Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 26 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

L'âge d'or de la hifi: ça commence aujourd'hui!

Message » 07 Aoû 2006 9:30

fargo a écrit:
L
Par contre une chose me chagrine, car la Hifi ne sert a rien s'il n'y a pas la MUSIQUE !! Et là c'est le drame!!!!!!!!! les ados (pas les miens, bien sur, élevés au vinyl :mdr: ) ne parlent plus Album mais "morceau de musique" et n'ont même plus de support avé le livret ou la pochette, mais des disques durs gavés au "aime-pet 3" avec de la zique au kilomètre, sans queue ni tête !!

bah riende nouveau sous le soleil... avant il y avait les 45 tours puis les cd single qui remplissaient le meme usage ... le support a changé c'est tout
Dernière édition par j_yves le 07 Aoû 2006 10:58, édité 1 fois.
j_yves
 
Messages: 4206
Inscription: 18 Oct 2002 14:21
  • offline

Annonce

Message par Google » 07 Aoû 2006 9:30

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 07 Aoû 2006 10:56

Lors d’interminables heures d’études je me rappelle avoir traîné chez les artisans du son (de 1981 a 1983).
Déjà je reluquais les platines TD Denon….haut de gamme et certaines platines K7 Nakamichi….mes aînés investissaient dans des électroniques haut de gamme alors que les enceintes étaient montées en Kit (Audax ou Siare )..
A ma connaissance personnes n’investissaient dans des cables HP ou autres
angel68
 
Messages: 1261
Inscription: 12 Jan 2006 18:30
  • offline

Message » 07 Aoû 2006 11:25

dub a écrit:
PAT 94 a écrit:Bonjour Dub.

Apparemment nous appartenons à la même tranche d'âge...

Ton analyse est interressante, j'adhère à la majeure partie, mais je constate que si le "ticket" d'entrée du monde HiFi à diminué, je remarque un fossé de plus en plus énorme entre entrée de gamme et HDG, avec me semble t-il une disparition progressive du milieu de gamme, ce qui somme toute reflète la tendance de notre société : la lente disparition de la classe moyenne, mais là je suis hors sujet :wink:

P.S. Pour illuster ce que j'avance precedemment je prendrai comme exemple la gamme JBL, marque mythique s'il en est, en 75 le ratio entre l'entrée et le HDG était de 1 pour 8, il est maintenant de 1 pour 30. A :roll: méditer


Oui — c'est vrai. Mais l'entrée de gamme de maintenant est aussi de très grande qualité: d'où la difficiulté peut-être à faire du milieu?

Cdlt :wink:



D'autant que l'entrée de gamme en 1975, c'était l'électrophone stéréo... Aujourd'hui, au milieu, il y a, à mon sens, beaucoup, beaucoup de choses à entendre pour des prix autrement plus réduits qu'autrefois.

Je crois, en effet, que l'âge d'or du son, c'est aujourd'hui. Dans l'absolu et aussi en terme de rapport qualité/prix.


Alain :wink:

PS. La parabole du poulet d'AV Votre m'intrigue car je n'oublie pas que dans La Recherche du temps perdu, Marcel Proust fait dire à l'un de ses personnages que ''le poulet de la campagne est bien meilleur que celui qu'on mange à Paris''
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 07 Aoû 2006 13:55

Je trouve ce post particulièrement intéressant !!

L'âge d'or.. mais qu'est-ce que l'âge en d'or en général on dit ça d'une période révolue, car un pic d'une quelconque nature à eu lieu...

C'est vrai que beaucoup de domaines ont été abordé:

- La démocratisation de la HiFi ou du moins ce que l'on considère comme HiFi... On trouve maintenant chez tout un chacun une petite chaîne HiFi.. avec ce terme tellement galvaudé qu'il ne signifie plus rien! On remarque la différence en allant dans un "vrai" magasin, juste tester et comparer, c'est incroyable la différence qu'il peut y avoir (parfois, faut pas généraliser), entre deux équipements quasiment du même prêt, mais l'un est un fabricant dit "grand public" et l'autre est simplement un artisan qui fabrique du plaisir et tout ça pour le même prix. J'avoue que ça m'as bien marqué. (depuis je suis tombé dans la HiFi.. aie aie aie). Je crois que ce coté grand public apporte de bonne comme de mauvaise chose. Je penses que certains disent peut être aussi "c'était mieux avant", car avant, posséder un système hifi, c'était faire partie d'un cercle d'inité, une petite élite. Je penses que cela joue aussi beaucoup!

- Concernant les supports de médias eux-mêmes, c'est vrai que cette course contre le piratage, je trouve ça totalement ridicule. Attardons-nous un peu sur le pourquoi du comment: Vous avez remarqué comme les prix des cd's n'ont pas chuté depuis leur introduction dans les année 80? Ils coûte toujours le même prix.. et Pourtant, les prix de fabrication ont bien du chuté de 10x.. ça j'avoue que c'est quelque chose qui me choque. Pendant longtemps j'ai téléchargé beaucoup de choses, pourquoi? Et bien simplement parce que je ne pouvais pas me les payer ou parce que je ne pouvais pas les trouver ou les écouter en magasin. Aujourd'hui, je ne suis plus étudiant et j'avoue que je prends énormément de plaisir à acheter mes cds, ne serait-ce que pour la qualité, mais également parce que je peux me le permettre. Je penses que les gens qui font du piratage, ne le font seulement parce qu'ils ne peuvent pas les cd's !!

- Comme l'as dit quelqu'un dans ce topic, c'est le temps du "je veux tout, tout de suite", je penses que ça c'est le plus grand fléau justement de notre temps. Autant d'un point de vue général que d'un point de vue plus précis dans notre topic de la HiFi. J'avoue que mon plaisir en achetant, du matériel c'est de le tester (j'ai la chance de pouvoir profiter d'un magasin qui m'as déjà prêté du matériel), le choisir, le contempler, réfléchir, attendre d'avoir l'argent, etc.. etc.. C'est exactement la même chose d'un point de vue écoute, de moins en moins de personnes prennent le temps de simplement se poser et de profiter de l'instant présent et de la musique, la vivre en somme. J'avoue que depuis que je pas trop mal équipé, je suis vraiment heureux de pouvoir jouir de la musique :-)

voilà je crois que c'est tout pour l'instant ;-)
X-Dan
 
Messages: 246
Inscription: 11 Aoû 2005 14:18
Localisation: Bulle, suisse

Message » 08 Aoû 2006 10:13

haskil a écrit: je n'oublie pas que dans La Recherche du temps perdu, Marcel Proust fait dire à l'un de ses personnages que ''le poulet de la campagne est bien meilleur que celui qu'on mange à Paris''


Oui! Et la bonne du narrateur, elle, recommande de n'acheter que du jambon de "Nev' York" (pour New York: ville qu'elle assimile à celle d'York) — il y a là, je trouve aussi, une sorte de tendance très répandue et plus ancienne qu'on ne voudrait le croire à "revenir aux choses simples de la vie" et/ou à s'efforcer de "savoir vivre"… :wink:


X-Dan a écrit:L'âge d'or.. mais qu'est-ce que l'âge en d'or en général on dit ça d'une période révolue, car un pic d'une quelconque nature à eu lieu...


Oui: c'est un paradoxe volontaire.
L'âge d'or est nécessairement un mythe que l'on invente lorsque le présent paraît insatisfaisant (alors on se référe à un passé révolu).
Pour ma part, je pense que le fait de situer le "bon moment" dans le passé est une projection que l'on opère par frustration ou par ressentiment. D'où l'idée de finalement mettre le temps présent en avant.

Je penses que certains disent peut être aussi "c'était mieux avant", car avant, posséder un système hifi, c'était faire partie d'un cercle d'inité, une petite élite. Je penses que cela joue aussi beaucoup!


:lol:
Il est assez vrai que les ego sont largement aussi proéminents que les systèmes d'écoutes — et réciproquement… :mdr:

Pour ce qui est du prix des disques, j'avoue n'avoir que des impressions peu fondées. Je crois me souvenir que les CD coûtaient dans les 100/120 francs pièce dans les années 80 (j'ai même dû payer plus cher certaines importations japonaises du genre Pink Floyd) — et je crois me rappeler d'avoir payé mes 33t dans les 60/90 francs à la même époque…
Dans la mesure où le prix du CD se situe dans les 15/20€ (100/130F) et où je paie mes 33t en très bon état en moyenne 15€: je dirais que ça a à peine augmenté dans l'absolu — mais que l'inflation et le pouvoir d'ahcata changeant, ça doit être beaucoup moins cher. D'autre part, les collections économiqes (Naxos, Brilliant, par ex.) sont telles que l'on peut aussi considérer qu'il y a des baisses spectaculaires.

J'ai donc plutôt l'impression que le disque est resté un produit de luxe, d'une part, en devenant de plus en plus un produit de très grande consommation. Et du coup, je m'inquiète plus de la disparition des disquaires "qui s'y connaissent vraiment" que du prix des disques. J'ai l'impression que, si je veux du disque pas cher c'est très facile, mais que dès que l'on cherche quelque chose d'un peu pointu, ça l'est moins: il faut réellement s'y connaître et en passer par internet. La seule chose que je regrette peut-être au moins partiellement, en somme, c'est le disquaire qui me dissuadait d'acheter tel disque ou telle version au profit de telle autre.

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28996
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 08 Aoû 2006 10:59

A mitant des années 1980, le prix du CD était de 160 F. En fait entre 158 F et 164 F.

En septembre 1986 (ou 1985, d'un coup j'ai un doute), le premier CD économique a été mis sur le marché français, c'était un Harmonia Mundi, il était à 90F. C'était la première fois que le CD descendait sous la barre des 100F.

Ceux qui ont conservé de vieux exemplaires des revues musicales de l'époque ou des CD achetés à la FNAC et dont l'étiquette n'a pas été décollée à l'arrière, pourront vérifier par eux mêmes.


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 08 Aoû 2006 11:19

tout ca pour un cd qui coute moins d un euro a la fabrication
a c est vrai il y a les droits d auteurs et les taxes
Dadou21
 
Messages: 263
Inscription: 01 Jan 2005 14:02
Localisation: somewhere over the rainbow
  • offline

Message » 08 Aoû 2006 12:01

Belfort début des '70 (autant dire le bout du bout du monde :lol: ): seule possibilité d'acheter des disques, un Relai F...C dans lequel il était (déjà...) possible d'écouter le vinyl de son choix à l'aide de casques posés sur une sorte de comptoir derrière lequel les platoches tournaient.
De mémoire, l'accueil y était particulièrement chaleureux (pleins de chevelus... 8) ).
Ainsi, j'y ait découvert toute la panoplie de PF 8) , des Stones, LZ...etc
Pour pouvoir se les offrir il fallait débourser une véritable fortune pour un ado : 20 F environ...
Quand à la hifi, c'était le néant absolu.
(Un membre de ma famille possédait une platoche/tuner Dual... et dont je n'osais demander l'autorisation d'écouter... disons Ummagumma :mdr:)
Restait l'alternative de certains copains dont les grands frères (ou plutôt les parents) possèdaient les engins tant convoités pour entendre son vinyl préféré.
J'ignore encore de quel endroit pouvaient bien provenir leurs enceintes Scott et autres Dual... :oops:
alain70
 
Messages: 6591
Inscription: 16 Juil 2004 10:23
Localisation: Mouvance Goldmund Dissidente
  • offline

Message » 08 Aoû 2006 13:17

dub a écrit:On entend souvent dire que l'âge d'or de la hifi s'est refermé quelque part dans les années 1980 [...]


Excellent Dub, vraiment excellent, je me régale avec ce genre d'écrit. Bravo et merci!

Cela m'a fait repenser (avec nostalgie) à mon premier lecteur de CD qui fut un Marantz CD-73 acheté en décembre 1982 (je m'en souviens comme si c'était hier!). Il avait coûté à l'époque 6'000FF c'est à dire aussi cher que l'ampli-tuner-cassette acheté avec! Faut noter aussi que ces derniers éléments faisaient partis de la gamme basse d'alors, le budget pour le CD ayant obligé à faire des économies ailleurs :D

J'habitais dans une petite ville de province, et un seul magazin proposait un seul lecteur de CD à la vente (ce Marantz donc), et aucun disquaire de la ville n'avait de CD! Heureusement, le revendeur de ce lecteur avait eu la bonne idée de se faire fournir une quinzaine de CD, et j'avais acheté un David Bowie à 160FF et le disque de Michael Jackson - Thriller, absolument incontournable, bien sûr!

Et puis je me souviens qu'en 1983, quand j'allais chez le disquaire pour choisir un disque, il y en avait 3 qui se battaient en duel dans un coin du magazin. Et quand je demandais à pouvoir les écouter, on me répondait d'aller chercher le même en vinyle pour l'écoute parce que "je ne voudrais pas que le disque s'use" :mdr:
Dernière édition par NotTwinTurboYet le 08 Aoû 2006 13:29, édité 1 fois.
NotTwinTurboYet
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1916
Inscription: 26 Mai 2004 13:57
Localisation: Switzerland

Message » 08 Aoû 2006 13:25

haskil a écrit:A mitant des années 1980, le prix du CD était de 160 F. En fait entre 158 F et 164 F.

En septembre 1986 (ou 1985, d'un coup j'ai un doute), le premier CD économique a été mis sur le marché français, c'était un Harmonia Mundi, il était à 90F. C'était la première fois que le CD descendait sous la barre des 100F.


Ta mémoire est bien meilleure que la mienne! Du coup, j'ai l'impression que, puisque la même quantité de francs (déguisés en euros! :lol:) est exigée pour un CD "normal", le prix a donc en réalité baissé!


alain70 a écrit:Pour pouvoir se les offrir il fallait débourser une véritable fortune pour un ado : 20 F environ...


20/30 francs à cette époque à laquelle un salaire de classe moyenne était de ~900 francs, ça fait à peu près quelque chose comme une quarantaine d'euros pour nos jours…
Et c'est vrai qu'un disque ou deux faisaient des cadeaux d'anniversaires ou de Noël très recherchés!

(Un membre de ma famille possédait une platoche/tuner Dual... et dont je n'osais demander l'autorisation d'écouter... disons Ummagumma :mdr:)


N.B. Faut-il être charogne pour refuser de faire écouter Ummagumma à quelqu'un! :mdr:

Le couple discothèque pour emprunter les 33t et lecteur/enregistreur à K7 értait pas mal employé.

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28996
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 08 Aoû 2006 13:33

dub a écrit:
haskil a écrit:A mitant des années 1980, le prix du CD était de 160 F. En fait entre 158 F et 164 F.

En septembre 1986 (ou 1985, d'un coup j'ai un doute), le premier CD économique a été mis sur le marché français, c'était un Harmonia Mundi, il était à 90F. C'était la première fois que le CD descendait sous la barre des 100F.


Ta mémoire est bien meilleure que la mienne! Du coup, j'ai l'impression que, puisque la même quantité de francs (déguisés en euros! :lol:) est exigée pour un CD "normal", le prix a donc en réalité baissé!


Je confirme pour les prix qui étaient ceux-là dès 1982 :wink:
Je suppose tout de même que le coût de fabrication du support n'avait pas grand chose à voir avec celui d'aujourd'hui...

A+
NotTwinTurboYet
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1916
Inscription: 26 Mai 2004 13:57
Localisation: Switzerland

Message » 08 Aoû 2006 13:41

Sujet très intéressant s'il s'en faut. J'ajouterai un chapitre sur le coût des technologies.

Si les technologies numériques ont des coûts de recherche et développement élevés, les composants en revanche ont un prix de revient faible comparé aux "mécaniques" des anciens systèmes. Il suffit de comparer la chute de prix des lecteurs DVD par rapport à celle des magnétoscopes...

Finalement, cette abondance de choix a du bon car elle démocratise l'univers de la musique (et de la vidéo) et en donne l'accès au plus grand nombre, le revers de la médaille étant maintenant de choisir, et pour des générations actuelles qui veulent tout tout de suite, c'est contraignant :lol: :lol: :lol:

Je vais vous citer une petite anecdote personnelle.
Ma grand-Mère va sur ses 100 ans...mais elle a toujours bon pied bon oeil et toute sa tête.

Quand il y a deux ans, je lui ai fait voir sur l'écran de mon APN la photo que je venais de prendre, elle a été interloquée, et à mis un peu de temps à comprendre que l'image qu'elle voyait correpondait à la situation juste avant (et pas le mois précédent).

Quand elle eut réalisé et compris, elle me dit : vous les jeunes, il vous faut tout tout de suite...
Icelade
 
Messages: 3374
Inscription: 12 Avr 2005 14:28
Localisation: Le MANS (72)

Message » 08 Aoû 2006 14:12

NotTwinTurboYet a écrit:
dub a écrit:On entend souvent dire que l'âge d'or de la hifi s'est refermé quelque part dans les années 1980 [...]


Excellent Dub, vraiment excellent, je me régale avec ce genre d'écrit. Bravo et merci!

Cela m'a fait repenser (avec nostalgie) à mon premier lecteur de CD qui fut un Marantz CD-73 acheté en décembre 1982 (je m'en souviens comme si c'était hier!). Il avait coûté à l'époque 6'000FF c'est à dire aussi cher que l'ampli-tuner-cassette acheté avec! Faut noter aussi que ces derniers éléments faisaient partis de la gamme basse d'alors, le budget pour le CD ayant obligé à faire des économies ailleurs :D

J'habitais dans une petite ville de province, et un seul magazin proposait un seul lecteur de CD à la vente (ce Marantz donc), et aucun disquaire de la ville n'avait de CD! Heureusement, le revendeur de ce lecteur avait eu la bonne idée de se faire fournir une quinzaine de CD, et j'avais acheté un David Bowie à 160FF et le disque de Michael Jackson - Thriller, absolument incontournable, bien sûr!

Et puis je me souviens qu'en 1983, quand j'allais chez le disquaire pour choisir un disque, il y en avait 3 qui se battaient en duel dans un coin du magazin. Et quand je demandais à pouvoir les écouter, on me répondait d'aller chercher le même en vinyle pour l'écoute parce que "je ne voudrais pas que le disque s'use" :mdr:


Salut,

Tout à fait de ton avis sur le sujet et ton post fait ressurgir des souvenirs que j'avais bien remisé.

Premier vinyl, Beatles, Yellow Submarine, fin des années 60, premiers cds, je m'en souviens encore, un Prokofiev que je n'ai jamais vraiment écouté et Paco De Lucia que j'écoute encore avec beaucoup de plaisir. Il y en avait un ou deux autres autres.

Prix des vinyls en 80, une dizaine d'Euro et les cds, une bonne trentaine d'Euro, la folie.

Au risque d'aller à contre sens, je crois que nous n'y sommes pas encore à l'age d'or.

Selon moi la démocratisation de la Hifi, son accessibilité, l'émergence du cinéma maison, la possibilité d'écouter de la musique partout me propose que nous n'avons pas encore atteint ce plateau d'autant que la grosse révolution s'en vient (quand tel est la question).

Autre signe, la connaissance partielle de tous les paramètres nécessaire à la mise en oeuvre correcte d'une chaine Hifi. M'semble que pour parler d'age d'or, il faut tout connaitre du sujet. Je ne crois pas que ce soit le cas des audiophiles en général et je m'inclus dans le lot. Là je parle de positionnement, d'acoustique, de connaissances des effets néfastes des vibrations sur les appareils etc.... Un sujet complexe et vaste j'en conviens.

La crainte formulée dans ce post de voir disparaitre les disquaires me porte à croire que la tendance sera la musique en ligne. Nos cds seront remplacés par un gros disque dur et nous téléchargerons de la musique. Ce qui m'inquiète la dedans, c'est qu'on va nous envoyer quoi comme produit? Est-ce que les performances, si tant est que ce soit le bon scénario, seront à la hauteur des attentes de l'audiophile?

Mon point de vue

Amicalement

Richard
Dickduff
 
Messages: 82
Inscription: 22 Jan 2006 0:48
  • offline

Message » 09 Aoû 2006 13:00

NotTwinTurboYet a écrit:
dub a écrit:
haskil a écrit:A mitant des années 1980, le prix du CD était de 160 F. En fait entre 158 F et 164 F.

En septembre 1986 (ou 1985, d'un coup j'ai un doute), le premier CD économique a été mis sur le marché français, c'était un Harmonia Mundi, il était à 90F. C'était la première fois que le CD descendait sous la barre des 100F.


Ta mémoire est bien meilleure que la mienne! Du coup, j'ai l'impression que, puisque la même quantité de francs (déguisés en euros! :lol:) est exigée pour un CD "normal", le prix a donc en réalité baissé!


Je confirme pour les prix qui étaient ceux-là dès 1982 :wink:
Je suppose tout de même que le coût de fabrication du support n'avait pas grand chose à voir avec celui d'aujourd'hui...

A+



Ma mémoire n'est pas pour grand chose dans l'histoire : j'ai simplement consulté les revues musicales de l'époque et retourné quelques vieux CD achetés à la Fnac : le prix, le mois et l'année figuraient sur la petite étiquette collée derrière (et pour ceux là, sauf pour les imports spéciaux du Japon, j'ai ajouté 10 F au prix imprimé : car la FNAC vendait moins cher que le tarif officiel).


Le prix des CD a donc, oui, globalement baissé... par le fait que de nombreuses séries économiques ont été créées dont les CD sont vendus vers les 10 euros, parfois moins encore.

Le prix des disques les plus chers s'étant maintenu en fait (il a un poil baissé).


ce que confirment les chiffres du SNEP année, après année : le prix moyen du CD vendu baisse, baisse.

Le prix de la fabrication de l'objet lui-même a baissé, mais il est de toute façon la partie la plus petite dans le prix final du CD. Et c'était déjà le cas en 1985. On achète et on paie essentiellement un contenu, pas un contenant.


Sinon, plus j'y pense, plus la hifi est bonne pour moins cher de nos jours... si l'on omet les THDG qui font payer très très cher une amélioration infime de la qualité par rapport au simple HDG.


Un ampli de deux fois 50 watts à 2500 F en 1974 (2,5 fois le Smic de l'époque quand même !) est moins bon qu'un ampli au prix du Smic de nos jours.

Les enceintes du milieu de gamme ont fait des progrès colossaux par rapport à des enceintes à 5000F la paire de 1974...

Un lecteur CD à 1500 euros délivre un son quasi irréprochable... celui à 15 000 euros sera meilleur, mais la différence sera beaucoup moins grande qu'entre une paire d'enceinte à 500 euros et une paire d'enceintes à 1500 euros dans la même marque.


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 10 Aoû 2006 3:56

la progression de la qualité des appareils hifi : en fait sait l'arrivée de compact disque qui
a donné un nouveau souffle , se qui a permis une meilleur ecoute sur les appareils bas
a moyen de gamme ,
par contre pour de se qui est des amplis , il ni a pas eu de progression flagrantes depuis les années80 a 85 , je pense que le sommet a eté atteind dans ses années la ,ou un bon ampli
moyen de gamme rivalise sans conteste avec du haut de gamme d'aujourdhui ! bien sur je
parle pas du numérique ou la il y a vraiment du bon a venir ! sais un tournant , sais la
seul technologie qui peu rivaliser avec (l'amplification en classe a a faible taux contre reaction)

par contre la fiabilité a baissé ,beaucoup de composant qui etait ultra performant (tres linéaires
on disparut du marché question de coup de revient) il on laissé la place a des vulgaires composant electronique (comme les ampli op) l'eternel ne 5532 entre autre encore utilisé
et monté dans les lecteur cd ! au son déplorable - mon coup de geule desolé !
question de coup de revien etc.. bref
en attendant de nouveau support audio numérique , que le 44,100khz a 16bits qui est
vraiment exploitable que jusqua 15khz, en eregistrement direct en numérique sa reste
tres bon pas trop de perte de qualité

mais par contre les rééditions ou copie sur la bande magnétique original sa passe derriere
le support vinyl desolé lui il peut atteindre les 30khz ! gain de pret de 10 % de dynamique
en plus sur les attaques ,
mais bon il reste plus beaucoup de disques en bon etats .mais qu'elle plaisir quand a son ecoute,
vive le progres...a suivre
catsiano
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 3013
Inscription: 21 Juil 2006 20:25
  • offline


Retourner vers Discussions Générales