Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Hi-Fi & Oreilles

Message » 28 Juin 2015 0:31

Bonsoir,
Alors que je lis souvent des sujets sur l'importance de la bande passante des amplificateurs, et d'autres sur les comptes-rendus d'écoute, je m'interroge étant donné que, in fine, tout cela est perçu par l'être humain. Or, si vous avez déjà dû passer un audiogramme, ou un pea, vous avez pu vous rendre compte que votre acuité auditive est TRÈS éloignée de la linéarité d'un amplificateur (notamment à partir de 40ans). Qui plus est, le pea exclut toute subjectivité.

D'un point de vue clinique, qu'une personne de 40+ ans soit à même de ressentir une différence entre deux amplificateurs dont l'un aurait une bande passante de 15Khz et l'autre une bande passante de 20KHz me laisse songeur... et pour une personne de 60+ ans on peut même réduire la bande passante à 10KHz ! (sauf si, ici, nous avons uniquement les moins de 1% de personnes qui sont au dessus du lot). D'une façon similaire, la limite basse des fréquences audibles augmente avec le délitement de la personne.

Je dis cela, car à lire les messages, j'ai plutôt l'impression de voir des personnes aux oreilles bionique, que la très grande majorité des français que l'on voit en consultation, et qui subissent une senescence normale.

J'ai donc l'impression que la règle des "trois tiers" utilisée en médecine se transpose à la Hi-Fi :
- 1/3 de l'appréciation relève de l'effet "placebo" (un placebo est *neutre*, généralement c'est de l'amidon);
- 1/3 de l'appréciation relève de la notoriété (réputation des marques, avis connu de "référent", etc);
- 1/3 de l'appréciation relève des réelles performances de l'appareil.

Je comprends par contre que l'on soit sensible à la distorsion, au retard entre les voies, à la gigue (sous certaines réserve), et aux réverbérations.

Ce que je veux dire c'est que TOUS les amplis qui ont une distorsion <0.1% a la puissance nominale, une bande passante de 15..20KHz, pas ou tres peu d'écart temporel entre les voies sont équivalent, apres ce sont des critères subjectifs/psychologique (beauté de l'appareil, convictions, etc) qui vont entrer en ligne pour donner la perception finale.

Bien évidemment, ce que j'ai écris ne s'applique pas si tous les contributeurs ont entre 0 et une 20aine d'années, et peut être minoré si tous les contributeurs ont un égaliseur audio (pour compenser les "bosses" de sensibilité sur la plage audible).

Je serais intéressé par vos avis.


Ps Quand on vous dit que votre audition est "bonne" cela veut juste dire qu'elle n'est pas pathologique, mais pas qu'elle est parfaite :)
Nicolas75
 
Messages: 7
Inscription: 31 Jan 2010 14:22
  • offline

Annonce

Message par Google » 28 Juin 2015 0:31

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 28 Juin 2015 7:10

Nicolas75 a écrit:- 1/3 de l'appréciation relève de l'effet "placebo" (un placebo est *neutre*, généralement c'est de l'amidon);
- 1/3 de l'appréciation relève de la notoriété (réputation des marques, avis connu de "référent", etc);
- 1/3 de l'appréciation relève des réelles performances de l'appareil.

Il y a d'autres tiers qui rentrent en considération. Je pense en particulier au concours de celui qui a le plus cher des appareils. Le plus rare. Celui dont l'acoustique de la pièce est la meilleure.........

Ceci pour dire que le dernier des critères sérieux est celui de la capacité de sa propre oreille, ce que vous soulignez à juste titre!
phil974
 
Messages: 7081
Inscription: 18 Juin 2003 7:31
Localisation: Saint Gilles les Hauts (La Réunion)
  • offline

Message » 28 Juin 2015 8:53

Ce que je veux dire c'est que TOUS les amplis qui ont une distorsion <0.1% a la puissance nominale, une bande passante de 15..20KHz, pas ou tres peu d'écart temporel entre les voies sont équivalent, apres ce sont des critères subjectifs/psychologique (beauté de l'appareil, convictions, etc) qui vont entrer en ligne pour donner la perception finale.


Le plus important est la bonne adaptation avec les enceints utilisés.

Stéphane
stephane092
 
Messages: 1417
Inscription: 31 Mai 2012 7:36
Localisation: IDF 92

Message » 28 Juin 2015 10:31

Bonjour Nicolas75

Je vous suggére de caler un eq en fonction des résultats de votre audiogramme (supprimer les fréquences que vous n'entendez plus puisque inutile).
Je vous laisse découvrir le résultat.
CHRISTIAN66
 
Messages: 430
Inscription: 17 Mar 2009 16:31
Localisation: Perpignan
  • offline

Message » 28 Juin 2015 10:35

Un MP3

Stéphane
stephane092
 
Messages: 1417
Inscription: 31 Mai 2012 7:36
Localisation: IDF 92

Message » 28 Juin 2015 11:33

Nicolas75 a écrit:Bonsoir,
Alors que je lis souvent des sujets sur l'importance de la bande passante des amplificateurs, et d'autres sur les comptes-rendus d'écoute, je m'interroge étant donné que, in fine, tout cela est perçu par l'être humain. Or, si vous avez déjà dû passer un audiogramme, ou un pea, vous avez pu vous rendre compte que votre acuité auditive est TRÈS éloignée de la linéarité d'un amplificateur (notamment à partir de 40ans). Qui plus est, le pea exclut toute subjectivité.

D'un point de vue clinique, qu'une personne de 40+ ans soit à même de ressentir une différence entre deux amplificateurs dont l'un aurait une bande passante de 15Khz et l'autre une bande passante de 20KHz me laisse songeur... et pour une personne de 60+ ans on peut même réduire la bande passante à 10KHz ! (sauf si, ici, nous avons uniquement les moins de 1% de personnes qui sont au dessus du lot). D'une façon similaire, la limite basse des fréquences audibles augmente avec le délitement de la personne.

Je dis cela, car à lire les messages, j'ai plutôt l'impression de voir des personnes aux oreilles bionique, que la très grande majorité des français que l'on voit en consultation, et qui subissent une senescence normale.

J'ai donc l'impression que la règle des "trois tiers" utilisée en médecine se transpose à la Hi-Fi :
- 1/3 de l'appréciation relève de l'effet "placebo" (un placebo est *neutre*, généralement c'est de l'amidon);
- 1/3 de l'appréciation relève de la notoriété (réputation des marques, avis connu de "référent", etc);
- 1/3 de l'appréciation relève des réelles performances de l'appareil.

Je comprends par contre que l'on soit sensible à la distorsion, au retard entre les voies, à la gigue (sous certaines réserve), et aux réverbérations.

Ce que je veux dire c'est que TOUS les amplis qui ont une distorsion <0.1% a la puissance nominale, une bande passante de 15..20KHz, pas ou tres peu d'écart temporel entre les voies sont équivalent, apres ce sont des critères subjectifs/psychologique (beauté de l'appareil, convictions, etc) qui vont entrer en ligne pour donner la perception finale.

Bien évidemment, ce que j'ai écris ne s'applique pas si tous les contributeurs ont entre 0 et une 20aine d'années, et peut être minoré si tous les contributeurs ont un égaliseur audio (pour compenser les "bosses" de sensibilité sur la plage audible).

Je serais intéressé par vos avis.


Ps Quand on vous dit que votre audition est "bonne" cela veut juste dire qu'elle n'est pas pathologique, mais pas qu'elle est parfaite :)

« Quand on vous dit que votre audition est "bonne" cela veut juste dire qu'elle n'est pas pathologique, mais pas qu'elle est parfaite ».

En hifi, que l'oreille soit imparfaite quelle importance ?

Te demanderais-tu si ton oreille est parfaite/imparfaite si ce que tu entendais p.ex. comme le bruit agressif d'une motocyclette passant dans ta rue ne serait pas plutôt le chant d'une sirène sur un rocher au bout d'une plage de sable fin au coucher du soleil ?
Libre à toi de penser que c'est une sirène. Pourtant, dès le deuxième passage de la motocyclette le chant de la sirène aura tendance à s'estomper, et au troisième passage (ou seulement au vingtième) se sera transformé en une envie d'aller foutre ton poing sur la figure de l'imbécile qui n'a rien d'une sirène. Ceci pour dire que l'autosuggestion (la sirène) est toujours temporaire et que la réalité finit toujours par s'imposer — que ton oreille soit parfaite ou imparfaite.

Pour l'écoute d'un amplificateur, c'est la même chose. Au fil de la répétition des écoutes (sur quelques minutes, heures, jours, etc.), la réalité s'imposera au-delà de la notoriété de la marque, d'autant plus rapidement que tu connais bien le ou les enregistrements utilisés (que tu les as mémorisés). Tu peux aussi nier la réalité à l'infini. Mais dans tous les cas, que ton oreille soit parfaite ou imparfaite est accessoire.
padcost
 
Messages: 1036
Inscription: 08 Sep 2014 9:19
  • offline

Message » 28 Juin 2015 12:13

C'est comme un ABX raté durant lequel tu n'a rien entendu de différent, tu peux aussi nier la réalité à l'infini,pourtant tes oreilles ont fait leur travail.
pm57
 
Messages: 1554
Inscription: 02 Aoû 2004 16:16
Localisation: Genève
  • offline

Message » 28 Juin 2015 12:39

Ca m étonnait qu a la 1 ere page l'abx ne soit pas évoqué :hein:
Avatar de l’utilisateur
gil2b
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 17297
Inscription: 28 Déc 2003 19:52
  • offline

Message » 28 Juin 2015 14:50

tonton flingueur
 
Messages: 2029
Inscription: 31 Oct 2011 13:37
  • offline

Message » 28 Juin 2015 15:03

quand on est jeune on achette du materiel pas cher parce qu’on a de bonnes oreilles quand on est vieux du materiel tres cher pour compenser la perte d'audition ,démonstration d'une logique implacable.
drune
 
Messages: 247
Inscription: 24 Mai 2008 18:11
Localisation: Montelimar / Orange
  • offline

Message » 28 Juin 2015 20:33

drune a écrit:quand on est jeune on achette du materiel pas cher parce qu’on a de bonnes oreilles quand on est vieux du materiel tres cher pour compenser la perte d'audition ,démonstration d'une logique implacable.

Quand on est jeune on achète du matériel pas cher parce qu'on n'a pas les moyens d'acheter mieux.
Et quand on est vieux, on a (en principe) plus de moyens, et on est moins regardant sur les prix.
Cela dit, pour un ampli, du point de vue de l'électronique, une bande passante étendue, ça ne coûte pas très cher.
Autre logique...
A+
Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4154
Inscription: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • online

Message » 29 Juin 2015 14:08

L'amplification, c'est le b a ba de l'électronique faut-il le rappeler?
Le Pivert
 
Messages: 1860
Inscription: 01 Juin 2006 15:53
Localisation: Belgique
  • offline

Message » 29 Juin 2015 14:15

Nicolas75 a écrit:... bande passante des amplificateurs ...


La notion de bande passante mérite d'être complétée par la notion de gain pour mieux comprendre l'enjeu en terme d'audition et d'audibilité.

Si on prend pour l'exemple trois amplis ayant une bande passante de 20 à 20000 Hz, avec :

A - Pour le premier, une linéarité comprise entre +/- 3 dB ; variations situées aux extrémités du spectre
B - Pour le second, une linéarité comprise entre +0db/-0,5 dB
C - Pour le dernier, une linéarité comprise entre +/- 3 dB avec le maximum des variations aux alentours de 3000 Hz

On comprend aisément que notre brave sexagénaire qui n'entend plus au delà de 8000 Hz, trouvera malgré tout des différences marquées entre A et C car les défauts de C se situent dans la zone de sensibilité maximale de l'audition.

De même, malgré sa perte d'audition dans les aigus, il fort probable qui pourra entendre des différences dans les graves entre A et B.

Tout ceci ne résout pas la question qui est à mon entendement, fondamentale : comment fait notre brave audiophile, surtout s'il est réfractaire aux mesures, pour savoir où est la vérité ? Comment forme t-il son référentiel pour identifier et apprécier la vérité de B.
syber
 
Messages: 10308
Inscription: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 29 Juin 2015 15:03

gil2b a écrit:Ca m étonnait qu a la 1 ere page l'abx ne soit pas évoqué :hein:


on t'a grillé ;)
Le Pivert
 
Messages: 1860
Inscription: 01 Juin 2006 15:53
Localisation: Belgique
  • offline

Message » 29 Juin 2015 15:05

LA sensibilité de l'oreille a une forme de cloche. Les basses et les hautes fréquences sont moins bien perçues que les mediums.
La fonction loudness ou assimilée , est la pour compenser ce déficit. D'ailleurs , je l'enclenche systématiquement afin de palier aux defauts naturels de mon oreille.
Quand je pense que certains s’évertuent a avoir la courbe la plus plate possible ( YPAO ou audyssey ou...) , ben ils oublient l'essentiel. cad le son.... :grad:
captain
 
Messages: 4822
Inscription: 28 Mar 2003 12:03
Localisation: Hauts de France :-)
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message