la BO de Mission.

Sur le Sting, cela passe bien. On retrouve le défaut dans le haut médium de la piste 3. C'est néanmoins une restitution moins chaleureuse qu'avec la ProAc.

Une enceinte qui mérite néanmoins d'être entendu et découverte.

HRD doit recevoir d'ici un moins la grande soeur de la Miage. A découvrir lors d'une prochaine écoute.

----

Mudiline Accord & Advance Acoustic M11

Nous passons enfin à la gamme Mudiline dont certains m'ont largement parlé sur ce forum.

Malheureusement les petites Allegretto que je voulais écouter. Il nous faut passer par l'écoute des Accord d'un tarif largement supérieur (1400 € pièce).

Nous devons changer d'auditorium, à l'arrière boutique où se trouvent rassemblés les bijoux de la couronne du revendeur. L'employé chargé de me recevoir installe les enceintes, je m'installe jetant un oeil émerveillé alentours. Cet auditorium est parfaitement traité en acoustique ce qui devrait permettre une meilleure écoute des enceintes.

Quelle ne fût pas ma surprise de voir le patron se pointé et commencé par viser son employé d'un regard sévère. Et aussitôt de me demander le budget que je désire consacrer à mon ensemble HIFI. Franchement, c'est une question qui jette un froid à ce stade de l'écoute. On se croirait chez un pousseur de cartons... Certes c'est un détail important mais je trouve cela déplacé. d'autant que quand je lui avance le prix de 7-9000 F pour l'ampli et 10-12000 pour les enceintes, il se fâche soudain et demande à son employé que nous quittions immédiatement l'auditorium pour revenir dans l'autre salle. Les Mudiline, nous DEVONS les entendre dans l'autre pièce car le matériel ici n'était pas pour moi.

Je trouve cette attitude méprisante tant vis à vis du client potentiel que vis à vis du jeune employé. Autant chez Quatuor les responsables ont passé du temps pour me faire découvrir un matériel que je pourrais avoir envie d'écouter jour après jour, de me faire partager leur passion, autant là je me sentais placé dans un carcan mercantile blessant. J'étais un client C avec un budget B, il fallait me vendre un matériel M. Point.

Autant avec Quatuor j'ai découvert la vraie HIFI et ai eu envie d'économiser, pendant 2 à 3 ans ou plus s'il le faut pour acheter un matériel de qualité, autant chez HRD j'ai eu le sentiment à cet instant de ne pas les intéresser en tant que personne et de devoir repartir, si j'étais décidé ce jour à acheter, avec un pack très commun voire dépareillé. Un achat que j'aurai regretté au bout d'un mois.

C'est autant plus regrettable que pour animer des colonnes comme des Mudiline Accord, pour permettre d'en mesurer toute la dimension, il faut très certainement une amplification en rapport. Et sans doute une écoute avec un ampli à tubes pour lui restituer toute sa noblesse.

Nous revoici dans la première salle d'écoute. L'employé visiblement blessé (et je le comprend) installe les Mudiline à même le sol. Franchement je n'ai plus le coeur à la moindre écoute. Et quand le coeur flanche les oreilles suivent :wink:

Ces enceintes sont néanmoins brillantes. Elles semblent capables d'une grande musicalité, beaucoup de douceur notamment sur le morceau de piano de la plage 4 de la NRDS.

Mais le prix de l'enceinte me semble un peu fort tout de même. Je préfère attendre d'écouter les modèles Allegretto à 12900 F la paire.

HRD doit en recevoir d'ici à un mois comme me le dit plus tard le patron, visiblement redevenu plus calme. Il doit avoir une bonne excuse. Je l'ignore. Mais quand on est vendeur on doit se refuser ce genre de crise face à un client. Que l'on fasse une remarque après coup et en privé à son employé, c'est normal. Mais là, c'est très maladroit. Irrespectueux !

HRD distribuant aussi les enceintes Advance Acoustic, je demande une écoute des colonnes M11. Le prix de ces petites colonnes est de 490 euros la paire. On est loin des Mudiline. Loin en restitution aussi.

Le grave bave. C'est très médiocre, surtout alimenté par le Thule.

Certes on ne joue plus dans la même gamme.

----

Mon verdict au terme de cette journée

Après toutes ses écoutes je peux tirer quelques conclusions. L'idéal aurait tout de même été de pouvoir tester les enceintes dans le même contexte, le même auditorium et avec la même amplification. Notamment pour juger entre les ProAc et les Mudiline

Si je devais établir un classement d'appréciation personnel il serait le suivant :

- ProAc Studio 125. C'est très subjectif mais j'aime le son ProAc. Avec l'ampli Audio Analogue Puccini pour un budget plus limité. Avec l'ensemble à tube Audio Note pour une petite folie ou un investissement pérenne. Quatuor doit néanmoins recevoir un ampli Audio Analogue Puccini SE dans les semaines à venir. J'ai été invité à une écoute (si il y a des amateurs, envoyez moi un petit message que l'on fasse un truc sympa. Pourquoi ne pas invité les responsables du magasin au resto ?).

- J'hésite ensuite entre la Mudiline Accord et la PH Leon Classi. Elles semblent assez proches en terme de restitution mais c'est surtout là qu'il aurait été utile d'avoir une écoute dans les mêmes conditions. Ce sont néanmoins deux très bons produits. Des enceintes dont on ne doit pas regretter l'achat. J'ai néanmoins peur pour la Mudiline qui dispose d'un filtre en plâtre à l'intérieur de la caisse. Comme je dois déménager dans les 5 ans, j'ai peur que cette plaque se brise.

- J'ai beaucoup aimé la Mission M52. Son écoute est chaude, typé. Moins précise que la ProAc mais un peu dans le même registre. Moins chère aussi. Mais je regrette toujours sa face carénée en imitation aluminium. Si seulement Mission pouvait nous sortir un modèle en plaquage bois !!!

- J'ai grandement apprécié la petite colonne Atlantic Acoustic Miage. Surtout le caractère artisanal de la fabrication. L'enceinte est proposée par défaut dans des revêtements laqués modernes (il faut aimer les teintes paillettes) mais il est possible de demander une finition particulière à cet artisan. C'est un petit plus pour celui qui veut un modèle exclusif. En tous les cas un constructeur qui mériterait d'être plus connu.

- Une attention particulière enfin pour la bibliothèque ProAc Tablette Reference Eight. Une enceintes étonnante mais trop chère à mon avis. Idéale cependant pour des petites pièces. Quatuor doit recevoir à nouveau en démonstration les Tablette 2000 dans quelques semaines. Là encore une écoute est prévue.

- Je place ici la Triangle Antal 202. Ce n'est très certainement pas sa place mais ce son si particulier, sifflant dans l'aigu n'est pas pour moi. Certes il semble que cette colonne soit meilleure dans la restitution de morceaux de piano comme la plage 4 de Beethoven que bien des enceintes. Elle mérite sans doute un soin tout particulier dans l'amplification pour se dévoiler. Mais sur mon style musical propre, notamment sur l'album de Sting, Brand New Day, elle ne me donne pas satisfaction. Dans le même regisre je préfère amplement la PH Léon Classic.

- Déception en revanche à l'écoute des colonnes Advance Acoustic M11. Disons que ce n'est pas le son que je recherche et que j'attend. Mais le prix est attractif.
Keron
 
Messages: 17742
Inscription: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 15 Mai 2002 12:16

Si tu as encore de la RTT, et à titre de curiosité , il serait peut-être intéressant que tu ailles écouter les albedo à la Maison du Haut-parleur (près des brotteaux) (Attention à bien choisir le jour pour ne attendre trop...). Les conditions d'écoutes ne sont sans doutes pas top, mais l'intérêt est ailleurs...


Même si tu n'es pas réellement motivé par des enceintes en kit, je pense que cela peut être un bon moment d'écoute et serais très intéressé par ton avis sur ces enceintes en comparaison à celles que tu as essayées...

Frederik
Fredk
 
Messages: 381
Inscription: 30 Juil 2001 2:00
Localisation: Villefranche sur Saone
  • offline

Message » 15 Mai 2002 14:53

Fredk a écrit:Si tu as encore de la RTT, et à titre de curiosité , il serait peut-être intéressant que tu ailles écouter les albedo à la Maison du Haut-parleur (près des brotteaux) (Attention à bien choisir le jour pour ne attendre trop...). Les conditions d'écoutes ne sont sans doutes pas top, mais l'intérêt est ailleurs...


J'y suis justement passé vendredi en fin de soirée. L'endroit est en effet peu propice à une écoute de qualité. En revanche, le responsable est très sympa et ouvert.

Pour ce qui est des écoutes, soyons humble, je peine encore à trouver mes marques avec mes oreilles fraîchement débouchées. Ce n'est pas après deux heures seulement d'une écoute avec une enceinte donnée que je vais avoir son timbre imprimée dans le cerveau. C'est pas comme une enceinte que tu as chez toi et que tu écoutes chaque jour.

Le mieux serait de pouvoir emprunter ces enceintes et de les écouter chez Quatuor. Je sais que le responsable connaît bien Carl, le gérant de Quatuor. Je pensais éventuellement le faire pour écouter l'ampli Rega sur les ProAc 125.

>Même si tu n'es pas réellement motivé par des enceintes en kit, je >pense que cela peut être un bon moment d'écoute et serais très >intéressé par ton avis sur ces enceintes en comparaison à celles que tu >as essayées...

Cf Plus haut.
Pour les enceintes en kit, c'est une éventualité à envisager. Aldo m'a donné un peu de sa passion. Mais je dois déjà réaliser une toute petite enceinte avant pour voir si je suis bon à quelque chose en la matière :o). Réaliser un clone de colonne c'est déjà autre chose. Il n'y a pas des clubs de bricolos audiophiles et rigolos aussi (c'est pas incompatible) sur Lyon ? :wink:
Keron
 
Messages: 17742
Inscription: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 15 Mai 2002 15:06

Je n'ai pas encore réalisé le kit albedo mais en choisissant les coffrets déjà montés, je ne crois pas qu'il y aie de diffculté particulières (juste à visser le HP grave) et réaliser le filtre.

A mon avis, réaliser un clone de Proac est un peu plus compliquer (ne serait-ce que pour l'ébénisterie)

Je n'ai pas compris si tu avais pu les écouter ? Et si oui ce que tu en a pensé ?

Connais pas de club... Mais on peut peut-être organiser des journées DIY en petit comité...

Frederik
Fredk
 
Messages: 381
Inscription: 30 Juil 2001 2:00
Localisation: Villefranche sur Saone
  • offline

Message » 15 Mai 2002 15:18

Fredk a écrit:Je n'ai pas encore réalisé le kit albedo mais en choisissant les coffrets déjà montés, je ne crois pas qu'il y aie de diffculté particulières (juste à visser le HP grave) et réaliser le filtre.


Tant qu'il n'a pas brait un âne ne sait pas qu'il est un âne :o).

A mon avis, réaliser un clone de Proac est un peu plus compliquer (ne serait-ce que pour l'ébénisterie)


Elle a quoi de particulier cette ébénisterie ? Il y a des plans sur le net... c'est déjà pas mal. Il me manque juste les plans de la Studio 125 et de la CC one (j'aimerai déjà réaliser celle ci). Le plus dur c'est surtout les HP qui sont fait spécialement pour ProAc avec des pigments sur les membranes ou autres. J'ai surtout peur d'investir 2500 francs et de n'être pas satisfait du résultat à l'écoute.

Je n'ai pas compris si tu avais pu les écouter ? Et si oui ce que tu en a pensé ?


Non. Désolé. Il y avait trop de monde dans la boutique.

Connais pas de club... Mais on peut peut-être organiser des journées DIY en petit comité...
Frederik


Ce pourrait-être sympa. Mais pourquoi ne pas commencer par une prochaine écoute en commun dans un mois ? Je dois retourner chez Quatuor pour écouter le Puccini ES et les ProAc Tablette 2000. Début juin mes enfants partent en vacances. Je serais assez libre :wink:

Il y a des volontaires ?

Et il y a des personnes qui possèdent des ProAc studio 125 sur Lyon ?
Keron
 
Messages: 17742
Inscription: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 15 Mai 2002 15:39

Keron a écrit:Tant qu'il n'a pas brait un âne ne sait pas qu'il est un âne :o).

Je ne suis pas un pro de la soudure mais réaliser le filtre consiste à souder 7 condensateurs, 5 selfs et 4 résistances. Cela semble quand même jouable, non ?

Keron a écrit:Elle a quoi de particulier cette ébénisterie ? Il y a des plans sur le net... c'est déjà pas mal.


Rien de particulier, je voulais juste dire que prendre l'option coffret déjà assemblé était plus simple ! :wink:
Cela m'a couté 2000F (300E) la paire.
Keron a écrit:J'ai surtout peur d'investir 2500 francs et de n'être pas satisfait du résultat à l'écoute.

C'est l'avantage de choisir un kit que l'on peut écouter...

Keron a écrit:Non. Désolé. Il y avait trop de monde dans la boutique.

C'est toujours le pb avec ce magasin. Mais je crois que l'écoute en vaut la peine. Si jamais tu passes par là un jour favorable...
Je ferai un mail sur le forum pour organiser une écoute quand j'aurai les miennes...

Keron a écrit:Ce pourrait-être sympa. Mais pourquoi ne pas commencer par une prochaine écoute en commun dans un mois ?

pourquoi pas si cela est compatible avec mon job... Je ne sais pas ce que le gars va penser si on débarque à 10...

Frederik
Fredk
 
Messages: 381
Inscription: 30 Juil 2001 2:00
Localisation: Villefranche sur Saone
  • offline

Message » 15 Mai 2002 17:19

Keron, Fredk,

Nous sommes tous trois de le meme région !! :P

Je possède donc :
- ProAc studio 125
- lecteur CEC TL 5100 + DAC Audio Note 2.x
- Ampli Audio Note Kit 4 et/ou Kora Design 30

Pas de probleme pour organiser un petit apéro le premier WE de juin.

Et bien sur, vu que je suis souvent chez Quatuor.

Hervé
Marsupilami
 
Messages: 5918
Inscription: 07 Mar 2001 2:00
Localisation: France - Lyon
  • offline

Message » 15 Mai 2002 18:34

Marsupilami a écrit:Keron, Fredk,

Nous sommes tous trois de le meme région !! :P

Je possède donc :
- ProAc studio 125
- lecteur CEC TL 5100 + DAC Audio Note 2.x
- Ampli Audio Note Kit 4 et/ou Kora Design 30

Pas de probleme pour organiser un petit apéro le premier WE de juin.

Et bien sur, vu que je suis souvent chez Quatuor.

Hervé


Pour la date je dois vous confirmer car il faut que je compose aussi avec mon épouse qui a besoin de moi :wink: .

Mais ce qui est fort intéressant c'est que nous avons un peu prêt les mêmes oreilles. ProAc Studio 125 + ampli Audio Note. L'ensemble qui m'a le plus envoûté pour le moment :o).

Tu peux nous donner un rapide CR de ton matériel. Ses défauts et ses qualités ? Cela pourrait m'aider à ne pas faire une bêtise. Aussi quel type de musique tu affectionnes et écoute avec ton matériel. Enfin la dimension de ta pièce d'écoute.

Merci d'avance...
Keron
 
Messages: 17742
Inscription: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 15 Mai 2002 18:59

Quel plaisir de trouvé des fan de proac, quand je vous dit que c'est de la balle ces enceintes, personne me crois :-D
@+
Aldo
http://www.audioclone.fra.bz
aldo
 
Messages: 24550
Inscription: 25 Déc 2001 2:00
Localisation: Landes dans le 4 zero!


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message