Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 15 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

l'AES l'affirme : on entend les différences audio HD

Message » 29 Juin 2016 17:49

C'est donc prouvé : On peut donc percevoir une différence entre le 16/44 et les formats supérieurs

Est-ce enfin la fin de ce débat sans fin sur la perceptibilité des formats Hi Rez ?

le lien vers le rapport très sérieux de l'AES:
http://www.aes.org/tmpFiles/elib/20160629/18296.pdf

J'avoue être passé directement à la conclusion.
En gros : on ne l'explique mais on le constate
Voici quelques extraits que je trouve intéressants :


[...]Overall, there was a small but statistically significant ability to discriminate between standard quality audio (44.1 or 48 kHz, 16 bit) and high resolution audio (beyond standard quality).[...]
Dans l'ensemble, on note une capacité petite mais statistiquement significative à noter une différence entre la qualité audio standard et la haute résolution.

[...]Potential biases in the studies leaned towards Type II errors, suggesting that the ability to discriminate high resolution audio may possibly be stronger than the statistical analysis indicates.[...]
Les biais possibles dans l'étude étaient plutôt des erreurs de Type II, ce qui suggère que la capacité à différencier la haute résolution est possiblement plus importante que ce qui est indiqué par l'analyse statistique

[...]Several important practical aspects of high resolution audio perception could neither be confirmed nor denied.
Most studies focused on the sample rate, so the ability to discriminate high bit depth, e.g., 24 bit versus 16 bit,remains an open question.[...]
Plusieurs aspects pratiques importants de la perception audio de la HR n'ont pu être confirmés ni infirmés.
La plupart des études se sont focalisées sur la fréquence, donc la capacité à différencier la profondeur de bit reste une question ouverte.


[...]Furthermore, though the causes are still unknown, this perceived effect can be confirmed with a variety of statistical approaches and it can be greatly improved through training[...]
De plus, bien que les causes sont encore inconnues, cet effet perçu peut être confirmé avec une variété d'approches statistiques et il peut être significativement amélioré avec de l'entrainement

[...]Some of these questions are particularly intriguing, such as differences in perception over headphones versus loudspeakers, the effect of spatial audio rendering, the effect of quantization, the effect of duration (e.g., the trade-off between short-term auditory memory and the persistent effect of exposure to high frequency content), and the identification of critical stimuli where differences between high and standard resolution are most easily perceived.[...]
Certaines questions sont particulièrement intrigantes, comme la différence de perception entre les écouteurs et les enceintes, l'effet du audio rendering spatial, l'effet de quantification, l'effet de la durée (mémoire auditive courte vs mémoire persistante) et l'identification des stimuli principaux où la différence standard/HR est perçue le plus facilement.
Do you think it's air you're breathing?
Fyper
 
Messages: 3065
Inscription: 13 Juil 2005 18:05
  • offline

Annonce

Message par Google » 29 Juin 2016 17:49

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 29 Juin 2016 20:20

Merci pour le lien.

Il est rare de pouvoir accéder gratuitement à une publication de l'AES.

Une précision tout de même : l'AES (Audio Engineering Society) n'affirme rien. C'est l'auteur d'une méta-analyse de différentes expérimentations qui tirent des conclusions dans un article publié dans le journal de l'AES.

Il faut maintenant digéré tout ça !

Cependant, j’extrairais immédiatement une autre affirmation, qu'il me paraît d'emblée important de relever pour qu'on puisse mesurer de quel degré de différence entre haute définition et définition standard on parle : "Evaluation of high resolution audio discrimination involves testing the limits of perception, and it is clear from the presented meta-analysis that it is difficult to detect." (4.2, page 374).

Je traduis : "L'évaluation de la capacité de discriminer l'audio en haute résolution implique de tester les limites de la perception et il ressort clairement de la présente méta-analyse qu'elle [la haute résolution ?] est difficile à détecter".

Les différences éventuelles sont donc a priori subtiles, d'où l'importance, soulignée dans l'étude, de l'entraînement des auditeurs.
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 9950
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 29 Juin 2016 23:07

Il fallait que je trouve un titre court et accrocheur...
Do you think it's air you're breathing?
Fyper
 
Messages: 3065
Inscription: 13 Juil 2005 18:05
  • offline

Message » 30 Juin 2016 8:35

Un meilleur lien: http://www.aes.org/e-lib/browse.cfm?elib=18296
Plus qu'a digérer en effet ;)
SO-Audio: une façon neuve de concevoir notre passion commune

C'est dur d'être aimé par des cons...
Denis31
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 4480
Inscription: 16 Sep 2005 9:50
Localisation: Toulouse

Message » 30 Juin 2016 12:10

Merci Denis31.

Il y a dans cette bibliothèque de publications gratuites un article qui exprime un point de vue intéressant sur ce qu'est ou devrait être la haute définition et sur la nécessité de définir cette notion avant tout : http://www.aes.org/e-lib/browse.cfm?elib=18046

Ce document, après avoir fait un rappel bienvenu de ce qu'est la haute définition pour une image (cela permet de mieux comprendre ce qu'elle pourrait être pour l'audio), insiste plus sur l'importance de la bande passante totale de la chaîne d'enregistrement et de reproduction plus que sur la profondeur de bit. En effet, la résolution finale de la chaîne de reproduction est le produit d'une cascade de filtre (passe-bas) qui a une réponse en fréquence totale et une réponse impulsionnelle totale. Ces réponses peuvent être suffisantes ou insuffisantes (l'article prend pour exemple la reponse totale de huit filtres passe-bas à 100 kHz). L'auteur suggère que la réponse totale doit avoir une bande passante de 44 kHz au moins pour préserver une résolution temporelle de 8 µs. Il y a aussi un graphique intéressant qui compare les limites de la perception audiditive humaine en fréquences et en niveau, celles de dispositifs de captation sonore et les capacités de certains formats numériques. Le contenu de cet article fait échos dans mon esprit à certains écrits de M. Carel Dijkmans, ancien ingénieur chez Philips, sur Linkedin à propos du développement du DSD chez Philips et Sony, propos que j'ai rapportés ici : post178301519.html#p178301519
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 9950
Inscription: 31 Mar 2002 2:00



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message