Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 14 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Différences entre audiophile, mélomane, hifiste et hc-iste

Message » 11 Juin 2006 18:54

Pour moi, le mélomane préfère la pièce et son interprétation à la qualité audible du machin:
par exemple j'ai six ou sept versions des suites de Bach — et ma préférée reste celle de de Casals — ou encore, j'en ai quatre ou cinq des Nocturnes de Chopin, et ma préférée est jouée par S. François…
A la limite, c'est préférer la musique à l'interprétation

L'audiophile préfèrera la qualité du son:
par exemple il préfèrera la version par Trüls Mörk des suites (ou celle de Wispelwey): le son est meilleur…

Là où ça commence à devenir difficile peut-être, c'est:

Un mélomane peut-il être géné par la qualité du son (j'aime bien telle ou telle interprétation de Cortot, mais j'avoue que la plupart du temps, je n'arrive pas à écouter sans être géné)?



Idem, on peut être géné par un interprétation (j'ai une version des Quatre Saisons qui me fait rire — et le jour où vous m'aurez entendu chanter Toréador, vous en serez dégoûtés… :lol:).

Un audiophile parvient-il à ne pas être attentif au son? En général je fais attention au rendu des timbres — mais si j'entends Casals ou un quatuor de Chostakovitch — n'importe lequelle et par n'importe qui, même sur mon autoradio dans la camionette diesel, c'est toujours le même plaisir.

Et ça se complique encore si on ajoute hifiste:
théoriquement ça pourrait être celui qui préfère l'appareil à sa fonction parce qu'il est en quête de fidélité — par exemple, comme je l'ai lu je ne sais plus où: celui qui achèterait des disques pour mettre en valeur sa chaîne hifi…
Mais d'un autre côté, si la mauvaise qualité du son peut ennuyer le mélomane, c'est que la recherche de la fidélité peut être au service de la musicalité…

Idem: on dit souvent que le HCiste préfère le "spectacle" qui frappe à la musique — pourtant il existe des concerts sur dvd — et l'ajout de l'image ne peut que conduire à se rapprocher de la réalité du concert, ce qui revient à la "fidélité", d'une part, et permettre d'être alors moins arrêté par l'impression d'artificiel, donc de mieux goûter la musique.

Bref — ça paraît simple au début — mais ça me devient incompréhensible en quelques instants… :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28984
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Annonce

Message par Google » 11 Juin 2006 18:54

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 11 Juin 2006 19:01

Si je peux me permettre, la catégorie Hifiste est en trop car l'audiophile va forcement s'intéresser au matériel qui reproduit le son.
PAT 94
 
Messages: 12212
Inscription: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • offline

Message » 11 Juin 2006 19:02

préféré un enregistrement en studio par rapport à un live c'est être audiophile ?

j'ai toujours des questions bêtes :mdr:

être ou ne pas être ... tel est la question !
Micromegas85
 
Messages: 213
Inscription: 23 Mai 2006 14:57
  • offline

Message » 11 Juin 2006 19:05

Micromegas85 a écrit:préféré un enregistrement en studio par rapport à un live c'est être audiophile ?

j'ai toujours des questions bêtes :mdr:

être ou ne pas être ... tel est la question !


Ca depend de la qualité d'enregistrement.
PAT 94
 
Messages: 12212
Inscription: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • offline

Message » 11 Juin 2006 19:07

Le melomane ecoute la musique, vas dissequer les multiples interpretations d'une oeuvre. Il met sous tension sa chaine et ca doit etres performan immediattement ou presque. Donc a priori un adepte des transistors.

Avec l'audiophile, on rajoute l'importance de la qualite sonore, donc il devrait etre refractaire a tout ce qui date d'avant les 50's.

Le hifiste ecoute les elements de sa chaine, vas dissequer les multiples variation des elements et des cables. La qualite des enregistrements deviens primordiale, donc tout ce qui est avant les 90's est a banir. C'est le temple des tubes, des cables, des supports, des cordons, bref c'est un monde savant empirique! :mdr:
astrorock
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 10614
Inscription: 27 Mar 2005 13:59
Localisation: Jurassien rural du 9.3 néo breton.
  • offline

Message » 11 Juin 2006 19:09

astrorock a écrit:Le melomane ecoute la musique, vas dissequer les multiples interpretations d'une oeuvre. Il met sous tension sa chaine et ca doit etres performan immediattement ou presque. Donc a priori un adepte des transistors.

Avec l'audiophile, on rajoute l'importance de la qualite sonore, donc il devrait etre refractaire a tout ce qui date d'avant les 50's.

Le hifiste ecoute les elements de sa chaine, vas dissequer les multiples variation des elements et des cables. La qualite des enregistrements deviens primordiale, donc tout ce qui est avant les 90's est a banir. C'est le temple des tubes, des cables, des supports, des cordons, bref c'est un monde savant empirique! :mdr:


C'est drole j'imaginais plutot le mélomane avec du tube :roll:
PAT 94
 
Messages: 12212
Inscription: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • offline

Message » 11 Juin 2006 19:39

J'ajoute une ou deux questions ou remarques — pas pour polémiquer mais juste pour donner des réactions comme ça…
Le melomane ecoute la musique, vas dissequer les multiples interpretations d'une oeuvre. Il met sous tension sa chaine et ca doit etres performan immediattement ou presque. Donc a priori un adepte des transistors.


Oui mais:

l'un de mes amis, musicien professionnel et mélomane suivant la première patie du propos,

ne fait aucune différence entre un système hifi quel qu'il soit et un autoradio sauf…

s'il est à tubes ou sonne comme un tube… Bref, totu ce qui selon lui "fait obstacle entre lui et la musique" est à proscrire parce que ça "tue l'émotion base de la musique et de l'interprétation" —

alors il échappe à une définition "branche et joue" de la mélomanie qui ne verrait aucun intérêt à composer son système… Il tombe dans la "hifi audiophilique", non?


Avec l'audiophile, on rajoute l'importance de la qualite sonore, donc il devrait etre refractaire a tout ce qui date d'avant les 50's.


voire à tout ce qui est d'avant le multicannal et la huate définition, lesquels sont souvent d'une meilleur qualité… mais alors, l'audiophile est-il autre chose qu'un "technophile"?


Le hifiste ecoute les elements de sa chaine, vas dissequer les multiples variation des elements et des cables. La qualite des enregistrements deviens primordiale, donc tout ce qui est avant les 90's est a banir. C'est le temple des tubes, des cables, des supports, des cordons, bref c'est un monde savant empirique! :mdr:


Sauf que le tube ou le 33t passionnent certains "hifistes" — et que ça date d'avant les 90's — et que donc…
Sans compter que les hifistes sont parfois passionnés par les compositions de systèmes qu'ils comparent pour obtenir le plus réalistes, sortant par là d'une défintiion stricte du hifisme, non?


préféré un enregistrement en studio par rapport à un live c'est être audiophile ?


Ben je ne sais pas… En tout cas, je continue à croire qu'il y a quelque chose de "magique" dans le concert en public — surtout en direct:
et c'est ça que j'aime à la radio (qu'il s'agisse de classique, ou de jazz ou de chanson) — mais que ce soit en direct ou en différé…
Voire une "archive"… Après tout, par exemple les Variations de Bach par Gould ont quelque chose d'émouvant aussi parce qu'on l'entend chantonner?

Bref, il se pourrait que l'audiophile dise quelque chose comme: la pureté du son au service de la vie de la musique, et le mélomane: la vie de la musqiue avant tout…


Si je peux me permettre, la catégorie Hifiste est en trop car l'audiophile va forcement s'intéresser au matériel qui reproduit le son.


Oui mais certains "collectionnent" les maillons — parfois sans jamais les écouter ou presque (après tout j'ai plusieurs casques) — et d'autres changent compulsivement de matériels comme s'il s'agissait d'en essayer le plus possible — ce qui me paraît être le cas du hifiste pur? ou quelque chose de distinct de l'audiophile qui vise le son - parfois même en devenant caricaturale, je trouve:

seul le maillon "X" donne la pureté du son, je ne jure que par X…

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28984
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 11 Juin 2006 19:40

Sans avoir tout lu et au risque de dire la même chose que quelqu'un d'autre....

Le mélomane est amoureux de la musique.

L'audiophile aime le "beau son" mais il n'est pas nécessairement lié à la fidélité de ce son. L'audiophile est une forme d'idéaliste mais cet idéalisme est abstrait. Il s'applique notamment assez bien aux productions musicales dénuées de références telles que de nombreuses musiques dites actuelles.

Le Hifiste est celui qui recherche la vérité, sorte de Zadig du son. Il peut être indigent en terme de connaissances musicales mais ce qu'il veut, c'est que ça fasse vrai. Il part donc de l'existant et veut se conformer au réel. Un mélomane peut être Hifiste s'il désire compléter le plaisir musical par la sensation d'y être, sorte de matérialisation mentale. On pourrait parfaitement imaginer que l'amateur d'Opéra puisse être également un hifiste et d'ailleurs c'est assez fréquemment le cas.

Le hifiste tente d'être objectif, l'audiophile est totalement subjectif. Le mélomane n'a rien à voir avec ça mais on peut être l'un et l'autre ou l'un tout seul.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 11 Juin 2006 19:41

tube / panneaux plan / grande piece
Micromegas85
 
Messages: 213
Inscription: 23 Mai 2006 14:57
  • offline

Message » 11 Juin 2006 19:42

Salut , sur PDM tu as des complement d information , on c etait deja posé la question :D
la crevette
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 2341
Inscription: 08 Mai 2006 21:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 11 Juin 2006 19:44

C'est comme pour les chasseurs ça... y'a le bon et le mauvais chasseur :mdr:
r4m
 
Messages: 8155
Inscription: 01 Déc 2004 23:39
Localisation: ici

Message » 11 Juin 2006 20:15

Philippe Muller a écrit:Le Hifiste est celui qui recherche la vérité, sorte de Zadig du son. Il peut être indigent en terme de connaissances musicales mais ce qu'il veut, c'est que ça fasse vrai. Il part donc de l'existant et veut se conformer au réel. Un mélomane peut être Hifiste s'il désire compléter le plaisir musical par la sensation d'y être, sorte de matérialisation mentale. On pourrait parfaitement imaginer que l'amateur d'Opéra puisse être également un hifiste et d'ailleurs c'est assez fréquemment le cas.

Le hifiste tente d'être objectif, l'audiophile est totalement subjectif. Le mélomane n'a rien à voir avec ça mais on peut être l'un et l'autre ou l'un tout seul.


Meme un ensemble a 1000000€ est un travestissement de la realite.

Les hifistes ne sont pas au bout de leur peine. :mdr:
astrorock
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 10614
Inscription: 27 Mar 2005 13:59
Localisation: Jurassien rural du 9.3 néo breton.
  • offline

Message » 11 Juin 2006 20:16

Ce serait quoi, un audiophile qui ne serait pas habité par la musique? Question évidemment faussement naïve, puisque apparemment (apparemment :mdr: ), ça existe...Il y a d'authentiques mélomanes qui trouvent (cherchent) dans la haute fidelite ce qui les rapprochera encore un peu plus de l'émotion musicale, qui "élève", comme peuvent évidemment le faire aussi la litterature ou les arts visuels, si ce n'est que l'indicible est là plus prégnant qu'ailleurs,...on peut, en toute humilité, et en toute passion, être dans ce cas de figure et s'interesser à la haute fidelite, avec à la fois la conscience du fait que c'est à la fois un peu "cul-cul" et finalement très digne de respect...Bref, le mélomane audiophile existe...même s'il ne sera pas fasciné par le même matériel que le "pur" (cela a t'il un sens?) audiophile (ou hifiste...)... 8)
bruno parfait
 
Messages: 1051
Inscription: 18 Déc 2005 13:05
Localisation: nevers
  • offline

Message » 11 Juin 2006 21:15

Personnellement je n'arrive à me ranger dans aucune des catégories citées. J'attache une certaine importance à la qualité de ma chaîne mais suis le plus souvent indifférent envers la qualité des prises de son. Non par dédain mais passées les 2 ou 3 premières minutes l'oreille s'habitue. Il faut ensuite qu'on me le dise pour que je m'en rappelle :oops: Donc pas hi-fiste. Par contre quand un système fais redécouvrir les qualités des interprétations c'est l'extase.
Mélomane ? non plus si j'en juge le nombre de versions que sont capables d'aligner les forumeurs.
Mélomaniac :mdr: ? Peut-être vu que je peux passer 36 fois la même plage pour renouveler le bonheur d'écouter 2 ou 3 mesures. Bref, je dirais amateur :mdr:

Maintenant, j'ai pas mal de copains musiciens, normal ma femme l'est 8) , et je dois dire qu'ils ont du mal à partager mon enthousiasme pour la hi-fi.
Accord
 
Messages: 821
Inscription: 06 Avr 2005 22:08
  • offline

Message » 11 Juin 2006 21:39

Il faut bien comprendre que lorsqu'on dit "hifiste", on s'attache à la racine de cette expression qui est haute-fidélité. Dans haute-fidélité, il y a justement fidélité et c'est simple à comprendre. Dans audiophile, il y a audio et phile. On aime donc le son mais aucune notion de vérité n'est implicite. Un audiophile n'est même pas supposé aimer le beau ou bon son; il aime le son et c'est tout. Le hifiste court après la vérité; Dieu seul saît à quelle distance il s'en trouve mais son idéal est clair, précis et louable mais cette vérité n'a de sens que si on peut comparer la reproduction à l'original; il faut donc un original dument certifié, ce qui est impossible avec nombre de musiques.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message