Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Ecoute chez haskil

Message » 05 Sep 2003 22:12

Toan, tu te souviens de cette sensation fascinante de transparence qui donnait une incarnation au son proche du sublime : me rappelle un disque d'un chanteur que, vraiment je n'aimep as, ce couillon comment s'appelle-t-il qui chante petit pont de bois, prendre un niard par la main et autres fadaises sur un ton poéticonullàcaguer? Bref, un disque où il copie la musique brésilienne et chante avec une femme ?

Bref : ils étaient là devant nous. ça m'a foutu un coup et je me rapelle avoir eu un flasch : Mercedes Sosa assise en tailleur chez moi par terre et chantant à capella à côté. Des frissons par tout.

Grande grande émotion pour ainsi dire jamais ressentie chez quelqu'un d'autre que chez Pierre... Et pourtant, avec ce naze d'Yves Duteil (pardon a ses admirateurs dont tu es peut être vu que le disque était à toi :oops: , mais je déteste) et l'émotion passait...

Avec le reste, c'était pas mal non plus ! une écoute fabuleuse et vraiment je pense que même si le beringher ne marche pas au mieux de ses possibiltés sans les symétriseurs et anti jitters ça ne peut pas être mieux sans chez Pierre. Chaque fois que je le voies, je lui dis : Boudze et LaurentV m'ont dit, mais je n'arrive pas à les croire : ils sont trop puristes ! (bise au deux :wink: ).

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Annonce

Message par Google » 05 Sep 2003 22:12

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 05 Sep 2003 22:43

haskil a écrit:Toan, tu te souviens de cette sensation fascinante de transparence qui donnait une incarnation au son proche du sublime : me rappelle un disque d'un chanteur que, vraiment je n'aimep as, ce couillon comment s'appelle-t-il qui chante petit pont de bois, prendre un niard par la main et autres fadaises sur un ton poéticonullàcaguer? Bref, un disque où il copie la musique brésilienne et chante avec une femme ?

Bref : ils étaient là devant nous. ça m'a foutu un coup et je me rapelle avoir eu un flasch : Mercedes Sosa assise en tailleur chez moi par terre et chantant à capella à côté. Des frissons par tout.

Grande grande émotion pour ainsi dire jamais ressentie chez quelqu'un d'autre que chez Pierre... Et pourtant, avec ce naze d'Yves Duteil (pardon a ses admirateurs dont tu es peut être vu que le disque était à toi :oops: , mais je déteste) et l'émotion passait...

Je m’en souviens parfaitement, surtout de ce que l’on ne rencontre quasiment jamais (bien perçue également seulement chez Philippe), cette sensation de restitution exacte de la hauteur des chanteurs (avec la chanteuse Bia). Assez bluffant.

haskil a écrit: Avec le reste, c'était pas mal non plus ! une écoute fabuleuse et vraiment je pense que même si le beringher ne marche pas au mieux de ses possibiltés sans les symétriseurs et anti jitters ça ne peut pas être mieux sans chez Pierre. Chaque fois que je le voies, je lui dis : Boudze et LaurentV m'ont dit, mais je n'arrive pas à les croire : ils sont trop puristes ! (bise au deux :wink: ).

La dernière fois que je suis passé (avant d’aller chez Marc 75), j’ai trouvé au global que c’était tout de même mieux "avec" car déjà tout passe convenablement (c’est important). Cependant, il manquait ce petit "plus" qui rend « indiscutable » la correction (le « ça le fait ! » ;-)) et au jeu du gain/perte, je comprend que la balance ait pu pencher au gré des priorités (et des à priori ?… 8) ).
En fait, ça m'ennui que Pierre ne soit pas totalement satisfait mais j'ai bon espoir d'y remédier...

Toan.
Gia-Toan PHAM
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1024
Inscription: 19 Aoû 2000 2:00
Localisation: France
  • offline

ççç

Message » 05 Sep 2003 22:58

Toan, pas seulement la hauteur, déjà extraordinaire,on ressentait la présence du corps sous la tête d'où sortaient les sons ! Extraordinaire ! Je ressens ça chez moi, seulement la nuit à niveau très bas... comme en ce moment un SACD de Ella Fitzgerald et Armstrong enregsitré en aout 1956 et sonne comme s'il était frais du matin !


A priori? Qu'entends-tu par là : pourquoi, à ton avis, posè-je chaque fois la question pour répondre, chaque fois, à Pierre qu'il me dit que c'est mieux sans? Parce que je lui réponds : impossible, c'est vos apriori...

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 05 Sep 2003 23:11

haskil a écrit: Toan, pas seulement la hauteur, déjà extraordinaire,on ressentait la présence du corps sous la tête d'où sortaient les sons ! Extraordinaire ! Je ressens ça chez moi, seulement la nuit à niveau très bas... comme en ce moment un SACD de Ella Fitzgerald et Armstrong enregsitré en aout 1956 et sonne comme s'il était frais du matin !


Moi, il m'en faut pas beaucoup 8) quand j'ai déjà la tête et pas que la bouche, je suis content :wink: .

haskil a écrit: A priori? Qu'entends-tu par là : pourquoi, à ton avis, posè-je chaque fois la question pour répondre, chaque fois, à Pierre qu'il me dit que c'est mieux sans? Parce que je lui réponds : impossible, c'est vos apriori...

C'était de la provocation envers ceux que tu nommes amicalement "les puristes". C'est "terrible" pour un audiophile d'accepter de mettre un appareil comme le Behringer dans son système, crois moi :wink: et il faut que l'appareil soit "deux fois meilleur" que nécessaire pour faire son trou...

Toan.
Gia-Toan PHAM
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1024
Inscription: 19 Aoû 2000 2:00
Localisation: France
  • offline

Message » 06 Sep 2003 0:05

DrBenton a écrit:
vincent128 a écrit:
haskil a écrit: les lampes vont bientôt être interdites à cause du réchauffement climatique...


Je confirme : les appareils hi-fi et HC vont bientôt être dotés d'une étiquette énergie (comme les frigos et les machines à laver), et d'ici 2 ans les appareils de classe D ou moins bonne seront interdits, exactement comme cela a été le cas pour les frigos et les machines à laver. Exit les ampli à lampes! Interdits, hors la loi!

Quand on pense que l'américain moyen a au moins un V6 de 3 Litres dans sa voiture, nos petites économies d'énergie paraissent bien ridicules :roll:


c'est une blague! Ce n'est pas impossible que cela arrive, mais à ma connaissance ce n'est pas prévu! C'était pour faire enrager papy bornert! :lol:

Ceci dit, les "petites" économies électriques des français (éléctroménager de classe A, lampes fluo-compactes...) représenteraient déjà 2 tranches de réacteurs nucléaires en moins, si tous les européens s'y mettent cela fait des dizaines de tranches nucléaires... Les petits ruisseaux font les grandes rivières!
W Bush a choisi de refuser le protocole de Kyoto et d'aller contre le sens de l'histoire, laissons-le faire ses conneries sans l'imiter!
vincent128
 
Messages: 6312
Inscription: 05 Déc 2001 2:00
Localisation: France
  • offline

Message » 06 Sep 2003 0:14

sauf que le V 6 de 3 litres n'est plus à la mode aux Etats-Unis depuis longtemps. Ils roulent aujourd'hui avec des autos identiques aux notres. Du reste une loi fédérale visant à la réduction de la cosommation d'essence, vieille d'une vingtaine d'année, n'y est pas pour rien...

La qualité effroyable de leurs voitures non plus... qui ont été bouffées par les Japonaises.

Detroit a du faire une sacrée amende honorable... me souvient du premier modèle sorti, présenté par le PDG de Chrylser : voici la qualité japonaise et européenne appliquée à l'automobile américaine. Si ne ne réussissons pas, nous perdrons défintiement. Ce fut une telle cause nationale que le consommateur américain, obéissant, a acheté cette auto...

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 06 Sep 2003 0:23

haskil a écrit:sauf que le V 6 de 3 litres n'est plus à la mode aux Etats-Unis depuis longtemps. Ils roulent aujourd'hui avec des autos identiques aux notres. Du reste une loi fédérale visant à la réduction de la cosommation d'essence, vieille d'une vingtaine d'année, n'y est pas pour rien...

La qualité effroyable de leurs voitures non plus... qui ont été bouffées par les Japonaises.

Detroit a du faire une sacrée amende honorable... me souvient du premier modèle sorti, présenté par le PDG de Chrylser : voici la qualité japonaise et européenne appliquée à l'automobile américaine. Si ne ne réussissons pas, nous perdrons défintiement. Ce fut une telle cause nationale que le consommateur américain, obéissant, a acheté cette auto...

Alain :wink:

Les changements d'habitudes de consommation que tu décris doivent être récents. Ma dernière visite remonte à 5 ans, et un ami de là-bas venait d'acheter sa première voiture (il devait avoir +/- 18 ans) pour 3000 dollars : c'était une vieille lincoln avec un v8 de 4L (celle qu'ont souvent les méchants dans l'Agence-tous-risques). C'était encore très courant sur le marché de l'occasion, et en toute logique il va falloir un moment avant qu'elles et ses soeurs ne disparaissent...

N'empêche, les poursuites de voitures dans San-Francisco avec des 4 cylindres essence et des diesel, ça va nous changer :lol:
DrBenton
 
Messages: 2089
Inscription: 14 Fév 2003 19:35
Localisation: Paris 16

Message » 06 Sep 2003 2:47

haskil a écrit:
C'est une donnée fondamentale que je recheche cette transparence que tu as relevée : entendre chaque nuance du jeu d'un interprète, la moindre inflexion, la moindre nuance comme s'il n'y avait rien entre l'interprète et nous. Mais il va sans dire qu'Adda et Orphéus, ce sublime Dac, sont d'une subtilité supérieure à celle d'une platine Sony 940 qui en donne largement plus en terme de transparence et finesse que son prix face à d'autres platines, mais ne saurait atteindre justement cette subtilité confondante de réalisme de l'Orphéus. Elle lui ressemble en plus pâle : ce sont ces subtilités là qui conduisent au nirvana et coutent si cher : 1000 euros d'un coté, 4400 pour le seul DAC de l'autre et l'Orpheus est le seul qui me ferait craquer et remplacer la Sony - avec SCD1 Sony que j'adore aussi.

Et non, c'est ni Adda ni Orpheus ! En revanche les nuances de la voix sont là comme tu l'écrit et la transparence permet d'entendre le clavecin perdu dans l'orchestre.. ce qui n'est pas évident. Est-ce le disque où l'on a nettement entendu que les chanteurs qui se succèdent sont enregistrés différement ?

Je serais plus critique sur le grave que Jean Pascal : je trouve que le grave attaque mais qu'il est un peu lent. Trop lent à mon gout. Cependant les déferlements de l'orchestre passent sans crispation comme tu le relèves.

Mille fois d'accord ! Comparer ces enceintes aux BW 801 qui valent le double, je crois n'est pas un mince compliment.

Je trouve en revanche que le NAD à totors est certes aussi doux que tu le dis dans l'aigu avec de nombreux disques (pas tous !), mais qu'il ne tient pas aussi remarquablement que cela les HP dans le grave et dans mon acoustique en tout cas qui est redoutable à cause de bosses dans le grave assez importantes qui sont sollicitées avec le niveau...

J'avais, comme tout le monde, un peu la trouille du passage de Jean Pascal qui,chacun le sait, est intraitable. Et finalement, l'examen de passage est nettement positif. Ce qu'il me reste à faire? Jean PAscal ne vous l'a pas dit, mais mes électroniques sont empilées les unes sur les autres sans autre forme de procès ! Casser ma tire lire pour un Orpheus? J'y songe parfois, mais rien ne presse. Cependant, c'est le perfectionnement ultime.

Surtout enfin remplir mes bibliothèques de livres, mettre des rideaux aux fenètres, faire des étagères pour mes CD et accrocher quelques tableaux aux murs... et surtout faire régler mon Beringher par mon frère... car tout cela a été écouté dans son jus sans aucune correction.

Une dernière chose : les cables HP et l'Ogophon d'Ogobert ne sont pas du tout montants chez moi...

Merci à Jean Pascal pour son passage à la maison ! Il m'avait dit "ta chaine n'a pas de vrais défauts, il lui manque de la magie". C'est vrai pour la magie, mais je lui trouve plus de défauts que lui n'en a trouvé !

Alain :wink:


Je ne m’attendais pas à ce que tu réponde point par point.

Concernant l’Ariodante c’est la prise de son claire qui t’a semblée plus réaliste que celle où les chanteurs se succèdent, hercule.

Pour les 801 c’est une comparaison de style d’écoute qui me semble très proche, même image sonore que l’on entend hors axe et même nuances sans en rajouter. Quand au nad comme tu le dis il est typique d’un rendu MOS, doux dans l’aigu et un peu cotonneux dans le grave ce qui me fait dire que le système mérite mieux. En qualité sonore pure il n’est certainement pas meilleur qu’un Audio Analogue Puccini lui aussi à trasistors MOS. Pour l’optimisation il y a évidemment les choses qui ne coûtent rien, ne pas croiser les câbles secteurs avec la modulation et le câble HP. Changer la rampe secteur, je l’ai faits pour le haut de gamme du BHV en plastique de meilleure qualité pour un gain de transparence incroyable. Les filtre secteurs aussi comme on a pu le constater chez jérome bertino sur son Ikemi. Les câbles de modulation, un seul Ogophon l’autre étant de technologie différente sans argent dans le conducteur ni téflon donc un ralentissement du système.

Quand à ma réputation c’est un truc de jérome car je ne suis pas très tube et pas mal d’audiophiles aiment ce son ralenti sans aucune agressivité puisqu’il n’y a plus de dynamique. Cela peut être bien sur le jazz où il n’y a pas de dynamique mais sur un orchestre symphonique ou du piano sans dynamique, il n’y a plus rien. Je remarque que ceux qui écoutent de la musique classique ont tous un système qui privilégie la dynamique , la rapidité et la transparence au détriment d’un douceur systématique. Normal puisque les prises de sons effectuées de plus loin coure moins le risque d’agressivité que des prises de proximité qu’il faut compenser.

Comme je l’ai dis on entends le déséquilibre entre des enceinte très haut de gamme et un nad qui est puissant mais ne sonne pas comme un haut de gamme et un lecteur Correct. Cochet l’a utilisé pour sa démo avec un ampli Rotel et des cabasse farella et j’ai pu apprécier sa transparence du jeu instrumental. Un système sonne comme sa source. Tu dis que c’est l’enceinte qui est la plus importante ? c’est une opinion assez répandue. Je pense que l’enceinte ne donne aucune musicalité, elle apporte dynamique, niveau maximum atteint grave. Sur une enceinte plus modeste correctement choisi comme l’harbeth le niveau de transparence est le même , il y a simplement mois de grave et c’est une vérité de la musique réduite en niveau . mais pour ce qui est de la transparence du jeu instrumental c’est la source qui le donne. Elle est donc la plus importante mais comme on l’ a vu la qualité se paye très cher entre 1000 te 2000 euros il a souvent peu de différences. Il faut de monter plus haut . l’orphéus est très bon il n’est peut être pas le seul ? c’est celui que le forum a entendu. Comme je le disait dan de l’autre forum ce qui apporte un plus en numérique c’est lorsque la conversion est programmée en informatique et non pas simplement donnée par le composant. C’est certainement ce que font les modules Anagram.

Quand au beringer il est utile sur des musique modernes enregistrées de trop près car il permet de créer un équilibre tonal correct sur des disques qui ne le sont pas dans une acoustique normale comme chez Toan il ne sert à rien. Chez Pnicolas il n’est utile que sur des musiques très chargées mais intruduisait une simplification du message. Toan dira qu’il était mal réglé. Je pense que lorqu’on est un audiophile il vaut certainement mieux déménager que mettre un pansement sur le système.

Il est vrai que la correction intervient dans les concerts de Rock mais certainement pas avec des beringer considérées par les pro comme du bas de gamme, mieux vaut un DBX.
jeanpascalg
 
Messages: 1059
Inscription: 25 Mai 2001 2:00
Localisation: Chantilly
  • offline

Message » 06 Sep 2003 3:00

Houuuuuu alors là mes amis :o Je crois que nous tenons quelqu'un, en la personne de jeanpascalg, qui sait très précisément de quoi il parle... 8)

En tous les cas, moi je vais suivre ses propos avec énormément d'attention... :wink:

         Max, adorable membre des    Image
Avatar de l’utilisateur
Maxwell Sheffield
 
Messages: 3763
Inscription: 14 Déc 2001 2:00
  • offline

Message » 06 Sep 2003 7:51

Petite précision quant à mes commentaires sur le système de PNicolas :

laurentV, en mars 2003 a écrit:Toujours est il que le travail important d'optimisation que Pierre à entrepris sur son système porte ses fruits ; d'un système que mes oreilles trouvait insuportable il y à peu, Pierre à réglé un système qui, certes ne me conviendrait pas, mais qui fonctionne dans le sens que cherche PNicolas. Et c'est bien là le principal.
Petite digression sur le Beringher, qui, certes, améliore beaucoup les choses chez lui. Nous avons passé la 5ème de Malheur avec et sans le Berhinger. lorsque cette boite était en fonctionnement tout le coté éclatant des cuivres à disparu. De mon point de vue, c'était devenu vide. De celui de Pierre c'était propre, cela n'avais plus de coté brouillon.


Il est évident que le Beringher, chez Pierre apporte un plus indéniable : "c'est plus propre" par contre c'est moins vivant. Après c'est une question de choix et de préférence personnelle.
Un appareil comme le beringher est, dans certains cas un outil précieux, c'est indéniable. Dans une acoustique difficile, il aide beaucoup, Il adapte le système à la pièce. Cependant, si on peu s'en passer c'est mieux.
Un peu comme les correcteurs de tonalité, si ceux ci sont bien faits, sur un disque mal fichu ca peu aider, mais c'est tout de même mieux si on peu s'en passer.
LaurentV
 
Messages: 11729
Inscription: 04 Mar 2002 2:00
Localisation: du coté de Versailles
  • offline

Message » 06 Sep 2003 10:15

Jean-Pascal, évidemment que je te réponds point par point ! En plus, je suis d'accord avec toi sur les 4/5e des constatations largement plus que positives et t'en remercies encore! Je suis plus sévère ou d'une opinion différente sur le reste ! ça me semble naturel sur un forum de se répondre.

Mais du coup, je réponds à ta réponse à ma réponse...

Par exemple, quand tu dis :
Les câbles de modulation, un seul Ogophon l’autre étant de technologie différente sans argent dans le conducteur ni téflon donc un ralentissement du système


Cela sous-entend que l'argent et le téflon donnent un son plus rapide que d'autres technologies. Cela ne repose sur rien d'intangible d'autant que le mot rapide est très subjectif. C'est comme musicalité, un mot qui ne veut rien dire car il veut dire autant de choses qu'il y a de personnes pour l'utiliser.

C'est une idée répandue chez les audiophiles que l'argent donne un son rapide qui repose en fait sur une idée psycho/acousitique liée au matériau argent... quant au téflon, la totalité du savoir des audiophiles à ce sujet (c'est à dire rien ! juste que ce matériau n'aurait pas d'effet mémoire) sort des publicités de Tornior : aucun article n'a paru sur le sujet, juste la reprise des arguments cités dans sa publicité... Lui s'est renseigné sur les caractéristiques d'un isolant dont personne n'avait avant lui parlé dans les revues de hifi française... que personne n'a étudié dans les mêmes revues et dont tout le mondre reprend et répète à l'envi les qualités sans les avoir étudiées...

J'ai un autre cable en argent/téflon que j'utilise aussi parfois : il est impossible de reconnaître sa technologie à l'écoute... Il est différent de l'Ogophon aussi différent de l'Ogophon que de l'Audioquest. Les cables jouent sur l'équilibre spectal... pas sur la vitesse du son.

Jean-Pascal, on ne peut pas bâtir de théories sur le son en le liant aux matériaux et à l'isolant des cables. IL faut être prudentissime en ce domaine.

Un système sonne comme sa source. Tu dis que c’est l’enceinte qui est la plus importante ? c’est une opinion assez répandue.


Plus ancienne. L'idée la plus répandue dans les milieux audiophiles, c'est que la source est primordiale. Il y a m^me des systèmes de fou composés ainsi. Tout se fonde sur les apparences.

Or, un système sonne comme l'addition de tout ce qui le compose.

Je dis que c'est l'enceinte la plus importante car c'est un complexe mécanique/acoustique/électrique autrement moins performant qu'une électronique ! De fait, contrairement à ce que tu dis... dans le quote ci-dessous :

Je pense que l’enceinte ne donne aucune musicalité, elle apporte dynamique, niveau maximum atteint grave.


Il est facile de prouver le contraire ! Un baladeur à 100 euros déforme nettement moins le son qu'une paire d'enceintes maillon qui reste toujours celui qui est le moins transparent à la musique qu'il reproduit. Car les les taux de distorsion harmonique et autres d'une enceinte sont colossaux !

L'enceinte donne la couleur au son, car c'est l'élément le plus coloré dans l'absolu : ça reste constitutivement le maillon le maillon le plus perfectible... C'est donc le maillon le plus difficile à réussir : il y a des différences fondamentales d'esthétiques sonore entre marques et modèles d'enceintes... tout en étant bonnes !

Les yeux bandés tu peux reconnaitre à coup sur une bonne enceinte à 1000 euros la paire, d'une bonne enceinte à 10 000 euros la paire... Est-tu certain qu'on puisse en faire autant avec les lecteurs CD... Je suis moins gêné par une chaine installée par Bassi qui comporte des Voix du théatre en enceintes et un 723 en lecteur... que mettre un Orpheus ou un autre lecteur CD de THDG avec une paire d'enceintes à 150 euros, prix du lecteur Philips...


Sur une enceinte plus modeste correctement choisi comme l’harbeth le niveau de transparence est le même , il y a simplement mois de grave et c’est une vérité de la musique réduite en niveau.



Non, ça c'est une idée reçue de l'audiophilie qui écoute le son et moins la musique et dont je m'étonne que tu la fasse tienne. Sur une enceinte qui ne reproduit pas les fondements harmoniques de la musique et pas certaines notes on ne peut pas dire que le niveau de transparence à la musique est le même que sur une enceinte qui les reproduit.

Les petites enceintes de bonne qualité, et il y en a, donnent l'illusion de la transparence car débarassées du grave, elles donnent un son plus leger car souvent un peu montant et l'illusion de la rapidité pour les mêmes raisons : ne pas entendre un pupitre de contrebasses qui attaquent ne donne pas la même sensation de densite que quand on l'entend.

Un grave problème de vocabulaire empêche les audiophiles de communiquer...

mais pour ce qui est de la transparence du jeu instrumental c’est la source qui le donne. Elle est donc la plus importante mais comme on l’ a vu la qualité se paye très cher entre 1000 te 2000 euros il a souvent peu de différences. Il faut de monter plus haut .


Ce qui n'est pas donné et perdu, certes. Ce qui n'est pas transformé en son à la sortie aussi!
Mais comme tu l'as entendu et relevé, à la fois chez toi avec ton lecteur et chez moi, quand cette qualité de transparence au jeu instrumental est là, elle y est. Y compris sur des platines à 1000 euros et moins. Tandis qu'elle n'y est pas pour des platines valant beaucoup plus cher.

Le problème est de trouver le lecteur qui, sans sacrifier ces qualités, donne le petit tuc en plus qui ne vaut pas 3000 euros de plus...

Et l'enceinte reste le maillon dont est certain qu'on l'entend ! Celui qui pose tous les problèmes de couplage avec la pièce... car c'est une alchimie de pièces mécaniques et électriques de conception antédiluvienne : rien n'a changé depuis l'invention du HP...


l’orphéus est très bon il n’est peut être pas le seul ? c’est celui que le forum a entendu. Comme je le disait dan de l’autre forum ce qui apporte un plus en numérique c’est lorsque la conversion est programmée en informatique et non pas simplement donnée par le composant. C’est certainement ce que font les modules Anagram.


le seul, sans aucun doute. mais enfin, j'en ai entendu d'autres platines CD et DAC ! Comme les autres forumeurs du reste ! C'est le seul qui, pour le moment, m'a immédiatement fait réellement dresser l'oreille en me disant que là il y avait une prise directe sur la musique que l'on entend rarement avec les lecteurs de HDG qui, paradoxalement, sont souvent plus colorés et aguicheurs pour faire la différence dans les auditoriums (la fameuse signature sonore) que certains lecteurs des gammes en dessous...

Sur quoi te fondes-tu pour être certain que le plus en numérique c'est la conversion programmée et non donnée par le composant? Cette technique est ancienne, elle était utilisée par Wadia et aussi il me semble par DCS, avec des résultats variables. Tout comme l'Upsampling donne de meilleurs résultats qu'un DAC en 16/44... quand il est bien mis en oeuvre. Les sorties analogiques comptent beaucoup, beaucoup là dedans y compris dans le résultat de l'Orpheus...


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 06 Sep 2003 10:23

jeanpascalg a écrit: Je remarque que ceux qui écoutent de la musique classique ont tous un système qui privilégie la dynamique , la rapidité et la transparence au détriment d?un douceur systématique. Normal puisque les prises de sons effectuées de plus loin coure moins le risque d?agressivité que des prises de proximité qu?il faut compenser.


Je pourrais être à peu près d'accord avec cela s'il n'existait pas un large choix de disques classiques enregistrés de très près, et qui sonnent de façon assez agressive. Dans ces cas, l'agressivité est inévitable suivant ta logique: la quasi-totalité des pupitres sonnent de trop près. Je pense surtout à la petite harmonie. Il n'y a pas que l'orchestre qui pose problème: je possède un disque de piano qui m'a envoyé chez un ORL pour la première fois de ma vie.

Au fait: rassure-moi, je comprends bien ta phrase dans le bon sens? Lorsque tu dis que les prises de son d'orchestres sont faites de loin, cela a trait à la position physique des micros, et non à la restitution finale, qui augmenterait la distance entre l'auditeur et les premiers instrumentistes?
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 06 Sep 2003 10:27

jeanpascalg a écrit:[...]
Quand à ma réputation c’est un truc de jérome car je ne suis pas très tube et pas mal d’audiophiles aiment ce son ralenti sans aucune agressivité puisqu’il n’y a plus de dynamique. Cela peut être bien sur le jazz où il n’y a pas de dynamique mais sur un orchestre symphonique ou du piano sans dynamique, il n’y a plus rien. Je remarque que ceux qui écoutent de la musique classique ont tous un système qui privilégie la dynamique , la rapidité et la transparence au détriment d’un douceur systématique. Normal puisque les prises de sons effectuées de plus loin coure moins le risque d’agressivité que des prises de proximité qu’il faut compenser.
[...]


Salut Jean Pascal, j'ai lu ta prose avec beaucoup d'intéret, c'est la raison pour laquelle je me permets deux petits bémols:

- Je crois que tu confonds "dynamique" avec "dynamique long terme" (passage fortissimo de plusieurs secondes, ou à croissance progressive sur 10 minutes comme sur Le Boléro de Ravel etc..);
D'ailleurs à moins que tu n'écoutes que de la bossa nova des 60's (attention j'ai rien contre!), le jazz ne manque pas de cette dynamique long terme non plus, il suffit d'écouter un grand orchestre, de Count Basie à L'ONJ, tu as le choix.
Mais le jazz se caractérise souvent plutôt par de la dynamique court terme, de par l'utilisation d'instruments peu nombreux mais à forte attaque: piano (cordes frappées), contrebasse (cordes tirées, rarement frottées), batterie (peaux et métal frappées). La musique classique ne manque pas non plus de pianos, de cordes jouées pizzicatos, de percussions...
La dynamique court terme, c'est de la dynamique aussi, et pour l'ampli et les enceintes, ce type de transitoires ne pardonnent pas.

- Quant aux généralités sur les amplis, il faut écouter un Cayin 500 par exemple pour voir qu'elles sont mises à mal: le schéma compte tout autant que les composants (d'ailleurs, j'écoute surtout du jazz, et j'ai un ampli à totor Mos FET qui ne ressemble pas trop à ce que tu décris).

amicalement,
GBo.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 06 Sep 2003 10:54

encore une fois pas d'accord avec haskil...ma bete noire :evil: du calme...la il s'agit des bagnoles : j'adore les vieilles américaines des années 60 un must qu'on ne retrouvera plus...désolé haskil...mon amour est retombé :cry: :lol: :D :wink:
bornert
 
Messages: 3231
Inscription: 09 Déc 2002 22:28
Localisation: alsace
  • offline

Message » 06 Sep 2003 11:03

"Papy" bornert : Né trop tard dans un monde trop moderne ;-) ;-) ;-)

a+

pierre
petrus
 
Messages: 230
Inscription: 11 Avr 2002 2:00
Localisation: ROCHE (Nord isère proche de LYON)
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message