Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 31 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

demagnétiser un cd...

Message » 15 Juil 2006 8:23

En conclusion, PIO, aucun effet du passsage de l'aimant?
zabc51
 
Messages: 1102
Inscription: 07 Avr 2003 0:13
Localisation: Chalons-en-Champagne
  • offline

Annonce

Message par Google » 15 Juil 2006 8:23

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 15 Juil 2006 8:47

Merci pour l'échelle des Y Euterpe, c'était indispensable... :wink:

Sinon +1 avec Pio et sa simulation pertinente qui conduit à penser que l'incertitude du test présumé est supérieure aux différences que l'on veut nous faire pointer du doigt: le protocole de test de Musilab est donc à analyser finement avant toute conclusion hâtive. Je dirais même qu'il faut vraiment que M. Caron donne les éléments qui dissipent l'impression que l'on a "fait parler" le bruit de mesure :-?
Il faut savoir quel signal de test a été utilisé (type, niveau et durée), et tout ce qui concerne la statistique du test avant et après l'opération d'"aimantation".
Le mieux serait sans doute qu'Inovaudio ou Musilab mettent à dispo le WAV 16/44.1 de test (NB à Euterpe: un bruit blanc montant à 25KHz, ce n'est pas possible sur CD), pour que l'on puisse l'utiliser à notre tour en reproduisant exactement les mêmes conditions, un test à prétention scientifique ne valant que s'il est re-pro-duc-ti-ble.

Pio2001 a écrit:[...]
En examinant les six mesures, on aurait obtenu six courbes différentes, mais d'allure générale semblable, comme les deux courbes finales.


C'est également ce que j'intuite, mais il faudra étayer sur pièce lorsqu'on aura le WAV ou ses caractéristiques exactes.
Et c'est bien pour ça que je demande à ce que l'on voit 3 mesures individuelles du CD "non magnétisé" déjà, pour que chacun puisse se rendre compte dans quel "tube" de variations aléatoires chacune de ces courbes s'inscrit; c'est le B-A-BA des tests de ce genre si on veut pouvoir en tirer quelque chose.

Euterpe a écrit:
GBo a écrit:Q2- Est-ce que l'effet, tel que noté par vos soins, de cette mystérieuse "magnétisation" du CD est durable sur les mesures suivantes? combien de temps?

Aucune idée, c'est une question à 100,00 $ can / ht de l'heure à laquelle je n'ai pas voulu apporter de réponse


Je vais restreindre l'ambition de ma question alors. Tu dis que la courbe du CD "magnétisé", comme l'autre courbe présentée, est en fait une moyenne de plusieurs mesures (WinAudioMLS sait faire ça?); tu vois donc forcément si les X mesures qui ont été réalisées avec CD "magnétisé" présentent les caractéristiques qui vous font reconnaitre un effet de la "magnétisation" non? Auquel cas ma question revient à te demander le temps total qui sépare l'opération de "magnétisation" de la dernière mesure sur CD "magnétisé".
A moins que vous ayez constaté qu'il faille "remagnétiser" le CD de test avant chaque mesure de CD "magnétisé" (auquel cas vous savez que l'effet que vous semblez reconnaitre sur les mesures se perd rapidement, et c'est ce que je voudrais savoir).

Euterpe a écrit:Il me semble assez évident que nous n'avons pas les mêmes courbes sous les yeux.


Euterpe, ce qui est surtout évident pour quiconque a fait des tests de ce genre dans sa vie, c'est que, suivant le protocole utilisé et la nature même du test, il peut être impossible d'obtenir deux courbes identiques, alors qu'on ne change rien à rien! Essaye, tu verras!

Voici par exemple ce que j'obtiens pour ma part (en 24/192) avec une plage de bruit MLS d'une certaine durée ( :mdr: ) sur un CD de test passé deux fois sur le même lecteur:
Image
=> les 2 mesures présentent plus de différences entre elles que ce que tu montres de la "magnétisation", pourtant je n'ai appliqué aucun traitement sur mon CD, même pas une petite friction avec gousse d'ail.
C.Q.F.D.

cdlt,
GBo
Dernière édition par GBo le 15 Juil 2006 11:09, édité 1 fois.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 15 Juil 2006 11:08

Completement glucose.... :wink:

Mais j'admire votre ténacité pour une difference d'écoute aussi minime....
dede_ii
 
Messages: 94
Inscription: 05 Mar 2002 2:00
Localisation: Vive lâ sûisse....
  • offline

Message » 15 Juil 2006 11:15

C'est parce que tu n'imagines peut-être pas la portée scientifique des résultats du test de Inovaudio™ / Musilab Inc., s'il s'avère qu'ils soient métrologiquement corrects et qu'on arrive à les reproduire. Rend toi compte: la démonstration objective d'un effet mystérieux qu'aucune théorie "officielle" n'explique à ce jour. Peut-être le chaînon manquant entre méca Q et gravitation, ou alors la découverte d'une 5ème force fondamentale.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 15 Juil 2006 13:01

zabc51 a écrit:En conclusion, PIO, aucun effet du passsage de l'aimant?


Je ne sais pas, mais je ne vois rien qui le porte à croire.

GBo a écrit:Il faut savoir quel signal de test a été utilisé (type, niveau et durée)


Il s'agit d'un bruit blanc. Si c'est celui du CD Prosonus, alors d'après freedb.org, il dure 1 minute 10 secondes. Mais on ne sait pas si l'analyse a duré toute la plage.

GBo a écrit:Le mieux serait sans doute qu'Inovaudio ou Musilab mettent à dispo le WAV 16/44.1 de test (NB à Euterpe: un bruit blanc montant à 25KHz, ce n'est pas possible sur CD)


Les mesures du meuble et du câble ont été faites avec un générateur de fréquence branché à l'entrée de l'ampli. De plus, en mettant à disposition une copie exacte de la plage du CD Prosonus, on s'expose à une violation de copyright, sauf si Prosonus l'autorise.

GBo a écrit:
Pio2001 a écrit:[...]
En examinant les six mesures, on aurait obtenu six courbes différentes, mais d'allure générale semblable, comme les deux courbes finales.


C'est également ce que j'intuite, mais il faudra étayer sur pièce lorsqu'on aura le WAV ou ses caractéristiques exactes.


On peut déjà poursuivre la simulation. Après avoir reproduit exactement la première mesure de spectre :

Image

Je choisis une autre partie du bruit blanc, de durée strictement égale : 4865 échantillons exactement, et je rafraichis l'analyse :

Image

On a là deux mesures de bruit blanc montrant un spectre différent. Et cela ne vient pas du hardware, le fichier n'a jamais été joué. Il est sorti de Cool Edit pour aller sur le disque dur, et l'analyseur de SoundForge l'a pris tel quel sur le disque dur.

Pour être vraiment convaincants, il nous resterait à graver un bruit blanc sur CD, et à l'enregistrer six fois. Puis faire la somme des trois première fois, et la somme des trois suivantes.

GBo a écrit:Et c'est bien pour ça que je demande à ce que l'on voit 3 mesures individuelles du CD "non magnétisé" déjà, pour que chacun puisse se rendre compte dans quel "tube" de variations aléatoires chacune de ces courbes s'inscrit; c'est le B-A-BA des tests de ce genre si on veut pouvoir en tirer quelque chose.


Je ne pense pas que cela soit encore possible. L'appareil de mesure a probablement additionné les données au fur et à mesure de l'acquisition.

GBo a écrit:Essaye, tu verras!


Cela m'étonnerait que le test se poursuive. Si j'ai bien compris, une personne s'est déplacée exceptionnellement avec des appareils de mesure très onéreux. Il faut saluer le travail effectué, car toute contribution fait avancer le Schmilblick. Parler dans un forum c'est une chose, mais organiser des écoute ou des mesures, c'est autre chose !

Par contre rien ne nous empèche de faire des mesures nous-mêmes. Avec un PC muni d'une très bonne carte son et d'un graveur, c'est facile. Le facteur limitant qu'est la carte son doit être pris en compte et les mesures faites de telle sorte que l'on différencie bien les facteurs externes testés de l'influence de la carte son.
Je n'ai pas d'aimant accessible chez moi pour magnétiser un CD.

Si d'autres mesures sont faites, je voudrais indiquer que lorsque j'ai analysé le son d'un câble de modulation branché dans deux directions opposées, j'ai trouvé des différences dans le bruit de fond. Plus tard, en déplaçant les appareils pour faire d'autres mesures, je me suis rendu compte que le bruit de fond était totalement différent. Je pense que cela vient de la position relative des appareils et des câbles d'alimentation et de modulation.
Par conséquent, il faudra vérifier si la position exacte des câbles influence les mesures, et les fixer à un emplacement donné si nécessaire.

Pour ma part, je pense qu'on pourrait apprendre beaucoup de choses en étudiant les amplificateurs. On pourrait faire des mesures en charge réelle, comparer avec des mesures d'impédance réalisées sur les enceintes, et utiliser le programme Distrorder pour simuler des distorsions de phase pures et déterminer si elles sont audibles.
Pio2001
 
Messages: 5908
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 15 Juil 2006 13:08

GBo a écrit:Rend toi compte: la démonstration objective d'un effet mystérieux qu'aucune théorie "officielle" n'explique à ce jour. Peut-être le chaînon manquant entre méca Q et gravitation, ou alors la découverte d'une 5ème force fondamentale.


On en sera bien loin, GBO :wink:
Le facteur le plus probable sera l'emplacement exact du CD dans le tiroir, qui aura pu varier lorsqu'il a été sorti, puis replacé dans le lecteur. Un centrage légèrement différent pourra peut-être solliciter différament le servomoteur, et Dunn, Carson, et Dennis ont montré que le travail du servomoteur était visible en analysant la sortie audio analogique (sur courant continu notamment).
Erreur d'interprétation des mesures : les deux courbes seront-elles suffisament différentes pour lever toute ambiguité ?
Température : le lecteur a-t-il chauffé entre les deux mesures ?
Facteurs externes : un frigo ou un éclairage s'est-il mis en route dans le voisinage entre les deux mesures ?

Y a de la marge avant de remettre en cause la mécanique quantique !
Pio2001
 
Messages: 5908
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 15 Juil 2006 13:27

Le coup de la méca Q, c'est une tentative d'humour Pio :lol:

Si c'est celui du CD Prosonus [...]

Auquel cas il suffira de le décrire (MLS ???), je ne demandais pas à pirater quoi que ce soit, le WAV c'est juste si c'est home made.

Pour être vraiment convaincants, il nous resterait à graver un bruit blanc sur CD, et à l'enregistrer six fois. Puis faire la somme des trois première fois, et la somme des trois suivantes.


Mieux encore AMHA: observer les 3 courbes "CD normal" (superposées sur le même graphique), observer les 3 courbes avec "CD magnétique" (superposés sur un autre graphique, ou le même mais avec une autre couleur), et voir si "quelque chose" émerge d'un groupe par rapport à l'autre. WinAudioMLS permet de superposer les courbes, j'ai vérifié.
En comparant deux courbes moyennes, on risque toujours d'avoir des différences, sans savoir si elles sont significatives de quoi que ce soit, or on est dans ce cas pour le moment, avec le peu d'éléments fournis par Euterpe. Je m'explique: courbe moyenne de 3 courbes "CD normal" versus courbe moyenne de 3 autres courbes toujours sur "CD normal", je serais très étonné qu'elles se recouvrent à l'échelle choisie par Musilab. Je ne peux pas en déduire pour autant qu'un CD normal n'est pas normal. :wink:
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 15 Juil 2006 14:28

Voici le protocole et les instruments utilisés lors des mesures, précisons à toutes fins utiles que le scientifique mandaté pour ce travail, possède une solide expérience sur le terrain de plus de 30 ans de recherches en électroacoustique, s'il a fait ces choix c'est qu'il y a une bonne raison, je pense.

Méthodologie utilisée, pour l'ensemble des mesures et rien en particulier

Pour réaliser cette analyse, nous avons procédé à deux séances de capture des performances du système de reproduction audio.

La source des signaux de références provenait principalement du lecteur CD réalisant la lecture d’un disque de référence.

Uniquement pour la réponse en fréquence, nous avons injecté un signal électrique directement dans l’entrée du préamplificateur pour réaliser des mesures à la limite du système qui sont supérieures à plus de quatre fois la limite d’un CD audio.

Toutes les mesures ont été capturées à la sortie de l’amplificateur de droite raccordé à une charge purement résistive pour la plage de fréquence qui nous intéresse.

Une première séance de capture fut effectuée avec le lecteur CD, le préamplificateur ainsi que l’amplificateur installés sur un Tripodes inovaudio™.

Par la suite, nous avons réalisé une deuxième séance de capture en remplaçant le Tripodes inovaudio™ par une table de bois à 4 pieds dont le dessus était formé d’un panneau de verre.

Nous avons par la suite réalisé une comparaison quantitative des résultats de ces deux séances de mesure.

Composantes du système de reproduction audio

- Lecteur CD : Proceed PCD2 de « Madrigal Audio Laboratories Inc. » up grade OPA 604 AP Texas Instruments
- Préamplificateur : SIMA P 2001 classe "A", made in Canada
- Amplificateur : Mono Bloc CRIMSON série 500 de 2 X 80 W / canal, made in UK
- Câble d’alimentation électrique principal : Silver Triton

Instrumentation

Voici la liste des équipements de mesure que nous avons utilisés pour réaliser cette analyse :


- Ordinateur ACER model Aspire 1800

- Système d’acquisition E-MU 1616M

- Logiciel d’analyse WinAudioMLS version Laboratoire à deux canaux avec une résolution de calcul de 64 bits pour la FFT

- Multimètre FLUKE model 45

- Charge résistive : Dale 8ohms de 250W à bobinage compensé

- Disques de référence : SRD (Studio Reference Disc) de PROSONUS

- Disque de référence complémentaire produit par Musilab Inc, par Daniel Caron.

Conditions d’analyse

- Fréquence d’échantillonnage à 192kS/s représentant une fréquence supérieure à plus de quatre fois celle d’un CD qui est à 44.1kS/s.

- Largeur des mots d’échantillonnage : 24bit

- Nombre de points d’échantillonnage pour la FFT : 1048576

- Résolution de calcul pour la FFT : 64 bits

- Résolution en fréquence de l’analyse : 0,18Hz

- Fréquence maximale d’analyse : 95,9kHz

- Niveau de référence des signaux numériques : -10dBfs

- Niveau de référence des signaux de sortie de l’amplificateur : 2.828Vrms ( 1Wrms sous 8 ohms)

En espérant avoir apporté d'autres éléments pertinents à ce sujet.

Cordialement.

P.S : Si vous souhiatez des réponses plus précises, n'hésitez pas à me poser vos questions directement par courriel, c'est la période de vacances au Canada, donc, je n'aurais certaines réponses que dans 15 jours à 3 semaines, merci de votre compréhension.

Le lecteur de CD a été replacé au même endroit à chaque mesure, le cordon d'alim et les câbles RCA également, la température identique, le niveau d"humidité (environ 55%-60%), le but n'était de trouver une courbe idéale, tout s'est joué en deux phase et "sans filet", mais si j'ai bien compris ce qu'a fait Daniel Caron, il a utilisé une fonction qui consiste en des moyennes à une suite de calculs assez long, ce qui nous a donné sur 3 moyennes, la même courbe, pour pouvoir la valider, si au bout de 3 fois la moyenne dérive, c'est qu'il y a un pb et il recommence.

Les moyennes recueillies ont toutes été reproduitent, à la différence des mesures instantanées qui ne cessaient de bouger.

C'est comme ça que nous nous sommes aperçus d'une anomalie sur l'un des câbles RCA qui nous donnait des valeurs instables, surtout de bruits, en effet, il y avait une soudure sèche sur le point chaud, qui était prête à se briser, une fois réparé, tout est rentré dans l'ordre.

ça nous a permis de tester d'autres câbles RCA pour constater que d'une part il est possible de faire reculer le niveau de bruit, mais également de la distortion en fonction de la nature du câble et de ses connecteurs, les meilleurs ont été les câble avec blindage et les connecteurs avec un métal traité (mesures non publiées, pour usage interne)

Tout ce qui a été utilisé comme "bruits" est la propriété de Musilab inc ou du concepteur et protégés par copyright, je n'ai pas eu le droit en tant que client de modifier quoique ce soit aux mesures sur le document : rapport final, mais je peux poser des questions dont les réponses qui me seront fournies seront complilées à la fin du document.

Nous avons passé plus de temps sur les mesures relatives au système de support, couplage et cordon d'alim que sur le CD, qui comme je l'indiquais plus haut, ça a été comme une récréation pour nous.

Daniel s'est déplacé chez nous avec du matériel très coûteux et a pris le temps du temps ($$$), puisque du devis initial, nous avons largement dépassé ce que Musilab inc a accepté d'absorber au niveau coûts, pusique il y avait là un motif de recherche intéressant pour Musilab également, Arrivé à 10 h le matin, Daniel Caron a fini le premier soir à 23 H passé ... j'ai vu de mes yeux vu, un authentique professionnel de la recherche travailler et ça a été pour moi d'une part une découverte, mais également très enthousiasment.

Je ne suis pas scientifique, ce fut donc la découverte d'un monde d'objectivité où la place à l'erreur est mesurée ou du moins peut être réduite considérablement avec de bosn "outils" et grâce notamment aux progrès de l'informatique, Daniel m'a expliqué que certaines mesures auraient été impossible sur un matériel "conventionnel", d'après ce que j'ai compris.

Conventionnel, voulant certainement dire, sur une table de laboratoire avec un oscillo de table, je suppose.
Euterpe
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 2286
Inscription: 13 Fév 2005 16:40
Localisation: Québec-Canada

Message » 15 Juil 2006 14:47

Pio2001 a écrit:
Il s'agit d'un bruit blanc. Si c'est celui du CD Prosonus, alors d'après freedb.org, il dure 1 minute 10 secondes. Mais on ne sait pas si l'analyse a duré toute la plage.


Oui, toutes les plages de ont été couverte et ce pour toutes les mesures, un travail très long et minutieux auquel j'ai pris par activement en tant que "assistant" notamment à la manette du CD pour refaire jouer chaque plage lorsqu'il me le demandait.
J'ai trouvé le temps long par moment :-)

Pio2001 a écrit:Cela m'étonnerait que le test se poursuive. Si j'ai bien compris, une personne s'est déplacée exceptionnellement avec des appareils de mesure très onéreux. Il faut saluer le travail effectué, car toute contribution fait avancer le Schmilblick. Parler dans un forum c'est une chose, mais organiser des écoute ou des mesures, c'est autre chose !.


En effet, les séances de mesures sont terminées et ne seront pas reconduites, puisque nous avons obtenus des mesures cohérentes qui sont maintenant complilées dans le livre blanc du Tripodes, la mission a été remplie avec succès en ce qui nous concerne.

Je reste toutefois surpris qu'aux écoutes la différence soit aussi frappante et qu'à la mesure, ces différences n'apparaissent pas aussi évidentes.
Ceci est un avis personnel et totalement subjectif... la subjectivité, je suis tombé dedans quand j'étais petit :lol:
Euterpe
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 2286
Inscription: 13 Fév 2005 16:40
Localisation: Québec-Canada

Message » 15 Juil 2006 14:53

Euterpe a écrit:tout s'est joué en deux phase et "sans filet", mais si j'ai bien compris ce qu'a fait Daniel Caron, il a utilisé une fonction qui consiste en des moyennes à une suite de calculs assez long, ce qui nous a donné sur 3 moyennes, la même courbe, pour pouvoir la valider, si au bout de 3 fois la moyenne dérive, c'est qu'il y a un pb et il recommence.

Les moyennes recueillies ont toutes été reproduitent, à la différence des mesures instantanées qui ne cessaient de bouger.


Alors c'est à nous de jouer...
Comment magnétise-t-on un CD, exactement ? Doit-on s'attendre au même effet sur un CD-R ? Je n'ai pas de CD pressé avec bruit blanc, et le prix de vente du CD prosonus est complètement dément.
Pio2001
 
Messages: 5908
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 15 Juil 2006 16:45

Et comme on ne peut ni magnétiser ni démagnétiser ce qui ne peut l'être... :lol:


D'autant qu'un coup, la démagnétisation améliore le son et un autre coup c'est la magnétisation...


Acheter donc un outil à magnétiser/démagnétiser les outils en acier, passez-y les CD, et écoutez... les différences.
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 16 Juil 2006 8:19

:wink:

Euterpe a écrit:[...]tout s'est joué en deux phase et "sans filet", mais si j'ai bien compris ce qu'a fait Daniel Caron, il a utilisé une fonction qui consiste en des moyennes à une suite de calculs assez long, ce qui nous a donné sur 3 moyennes, la même courbe, pour pouvoir la valider, si au bout de 3 fois la moyenne dérive, c'est qu'il y a un pb et il recommence.

Les moyennes recueillies ont toutes été reproduitent, à la différence des mesures instantanées qui ne cessaient de bouger.


Combien de mesures par moyenne? temps de chaque mesure? pourquoi les mesures instantanées ne cessent elles de bouger et dans quelle proportion? pourquoi diable jeter les mesures qui amènent à des moyennes qui "dérivent"? :o Tout ça n'est pas très clair Euterpe...
Il faudra donc revenir sur tout ça en détail avec la personne compétente, les expériences non reproductibles et au protocole non entièrement publié n'ayant aucune valeur scientifique comme je le disais, on ne peut pas parler de succès tant qu'un seul labo au monde arrive à mettre en évidence (une seule fois et de façon discutable) un phénomène que l'on ne peut qualifier pour le moment que de paranormal.
En outre l'argument d'autorité que tu utilises quasiment à chaque post n'impressionera pas grand monde: renseigne-toi sur l'autorité de celui qui, hélas pour lui, a cru prouver que l'eau avait de la mémoire, c'était un grand chercheur d'envergure internationale au sommet de sa carrière.

Rendez-vous dans 3 semaines donc puisque tu n'as pas répondu à mes questions Q1, Q2 et Q3 et que tes tentatives d'explications en ont suscité de nouvelles. Si la méthodologie Musilab s'avère valable sur ce test de l'aimant, et qu'on reproduit ces résultats ailleurs (ou qu'on y arrive autrement), le souci restera que les gens qui disent entendre une amélioration après "magnétisation" (ou "démagnétisation" selon les cas comme le souligne habilement Haskil) ne le font pas sur des moyennes mais sur l'écoute d'un seul morceau, dès les premières secondes. Il suffit de lire les témoignages.
S'il y a donc corrélation entre ces impressions immédiates et des mesures, alors chaque mesure individuelle devrait reflêter quelque chose de particulier qui signe le fait que le CD soit "magnétisé" ou non. C'est ça que je voudrais voir, et qui est occulté dans le rapport de test, qui n'a retenu que des moyennes sans évoquer d'écart type, et en jetant toutes celles qui n'allaient pas dans le sens escompté si j'ai bien compris :-?

Pio2001 a écrit: [...]Doit-on s'attendre au même effet sur un CD-R?

C'est une sacré bonne question.
Euterpe, le test de l'aimant a t'il été fait sur CD, CD-R ou CD-RW?

Pio2001 a écrit:[...]Comment magnétise-t-on un CD, exactement ?

Pio, "exposer le CD à un champ magnétique, 15 secondes de circonvolution sur le dos de l'aimant d'un haut-parleur", c'est en tout cas ce qui est marqué sur le graphique de Musilab/Inovaudio.

Je nous souhaite de bonnes circonvolutions!
cdlt,
GBo
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 16 Juil 2006 10:04

Qui entrainent surtout beaucoup de circonlocutions de la part des propagateurs de ces sornettes audiophiles. :lol:

Je vais prendre un paralioc, car mes circonvolutions cérébrales me font mal. :lol:


A part ça + 1 pour la rigueur de GBO et de Pio !


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 16 Juil 2006 11:46

Ce ne sont pas des sornettes. A moins qu'il y ait autre chose qu'un aimant dans un Bedini, ça marche. Et je conseille même aux possesseurs de ce genre d'outils de le faire passer des deux côtés du CD. Moi, je veux bien vous le prêter pour que vous essayiez...
fredicol
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1794
Inscription: 23 Juil 2004 0:51
Localisation: BAGNEUX
  • offline

Message » 16 Juil 2006 12:46

GBo a écrit: pourquoi diable jeter les mesures qui amènent à des moyennes qui "dérivent"? :o


Tiens c'est vrai ça !
Si on prend des tirages aléatoires par série de trois, et qu'on recommence à chaque fois que les trois tirages ne convergent pas, on obtiendra au bout d'un temps t deux séries de trois tirages qui convergent chacune vers un résultat aléatoire, les deux résultats étant "validés" par une répétition de trois mesures convergentes.
C'est peut-être l'explication.

GBo a écrit:
Pio2001 a écrit:[...]Comment magnétise-t-on un CD, exactement ?

Pio, "exposer le CD à un champ magnétique, 15 secondes de circonvolution sur le dos de l'aimant d'un haut-parleur", c'est en tout cas ce qui est marqué sur le graphique de Musilab/Inovaudio.


Cela ne conduit pas à une magnétisation, ça, mais à une démagnétisation ! C'est exactement le mode d'emploi des démagnétiseurs de tête de lecture : placer l'éléctroaimant contre la tête, et tourner et s'éloignant progressivement. Pour magnétiser, il faut repèrer deux pôles de l'aimant, et faire des passages rectilignes en partant toujours du même pôle.

Gbo, avant de dire qu'une expérience n'est pas reproductible, il convient d'essayer de la reproduire, non ?

Moi je regarderai s'il y a des aimants au supermarché, parce que le câblage interne de mes enceintes est trop court pour sortir complètement les HP.

Edit : je suis con ! Il y a un aimant sous le plateau de ma platine Technics ! Par contre c'est un anneau multipolaire. Où sont les pôles sur un aimant de HP ?
Pio2001
 
Messages: 5908
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline


Retourner vers Discussions Générales