Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 14 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

JMLab Cobalt +tweeter Electra

Message » 14 Aoû 2002 19:45

Exercice difficile que celui qui consiste à donner envie d'acheter une nvelle mouture d'un produit:

1 - en faire la promotion de façon telle qu'on "admet" que l'ancien comportait des lacunes.
2 - ou ne pas trop en faire, au risque de se demander quelles sont les améliorations de cette version.

3 - autre solution: cesser de positionner un produit MKII ou SE par rapport à son prédécesseur mais par rapport à ses concurrents des autres marques.
Faudra que l'on m'explique pourquoi dans ce monde de la Hi Fi les constructeurs passent leurs temps à scier la branche sur laquelle ils sont assis :roll:

Dans tous les autres marchés, les améliorations sont réalisées et présentées par rapport aux concurrents...

JérômeB
JérômeB
 
Messages: 7529
Inscription: 03 Fév 2002 2:00
Localisation: Paris

Message » 14 Aoû 2002 19:51

Bien dit, cher Jérôme... Y compris, puisque la pub comparative est hélas! interdites en France, et j'en rêve pour la hi-fi..., quand le message passe de façon 'subliminale'...
Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49557
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 15 Aoû 2002 11:43

haskil a écrit:Fabby exactement ce qui m'est venu à l'esprit! On dirait un banc d'essai de rega dans les revues de hifi : "l'amélioration vers le grave est notable, ainsi que le gain en transparence sonore. N'oublions pas l'aigu qui file beaucoup plus haut". Ils ne se rendent pas compte qu'ils démolissent la précédente gamme...
Alain :)


Encore une fois, je me dois de contredire cette idée plus ou moins reçue.

En ce qui concerne les sources numériques, tous les bancs d'essais que je connais (une douzaine au moins) avait souligné les lacunes de ces lecteurs en terme de bande passante dans l'extrême-aigu et l'extrême-grave. La plupart (sauf deux bancs d'essais anglo-saxons) recommandait quand même ces lecteurs pour leur restitution naturelle (Ce qu'elle est à mon avis).

Que la nouvelle génération dite « 2000 », qui présente de nombreuses modifications techniques (mécanique, DAC, alimentation, boîtier, mise à la terre) ait été améliorée sur ces points discutables (grâce aux mises en garde des revues?) n'est pas a priori invraisemblable. Là encore, ma faible expérience du Planet 2000 tant à confirmer ses opinions.

Je n'ai dit ni que ces lecteurs étaient une panacée ni qu'ils étaient supérieures à leur concurrents autant ou même moins cher.


En ce qui concerne les amplis, non seulement les bancs d'essais des revues française était plus nuancés lorsque la nouvelle gamme (Luna/Mira/Cursa+Maïa) a remplacé l'ancienne (Brio/Elex/Ellicit), mais encore certain (Philippe Venturini pour ne pas le nommer) était gêné aux entournures pour faire la promotion des nouveaux venus par rapport aux anciens. Et, honnêtement, vu ce qu'il y a dans un Mira pour le prix par rapport à ce qu'il y avait dans les anciens, ça ne me surprend pas tant que ça. Des composants, apparemment de meilleure qualité certes, mais en moins grande quantité du fait d'un schéma et d'une conception moins optimisés. Ça ne m'étonne pas qu'à l'écoute les résultats de la nouvelle gamme soient mitigés si les améliorations (composants) équilibrent les régressions (abandon de l'architecture double mono pour la partie préampli, alim moins bien optimisée a priori aussi, enfin, cela dépend du modèle).

Ce qui me fait bien marrer en revanche, c'est que Diapason ai trouvé des différences « sensibles » à l'écoute entre un Mira et un Mira 2000 alors qu'il y a la même chose dans le boîtier, mais pas sur la facture...

En fait, cette petite digression par Rega montre bien un phénomène qu'il ne faut pa négliger, tant en ce qui concerne les électroniques que les enceintes, sujets de ce thread.

C'est qu'en effet, ce n'est pas seulement la qualité d'un modèle à la réputation bien assise que les modifications apportées par le constructeur tentent d'améliorer. C'est aussi l'optimisation de sa marge et de ses coûts de production... Quoi de plus normal, d'un point de vue strictement économique, que d'introduire des modifications dans un produit pour diminuer les coûts une fois que ce produit connais un franc succès et fonctionne sur la foi de sa renommée?

Un mauvais produit, ou un produit mal conçu doit évidemment être amélioré pour se vendre.

Mais un bon produit, ou un produit qui marche, peut accepter pas mal de compromis pour améliorer la marge du fabriquant. Quitte à sacrifier sur certains raffinements ou détails. Et faire vendre plus cher sous couvert d'amélioration, éventuellement. Prenons les nouveaux amplis Hartley 100, par exemple. Vendus un peu plus cher que les Série 150, qu'ils remplacent, alors qu'ils ont abandonné l'architecture double mono et n'ont plus qu'un transfo. Quelqu'un peut m'expliquer?

Le résultat peut être tout aussi bon, peut-être meilleure, peut-être moins bon.

En tous les cas, une modifications techniques apportées à une enceintes produit forcément une modification du son, si infime fut-elle.

Le problème, ensuite, est de déterminer, au-delà de l'attrait séducteur d'un changement perceptible à l'oreille, et un changement est toujours attrayant pour quelqu'un qui s'est habitué à quelque chose, si ce changement tient la route suivant des critères hi-fi. Et cela est assez peu évident à faire.
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message