Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 20 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

L'âge d'or de la hifi: ça commence aujourd'hui!

Message » 05 Aoû 2006 11:51

On entend souvent dire que l'âge d'or de la hifi s'est refermé quelque part dans les années 1980 — et souvent aussi, que «c'était mieux avant». A tout prendre, en dehors du fait que, comme tout le monde, j'ai évidemment une certaine nostalgie pour une période passée, celle de mon enfance et de ma jeunesse (la mienne se situe quelque part vers 1975/1985) — ou tout au moins la tentation de cette nostalgie, j'ai plus que des doutes à ce sujet.

Je ne parle pas des "progrès technologiques" qui feraient que les systèmes de cette époque seraient révolus — mais bien de l'accès à la reproduction de musique à domicile. Et j'ai au contraire l'impression que l'âge d'or de la hifi pourrait bien être en cours, sous nos yeux, sans que nous nous en apercevions. Quelques arguments pour soutenir cela:

- des arguments techniques: les techniques numériques (échantillonnage, haute résolution etc) ont fait d'énormes progrès dans les dix dernières années et, couplées avec l'ordinateur domestiques — qui n'existait pas il y a 25 ans: on l'attendait (j'ai eu mon premier ordinateur en 87 — et mon premier modem en même temps), mais entre 75 et 85, peu de gens y avaient accès — on accède à des niveaux de qualités qui auraient comblé de bonheur les amateurs de haute fidélité d'il y a trente ans (je veux dire que nous faisons la fine bouche et que nous chipotons sur ce qui aurait fait baver d'envie les possesseurs des plus gros systèmes d'alors. On peut y ajouter: les progrès de l'image — vers 1985, certains (dont moi) commençaient à relier leur VHS à leur système (mais ça n'était pas de la hifi, sauf à y mettre un argent considérable: le moindre VHS et a fortiori le moindre lecteur dvd fait infiniment mieux!) — en particulier l'interaction hifi/cinéma/informatique me paraît une révolution pour le mieux

- des arguments de conservation: et ce sans interdire de continuer à utiliser les techniques anciennes — on trouve toujours et en nombre considérable, à la fois des TD et des 33t (neuf ou d'occasion), on trouve toujours des magnéto à bande, des magnéto à K7, des amplis à tubes etc etc — et par exemple pour les TD d'entrée ou pour les amplis à tubes, je suis loin d'être certain que le choix soit moins ample qu'il y a 25/30 ans!

- des arguments économiques — ce d'autant que pour une qualité identique, les prix sont plus accessibles! Un tourne disque correct avec cellule et pré se trouve aujourd'hui pour ~300€ soient 2000F — je pense que pour obtenir quelque chose d'à peu près identique, à cette époque, le prix était comparativement plus élevé — il existe des mini chaîne (PianoCraft chez Yamaha etc) ou de petits systèmes qui donnent accès à une très haute qualité (le bruit de fond a reculé!) pour des prix qui n'étaient pas envisageables alors

- des arguments cumulatifs: ce d'autant que les anciennes techniques (HP, filtres, tubes, matériaux pour TD) sont toujours disponibles — en même temps que les nouvelles - ce qui explique que l'on puisse produire des maillons pour pas cher, d'ailleurs

- des arguments d'accessibilité: je ne parle même pas d'internet mais d'abord de l'essor sans précédent de la VPC (qui rend totalement accessible le catalogue d'enregistrements — en particulier dans la forme "occasion": alors ça, ça n'existait absolument pas! Ceux qui n'habitaient pas une grande ville, Paris en particulier, ne pouvaient tout simplement pas avoir une discothèque aussi importante (ils mutualisaient leurs disques et empruntaient en discothèque — et ils se faisaient des K7 sans risquer 3 ans de prisons et des millions d'euros!!). — Et même des magasins en tant que tel. Car, même encore en 1980 — on ne pouvait guère essayer des systèmes en magasin. Les revues étaient la principale source d'info (et sans internet, le bouche à oreille était infiniment limité); on écoutait une ou deux paires d'enceintes en magasin et fort rarement sur son propre système! Seuls, à nouveau, ceux qui habitaient Paris ou une grande ville, pouvaient peut-être se livrer à cet exercice — et je ne parle même pas de commander à l'étranger (j'ai effectué cet exercice consistant à acheter des livres en Angleterre ou aux Etats-Unis dans les années 80: c'était une catastrophe (mieux valait prendre le train pour aller acheter ça à Paris en payant le double du prix nominal!). De nos jours, même en Province, on trouve de la hifi (le très haut de gamme n'est pas forcément facilement accessible, mais en se déplaçant c'est possible: or les déplacements sont plus faciles qu'il y a 25 ans). Et je ne parle pas de l'énorme marché de l'occasion de particulier à particulier — ceci à l'échelle européenne ou plus: ça n'existait pas non plus il y a 25 ans.


Alors, il est bien possible qu'il y ait une crise de la reproduction musicale à domicile. Au sens, où les magasins de disques sont dans un état catastrophique: c'est évident (on n'en dirait pas autant des bénéfices de l'industrie du disque qui ont augmenté à mesure que les disquaires mourraient!). Au sens où les magasins de hifi sont en déclin: c'est possible (plus que le petit commerce en général? je ne sais pas), mais la question se pose de savoir si, dans l'absolu, il y a moins de vente de hifi que jadis — ou si le marché est seulement beaucoup plus concurrentiel.

En tout cas, au moins de vue du consommateur de musique, je garde le sentiment que l'âge d'or pour qui écoute de la musique chez lui, ça commence aujourd'hui.

Cdlt :wink:
Dernière édition par dub le 05 Aoû 2006 17:26, édité 1 fois.
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28976
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Annonce

Message par Google » 05 Aoû 2006 11:51

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 05 Aoû 2006 13:28

Bonjour Dub.

Apparemment nous appartenons à la même tranche d'âge...

Ton analyse est interressante, j'adhère à la majeure partie, mais je constate que si le "ticket" d'entrée du monde HiFi à diminué, je remarque un fossé de plus en plus énorme entre entrée de gamme et HDG, avec me semble t-il une disparition progressive du milieu de gamme, ce qui somme toute reflète la tendance de notre société : la lente disparition de la classe moyenne, mais là je suis hors sujet :wink:

P.S. Pour illuster ce que j'avance precedemment je prendrai comme exemple la gamme JBL, marque mythique s'il en est, en 75 le ratio entre l'entrée et le HDG était de 1 pour 8, il est maintenant de 1 pour 30. A :roll: méditer
PAT 94
 
Messages: 12212
Inscription: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • offline

Message » 05 Aoû 2006 13:49

PAT 94 a écrit:Bonjour Dub.

Apparemment nous appartenons à la même tranche d'âge...

Ton analyse est interressante, j'adhère à la majeure partie, mais je constate que si le "ticket" d'entrée du monde HiFi à diminué, je remarque un fossé de plus en plus énorme entre entrée de gamme et HDG, avec me semble t-il une disparition progressive du milieu de gamme, ce qui somme toute reflète la tendance de notre société : la lente disparition de la classe moyenne, mais là je suis hors sujet :wink:

P.S. Pour illuster ce que j'avance precedemment je prendrai comme exemple la gamme JBL, marque mythique s'il en est, en 75 le ratio entre l'entrée et le HDG était de 1 pour 8, il est maintenant de 1 pour 30. A :roll: méditer


Oui — c'est vrai. Mais l'entrée de gamme de maintenant est aussi de très grande qualité: d'où la difficiulté peut-être à faire du milieu?

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28976
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 05 Aoû 2006 17:14

le débat lané est très interressant Dub
a mon avis je ne suis pas certain qee celà soit l'age d'or, je vais reprendre la parabole du poulet
actuellement vous trouvez cette volaille à des prix correts avec un bon rapport qualité/hygiène/prix et qui devient un nouveau standard, un nouveau référenciel mais notre poulet n'a rien à voir avec un vrai poulet fermier au niveau de la saveur de la fermeté.

notre marché suit la même parabole, il y beaucoup de produits qui offrent des bonnes prestations bien mis en oeuvre donnent des résultats sympas mais qui ne ne vous font pas bander.

Ce qui n'était pas le cas il y a 25 ans, même pour des "petits systèmes", je me souviens d'écoutes sublimes avec un lecteur marantz+ampli naim2+des jmr menuet pour 12000 F qui vous arrachez les larmes des yeux.

alors peut être que notre société actuelle nous blasent de tout et que nous sommes moins réceptifs mais je n'ai pas l'impression que nous rentrons dans un age d'or, qu'elle nous permet d'avoir acces à plus de standards oui mais au rêve, à la magie je ne le pense pas et je ne suis pas un vieux nostalgique
ACVotre
 
Messages: 1571
Inscription: 05 Déc 2002 22:10
Localisation: Tours Amboise

Message » 05 Aoû 2006 17:39

ACVotre a écrit:il y beaucoup de produits qui offrent des bonnes prestations bien mis en oeuvre donnent des résultats sympas mais qui ne ne vous font pas bander.


Tant miuex: ça distrait et après on écoute de travers! :lol:

Ce qui n'était pas le cas il y a 25 ans, même pour des "petits systèmes", je me souviens d'écoutes sublimes avec un lecteur marantz+ampli naim2+des jmr menuet pour 12000 F qui vous arrachez les larmes des yeux.

alors peut être que notre société actuelle nous blasent de tout et que nous sommes moins réceptifs mais je n'ai pas l'impression que nous rentrons dans un age d'or, qu'elle nous permet d'avoir acces à plus de standards oui mais au rêve, à la magie je ne le pense pas et je ne suis pas un vieux nostalgique


Ma foi, je ne suis vraiment pas sûr de pouvoir être d'accord avec toi, car il existe aussi de nos jours des systèmes — et là on ne parle pas vraiment d'entrée de gamme (— pour l'équivalent de 12000F d'alors (à combien était le smig en 81?) on est plutôt dans le milieu/haut de gamme de maintenant —) qui sont plus que sympas et qui tireront aussi les larmes à qui sait les verser.
Mettons qu'on se procure un lecteur de sacd (une petite Sony), un intégré de milieu de gamme du genre Cyrus — et une paire d'enceintes du genre Sonus Faber - et qu'on fasse ses comptes…


En fait il y a sans doute bien plus de nostalgie que de magie là dedans: les lecteurs de CD, ou les bons amplis sont devenus beaucoup plus courant qu'il y a 25 ans — raison pour laquelle, comme ils sont moins exceptionnels, on est devenu un peu plus blasé — et plus enclin à embellir le passé. Il serait extrêmement intéressant de calculer le prix de l'inflation, puis de comparer un système de même prix avec celui qui est cité - de façon à voir si magie il y a.

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28976
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 05 Aoû 2006 18:48

je crois qu'il faut distinguer deux types de matériel :

- l'électronique, et effectivement j'ai l'impression qu'on vit une époque formidable en ce moment, ça bouge beaucoup dans tout ce qui touche de prés ou de loin au numérique et le rapport qualité prix donne l'impression de s'améliorer régulièrement.

- les enceintes ou là les considérations pratiques (esthétique/encombrement principalement) ont quand même bien pris le pas sur la qualité.
Pour avoir des éléments qui fassent réver dans ce domaine sur le pur plan de la qualité audio j'ai l'impression qu'il faut mettre de plus en plus cher et que ça ne concerne plus qu'une poignée de passionés, le marché hifi du bdg et mdg n'offrant plus rien qui ne soit pas bridé par les sacro saints critères du waf.
angus2
 
Messages: 5932
Inscription: 09 Déc 2003 14:18
Localisation: Paris
  • offline

Message » 05 Aoû 2006 19:24

Bonjour, Bien d'accord avec ce qui a été dit. Il y en a marre de ce "avant c'etait mieux"
Par contre, il y a un domaine sur lequel je trouve qu'il y a regression, c'est l'état d'ésprit.

Il y a une certaine culture de l'écoute qui se perd, liée aux concerts et à la notion du son vrai d'un instrument, remplacée par les boites et les cinemas.

Et je trouve les esprits moins critiques. Je m'explique.
Il me semble qu'avant, l'achat etait un choix murement reflechi, on testait plusieurs magasins, plusieurs materiels, on revenait, on se faisait preter un ampli, etc. On savait aussi tenir compte des contraintes du local ou de son acoustique. Ca ne choquait personne car le materiel avait un "certain cout".
Maintenant, on à l'impression que les gens veulent du plug and play, dans telle tranche de prix, et hop, j'ai le grand Rex chez moi.
On dirait que le multicanal est la solution à tout, et que si ça ne sonne pas bien, c'est qu'il n'y a pas assez de canaux ou de bande passante. Qui prends réelement le temps de peaufiner la position de ses enceintes ?
De même, ou sont les geniaux bidouilleurs d'avant ? Ce qui ont réelement fait avancer les choses.
Bien sur, pour partie, ils sont devenus des pointilleux extremes : "t'as vu ? j'ai peint des rayures et des Mickey sur mon cable, et j'ai obtenu un gain enorme sur les enregistrements de blues de la cote est entre 1967 et 1974".

Non, maintenant on a d'entrée un "ça c'est bien, ça c'est pas bien", avec les "bonnes" marques et les mauvaises.

Enfin, une idée trop souvent colportée est une mefiance envers certaines marques : les entreprises se font des benefices enormes sur notre dos. Parfois à juste titre, mais parfois non.
En gros, je trouve les gens moins enclins à mettre le prix pour de la qualité (sauf haut de gamme).
Walt Distrait
 
Messages: 825
Inscription: 09 Oct 2005 2:53
  • offline

Message » 06 Aoû 2006 2:15

ne surtout pas commencer par "c'était mieux avant" car tu risque de te faire vérouiller ton thread :roll:
le touriste
 
Messages: 7568
Inscription: 31 Juil 2005 13:13
Localisation: rp 77
  • offline

Message » 06 Aoû 2006 8:51

il ne faut pas oublier que les gens veulent tout tout de suite,
de même je ne suis du genre "c'était mieux avant" mais du simple fait que la vulgarisation nous fait perdre des références, des sensations, d'ou ma parabole du poulet
en ce qui concerne les géniaux bidouilleurs, il y en a et même de très très bon, malheureusement en france, rien n'est fait pour les aider , c'est vraiment dommage car lorsque vous écoutez leurs appareils, vous vous prenez une sacrée secousse
ACVotre
 
Messages: 1571
Inscription: 05 Déc 2002 22:10
Localisation: Tours Amboise

Message » 06 Aoû 2006 10:12

A Genève entre 75 et 85, il n'y avait que 4 magasins vendant du matériel Hi-Fi (Ambio Music, Portier, Keck et un autre plein de beau McIntosh très très chers) A part Keck qui pratiquait de bon discount (merci Alain) le reste était destiné aux bourses bien remplies. Pour la classe moyenne, trouver du matériel de qualité et de prix accessible, c'était dur :-? Pareil pour les disques, si tu voulais du choix, fallait monter à Paris ou à Londres !
Ah le bon vieux temps :roll:
Trencito
 
Messages: 989
Inscription: 28 Oct 2004 10:44
Localisation: Spain
  • offline

Message » 06 Aoû 2006 10:37

Pour moi l'age d'or de la Hi-fi vient de se terminer...

On passe d'une période où il existait un standard de média de base (le CD) lisible partout et par quasi tous les lecteurs, avec 2 standards plus HDG et confidentiels, mais dont les lecterus sans exceptions sont capables de lire le standard de base, à une multiplicité de standards, incompatibles entre eux...

Je m'explique, on rentre dans la période des DRM à fond, dont l'interopérabilité est morte. EN gros on n'achète plus un média pour lire de la musique n'importe où, mais un format blindé, dont l'utilisation est verouillée, et la modification sanctionné. On n'est pas encore à la lecture payante par morceaux mais on en est pas loin... Et je parle pas de la baisse de qualité imposée


On est passé d'un achât de la musique sans avoir à réfléchir à un achât prise de tête...
beb
 
Messages: 9085
Inscription: 02 Mar 2002 2:00
Localisation: Pas loin de chez les grues
  • offline

Message » 06 Aoû 2006 10:48

Je te m'en vais un poil contre argumenter — histoire d'ajouter mon grain de sel!

angus2 a écrit:- les enceintes ou là les considérations pratiques (esthétique/encombrement principalement) ont quand même bien pris le pas sur la qualité.


C'est vrai en très grande partie, au moins de la hifi de grande consommation — mais d'une part:
ça veut dire aussi que la chaîne hifi est devenue un élément "normal" dans une maison — beaucoup plus qu'il y a 25/30 ans (c'était encore une "marque de distinction", pour parler comme Bourdieu)

et d'autre part, il y a 25/30 ans, il y avait aussi une esthétique particulière (faut vraiment aimer pour en collectionner! :lol:) — ce qui marchait à cette époque, entre 75 et 80, c'était les "chaînes" tout en un:
TD/Ampli/Tuner en un seul maillon — Pioneer en faisait quelques modèles (je dois encore avoir un catalogue de 75 dans un coin, mais pas ici…)
et les enceintes "actives" également —
Bref, il y avait chaîne et chaîne… Tout comme maintenant…

Pour avoir des éléments qui fassent réver dans ce domaine sur le pur plan de la qualité audio j'ai l'impression qu'il faut mettre de plus en plus cher et que ça ne concerne plus qu'une poignée de passionés, le marché hifi du bdg et mdg n'offrant plus rien qui ne soit pas bridé par les sacro saints critères du waf.


Et du coup, j'ai le sentiment que sur ce point, c'est pareil! Dans les années 75/80 les foyers s'équipaient en téléviseurs — ils se sont équipés en CD à partir des années 85 et suivantes, mais surtout à partir des années 90, me semble-t-il
Il y a 25/30 ans de ça, la hifi n'intéressait qu'une très petite minorité — et coûtait fort cher — très exactement comme maintenant, en somme…
Sauf que le bdg et le mdg de maintenant me paraît plus accessible parce que les revenus ont augmenté, sans doute, et parce que les gens ont pris l'habitude de consommer (ce qu'ils ne faisaient que commencer à faire dans les 70's et même dans les 80's…


Walt Distrait a écrit:Il y a une certaine culture de l'écoute qui se perd, liée aux concerts et à la notion du son vrai d'un instrument, remplacée par les boites et les cinemas.

Et je trouve les esprits moins critiques. Je m'explique.
Il me semble qu'avant, l'achat etait un choix murement reflechi, on testait plusieurs magasins, plusieurs materiels, on revenait, on se faisait preter un ampli, etc. On savait aussi tenir compte des contraintes du local ou de son acoustique. Ca ne choquait personne car le materiel avait un "certain cout".
Maintenant, on à l'impression que les gens veulent du plug and play, dans telle tranche de prix, et hop, j'ai le grand Rex chez moi.
On dirait que le multicanal est la solution à tout, et que si ça ne sonne pas bien, c'est qu'il n'y a pas assez de canaux ou de bande passante. Qui prends réelement le temps de peaufiner la position de ses enceintes ?


A lire ce qui se dit sur HCFR: je dirais pour ma part que les amateurs pointilleux représentent une fraction au moins comparable de la population française par rapport à il y a 25/30 ans — voire plus!

Et d'autre part, pour ce qui est des concerts: j'ai au contraire le sentiment qu'il y a beaucoup plus de concerts, de festivals, etc etc — en musique classique comme pour le reste — un peu partout en France.
Vers 78/79, pour aller au concert, quand on habitait la Province, c'était France Musique — ou très coûteux…
Ça me paraît avoir beaucoup changé aussi à ce point de vue! Tout comme le catalogue de disque qui me semble infiniment plus vaste et plus ouvert aujourd'hui qu'alors.

De même, ou sont les geniaux bidouilleurs d'avant ? Ce qui ont réelement fait avancer les choses.
Bien sur, pour partie, ils sont devenus des pointilleux extremes : "t'as vu ? j'ai peint des rayures et des Mickey sur mon cable, et j'ai obtenu un gain enorme sur les enregistrements de blues de la cote est entre 1967 et 1974".


:lol: :mdr:

Ça c'est vraiq ue c'est nouveau! je ne me souviens pas d'avoir entendu de discours aussi bidouillant quand j'étais môme! :lol:


Non, maintenant on a d'entrée un "ça c'est bien, ça c'est pas bien", avec les "bonnes" marques et les mauvaises.


Ah! ben ça je l'ai entendu une paire de fois vers 77/82 quand j'ai acheté peu à peu mon premier système: chez Boulanger (Douai), chez Coupleux-Milleville (à Lille, avant), chez King Music (à Lille). Etaient bonnes: les marques qu'ils vendaient!
Kenwood, philips, Akai, technics, Sony, Yamaha — parfois à raison, parfois à tort. Et c'était déjà de la hifi démocratique.

La "qualité" était désigné systématiquement sur: Cabasse, Revox — par exemple. Ça c'était "forcément" bon

Quant à se faire prêter du matériel?!!!! :o Mais je n'y suis JAMAIS parvenu en quatre ans de recherche (évidemment, j'étais ado: mais mon père qui aimait aussi beaucoup ça se déplaçait pour moi!). Désolé d'infirmer une légende sur ce point: les magasins que j'ai fréquentés il y a 25 ans ne prêtaient pas, et on écoutait ce qu'il y avait à écouter, souvent debout, sans avoir le droit de vérifier le branchement, sur l'ampli et avec les disques du patron (je me souviens, à Paris, d'un refus pour passer l'un de mes 33t qui risquait "d'abîmer la cellule" :lol:) etc — et point barre! J'ai des souvenirs très désagréables (en France! et pas à Bruxelles par ex.) de vendeurs dédaigneux alors que je venais pour dépenser mes deux premiers salaires…).

Je trouve que, si l'on met de côté quelques dinosaures calcifiés, cet aspect des choses a beaucoup changé! La plupart des vendeurs n'oseraient plus parler à leurs clients, même tout jeune, comme certains le faisaient quasi impunément alors…

Enfin, une idée trop souvent colportée est une mefiance envers certaines marques : les entreprises se font des benefices enormes sur notre dos. Parfois à juste titre, mais parfois non.
En gros, je trouve les gens moins enclins à mettre le prix pour de la qualité (sauf haut de gamme).



Là dessus je suis tout à fait d'accord.

Je pense d'ailleurs que ce qui est français, c'est de ne pas assumer le luxe pur.

Je m'explique; si j'achète une bagnole de luxe, ou des fringues de luxe, je peux toujours me "justifier":
"comme ça on sera confortables pour aller en vacances, chérie!, et les enfants auront de la place!" :lol
"tu comprends, m'amour, le patron aime les gens qui présentent bien: faut je pense à ma promo"…
Même au restau je peux dire: "encore un que les allemands — non: les américains! — n'auront pas"… :lol:
etc…… :mdr:

La hifi ne SERT STRICTEMENT A RIEN - c'est seulement pour écouter: du pur plaisir jetables sans aucune utilité repérable (à moins d'être critique musical et encore!)…

C'est une dépense purement somptuaire — pour le pur plaisir de dépenser (d'ailleurs pour moi c'est la définition même du luxe: acheter un truc radicalement inutile qui juste à la limite de mes moyens — mais avec 10% de plus!) :wink:
Les français ont du mal à ne pas thésauriser: ils sont sages et prévoyants, en somme…

ACVotre a écrit:en ce qui concerne les géniaux bidouilleurs, il y en a et même de très très bon, malheureusement en france, rien n'est fait pour les aider , c'est vraiment dommage car lorsque vous écoutez leurs appareils, vous vous prenez une sacrée secousse


Y'en a-t-il vraiment moins aujourd'hui qu'hier? Et sont-ils réellement moins diffusés aujourd'hui qu'hier?
Soit par exemple le bidule, ou le shamann, ou…… etc: je ne suis pas sûr que Verdier était plus connu à ses débuts — et peut-être même que le bouche-à-oreille par internet et beaucoup plus diffusant, non?

Cdlt :wink:


N.B. Mon principal objet, c'est d'essayer d'examiner les conditions actuelles de la hifi pour se demander si "décadence" il y a — et à mon avis: non. Mais par Zeus que nous sommes grognons! :lol:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28976
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 06 Aoû 2006 12:45

En 1975 comment s'informer correctement des qualités d'une électronique ? faire confiance au vendeur (genre Darty and co.) qui te diras que Scott c'est super bon, bien supérieur à Marantz ? :lol:
Aller chez un pro qui te diras que ce qu'il vend, y'a rien de mieux, tout en te faisant douiller un max :roll:

Maintenant à part la presse (qu'on croit ou pas), on trouve tous ces forums ou des avis et expériences son partagées"online".
En 75 à part quelques test dans les revues ou les quelques potes passionés, ben y'avait rien :oops:

Donc ahma, décadence non, démocratisation certainement :wink:
Trencito
 
Messages: 989
Inscription: 28 Oct 2004 10:44
Localisation: Spain
  • offline

Message » 07 Aoû 2006 3:51

L'age d'or de la Hifi, maintenant ??? Ben, pourquoi pas pour le matos..., tu as raison !

Le choix est immense pour qui a de la jugeotte ou/et des euros (avec les deux, c'est plus facile !!)

En ampli : Du sublime "tube", du vaillant totor, des blocs monos, du "numérique",...il y en a pour toutes les bourses /gouts !!

Lecteur :La platine vinyl ne s'est jamais aussi bien portée, les lecteurs de DVD à 50 euros qui sont ??? mieux que tout, des lecteurs de CDs "ésotériques" a plusieurs milliers d'euros......, faites votre choix!!

Les enceintes : alors là les ancêtres ont encore de beaux jours devant ..! Biblios, colonnes, panneaux, bass-reflex, closes (le mieux étant biblios closes !!! 8) ), là aussi le choix est immense!

Le Tuner : Du magnifique analogique jusqu'au satellite, que demande le peuple.......tout ça pour écouter France Musique !!!

Par contre une chose me chagrine, car la Hifi ne sert a rien s'il n'y a pas la MUSIQUE !! Et là c'est le drame!!!!!!!!! les ados (pas les miens, bien sur, élevés au vinyl :mdr: ) ne parlent plus Album mais "morceau de musique" et n'ont même plus de support avé le livret ou la pochette, mais des disques durs gavés au "aime-pet 3" avec de la zique au kilomètre, sans queue ni tête !!

Vas-y que je te télécharge du MP3 a fond!! Et je ne parle pas de l'industrie du disque, car il faudrait faire un roman...

Bon, tout ne va pas si mal , mais gare, car heureusement qu'il y a les glorieux anciens (Bach, Beethoven, Mozart.... Oscar Peterson, Lester Young, Billie Holiday....., Led Zep, Neil Young, Bob, . Manset, Brel..................la liste est énorme (disponible sur demande !!) mais la relève se fait attendre longtemps, longtemps, longtemps...!!
C'était mieux avant !!!! :D (ou alors je suis trop vieux !!)
fargo
 
Messages: 7624
Inscription: 15 Avr 2005 23:01
Localisation: Tolosa
  • offline

Message » 07 Aoû 2006 8:49

fargo a écrit:Par contre une chose me chagrine, car la Hifi ne sert a rien s'il n'y a pas la MUSIQUE !! Et là c'est le drame!!!!!!!!! les ados (pas les miens, bien sur, élevés au vinyl :mdr: ) ne parlent plus Album mais "morceau de musique" et n'ont même plus de support avé le livret ou la pochette, mais des disques durs gavés au "aime-pet 3" avec de la zique au kilomètre, sans queue ni tête !!


Ma foi… même ça, ça se discute.

Le mp3 j'en écoute: sur MD en voiture ou en ballade (les 33t sur MD en particulier).
A mes yeux, c'est la K7 avec une souplesse d'utilisation dopée — quant au disque dur, c'est la même chose exponentielle dix!

En un sens, la qualité n'est pas forcément le critère déterminant quand c'est pour écouter en conditions bruyantes (voiture, train etc): il suffit alors que ce que l'on entend nous rappelle l'original… Ceux qui téléchargent sans limite me font penser à ceux qui, il y a 20 ans, collectionnaient des k7 qu'ils n'écoutaient jamais — juste pour les avoir. La compulsivité est simplement devenue plus faciles et moisn chère…
Mais en chiffres absolus comme en chiffres relatifs, je suis quasimeent certains que tous, toutes générations confondues écoutent au moins autant qu'avant.

D'autre part, sur le chapitre de la création, j'aurais été d'accord avec toi pour la chanson (de langue française) il y a encore 8 ou 10 ans — mais plus maintenant. Chorus, ChansonMag ou FrancoFans etc donnent accès à une véritable pépinière. Pour moi, c'est aussi riche que les années miraculeuses de la chanson (disons 70/78 avec 1976 comme point d'orgue).

De même que la musique classqiue: les festivals se portent bien, les créations aussi (cf. les demandes faites par France musique à des auteurs). J'ai plutôt l'impression d'une relance. Et le jazz, si j'en juge par les mêmes critères (festivals, radio) se porte plutôt bien aussi.

Mais j'ai aussi dans l'idée que l'industrie du disque masque le éel. D'abord parce que cette industrie continue à faire de beaux bénéfices (on devrait comparer avec les années 1960 pour voir un peu!). En régression? Mais parce que les gens achètent des DVD (autrement dit le déplacement de consommation me paraît plus réel que la régression).
Et puis franchement: des succès qui sotn fondés sur la scène et sur la radio — et non sur l'appétit de consommation (qui se satisfait par étélchargement) — ça me paraît un retour à la normale, en fait.

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28976
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline


Retourner vers Discussions Générales