Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 12 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Différences entre audiophile, mélomane, hifiste et hc-iste

Message » 13 Juin 2006 0:21

Philippe Muller a écrit:Concert = réalité d'une expérience unique.
Hifi = moyen + ou moins performant pour reproduire (à l'infini) une forme tronquée de la réalité


C'est vrai aujourd'hui mais pas nécessairement demain. La haute-fidélité évolue en permanence et est chaque fois un peu plus proche du réel. Cela ne se sent pas sur un forum mais beaucoup plus dans les labos.

Le matériel est un moyen mais la haute-fidélité n'est pas du matériel.

Ne confondons pas la chaîne hifi au sens populaire, supermachesque voire audiophile du terme et la haute-fidélité. Ce n'est pas du tout pareil.

-
Je ne confonds pas et peux t'assurer que j'ai une passion pour la haute fidélité (et avant tout la musique) qui remonte au début des 70's.

Cependant , même si c'est parfois difficile, il est essentiel de garder raison et lucidité face à ce "business"; j'évoque la dimension commerciale de cette activité, car l'on ne peut évidemment pas ignorer que la bonne et vraie Hifi (au sens par ex. ou l'entendaient les pionniers passionnés tel P.Walker, S.Marantz etc...) n'est pas particulièrement accessible pour de nombreux mélomanes et musiciens; accessible, doit être pris ici au sens financier mais également intellectuel du terme.
J'en connais personnellement qui ne sont tout simplement pas convaincus par la réelle valeur ajoutée de la HiFI face à d'autres priorités budgétaires, comme par ex. l'achat d'un nouvel instrument.

D'autre part, dire que la Hifi est en évolution permanente est en (petite) partie vrai mais par ailleurs ne cadre pas avec certaines réalités comme les qqes exemples suivants pris au hasard:

- Les concepts de bases appliqués à la Hifi datant du debut du 20ème siècle et étant toujours en vigueur.
- la réputation et le succès des électroniques à tube basées sur des technos antédiluviennes (single ended).
- De façon plus générale l'engouement pour la Hifi vintage.

Par ailleurs, je ne vois pas en quoi la hifi serait autre chose qu'un moyen au service de la musique.
Mambosun
 
Messages: 1113
Inscription: 15 Mar 2006 23:27
Localisation: 92
  • offline

Annonce

Message par Google » 13 Juin 2006 0:21

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 13 Juin 2006 6:49

La haute-fidélité concerne toute la reproduction sonore et pas seulement la musique. Au sens physique du terme, rien ne distingue la musique d'un autre son, si ce n'est son organisation. La haute-fidélité est une choses objective, pas subjective. Il ne faut pas s'égarer, c'est l'audiophilie qui est éminement subjective. La question budgétaire n'a rien à voir là-dedans. Elle concerne l'acheteur qui fixe ses limites et ses conditions d'exploitation mais ça ne regarde que lui.

Je ne vois pas très bien ce que les principes datant du début du 20ème siècle viennent faire ici, ni les amplis à tubes et encore moins le vinyle. Ce sont des techniques qui plaisent à certains audiophiles, idem pour le matériel vintage mais audiophilie n'est pas systématiquement lié à haute-fidélité. L'audiophilie est plus abstraite, ce qui en fait un commerce juteux parce tout peut être dit. Il ne manquerait plus qu'on nous explique que la stéréo est la panacée parce qu'on n'a que deux oreilles (c'est pourtant une pensée plus fréquente chez l'audiophile que chez le hifiste).

Donc, la haute-fidélité en tant que telle n'a rien à voir avec la musique . Quand on parle de reproduction sonore, c'est à elle que l'on pense en priorité, bien sûr, mais on peut aimer reproduire le chant des oiseaux dans la forêt comme si on y était, avec des oiseaux partout, comme en vrai, devant, derrière, en haut, près, loin... pas comme en stéréo où il sont tous devant (et derrière quand on se retourne) et il y a encore des gens qui croient que c'est plus fidèle.

N'oublions pas que la machine inventée par Edison devait servir de machine à dicter.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 13 Juin 2006 8:41

Mambosun a écrit:Cet argument par trop systématique qui consiste à vouloir mettre sur un même plan les conditions/ sensations du concert avec l'écoute dans son living room reste à mon sens assez illusoire.


En dehors du fait que ça n'était pas mon sujet, toute la question est de savoir s'il faut postuler une telle approche:

pour moi, la hifi est à la musique ce qu'une image est à une chose ou au souvenir d'une chose: une approche, un rappel…

Si on dit qu'on veut "le réel" en tant que tel: pas de système — ni hifi ni pas hifi.

L'un de mes amis est comme ça: entre un système hifi de très bonne qualité et un autoradio, il dit que ça n'a aucune importance puisque ce n'est jamais de la "vraie" musique (autant dire alors: tant que je ne peux pas aller dans un musée ou sur place: je ne regarderait jamais une photo de peinture ou de monument!) — mais c'est son droit.

Mon propos était de demander si on peut le dire "mélomane" pur — et dans ce cas, si écouter de la musique "reproduite" ou plus précisément: "enregistrée", excluait d'être mélomane? ou une autre sorte de mélomanie? etc.

Pio2001 a écrit:La notion de réalité dans la hifi, telle qu'elle est conçue aujourd'hui est tout à fait subjective. La plus grosse entorse à la réalité est la reproduction sur deux canaux.


Tout à fait d'accord: j'aurais tendance à dire "artifice" à la place de subjectif — en précisant que pour ma part, ça ne me gène nullement de le reconnaître:

j'écoute un disque de violon: c'est un artifice (comme les fontaines magiques de l'âge classique, disons):
et ce que je demande c'est de pouvoir "m'y laisser prendre" (là est l'élément subjectif: il faut ne pas trop avoir de mauvaise volonté!

D'un point de vue pragmatique, je ne suis même pas sûr que la musique acoustique soit une meilleure référence que la musique électronique, dans l'absolu. On est tous habitués à écouter un certain type de son. Moi par exemple, je peux juger de la neutralité d'une paire d'enceinte sur des enregistrements électroniques, mais pas sur des enregistrements acoustiques !
…/…
C'est une simple question d'éducation de l'oreille. On ne naît pas avec la faculté de juger le son d'une chaîne hi-fi. on l'apprend.


Tout à fait d'accord avec ce point de vue:
les instruments que je connais le moins mal depuis toujours sont: la guitare (la mienne surtout), le violon, le violoncelle, le piano et la flûte traversière — et c'est ce qui me sert de référence.
Donc pour évaluer l'effet que me fait un système et comment il approche de la musique telle que je l'entends par ex. au concert, je compare:

ce que j'entends d'un disque que je connais (si en plus j'ai enregistré ou participé à l'enregistrement…)

mes souvenirs du concert

mes souvenirs des instruments

mes souvenirs d'autres systèmes…

Ça s'appelle couper les sons en 1235697882 parties…… :lol:

Mais inversement, quand j'écoute "de la musique en passant un disque", si quelque chose me gène ou m'agace et que je n'arrive plus à écouter avec facilité, je suis bien obligé de me demander pourquoi
d'isoler ce passage là et d'autres
d'essayer d'autres maillons — jusqu'à faire "disparaître" le problème, ou essayer de…

Pour le dire autrement: les comparaisons me paraissent relativistes et subjectives, fondées sur des références personnelles (même si partageables)
sans pour autant que le lien avec la musique jouée dans la réalité soit nécessairement rompu.


Mambosun a écrit:J'en connais personnellement qui ne sont tout simplement pas convaincus par la réelle valeur ajoutée de la HiFI face à d'autres priorités budgétaires, comme par ex. l'achat d'un nouvel instrument.
…/…
Par ailleurs, je ne vois pas en quoi la hifi serait autre chose qu'un moyen au service de la musique.


Autant je suis d'accord avec le second point: ce qui est d'ailleurs, je crois, le sens du propos de Ph. Muller:
Philippe Muller a écrit:La haute-fidélité concerne toute la reproduction sonore et pas seulement la musique.
…/…
Donc, la haute-fidélité en tant que telle n'a rien à voir avec la musique . Quand on parle de reproduction sonore, c'est à elle que l'on pense en priorité, bien sûr, mais on peut aimer reproduire le chant des oiseaux dans la forêt comme si on y était, avec des oiseaux partout, comme en vrai, devant, derrière, en haut, près, loin... pas comme en stéréo où il sont tous devant (et derrière quand on se retourne) et il y a encore des gens qui croient que c'est plus fidèle.



à savoir que la "fidélité" est affaire de reproduction des sons

(au début j'avais adopté le terme : audiophile, amour du son pour dire cela par opposition à "hifi" pour désigner l'amour du matériel lui-même, mais je veux bien changer de terme et die "fidélité" pour la reproduction sonore et "audiophile" pour désigner, si j'entends bien: une sorte d'ésotérisme ou de mystique du couple matériel/expérience sonore? — je parlerais plutôt pour désigner ça de "snobisme", mais ça n'est pas important… simple problème de vocabulaire, je crois, et non d'idée ou d'opinion.


Alors à partir de là, je ne vois pas l'importance du prix du matériel dans la question présente:

qu'un système coûte 1000€, 10 000€, 100 000€ ou 1000 000 d'€ ou… etc est une chose

qu'il approche plus ou moins bien de la réalité, soit plus ou moins fidèle, en est une autre…

et qu'un système à 100 000€ puisse être moins fidèle qu'un système à 1000€ en est une troisième

la question de savoir s'il est "ormal ou scandaleux" qu'un système à 1000000 d'€ soit moins fidèle qu'un système à 1000€ est encore un autre point

sur lequel, en général on voit s'affronter les tenants de la position: "c'est à chacun d'en juger" (subjectivement) et ceux de la position: "ça se montrer directement" (soit par le recours à l'analyse technique "objective" — soit par le recours à la comparaison reproduction/concert)

De même la question: est-il normal ou "moral" de dépenser X milliers d'€ pour acheter ces machins là, me paraît au moins hors sujet (est-ce plus "malin" de ma part d'avoir dépenser tant d'argent - beaucoup plus que la hifi - pour des livres?)

En revanche: jusqu'à quel point faut-il avoir de la fidélité" pour n'être pas géné en écoutant de la musique enregistrée? — il y a là une question que je trouve intéressante pour ma part.

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28996
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 13 Juin 2006 10:59

Voilà un sujet traité avec élégance (je trouve). Pas plus de vagues que dans une pièce pour piano de Mompou, où l'émoi le plus violent ne fait pas plus de bruit qu'un clapotis.

Ici, ça sent bon l'odeur du frais.

Pourvu que ça dure.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 13 Juin 2006 11:50

>En revanche: jusqu'à quel point faut-il avoir de la fidélité" pour n'être pas géné en écoutant de la musique enregistrée? — il y a là une question que je trouve intéressante pour ma part.

Il est probable que cette question soit lié à l'usage du système.

Qd j'écoute France-Inter sur la radio de ma cuisine et que je tend l'oreille pour profiter d'un passage musical, je sais que j'écoute MA radio, et je ne suis pas géné par sa priètre qualité (disons plutôt que j'ai accepté ce niveau de qualité par un effort plus ou moins conscient :wink: . Parfois, même, je m'en amuse...).

Quand j'écoute de la musique sur mon système de *reproduction* (je suis un hifiste), je suis bcp moins tolérant. Mais c'est le résultat d'une démarche avec un idéal (impossible) à atteindre. Simplement, la progression se faisant par pallier en ce qui me concerne, à chaque pallier, je suis capable de faire comme avec ma radio et de profiter de la qualité présente.

Etant un être simple, je ne me pose guère plus de questions :wink: et je pense que j'aurais pu m'entendre sans difficulté avec G. Cabasse.

@+
Emmanuel
Emmanuel Piat
Contributeur HCFR 2016
Contributeur HCFR 2016
 
Messages: 10078
Inscription: 10 Oct 2000 2:00
Localisation: Besançon, FRANCE
  • offline

Message » 13 Juin 2006 12:04

Qaund j'écoute France Inter, je suis comme toi (même quand j'écoute un concert de Robert Plant en direct: car je n'ai pas le système de références qui me permttraient d'en juger)

pour un concert de quautor sur France Musique j eserais sans doute plus exigeant…

Mais ce qui me paraît toujours étrange c'est la capacité de certaines pièces à "passer la barre".

Je ne vais pas prendre Casals (on va encore essayer de me faire pleurer! :lol:) — mais la première fois que j'ai entendu Tabula Rasa, c'était sur un autoradio (indicatif d'émission sur France Culture, puis pièce complète sur mon radio réveil): du coup je suis allé acheter le disque.

Inversement, je connais des gens qui croyaient ne pas aimer la musique classique — avant d'en écouter sur un système de bonne qualité (pas le mien rassurez-vous): ce qui les a décidé à aller au concert.

Tu as raison de parler de pallier — là dessus je suis d'accord. C'est un peu comme regarder de loin puis de près: il faut simplement réaccomoder (et je peux écouter sur ma radio sony en plastique, le système 2 et mon système principal en réaccomodant à chaque fois).

Certains disent que la qualité s'entend plus quand on redescend que quand on monte. C'est possible.

Mais je me demande aussi s'il n'y a pas un autre élément qui fait qu'à un moment donné se fait un croisement musique/écoute qui fait qu'on accroche (soit de la musique vers la reproduction, soit inversement) — et d'autres moments où c'est l'inverse.

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28996
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 13 Juin 2006 12:17

dub a écrit:Inversement, je connais des gens qui croyaient ne pas aimer la musique classique — avant d'en écouter sur un système de bonne qualité (pas le mien rassurez-vous): ce qui les a décidé à aller au concert.


Oui c'est mon cas, en Classic je n'aimait pas grand chose et je m'y suis plongé nétement plus depuis que je suis bien équipé. :wink:
chris.c
 
Messages: 3424
Inscription: 24 Nov 2004 22:18
Localisation: Seine et Marne
  • offline

Message » 13 Juin 2006 12:23

Mon petit essai à moi :
Le mélomane ADORE les CD offerts par le magazine DIAPASON.
L'audiophile DETESTE les CD offerts par le magazine DIAPASON.
LE HC'iste IGNORE les CD offerts par le magazine DIAPASON.
buzz-la-banane
 
Messages: 172
Inscription: 10 Nov 2002 20:39
Localisation: planète terre
  • offline

Message » 13 Juin 2006 13:21

Aïe! Tu m'as devancé. J'avais une réponse du style à donner mais ça fait 2 jours que j'essai de lire ce post qui m'intéresse et je n'y arrive pas, les interventions étant trop philosophiques. Ceci dit mon exemple à moi: The girl In te Other Room en SACD.
L'audiophile aime, s'en fout que ce soit la même nana qui chante denant qui joue le piano derrière.
Le Hifiste Vomit. Il passe tout de suite en stéréo
Le mélomane s'en fout ce ce SACD. Du moment où la chanson de Diana lui plait, qu'il aille la voir en concert oubien qu'il l'écoute sur une chaine où le piano sonne comme un balafon, ...., qu'importe.

J'aimerais bien donner une réponse aussi philo que les votre avec lesquelles je ne suis pas tout à fait d'accord mais je manque de temps. Je vais juste souligner 2 points qui donnent une idée de ce que je pense:
- Fidélité à quoi? à ce qui est inscrit sur le support? :o
Ben oui, si on dit chaine HiFi à mon avis la fidélité ne va pas plus loin. Sauf que là c'est pas mesurable. Si on intègre le processus d'enregistrement dans la fidélité, on ne devrait pas être gêné d'intégrer aussi le processus de production du son dans la fidélité. Mais oui quoi, qui vous a dit que Bach n'imaginait pas un autre son que celui produit par un violon classique et qu'il a choisi le violon parcequ'il n'avait pas plus de choix? Si on accepte de principe, on ouvre la porte de la HiFi aux musiques électroniques et on éloigne à l'infini non dénombrable (celui de R, :mdr: ) le but du HiFiste en augmentant paradoxalement son plaisir. Le live est-il la vérité musicale absolue?

- Audiophile grammaticalement c'est quoi? ne serait-ce pas plutôt un qualificatif de mélomane qui traduit quelque chose en plus? Le fait de dire "l'audiophile" ne serait-il pas une ellipse de "mélomande audiophile"?

Moi je pose des questions comme ça, j'en sais rien. ;-)
frmiket
 
Messages: 1557
Inscription: 08 Oct 2004 15:43
Localisation: Yvelines (78)
  • offline

Message » 13 Juin 2006 13:26

buzz-la-banane a écrit:Mon petit essai à moi :
Le mélomane ADORE les CD offerts par le magazine DIAPASON.
L'audiophile DETESTE les CD offerts par le magazine DIAPASON.
LE HC'iste IGNORE les CD offerts par le magazine DIAPASON.


Le VRAI mélomane n'a PAS besoin de Diapason: il va au concert et achète les CD en conséquence

La VRAI audiophile ne sais même PAS que Diapason existe

Le HC-iste ne sait même PAS qu'il existe un forum hifi — et n'a PAS de CD

:lol: :mdr:

Nan! je rigoooole! 8)

En fait on a tous Diapason et le Monde de la Musique! Pis après on regarde les 10 de Répertoire pour payer moins cher! :mdr:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28996
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 13 Juin 2006 13:37

dub a écrit:En fait on a tous Diapason et le Monde de la Musique! Pis après on regarde les 10 de Répertoire pour payer moins cher! :mdr:


Pas moi! :mdr:
astrorock
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 10614
Inscription: 27 Mar 2005 13:59
Localisation: Jurassien rural du 9.3 néo breton.
  • offline

Message » 13 Juin 2006 13:41

frmiket a écrit:- Fidélité à quoi? à ce qui est inscrit sur le support? :o
Ben oui, si on dit chaine HiFi à mon avis la fidélité ne va pas plus loin. Sauf que là c'est pas mesurable. Si on intègre le processus d'enregistrement dans la fidélité, on ne devrait pas être gêné d'intégrer aussi le processus de production du son dans la fidélité.


On a a quand même parlé:

fidélité à ce qu'on entend quand on va au concert — ça continue de me paraître un critère assez indépassable même s'il est multiforme.

Si j'enregistre une guitare de jazz, j'ai un premier niveau de problèmes:
le micro, le préampli et l'enregistreur.

Ensuite, vient le moment du matriçage (soyons québécois vu qu'il n'y a pas plus de syllabes que dans "mastering")

Puis la (re)diffusion sur un système.

Mais oui quoi, qui vous a dit que Bach n'imaginait pas un autre son que celui produit par un violon classique et qu'il a choisi le violon parcequ'il n'avait pas plus de choix?


Euh… au hasard: l'analyse musicologique des partitions? :lol: Je sais que Cavanna a écrit: “on est frappé de regrets à l'idée de ce que Mozard aurait pu écrire s'il avait connu l'accordéon”, mais quand même…

Rien ne s'oppose à ce qu'une pièce pour clavecin soit interprétée au piano, certes (le cas s'est vu!), et Beethoven, quand il lui manquait une contrebasse, la remplacaît par autre chose…

Mais sans entrer dans la querelle:
instrument "d'époque" ou moderne (à mon avis c'est un poil stérile au bout d'un moment), si Bach a écrit par exemple pour l'orgue, on ne peut pas je pense remplacer l'orgue par n'importe quoi…

Le live est-il la vérité musicale absolue?


D'une musique faite pour être interprétée par des musiciens sur des instruments devant un public: oui! à n'en pas douter!

Que ce soit toutes les formes de musiques: sans doute pas — et je ne crois pas que quelqu'un ait avancé cette idée. Sur ce point tu as je pense, raison:
mais pour évaluer un système par exemple en écoutant du Pierre Henry, je suis plutôt d'accord avec Pio2001:
il faut une éducation de l'oreille au moins aussi importante que pour faire cette évaluation à partir d'un autre genre ou d'un autre style — mais ça m'en paraît l'équivalent.

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28996
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 13 Juin 2006 13:44

astrorock a écrit:
dub a écrit:En fait on a tous Diapason et le Monde de la Musique! Pis après on regarde les 10 de Répertoire pour payer moins cher! :mdr:


Pas moi! :mdr:


Woâh! l'autre! eh! :lol:

euh…… :o Tu n'en est quand même pas à collectionner les triples fortes ƒƒƒ de Télérama?! :o :o

:mdr: :mdr:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28996
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 13 Juin 2006 13:47

Non plus! :lol:
astrorock
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 10614
Inscription: 27 Mar 2005 13:59
Localisation: Jurassien rural du 9.3 néo breton.
  • offline

Message » 13 Juin 2006 13:51

Le debat sur le support et la verite de ce qui en sort me laisse :o .

Sans la musique enregistree, bien ou mal, de maniere hifiste, melomane ou audiophile, combien de pans entier de la musique du monde aurait definitivement disparu?.

Ou alors, j'ais pas tout comprendu. :lol:
astrorock
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 10614
Inscription: 27 Mar 2005 13:59
Localisation: Jurassien rural du 9.3 néo breton.
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message