Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 20 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Gourmandise Electrique

Message » 01 Mai 2003 18:05

Qu'est ce qu'une enceinte "gourmande en courant" ? (j'imagine bien mais je n'explique pas)

Je suppose que ça ne se résume pas au seul rendement ?

Pour l'ampli, c'est uniquement les "VA" qui rentrent en ligne de compte ? (et tant que j'y suis, qu'elle est l'incidence du "total capacitif d'un ampli ?)

merci ;)
ThP
 
Messages: 3335
Inscription: 09 Oct 2001 2:00
Localisation: 78
  • offline

Annonce

Message par Google » 01 Mai 2003 18:05

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 01 Mai 2003 18:13

Salut,

Une enceinte "gourmande en courant" est généralement une enceinte dont la courbe d'impédance "descend" très bas, et plus l'impédance diminue, plus le nombre d'ampères demandé a l'ampli augmentera(normal on se rapproche du court-circuit). Ce n'est pas forcement lié a la sensibilité du hp, certains hp ayant une sensibilité de 89db/w/m ont une courbe d'impédance très "sage", qui ne descend pas très bas, et tout dépend de l'usage que l'on fait du hp(entre clos et BR la courbe d'impédance va changer par exemple..).

Coté ampli, en plus de l'alim qui doit pouvoir suivre les appels de courant de l'étage de puissance(transfos, diodes, condos calibrés en conséquence), ce dernier doit etre capable de "moduler" le "gros courant", l'étage de puissance devra aussi etre très costaud.

Rémy
Rémy_B
 
Messages: 5143
Inscription: 24 Mai 2001 2:00
Localisation: mons belgique

Message » 01 Mai 2003 18:16

Voilà une question intéressante.

J'en rajoute une autre: à partir des caractérisques d'une enceinte, comment déterminer l'amplificateur adapté?
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 01 Mai 2003 19:49

Salut !

Pour la "gourmandise" d'une enceinte, en plus de la valeur en ohm de l'impédance comme l'a bien expliqué Rémy_B (bonjour au passage :wink: ), je je rajouterias que la "phase" de l'impédance a aussi son importance !
En effet, l'impédance d'une enceinte n'estpas résistive, donc le courant et la tension sont plus ou moins déphasés.
C'est la même distinction que entre VA et W pour les données de "puissance" sur le secteur : le terme cos(phi) intervient entre les deux et phi correspond justement à la phase.
Cela explique qu'il faille dans certains cas fournir beaucoup plus de courant pour une impédance et une tension donnée !

Pour le "total capacitif" d'un ampli, difficile à mon avis d'en dire grand chose tel que : il y a tellement de qualités différentes de condo que le nombre de µF n'est pas du tout suffisant pour savoir ce que vaut l'alim !
Il faudrait regarder aussi des données comme l'ESR (= résistance série équivalente) des condo, l'inductance parasite, et étudier le schéma d'alim (par ex, des petits condos "rapides" en parrallèle des gros condos d'alim n'augmentent quasiment pas la capacité globale en µF, mais vont bien aider à avoir une alim péchue).

a+

jb
jbcauchy
 
Messages: 3165
Inscription: 22 Oct 2001 2:00
Localisation: Chatellerault
  • offline

Message » 01 Mai 2003 21:50

Prenons un exemple.

A 200 Hz, une enceinte a une impédance de 4 Ohms et un déphasage de +22°.

Qu'en déduit-on?
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 02 Mai 2003 14:32

Scytales a écrit:Prenons un exemple.

A 200 Hz, une enceinte a une impédance de 4 Ohms et un déphasage de +22°.

Qu'en déduit-on?
Et bien supposons qu'on a une tension sinusoïdale de 4V efficace à 220Hz en sortie de l'ampli.
Avec 4 Ohms, le courant sera de 1A efficace (U=Z*I pour les valeurs efficaces).

Par contre la puissance électrique efficace absorbée par l'enceinte ne sera que de Peff=Ueff*Ieff*cos(phi)= 4*1*cos(22°)=3.71W environ, et non pas 4W comme on pourrait le croire !

Pour atteindre 4Weff en entrée de l'enceinte sous 4 Ohms et 22° de déphasage, il faudra une tension de 4.15Veff et le courant sera alors de 1.04Aeff.

Heureusement, le cosinus d'un angle reste assez proche de 1 quand l'angle est modéré (ici cos22°=0.927), mais avec des angles plus importants, cela se dégrade : pour 4Ohms et 45°, avec 4Veff on arrive à seulement 2.8Weff en entrée de l'enceinte, alors que le courant est toujour de 1Aeff.
Pour atteindre à nouveau les 4Weff en entrée de l'enceinte, il faut alors 4.75Veff et 1.19Aeff.

Cela permet de se rendre compte que selon le déphasage, deux enceintes de même impédance en Ohms (plus précisément son "module" en fait) ne recevront pas la même puissance électrique d'un même ampli avec le potar de volume au même niveau...

jb
jbcauchy
 
Messages: 3165
Inscription: 22 Oct 2001 2:00
Localisation: Chatellerault
  • offline

Message » 02 Mai 2003 15:36

tant que vous y etes, une petite question qui m'est venue hier soir

- la puissance délivrée par l'ampli est fonction de l'impédance
- l'impédance d'une enceinte est variable en fonction du signal qui est reçu


Quand sur une musique il y a une poussée en dynamique (grosse caisse, forte etc...) qui donne une impression de hausse de volume, est ce que c'est la variation de l'impédance due à ce signal en particulier qui procure cette sensation, en d'autres termes est ce que c'est la variation d'impédance qui fait varier le niveau sonore au cours d'une écoute ?
adol
 
Messages: 2446
Inscription: 18 Jan 2002 2:00
Localisation: paris
  • offline

Message » 02 Mai 2003 17:57

Salut Adol,

L'écart de niveau à la base dans le cas que tu décris est simplement une variation d'amplitude du signal à l'entrée de l'ampli, qui amplifie cette varation et la transmet a l'enceinte. L'ampli ne fera que suivre la "demande" en courant de l'enceinte en fonction de son impédance quand il reproduit la fréquence x(en fait il reproduit une "combinaison" de fréquence en permanence sur de la musique, comme chaque instrument est composé d'une fondamentale et d'harmoniques), l'ampli ne doit pas montrer de signe de faiblesse(ou faire varier la courbe de réponse en fréquence) en fonction de l'impédance ou/et du diagramme tension/courant en fonction de la charge.

Rémy
Rémy_B
 
Messages: 5143
Inscription: 24 Mai 2001 2:00
Localisation: mons belgique

Message » 02 Mai 2003 18:28

Tient moi aussi j'ai une question technique (pour une fois ;) ) : est-ce que l'impédance finale que voit l'ampli ne varie-t-elle pas aussi suite a l'échauffement du conducteur de courant/bobine HP/filtre suite au passage du signal entrainnant ainsi une variation de cette impédance sur la durée d'uttilisation et de l'intensité du courant ?


@++

Olivier
olivier Lenaerts
 
Messages: 551
Inscription: 10 Déc 2002 21:22
Localisation: Liege (Belgique)


Retourner vers Discussions Générales