Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 12 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

En haute-fidélité, l'objectivisme a-t-il un sens ?

Message » 10 Avr 2009 15:33

Je m'en serais douté, le mots hifi est pour le clampin moyen, la haute fidélité pour allu :wink: :mdr:
Paradis
 
Messages: 2711
Inscription: 03 Mar 2004 10:16
Localisation: Soignies (Belgique)Près d'un champ de Frites.
  • offline

Annonce

Message par Google » 10 Avr 2009 15:33

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 10 Avr 2009 15:34

allucinéma a écrit:C'est bien là où nous ne sommes pas d'accord, on reproduit également autre chose que de la musique, on reproduit des émotions occasionnées par de la musique... C'est, pour moi, la différence entre la Hifi et la Haute fidélité : certains n'auront des émotions que si, et seulement si, la reproduction est fidèle en tous points... D'autres auront des émotions que je qualifierais de "madeleine de Proust", et donc en recréant un contexte dans lequel la musique est nécessaire et indispensable mais dont la restitution peut être infidèle dès lors que l'émotion perçue est fidèle, elle... ;)

Pour avoir entendu un excellent pianiste classique jouer une partition de Jazz, je ne pouvais rien reprocher techniquement, et sa prestation était fidèle à la partition... Pourtant celle-ci semblait manquer cruellement de "swing" comparée à celle d'un pianiste de Jazz, ce dernier n'étant pas moins fidèle... L'émotion n'est pas la même et c'est pourtant ce qui est important, non ? ;)



On va te répondre que tu confonds:

reproduction imparfaite d'un enregistrement et
interprétation très moyenne d'une partition.

Cdlt :wink;
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28996
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 10 Avr 2009 15:34

Pour évaluer la fidélité d'un ensemble, l'amateur n'a que très peu ou pas de moyens, c'est pour cela qu'il se fie à des impressions subjectives mais cela ne veut pas dire qu'il a raison. Il faut se garder de définir les choses par rapport à soi quand elles ont été définies, à l'origine, avec une intention beaucoup plus rigoureuse et précise. Comparer l'original à la copie est possible mais pas à la portée de tous, c'est tout! bien que des moyens existent mais il faut s'en donner la peine. Les pièges qui nous empêchent de faire de la hifi sont nombreux et souvent insurmontables. La hifi n'est pas vraiment une réalité mais un but.
Dernière édition par Philippe Muller le 10 Avr 2009 15:39, édité 1 fois.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 10 Avr 2009 15:35

De toute façon, tant qu'on se posera des questions pareilles, il restera quelques beaux jours pour les vendeurs de matériel audio... :mdr:
dinosaure 77
 
Messages: 1675
Inscription: 23 Fév 2007 12:38
Localisation: 77
  • offline

Message » 10 Avr 2009 15:36

Philippe Muller a écrit:Pour évaluer la fidélité d'un ensemble, l'amateur n'a que très peu ou pas de moyens, c'est pour cela qu'il se fie à des impressions subjectives mais cela ne veut pas dire qu'il a raison. Il faut se garder de définir les choses par rapport à soi quand elles ont été définies avec une intention beaucoup plus rigoureuse. Comparer l'original à la copie est possible mais pas à la portée de tous, c'est tout! bien que des moyens existent mais il faut s'en donner la peine. Les pièges qui nous empêchent de faire de la hifi sont nombreux et souvent insurmontables. La hifi n'est pas une réalité mais un but.



Et donc, de ta définition, l'amateur ne peut pas juger, mais seulement le spécialiste (lequel: le preneur de son? le musicien? le fabriquant de matériel de mesure?) ?

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28996
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 10 Avr 2009 15:41

dub a écrit:
Philippe Muller a écrit:Pour évaluer la fidélité d'un ensemble, l'amateur n'a que très peu ou pas de moyens, c'est pour cela qu'il se fie à des impressions subjectives mais cela ne veut pas dire qu'il a raison. Il faut se garder de définir les choses par rapport à soi quand elles ont été définies avec une intention beaucoup plus rigoureuse. Comparer l'original à la copie est possible mais pas à la portée de tous, c'est tout! bien que des moyens existent mais il faut s'en donner la peine. Les pièges qui nous empêchent de faire de la hifi sont nombreux et souvent insurmontables. La hifi n'est pas une réalité mais un but.



Et donc, de ta définition, l'amateur ne peut pas juger, mais seulement le spécialiste (lequel: le preneur de son? le musicien? le fabriquant de matériel de mesure?) ?

Cdlt :wink:


Toute personne qui s'en donne les moyens, y compris l'amateur curieux et volontaire.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 10 Avr 2009 15:46

Philippe Muller a écrit:Les pièges qui nous empêchent de faire de la hifi sont nombreux et souvent insurmontables. La hifi n'est pas une réalité mais un but.


On a pas tous ce but en tête (pas de but de la tête hein :wink: ) mais pourquoi donc ceux qui veulent un son
à leurs goûts ( ce qui est tout a fait louable) s'opposent tant a la haute-fidélité. Du sytle je préfère tel type
d'ampli a tube, bien qu'il distorde un peu plus, j'aime ses harmoniques ou sa sonorité.

Avec certain amis que je qualifierais d'audiophile on n'a pas ce combat d'arrière garde, moi je suis très chiffre
et très carré écoute assez dynamique, il est plutôt posé aime le son plus doux et est fervent défenseur du tube.
Aucune critique a son égard, du beau matériel d'ailleurs. Aucun de nous n'aime moins la musique l'un que l'autre
on l'aime différement. Mais il est forcé d'admettre que techniquement son tube est à la ramasse en chiffre, et
ça ne le perturbe pas, il a le son qui lui procure du plaisir. Il admet que sa démarche est audiophile.

Par contre dans quel mesure un matérile audiophile, qui peut donner une certaine coloration sonore influence
les goûts musicaux. Un ensemble audiophile coloré pour le jazz, peut-il être convaincant sur du ROCK .....
C'est là aussi le problème, sur une chaine "tendant vers la fidélité" on est moins bridé dans les styles musicaux
du fait de la limitation de la "coloration sonore".

Ce n'est pas un jugement de valeur, juste une constatation.

A contrario, celui qui écoute très principalement un seul style de musique, aurait il un intérêt a
s'équiper d'un ensemble privilégiant ce style musicale, ou qui donne un résultat lui fournissant plus de plaisir
dans ce style, la réponse est pour moi, même si ce n'est pas de la Haute-fidélité au sens strict, OUI.... bien sur !
Paradis
 
Messages: 2711
Inscription: 03 Mar 2004 10:16
Localisation: Soignies (Belgique)Près d'un champ de Frites.
  • offline

Message » 10 Avr 2009 15:51

Philippe Muller a écrit:
dub a écrit:
Philippe Muller a écrit:Pour évaluer la fidélité d'un ensemble, l'amateur n'a que très peu ou pas de moyens, c'est pour cela qu'il se fie à des impressions subjectives mais cela ne veut pas dire qu'il a raison. Il faut se garder de définir les choses par rapport à soi quand elles ont été définies avec une intention beaucoup plus rigoureuse. Comparer l'original à la copie est possible mais pas à la portée de tous, c'est tout! bien que des moyens existent mais il faut s'en donner la peine. Les pièges qui nous empêchent de faire de la hifi sont nombreux et souvent insurmontables. La hifi n'est pas une réalité mais un but.



Et donc, de ta définition, l'amateur ne peut pas juger, mais seulement le spécialiste (lequel: le preneur de son? le musicien? le fabriquant de matériel de mesure?) ?

Cdlt :wink:


Toute personne qui s'en donne les moyens, y compris l'amateur curieux et volontaire.


C'est reculer pour mieux sauter:
Par "curieux et volontaire", tu entends sans doute: "qui se met au niveau"? quel niveau? dont qui détient la clef?

Et à part ça, les contradictions inhérentes à ta définition, tu en penses quoi?

Comme c'est étrange: alors que j'ai la même opinion que toi, je vois bien des défauts dans le discours tenu……

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28996
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 10 Avr 2009 15:54

Paradis a écrit:
Philippe Muller a écrit:Les pièges qui nous empêchent de faire de la hifi sont nombreux et souvent insurmontables. La hifi n'est pas une réalité mais un but.


On a pas tous ce but en tête (pas de but de la tête hein :wink: ) mais pourquoi donc ceux qui veulent un son
à leurs goûts ( ce qui est tout a fait louable) s'opposent tant a la haute-fidélité. Du sytle je préfère tel type
d'ampli a tube, bien qu'il distorde un peu plus, j'aime ses harmoniques ou sa sonorité.

Avec certain amis que je qualifierais d'audiophile on n'a pas ce combat d'arrière garde, moi je suis très chiffre
et très carré écoute assez dynamique, il est plutôt posé aime le son plus doux et est fervent défenseur du tube.
Aucune critique a son égard, du beau matériel d'ailleurs. Aucun de nous n'aime moins la musique l'un que l'autre
on l'aime différement. Mais il est forcé d'admettre que techniquement son tube est à la ramasse en chiffre, et
ça ne le perturbe pas, il a le son qui lui procure du plaisir. Il admet que sa démarche est audiophile.

Par contre dans quel mesure un matérile audiophile, qui peut donner une certaine coloration sonore influence
les goûts musicaux. Un ensemble audiophile coloré pour le jazz, peut-il être convaincant sur du ROCK .....
C'est là aussi le problème, sur une chaine "tendant vers la fidélité" on est moins bridé dans les styles musicaux
du fait de la limitation de la "coloration sonore".

Ce n'est pas un jugement de valeur, juste une constatation.

A contrario, celui qui écoute très principalement un seul style de musique, aurait il un intérêt a
s'équiper d'un ensemble privilégiant ce style musicale, ou qui donne un résultat lui fournissant plus de plaisir
dans ce style, la réponse est pour moi, même si ce n'est pas de la Haute-fidélité au sens strict, OUI.... bien sur !


Faites donc l'analogie avec un matériel de reproduction autre que celui de reproduction sonore : l'appareil photo par exemple.
Un polaroîd pourra sans doute représenter, utilisé d'une certaine façon, un intérêt artistique.
Cela ne sera pas pour autant un matériel de reproduction performant et fidèle...
La hifi, c'est la même chose. Il n'y a pas besoin de chercher midi à quatorze heures... même si certains se plaisent à tuer le temps de cette façon... :roll:
dinosaure 77
 
Messages: 1675
Inscription: 23 Fév 2007 12:38
Localisation: 77
  • offline

Message » 10 Avr 2009 16:00

Paradis a écrit:
Philippe Muller a écrit:Les pièges qui nous empêchent de faire de la hifi sont nombreux et souvent insurmontables. La hifi n'est pas une réalité mais un but.


On a pas tous ce but en tête (pas de but de la tête hein :wink: ) mais pourquoi donc ceux qui veulent un son
à leurs goûts ( ce qui est tout a fait louable) s'opposent tant a la haute-fidélité. Du sytle je préfère tel type
d'ampli a tube, bien qu'il distorde un peu plus, j'aime ses harmoniques ou sa sonorité.

Avec certain amis que je qualifierais d'audiophile on n'a pas ce combat d'arrière garde, moi je suis très chiffre
et très carré écoute assez dynamique, il est plutôt posé aime le son plus doux et est fervent défenseur du tube.
Aucune critique a son égard, du beau matériel d'ailleurs. Aucun de nous n'aime moins la musique l'un que l'autre
on l'aime différement. Mais il est forcé d'admettre que techniquement son tube est à la ramasse en chiffre, et
ça ne le perturbe pas, il a le son qui lui procure du plaisir. Il admet que sa démarche est audiophile.

Par contre dans quel mesure un matérile audiophile, qui peut donner une certaine coloration sonore influence
les goûts musicaux. Un ensemble audiophile coloré pour le jazz, peut-il être convaincant sur du ROCK .....
C'est là aussi le problème, sur une chaine "tendant vers la fidélité" on est moins bridé dans les styles musicaux
du fait de la limitation de la "coloration sonore".

Ce n'est pas un jugement de valeur, juste une constatation.


On a le droit d'aimer un type d'écoute plutôt qu'un autre mais c'est un peu moins vrai, ou en tout cas plus nuancé, chez les amateurs de musiques naturelles. A défaut d'avoir la référence sous l'oreille, ils finissent par assimiler certains critères de l'écoute réelle et vont chercher à les retrouver. La musique rock est, la plupart du temps, le fruit d'un mixage. Faute de référence, chacun imagine un peu les choses comme bon lui semble. La reproduction sur la chaîne audio est souvent meilleure qu'en live. Ces deux mondes s'opposent au-moins sur un point: en classique, on cherche à reproduire le son réel à la maison tandis qu'en rock, on essaie souvent de retrouver la qualité sonore du studio sur scène.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 10 Avr 2009 16:01

Allucinema écrit : Pour avoir entendu un excellent pianiste classique jouer une partition de Jazz, je ne pouvais rien reprocher techniquement, et sa prestation était fidèle à la partition... Pourtant celle-ci semblait manquer cruellement de "swing" comparée à celle d'un pianiste de Jazz, ce dernier n'étant pas moins fidèle...


Le premier pianiste n'était pas fidèle à la partition : c'est indéniable.

Mais la confusion perdure : le problème n'est pas là... Le problème c'est de savoir si une chaine va interpréter son jeu pour lui donner ce sens du rythme, de la pulsation rythmique qui lui manquent dans le jazz... et s'il existe des chaines qui ont ce fameux footapping dont on nous rebat les oreilles... j'ai entendu de ces chaines à côté d'amateurs autopersuadés que leur chaine avait du foot taping... ben, elle n'en n'avait pas plus qu'un radio réveil n'en n'a : un rythme bien attrapé par un musicien... reste sur l'enregistrement. D'ailleurs, l'inoubliable Grünfeld, enregistré en 1898, pianiste de la cour impériale de Vienne avait un sacré sens du rythme... parfaitement conservé sur ces 78 tours comme sur ceux des premiers pianistes de jazz... Comme sur ceux de Cortot ou de Bartok : fabuleux rythmiciens.

Et qui j'ai bien peur lui manqueront aussi quand il jouera un répertoire classique, car la rythmique du jazz est quand même beaucoup plus simple que ce qu'on peut rencontrer dans le répertoire classique...

Un pianiste classique qui n'a aucune pulsation rythmique et qui joue du jazz, c'est amusant voire intrigant. Mais bon, je voudrais pas l'entendre dans une mazurka de Chopin superposant binaire et ternaire :lol: :lol:

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 10 Avr 2009 16:05

Philippe Muller a écrit:On a le droit d'aimer un type d'écoute plutôt qu'un autre mais c'est un peu moins vrai, ou en tout cas plus nuancé, chez les amateurs de musiques naturelles. A défaut d'avoir la référence sous l'oreille, ils finissent par assimiler certains critères de l'écoute réelle et vont chercher à les retrouver. La musique rock est, la plupart du temps, le fruit d'un mixage. Faute de référence, chacun imagine un peu les choses comme bon lui semble. La reproduction sur la chaîne audio est souvent meilleure qu'en live. Ces deux mondes s'opposent au-moins sur un point: en classique, on cherche à reproduire le son réel à la maison tandis qu'en rock, on essaie souvent de retrouver la qualité sonore du studio sur scène.


Raisonnement implacable de logique. c'est vu comme ça, c'est évident.
Paradis
 
Messages: 2711
Inscription: 03 Mar 2004 10:16
Localisation: Soignies (Belgique)Près d'un champ de Frites.
  • offline

Message » 10 Avr 2009 16:08

dub a écrit:C'est reculer pour mieux sauter:
Par "curieux et volontaire", tu entends sans doute: "qui se met au niveau"? quel niveau? dont qui détient la clef?

Et à part ça, les contradictions inhérentes à ta définition, tu en penses quoi?

Comme c'est étrange: alors que j'ai la même opinion que toi, je vois bien des défauts dans le discours tenu……

Cdlt :wink:




Je ne vois pas où est le problème. Tout le monde peut mener une expérience de live music sans faire venir un orchestre. Tout objet sonore qui pourra produire plusieurs fois exactement la même chose est intéressant à enregistrer en vue d'une comparaison. Pour juger le matériel, mieux vaut faire ça dehors pour commencer. On peut d'ailleurs jouer une séquence à l'aide d'un sampler sur des enceintes (pas celles de la chaîne, bien sûr); enregistrer le tout avec des micros et voir si ce qui a été capté par les micros puis reproduit par l'installation en test est identique. De vrais sons acoustiques seraient mieux mais faute de grives....

Curieux, c'est parce qu'il faut l'être, sachant qu'on risque d'être déçu (c'est presque du masochisme) puis volontaire parce que c'est du boulot.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 10 Avr 2009 16:12

haskil a écrit:
Allucinema écrit : Pour avoir entendu un excellent pianiste classique jouer une partition de Jazz, je ne pouvais rien reprocher techniquement, et sa prestation était fidèle à la partition... Pourtant celle-ci semblait manquer cruellement de "swing" comparée à celle d'un pianiste de Jazz, ce dernier n'étant pas moins fidèle...


Le premier pianiste n'était pas fidèle à la partition : c'est indéniable.

Mais la confusion perdure : le problème n'est pas là... Le problème c'est de savoir si une chaine va interpréter son jeu pour lui donner ce sens du rythme, de la pulsation rythmique qui lui manquent dans le jazz...

Et qui j'ai bien peur lui manqueront aussi quand il jouera un répertoire classique, car la rythmique du jazz est quand même beaucoup plus simple que ce qu'on peut rencontrer dans le répertoire classique...

Un pianiste classique qui n'a aucune pulsation rythmique et qui joue du jazz, c'est amusant voire intrigant. Mais bon, je voudrais pas l'entendre dans une mazurka de Chopin superposant binaire et ternaire :lol: :lol:

Alain :wink:



les meilleurs pianistes de jazz ne respectent pas souvent la partition, heureusement d'ailleurs...
Et la rythmique jazz peut parfois aller très loin, mais faut pas se contenter d'écouter Claude Bolling... :wink:
Difficile d'après moi de faire un classement d'après une classification par genre musical, qui bien souvent n'est que très conventionnelle...
dinosaure 77
 
Messages: 1675
Inscription: 23 Fév 2007 12:38
Localisation: 77
  • offline

Message » 10 Avr 2009 16:38

Philippe Muller a écrit:
dub a écrit:C'est reculer pour mieux sauter:
Par "curieux et volontaire", tu entends sans doute: "qui se met au niveau"? quel niveau? dont qui détient la clef?

Et à part ça, les contradictions inhérentes à ta définition, tu en penses quoi?

Comme c'est étrange: alors que j'ai la même opinion que toi, je vois bien des défauts dans le discours tenu……

Cdlt :wink:




Je ne vois pas où est le problème. Tout le monde peut mener une expérience de live music sans faire venir un orchestre. Tout objet sonore qui pourra produire plusieurs fois exactement la même chose est intéressant à enregistrer en vue d'une comparaison. Pour juger le matériel, mieux vaut faire ça dehors pour commencer. On peut d'ailleurs jouer une séquence à l'aide d'un sampler sur des enceintes (pas celles de la chaîne, bien sûr); enregistrer le tout avec des micros et voir si ce qui a été capté par les micros puis reproduit par l'installation en test est identique. De vrais sons acoustiques seraient mieux mais faute de grives....

Curieux, c'est parce qu'il faut l'être, sachant qu'on risque d'être déçu (c'est presque du masochisme) puis volontaire parce que c'est du boulot.



J'ai clairement expliqué les incohérences de ta définition (j'en ai énoncé 4): et tu sembles ne pas prendre en compte ce que j'en dis. Ta réponse me paraît consister à passer les objections sous silence.

Cdlt :wink:
Dernière édition par dub le 10 Avr 2009 16:40, édité 1 fois.
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28996
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline


Retourner vers Discussions Générales



cron