Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: indien29 et 19 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Dématerialisation de nos chers CD

Message » 22 Avr 2011 23:59

La dématérialisation traduit plus généralement une démarche plus large visant à multiplier son panel de sources sonores. Ainsi, en plus de la dématérialisation des CD, cette démarche s’accompagne généralement de l’intégration dans son paysage HIFI d’un lecteur de radios internet et d’un lecteur BluRay.
Les plus fortunés d'entre nous se prémunissent de toute mauvaise surprise en optant pour les meilleurs appareils de chaque catégorie ; les autres trouverons dans ce fil quelques clés de compréhension qui je l’espère leur éviteront de butiner sur l'ensemble des forums à la recherche de LA SOLUTION MIRACLE.
Basiquement, un système HIFI c’est un ensemble de sources connectées à système d’amplification (préampli, amplificateur, enceintes). La dématérialisation vise à remplacer un sous-ensemble de ces sources par d’autres issues de la musique numérique (fichier audio sur disque dur, radio internet, etc …)
La démarche de dématérialisation traite donc in fine :
- De la conversion en fichier audio informatique de sources numériques (CD, DVD)
- Du stockage des fichiers audio
- Des modalités d’accès et de lecture des fichiers audio
- De la conversion numérique/analogique préalable à l’amplification

Conversion en fichier audio
Pour une qualité audio identique aux sources à substituer, il est impératif d’opter pour un format audio sans perte ; il faut donc éviter les formats dits « destructifs » comme le MP3 même s’il réduit considérablement le volume de chaque fichier audio. Même si certains peuvent se laisser tenter par du MP3 320kb/s plus diffusé, plus adapté à la mobilité, vous devez l'éviter, la différence n'est guère sensible sur des systèmes bas et moyen de gamme mais sur un haut de gamme que je vous souhaite d'avoir dans quelques années, vous ne supporterez plus les "sss.." et "chh..." que renforce ce format. Soyez également attentif à la diffusion par les différentes marques du format cible que vous aurez retenu.
La conversion des CD en fichier audio n’est aujourd’hui plus un problème, aussi quel que soit votre PC et le logiciel que vous utilisez les résultats seront identiques .J’ invite les plus sceptiques d’entre vous à comparer les fichiers produits par les différents logiciels. Ces logiciels permettent de tagger les fichiers (positionner des repères => auteur, interprète, album, pochette, etc ..) pour mieux naviguer ultérieurement dans sa bibliothèque. Certains logiciels taggent automatiquement les morceux comme ITunes, d'autres nécessitent de nombreuses interventions utilisateurs très très fastidieuses aussi soyez très attentifs au possibilités de vos "rippers"


Stockage des fichiers audio
Utilisez des unités de stockage indépendantes des PC et en réseau (NAS) pour éviter le désagrément de devoir allumer à chaque usage votre PC. Comme ce type de matériel doit être utilisé en permanence, veillez à ce qu’il soit silencieux, discret visuellement et qu’il ne consomme guère d’énergie.

Modalités d’accès au fichier audio
Vous devez investir non pas sur les qualités audiophiles de votre interface d’accès à vos fichiers mais uniquement sur :
- Sa simplicité d’utilisation
- Sa rapidité de mise en œuvre (allumage, accès aux fichiers audio)
- Son silence de fonctionnement
- Ses fonctionnalités (accès aux radios internet, fichiers 24bits/192, etc ..)
- Son esthétisme
- Sa connectivité numérique

Vous devez être tout particulièrement attentif à l'ergonomie de la télécommande, elle doit vous permettre de naviguer facilement et visuellement dans votre bibliothèque. Elle doit comporter impérativement un écran pour vous éviter d'aller jusqu'à votre appareil lire les informations de navigation. La tendance des nouveaux lecteurs multimédia est de reporter cette fonctionnalité vers les I-PHONE, I-PAD.
La SqueezeBox Duet est une alternative crédible néanmoins la nécessité d'un slim serveur adossés aux fichiers limite considérablement l'utilisation de NAS.
D'autres solutions propose un affichage sur votre télévision, c'est a priori intéressant néanmoins à la longue cela s'avère peu pratique.

Ce type d’appareil devenant très vite obsolète, il est préférable de concentrer toutes les qualités sonores de votre système dans un convertisseur sur lequel se brancheront toutes vos sources numériques. Pour ceux qui n’ont pas une discothèque trop copieuse vous pouvez opter pour un I-Pod et un Dock muni d’une sortie numérique.

Conversion numérique/analogique (DAC)
Il faut impérativement dissocier le convertisseur de votre lecteur de fichier audio pour concentrer vos finances audiophiles sur un seul appareil plutôt que de les dilapider dans l’ensemble de vos lecteurs numériques.
Les plus vieux d’entre vous reviendront sur le « jitter » en rappelant que les Drive et les DAC se sont unis pour donner naissance au CD Intégré en raison de ce fameux « jitter », aussi revenons sur cette épopée.
La qualité sonore résulte :
- De la qualité de conversion des informations numériques en tension
- De la précision de la fréquence des ondes sonores.
La qualité de la conversion en tension découle des algorithmes de la puce de conversion, de la qualité de fabrication (condensateur, filtre, etc …) ainsi que de la qualité des tensions de référence donc des alimentations. Le marché est large et permet à chacun de trouver un produit conforme à ses goûts musicaux ; nous pouvons tout de même noter que la fameuse puce Burr Brown PCM1704k montée en différentiel a fait l’unanimité de la presse.
La précision de la fréquence des ondes dépend de la parfaite synchronisation de la source avec le convertisseur ; il faut que ce dernier traite les informations musicales qui arrivent exactement au moment où elles arrivent. S’il y a un décalage, des informations sont omises ou traitées au mauvais moment et donne le fameux « jitter ». Certains fabriquant ont traité ce problème en proposant la technologie PLL qui synchronise le convertisseur sur la source en calant son horloge sur le rythme de la source ce qui sous-tend que le rythme de l’horloge source doit être irréprochable ce qui n’est jamais le cas dans les sources dématérialisées comme les disques durs multimédia sauf à y mettre un prix plus que conséquent. La seule bonne réponse est donc l’utilisation d’une mémoire tampon qui permet de stocker quelques millisecondes de la source pour pouvoir ensuite utiliser l’horloge du convertisseur pour le tempo. J’invite ce qui en doute à comparer le son à partir de disque dur à moins de 100€ avec le son produit à partir de drive à plusieurs milliers d’euros pour s’en convaincre. Cette technologie est répandue sur les convertisseurs haut de gamme, ne doutons pas qu’elle va se répandre sur les entrées de gamme.

Les câbles numériques
N’investissez que quelques euros dans les câbles numériques sauf si l’esthétisme le justifie, consacrez davantage votre budget aux câbles de modulation puis aux câbles d’enceintes. N’oubliez pas que les informaticiens font passer 1000 fois plus d’informations sur des câbles à 2 3 euros sans que la comptabilité de nos entreprises en souffre. Il faut simplement veiller à ce que le câble RCA ait une impédance de 75 ohms, les câbles analogiques sont en 50 ohms.
Dernière édition par edflive le 23 Avr 2011 13:48, édité 1 fois.
edflive
 
Messages: 64
Inscription: 17 Mai 2010 20:50
Localisation: Nantes
  • offline

Annonce

Message par Google » 22 Avr 2011 23:59

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 23 Avr 2011 0:11

Pas mal ton résumé . :wink:

Seulement,pour moi une chose primordiale ,que tu devrais préciser ,concernant la simplicité d'utilisation,c'est la présence d'un écran de control sur la télécommande ,carun système dématérialisé qui ne permet pas de visualiser sa playlist sur un écran mobile de taille réduite ,est un système dont je ne veus meme pas entendre parler.
Heuresement que l'Ipad ou l'Iphone peuvent assurer cet fonctionnalité,car bcp de serveur musical n'on pas de télécommande avec écran.
C'est pour celà que j'ai préféré la squeezebox duet face à la squeezebox touch. :wink:
AbsoluteSound
 
Messages: 5490
Inscription: 10 Oct 2008 13:58
  • offline

Message » 23 Avr 2011 9:29

J'attend toujours une solution plug and play. Après des lectures en diagonal de quelques posts sur le sujet.. il semblerait que le taggage et le classement soient les principaux problèmes ainsi que le choix de la convertion des fichiers, le temps passé. :-?
J'envisage de tout mettre sur un serveur multimédia sans aucun taggage exhautif;.. mais uniquement par genres de musiques, albums, musiciens.
wuwei
 
Messages: 2726
Inscription: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 23 Avr 2011 11:03

wuwei a écrit:J'attend toujours une solution plug and play. Après des lectures en diagonal de quelques posts sur le sujet.. il semblerait que le taggage et le classement soient les principaux problèmes ainsi que le choix de la convertion des fichiers, le temps passé. :-?
J'envisage de tout mettre sur un serveur multimédia sans aucun taggage exhautif;.. mais uniquement par genres de musiques, albums, musiciens.



Si tu ne tagges pas de façon correcte :

Titre des oeuvres
nom des interprètes par plage
nom de l'album

Et que tu ne mets pas cela dans un dossier par disques...


Tu ne t'en sortiras jamais...
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 23 Avr 2011 11:26

Oui sympa le post..... par contre une question me taraude.
Est ce que quelqu'un a déjà été capable d'entendre de facon significative une différence audible entre un MP3 encodé à 320Kb/s et un Flac ou un WMA lossless.
Car j'ai déjà fait quelques essais et la différence n'a pas été flagrante.
LBTRMA
 
Messages: 9730
Inscription: 03 Fév 2011 21:48
Localisation: Proche de Dunkerque

Message » 23 Avr 2011 14:02

J'ai intégré vos précieuses remarques en complétant le post

Pour ce qui est du MP3, j'avoue avoir renumérisé toute ma CD thèque qui était initialemnt en MP3 en AppleLossless suite à une montée de gamme. Le surdétail des aigues du MP3 est plaisant car il donne l'illusion que l'on possède une source très dtaillée, mais à la longue et sur un système haut de gamme ce surdétail enlève tout le naturel des voix. Avant de tout renumériser (c'est fastidieux !) faite une comparaison sur un système high end.
Dernière édition par edflive le 23 Avr 2011 14:05, édité 1 fois.
edflive
 
Messages: 64
Inscription: 17 Mai 2010 20:50
Localisation: Nantes
  • offline

Message » 23 Avr 2011 14:05

haskil a écrit:
Si tu ne tagges pas de façon correcte :

Titre des oeuvres
nom des interprètes par plage
nom de l'album

Et que tu ne mets pas cela dans un dossier par disques...


Tu ne t'en sortiras jamais...


Ce n'est pas un outil professionnel dont j'ai besoin :wink:
:idee: Pour gagner du temps.. les albums seront déja simplement sauvegardés sur disque dur avec un nom et numero de fichier. Avec cette base de noms fichiers, il y a probablement la possibilité de tagger et de répertorier cela avec un tableur et moteur de recherche.
wuwei
 
Messages: 2726
Inscription: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 23 Avr 2011 14:42

Vous pouvez utiliser I-tunes qui est gratuit et régler le format de numérisation sur wav ou mp3 si vous ne souhaitez pas un format propriétaire Apple. Vous pourrez classer comme bon vous semble vos titre mais I-Tunes pourra aller chercher sur Internet automatiquement les informations sur vos albums pochette incluse.
edflive
 
Messages: 64
Inscription: 17 Mai 2010 20:50
Localisation: Nantes
  • offline

Message » 23 Avr 2011 15:32

LBTRMA a écrit:Oui sympa le post..... par contre une question me taraude.
Est ce que quelqu'un a déjà été capable d'entendre de facon significative une différence audible entre un MP3 encodé à 320Kb/s et un Flac ou un WMA lossless.
Car j'ai déjà fait quelques essais et la différence n'a pas été flagrante.


Suite à une erreur de manip, j'ai extrais un CD en MP3 pour ensuite le graver ( en wav donc ) . Lors de l'écoute je me suis rendu compte que quelque chose clochait sans bien savoir quoi. Un retour à l'original m'a fait découvrir ce qui n'allait pas: plus aucun relief en MP3, c'était plat :o .
gouet
 
Messages: 2268
Inscription: 14 Oct 2004 17:37
Localisation: env. de RENNES
  • offline

Message » 23 Avr 2011 16:30

gouet a écrit:Suite à une erreur de manip, j'ai extrais un CD en MP3 pour ensuite le graver ( en wav donc ) . Lors de l'écoute je me suis rendu compte que quelque chose clochait sans bien savoir quoi. Un retour à l'original m'a fait découvrir ce qui n'allait pas: plus aucun relief en MP3, c'était plat :o .


Ça répond pas vraiment à la question sachant que tu ne me dis pas à quelle débit tu as enregistré les MP3 à l'aide de ton CD.
En exagérant ...... dans ton erreur de manip tu aurait pu enregistrer en 64K/s voir pire en mono....
LBTRMA
 
Messages: 9730
Inscription: 03 Fév 2011 21:48
Localisation: Proche de Dunkerque

Message » 23 Avr 2011 17:10

LBTRMA a écrit:
gouet a écrit:Suite à une erreur de manip, j'ai extrais un CD en MP3 pour ensuite le graver ( en wav donc ) . Lors de l'écoute je me suis rendu compte que quelque chose clochait sans bien savoir quoi. Un retour à l'original m'a fait découvrir ce qui n'allait pas: plus aucun relief en MP3, c'était plat :o .


Ça répond pas vraiment à la question sachant que tu ne me dis pas à quelle débit tu as enregistré les MP3 à l'aide de ton CD.
En exagérant ...... dans ton erreur de manip tu aurait pu enregistrer en 64K/s voir pire en mono....


C'est juste, mais je pense que ce sont des sons que l'on entend pas forcement qui créent l'aération et le relief d'une musique, ceux qui sont occultés par la compression.
gouet
 
Messages: 2268
Inscription: 14 Oct 2004 17:37
Localisation: env. de RENNES
  • offline

Message » 23 Avr 2011 17:28

Merci de ta réponse Gouet, maintenant pensez vous que toute type de musique mérite du Flac ou du WMA lossless.
Pour le classique et ca plage dynamique qui parfois peut nous scotcher au mur je le comprends aussi bien pour certaines musique moderne la qualité sonore même sur un original est parfois plus que douteuse :roll:

Un avis :wink:
LBTRMA
 
Messages: 9730
Inscription: 03 Fév 2011 21:48
Localisation: Proche de Dunkerque

Message » 23 Avr 2011 17:39

Je pense qu'au prix du giga, il vaut mieux encoder tout en losless ou en aiff ou équivalent pc. Qui peut le plus peut le moins, et on ne sait pas ce que l'avenir de la dématérialisation nous réserve... Pour ma part, tout en aiff, quelle que soit la musique.
vanel
 
Messages: 193
Inscription: 18 Juil 2006 16:01
Localisation: Bruxelles
  • offline

Message » 23 Avr 2011 17:46

S'il s'agit d'un musique " d'ambiance " le mp3 est suffisant, mais pour écouter dans son fauteuil, point où le relief a son importance, une compression en perte est préférable.
gouet
 
Messages: 2268
Inscription: 14 Oct 2004 17:37
Localisation: env. de RENNES
  • offline

Message » 23 Avr 2011 20:03

wuwei a écrit:
haskil a écrit:
Si tu ne tagges pas de façon correcte :

Titre des oeuvres
nom des interprètes par plage
nom de l'album

Et que tu ne mets pas cela dans un dossier par disques...


Tu ne t'en sortiras jamais...


Ce n'est pas un outil professionnel dont j'ai besoin :wink:
:idee: Pour gagner du temps.. les albums seront déja simplement sauvegardés sur disque dur avec un nom et numero de fichier. Avec cette base de noms fichiers, il y a probablement la possibilité de tagger et de répertorier cela avec un tableur et moteur de recherche.

Tagger correctement au moment ou le CD est rippé apporte un gain de temps inestimable!
Avec dbpoweramp ou iTunes, il ne faut qu'une ou 2 minutes pour corriger les tagsd'un CD complet, a posteriori, c'est beaucoup plus long!
Avatar de l’utilisateur
Jmur75
 
Messages: 1152
Inscription: 09 Oct 2005 8:13
Localisation: Paris
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message