Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: phile et 14 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

En vadrouille chez Haskil

Message » 19 Jan 2006 12:58

J'ai fait la connaissance "physique" d’Alain chez Ronan il y a quelques temps et nous avions un peu sympathisé, j'avais surtout fort appris en quelques minutes sur certains point techniques et musicaux d'une écoute commune.

Quand j'ai lu ces jours ci qu'il était en test d'un appareil qui éveille l'intérêt de plus d’un d’entre nous pressentant la révolution en marche, je me suis dit que je pouvais apporter ma pierre sous forme d'une confrontation très directe avec un de mes protégés ce qui outre le fait de satisfaire ma curiosité me donnerait l'occasion de recroiser cette aimable narrateur.

L'homme n'étant pas farouche, il était vite décidé d'une confrontation Rotel/Tact au domicile de celui ci.

Ayant eu à récupérer mes 4240 en fin de soirée (elles sont chez moi, enfin) ainsi qu'un caisson et un meuble d'un poids indécent et bien que je me débrouillai pour laisser mon coéquipier porter un maximum tout seul (merci Vincent) j'arrivais chez Alain légèrement épuisé, le Tact 2150 sous le bras (ce qui m'a achevé, ça pèse un poil aussi un tact :( ).

A noter qu’il est très facile d’aller chez Alain puisqu’un énorme panneau dans sa rue signale sa présence « Alain barbier ». Pourquoi barbier ? Je ne saurais le dire, sûrement un surnom découlant d’une bien triste affaire puisqu’il n’en est rien parvenu sur ce forum. :mdr:

Pour les déficients visuels tout est prévu aussi car dés le début de la dite rue il suffit de vous laisser guider par les sonorités déchirantes d’une cantatrice des plus lyrique pour arriver, tel Ulysse attiré par les sirènes, à la porte du sonorisateur du quartier.

A l’instigation de mon aimable hôte je me débarrassais de mon encombrant fardeau et après quelques secondes de récupération des plus intenses - grâce à des techniques de relaxation issues de longues écoutes crispantes de vinyles dits « c’était mieux avant … sauf quand ça scratchait» - je jetais enfin un œil inquisiteur sur l’antre mainte fois relaté ici du maître des lieux.

Un petit aparté pour Alain, j’ai une mémoire déplorable, ça m’a toujours poursuivi dés mon plus jeune age aussi si je raconte des bêtises trop choquantes sur ton « petit » chez toi n’hésite pas à les relever, ça me permettra de réaliser que je confonds avec autre chose.

La taille de la pièce, quasiment dédiée, ou se trouve l’écoute est « immense » selon nos critères parisiens étriqués, dans les 40m2 au jugé, la pièce est pratiquement carré et l’écoute se fait sur un axe parallèle à la baie vitrée sur la droite, relativement proche de celle-ci par rapport au coté opposé bien plus éloigné.

Nous ne sommes donc pas dans ce que l’on pourrait conventionnellement appeler un auditorium, d’après quelques notions d’acoustiques fraîchement acquises, la réverbération « immédiate » doit être minimale du fait de la baie vitrée d’un coté et de l’éloignement du mur de l’autre. On doit donc s’attendre à une écoute de type « proximité » même si les enceintes et le point d’écoute forment un beau triangle isocèle de 3 m au pif.

Là j’adapte et j’extrapole quelques vagues souvenirs brumeux d’une lecture pourtant récente (pas de mémoire je vous dis) comme je le fais très souvent. Les plus assidus d’entre vous savent déjà que c’est une de mes principales caractéristique et qu’il ne faut absolument pas me faire confiance pour tout ce qui est explication technique, des spécialistes plus sérieux pourront nous dire ce qu’il en est réellement. :mdr:


Après cette petite mise en situation géographique je tiens à signaler que ça n’est pas ces considérations bassement fonctionnelles qui m’interpellaient le plus dans ces premiers instants.

Visuellement, c’est l’amoncellement de disques, dans les bibliothèques, sur les étagères, sur les tables, sur les canapés qui m’impressionnait.
Partout ou vous ne pourriez même pas imaginer qu’il puisse y avoir un cd vous risquez fort d’en découvrir une pile chez Alain. :lol:

A sa place j’aurais depuis longtemps viré tous ces boîtiers et rangé ça dans des classeurs mais je soupçonne fort notre ami de ne pas être un fanatique du classement et de faire confiance à sa mémoire.

Il n’a pas tort le bougre, une petite anecdote à ce sujet, dans la soirée, au détour de la conversation j’avouais ma grande affection pour un compositeur/pianiste guère renommé dans nos contrées (Louis Moreau Gottschalk) bien entendu Alain connaissait, là n’est pas la question mais il se souvenait en l’occurrence avoir un échantillon de ce brave homme chez lui, après un court moment de flottement il filait derrière un canapé, remuait une pile (quelque peu écroulée) quelques instant et revenait son trophée à la main ! le classement pourrait ne pas sembler très orthodoxe voir même inexistant au visiteur naïf mais il est de fait remarquablement fonctionnel.

Mais ceci n’était encore que secondaire, c’était les activités auditives qui occupait l’essentiel de mon cortex à ce moment là, encore dans mon rôle d’Ulysse hypnotisé, j’écouté bouche bée notre cantatrice signalée au tout début de ce compte rendu qui est en train de partir à vau-l’eau.
Le bougre avait il lu que j’adorais le lyrique et avait il prémédité son affaire ou était ce pur hasard, toujours est il que j’étais scotché sur le timbre fabuleux de cette charmante donzelle,
Une question innocente de ma part et la glace était rompue (si tant est qu’il y ait eu besoin de la rompre).
J’apprenais qu’il s’agissait d’un des premiers concerts de Marian Anderson et Alain se lançait dans la biographie animée de cette artiste (que dans mon ignorance crasse j’ignorais totalement vous vous en doutez) et agrémentait sa chute finale d’une écoute de son dernier concert enregistré bien des années plus tard (le concert, pas l’écoute).

Ça sera le premier d’une petite série qui allait nous amener deux heures plus tard à un souvenir ému d’une des plus belle écoute que j’ai faite sur un système hi fi (du haut de ma très sommaire expérience Alain, reste humble :evil: ).

Je précise meilleure écoute hifi parce que ma plus belle écoute instrumentale je l’ai faite il y a une dizaine d’année (au pif) et ne croyez pas que je parte encore dans un hors sujet abracadabrant dont je suis coutumier car j’obtenais confirmation de la bouche d’Alain que je lui en étais totalement redevable.
C’est en effet à son unique instigation, alors que je ferai sa connaissance bien des années plus tard, que je me suis retrouvé dans une salle de concert mythique à écouter un artiste encore plus mythique qui nous à hélas quitté aujourd’hui. Je vous laisse éclaircir cette énigme tout seuls, vous ne croyez pas que je vais vous raconter toute ma vie non plus.

Alors essayons de redresser un peu la barre tout en revenant à nos moutons et voyons un peu, dés le prochain post, ce pour quoi nous sommes là, le système d’Alain
angus2
 
Messages: 5932
Inscription: 09 Déc 2003 14:18
Localisation: Paris
  • offline

Annonce

Message par Google » 19 Jan 2006 12:58

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 19 Jan 2006 13:05

Donc le système d’Alain :

Je ne m’étendrai pas sur le coté technique de la configuration, presque tout le monde la connaît déjà, les mc210, la platine Sony et les derniers arrivés, le pré KTR et l’ampli « Grand Mos ». Vous aurez plus de détail dans le CR du test du Rotel dans un fil proche.

Ici il faut que je vous précise que je suis relativement novice dans le petit monde de la hifi. Il n’y qu’un peu plus de deux ans que j’ai découvert ces attraits. J’ai depuis essayé de mettre les bouchées double pour rattraper mon retard mais toutes les écoutes que j’ai pu faire l’on été soit dans des magasins, des salons, soit dans des petites surfaces avec des gens charmant mais dont l’expérience n’excédait guère la mienne.
Je n’ai donc jamais entendu un système de haut niveau, bien mis en œuvre, peaufiné années après années par son propriétaire.

Et bien c’est chose faite chez Alain et j’ai enfin entendu certaines choses que j’avais lues sur la haute fidélité sans jamais les ressentir dans mes écoutes. Il doit certainement y avoir mieux ailleurs, sa pièce ne parait pas en totale conformité avec les règles de l’art, avec un budget sans limite et un laboratoire d’électronique dans une pièce adjacente il doit être possible d’aller bien plus loin, de même avec un gymnase dédié et des pavillons adéquats le remplissant si j’en crois une lecture récente mais pour moi par rapport à mes écoutes plus communes, c’est un échelon supérieur tout à fait inespéré et motivant que je viens de découvrir, d’autant plus motivant qu’il ne semble pas du tout hors de portée contrairement aux autres cas de figure que je cite une fois le problème de la pièce solutionné, sur un plan purement financier rien n’est inabordable pour la plupart des budgets de passionnés.

Alors qu’est ce qui fait la différence chez Alain ?

Certainement une somme de détails mais plus particulièrement :

Tout d’abord les MC210 que je commence à bien connaître. Je ne les ai jamais entendues comme ça. Je répète depuis longtemps que pour moi elles ont un petit défaut de graves envahissants. Alain (après moult essais je présume) à réussi à solutionner ce problème en glissant un peu de laine dans l’évent, j’avais déjà eu ce tuyau par Mr Divatech lui-même (qui conseillait du feutre) et la mise en œuvre est très probante. Ensuite certainement le placement des enceintes aux petits oignons en adéquation avec la pièce.

C’est la première fois que je « vois » une scène sonore comme celle là. D’une précision, d’une stabilité, c’est ce qui m’a le plus marqué dans nos écoutes, sur l’extrait de « La Bohème » notamment c’était un plaisir de suivre chaque interprète aussi facilement et aussi précisément, l’évolution par rapport à de précédentes écoutes et assez dure à décrire parce que la scène est toujours là habituellement mais aussi détaillé et taillé dans le marbre comme ici, c’est une première pour moi.

Ensuite le « grand mos », il ne perd aucun détail de l’enregistrement, est-ce un ampli d’exception ou est il très bien adapté au mc210 je ne saurais le dire toujours est il qu’avec lui on entend réellement et nettement les moindres détails, les réverbérations du lieu d’enregistrement, on entend la salle, ça n’est pas qu’une phrase de revue, c’est très vrai et sans effort, c’est la première fois que je perçois réellement ce phénomène aussi nettement. En testant après les deux amplis numériques ce sera bien moins probant, pourtant ces amplis numériques ne sont pas particulièrement réputés pour leur tendance à gommer, bien au contraire.

Le pré et la source je ne connais pas et sans test comparatif je n’ai pas pu juger de leur apport personnel mais je suppose qu’ils doivent participer à l’harmonie d’ensemble, un problème quel qu’il soit au long de cette chaine gâcherait ce rendu détaillé (et magnifique).

Que dire d’autre, les timbres sont d’une véracité rare, sur le sacre du printemps quelques sonorités barbares m’ont tout particulièrement convaincues, tout système un tant soit peu plus « audiophile » aurait peut être rendu ces sonorités plus douces ou plus agréable et tout gâché par là même.

Un excellent point sur ce même morceau, en concert « orchestral » même si l’œuvre est un peu hermétique, tant qu’il y a une vague ligne mélodique quelque part je n’ai jamais de lassitude, l’écoute des instruments en soi suffit à mon bonheur tant il y a toujours quelque chose de beau à saisir. La même œuvre hermétique chez moi me laisse indifférent au mieux.

Le sacre du printemps aurait du normalement provoquer une indifférence poli de ma part mais c’est en fin de compte l’œuvre qu’on a le plus utilisé pour les tests par la suite, à ma demande, tant elle m’a enchanté malgré son orientation pas toujours des plus mélodiques pour mon goût.
Le rendu chez Alain entre la scène sonore inébranlable, la véracité des timbres et le moindre détail ressorti est un pas de géant dans le rendu de ces masses orchestrales par rapport à mes écoutes habituelles.

Je m’arrêterai là dans la dithyrambe, vous aurez compris que j’ai été enchanté de cette écoute qui a été une vraie découverte pour moi, m’ouvrant de grandes perspectives personnelles et me convainquant surtout qu’il fallait absolument que je déménage :(

Les derniers instants de test ont été un peu laborieux pour moi car après deux heures de concert et une heure de test je commençais à ne plus entendre grand-chose mais mon opinion sur les amplis avait été faite assez rapidement et sur le peaufinage final (reprise des écoutes en forçant la piste CD, voir fil Rotel) je décrochai un peu et laissais Alain finir en solo. :oops:

Après ça, pour récupérer un peu il me faisait une petite démo de son nouveau joujou un projo tri lcd Sony, j’en étais resté sur les critères qualitatifs d’il y a deux ans lors de ma propre recherche en ce domaine, je dois avouer que j’ai été assez épaté de la qualité d’image de son projo pas hors de prix par rapport à ce que j’avais vu à cette époque révolu.

Les couleurs sont magnifiques et la netteté et le piqué tout à fait sympathique (projeté directement sur le mur pourtant) dés que la taille d’image est raisonnable. Alain aime bien se faire plaisir avec une image un poil trop grande par rapport au rendu à mon gout, c’est plus joli plus petit mais ça en jette moins, respectons le chois du propriétaire :lol: .

Il m’a tout de même confié qu’un calibrage récent y était pour beaucoup et que ça n’était pas du même tonneau en réglages d’usine.

Par contre il faudra quand même faire un effort sur la centrale un poil neurasthénique entre les divatech. Ceci dit une fois le film lancé et les personnages à l’écran on n’y fait vraiment plus attention alors …

Dernière chose, Alain, il faut vraiment que tu déplaces ta TV, elle est vraiment trop perturbante visuellement dans l’écoute :( :wink:

Un dernier mot pour conclure, j’ai souvenir dans un vieux CR que l’intervenant concluait par quelque chose comme « un très bon systéme mais il manque la touche qui le rendrait magique », c’était avant l’arrivée du ktr et du grand mos et peut être avant l’optimisation des mc210. Pour moi (mais mes critères sont certainement moins relevés) la touche magique à été apportée entre temps.
angus2
 
Messages: 5932
Inscription: 09 Déc 2003 14:18
Localisation: Paris
  • offline

Message » 19 Jan 2006 13:08

angus2 a écrit:Visuellement, c’est l’amoncellement de disques, dans les bibliothèques, sur les étagères, sur les tables, sur les canapés qui m’impressionnait.
Partout ou vous ne pourriez même pas imaginer qu’il puisse y avoir un cd vous risquez fort d’en découvrir une pile chez Alain. :lol:

Il n’a pas tort le bougre, une petite anecdote à ce sujet, dans la soirée, au détour de la conversation j’avouais ma grande affection pour un compositeur/pianiste guère renommé dans nos contrées (Louis Moreau Gottschalk) bien entendu Alain connaissait, là n’est pas la question mais il se souvenait en l’occurrence avoir un échantillon de ce brave homme chez lui, après un court moment de flottement il filait derrière un canapé, remuait une pile (quelque peu écroulée) quelques instant et revenait son trophée à la main ! le classement pourrait ne pas sembler très orthodoxe voir même inexistant au visiteur naïf mais il est de fait remarquablement fonctionnel.


Visiblement, il s'y retrouve dans tous ces disques, c'est organisé... :lol: :wink:
peperealexis
 
Messages: 11184
Inscription: 04 Mai 2004 20:23
Localisation: De retour en Normandie, dans le 27...
  • offline

Message » 19 Jan 2006 13:13

Toujours au top angus dans le narratif, quelle plume :wink:
expertdoc
 
Messages: 13448
Inscription: 23 Jan 2005 14:43
Localisation: Plein SUD
  • offline

Message » 19 Jan 2006 13:33

Et il n'y a plus de Tact RCS au milieu de tout ça :wink: ?

Amicalement Loïc :D
lcartau
 
Messages: 4332
Inscription: 26 Oct 2004 17:40
Localisation: Paris Bordeaux !!
  • offline

Message » 19 Jan 2006 15:15

merci expertdoc, ça fait plaisir :wink:

lcartau a écrit:Et il n'y a plus de Tact RCS au milieu de tout ça :wink: ?

Il était débranché pour l'occasion me semble t-il. J'ai cru comprendre que l'amortissement de l'event ne le rendait plus autant indispensable.

Si c'est encore mieux avec ça doit être quelque chose mais un forumeur dont je tairai le nom m'a confié qu'il préférait l'écoute sans.

Il faudra demander exactement à Alain ce qu'il en était (aprés tout il était peut être branché) ... et ce qu'il en est. :)
angus2
 
Messages: 5932
Inscription: 09 Déc 2003 14:18
Localisation: Paris
  • offline

Message » 19 Jan 2006 15:17

Un Tact débranché, voila un homme de goût !!! :D
fargo
 
Messages: 7624
Inscription: 15 Avr 2005 23:01
Localisation: Tolosa
  • offline

Message » 19 Jan 2006 15:20

Ah c'est sûr, voici encore un beau compte rendu de la part d'angus2.
Comme quoi il faut que tu continues à nous dispenser de tels comptes rendus écrits.

En tous les cas le système d'Alain, ça doit être quelque chose :) ..
Le Dom
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3993
Inscription: 17 Juil 2004 9:22
  • offline

Message » 19 Jan 2006 15:25

fargo a écrit:Un Tact débranché, voila un homme de goût !!! :D


Un homme de tact tu veux dire !

Facile !

Fred 8)
Mabuse
 
Messages: 4724
Inscription: 28 Oct 2002 14:39
Localisation: Fontenay aux Roses

Message » 19 Jan 2006 16:21

Très beau CR effectivement, tu as beaucoup de chance angus2.
wuwei
 
Messages: 2726
Inscription: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 19 Jan 2006 17:18

wuwei a écrit:Très beau CR effectivement, tu as beaucoup de chance angus2.

:o C'est Alain qui a beaucoup de chance (peut être plus de talent que de chance, c'est du boulot son sytéme 8) )
:mdr:
angus2
 
Messages: 5932
Inscription: 09 Déc 2003 14:18
Localisation: Paris
  • offline

Message » 19 Jan 2006 19:37

bonsoir

et bien dans mon cas c'etait hier que j'ai rendu une petite visite de test chez alain pour me rende compte de la tenue et de l'equilibre general de son systeme

et etaloner la valeur d'une mc210 bien mise en oeuvre vis a vis de mes jbl4435
que dire et bien c'est du tout bon voire excellent dans le cadre de son salon
sur les voix comme sur des percus et autres style (blues,musique du monde avec instruments traditionnels) tout est magistralement bien positionne et ce sans aucunes fatigues auditives et autres desagrements meme sur des ecoutes a fort volume

il faut dire que le "grand mos n'est pas étrangé couplé au "fantastique ktr" a cet etat de fait
au passage je serai plus nuancé sur les qualités du rotel rmb1077 certe en bas c'est propre et tenu (pas de quoi se rélever la nuit quand meme) mais que dire sur la partie medium/aigu ou la pour forcer le trait ca se gate gravement (image et timbres durs et un certain manque de douceur et de subtilité)
sur ce point precis le grand mos "l'atomise" sur tous les criteres on ne joue pas dans la meme cour
le rotel est bien en bas et point barre et encore sur des contraintes ohmniques pas trop sévères(4ohm mini)
dans mon cas sur mes kappa 9A (0,7 ohm a 100HZ a +/- 2db) il est a la ramasse illico
revenons aux mc 210 ce sont de grandes enceintes au sens "noble du terme" et du point de vue tenue en puissance sur le grave se revelent tres efficaces meme a haut niveau et pour ceux qui me connaissent dieu sait si ce critère est important
de plus alain est une personne d'un interet rare qui vous apporte dans son discourt des choses utiles et qui possede un esprit d'annalyse pousse mais non "déformé"
alain si tu me lis les CR ne sont pas mon point fort et je ne possede pas ta facilité redactionnelle j'ai fait ce modeste petit cr au mieux en restant objectif
je te fais confiance pour faire le compte rendu de ton ecoute de lundi de mes "bestiolles" dans un CR dont tu as le secret
A+l
gentlegiant
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3839
Inscription: 30 Déc 2001 2:00
  • offline

Message » 19 Jan 2006 19:40

Et puis quelqu'un qui range ses disques comme on doit ranger des livres dans une bibliothèque — je suis certain que, dans les piles s'établit comme un mouvement brownien que gouverne le jeu d'affinités électives matinées de correspondances tonales secrètes, — un tel homme dis-je, ne peut que tenir de la magie…
Qu'il est agréable donc, de lire le beau récit de ta visite en ces contrées lointaines.

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28985
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 19 Jan 2006 19:44

gentlegiant a écrit:...
au passage je serai plus nuancé sur les qualités du rotel rmb1077 certe en bas c'est propre et tenu (pas de quoi se rélever la nuit quand meme) mais que dire sur la partie medium/aigu ou la pour forcer le trait ca se gate gravement (image et timbres durs et un certain manque de douceur et de subtilité)
sur ce point precis le grand mos "l'atomise" sur tous les criteres on ne joue pas dans la meme cour
le rotel est bien en bas et point barre et encore sur des contraintes ohmniques pas trop sévères(4ohm mini)
...


Il me semble que sur ce point (en gras) il y a une différence d'appréciation entre toi et les deux (?) autres chanceux qui ont assisté à ces essais. Ca devient intéressant.
fgero
 
Messages: 3837
Inscription: 23 Oct 2004 23:44
Localisation: 92
  • offline

Message » 19 Jan 2006 21:12

fgero a écrit:
gentlegiant a écrit:...
au passage je serai plus nuancé sur les qualités du rotel rmb1077 certe en bas c'est propre et tenu (pas de quoi se rélever la nuit quand meme) mais que dire sur la partie medium/aigu ou la pour forcer le trait ca se gate gravement (image et timbres durs et un certain manque de douceur et de subtilité)
sur ce point precis le grand mos "l'atomise" sur tous les criteres on ne joue pas dans la meme cour
le rotel est bien en bas et point barre et encore sur des contraintes ohmniques pas trop sévères(4ohm mini)
...


Il me semble que sur ce point (en gras) il y a une différence d'appréciation entre toi et les deux (?) autres chanceux qui ont assisté à ces essais. Ca devient intéressant.


Ça dépend, ça n'est pas facile de rendre compte d'une écoute par quelques mots, et il est clair que "ça se gate gravement" n'est surement pas la formule adéquate pour décrire la situation, pour moi "ça se gate gravement" veux pratiquement dire que l'appareil est en panne ce qui est bien loin d'être le cas croyez le bien :wink:
Par contre ce qui suit "timbre durs et manque de douceur" est quasiment mot pour mot ce que j'ai dit dans le fil sur le Rotel (d'ailleurs cette remarque aurait bien mieux été à sa place là bas, il n'a guére été question du Rotel dans ce fil).

par contre je trouve une vrai différence par rapport à mon écoute, pas dans ce que tu as quoté en gras mais dans le jugement des graves. Pour moi le Rotel était trés clairement devant le grand mos sur ce plan (sur les 210 bien sur).

Voila pour ce qui me concerne. :wink:
angus2
 
Messages: 5932
Inscription: 09 Déc 2003 14:18
Localisation: Paris
  • offline


Retourner vers Discussions Générales



cron