Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 12 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Ecouter du classique

Message » 13 Mai 2018 18:12

syber a écrit:Le chiffre de 70 dB a été dit par un représentant de Cabasse à un ami qui me l'a rapporté et que je me suis empressé d'adopter en le répétant à mon tour. J'ai peur de le faire vérifier par Ohl car je ne voudrais pas qu'un mythe personnel s'effondre :lol:

ici une comparaison du Strauus, Explosion Polka avec Taira Hierophonie V http://bis.se/orchestras-ensembles/kroumata-percussion-ensemble/the-kroumata-percussion-ensemble
Le Strauss a effectivement une belle dynamique de 40-45dB, le Taira a un peu plus en instantané .
Par contre même remarque pour Telarc que pour DG : ils ne savent pas toujours bien maitriser les limiteurs et la dynamique !
Image
ohl
 
Messages: 1427
Inscription: 13 Aoû 2004 16:17

Annonce

Message par Google » 13 Mai 2018 18:12

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 13 Mai 2018 18:29

Igor Kirkwood a écrit:Je pensais naïvement que la dynamique c'était l'écart max entre le plus haut niveau (forte maxi) et le plus bas niveau (ambiance du lieu d'enregistrement), mais toi Jean-Luc tu introduit la notion de 10% des plages les plus fortes et 10 % des plages les plus faibles. :wtf:
Non, il faut analyser le contenu effectif, sinon tous les CD auraient 96dB de dynamique : un peu de silence au début et on limite une crête à 0dBFS et voilà...
C'est d'ailleurs pour ça que les mesures de dynamique sur des disques 33t, c'est souvent n'importe quoi : on mesure les craquements !
ohl
 
Messages: 1427
Inscription: 13 Aoû 2004 16:17

Message » 13 Mai 2018 20:37

syber a écrit:Image
Je n'ai hélas pas réussi à le trouver sur Qobuz... :(

En revanche, the Kroumata Percussion Ensemble est dispo et effectivement, ça semble bien déménager. Dommage que les enfants soient couchés !

Étant amateur a des années lumières de vos connaissances en la matière et pour rester dans le sujet, quelle serait votre œuvre de référence afin de pousser aux limites un système et être discriminatoire ?
Yoann44
 
Messages: 1057
Inscription: 02 Fév 2004 20:55
  • offline

Complexité de mesure de la Dynamique

Message » 13 Mai 2018 22:55

ohl a écrit:
Igor Kirkwood a écrit:Je pensais naïvement que la dynamique c'était l'écart max entre le plus haut niveau (forte maxi) et le plus bas niveau (ambiance du lieu d'enregistrement), mais toi Jean-Luc tu introduit la notion de 10% des plages les plus fortes et 10 % des plages les plus faibles. :wtf:
Non, il faut analyser le contenu effectif, sinon tous les CD auraient 96dB de dynamique : un peu de silence au début et on limite une crête à 0dBFS et voilà...
C'est d'ailleurs pour ça que les mesures de dynamique sur des disques 33t, c'est souvent n'importe quoi : on mesure les craquements !


Da mais complexe.....Et pas de normes pour la dynamique d'un CD . 10 % des plages les plus fortes et 10 % des moins fortes, mais pourquoi pas 5% ou 15% ? A noter que les fin de réverbération finissent par se confondre avec le bruit de fond du local d'enregistrement. Bien sur les craquements du 33 t c'est absurde; ainsi que prendre pour dynamique minimale le bruit propre du CD hors ambiance .
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 7380
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 14 Mai 2018 0:03

ohl a écrit:Il faudrait se mettre d'accord sur la définition de la dynamique d'une plage sonore : c'est assez complexe à quantifier et il n'y a pas de vraie norme. Quand on parle de 28-29dB ou de 50-55dB, c'est mesuré avec quel outil ?


Merci pour les mesures, Ohl !
Je tire mes chiffres du peak meter de Foobar2000. J'ai lu la plage et observé le niveau indiqué par le peak meter, qui est en fait un indicateur de niveau instantané, donc très réactif, avec une rémanance indiquant le plus haut niveau.
J'ai regardé le niveau moyen autour duquel oscillait le peak-mètre durant le sustain de la toute première note : -55 dB. Et j'ai regardé à la fin de la même plage le niveau de crête des fortissimi finaux : -2 ou 3 dB.

ohl a écrit:A noter que DG ne savait pas masteriser correctement : on ecrête à -2dB ! (ligne 1 col 2)


Tu dois avoir une version différente de la mienne (ou ton EAC est paramétré avec l'option normalize -2 dB).
Chez moi, l'outil "statistics" de SoundForge indique que les crêtes sont à 0 dB FS (ce qui veut dire que le peak-mètre de Foobar2000 n'est pas absolument instantané).

Je me rappelle toutefois avoir constaté il y a longtemps que la résolution du fichier wav n'était pas de 16 bits. Le niveau numérique variait de 4 en 4, ce qui indiquait une résolution de 14 bits effectifs, sans dithering. Aujourd'hui le fichier dont je dispose est un Musepack lossy, donc toutes les valeurs des échantillons ont changé. Mon ordinateur actuel n'a pas de lecteur de CD, donc ce serait un peu long d'obtenir le wav exact en utilisant mon vieil ordinateur.

Discogs indique qu'il y a 4 éditions de ce Peer Gynt : deux simples CD, un Made in France, un Made in Germany (c'est celui que j'ai), et deux double CD, un made in France, un made in Germany.
Du coup, je me demande si l'édition que j'ai ne pourrait pas être une copie de la tienne, mais normalisée à 100 %.
Pio2001
 
Messages: 6478
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 14 Mai 2018 0:29

Yoann44 a écrit:Étant amateur a des années lumières de vos connaissances en la matière et pour rester dans le sujet, quelle serait votre œuvre de référence afin de pousser aux limites un système et être discriminatoire ?


Le disque chez moi qui met le plus en difficulté les haut-parleurs est le concert de Hans Zimmer à Prague, qui est sorti il n'y a pas longtemps en Blu-ray. Sur les plages d'Interstellar, à la fin, je ne peux pas pousser le volume sans malmener mes petits haut-parleurs de grave. Je suis obligé d'écouter à niveau modéré.
Je précise que j'écoute en 2.0. Habituellement la piste Dolby Atmos downmixée. Je ne me rappelle plus si j'ai constaté la difficulté sur cette piste ou sur la piste 2.0 qui est proposée en parallèle.

La dynamique n'a rien d'exceptionnel. C'est le contenu massif en basses fréquences qui pose problème. Ca secoue trop les membranes.

Mais pour le matériel, cela n'indique guère autre chose que le diamètre du haut-parleur de grave. Ce n'est pas un gage de qualité. De plus, le disque de Hans Zimmer n'est pas représentatif, et le niveau de grave qu'il contient est vraiment excessif. Pour moi, cela ne vaut pas le coup de dimensionner un système juste pour écouter cette plage.

Un extrait plus discriminant et utile, mais vous ne le trouverez probablement pas dans vos discothèques, est la plage Hypnorhythm sur le CD Helium du groupe Transwave : une belle note de 35 Hz jouée à niveau musical moyen, presque sans harmoniques.
C'est plus raisonnable que le Hans Zimmer, je trouve, et aussi révélateur de la distorsion harmonique. En écoute dans un magasin, des colonnes JM Lab produisaient une distorsion audible sur cette note, tandis que des BC Acoustique Araxe passaient le grave sans aucune distorsion : il n'y avait que la pure palpitation très basse fréquence.

Igor Kirkwood a écrit:Je pensais naïvement que la dynamique c'était l'écart max entre le plus haut niveau (forte maxi) et le plus bas niveau (ambiance du lieu d'enregistrement), mais toi Jean-Luc tu introduit la notion de 10% des plages les plus fortes et 10 % des plages les plus faibles.

:wtf:


Moi j'ai considéré le contenu musical significatif le plus bas (partie intégrante d'une note de musique, atténuations en fin de note exceptées) et le plus haut : niveau au milieu de la plus forte attaque. Mais je ne me suis pas défini de méthode stricte pour choisir la mesure de niveau, en particulier quelle durée minimum considérer pour l'attaque.
Pio2001
 
Messages: 6478
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 14 Mai 2018 0:44

PS je précise qu'aucun des deux disques cités ci-dessus, Hans Zimmer et Transwave, ne sont des disques de classiques.
Pio2001
 
Messages: 6478
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Réverbération des chants Grégoriens

Message » 14 Mai 2018 8:53

Pio2001 a écrit:Moi j'ai considéré le contenu musical significatif le plus bas (partie intégrante d'une note de musique, atténuations en fin de note exceptées) et le plus haut : niveau au milieu de la plus forte attaque. Mais je ne me suis pas défini de méthode stricte pour choisir la mesure de niveau, en particulier quelle durée minimum considérer pour l'attaque.


Oui, un local d'écoute pas absolument silencieux, va impacter le niveau des réverbérations des Chants Grégoriens en gommant les belles longueurs de celles ci, dont les composantes graves, signent l'ampleur des voutes des églises concernées.
Et là guère de moyen de s'en tirer en élevant le niveau d'écoute, les voix alors manqueront de focalisation.

A noter qu'avec un très bon casque les ultimes frémissements des ondes sonores des réverbérations seront généralement mieux entendues, qu'avec des enceintes.
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 7380
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 14 Mai 2018 10:30

Igor Kirkwood a écrit:
ohl a écrit:Effectivement, il y a 55dB entre les 10% les plus bas et les 10% les plus hauts sur le Grieg (ligne 1, colonne 3) et seulement 30dB sur Ricky (ligne 2, col 3) mais la différence entre les valeurs peak et rms est de 15-20dB sur Grieg (ligne 1 col 1) alors qu'on a 35dB sur Ricky.
A noter que DG ne savait pas masteriser correctement : on ecrête à -2dB ! (ligne 1 col 2)

Je pensais naïvement que la dynamique c'était l'écart max entre le plus haut niveau (forte maxi) et le plus bas niveau (ambiance du lieu d'enregistrement), mais toi Jean-Luc tu introduit la notion de 10% des plages les plus fortes et 10 % des plages les plus faibles.

:wtf:


Pour moi, se serait plutôt entre la plus faible modulation enregistrée - donc nécessairement plus forte que le niveau de bruit ambiant dans la salle - et le plus haute modulation enregistrée... s'agissant de a dynamique d'un enregistrement.

La configuration dans mon profil


Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 50198
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 14 Mai 2018 10:41

Pio 2001 écrit : Discogs indique qu'il y a 4 éditions de ce Peer Gynt : deux simples CD, un Made in France, un Made in Germany (c'est celui que j'ai), et deux double CD, un made in France, un made in Germany.
Du coup, je me demande si l'édition que j'ai ne pourrait pas être une copie de la tienne, mais normalisée à 100 %.


D'"une façon générale, il faut se méfier de discogs : les erreurs de dates y sont fréquentes.

Par ailleurs, à ma connaissance, s'agissant de DGG : "made in France", comme "made in Germany" ne veut dire qu'une seule chose : pressé en France, pressé en Allemagne.

Le Mastering est fait en Allemagne, à Hambourg, et l'album est envoyé sous forme de fichiers gravés sur un DVD (aujourd'hui peut-être par téléchargement sur un site privé de la marque).
La filiale française n'a en aucun cas le droit de toucher au contenu des fichiers, ne fait aucun mastering, rien de rien : elle doit juste faire faire le pressage.

La configuration dans mon profil


Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 50198
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 14 Mai 2018 10:49

ohl a écrit:
syber a écrit:Le chiffre de 70 dB a été dit par un représentant de Cabasse à un ami qui me l'a rapporté et que je me suis empressé d'adopter en le répétant à mon tour. J'ai peur de le faire vérifier par Ohl car je ne voudrais pas qu'un mythe personnel s'effondre :lol:

ici une comparaison du Strauus, Explosion Polka avec Taira Hierophonie V
Le Strauss a effectivement une belle dynamique de 40-45dB, le Taira a un peu plus en instantané .
Par contre même remarque pour Telarc que pour DG : ils ne savent pas toujours bien maitriser les limiteurs et la dynamique


Je dois dire que quand j'ai lu Igor et l'Indien29 parler de dynamiques de disque atteignant 70 dB, j'ai tiqué... Me souvenant qu'un signal gravé à - 40 dB sur un CD n'était pas glorieux... me souvenant aussi que les bouton dispo autrefois sur les amplis qui permettaient de baisser d'un coup le niveau de 40 dB en cas de coup de téléphone... faisait qu'on n'entendait quasi plus rien sortir des HP...

Alors, je suis allé dans mon ordinateur et j'ai commencé à chercher des disques dont il me souvenait qu'ils avaient une grande dynamique, si grande que certains ne peuvent être écoutés que le soir si l'on veut à la fois entendre les pianissimos et les fortissimos sans être contraints en permanence d'augmenter le niveau puis de le baisser...

Et là, j'ai lancé l'outil présent dans Audirvana + et suis tombé sur des chiffres correspondant aux tiens : quand on atteint 27 dB de dynamique : on peut sortir le champagne.

Je n'ai pas les Telarc Strauss ou autres. Mais j'ai des Telarc : Sacre du printemps par Lorin Maazel, un disque qui déménage à la fois par l'étendue des fréquences dans l'extrême grave et par ses écarts de dynamique... de mémoire, 26 ou 27 dB...

Idem pour les deuxième et troisième de Mahler par Svetlanov chez Saison Russe...

Je vais continuer à chercher...
Dernière édition par haskil le 14 Mai 2018 11:40, édité 1 fois.

La configuration dans mon profil


Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 50198
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 14 Mai 2018 11:16

Pour Jean GROS

En parcourant, par hasard, des recoins sombres de ma discothèque, je suis tombé sur 2 enregistrements qui pourraient t'intéresser.

chants grégorien : CIVITAS DEI l'office cistercien de la Dédicace disque Pierre Verany j'ignore si c'est encore dispo. !
chants de la renaissance : LE CHANT DE VIRGILE par Huelgas Ensemble de Paul Van Nevel disque Harmonia Mundi
Deux disques très bien enregistrés avec un bel espace.

Je ne t'ai pas répondu sur les systèmes et je m'en excuse, mais je ne vais quasiment plus jamais dans les présentations de matériels car j'en sort toujours déçu ! Et que je ne peux pas te conseiller mon système perso. car il est home made !!

En matière de dynamique, la Fanfare for the Common Man de A. Copland chez Telarc n'est pas mal non plus !

Jean
jyval
 
Messages: 59
Inscription: 01 Avr 2009 9:37
Localisation: région lyonnaise
  • offline

Message » 14 Mai 2018 11:45

Sinon il y a potentiellement celui-ci aussi :

Image

Avec des vrais morceaux de canons dedans dixit la jaquette (jamais testé)

Telarc et le Cincinnati Pop Orchestra ont toujours aimé les trucs sortant un peu de l'ordinaire :

Image

Du Dolby Surround (ProLogic) et du 5 Hz!!!

La configuration dans mon profil


Membre de l'association pour l'hégémonie du Sacd multicanal
Et sinon, (re)venez visiter le site passionnant des passionnés de la marque d'enceintes Cabasse :
Le forum Cabasse : https://www.forumcabasse.net
Avatar de l’utilisateur
domin
Staff Home-Cinéma
Staff Home-Cinéma
 
Messages: 4129
Inscription: 11 Oct 2002 10:20
Localisation: Alsace
  • offline

Message » 14 Mai 2018 11:56

jyval a écrit:... la Fanfare for the Common Man de A. Copland ...


Aaron Copland, le premier disque que je vois à chaque fois que j'ouvre iTunes chez moi :D Des pièces pour piano par Leonard Bernstein. Très, très intéressantes à écouter.

Tu me le remets en mémoire. Je file sur sa page Wiki et je vois qu'il a suivi les cours de Nadia Boulanger. Sœur de Lili Boulanger dont John Coltrane s'est inspiré des compositions. Il faudrait que je creuse un peu mieux Aaron Copland ...

... c'est sans fin :D
syber
 
Messages: 10918
Inscription: 30 Juil 2005 15:07

Message » 14 Mai 2018 11:58

jyval a écrit:Pour Jean GROS

En parcourant, par hasard, des recoins sombres de ma discothèque, je suis tombé sur 2 enregistrements qui pourraient t'intéresser.

chants grégorien : CIVITAS DEI l'office cistercien de la Dédicace disque Pierre Verany j'ignore si c'est encore dispo. !
chants de la renaissance : LE CHANT DE VIRGILE par Huelgas Ensemble de Paul Van Nevel disque Harmonia Mundi
Deux disques très bien enregistrés avec un bel espace.

Je ne t'ai pas répondu sur les systèmes et je m'en excuse, mais je ne vais quasiment plus jamais dans les présentations de matériels car j'en sort toujours déçu ! Et que je ne peux pas te conseiller mon système perso. car il est home made !!

En matière de dynamique, la Fanfare for the Common Man de A. Copland chez Telarc n'est pas mal non plus !

Jean


Merci bcp, je vais regarder sur Deezer si je les trouve, mais les CD Telarc ou autres...sont rarement dispo.
Cdl
jean GROS
 
Messages: 1842
Inscription: 16 Aoû 2002 11:23
Localisation: PARIS
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message