Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 14 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

KW500+UTOPIA BE ALTO+MERIDIAN G08

Message » 10 Jan 2005 17:19

Michel K a écrit:Un son est un signal alternatif, cad que le HP "sort" puis "rentre" puis "sort" puis...


Un la, en régime établi, oui. Mais la musique, c'est principalement fait de transitoires.
L'impact d'une grosse caisse, par exemple, c'est une compression de l'air au départ. Pour restituer l'énergie et le naturel de l'impact, c'est mieux que le HP fasse la même chose, c'est à dire qu'il sorte lors de l'impact. C'est vrai pour les autres fréquences, l'oreille y est sensible. Une démonstration par l'absurde est de ne changer la polarité que d'une seule enceinte : on perturbe étrangement la stéréo.
Une méthode pour vérifier la polarité d'un boomer est d'y brancher une pile de 1,5 V. Quand le plus est sur le plus, le HP sort. Attention cependant, les HP n'aiment pas le courant continu, surtout les tweeters.
Marc 75
 
Messages: 762
Inscription: 27 Sep 2002 22:58
  • offline

Annonce

Message par Google » 10 Jan 2005 17:19

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 10 Jan 2005 17:28

Marc 75 a écrit:
nico- a écrit:Je n' ai rien contres les tasseaux de bois, je suis meme sur que cela peut etre meilleur que des pointes mais les chances qu' ils arrivent à corriger "une grosse résonance à 50 et 60hz sur la voie de droite et pour la gauche de grosses résonances vers 160hz" me parait faible :)

Enfin en tout cas ca ne coute rien d' essayer.


Le couple enceinte - environnement mécanique de l'enceinte possède une fréquence propre de résonance. L'amplitude de la résonance dépend de la raideur de la structure.
Il faut donc tenter de modifier le couplage et la raideur de cette structure.
Si les deux seuls tasseaux ne suffisent pas, et que tu veux bien pousser encore un peu un test gratuit, mets une planche sous les tasseaux, afin de modifier l'écoulement des vibrations vers le sol (dissipation d'énergie dans la planche).

D'ailleurs, une question me vient à l'esprit : laquelle de ces vibrations est la plus importante (à l'écran du Behringer et à l'oreille, car le même niveau sonore à 160 Hz est subjectivement bien plus élevé qu'à 50-60 Hz).
Et on notera que 160 Hz est une harmonique de 50-60 Hz ...


A 50hz, 60hz et 160hz, les résonances étaient suffisament grandes pour dépasser les capacités d'affichage du behringer (+-16db). On n'a pas pris le temps d'écouter laquelle de ces vibrations est subjectivement la plus importante. Celle à 160hz est effectivement dans une zone plus sensible, mais celle à 50hz et 60hz sont très proches...

Pour revenir sur l'ORIGINE des vibrations, je ne pense pas que la nature du sol soit bien importante. La vibration du sol est la conséquence de l'onde stationnaire sol/plafond. La preuve : avec le behringer, le sol ne vibrait plus alors qu'on avait rien changé au couple enceinte - environnement mécanique. les ondes stationnaires font également vibrer les vitres, les meubles ou les murs, même s'il n'y aucune laison mécanique directe entre eux et les enceintes. Tu auras beau avoir une pièce infiniment rigide, tu n'empecheras pas la naissance d'ondes stationnaires parfaitement audibles.

Cordialement,

:wink:
Michel K
 
Messages: 1705
Inscription: 04 Déc 2002 12:11
  • offline

Message » 10 Jan 2005 17:56

Marc 75 a écrit:
Michel K a écrit:Un son est un signal alternatif, cad que le HP "sort" puis "rentre" puis "sort" puis...


Un la, en régime établi, oui. Mais la musique, c'est principalement fait de transitoires.
L'impact d'une grosse caisse, par exemple, c'est une compression de l'air au départ. Pour restituer l'énergie et le naturel de l'impact, c'est mieux que le HP fasse la même chose, c'est à dire qu'il sorte lors de l'impact. C'est vrai pour les autres fréquences, l'oreille y est sensible. Une démonstration par l'absurde est de ne changer la polarité que d'une seule enceinte : on perturbe étrangement la stéréo.
Une méthode pour vérifier la polarité d'un boomer est d'y brancher une pile de 1,5 V. Quand le plus est sur le plus, le HP sort. Attention cependant, les HP n'aiment pas le courant continu, surtout les tweeters.


Nos messages se croisent :wink:

Du moment que tu as NOTION des fréquences de l'instrument écouté (son grave ou son aigu), ton oreille a forcément déjà subit beaucoup de périodes et donc de "sorties" et "rentrées" de la membrane.
Par exemple, pour l'impact d'une grosse caisse, les premières millisecondes peuvent effectivement être considérées comme transitoire, car en effet on a pas encore notion des fréquences émises : ces premières millisecondes ne peuvent de toute façon, du fait de leur brievetés, être à l'origine d'une onde stationnaire (qui a forcement besoin de temps pour s'établir et s'amplifier suffisament pour être génante).
Ensuite, après les premières millisecondes, à partir du moment où l'on commence à avoir notion des fréquences émises, les ondes statonnaires s'établissent progressivement. Ainsi, avant même que les ondes stationnaires soient établies, l'oreille a donc subit beaucoup de périodes du signal (donc de "rentrées" et "sorties" du HP) ; l'inversion de la phase de ce signal bien établi (qui n'est donc plus transitoire) ne peut donc rien contre la formation des ondes stationnaires.

Malgré tout, je suis d'accord sur le fait qu'il est préfréable de respecter la phase des 2 enceintes, ceci pour le respects des transitoires (mais en aucun cas pour supprimer les ondes stationnaires , le pb qui nous intéresse initialement).

Quant à l'inversion de la phase d'une seule des 2 enceintes, c'est tout simplement la somme acoustique de 2 signaux en opposition de phase qui vient affaiblir principalement les basses fréquences.

:-)
Dernière édition par Michel K le 10 Jan 2005 20:13, édité 1 fois.
Michel K
 
Messages: 1705
Inscription: 04 Déc 2002 12:11
  • offline

Message » 10 Jan 2005 20:07

Michel K a écrit:Après les premières millisecondes, à partir du moment où l'on commence à avoir notion des fréquences émise, peut alors s'établir des ondes statonnaires.


Ah oui, je ne parlais pas du tout de la relation entre inversion de phase et résonance, juste de l'intérêt de respecter la phase.
Ceci dit, si l'impulsion d'une grosse caisse (pour conserver cet exemple) est ultra rapide et ne suarait faire créer une onde stationnaire, cela devient moins vrai avec un signal reproduit qui traîne. Quand il y a un seul impact, ça passe, mais quand le message est chargé d'informations dans le registre critique, le fait que ça traine rapproche les informations discrètes en signal continu, et les résonances apparaissent.
Marc 75
 
Messages: 762
Inscription: 27 Sep 2002 22:58
  • offline

Message » 10 Jan 2005 20:19

Marc 75 a écrit:
Michel K a écrit:Après les premières millisecondes, à partir du moment où l'on commence à avoir notion des fréquences émise, peut alors s'établir des ondes statonnaires.


Ah oui, je ne parlais pas du tout de la relation entre inversion de phase et résonance, juste de l'intérêt de respecter la phase.
Ceci dit, si l'impulsion d'une grosse caisse (pour conserver cet exemple) est ultra rapide et ne suarait faire créer une onde stationnaire, cela devient moins vrai avec un signal reproduit qui traîne. Quand il y a un seul impact, ça passe, mais quand le message est chargé d'informations dans le registre critique, le fait que ça traine rapproche les informations discrètes en signal continu, et les résonances apparaissent.


Oui, oui, tout à fait.
Et du moment que le signal commence à ressembler à un signal continu, la théorie de l'inversion des "sorties" et des "rentrées" ne tient pas la route, non plus. :wink:
Dernière édition par Michel K le 10 Jan 2005 20:23, édité 1 fois.
Michel K
 
Messages: 1705
Inscription: 04 Déc 2002 12:11
  • offline

Message » 10 Jan 2005 20:20

Michel K a écrit:A 50hz, 60hz et 160hz, les résonances étaient suffisament grandes pour dépasser les capacités d'affichage du behringer (+-16db). On n'a pas pris le temps d'écouter laquelle de ces vibrations est subjectivement la plus importante. Celle à 160hz est effectivement dans une zone plus sensible, mais celle à 50hz et 60hz sont très proches...

16 dB, ça commence à s'entendre, effectivement ...
J'ai eu les mêmes à la maison (50-50, 100, 150, 200 et 400), les plus pénibles étant 100 et 200 Hz dans mon cas) ...

Michel K a écrit:Pour revenir sur l'ORIGINE des vibrations, je ne pense pas que la nature du sol soit bien importante. La vibration du sol est la conséquence de l'onde stationnaire sol/plafond. La preuve : avec le behringer, le sol ne vibrait plus alors qu'on avait rien changé au couple enceinte - environnement mécanique. les ondes stationnaires font également vibrer les vitres, les meubles ou les murs, même s'il n'y aucune laison mécanique directe entre eux et les enceintes. Tu auras beau avoir une pièce infiniment rigide, tu n'empecheras pas la naissance d'ondes stationnaires parfaitement audibles.


Oui et non ...
Oui : on ne peut pas faire grand chose contre les ondes stationnaires dans le grave (j'ai testé une batterie de tube traps, ça atténue sans doute de 1 ou 2 dB, ce qui est loin d'être suffisant contre 16 dB, dit autrement, l'effet est inaudible). L'évent mal placé dans une configuration géométrique contrainte n'a pas de solution mécanique, typiquement. La correction électrique (Tact, Behringer) est la seule solution si on veut garder les enceintes inadaptées ...

Non : mais les éléments vibrants caisse-sol-environnement mécanique sont autant de haut-parleurs supplémentaires qui génèreront un bruit élevé à leurs fréquences de résonance. L'effet du Behringer est le même : le signal excitant cette résonance est calmé à la fréquence critique, l'environnement ne vibre plus.

Je trouve que ça vaut le coup d'explorer la résolution du second cas. Des fois que ...
Mais ce n'est bien entendu pas sûr du tout !!

Marc
Marc 75
 
Messages: 762
Inscription: 27 Sep 2002 22:58
  • offline

Message » 10 Jan 2005 20:32

Marc 75 a écrit:
Michel K a écrit:A 50hz, 60hz et 160hz, les résonances étaient suffisament grandes pour dépasser les capacités d'affichage du behringer (+-16db). On n'a pas pris le temps d'écouter laquelle de ces vibrations est subjectivement la plus importante. Celle à 160hz est effectivement dans une zone plus sensible, mais celle à 50hz et 60hz sont très proches...

16 dB, ça commence à s'entendre, effectivement ...
J'ai eu les mêmes à la maison (50-50, 100, 150, 200 et 400), les plus pénibles étant 100 et 200 Hz dans mon cas) ...

Michel K a écrit:Pour revenir sur l'ORIGINE des vibrations, je ne pense pas que la nature du sol soit bien importante. La vibration du sol est la conséquence de l'onde stationnaire sol/plafond. La preuve : avec le behringer, le sol ne vibrait plus alors qu'on avait rien changé au couple enceinte - environnement mécanique. les ondes stationnaires font également vibrer les vitres, les meubles ou les murs, même s'il n'y aucune laison mécanique directe entre eux et les enceintes. Tu auras beau avoir une pièce infiniment rigide, tu n'empecheras pas la naissance d'ondes stationnaires parfaitement audibles.


Oui et non ...
Oui : on ne peut pas faire grand chose contre les ondes stationnaires dans le grave (j'ai testé une batterie de tube traps, ça atténue sans doute de 1 ou 2 dB, ce qui est loin d'être suffisant contre 16 dB, dit autrement, l'effet est inaudible). L'évent mal placé dans une configuration géométrique contrainte n'a pas de solution mécanique, typiquement. La correction électrique (Tact, Behringer) est la seule solution si on veut garder les enceintes inadaptées ...

Non : mais les éléments vibrants caisse-sol-environnement mécanique sont autant de haut-parleurs supplémentaires qui génèreront un bruit élevé à leurs fréquences de résonance. L'effet du Behringer est le même : le signal excitant cette résonance est calmé à la fréquence critique, l'environnement ne vibre plus.

Je trouve que ça vaut le coup d'explorer la résolution du second cas. Des fois que ...
Mais ce n'est bien entendu pas sûr du tout !!

Marc


Les élements vibrants sont biensur à éviter, il n'y a aucun doute la dessus (même avec un correcteur acoustique). Mais malheureusement, les ondes stationnaires s'en moquent. :wink:
Michel K
 
Messages: 1705
Inscription: 04 Déc 2002 12:11
  • offline

Message » 10 Jan 2005 22:08

Idéal ce forum pour apprendre... Merci!
J'aimerai avoir plus de temps!
truong
 
Messages: 137
Inscription: 10 Sep 2004 17:47
Localisation: LYON
  • offline

Message » 11 Jan 2005 0:12

truong a écrit:Idéal ce forum pour apprendre... Merci!
J'aimerai avoir plus de temps!


Il serait utile aussi que d'autres Lyonnais passent chez toi pour te donner des conseils sur le matériel que tu utilises. Pour ma part, je me suis intéressé qu'aux problèmes de résonances ne connaissant ni ta platine ni ton ampli, ni de matériels de gamme équivalente (mise à part les Divas).

As-tu essayé d'éloigner un peu plus les enceintes du mur arrière?

A+
:wink:
Michel K
 
Messages: 1705
Inscription: 04 Déc 2002 12:11
  • offline

Message » 11 Jan 2005 1:17

.Idée bête :roll: ?
Pourquoi ne pas inverser le canapé à la place des enceintes et les enceintes à la place du canapé. La géométrie de la pièce a l'air intéressante pour faire cette manipulation
kyoshok
 
Messages: 501
Inscription: 29 Avr 2003 16:34
  • offline

Message » 11 Jan 2005 10:15

kyoshok a écrit:.Idée bête :roll: ?
Pourquoi ne pas inverser le canapé à la place des enceintes et les enceintes à la place du canapé. La géométrie de la pièce a l'air intéressante pour faire cette manipulation


A essayer effectivement.
Pour les aigus, vaux mieux avoir des vitres derrières les enceintes que derrière l'auditeur (il faudra alors éviter de plaquer le canapé au mur). Et qui sait, peut-être que les résonances dans le grave seront moins audibles. :)
Michel K
 
Messages: 1705
Inscription: 04 Déc 2002 12:11
  • offline

Message » 11 Jan 2005 18:28

J'en connais une qui serait pas trop d'accord...
:wink:
truong
 
Messages: 137
Inscription: 10 Sep 2004 17:47
Localisation: LYON
  • offline

Message » 11 Jan 2005 19:20

J'ai essayé pas mal de chose au niveau emplacement des enceintes, aussi bien en écartement qu'en distance par rapport au mur arrière. il me semble que la disposition que j'ai choisi convient le mieux.
truong
 
Messages: 137
Inscription: 10 Sep 2004 17:47
Localisation: LYON
  • offline

Message » 13 Jan 2005 0:00

Tu devrais contacter Jacques de TMS, il est de très bons conseils et compétent.
Sinon, que penses-tu de ton G08, pas déçu? (il me tente) :wink:
Strat57
 
Messages: 1071
Inscription: 13 Oct 2002 14:07
Localisation: 78
  • offline

Message » 13 Jan 2005 0:09

Marc 75 a écrit:
Michel K a écrit:Après les premières millisecondes, à partir du moment où l'on commence à avoir notion des fréquences émise, peut alors s'établir des ondes statonnaires.


Ah oui, je ne parlais pas du tout de la relation entre inversion de phase et résonance, juste de l'intérêt de respecter la phase.
Ceci dit, si l'impulsion d'une grosse caisse (pour conserver cet exemple) est ultra rapide et ne suarait faire créer une onde stationnaire, cela devient moins vrai avec un signal reproduit qui traîne. Quand il y a un seul impact, ça passe, mais quand le message est chargé d'informations dans le registre critique, le fait que ça traine rapproche les informations discrètes en signal continu, et les résonances apparaissent.


Euh, excusez-moi, mais une implusion (grosse caisse...) excite totalement les ondes stationnaires du local, ce qui engendre un traînage automatique.... d'où l'importance de traiter son local si on veut une bon résultat (et un abscence de traînage :wink: )

jacques
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4726
Inscription: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77


Retourner vers Discussions Générales