Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 23 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Hi-Fi ou haute fidélisation du client?

Message » 08 Mai 2006 20:34

vincent128 a écrit:2) mon analogie n'est pas si mauvaise. Si tu prends le milieu de l'enregistrement professionnel, on a des musiciens de haut niveau et qui vivent de leur art (donc professionnels), et des ingénieurs du son professionnels et qu'on va supposer compétents pour couper court à une nouvelle polémique. Si on parle du milieu de la voiture, le moins mauvais équivalent des musiciens, ce sont les pilotes de haut niveau et professionnels (le pilotage est peut être un art, mais en tous cas un sport exigeant, pas un simple travail). Le moins mauvais équivalent des ingénieurs du son, ce sont les mécaniciens de ces pilotes. Des professionnels, au service des pilotes, qui ne sont pas des artistes mais appliquent avec rigueur des compétences techniques pointues.
Pour poursuivre cette analogie, le chauffeur de taxi, c'est au mieux, le musicien de bar, qui joue le même répertoire tous les soirs depuis 30 ans. L'amateur de hi-fi "no limit" ou "féru de diy" comme tu le dis si bien, c'est le pilote amateur, celui qui entretient et répare lui-même sa voiture. Il peut être passionné et même compétent, mais il n'est pas au niveau des professionnels. Il y a même un certain nombre de "tuneurs" et de "jacky", comme partout! :wink:

Bon je crois qu'il vaut mieux en rester là avec les analogies, on dira juste qu'on a pas le même point de vue sur le niveau requis pour travailler en studio. Pour moi c'est d'un niveau de travail classique, comme pour un informaticien ou un comptable dans leurs secteurs respectifs, il faut des compétences mais il n'y a pas besoin d'avoir un niveau "de compétition". Pour toi apparement ça va un peu plus loin dans le domaine de la musique, dont acte.

vincent128 a écrit:Sur le fond de la question, je suis plutôt d'accord avec Pio 2001.

Et moi aussi, malgré peut être ta première impression.
Mais ça n'est pas parce qu'on est plutot objectiviste qu'on a envie de rentrer dans tous les jeux extrémes, ça décrédibilise le discours je trouve. Et l'appel à la caution "des pros musiciens" (pas des vendeurs :lol:) est un argument un peu ressassé et avec des bases guères fondées.
Les studios ne cherchent pas le matériel ultime, ils cherchent du matériel fiable, résistant et au meilleur rapport qualité prix possible.
Je ne doute pas que leurs solutions marchent trés bien, largement mieux même que la plupart des installations des participants à ce forum mais je maintiens que leurs but n'est pas une haute fidélité ultime comme elle peut l'être pour certains amateurs.
Outre l'aspect financier qui limite les studios (comme tout un chacun) il y a aussi des problèmes pratiques, je me souviens d'une anecdote cité ici il me semble ou un ingénieur du son avouait préférer travailler sur des enceintes qu'il savait "moyennes" par rapport à d'autres modéles à sa disposition pas par masochisme mais parce que ces enceintes se trouvaient ête trés répandues et qu'en changeant de studio il ne perdait pas ainsi ses marques auditives.
vincent128 a écrit:J'ajoute que je pense qu'une assez grande part de tout le foin qu'on fait autour de la hi-fi vient du fait qu'on utilise des matériels dont la conception est légère, et le schéma et les liaisons, asymétriques. Les musiciens et les ingés son utilisent du matériel professionnel (donc bien conçu, robuste et couteux), avec schéma et liaisons symétriques. A partir de là, je suppute qu'ils ont une qualité sonore de haut niveau, et suffisante pour se concentrer sur la seule chose qui compte pour eux : la musique et l'émotion qu'elle transmet.

Les liaisons symétriques existent aussi en hifi, mes compétences techniques dans ce domaine sont assez limitées mais il me semble avoir lu que si elles ne se sont pas aussi bien imposé chez les particuliers que dans les studios c'est que leurs avantages portent sur des résolutions de problèmes que les particuliers n'ont pas, longueurs de cables, interférences parasites dû à une surabondance de matériel ou à des matériels particuliers (consoles ?).
Sur les tests que j'ai pu faire sur mon propre matériel la différence entre les connections RCA et XLR, chez moi, étaient imperceptibles mais il est reconnu sur ce forum que je suis légérement sourd ceci expliquant peut être cela. :lol:

vincent128 a écrit:Avec du matos hi-fi de salon THDG, on gagne peut-être un peu sur certains plans... mais on récupère aussi beaucoup d'emmerdements...

Je te rejoint, je conseille à tous la lecture de "Bien entendu, itinéraire d'un audiophile" écrit par un jusqu'au boutiste dont je parlais précédement, qui montre bien la somme de connaissance, de compétence, d'années de travail et d'effort nécessaires pour arriver à monter un système ultime. Ça n'est pas du plug'n play. :wink:

vincent128 a écrit:Bon je peux me tromper, mais c'est mon avis et je le partage.

Tiens une analogie foireuse qui me vient à l'esprit : la hi-fi de salon, c'est Windows (on peut faire plein de choses jolies mais le fonctionnement est fragile à base, bugs et vulnérabilité)... le matos pro c'est Unix! (on gagne en robustesse ce qu'on perd en versatilité et en ergonomie) On va pouvoir faire une polémique de 10 pages avec celle-ci, c'est chouette! :wink: :lol:

Je te laisse seul responsable devant la postérité de ton analogie :mdr:
angus2
 
Messages: 5932
Inscription: 09 Déc 2003 14:18
Localisation: Paris
  • offline

Annonce

Message par Google » 08 Mai 2006 20:34

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 08 Mai 2006 21:31

Ami angus2, malgré ton éclairage AMHA pertinent, te voilà embarqué dans un dialogue de sourd, la dernière analogie informatique résumant bien la situation que d'aucuns peuvent trouver chouette mais que pour ma part je qualifierai plutôt de caïman binaire :mdr: :wink:
expertdoc
 
Messages: 13448
Inscription: 23 Jan 2005 14:43
Localisation: Plein SUD
  • offline

Message » 08 Mai 2006 22:13

Bonjour

En parlant d'analogie qui peut vraiment faire dire ce qu'on veut...
En parlant de citations dont personne n'est certain (vincent 128 :wink: ) et dont personne ne pourrait retrouver l'auteur, il en est une dont je suis sûr et qui pourra peut-être nous servir :

"Comparaison n'est pas raison."
Raymond Queneau

@+
Vultork
Vultork
 
Messages: 595
Inscription: 23 Sep 2004 22:19
Localisation: Aisne
  • offline

Message » 08 Mai 2006 22:29

Voyons expertdoc, ça n'est pas bien de jeter de l'huile sur le feu.
Je suis sur que Vincent est quelqu'un de tout a fait capable de dialogue.
Alain semble l'apprécier si j'en crois un post récent, en signalant toutefois un caractère que l'on qualifiera d'affirmé. :lol:
Il semblerait que ma première intervention ait réveillé ce caractère bouillant, une fois ce stade passé on repart d'un bon pied et puis c'est tout.
angus2
 
Messages: 5932
Inscription: 09 Déc 2003 14:18
Localisation: Paris
  • offline

Message » 08 Mai 2006 22:32

Et oui,
L'épistémologie n'est pas notre fort sur le forum....
Y-a-t-il construction du savoir en utilisant l'analogie, telle est la question posée ?

En sciences dures comme douces (les Sciences Humaines, géographie, sociologie,etc..), l'nanalogie n'est à ma connaissance pas employée. Il faudrait que je relise l'ouvrage de référence ( L'espistémologie en sciences sociales de JM berhelot, PUF 2001).

Non il est plus facile d'utilser la métaphore. Mais la questionest d'abord celle de la posture.
Etes-vous de posture positiviste ou de posture constructiviste (phénoménologique) ?
Votre démarche est-elle hypothético- déductive ou inductive ?
Utiliserez-vous l'abduction ?

Ce sont quelques questions à se poser, si l'on veut que la contreverse s'alimente et produise du savoir.

Me serais-je laisser embarqué un peu loin ???

J'ai encore dû déraper!!!! :oops:

Je me sauve
:wink:
karolina
 
Messages: 405
Inscription: 17 Fév 2003 17:52
Localisation: Praha CZ
  • offline

Message » 08 Mai 2006 23:08

PADOLYIMF a écrit:Il est vrai qu'il y a eu et il y aura toujours de la suspiçion sur la hifi haut de gamme et très haut de gamme. Moi aussi je doute en ce moment car je vais réaliser mon ampli hifi et il y a des choix à faire.....

Je pense qu'il manque dans ce débat l'avis éclairé de musiciens et de personnes travaillant dans des studios d'enregistrement.
Qu'est ce qu'il utilise pour écouter de la musique?
A titre d'information, il y a des ouvrages dédiés à la prise de son en stéréo!


Le matériel professionnel est avant tout, et, par définition, un outil de travail.
Les lecteurs cd pros, enceintes de monitoring et autres sont des outils de précision, avec lesquels on entend tout les détails de l'enregistrement, souvent de façon exagérée afin de réaliser les corrections nécessaires. J'ai eu du matériel pro chez moi (Studer et Genelec) j'ai du mal à écouter sur ce matériel pendant plus d'une demi heure. Quelques uns de mes clients sont des professionnels ; peu d'entre eux auraient du matériel "pro" chez eux car ce ne sont pas des objets de plaisir mais de travail.

Quant aux musiciens certains d'entre eux utiliseraient des mini chaines à 99 €, d'autres des chaines "normales", d'autres enfin des chaines haut de gamme. Comme tout le monde, les musiciens ont un niveau d'exigence variable.
LaurentV
 
Messages: 11729
Inscription: 04 Mar 2002 2:00
Localisation: du coté de Versailles
  • offline

Message » 08 Mai 2006 23:30

il faut bien garder à l'esprit que but d'un ingénieur de mastering, ce n'est pas de réaliser un enregistrement le plus fidèle possible. Surtout pas ! Ce serait une catastrophe sonore.
Il cherche à réaliser un enregistrement qui sonne bien sur tout type de système.

Par exemple, on entend parfois dire des fameuses enceintes de monitoring Yamaha NS-10, qui sont de vraies gamelles d'après la plupart de ceux qui les utilisent, que "Si ça sonne bien sur des NS-10, ça sonnera bien sur n'importe quel bouzin !".

En plus de réaliser un bon enregistrement, un ingénieur de mastering doit également contrôler son enregistrement sur des appareils de mauvaise qualité, comme des autoradios, ou des combinés mini-chaîne, afin de s'assurer que l'enregistrement reste tout de même audible dans ces conditions.

Si un master sonne fabuleusement bien sur du matériel haut de gamme, et affreusement sur un ghetto-blaster, c'est à refaire !
Pio2001
 
Messages: 5904
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • online

Message » 09 Mai 2006 1:01

angus2 a écrit:Voyons expertdoc, ça n'est pas bien de jeter de l'huile sur le feu.

m'enfin pas moi monsieur pas touché :lol: :mdr: :wink:

.
expertdoc
 
Messages: 13448
Inscription: 23 Jan 2005 14:43
Localisation: Plein SUD
  • offline

Message » 09 Mai 2006 8:08

PADOLYIMF a écrit:Une piste de réflexion:

http://fr.forums.audiofanzine.com/appre ... 25750.html


Ce qu'il y a de bien avec ce genre de sujet, c'est que comme c'est complètement imprécis, on peut s'enguirlander sans exactement savoir à propos de quoi… :lol:

Dans le lien proposé je lis dès les premières lignes:

Avec un peu de recul, je me demande si la Hi-Fi hi-tech n'est pas un attrape-nigauds



La question semble donc être:

sommes-nous des couillons?


Il est bien évident que cette question ne PEUT recevoir aucune réponse fiable, ce pour des raisons de fond:

- ou bien celui qui y répond ne connaît rien à la hifi, n'en a pas, n'en achète pas, ne s'y intéresse pas: mais en ce cas, il n'a pas lu la question, et ne peut y répondre

- ou bien celui qui y répond s'y connaît beaucoup et en a fait une passion quotidienne: mais en ce cas, il est partial et manquera nécessairement de lucidité

[Et d'ailleurs, s'il répond:

- ou bien c'est un couillon, et dans ce cas sa réponse est une réponse de couillon!

- ou bien ce n'est pas un couillon — mais, comme il s'adresse soit à des non passionnés de hifi (ce qui soit dit en passant serait couillon), ou bien à des passionnés de hifi, il doit s'attendre à rencontrer beaucoup de couillons — donc à ne pas pouvoir répondre, voire à ne pas pouvoir en placer une!]

- ou bien celui qui répond sait qu'il est lui-même un couillon (on peut alors se demander s'il l'est réellement) — et en ce cas, au moins sait-il de quoi il parle, mais sa réponse restera difficilement acceptable (sauf pour les couillons qui de toute façon diront qu'ils en pensaient déjà autant.

On voit ainsi que le sujet n'est pas facile. Ce d'autant qu'on n'a toujours pas trouvé le moyen de discerner la couillonnade de son contraire, et moins encore celui de convaincre le couillon de sa couillonnade propre. C'est même le seul moyen de reconnaître le couillon: il est persuadé que le couillon, ça n'est pas lui, mais l'autre (non mais! quel couillon!). On est toujours le couillon de quelqu'un, le seul problème étant, comme chacun sait, de savoir de qui on l'est.

Bien.

Ce point liminaire étant définitivement réglé, je puis maintenant vous donner ma réponse de couillon — et comme au royaume des couillons, tout est parfait, elle vaut largement autant que n'importe laquelle:


1.1 axiome: la hifi ne sert à rien — mais alors à rien du tout
1.2 définition: j'appelle couillon celui qui attribue une valeur à ce qui n'a aucune utilité
1.3 remarque: l'argent a une certaine valeur et une certaine utilité

2.1 conséquence 1: dès lors, le moindre petit début de commencement de centime dépensé là dedans est totalement inutile

2.2 conséquence 2: elle est donc intrinsèquement une couillonnade — ou, si l'on préfère: un luxe totalement inutile et dispendieux

3 à partir de là, on dispose d'un critère pour mesurer le "bon prix" d'un maillon:

3.1 Thèse: c'est quand le prix dépasse tout juste ses moyens et qu'on décide de le dépenser quand même — de sorte qu'on en a juste un peu de regret, en même temps que la fierté d'avoir quand même osé

3.2 Scholie 2: ce qui explique qu'on tienne absolument par après à démontrer qu'on a eu raison et que le matériel acheté le vaut (ce qui est le début de la couillonnade)

3.3 Scholie 2: toute discussion sur ce sujet est nécessairement une intégrale couillonnade

4. Argument 1: le fait même que nous perdions notre temps ici même pour discuter inutilement de choses inutiles tend à rend probablement l'hypothèse suivant laquelle nous sommes tous des couillons

5 Argument 2: quiconque me réfute tend à me faire passer pour un couillon, donc à renforcer ma compétence en matière de hifi — ce qui revient à valider mon propos (en même temps que le sien puisque cela ne fait que renforcer sa couillonnade propre)

6 Argument 3: le fait même que vous m'ayiez lu jusqu'à ici tend à rendre probable votre appartenance à la même espèce de couillons que la mienne (surtout si en plus vous cotiser pour appartenir à la dite-espèce).

7 Ce dont on ne peut parler, il ne faut pas le taire.

Cdlt :wink:

P.S. Comme ma démonstration est, comme toute couillonnade, impossible à réfuter, j'ai raison: la discussion est donc close et je demande en conséquence que le sujet soit vérouillé!
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28989
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 09 Mai 2006 8:31

:lol:
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 09 Mai 2006 8:41

Les musiciens sont des artistes. Les chauffeurs de taxi, à ma connaissance, n'en sont pas (ceci dit sans aucun mépris pour ces professionnels!). Il serait donc plus pertinent de comparer avec d'autres artistes : peintres, sculpteurs, photographes... La plupart du temps, ces artistes, lorsqu'ils sont professionnels, utilisent pour exercer leur art de l'excellent matériel, sans pour autant lui donner la première place dans leur pensée

N'ayant pas lu l'intégralité de ce fil, j'ai relevé ceci au passage. Je suis d'accord avec ce qui est dit ici, le taxi du musicien n'est pas la chaîne haute-fidélité mais son instrument de musique et pour cet instrument, il est capable de dépenser des sommes considérables et d'emprunter pour des années. Un simple élément tel que l'archet peut coûter le prix d'une maison. Pour un musicien, la hi-fi c'est si il reste des sous et éventuellement pour se faire plaisir, pas par nécessité.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 09 Mai 2006 9:20

dub a écrit:
P.S. Comme ma démonstration est, comme toute couillonnade, impossible à réfuter, j'ai raison: la discussion est donc close et je demande en conséquence que le sujet soit vérouillé!


Un couillon du sud, conscient de sa couillonnade, peut être pas de son étendue voire de sa gravité, est d'accord avec cette dissertation ... mais lui il est sûr d'avoir payé le bon prix pour le bon matériel qu'il y a pas mieux ailleurs et que si vous êtiez moins couillons vous acheteriez le même de suite :lol: :mdr: :mdr: :wink:
expertdoc
 
Messages: 13448
Inscription: 23 Jan 2005 14:43
Localisation: Plein SUD
  • offline

Message » 09 Mai 2006 10:20

Philippe Muller a écrit:le taxi du musicien n'est pas la chaîne haute-fidélité mais son instrument de musique

Effectivement et c'est pourquoi j'avais trouvé que ramener les musiciens dans l'analogie de départ n'était pas trés judicieux.
On part initialement de la comparaison matériel hifi (de salon)/materiel pro (de studio) et on se retrouve à mettre là dedans les musiciens, leur talent (et leurs instruments). je ne vois pas trop personnellement le rapport (dub à raison, qu'est ce que je suis couillon tout de même :lol: ).

Pour en revenir une dernière fois sur cette analogie (et vraiment la dernière hein, parce que là niveau couillonade j'arrive au taquet) la voiture d'un taxi c'est le matériel utilisé en studio tout comme la voiture d'un passionné c'est le matériel utilisé dans l'auditorium d'un hifiste.

C'est tout ce que voulais dire mais au vu de la discussion je trouve que Vincent a vraiment raison, les analogies c'est foireux :lol:
Dernière édition par angus2 le 09 Mai 2006 13:55, édité 1 fois.
angus2
 
Messages: 5932
Inscription: 09 Déc 2003 14:18
Localisation: Paris
  • offline

Message » 09 Mai 2006 10:55

Tiens au fait, c'est rigolo mais je viens de penser à un truc...
J'imagine une chaine composée uniquement de matériel "pro" genre : un drive Théta ou Proceed, un converto dCs, une master clock Rosendahl, une console Allen & Heath, de l'ampli Chevin ou Grupen et des enceintes Tad...
Allez à vu de nez on doit bien pouvoir se faire une chaine à 100.000 euros...
Adhérez à l'assoc pour que le site soit indépendant : http://www.homecinema-fr.com/l-association-hcfr/
(Ce compte ne répondra pas à vos messages privés)
Avatar de l’utilisateur
ogobert
Fondateur et Membre d'honneur
Fondateur et Membre d'honneur
 
Messages: 48682
Inscription: 04 Juil 2000 2:00
Localisation: France (78)
  • offline

Message » 09 Mai 2006 11:11

ogobert a écrit:Tiens au fait, c'est rigolo mais je viens de penser à un truc...
J'imagine une chaine composée uniquement de matériel "pro" genre : un drive Théta ou Proceed, un converto dCs, une master clock Rosendahl, une console Allen & Heath, de l'ampli Chevin ou Grupen et des enceintes Tad...
Allez à vu de nez on doit bien pouvoir se faire une chaine à 100.000 euros...


On devrait pouvoir faire mieux:

WilsonPuppy 7: 27000€
Sub Goldmund Epilogue 3 Sub-Bass: 40000€
Préampli: là je sèche un peu… Pass?
Ampli Millenium Goldmund: 115 000€
Orpheus One+Zero P: 12000€

Pour les câbles, faut voir……

Mais on doit pouvoir atteindre les 200 000€ sans forcer! Tout ça pour dire que la couillonnade n'a pas de limite, ni vers le bas ni vers le haut. :lol:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28989
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message