Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 13 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Disques : Vous n'en avez pas marre ?

Message » 13 Aoû 2007 11:28

Bonjour à tous,

En ces temps de vacances et en parcourant les forums, je me fais la réflexion suivante.

Passionés de hifi nous cherchons tous le système qui nous permettra d'avoir la restitution sonore la plus fidèle et/ou la plus agréable à l'oreille. Et nous sommes prêts à investir très cher pour ça, nous passons beaucoup de temps à tester et essayer de nouveaux matériels en quête du saint-graal.

Ce n'est pas un problème, c'est un loisir, une occupation, une passion. Très bien.

Seulement, et je m'adresse surtout aux passionés de musique classique, la vraie limite à notre exercice n'est elle pas la qualité des enregistrements sonores ?

Je ne connais absolument rien aux techniques d'enregistrements mais il n'est pas dur d'entendre les nombreuses faiblesses de nos disques compacts.

A commencer par la compression du son, qui doit tenir sous ce format 16 bits / 44,1 khz. Ajoutez à cela les innombrables assemblages et trucages réalisés par les techniciens du son lors du mixage : instruments de l'orchestre qui apparaissent ou disparaissent soudainement, graves poussés (écoutez par exemple les enregistrements des symphonies de Beethov par Karajan), scène sonore plus ou moins élargie, placement des instruments, détails mis en avant, etc.

Il suffit de comparer différents enregistrements d'une même oeuvre, réalisés dans différents endroits à différentes époques, pour se rendre compte des différences énormes de rendu.

Très franchement je préfère entendre le meilleur enregistrement d'une oeuvre sur une chaine à 200 € que le moins bon sur une chaine à 20.000 €.

Et si plutôt que d'investir des milliers d'euros dans un système de restitution sonore, on demandait aux techniciens du son de faire quelques efforts ?

Je citerais un seul exemple : je possède les 6 suites pour violoncelle de Bach par Paul Tortelier en vinyl (EMI Classics la voix de son maitre). Il s'agit d'un enregistrement de 1961. Absolument superbe. J'ai pu entendre la version remastérisée sur CD et là, quelle déception ! Le violoncelle est terne, lointain, froid. Ce n'est plus du tout la même chose. Et je ne peux pas croire que ca soit seulement la "chaleur" du vinyl qui soit responsable d'une pareille différence.

Qu'en pensez vous ?
th7513
 
Messages: 345
Inscription: 10 Juil 2004 1:29
  • offline

Annonce

Message par Google » 13 Aoû 2007 11:28

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 13 Aoû 2007 11:59

th7513 a écrit:Très franchement je préfère entendre le meilleur enregistrement d'une oeuvre sur une chaine à 200 € que le moins bon sur une chaine à 20.000 €.


ça c'est le souci d'un système presque "trop parfait" :-?
tu t'aperçois vite que certains enregistrements sont épouvantables et du coup tu restreints ta discothèque :(

boudZe qui préfère aussi le vinyle :wink:
Qui habet aures audiendi, audiat
Avatar de l’utilisateur
boudZe
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
 
Messages: 18224
Inscription: 17 Avr 2002 17:17
Localisation: Pas loin de Barbara
  • offline

Message » 13 Aoû 2007 12:04

boudZe a écrit:
th7513 a écrit:Très franchement je préfère entendre le meilleur enregistrement d'une oeuvre sur une chaine à 200 € que le moins bon sur une chaine à 20.000 €.


ça c'est le souci d'un système presque "trop parfait" :-?
tu t'aperçois vite que certains enregistrements sont épouvantables et du coup tu restreints ta discothèque :(

boudZe qui préfère aussi le vinyle :wink:



Ca sent surtout que pour atteindre la qualité du vinyle en CD... et bien il faut sacrément s'accrocher.
Il y a une fluidité, une qualité de timbres jusque dans l'aigu, un médium plein et une présence en vinyle que je n'ai jamais retrouvé en CD.

Et ce n'est pas une question de moyens mis en oeuvre, ma source CD représente en neuf un investissement bien plus conséquent que ma platine vinyle.
ougo
 
Messages: 5743
Inscription: 12 Mai 2004 18:05
Localisation: Lausanne
  • offline

Message » 13 Aoû 2007 12:09

Malheureusement cela est tellement vrai et ne suis pas trop qualifier pour te répondre mais ce que je sait c'est que les enregistrements sur galette numérique sont souvent moins bon que sur vinyle !

Alors ! ingénieurs son pas de la méme génération et aussi suport de lecture trés différents !donc !
Nono
 
Messages: 23473
Inscription: 09 Avr 2004 19:56
Localisation: 2.8 en Beauce !
  • offline

Message » 13 Aoû 2007 12:10

ougo a écrit:Et ce n'est pas une question de moyens mis en oeuvre, ma source CD représente en neuf un investissement bien plus conséquent que ma platine vinyle.


Moi aussi :wink:
Cependant, il y a des enregistrements CD qui passent quand même mieux que certains vinyles, même si en majorité c'est l'inverse.

Et il y a malgré beaucoup de gens qui ne sont pas du tout adeptes du vinyle.
Qui habet aures audiendi, audiat
Avatar de l’utilisateur
boudZe
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
 
Messages: 18224
Inscription: 17 Avr 2002 17:17
Localisation: Pas loin de Barbara
  • offline

Message » 13 Aoû 2007 12:45

Cela dit, les 33t:
une fois qu'on a vraiment réussi à régler l'antiskating
en admettant que la cellule est bien installée
que le TD tourne réellement à 33t
une fois tout cela fait (et refait quand ça se dérègle)…

une fois trouvé les bons 33t (y'en des bien mauvais aussi)

une fois tout cela fait, ben, les 33t, ça s'use……

Tout cela pour dire que le 33t aussi présente des limites.

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28990
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 13 Aoû 2007 12:52

N'est-ce pas Protools et l'informatique qui tuent la majorité des enregistrements d'aujourd'hui. A le son DECCA des années 50-60.

:wink:
Baussart
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 3067
Inscription: 15 Juil 2004 13:06
Localisation: Reims

Message » 13 Aoû 2007 12:54

dub a écrit:Cela dit, les 33t:
une fois qu'on a vraiment réussi à régler l'antiskating
en admettant que la cellule est bien installée
que le TD tourne réellement à 33t
une fois tout cela fait (et refait quand ça se dérègle)…

une fois trouvé les bons 33t (y'en des bien mauvais aussi)

une fois tout cela fait, ben, les 33t, ça s'use……

Tout cela pour dire que le 33t aussi présente des limites.

Cdlt :wink:



Moui, bof, non.

Je ne règle pas mes platines car ça me gonfle.
J'ai posé mon bras au triple décimètre.
Le cellule sans protractor.
Ai préféré snober l'antiskatting... casse les pieds aussi celui la.

Et pourtant toutes les qualités de base du vinyle sont la et ce sur la quasi totalité de mes disques pas tous audiophiles.


Il y a des facilités d'usage avec le cd et aujourd'hui un catalogue qui ne se compare pas.
Pour le reste et pour peu que l'on soit sensible à la fluidité, aux timbres et à l'aigu, le vinyle est 10 coudés devant. Sur ces critères et à mes oreilles.
ougo
 
Messages: 5743
Inscription: 12 Mai 2004 18:05
Localisation: Lausanne
  • offline

Message » 13 Aoû 2007 13:05

Et encore, vous parlez de musique classique. C'est un domaine où, pour chaque oeuvre, il existe une quantité non négligeable d'enregistrements. Même en CD, on arrive pratiquement toujours à en trouver un qui soit satisfaisant, tant sur l'interprétation que sur l'enregistrement.

Quelqu'un citait les suites pour violoncelles de Bach. Personnellement, je posséde la version de Janos Starker. Elle me satisfait pleinement.

C'est bien pire dans les autres domaines. Les vieux Genesis, ou Deep Purple voire même certains transferts de Pink Floyd, des années 70 sont quasiment "inaudibles" en CD ... et là, il n'en existe qu'une version. Parfois, il y a des "remasterisations" ... bien souvent encore pires que le transfert original : tassement de la dynamique, scène sonore plus étroite, avec, il faut le reconnaitre, des aigus quand même souvent moins agressifs que sur les originaux.

Pur ma part, n'écoutant pratiquement que du classique, j'avoue ne pas ête trop dérangé par le problème cité ici, pour les raisons évoquées en début de mon message. Du coup, je n'ai plus de vinyles (pour pleins de raisons).

Apparemment, les problèmes de qualité d'enregistrement ne sont pas liés à l'année d'enregistrement. Il semblerait que les enregistements d'aujourd'hui soient souvent de piètre qualité (volontaire) pour satisfaire les écoutes sur baladeurs ou autoradio (tassement de dynamique pour ne pas à avoir à jouer en permanence sur le volume). Enfin, il reste quand même des studios qui sont soucieux de cette qualité. Passavant en est un exemple (pas de compression), mais le répertoire est souvent relativement limité. C'est dommage.

Carbo :wink:
carbo
 
Messages: 1864
Inscription: 16 Juin 2003 13:04
  • offline

Message » 13 Aoû 2007 13:11

Baussart a écrit:N'est-ce pas Protools et l'informatique qui tuent la majorité des enregistrements d'aujourd'hui. A le son DECCA des années 50-60.

:wink:


ProTools ou Peak ou (etc) ne sont pas en cause: ce ne sont que des outils — avec lesquels tu peux, si tu en as envie, générer exactement le type de son que tu veux.
Si l'on utilise, par exemple, un Manley Voxbox et une paire de Neumann, tu vas pouvoir ensuite déterminer exactement le type de modification que tu feras subir (ou non à ton fichier).

Il suffit d'écouter un enregistrement réalisé par Bartholomée pour Savall pour s'apercevoir que le problème n'est pas l'outil.

Au passage, un CD correctement réalisé peut se situer largement au dessus d'un 33t… Pour ne rien dire des résultats obtenus avec du 24/96 ou du DSD.

ougo a écrit:Je ne règle pas mes platines car ça me gonfle.
J'ai posé mon bras au triple décimètre.
Le cellule sans protractor.
Ai préféré snober l'antiskatting... casse les pieds aussi celui la.

Et pourtant toutes les qualités de base du vinyle sont la et ce sur la quasi totalité de mes disques pas tous audiophiles.


Mettons que l'antiskating soit mal réglé: la pointe n'appuie donc pas de façon égale sur les deux flancs du sillon. En dehors des déformations de l'image stéréo, à terme, l'usure du disque le rendre inutilisable…

Je ne dis ça ni parce que mon TD est bien réglé, ni parce que j'aurais quelque désamour avec mon millier de 33t — mais seulement parce que leur usage n'est pas si évident. En ~25 ans d'usage, on en perd un certain nombre au bout du compte…

La musicalité du 33t avec les qualités de solidité du CD et la finesse de la numérisation haute résolution me conviendrait infiniment plus. Mettons des 33t enregistrés en 24/96 au format dvd-audio — ou du 24/96 proposé en CD DTS (stéréo évidemment).


Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28990
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 13 Aoû 2007 13:15

carbo a écrit:C'est bien pire dans les autres domaines. Les vieux Genesis, ou Deep Purple voire même certains transferts de Pink Floyd, des années 70 sont quasiment "inaudibles" en CD ... et là, il n'en existe qu'une version.


C'est vrai. Mais c'était déjà vrai pour les 33t: cf. les différentes version de DSOTM!

En dehors de ça, les quelques ressorties en format SACD (ou DVD-Audio pour les Doors) sont extrêmement convaincantes (y compris en comparaison directe avec les 33t). Ce qui tend à me faire croire que ce n'est pas un problème de numérisation.

Et je pense que tu as raison aussi en signalant les résultats obtenus pas Philippe Muller à Passavant (y compris sur de "simples" CD).

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28990
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 13 Aoû 2007 13:21

Cela revient à dire qu'un vinyle aussi pratique à utiliser qu'un CD serait bien intéressant.
ougo
 
Messages: 5743
Inscription: 12 Mai 2004 18:05
Localisation: Lausanne
  • offline

Message » 13 Aoû 2007 13:31

carbo a écrit:Apparemment, les problèmes de qualité d'enregistrement ne sont pas liés à l'année d'enregistrement. Il semblerait que les enregistements d'aujourd'hui soient souvent de piètre qualité (volontaire) pour satisfaire les écoutes sur baladeurs ou autoradio (tassement de dynamique pour ne pas à avoir à jouer en permanence sur le volume)

Cela est la principale raison, la première chose que font beaucoup de studios, et pas des moindres quant à leur réputation de qualité, c'est de descendre dans la voiture avec le cd et d'écouter si ca passe dans la voiture.
LaurentV
 
Messages: 11729
Inscription: 04 Mar 2002 2:00
Localisation: du coté de Versailles
  • offline

Message » 13 Aoû 2007 13:34

dub a écrit:
carbo a écrit:C'est bien pire dans les autres domaines. Les vieux Genesis, ou Deep Purple voire même certains transferts de Pink Floyd, des années 70 sont quasiment "inaudibles" en CD ... et là, il n'en existe qu'une version.


C'est vrai. Mais c'était déjà vrai pour les 33t: cf. les différentes version de DSOTM!

En dehors de ça, les quelques ressorties en format SACD (ou DVD-Audio pour les Doors) sont extrêmement convaincantes (y compris en comparaison directe avec les 33t). Ce qui tend à me faire croire que ce n'est pas un problème de numérisation.

Et je pense que tu as raison aussi en signalant les résultats obtenus pas Philippe Muller à Passavant (y compris sur de "simples" CD).

Cdlt :wink:


Dub, tu prêches un converti. Pour moi, le débat vinyle/CD n'existe même pas. C'est juste un problème de volonté des ingénieurs du son.

Carbo :wink:
carbo
 
Messages: 1864
Inscription: 16 Juin 2003 13:04
  • offline

Message » 13 Aoû 2007 13:39

Personellement mon avis est divergent avec les autres
Ma platine vinyl me sert pratiquement pas. Son écoute est bien fade par rapport à ma platine CD. Et pourtant je n'ai pas pris ce qu'il y avait de plus mauvais, et ma cellule à été correctement montée
Par contre pour l'antiskating je n'ai absolument rien réglé. Il faudrai que je lise un tutorial la dessus, et que je passe des heures a faire des réglages.
J'ai des reglages aussi sur ma platine Cd, maix tels quels cela me suffit amplement.

Le gros probleme c'est de trouver des enregistrements de qualité à la dynamique pas trop compressée.
Je plussoie pour les SACD qui sont en général très bien enregistrés.
Intoxiqué au Beryllium :D
Avatar de l’utilisateur
Powerdoc
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4974
Inscription: 30 Sep 2006 19:05
Localisation: Allier
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message