Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Exabot [Bot] et 17 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Expérience d'un néophyte: 6 mois pour trouver un ensemble

Message » 19 Fév 2006 13:02

Entre Juin 2005 et Février 2006, je suis parti à la recherche de mon premier système hifi. J'écoute essentiellement du classique, dont pas mal d'Opéra. Habitant Paris, j'ai fait le tour de plusieurs auditorium, où j'ai écouté beaucoup d'enceintes et d'électroniques différentes. Finalement, je viens de me décider sur un ensemble composé des Vienna Acoustics Mozart, de l'ampli intégré Atoll IN 100 et du lecteur Rotel CD02. Cette configuration peu surprendre un peu, mais mon budget initial était de l'ordre de 1500 euros, budget qui a finalement atteint 3200 euros pour la configuration décrite, ce qui était une limite extreme. D'où un certain déséquilibre dans le niveau des trois éléments (les enceintes sont très supérieures au lecteur).

D'abord les morceaux de référence qui ont accompagné mes séances d'écoute. J'avais avec moi 4 CD principaux qui m'ont suivi tout au long de mes comparaisons:

Le Trouvère de Verdi (version Giulini chez Deutsche Grammophon) - CD2

1er passage - "Miserere / Ah! Che la morte ognora" §11. La scène est composée de la manière suivante: Au fond, le tocsin annonce l'exécution (on doit bien l'entendre tout en respectant l'éloignement), à proximité dans une salle voisine, les moines prient pour le condamné, en haut d'une tour Le Trouvere (Placido Domingo) se résigne à sa condamnation et chante un adieu à Léonora dont il ne sait pas qu'elle est dans les environs, au pied de la tour juste au devant de la scène Léonora se révolte contre la procaine exécution du Trouvère (attention dans cet enregistrement la voix un peu voilée à certains moments, mais ne doit pas être criarde dans les aigues).
Vous l'avez compris, ce passage est déjà un test rédibitoire, d'abord pour vérifier que l'on entends le tocsin, ensuite pour le positionnement de chacun sur la scène.

2ème passage - "Giorni poveri vivea" §3. Là c'est plus simple, il suffit de voir comment sonnent les voix des chanteurs et la qualité du soutien de l'orchestre.

La Flute enchantée de Mozart (version Klemperer chez EMI) - CD2

1er passage - "Papageno / Papagena" - §16,17. La flute doit être claire, les attaques des chanteurs bien détachées, la soprane ne doit pas couvrir le reste, l'orchestre en soutien.

2ème passage - "Die Strahlen der Sonne" - §19. Un mélange de voix de basse, de choeurs, d'orchestre, de flute qui prenent tour à tour le devant. C'est le final et c'est flamboyant sans être brouillon.

3ème passage - "Alles fühlt der Liben Freuden" - §5. Passage on doit pouvoir apprécier la rapidité de la flute et les nuances des attaques et des liaisons (je suis flutiste).

4ème passage - "Der Hölle Rache kocht in meinem Herzen" - §6. C'est l'un des "tubes" de cet opéra, dans lequel la soprane monte très haut et tient ses aigues. On est aux limites de la fatigue d'écoute. Il peut y avoir un effet de réverbération harmonique trop accentué.

De fait, cet opéra permet notamment de se rendre compte si un système est fatiguant à l'écoute, après 3-4 heures de voix aigues.

Symphonie N°3 de Sains Saëns (version Myung-Whun Chung chez Deutsche Grammophon)
1er passage - "Maestoso - Allegro" - §4. Bon là on est avec de l'orgue et du pompier bien puissant, mais le but n'est pas que celà. Caché quelquepart il y a aussi un piano qui ne doi pas être noyé, et aussi des cavalcades de cordes, quelques flutes et plein d'autres choses qui doivent chacun avoir sa place.

Liszt - Chopin Par Fujiko Hemming (chez JVC-Jade)

Peu de gens connaitront cet enregistrement d'une pianiste japonaise que j'ai eu l'occasion d'entendre salle Gaveau. Elle est connue pour jouer à sa manière et ne pas être une puriste de la partition. Le piano est un Steinway.

1er passage - "La campanella - Litszt" - §2. C'est sur c'est pas le morceau le plus facile pour la pianiste, ni pour le système hifi: très exigeant. Je retiendrais entre autres comme critère la clareté et le détaché ainsi que la pureté des aigues

2ème passage - "Saint Francois d'Assise, la prédication aux oiseaux - Litszt" - §3. Attention notamment à un effet de résonnance harmonique qui peut devenir désagréable

3ème passage - "Rhapsode hongroise n°2 - Litszt" - §7. Ben là c'est plutot le bas du clavier et l'équilibre entre les chants

D'accord c'est long comme description mais çà va me permettre de mieux expliquer mon opinion et d'en apprécier les limites.

Place à mes écoutes successives.
Bien que très attaché à la musique, je n'ai jamais eu de système hifi à moi et j'ai lontemps écouté sur la chaine de mon père qui date de 1972 (enceintes Linear Speaker). Donc pour commencer, navigation sur internet pour voir ce qui se fait, ce qui est bien noté... Les sites consultés à cette époque ont l'air de bien aimer les enceintes Davis, les électroniques Cambridge, NAD... Des trucs pas trop cher qui conviennent mon budget.

Je fais donc le pas chez quelques revendeurs, pour comprendre 2-3 choses:
- Le fameux tocsin du Trouvere, il a disparu dans les méandres du Cambridge et du NAD;
- Pour les enceintes on m'oriente gentiment vers Kef, Quad, JMR et surtout les Altea. Or les Altea, elles m'ont transformé la délicate Fujiko Hemming en André Rieux du Piano. Dommage que je n'avais pas un CD de Glenn Gould pour vérifier, mais elles en auraient fait une Martha Argerich.
- Certaines enceintes rendent clairement la musique aigue fatiguante (ex Cabasse)
- Une enceinte, c'est quand même bien moche, bien gros ou alors sans basse ce qui est un peu génant pour Wagner et compagnie.

Nouvelles visites et là première séduction près de la gare de Lyon: Accueil très sympa, où je découvre le Kora Explorer ainsi que l'importance du lecteur pour la précision du rendu (notamment grace au petit Rotel CD02). Je reste un peu sur ma faim concernant les enceintes, les Altea m'énervant de plus en plus malgré et à cause de leur coté séducteur italien. En plus elles sont grosses et de plus en plus je ne veux pas encombrer mon salon déjà surchargé de 2 bazars supplémentaires. Quant aux IQ7 elles ne me semblent pas très convainquantes.

Je me concentre alors sur la recherche d'enceintes colonnes plus petites: sortent de mes visites de sites internet les Quad 21L et 22L, les JMR Cantabile, et Atohm, Highland. Je repars alors en auditorium, et très vite les Quad paraissent étouffées, les JMR bien mais l'électronique associée peu convainquantes.

Je rends alors visite à un nouveau revendeur, découvert par hasard sur Internet pour découvrir Atohm et réécouter le Kora Explorer avec d'autres enceintes. Et là je tombe sur les Vienna acoustics Mozart, bien plus chères que mon budget ne me le permet. Je les écoute avec un ampli Atoll IN100 et lecteur Marantz CD SA8400. Globalement, c'est un vrai coup de foudre. Elles sont pas trop grosses, très belles, les voix superbes, la profondeur de l'orchestre d'une autre nature que ce que j'avais écouté jusqu'à présent. Plusieurs choses ne sont cependant pas au niveau de mes désirs: le tocsin du Trouvere est faiblard, les sopranes sont parfois un peu en avant voire un peu déplaisantes, le piano du Saint Saens un peu en retrait, la spacialisation est moyenne. C'est tout de même très beau surtout sur La flute enchantée.

De retour à la maison, je décide de deux choses:
- rechercher ce qui se dit sur les Vienna acoustics
- rechercher un lecteur plus précis et pas trop cher

Je m'inscris à plusieurs forums francophones et anglophones (HC-FR n'en faisait pas partie, je ne l'ai connu que plus tard), et là 1er constat: Vienna est peu connu en France, mais très bien vu aux US. Sur l'électronique on me donne plein de conseils, mais bien sur des composants que ne distribuent pas les distributeurs de Vienna!!!!

De retour chez le revendeur, j'ai fini par craquer sur la config évoquée plus haut (Vienna Mozart, Atoll IN100, Rotel CD02) après une écoute comparative entre le Rotel CD02 et l'Atoll CD80.

Compte rendu de l'écoute, base Vienna Acoustics Mozart + Atoll IN100:

Trouvère:
Avec le CD02, superbe à tous les niveaux, le tocsin est bien là, tout est en place, la spacialisation est bonne.
Avec le CD80, la spacialisation est moins précises, la soprane un peu en avant.

Mozart:
Avec le CD02, c'est très beau, très propre, peut-être la flute manque un peu de détaché sur les passages très rapides avec des changements d'octave importants
Avec le CD80, c'est un peu moins bien, sauf pour la flute évoquée ci-dessus et la soprane du 4ème passage (la dynamique serait-elle meilleure?). Les choeurs sont un peu noyés

Saint-Saens:
Avec le CD02, c'est beau, c'est profond et on entend bien chaque instrument qui ne sont pas noyés
Avec le CD80, le piano est trop dissimulé, le reste est bien

Hemming:
Avec le CD02, très beau, très propre, très réaliste et surtout pas magnifié
Avec le CD80, un peu moins bien, plus rond, détachement des notes moins précis et un effet de résonnance harmonique un peu désagréable

J'avais emporté également un CD de flute traversière un un CD test de Diapason comportant du clavecin, du haubois... Là aussi le CD02 se révèle plus propre et plus précis, voire parfois un peu trop. Question finition, l'Atoll me parait moins solide.

Ce jour là j'ai passé ma commande et j'attends la livraison avec impatience....

En conclusion sur les Vienna Acoustics, c'est vraiment des enceintes formidables qui restituent les voix de manière superbe, qui restent neutres cependant, qui peuvent être fidèles à la richesse et aux difficultés du piano et de la flute, qui savent bien placer une image sonore. Bien sur elles ne sont pas données (2000 Euros) et peut-être que pour ce prix on pourrait envisager autrechose (je n'ai pas assez d'éléments de comparaison). Mais en plus elles sont belles, pas trop grosses et important, si elles ont besoin de courant, un IN100 fait très bien l'affaire.

Une question aux patients lecteurs de ce post. Quels commentaires cette expérience de néophyte vous inspire et sur le choix final?
Dernière édition par Sable le 20 Fév 2006 21:31, édité 1 fois.
Sable
 
Messages: 10
Inscription: 16 Fév 2006 20:55
  • offline

Annonce

Message par Google » 19 Fév 2006 13:02

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 19 Fév 2006 17:48

Très beau cr, et merci, car je souhaitais vivement découvrir un peu plus ces enceintes, qui m'ont très vite tapés dans l'œil.
Je les trouve très belle, ensuite, je suis certain qu'elles rendent hommage à la musique.
Félicitation Sable pour ton achat. A terme, tu évolueras côté éléctronique, mais profites pleinement de ton système tel qu'il est.
Tu peux me dire ou tu les as acheté, je suis de Paris, moi aussi, et je souhaitais les écouter dans le 18em, (je ne me souviens plus du nom de la boutique)
Peux-tu dire dans quelle essence de bois elles sont faites?
titouan1
 
Messages: 333
Inscription: 05 Mar 2005 20:02
Localisation: Paris
  • offline

Où sont les Vienna à Paris

Message » 19 Fév 2006 22:38

Oui c'est dans le 18ème, chez Derouet (http://www.derouet.fr/). Quant à la finition, il y a quatre choix de bois: merisier, érable, laqué noir et bois de rose.
Sable
 
Messages: 10
Inscription: 16 Fév 2006 20:55
  • offline

Message » 20 Fév 2006 10:53

Sable a écrit:..Une question aux patients lecteurs de ce post. Quels commentaires cette expérience de néophyte vous inspire et sur le choix final?


Total respect : un CR qui parle plus de musique que de son, c'est déjà bien parti.
Un régal à lire !
Et qui donne autant envie d'écouter le matériel décrit que les extraits musicaux qui ont servi à l'élaboration de ton système..
En tout cas, tu seras vite passé du statut de néophyte à celui d'amateur éclairé :wink:
Avatar de l’utilisateur
roland_de_lassus
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 8653
Inscription: 17 Juin 2004 15:08
Localisation: LLN
  • offline

Message » 20 Fév 2006 11:23

Salut à toi:

et félicitation pour ton très beau système longuement médité.

Sable a écrit:Une question aux patients lecteurs de ce post. Quels commentaires cette expérience de néophyte vous inspire et sur le choix final?


Que tu es tout sauf un "néophyte"! :wink:


Y'a plus qu'à bien soigner le placement des jouets et à pratiquer de longues écoutes! :wink:


Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28990
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 20 Fév 2006 13:35

BRAVO pour ce cr magnifique ...et pourtout je n'y connais rien en musique classique,on reconnait tout de suite un amoureux de la Musique avec un grand M,mais ça donne envie d'écouter ces enceintes.
A+
JC
JESS
 
Messages: 912
Inscription: 26 Aoû 2003 22:53
Localisation: Région parisienne
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message