Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 14 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Différences entre audiophile, mélomane, hifiste et hc-iste

Message » 12 Juin 2006 18:43

dub a écrit:
lcartau a écrit:
dub a écrit:Pour moi, le mélomane préfère la pièce et son interprétation à la qualité audible du machin:
par exemple[b] j'ai six ou sept versions des suites de Bach — et ma préférée reste celle de de Casals — ou encore, j'en ai quatre ou cinq des Nocturnes de Chopin, et ma préférée est jouée par S. François…
A la limite, c'est préférer la musique à l'interprétation


[b]J'espère qu'il s'agit seulement d'un exemple, parce que ces deux merveilleux enregistrements historiques ( surtout Casals) j'ai pas mal d'argument à opposer :mdr: ...



:lol: :lol:

sinon:

contre ces enregistrements de Casals et François tu as des arguments?
ou contre leur critique?

Quoi qu'il en soit, je ne vois pas où est le problème: j'aime vraiment beaucoup les enregistrements des suites par Casals: ça a beau dater d'avant la guerre (de 39-40), ça reste quand même l'un des monuments pour cette oeuvre, non?

Cdlt :wink:


Oui mais :mdr: ... Anner Bylsma et Pierre Fournier :wink: ... Pour le Bach. attention pour le Byslma il faut prendre cette version:

Image

Pour les nocturnes j'aime bien le Maria Joao Pires également, double album qui apparemment est épuisé :o ...

Amicalement Loïc :D
lcartau
 
Messages: 4332
Inscription: 26 Oct 2004 17:40
Localisation: Paris Bordeaux !!
  • offline

Annonce

Message par Google » 12 Juin 2006 18:43

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 12 Juin 2006 19:17

bruno parfait a écrit:un jour on va directement aux pages hifi de Diapason ou du Monde de la Musique avant de lire le reste...

Excellent, le test sans faux semblant possible pour savoir si vous êtes:
- un mélomane qui s'occupe un peu de reproduction sonore.
- un hifiste/audiophile qui condescent à écouter de la musique à temps perdu.

Perso, les pages hifi je les lis sur le pas de porte du buraliste, bien avant de rentrer chez moi. :lol:
Ensuite je met le CD de Diapason sur la platine pour voir s'il n'y aurait pas par hasard une plage pouvant servir de test lors d'une écoute à venir. :idee:
Uniquement aprés, je commence à feuilleter la revue.
Déplorable. :(
:mdr:

PS et désolé de vous interrompre dans vos discutions de mélomanes, sinon pour Bach, Fournier loin devant (vive la France), Casal incontournable, Starker j'aime moyennement son tempo rapide et Rostropovitch est pire, Bylsma il faut vraiment que je récupère cette interprétation depuis le temps que j'en entends parler.
Sinon il y a aussi Tortelier que j'avais aimé mais je n'ai pas écouté depuis longtemps et qu'il faudrait que je me le remette en tête.
angus2
 
Messages: 5932
Inscription: 09 Déc 2003 14:18
Localisation: Paris
  • offline

Message » 12 Juin 2006 19:32

lcartau a écrit:Anner Bylsma



Ah oui: j'aime bien aussi — mais j'ai entendu Casals en premier quand j'étais môme — ça doit y faire…

et Pierre Fournier :wink:


Je el dis ou je le dis pas? :oops: Bon aller, je le dis: j'ai quand même l'impression que par moment, la justesse n'y est pas tout
Bon: j'ai RIEN dit! :lol:


Pour les nocturnes j'aime bien le Maria Joao Pires également, double album qui apparemment est épuisé :o ...

Amicalement Loïc :D


Le meilleur moment que j'ai passé, note bien, c'était en concert en écoutant A. Ramann el Bacha jouer un nocturne (en bis). Mais j'aime assez le personnage "romantique" de S. François (jouer "au" piano… :wink:).

Mais peu importe: ce sont plutôt là des affaires de goûts et de parcours - pas grand chose à voir avec la "fidélité" ou le son ou etc.

Cdlt :wink:
Dernière édition par dub le 12 Juin 2006 20:03, édité 1 fois.
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28992
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 12 Juin 2006 19:55

Je viens de lire ce sujet passionnant en entier et je vais mettre mon petit grain de sel rapport à mon expérience personnelle.

Je ne sais pas, finalement, dans quelle catégorie je me situe mais ce qui est sûr, c'est que j'aime la musique depuis ma plus tendre enfance. J'ai même chanté dans des chorales, fait un peu de solfège etc...
Dans la musique j'aime un peu tout les styles mais par contre je n'achetais principalement que des disque de rock ou de musique électro. J'assistais avec plaisir, cependant, à des concerts de musique classique (en général de petits ensembles) mais, avec mon installation de l'époque, HIFI de super marché et mes enceintes bien boomies pour reproduire la musique de jeune, rien à faire le classique ça ne passait pas. C'est en rendant mon installation plus "audiophile??? ou HIFI???" que j'ai enfin pu écouter du classique autrement qu'en concert en y retrouvant la même émotion et le même plaisir (le même feeling) et plus j'améliore cette installation et plus je me tourne vers le classique. Pourtant je ne pense pas que j'écoute seulement un son puisque je ressens une émotion.

A noter que je connais quelqu'un qui n'écoute de la musique qu'en concert que ce soit du classique, du rock, du jazz car il ne trouve aucun intérêt ni aucun plaisir à écouter de la musique chez lui sur sa chaîne. Cette dernière est une chaîne style supermarché également comme la mienne auparavant. Il faudrait peut être que je lui fasse écouter quelques CDs chez moi pour voir sa réaction.
Le Dom
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3993
Inscription: 17 Juil 2004 9:22
  • offline

audiophile hifiste melomane même combat

Message » 12 Juin 2006 19:58

Le Dom a écrit:Je viens de lire ce sujet passionnant en entier et je vais mettre mon petit grain de sel rapport à mon expérience personnelle.

Je ne sais pas, finalement, dans quelle catégorie je me situe mais ce qui est sûr, c'est que j'aime la musique depuis ma plus tendre enfance. J'ai même chanté dans des chorales, fait un peu de solfège etc...
Dans la musique j'aime un peu tout les styles mais par contre je n'achetais principalement que des disque de rock ou de musique électro. J'assistais avec plaisir, cependant, à des concerts de musique classique (en général de petits ensembles) mais, avec mon installation de l'époque, HIFI de super marché et mes enceintes bien boomies pour reproduire la musique de jeune, rien à faire le classique ça ne passait pas. C'est en rendant mon installation plus "audiophile??? ou HIFI???" que j'ai enfin pu écouter du classique autrement qu'en concert en y retrouvant la même émotion et le même plaisir (le même feeling) et plus j'améliore cette installation et plus je me tourne vers le classique. Pourtant je ne pense pas que j'écoute seulement un son puisque je ressens une émotion.

A noter que je connais quelqu'un qui n'écoute de la musique qu'en concert que ce soit du classique, du rock, du jazz car il ne trouve aucun intérêt ni aucun plaisir à écouter de la musique chez lui sur sa chaîne. Cette dernière est une chaîne style supermarché également comme la mienne auparavant. Il faudrait peut être que je lui fasse écouter quelques CDs chez moi pour voir sa réaction.


En plus moi cela me fait plaisir parce que je me dis que j'y ai indirectement participé
:wink:
dgohyeres
 
Messages: 4010
Inscription: 17 Mai 2005 6:50
Localisation: Sous le chaud soleil du Havre.....
  • offline

Message » 12 Juin 2006 20:19

dub a écrit: Bon aller, je le dis: j'ai quand même l'impression que par moment, la justesse n'y est pas tout

:roll:
Alain avait répondu à ce sujet.
haskil a écrit:Il existe une version plus tardive publiée naguère par Festival puis par Accord ou Fournier joue moins juste qu'en 1961. M'enfin, ça reste fort beau tout de même !
C'est pas Ophélie Gaillard :lol:

Ceci dit on a jamais su si tu avais la mauvaise version. :wink:

Angus2 Fournier's addict et archiviste. :mdr:
angus2
 
Messages: 5932
Inscription: 09 Déc 2003 14:18
Localisation: Paris
  • offline

Message » 12 Juin 2006 20:27

Perso, les pages hifi je les lis sur le pas de porte du buraliste, bien avant de rentrer chez moi.
Ensuite je met le CD de Diapason sur la platine pour voir s'il n'y aurait pas par hasard une plage pouvant servir de test lors d'une écoute à venir.
Uniquement aprés, je commence à feuilleter la revue.
Déplorable.


Deplorable, peut -être, honnête, sûrement!

Tortelier dans les suites de Bach: perfection à la française, c'est altier, et ça cause...
Fournier, idem, touche humaniste en plus (mots plus gros que la chose...Tortelier est lui aussi dans le clacissisme faussement serein...)
Bylsma, oui...
Wispelwey, je reste au bord de la route...
Alexandre Alexeiev: rien n'est respecté, mais c'est magnifique...
Casals, la prière...

Les Nocturnes de Chopin: Francois (le déséquilibre, la fragilité transcendée/assumée, et Arrau, toujours Arrau...)

Rassurant, les gars, qu'on finisse par parler de musique... :wink:

Quant aux quatuors à cordes...
Il faut les avoir tous!
Dernière édition par bruno parfait le 12 Juin 2006 20:36, édité 1 fois.
bruno parfait
 
Messages: 1051
Inscription: 18 Déc 2005 13:05
Localisation: nevers
  • offline

Message » 12 Juin 2006 20:31

angus2 a écrit:Ceci dit on a jamais su si tu avais la mauvaise version. :wink:


Comme je l'ai déjà) dit: je n'ai PLUS cette version (faudra que j'en rachète une promis!)! Je dois avoir quelques enregistrements captés à la radio (sur MD) — mais… bon:
je n'ai rien dit! Ou alors pas fort! :lol:
y'a pas: si quelqu'un m'explique qu'il n'aime pas les cornichons avec les rillettes ou qu'il aime de la bière avec des pâtes aux beurres, je peux "tolérer" mais pas m'identifier — mais c'est un fait…… :lol:

Mais dans le fond, ça n'a pas grande importance (en plus d'être un peu HS: désolé), si? :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28992
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 12 Juin 2006 20:54

bruno parfait a écrit:Rassurant, les gars, qu'on finisse par parler de musique... :wink:
Pourvu qu'il y ait pas un modo dans le coin, c'est hors sujet ici, on n'est pas dans oeuvres. :lol:
angus2
 
Messages: 5932
Inscription: 09 Déc 2003 14:18
Localisation: Paris
  • offline

Message » 12 Juin 2006 20:55

dub a écrit:Mais dans le fond, ça n'a pas grande importance (en plus d'être un peu HS: désolé), si? :wink:

ben oui, l'avantage de ne pas être musicien c'est qu'on s'en fout des notes, nous on écoute la musique. 8)
angus2
 
Messages: 5932
Inscription: 09 Déc 2003 14:18
Localisation: Paris
  • offline

Message » 12 Juin 2006 22:43

Cet argument par trop systématique qui consiste à vouloir mettre sur un même plan les conditions/ sensations du concert avec l'écoute dans son living room reste à mon sens assez illusoire.

Le concert c'est au moins vivre une experience "multimodale", auditive, visuelle, tactile, olfactive., bref bien loin des conditions d'écoutes domestiques.

On admire l'interprétation, la virtuosité des musiciens, on ressent cette forme unique de communion avec eux, on vibre à l'unisson avec l'ambiance surchauffée du public, bref on est totalement immergé (et pas qu'au sens intellectuel "audiopathe" du terme) dans un expérience unique (d'ailleurs pas forcément remarquable en terme de qualité du son, car celle ci ne devient alors qu'un élément parmi d'autres..)

Un petit exemple pour illustre mon propos:

Je défie quiconque ayant assisté à un concert de Magma d'avoir vécu de près ou de loin la même "expérience" en réécoutant ce même concert sur sa chaine "super/ hyper HDG", ceux qui connaissent savent ce que je veux dire par là.


En fait Robert Fripp résume cela très bien, et l'explique bien mieux que nous tous:

"Un enregistrement (studio ou live) c'est une lettre d'amour, alors qu'un concert, c'est un rendez vous amoureux..."
Mambosun
 
Messages: 1113
Inscription: 15 Mar 2006 23:27
Localisation: 92
  • offline

Message » 12 Juin 2006 22:58

Robert Fripp parle en tenant compte des conditions actuelles de la reproduction.

La haute-fidélité est une recherche de l'imitation parfaite, qui sortirait l'auditeur de son salon pour l'amener dans la salle de concert avec tout ce que cela comporte (le voisin qui sent la sueur, l'autre qui sent le parfum à dix balles etc).

L'écoute dans le salon est une approche réelle mais bien laide et réductrice de la haute-fidélité.

La haute-fidélité ne se fixe aucune limite, ni de moyens ni de temps car elle est un idéal en perpétuelle évolution. C'est l'utilisateur qui fixe les limites.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 12 Juin 2006 23:15

Philippe Muller a écrit:Robert Fripp parle en tenant compte des conditions actuelles de la reproduction.

La haute-fidélité est une recherche de l'imitation parfaite, qui sortirait l'auditeur de son salon pour l'amener dans la salle de concert avec tout ce que cela comporte (le voisin qui sent la sueur, l'autre qui sent le parfum à dix balles etc).

L'écoute dans le salon est une approche réelle mais bien laide et réductrice de la haute-fidélité.

La haute-fidélité ne se fixe aucune limite, ni de moyens ni de temps car elle est un idéal en perpétuelle évolution. C'est l'utilisateur qui fixe les limites.


Je crois que l'on ne parle pas de la même chose:

Concert = réalité d'une expérience unique.
Hifi = moyen + ou moins performant pour reproduire (à l'infini) une forme tronquée de la réalité
Mambosun
 
Messages: 1113
Inscription: 15 Mar 2006 23:27
Localisation: 92
  • offline

Message » 12 Juin 2006 23:26

Concert = réalité d'une expérience unique.
Hifi = moyen + ou moins performant pour reproduire (à l'infini) une forme tronquée de la réalité


C'est vrai aujourd'hui mais pas nécessairement demain. La haute-fidélité évolue en permanence et est chaque fois un peu plus proche du réel. Cela ne se sent pas sur un forum mais beaucoup plus dans les labos.

Le matériel est un moyen mais la haute-fidélité n'est pas du matériel.

Ne confondons pas la chaîne hifi au sens populaire, supermachesque voire audiophile du terme et la haute-fidélité. Ce n'est pas du tout pareil.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 13 Juin 2006 0:20

Il peut y avoir des cas où la hifi interfère avec l'oeuvre.

Le cas le plus flagrant est celui du pleurage, dont souffrent certains vinyles à cause du décentrage. On se croirait à l'école des fans tellement les notes deviennent fausses. Là, la chaîne se met vraiment en travers de l'oeuvre musicale au sens mélomane du terme.

Il y a, mais c'est beaucoup plus rare, le cas de certaines musiques électroniques où l'expression artistique est faite non de composition harmonique, mais de création sonore. La plupart du temps, cela reste indépendant de la chaîne de reproduction. On apprécie aussi bien Oxygène de Jean-Michel Jarre sur des systèmes modestes. Mais parfois, un gros système est nécessaire pour retranscrire ce que l'artiste a voulu créer, notamment dans les basses fréquences (ex : Pete Namlook - The Final DAT part IV).

Quand à la notion de fidélité en musique électronique, je la comprend de la façon suivante : le signal enregistré est une représentation fidèle du signal acoustique. La "réalité", ce serait le même enregistrement joué sur une chaîne de réponse totalement plate, et de distorsion nulle.

La notion de réalité dans la hifi, telle qu'elle est conçue aujourd'hui est tout à fait subjective. La plus grosse entorse à la réalité est la reproduction sur deux canaux. C'est insuffisant pour reproduire l'illusion parfaite de stéréo. En laboratoire on y arrive avec des techniques du style Virtual Dolby, mais pour un seul auditeur et à une seule position d'écoute.
D'un point de vue pragmatique, je ne suis même pas sûr que la musique acoustique soit une meilleure référence que la musique électronique, dans l'absolu. On est tous habitués à écouter un certain type de son. Moi par exemple, je peux juger de la neutralité d'une paire d'enceinte sur des enregistrements électroniques, mais pas sur des enregistrements acoustiques !
Un enregistrement électronique, je sais à quoi ça ressemble. C'est équalisé en studio sur du matériel calibré. C'est toujours mixé plus ou moins de la même façon. Tandis qu'un enregistrement acoustique, je ne sais pas si c'est enregistré de loin, de près, dans une grande pièce, dans une petite pièce, avec les micros loin du sol, prés du sol, écartés ou rapprochés...
Si vous voulez me vendre n'importe quoi, faites-le moi tester sur du piano. Je serai absolument incapable de me rendre compte que les enceintes sont des gamelles !

C'est une simple question d'éducation de l'oreille. On ne naît pas avec la faculté de juger le son d'une chaîne hi-fi. on l'apprend. Or si on n'a jamais écouté que de la musique acoustique toute sa vie, on a appris à reconnaître le son d'une chaîne avec. Moi je n'ai pratiquement jamais écouté que de la musique électronique... Et je précise que ce n'est pas à cause de ça que je suis "objectiviste". J'entends bien les caractéristiques acoustiques d'un auditorium hi-fi, ou d'une paire d'enceinte.
Dernière édition par Pio2001 le 13 Juin 2006 0:21, édité 1 fois.
Pio2001
 
Messages: 5908
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message