Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 15 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Dynaudio S25 : le son absolu

Message » 05 Oct 2004 23:05

Tout a commencé par une visite à la Maison du Hp il y a maintenant presque deux ans . Alors que je cherchais à renouveler mes vieilles SIARE delta 200, dont l’un des tweeters n’a pas supporté les mauvais traitements :x
:x (non volontaires) causés par mes enfants, j’ai été complètement bluffé par une écoute étonnante : un kit avec deux minuscules HP dont la qualité et le côté percutant m’ont laissé pantois vue la taille des enceintes. :lol:
:lol:

Il s’agissait du kit GEMINI Dynaudio

Et puis le temps a passé, il y a eu de nombreuses lectures de revues, du forum, des écoutes de matériel, des achats aussi, des interrogations et des envies, et quelque part une fixation : mes enceintes futures seraient des biblio.

Pourquoi : et bien parce que dans une colonne, on paye surtout la caisse, que la fusion des registres est beaucoup plus facile à réaliser sur des deux voies ( un bon filtre également) que sur des trois voies, et que je ne suis pas un adepte des quelques Hz gagnés dans le bas mais souvent mal maîtrisés.
Je préfère de beaucoup un grave moins profond mais bien tenu et bien dynamique. :lol:
:lol:

Le résultat de toute cette démarche c’est qu’il m’est venu à l’idée qu’il me fallait absolument écouter les enceintes DYNAUDIO 52SE, dont les commentaires et les tests étaient dithyrambiques pour le prix. Et puis pourquoi pas non plus les Spéciale 25, dont il était dit partout que leur qualité était inversement proportionnelle à leur taille. Mais leur prix aussi et assez loin de mon budget.

L’approche de ces petits bijoux fut longue et parsemée d ‘embûches diverses et variées, d’une part par manque de temps et quelques beaux gadins, notamment chez Adagio. Entre temps mon dévolu s’est fixé sur des colonnes ELIPSON qui me paraissaient alors être un bon compromis de ce que je recherchais.
Et puis je me suis mis en chasse d’un bon lecteur CD et d’un ampli. J’ai opté pour un IKEMI et le SIMAUDIO MOON I5.':P'
:P'
Mon bonheur était (presque) parfait

Et puis un jour, en passant devant HIFISSIMO à St Lazare, je tente une visite car j’avais lu qu’ils faisaient du Dynaudio.:idee: :idee:
Il y avait là quelqu’un qui écoutait des S3.4, Et ce fut un premier choc. De toutes les écoutes que j’avais réalisé, je n’avais jamais entendu quelque chose d’aussi naturel, d’aussi ample. Le son Dynaudio me déduisait pour la deuxième fois.
:Dj :D
Ils avaient là également une paire de S1.4, et quand mon tour fut venu, je demandais à les écouter.
Là aussi quelle claque avec ces enceintes minuscules. Quel espace, quelle définition, quel grave pour cette taille de HP et de caisse. Et quelle énergie aussi !
Une deuxième écoute avec cette fois là mes propres disques de référence ont confirmé mes premières impressions. L’ampli qui les drivait n’était pas le même, et le grave était un peu trop ample, moins bien tenu qu’à la première écoute. Je suis désolé, mais je n‘ai retenu ni le premier ni le deuxième ampli. Une troisième écoute des 1.4 chez un particulier m’a montré qu’elles nécessitaient effectivement d’être bien tenu dans le grave.

Et Je me suis dit que tant pis pour le chemin de croix, mais il fallait absolument que j’écoute pour le plaisir les Spéciales 25 chez Adagio, seule boutique que je connaissais qui les avait en démonstration.:evil: :evil:
Le temps et la patience faisant mieux que la force et la rage selon l’adage bien connu, je reprends rendez-vous chez Adagio. Pendant les vacances, c’est plus calme. Et enfin j’arrive à les écouter ces fameuses petites merveilles !!!!

Une heure d’écoute, avec mes CD de référence (Mahler, Sibelius, D.Krall, L.EKDALL, NRDS, et autres CD de musique Baroque, moderne soigneusement sélectionnés pour couvrir mes goûts éclectiques).
Cette première écoute m’a laissé un peu sur ma faim avec une certaine perplexité, qui restait pour moi inexplicable.
Je n’arrivais pas à exprimer exactement ce que je ressentais : pas d’emballement (c’était beau, net et précis, dynamique, un grave présent mais plutôt discret), mais pas de critique non plus. Un ressentiment très curieux. Pas déçu mais pas non plus enthousiasmé, plutôt troublé. :o
:o
Sur le coup je me suis dit qu’elles avaient peut être du mal à remplir l’espace de l’auditorium, ou peut être pas assez rodée. Et pourtant je crois qu’inconsciemment j’avais ressenti quelque chose d’exceptionnel.:mdr:


Deuxième écoute chez MUSIC HALL, dans un environnement plus intime,. L’impression est bien meilleure que la première fois. Mais là aussi j’éprouve une sensation étrange. C’est beau, très ouvert, très défini, très transparent mais je m’attendais à quelque chose de plus démonstratif….Là encore mon inconscient est sans doute très marqué par rapport à ce que je ressens. Point de lacune sur ces petites boites, si ce n’est un look réellement boîte à chaussure. La suite me permettra de mieux comprendre qu’elle était la nature de ma perplexité par rapport à ce que je ressentais. En effet je les trouvais excellentes, mais je n’arrivais pas à m’expliquer exactement le pourquoi et le comment.:o
:o

A nouveau replongé dans mes lectures de critique, de tests, d’essais, pour m’assurer, me rassurer, et l’envie folle (quand même) de posséder ces petites enceintes d’exception devient plus forte que mes réticences basées essentiellement sur une perplexité plutôt que sur une insatisfaction.

Et voilà, en surveillent les petites annonces de France et de Navarre, et d’outre Rhin, profitant d’une occase, les dynaudio sont parvenues jusque chez moi. Le grand jour est arrivé !
Et là maintenant je commence à comprendre quel était le fondement de mes impressions initiales.:P
:P

En effet, quand on écoute les Dynaudio spéciale 25, on n’écoute plus les enceintes, mais uniquement la musique, toute la musique gravée sur nos petites galettes. Elles s’effacent totalement derrière la musique. Avant, j’avais besoin de fermer les yeux pour tenter d’oublier que le son sortait des boites.
Je me souviens d’ailleurs d’une écoute mémorable chez un ami. Des panneaux QUAD avec ampli de la même marque. En rentrant chez moi, j’avais vraiment eu l’impression que le son sortait de mes grosses boites (pas les Dynaudio!)

Et bien là avec les Dynaudio, même les yeux ouverts on oublie totalement la présence des enceintes. L’image virtuelle des instruments est grandiose !

Et c’était là pour moi quelque chose de nouveau. Avant j’écoutais une enceinte, en me demandant toujours ce qu’elles apportaient par rapport à la réalité, ses points forts, ses points faibles. J’écoutais les qualités et les défauts de l’enceinte mais pas la musique.
Avec la S25, on ne se pose plus de question puisqu’on n’écoute plus que la musique, on est plongé au cœur de la musique.

C’est un peu comme lorsque que l’on goûte un très grand cru pour la première fois : on sent bien que c’est très bon, on apprécie la qualité, mais on ne peut pas définir exactement ce que l’on ressent. C’est du plaisir à l’état brut, mais aussi à l’état pur. Et ça laisse un souvenir inoubliable !

Avec la dynaudio S25 c’est exactement cela.

C’est comme une photo prise avec une optique de rêve : c’est du détail, de la finesse, de la douceur, du piqué, de la dynamique , du contraste, des nuances infinies. Les amateurs de photo me comprendront.

Bien sur pour comprendre tout cela j’ai fait de multiples comparaisons avec mes précédentes enceintes (ELIPSON THEMA ) qui sont des enceintes que j’affectionnais particulièrement. Et aujourd’hui je suis à même de comprendre et préciser mes premières réactions.

La THEMA est une enceinte un peu sombre qui a un bas médium mis en valeur avec un grave profond mais dégraissé. Cela est du à un léger creux dans le médium, je dirais dans les 600/1000hz qui valorise beaucoup le grain des instruments anciens, un peu artificiellement, et assombri les voix leur donnant plus de chaleur. C’est un peu physiologique (c’est bien le terme que l’on utilise, non ?) C’est surtout très reposant à l’écoute.
Les dynaudio sont beaucoup plus lumineuse, mais aussi plus naturelle et plus douce également. Enfin c’est mieux partout quoi. C’est très aérien, la scène sonore dépasse largement l’espace des enceintes en latéral, avec un placement des instruments très précis en largeur en en profondeur. La précision des détails est extraordinaire. Tout ce que l’IKEMI extrait de la galette est présent.

Je redécouvre mes CD avec un fourmillement de petits détails que je n’avais jamais perçus auparavant.
Y compris sur des musiques électroniques. Les arrangements électro-acoustiques du dernier Madona sont détaillés au scalpel.


La rhapsodie hongroise n°2 de Liszt, parue dans un CD sur les coups de cœurs de la revue PIANISTE de l’année 2003 montre toute l’étendue immense des qualités des ces petites boites. La tonalité, la richesse harmonique des notes, et surtout des graves sont d’une splendeur et d’une profondeur inouïe. La dynamique est fabuleuse. Un grand moment de bonheur inégalé.

Sur la 3ème symphonie de Malher par P.Boulez, la musique prend une dimension grandiose. Chaque instrument est présent, et détaillé y compris dans les mouvements d’ensemble. Même le triangle trouve sa place avec netteté. Dans les silences on entend tourner les pages sur les pupitres. Et quelle dynamite dans les éclats des instruments à vent.

Sur le dernier CD de test de AUDIO VIDEO prestige, il y a un morceau de percussion de Xavier Martin très riche en sonorités diverses. Chaque matériel utilisé trouve sa place naturelle exacte comme s’ils étaient devant vous, et là encore les timbres sont d’une finesse, d’une vérité renversante.
Les coups sur les tomes ont un impact, une profondeur, une couleur de peau que je ne pensais pas possible d’atteindre, et d’avoir chez moi.

Et les voix sont retranscrites de façon magnifique, avec à la fois toutes les subtilités de micro détail tonal et de vibrato, et une douceur charmeuse et d’un naturel : un très grand cru.
Quelle émotion ! Ces enceintes parlent directement au cœur.

Et c’est vraiment cela qui me « perturbait » lors de mes premières écoutes, c’est que l’on avait totalement changé de REFERENCE avec ces enceintes.

Alors bien sur, les Spéciale 25 ne transforment pas un mauvais enregistrement et même si elles peuvent y apporter leur touche de qualité, il est clair que l’écart entre un bon et mauvais enregistrement est largement mis en évidence.

J’ai noté par ailleurs qu’elles étaient très sensibles au positionnement dans la pièce et par rapport aux murs. Il faut vraiment rechercher le « top point ».

Le seul bémol que j’arrive à trouver à ces petites merveilles après plusieurs semaines d’écoute c’est que cette « lumière » dans le médium peut être lassante à la longue, sur des enregistrements de mauvaise qualité qui n’ont pas assez de matière à mettre autour. Mais je pense que c’est là le tribu à payer pour avoir le plaisir et l’émotion immense des très bons enregistrements.

Il me reste à trouver les câbles HP qui compléteront et sublimeront les spéciales 25.
Des idées ??? :P
peter.pan
 
Messages: 1778
Inscription: 01 Aoû 2003 22:46
Localisation: paris
  • offline

Annonce

Message par Google » 05 Oct 2004 23:05

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 05 Oct 2004 23:40

Excellent CR!!! Je l'ai lu jusqu'au bout et bien que fan des enceintes colonnes ca me donne envie d'aller écouter ces petites merveilles juste pour la curiosité et le plaisir!!

A+

Gort'h :wink:
Gort'h
 
Messages: 10401
Inscription: 25 Juin 2004 14:36
Localisation: 33670
  • online

Message » 05 Oct 2004 23:49

Salut,

magique !

Amicalement.
AlexLaBerlu
 
Messages: 1553
Inscription: 21 Jan 2002 2:00
Localisation: Nice
  • offline

Message » 06 Oct 2004 7:35

Superbe CR...

Yves.
Yves Communal
 
Messages: 4034
Inscription: 04 Nov 2001 2:00
Localisation: Chez moi
  • offline

Message » 06 Oct 2004 9:13

Beau cr,

Il n'y a pas de mystères:

l'Emotion, l'Ouverture, la Définition viennent du tweeter,

tu as avec les Spécial 25 l'un des meilleurs: l'Esotar (ou simili, un poil en dessous),
loin devant le gros de la production des enceintes, pourtant "chères", qui négligent cet élément .
...La Sp 25 est une exception.
Dernière édition par Peregolese le 06 Oct 2004 11:18, édité 2 fois.
Peregolese
 
Messages: 2175
Inscription: 28 Fév 2003 23:57
  • offline

Message » 06 Oct 2004 9:33

et combien ça coute ces merveilles ?
tix
 
Messages: 1249
Inscription: 16 Mai 2002 15:23
Localisation: eybens
  • offline

dynaudio : le son absolu

Message » 06 Oct 2004 9:38

Neuf cela approche les 4600€ avec les pieds, d'occase tu peux en trouver vers 3000€
peter.pan
 
Messages: 1778
Inscription: 01 Aoû 2003 22:46
Localisation: paris
  • offline

dynaudio : le son absolu

Message » 06 Oct 2004 9:38

Neuf cela approche les 4600€ avec les pieds, d'occase tu peux en trouver vers 3000€
peter.pan
 
Messages: 1778
Inscription: 01 Aoû 2003 22:46
Localisation: paris
  • offline

Message » 06 Oct 2004 10:40

j'aurais pu écrire le même CR ... Je les ai écoutées il y a un an (je ne connaissais pas Dynaudio) et ce jour là j'ai enfin compris les termes "disparaître devant la musique", "image holographique" ....
J'attends toujours de les trouver à un bon prix en occasion mais ca ne court pas les rues ...
A écouter aussi, les Confidences C1 : on retrouve cette sensation unique de disparition des hps (esotar), cet espace virtuel et tellement réel à la fois ... J'ai l'impression qu'elles sont encore plus neutres que les S25 (coffret plus inerte peux-etre ) .
seillemone
 
Messages: 185
Inscription: 28 Juil 2004 14:25
Localisation: 13
  • offline

Message » 06 Oct 2004 10:48

peter.pan a écrit:Il me reste à trouver les câbles HP qui compléteront et sublimeront les spéciales 25.
Des idées ??? :P


oui, du simple câble hp de base et pas de machins ésotériques à la noix

par ailleurs, je n'ai jamais écouté les S25, mais connaissant la qualité des enceintes Dynaudio (sniff, dire que j'ai dû vendre une parie de Contour :cry: ), je comprends quel peut-être ton bonheur !
tatayet
 
Messages: 953
Inscription: 09 Juin 2004 22:08
Localisation: Paris
  • offline

Message » 06 Oct 2004 11:31

peter.pan a écrit:... Un ressentiment très curieux. Pas déçu mais pas non plus enthousiasmé, plutôt troublé...
...Le seul bémol que j’arrive à trouver à ces petites merveilles après plusieurs semaines d’écoute c’est que cette « lumière » dans le médium peut être lassante à la longue, sur des enregistrements de mauvaise qualité qui n’ont pas assez de matière à mettre autour. Mais je pense que c’est là le tribu à payer pour avoir le plaisir et l’émotion immense des très bons enregistrements...


J'ai également eu la même impression en écoutant les 72SE ce WE (toutes proportions gardées, la 72SE étant certainement moins aboutie que les Special 25 que je n'ai malheureusement jamais écoutées).
Cette impression de neutralité est de fait assez troublante. Et si on associe ces enceintes avec des éléments aussi neutres qu'elles, on ne rentre plus dans le jeu des compensations : "Ces enceintes sont très vivantes, il faut les associer avec un ampli plus doux" ou bien "ces enceintes sont un peu éteintes, il faut leur associer un ampli plus brillant". Jeu des compensations qui, AMHA, ne devrait pas exister, peuis qu'il s'agit de combattre ce qui fait la caractéristique d'un élément par son contraire !
Et c'est vrai que c'est plus gratifiant / plaisant de s'intéresser au son d'un enregistrement plutôt qu'à celui d'un système.
Avatar de l’utilisateur
roland_de_lassus
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 8667
Inscription: 17 Juin 2004 15:08
Localisation: LLN
  • online

Message » 06 Oct 2004 11:34

roland_de_lassus a écrit:Cette impression de neutralité est de fait assez troublante. Et si on associe ces enceintes avec des éléments aussi neutres qu'elles, on ne rentre plus dans le jeu des compensations : "Ces enceintes sont très vivantes, il faut les associer avec un ampli plus doux" ou bien "ces enceintes sont un peu éteintes, il faut leur associer un ampli plus brillant". Jeu des compensations qui, AMHA, ne devrait pas exister, peuis qu'il s'agit de combattre ce qui fait la caractéristique d'un élément par son contraire !
Et c'est vrai que c'est plus gratifiant / plaisant de s'intéresser au son d'un enregistrement plutôt qu'à celui d'un système.


itawtp !

le peid serait quand même que Dynaudio décline sa gamme d'enceintes de monitoring actives en version grand public avec de beaux placages bois :D
tatayet
 
Messages: 953
Inscription: 09 Juin 2004 22:08
Localisation: Paris
  • offline

Message » 06 Oct 2004 11:37

peter.pan a écrit:Neuf cela approche les 4600€ avec les pieds, d'occase tu peux en trouver vers 3000€


:lol: Ah oui quand même...
tix
 
Messages: 1249
Inscription: 16 Mai 2002 15:23
Localisation: eybens
  • offline

Message » 06 Oct 2004 11:46

tatayet a écrit:le peid serait quand même que Dynaudio décline sa gamme d'enceintes de monitoring actives en version grand public avec de beaux placages bois :D


+1 8)

Amicalement.
AlexLaBerlu
 
Messages: 1553
Inscription: 21 Jan 2002 2:00
Localisation: Nice
  • offline

Message » 06 Oct 2004 12:01

tatayet a écrit:itawtp !

Kesako ?
Désolé, forumeur débutant ici... :oops:
Avatar de l’utilisateur
roland_de_lassus
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 8667
Inscription: 17 Juin 2004 15:08
Localisation: LLN
  • online


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message