Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 21 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Haute Fidélité se fâche contre les forums.

Message » 30 Avr 2009 0:11

FDRT a écrit:... J'ai jamais lu: "cet appareil est plus fin dans les aigus que celui-ci qu'on a revu il y a 3 mois; en revanche, il est moins dynamique et s'intégrera mieux dans tel type de système ...". Pourtant c'est pas faute d'en entendre. Ces journaux ont même un système de référence dans lequel ils insèrent l'appareil en revue. Leur système est complet mais aucune référence comparative entre leur référence et l'élément en revue !...

Tout à fait d'accord. C'est là que pourrait être la valeur ajoutée des chroniqueurs. J'ai d'ailleurs suggéré tout cela sur ce topic il y a quelques dizaines de pages, espérant qu'ils nous lisent. (Bon, maintenant, j'espère plutôt qu'ils ne l'ont pas lu, ce topic :mdr: )
Paull
 
Messages: 8672
Inscription: 22 Sep 2003 16:32
Localisation: "For Those About To Rock (We Salute You)" - AC/DC

Annonce

Message par Google » 30 Avr 2009 0:11

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 30 Avr 2009 0:26

fafa.dudu a écrit:...
Sémantiquement, la haute fidélité correspond à la deuxième conception.
Libre à chacun de l'appliquer ou pas. ...


Justement fafa, PM a une tendance récurrente à ne pas nous laisser libres : "les mots ayant une signification", à moins de parler de Haute fidélité au sens le plus strict du terme, les forumers devraient aller discuter dans la partie "audio" du sous forum Home Cinema".
Ce leitmotiv finissant par me lasser, j'ai écrit ce que j'en pensais en page 17 viewtopic.php?f=1036&t=29908975&p=172729145#p172729145 et cela fait maintenant 40 pages qu'on en parle.
Pour certains, donc, cette liberté que tu évoque n'a pas lieu d'être.

Une fois encore, je comprends l'approche de PM, elle me plait, même. Mais je regrette une certaine fermeture d'esprit et une façon de s'enfermer, de s'emprisonner dans des certitudes parce que les choses semblent -sont- "logiques" et "évidentes".
Paull
 
Messages: 8672
Inscription: 22 Sep 2003 16:32
Localisation: "For Those About To Rock (We Salute You)" - AC/DC

Message » 30 Avr 2009 7:18

fafa.dudu a écrit:Je vous lis depuis un moment sans intervenir et je pense qu'il faut distinguer deux choses :
- la recherche de ce qui nous plait
- la recherche de la restitution fidèle.

Sémantiquement, la haute fidélité correspond à la deuxième conception.
Libre à chacun de l'appliquer ou pas. Perso, allant rarement dans des concerts, n'appréciant pas forcément le son naturel de certains instruments (je donnais l'exemple de la batterie rock, quelques pages avant), n'ayant pas entendu beaucoup d'instruments en live, je n'ai pas du tout recherché à avoir un son fidèle chez moi. J'ai cherché à avoir un son riche et qui me plait. Je m'en porte pas plus mal. :mdr:

Je pense que le cinema répond un peu à la même logique. Il n'a pas vocation à être réaliste. Il a vocation à proposer un moyen d'expression pour le réalisateur qui ne cherche pas à nous montrer la réalité. Il répond donc également à la deuxième conception.
Et cette "irréalité" me gonfle parfois au plus haut point (je déteste les bip bip que font tous les ordinateurs hollywoodiens! :evil: )

A l'inverse t à la rigueur, un documentaire pourrait plus correspondre à la première conception. :wink:


c'est justement dit.
Ce qui est drôle, c'est le rejet par une partie des forumeurs de ces définitions.

Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription: 05 Fév 2005 13:21
  • offline

Message » 30 Avr 2009 8:28

Paull a écrit:
fafa.dudu a écrit:...
Sémantiquement, la haute fidélité correspond à la deuxième conception.
Libre à chacun de l'appliquer ou pas. ...


Justement fafa, PM a une tendance récurrente à ne pas nous laisser libres : "les mots ayant une signification", à moins de parler de Haute fidélité au sens le plus strict du terme, les forumers devraient aller discuter dans la partie "audio" du sous forum Home Cinema".
Je suis d'accord avec lui sur la signification des mots.
Mais sa proposition de renommer le forum Audio est une boutade qu'il n'était pas nécessaire de prendre au strict premier degré.
Ce leitmotiv finissant par me lasser, j'ai écrit ce que j'en pensais en page 17 viewtopic.php?f=1036&t=29908975&p=172729145#p172729145 et cela fait maintenant 40 pages qu'on en parle.
Pour certains, donc, cette liberté que tu évoque n'a pas lieu d'être.

Une fois encore, je comprends l'approche de PM, elle me plait, même. Mais je regrette une certaine fermeture d'esprit et une façon de s'enfermer, de s'emprisonner dans des certitudes parce que les choses semblent -sont- "logiques" et "évidentes".

Je pense que maintenant tout le monde a compris ce qu'était la Haute Fidélité. :wink:
On va pouvoir passer à autre chose! :mdr:
Fafa
 
Messages: 71276
Inscription: 14 Aoû 2003 9:50
Localisation: 77 et Ô Touuuulouuuse

Message » 30 Avr 2009 8:36

Je pense que beaucoup ici (dont moi :oops: ) ont confondu certaines choses.

Ce dont il est question est :
"Comment savoir si sa chaine est fidele ?"

A celà, la réponse de PM est de dire qu'il faut se baser sur des sons connus et non trafiqués pour juger de la fidelité de la repproduction. Donc, baser ses conclusions sur des enregistrements naturels (effectués avec du materiel correctement calibré).

Mais ce n'est, dans l'optique de juger la fidelité de la chaine, qu'un moyen, absolument pas une fin.

Car au final, le but de la haute-fidélité est bien de rejouer ce qu'il y a sur un support à l'identique de la manière dont ca a été enregistré.
Juste que ce but est impossible a étalonner sur des musiques qui ont été trafiquées on ne sait pas comment.

Du coup, le propos (des fois mal exprimés) de PM n'est pas tant de dire que seul le classique en enregistrement naturel est de la HIFI, mais bel et bien de dire que pour juger de la haute-fidelité d'une chaine, il faut utiliser des enregistrements naturels comme étalons (et ce, même si on n'écoute apres que du Britney Spears).

D'ailleurs, je reviens sur les CD de démo de PAV (et pas la NRDS comme j'ai dit plus haut), Philippe, penses tu qu'avec les quelques morceaux enregistrés sur ce CD, on peut se faire une idée de la fidélité de sa chaine (de mémoire, des bruits de verres, des claquements de portière et la scene avec le clocher de l'eglise) ?
Ou, dit autrement, que conseillerais tu a quelqu'un comme Fafa (ou moi), qui n'a pas une grande affinité pour le classique, pour pouvoir étalonner/évaluer la fidelité de son installation ?


Enfin,
Une fois encore, je comprends l'approche de PM, elle me plait, même. Mais je regrette une certaine fermeture d'esprit et une façon de s'enfermer, de s'emprisonner dans des certitudes parce que les choses semblent -sont- "logiques" et "évidentes".

+1
guest
 
Messages: 23526
Inscription: 15 Fév 2001 2:00
  • offline

Message » 30 Avr 2009 8:42

fafa.dudu a écrit:Je vous lis depuis un moment sans intervenir et je pense qu'il faut distinguer deux choses :
- la recherche de ce qui nous plait
- la recherche de la restitution fidèle.

Sémantiquement, la haute fidélité correspond à la deuxième conception.
Libre à chacun de l'appliquer ou pas. Perso, allant rarement dans des concerts, n'appréciant pas forcément le son naturel de certains instruments (je donnais l'exemple de la batterie rock, quelques pages avant), n'ayant pas entendu beaucoup d'instruments en live, je n'ai pas du tout recherché à avoir un son fidèle chez moi. J'ai cherché à avoir un son riche et qui me plait. Je m'en porte pas plus mal. :mdr:

Je pense que le cinema répond un peu à la même logique. Il n'a pas vocation à être réaliste. Il a vocation à proposer un moyen d'expression pour le réalisateur qui ne cherche pas à nous montrer la réalité. Il répond donc également à la deuxième conception.
Et cette "irréalité" me gonfle parfois au plus haut point (je déteste les bip bip que font tous les ordinateurs hollywoodiens! :evil: )

A l'inverse t à la rigueur, un documentaire pourrait plus correspondre à la première conception. :wink:


Je pense qu'il y a une confusion dans cette comparaison avec le cinéma.

Le cinéma ne cherche pas à reproduire une réalité, il utilise de très nombreux artifices qui forment même un langage auquel nous sommes habitués (fondus, flashback, etc). Si le cinéma voulait être hautement fidèle à la réalité, un film devrait être un plan séquence et ne subir aucun montage ce qui, lorsque c'est le très rare cas, tient plus de la figure de style que d'autre chose.

Par contre, lorsque nous projetons un film, nous voulons que cette projection soit fidèle à l'œuvre voulue par l'auteur et donc nous utilisons du matériel qui sera le plus fidèle possible à l'enregistrement que nous avons entre les mains.

Pour la hifi, l'objectif est là aussi de reproduire le plus fidèlement possible l'enregistrement... mais la différence majeure avec le cinéma c'est que l'on peut avoir des œuvres enregistrées qui peuvent être relativement fidèles à la réalité. Ces enregistrements fidèles sont du coup les plus adaptés à juger la fidélité du matériel de reproduction qui pourra aussi reproduire fidèlement d'autres enregistrements qui eux ne seront pas forcément fidèles à une réalité.
cquest
 
Messages: 1321
Inscription: 17 Déc 2001 2:00
Localisation: St Maur des Fossés (94)

Message » 30 Avr 2009 8:49

cquest a écrit:
fafa.dudu a écrit:Je vous lis depuis un moment sans intervenir et je pense qu'il faut distinguer deux choses :
- la recherche de ce qui nous plait
- la recherche de la restitution fidèle.

Sémantiquement, la haute fidélité correspond à la deuxième conception.
Libre à chacun de l'appliquer ou pas. Perso, allant rarement dans des concerts, n'appréciant pas forcément le son naturel de certains instruments (je donnais l'exemple de la batterie rock, quelques pages avant), n'ayant pas entendu beaucoup d'instruments en live, je n'ai pas du tout recherché à avoir un son fidèle chez moi. J'ai cherché à avoir un son riche et qui me plait. Je m'en porte pas plus mal. :mdr:

Je pense que le cinema répond un peu à la même logique. Il n'a pas vocation à être réaliste. Il a vocation à proposer un moyen d'expression pour le réalisateur qui ne cherche pas à nous montrer la réalité. Il répond donc également à la deuxième conception.
Et cette "irréalité" me gonfle parfois au plus haut point (je déteste les bip bip que font tous les ordinateurs hollywoodiens! :evil: )

A l'inverse t à la rigueur, un documentaire pourrait plus correspondre à la première conception. :wink:


Je pense qu'il y a une confusion dans cette comparaison avec le cinéma.

Le cinéma ne cherche pas à reproduire une réalité, il utilise de très nombreux artifices qui forment même un langage auquel nous sommes habitués (fondus, flashback, etc). Si le cinéma voulait être hautement fidèle à la réalité, un film devrait être un plan séquence et ne subir aucun montage ce qui, lorsque c'est le très rare cas, tient plus de la figure de style que d'autre chose.

Par contre, lorsque nous projetons un film, nous voulons que cette projection soit fidèle à l'œuvre voulue par l'auteur et donc nous utilisons du matériel qui sera le plus fidèle possible à l'enregistrement que nous avons entre les mains.
Là encore, ce n'est pas une généralité. Je déteste le rendu cinema (je rentre pas plus dans les détails, ceux qui me connaissent savent justement à quel point j'ai les yeux bioniques. :wink: ), et je préfère de loin mon HC, bien plus agréable et "hautement infidèle", qui parvient à corriger bon nombre des "défauts" du cinema.

Pour la hifi, l'objectif est là aussi de reproduire le plus fidèlement possible l'enregistrement... mais la différence majeure avec le cinéma c'est que l'on peut avoir des œuvres enregistrées qui peuvent être relativement fidèles à la réalité. Ces enregistrements fidèles sont du coup les plus adaptés à juger la fidélité du matériel de reproduction qui pourra aussi reproduire fidèlement d'autres enregistrements qui eux ne seront pas forcément fidèles à une réalité.
Je suis cependant d'accord avec l'esprit général de ton post. :wink:
Fafa
 
Messages: 71276
Inscription: 14 Aoû 2003 9:50
Localisation: 77 et Ô Touuuulouuuse

Message » 30 Avr 2009 8:55

cquest a écrit:Par contre, lorsque nous projetons un film, nous voulons que cette projection soit fidèle à l'œuvre voulue par l'auteur et donc nous utilisons du matériel qui sera le plus fidèle possible à l'enregistrement que nous avons entre les mains.

Pour le cinéma, avec ces dernieres années la mouvance de ceux qui filment caméra DV à l'épaule, je pense qu'on peut trouver des enregistrements naturels aussi en vidéo. Certe ils sont moins courants que les productions holywoodienne... mais finalement, c'est la meme situation qu'en audio ;)
guest
 
Messages: 23526
Inscription: 15 Fév 2001 2:00
  • offline

Message » 30 Avr 2009 8:59

A la différence près que, passage au cinema oblige, le résultat en salle n'a plus rien de fidèle avec la réalité. Et même si certains réalisateurs tentent de filmer "caméra à l'épaule", ils sont consicents des limites de la salle de cinema (et notamment du 24p) et ils adaptent donc leur façon de filmer à ces limites (limitation des plans rapprochés rapides, limitation des travellings rotatifs trop rapides ou trop lents...).
Ils ajoutent également du blur pour cacher les saccades et permettre un suivi de l'action de manière moins hachée.

Ces limitations n'existent pas par le camescope DV, qui est capable de filmer en 60p. Le souci, c'est que ce n'est reproduisible que sur un HC et non au cinema.

Voilà pourquoi Cquest parlait du HC comme étant une possibilité d'être fidèle au cinema, et non à la réalité. :wink:
Fafa
 
Messages: 71276
Inscription: 14 Aoû 2003 9:50
Localisation: 77 et Ô Touuuulouuuse

Message » 30 Avr 2009 10:00

Pour du "cinéma" plus proche de la réalité et dépasser le 24p, il faut aller au futuroscope pour profiter des procédés IMAX avec ou sans 3D, ainsi que du showscan (70mm à 60 images par secondes).
L'apport de ces techniques (surtout le showscan) me semble du même ordre que de passer de la mono à la stéréo... ou de la stéréo à du 5.1.
cquest
 
Messages: 1321
Inscription: 17 Déc 2001 2:00
Localisation: St Maur des Fossés (94)

Message » 30 Avr 2009 10:04

cquest a écrit:Pour du "cinéma" plus proche de la réalité et dépasser le 24p, il faut aller au futuroscope pour profiter des procédés IMAX avec ou sans 3D, ainsi que du showscan (70mm à 60 images par secondes).
L'apport de ces techniques (surtout le showscan) me semble du même ordre que de passer de la mono à la stéréo... ou de la stéréo à du 5.1.


Je me souviens de ces trucs ! C'etait vraiment perturbant de voir une image aussi fidele! :o
gloinfred
 
Messages: 4831
Inscription: 20 Mar 2008 16:15
Localisation: Provence
  • offline

Message » 30 Avr 2009 11:55

Je vais encore me faire accuser de tout mais, s'agissant de cinéma, peut-on vraiment dire qu'un plan dans lequel le visage de quelqu'un fait trois mètres de haut est un reflet de la réalité? Je ne connais personne d'aussi gigantesque.

Je comprends qu'un film dans lequel tous les personnages auraient leur vraie taille perdrait de son impact. La réalité est une fiction au cinéma. C'est également le cas pour certaines musiques qui ne pourraient exister sans cela.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 30 Avr 2009 12:34

Allez, je commence,

Philippe, je t'accuse de tout.
Fyper
 
Messages: 3217
Inscription: 13 Juil 2005 18:05
  • offline

Message » 30 Avr 2009 13:24

Philippe Muller a écrit:Je vais encore me faire accuser de tout mais, s'agissant de cinéma, peut-on vraiment dire qu'un plan dans lequel le visage de quelqu'un fait trois mètres de haut est un reflet de la réalité? Je ne connais personne d'aussi gigantesque.

Je comprends qu'un film dans lequel tous les personnages auraient leur vraie taille perdrait de son impact. La réalité est une fiction au cinéma. C'est également le cas pour certaines musiques qui ne pourraient exister sans cela.

Je n'ai pas connaissance d'un film où tout aurait été filmé au 40mm (+/- équivalent focale humaine en photo 24x36 aller, pour les puristes, on dira 43mm). Mais ca pourrait etre interessant...
guest
 
Messages: 23526
Inscription: 15 Fév 2001 2:00
  • offline

Message » 30 Avr 2009 15:28

Ne confondons pas une fois de plus le procédé de création et le procédé de reproduction... :idee: Au cinéma on raconte une histoire, on utilise pour ça des plans, des images, des montages. L'objet des prises de vue n'est pas plus important que la façon dont on procède à ces prises de vues, le tout participant au processus artistique de la chose.

Si on devait ouvrir un post dédié à la haute-fidélité pour le cinéma, on devrait s'intéresser à la capacité du matériel destiné au particulier de réussir à s'approcher du résultat voulu par le réalisateur du film ; et ça incluerait le support (dvd, BR...) comme d'une importance énorme. En plus pour jauger ça, il faudrait encore savoir quel matériel professionnel peut être pris pour référence pour s'en approcher. Je ne sais même pas si ça existe.
popette59
 
Messages: 2455
Inscription: 17 Juin 2008 19:11
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message