Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 25 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Décrivez un peu votre scène sonore

Message » 30 Aoû 2002 10:46

Bonjour à tous,
Tout est à peu près dans le titre ...
On parle souvent des produits et de leurs associations, mais pour comprendre un peu mieux et aller un peu plus loin, j aimerai avoir quelques descriptions de vos scènes sonores.
- Comment s étale t-elle devant vous ? Largeur, profondeur et étagement mais aussi hauteur. Arrivez-vous à « remplir » tout le volume devant vous ? ( en gros 3 à 4 mètres ( ou plus :lol: ) en largeur et 2.50 en hauteur, avec en plus LA PROFONDEUR :D )
- Les instruments se placent-ils précisément et de manière stable dans cette espace ( surtout quand le « message » se complique et/ou que le grave donne toute sa puissance...
- L aérations et la transparence sont-elles constantes

Si oui , vous êtes comblé !, sinon que vous manque t-il ? ? et comment remédier à ces carences

Merci de rester (assez) objectif :wink:

LaurentD
LaurentD
 
Messages: 2115
Inscription: 27 Fév 2002 2:00
Localisation: Dpt 78
  • offline

Annonce

Message par Google » 30 Aoû 2002 10:46

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 30 Aoû 2002 12:23

ben, déjà pour moi, c'est tout à fait dépendant du CD.

Sur des enregistrements "commerciaux" de variété pop, ça me semble souvent collé aux enceintes et on n'a pas vraiment de profondeur. La bande passante est large, mais on n'a pas vraiment d'aération. Mais par exemple sur le cd BO de Suzan Vega en concert enregistré par Radio Bxl, on distingue nettement les plans et la position de l'artiste sur la scène. Marrant, qd le public applaudi, on pourrait presque se croire au 10 e rang.

En musique classique et avec des enregistrements valables, on entend tout de suite la différence : les murs de la pièce disparaissent presque, la scène sonore "sort" des enceintes pour remplir l'espace de façon convaincante (une fois, un ami s'est levé pour vérifier que seulement les principales fonctionnaient et pas les surrounds et centrale ...), mettons 2 mètres devant les enceintes et sûrement le double derrière, mais j'avoue avoir un peu de mal à estimer (je suis myope :lol: :lol: :lol: ).

La hauteur semble bonne. La scène semble stable, quoique je ne sache pas vraiment ce qu'on entend par "stable". Les instruments sont aisément reconnaissables par leurs timbres et leurs résonnances. Le placement des instruments est hyper-dépendant de l'enregistrement : j'ai Carmen sur 2 labels différents, et on entend clairement que l'un a été recomposé sur table de mixage et que l'autre a été enregistré avec 2 micros et pas remixé (bcp plus naturel et aéré).

La transparence me semble bonne puisque j'arrive sans peine à entendre des différences dès que je change un maillon (câble, ...), ou d'entendre des différences d'un enregistrement à un autre (sur un bo qui est composé d'enregistrements d'époques différentes par ex.)

Ce que je voudrais améliorer : la douceur et la pleinitude des timbres. Je pense que mon lecteur CD en est l'origine car il est un peu dur, avec un son numérique. Pour m'en convaincre : je retrouve des timbres plus chaud dès que j'écoute ma platine VHS Hi-Fi (j'ai des enregistrements audiophiles sur k7 vidéo), ou un 33 tours plus simplement.

Voilà, ds tous les cas, je pense que je profite d'un excellent retour sur investissement, mais ce n'est sûrement pas faute d'avoir cherché :roll:

J'ai déjà possédé des systèmes purement hi-fi qui ne sonnaient pas comme celui-ci. C'est même le meilleur système que j'aie jamais possédé d'ailleurs, mais pas le meilleur que j'aie entendu (dommage).

Ah zut, j'ai encore fait un roman :lol:

@+
midi
midi
 
Messages: 835
Inscription: 05 Juil 2002 13:37
Localisation: Hesbaye
  • offline

Message » 30 Aoû 2002 12:28

Bon pour ce qui est de la largeur ça prend à peu près la largeur de la pièce soit 4m parcontre la profondeur s'étale bien au-delà de ma pièce, elle commence au hp et s'étale loin derrière, pour la hauteur cela semble de taille humaine. Pour l'étagement des plans ça va aussi, les pupitres sont bien localisé. En fait la scène sonore est le gros point fort actuel de mon système.

A+
PNicolas
 
Messages: 7467
Inscription: 05 Oct 2001 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 30 Aoû 2002 12:33

midi a écrit: C'est même le meilleur système que j'aie jamais possédé d'ailleurs, mais pas le meilleur que j'aie entendu (dommage).


ces différences n'etaient pas dans la focalisation et la profondeur ?
LaurentD
 
Messages: 2115
Inscription: 27 Fév 2002 2:00
Localisation: Dpt 78
  • offline

Message » 30 Aoû 2002 12:34

je ne vais rien décrire du tout puisque je ne suis pas satisfait de mon systême :cry:

Pour amméliorer, je compte changer mes pitoyables jersey.
CD Hartley S100 - Kora 150 CSC - Enceintes DIY François H.
Avatar de l’utilisateur
echoes
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4939
Inscription: 27 Mai 2002 21:38
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 30 Aoû 2002 12:44

Les systèmes que je qualifient meilleurs que le mien ont plus de fluidité et des timbres plus fruités. Sinon la focalisation de mon présent système est je pense très bonne (c'est même le point fort de la techno. coaxiale si je ne m'abuse), et sur la profondeur, j'ai vraiment difficile de me prononcer car ma femme trouve tjs que c'est plus profond par rapport à ce que moi j'en décris. La scène sonore selon moi pourrait être encore élargie, pour essayer de rejoindre les dimensions virtuelles d'un vrai orchestre. Mais pour être honnête, je n'ai jamais écouté de système qui y arrivait :lol:

En tout cas, je reste abasourdi des qualités du matériel que l'on peut trouver actuellement sur le marché : il y a à peine 10, je n'aurais jamais espéré trouvé une paire de hp à 1500 euros avec autant de qualités. A l'époque, il aurait certainement fallu mettre 2 ou 3 x ce prix.
midi
 
Messages: 835
Inscription: 05 Juil 2002 13:37
Localisation: Hesbaye
  • offline

Message » 30 Aoû 2002 14:24

Vous savez quoi? Je n'ai rien à ajouter à ce qu'a écrit midi.


Par contre je peux dire ce qui a changé entre mes anciennes enceintes économiques (Davis Axel 3) et mes actuelles (Cabasse Iroise first generation. Cela histoire de mesurer la différence entre enceinte de gamme de prix et de technologie très différentes.

- la scène sonore est devenue plus profonde et surtout, le relief est très perceptible. On peut "voir", ou plutôt sentir un piano en 3D, les résonnances de caisse d'un violoncelle.

Non seulement le volume devant moi est rempli, mais encore la scène semble déborder subjectivement de la paroie latérale droite (quand on regarde les enceintes) de ma pièce (L'enceinte droite en est très proche pour cause de dissymétrie de la pièce).

J'ajouterais que la scène n'est pas seulement face à moi, mais aussi derrière si nécessaire. Sur un album de Jarre, j'ai eu très nettement la sensation d'entendre une boîte à rythme au-dessus et un peu en arrière de mon occiput... Et pourtant je suis en stéréo...

En ce qui concerne la PROFONDEUR cela dépend de ce qu'il y a sur le disque, comme l'a dit midi. Soit je n'ai qu'un "écran de musique" (le tout-venant de la production discographique), soit j'ai une scène plus ou moins profonde derrière les enceintes en fonction de la qualité de la prise de son (les mauvaises prises de son multimicros, c'est affreux de ce point de vue), surtout sur le classique, soit enfin j'ai une scène délirante, derrière, devant ma figure, sur les côtés et une profondeur de 10 m avec de la bonne musique électronique, qui exploite à fond le potentiel de la stéréophonie.

- En ce qui concerne la stabilité du placement des instruments, j'ai beaucoup gagné en passant des Axel 3 aux Iroises.

Sur les concerti pour violon de Chostakovitch par Lydia Mordkovitch et Neeme Järvi (un de mes disques test précisément en raison de la dificulté que j'avais pour obtenir une scène cohérente) chez Chandos, j'avais avant un violon "en deux morceaux", certaines cordes venant de l'enceinte gauche, d'autres de la droite... Avec les Iroise, nada: la scène a reculé et la violoniste, qui a rapetissé à des proportions en rapport avec la dimension de la salle et de l'ochestre reste pil poil au centre et n'en bouge plus.

D'une manière générale, je localise beaucoup plus facilement les instruments. Il est vrai que les timbres sont aussi bien mieux différenciés. Cela aide à les reconnaître et il n'y a plus d'amalgame quand deux instruments très proches l'un de l'autre jouent en même temps.

Quand le grave surgit, pas de problème. Je pense aux grandes orques: j'arrive toujours alors à situer les tuyeaux les plus petits, en position comme en profondeur. J'aime d'ailleurs bien tester les chaînes avec des enregistrements d'orgues que je connais très bien pour avoir la chance d'avoir une ami organiste.

- Aération et transparence constante.

Qu'appelle-tu "transparence"?

Pour l'aération, ben, c'est un peu comme au concert: dans les tutti, je ne sais plus où donner de la tête dans ce raz-de marée sonore: je me laisse porter par l'exaltation et je perd toute envie de décortiquer la scène. Il faudrait que je fasse un test plus approfondi sur ce point en focalisant mon attention successivement sur quelques pupitres.
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 30 Aoû 2002 14:32

:lol: :lol: ben dis-donc Scytales, heureusement que tu n'avais rien à ajouter :wink:

Allez je déconne, j'ai bcp apprécié tes commentaires.

Comme quoi la galette qu'on donne à notre CD à quasi + d'importance que le matériel qui va en reproduire le contenu :lol:

@+
midi
midi
 
Messages: 835
Inscription: 05 Juil 2002 13:37
Localisation: Hesbaye
  • offline

Message » 31 Aoû 2002 22:59

midi a écrit::lol: :lol: ben dis-donc Scytales, heureusement que tu n'avais rien à ajouter :wink:

Allez je déconne, j'ai bcp apprécié tes commentaires.

Comme quoi la galette qu'on donne à notre CD à quasi + d'importance que le matériel qui va en reproduire le contenu :lol:

@+
midi


:lol: :lol: :lol:


Bon j'ajoute quelque chose, là:

Pour les besoins de ce thread (Et aussi beaucoup pour mon plaisir), je viens d'écouter la symphonie n°3 et la poème de Prométhée de Scriabine, ainsi que la 4° de Tchaikovski, le tout dirigé par Yevgueny Svetlanov (deux disques respectivement Russian Disc et Canyon Classic, aujourd'hui introuvables).

Ce sont des oeuvres assez complexes, surtout le Poème de Prométhée. Les deux enregistrements sont stupéfiants, surtout le Canyon qui, à une direction survoltée, ajoute une prise de son d'un réalisme parfait. Je n'ai jamais entendu au disque des percussions avec un coffre pareil!

Bon, je dois avouer qu'avec Tchaïkovski, j'ai passé plus de temps à m'agiter d'exaltation sur mon fauteuil qu'à me concentrer sur les pupitres, mais, globalement, je n'ai noté aucun problème de placement des instruments en fonctions du volume sonore. Tout reste bien en place, y compris le petit ventillo de Svetlanov...

Ces deux enregistrements très différents alors que l'orchestre est le même me convainquent encore plus de ce que je pensais à l'instar de midi, avec lequel je suis de nouveau d'accord: inutile de chercher du relief, de la profondeur, de la définition, du grave, de l'extrême-grave ou quoi que ce soit d'autre s'il n'y en a pas sur l'enregistrement. La chaîne ne vas pas rajouter des qualités là où il n'y a que du vulgaire ou du médiocre.

Je commence à me demander si un grand nombre des problèmes rencontrés par les audiophiles ne vient pas d'abord de leur discothèque avant de venir de leur matériel...

Enfin, il faudrait une étude statistique pour vérifier cela.

Il y a un certain temps déjà, j'avais évoqué l'idée de définir un certain nombre de disques-tests irréprochables sur lesquels les forumeurs donneraient leurs impressions, ce qui permettrait de les confronter et d'établir de telles statistiques. C'est peut-être une piste à creuser...
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 01 Sep 2002 9:32

La scène sonore est pour moi l'un des critères importants qui guide mes choix.
Chez moi elle est large, elle dépasse le cadre des enceintes ausi bien a gauche qu'a droite et elle est assez profonde. Elle s'est encore élargie et approfondie depuis une semaine avec l'ajout d'une boite verte de plus (une seconde Hicap sur mon préamp). Par contre elle manque encore un peu de précision surtout sur les masses orchestrales. Sur le disque "Santa Cruz" il n'y a qu'une guitare et des castagnettes : la guitare est très bien placée légèrement à gauche et les castagnettes se déplacent de la droite jisqu'au millieu de la scène en s'éloignant et en se rapprochant de façon très précise. Par contre dès qu'il y à un orchestre c'est un peu plus le bord.. (c'est peut être moi qui ai du mal à intégrer tout ça).
Le changement de ma source pour une source plus précise devrait, sur ce point améliorer les choses)
Cependant comme le disent Scytales et midi la qualité des enregistrements est primordiale et le meilleur système qui soit ne pourra pas recreer une scène sonore qui n'existe pas sur les gallettes les plus infâmes tout comme elle ne pourra pas retranscrire un grave ou un aigu qui ne sont pas sur l'enregistrement ou encore recreer une dynamique sur un disque compressé (cas de beaucoup de "live" par exemple).
LaurentV
 
Messages: 11729
Inscription: 04 Mar 2002 2:00
Localisation: du coté de Versailles
  • offline


Retourner vers Discussions Générales