Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 15 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

L'avenir du CD SACD DVDA , c'est koi ?

Message » 08 Oct 2006 23:18

TMS a écrit:
Ben une Mulidine est ce que j'appelles une enceinte "musicale".

Elle va embellir (et cet "embellissement" se mesure) tout ce que l'ampli lui fournis. Ce qui est donc rajouté au signal original peut masquer (ou être similaire) à ce qui est en plus dans un SACD par rapport au CD.

A l'AES de Berlin, Sony a arrêté les démos de SACD parce que les gens ne percevaient pas la différence non plus avec le CD!!! Les enceintes étaient des enceintes HIFI d'une marque française connue.

Les fabricants d'enceintes HIFI ne sont pas idiot quand même, ils ont travaillés pour avoir un rendu le plus "musical" possible avec le CD (quitte à compenser ses faiblesses :idee: )

jacques


Ah là, tu viens de piquer au vif ma curiosité !
Afin que le topic ne dérive pas, il serait peut-etre préferable de continuer la discu par MP, mais plusieurs questions me viennent :

Tu dis qu'une Mulidine (j'imagine qu'il n'y a pas que cette marque ;) ) rajoute de l'info et que cela est quantifiable. Or, je serais curieux de savoir comment une enceinte peut "ajouter de l'info"...de même, comment cela est quantifié ?!

Pour la diff SACD / CD, une fois de plus, moi-même et les personnes présentes lors de l'écoute avons ressenti un moins bien lors du passage au SACD. Il y avait donc bien une différence...mais à la défaveur de ce nouveau support.

Pour ce qui est des démos de Sony, la firme a bel et bien fait un aveu de faiblesse, c'est peut-etre la preuve que le SACD est loin d'être aussi révolutionnaire qu'ils ne l'annonçaient...

EDIT : merci pour ta remarque Haskil :)
Aga3tis
 
Messages: 215
Inscription: 19 Jan 2005 19:33
Localisation: LYON

Annonce

Message par Google » 08 Oct 2006 23:18

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 08 Oct 2006 23:26

Scytales a écrit:
maikol a écrit:si je puis me permettre, des outils de travail qui apparaissent 4 ans après le lancement public d'un format, je ne trouve pas ça très futé si l'on veut imposer un format!

le Sonoma n'a été accessible que bien après la sortie du format...

Bah...

Des convertisseurs numérique/analogique qui avaient vraiment une résolution de 16 bits ne sont apparus qu'après le lancement du CD.

Ca n'a pas empêcher le CD de marcher...



Je dois mal m'exprimer.

Ce que j'essaie de dire, c'est que les outils pour FAIRE des enregistrement en DSD ont tardé à arriver, tout simplement parce que l'ensemble des constructeurs à préféré rester du coté PCM de la force pour éviter de nouveaux investissement (colossaux) très risqués.

et pour appuyer la comparaison avec le CD, la machine de guerre marketing a démarré en 82, alors qu'on faisait des enregistrements PCM depuis le milieu des années 70...


le problème de temps n'a rien à voir... c'est une question de développer des algorithmes (et la structure du DSD est différente du PCM), la question (à laquelle je n'ai pas de réponse pour le moment) est : est-ce trèsd difficile à faire (voire on ne sait pas faire, c'est la version que j'ai actuellement), ou est-ce que ça demande beaucoup de temps et que celà ne serait pas rentable?


effectivement, le DSD natif est un signal codé en 1 bit , du genre zero=plus bas que le précédent, 1=plus haut que le precedent.
De fait, on ne peut pas appliquer d'algorythme la dessus sans augmenter la résolution, càd obtenir un signal en plus que 1 bit. Et ça ce n'est plus du DSD natif.

Donc, Sony a proposé un format intermédiaire, en 5 bits 2.8Mhz, pour les traitements.

Avant cela, Merging avait proposé un format PCM 32 bits / 384kHz (le DXD) qui, d'après eux, permet de conserver tous les avantages du DSD. Lui il peut subir des algorythmes.

MAIS, le niveau d'investissement nécéssaire devient vite astronomique...

Il faut 2 (voire 4!) fois plus de cartes DSP Merging pour pouvoir travailler dans ces formats avec du processing, et c'est limité à 16 pistes. Sans compter que pratiquement aucun plug-in tiers n'est compatible...

Et un Sonoma coute 20000 dollars les huit pistes... :o


Etant donné l'état actuel de l'industrie du disque, la tendance est à la frilosité ultime... :roll:

Après avoir tant scié la branche sur laquelle ils étaient assis qu'elle a cédé, ils n'ont pas trouvé mieux que de se cacher dans ce qui reste du tronc! :(


PS, la compression en mastering peut être très utile pour écouter dans une voiture, un enregistrement non compressé ayant une telle dynamique qu'elle devient difficilement audible en voiture. L'idéal serait un disuqe avec plusieurs masterings.... mais là c'est une autre histoire.
Là encore, on voit que comme souvent dans la réalité, "le mieux" peut être l'ennemi du "bien"



Ah, le mastering... effectivement le mieux est l'ennemi du bien...
sauf que là, on se trouve à un stade (du moins pour les disques de pop/rock/chanson/electro,...) de destruction finale des albums qui dépasse l'entendement!

Et, malheureusement, la raison n'est pas le confort d'écoute en voiture...(d'ailleurs l'idéal serait plutôt un compresseur dans tous les autoradios, avec différents presets de compression),

mais une stupide guerre du niveau subjectif commencée par les radios libres dans les années 80, et suivie par l'industrie du disque dans les années 90.

Demandez au ingés mastering quel est le souci principal de leurs clients pour voir!
maikol
 
Messages: 180
Inscription: 11 Avr 2006 1:18
Localisation: paris

Message » 08 Oct 2006 23:37

Ah, le mastering... effectivement le mieux est l'ennemi du bien...
sauf que là, on se trouve à un stade (du moins pour les disques de pop/rock/chanson/electro,...) de destruction finale des albums qui dépasse l'entendement!


+1
Triste constatation qui m' inspiré le topic: "pourquoi nos CD sonnent ils aussi mal."
Merci pour cet éclairage aussi intéressant qu'édifiant.

d'ailleurs l'idéal serait plutôt un compresseur dans tous les autoradios, avec différents presets de compression),


Cela existe déjà.

mais une stupide guerre du niveau subjectif commencée par les radios libres dans les années 80, et suivie par l'industrie du disque dans les années 90.

+1
J'ai effectivement vécu le phénomène cette surenchère de db de l'intérieur lors ma période animateur de radio libre...
Mambosun
 
Messages: 1113
Inscription: 15 Mar 2006 23:27
Localisation: 92
  • offline

Message » 08 Oct 2006 23:42

Aga3tis a écrit:Pour la diff SACD / CD, une fois de plus, moi-même et les personnes présentes lors de l'écoute avons ressenti un moins bien lors du passage au SACD. Il y avait donc bien une différence...mais à la défaveur de ce nouveau support.


Franchement change de crémerie, écoute sur du matos différent avec d'autres disques (ne pas comparer un très bon CD à un très mauvais SACD (non référence qui plus est)), le gain en passant au SACD est net, pas besoin de comparer très longtemps pour se rendre compte de l'apport de ce format sur la qualité sonore globale.

Plus de musicalité, meilleurs timbres, scène plus large, plus de profondeur, voies sublimées, plus de réalisme, etc... etc...

ça sonne plus vrai, plus vivant, incomparrable quoi.
iggurk
 
Messages: 1846
Inscription: 29 Oct 2004 21:24
Localisation: Ain
  • offline

Message » 08 Oct 2006 23:45

pour appuyer la comparaison avec le CD, la machine de guerre marketing a démarré en 82, alors qu'on faisait des enregistrements PCM depuis le milieu des années 70...


Attention !

Pour être précis :

Denon faisait des enregistements PCM depuis 1972. Il semble que son premier enregistrement PCM ait été un récital de musique français joué par Vlado Perlemuter et enregistré au Japon, cette année là. Et les sortait sur microsillon.

Mais il a fallu attendre 8 ans pour que le premier microsillon enregistré en PCM sorte sur le marché, dans une autre marque que Denon. C'était un Decca...

Les premiers CD CBS Sony mis sur le marché étaient tous des bandes analogiques. Et ce qui est drôle, c'est que la première salve de SACD (sans piste CD!!!) Sony était constituée des mêmes disques :o

Et l'on a enregistré en analogique encore pendant quelque temps dans les plus grandes maisons de disques... (y compris parfois en double par sécurité), pour ne rien dire des petites. Et parfois, on continue d'ailleurs.


Et encore une fois, le fait qu'un support grand public soit dans un format différent du format qui sert à produire les enregistrements n'est pas un problème. Du tout !

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 08 Oct 2006 23:47

Denon faisait des enregistements PCM depuis 1972.
Il stockait le master numérique sur des bandes magnétiques alors, non?
Car je crois que le CD est apparu au grand public en 82...
Fafa
 
Messages: 71308
Inscription: 14 Aoû 2003 9:50
Localisation: 77 et Ô Touuuulouuuse

Message » 08 Oct 2006 23:49

fafa.dudu a écrit:
haskil écrit : Denon faisait des enregistements PCM depuis 1972.
Il stockait le master numérique sur des bandes magnétiques alors, non?
Car je crois que le CD est apparu au grand public en 82...


Fafa si tu lisais le paragraphe jusqu'au bout... tu lirais

Denon faisait des enregistements PCM depuis 1972. Il semble que son premier enregistrement PCM ait été un récital de musique français joué par Vlado Perlemuter et enregistré au Japon, cette année là. Et les sortait sur microsillon
.


Alain :wink:
:lol:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 08 Oct 2006 23:51

J'avais bien lu, mais ça ne me paraissait pas clair, donc je pensais avoir mal lu ce que j'avais bien lu! :mdr:

Bref, y'avait donc des microsillons numériques??? :o
J'en reviens pas! :o

J'avais compris autre chose : que le master avait été enregsitré en PCM et que le microsillon, lui, était "forcemment" analogique, avec le diamant qui frotte, qui fait de la zic, avec un p'tit micro au bout... patati patata.

Mais mine de rien, ça me parait bizarre des microsillons numériques... :o
Fafa
 
Messages: 71308
Inscription: 14 Aoû 2003 9:50
Localisation: 77 et Ô Touuuulouuuse

Message » 08 Oct 2006 23:55

fafa.dudu a écrit:J'avais bien lu, mais ça ne me paraissait pas clair, donc je pensais avoir mal lu ce que j'avais bien lu! :mdr:

Bref, y'avait donc des microsillons numériques??? :o
J'en reviens pas! :p


C'était clair !

Les enregistrements qui étaient gravés sur les microsillons l'étaient après leur décodage en analogique !

La bande est numérique. Elle est lue. En sortie de magnéto, elle est analogique. On prend cette modulation analogique et c'est elle qui est envoyée au burin graveur. On fait un flan de gravure. On fait une galvanosplastie. On a des pères et des mères. Et on presse le microsillon qui a une modulation analogique qui vient d'une bande numérique. Et on sort des microsillons sur le marché qui sont analogique d'origine numérique.

Il n'y a rien d'extraordinaire la dedans !

Il y a eu beaucoup de microsillons fait avec des bandes d'origine numérique.


Mas évidemment pas de microsillons encodés en numérique :lol: Mais qu'est ce qu'il va chercher là :mdr:

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 09 Oct 2006 0:01

Les enregistrements qui étaient gravés sur les microsillons l'étaient après leur décodage en analogique !
C'est donc bien ce que je pensais avoir lu en ayant compris au départ ce que j'avais lu! :mdr:

Le master PCM était donc stocké sur bande magnétique...

Mas évidemment pas de microsillons encodés en numérique Mais qu'est ce qu'il va chercher là
Ca m'étonnait beaucoup... Voilà pourquoi c'était une hypothèse à laquelle je croyais peu (voire pas du tout) et pour laquelle je demandais de plus amples explications.

Merci Alain. :wink:
Fafa
 
Messages: 71308
Inscription: 14 Aoû 2003 9:50
Localisation: 77 et Ô Touuuulouuuse

Message » 09 Oct 2006 0:02

haskil a écrit:
pour appuyer la comparaison avec le CD, la machine de guerre marketing a démarré en 82, alors qu'on faisait des enregistrements PCM depuis le milieu des années 70...


Attention !

Pour être précis :

Denon faisait des enregistements PCM depuis 1972. Il semble que son premier enregistrement PCM ait été un récital de musique français joué par Vlado Perlemuter et enregistré au Japon, cette année là. Et les sortait sur microsillon.

Mais il a fallu attendre 8 ans pour que le premier microsillon enregistré en PCM sorte sur le marché, dans une autre marque que Denon. C'était un Decca...

Les premiers CD CBS Sony mis sur le marché étaient tous des bandes analogiques. Et ce qui est drôle, c'est que la première salve de SACD (sans piste CD!!!) Sony était constituée des mêmes disques :o

Et l'on a enregistré en analogique encore pendant quelque temps dans les plus grandes maisons de disques... (y compris parfois en double par sécurité), pour ne rien dire des petites. Et parfois, on continue d'ailleurs.


Et encore une fois, le fait qu'un support grand public soit dans un format différent du format qui sert à produire les enregistrements n'est pas un problème. Du tout !

Alain :wink:


oui bien sûr je n'ai pas voulu dire qu'on trouvait des CD dans les 70's!!! :lol:


Bref, y'avait donc des microsillons numériques???
J'en reviens pas!


:lol: :lol: :lol: :lol: :lol:
gnarf! je m'étouffe! :mdr:
maikol
 
Messages: 180
Inscription: 11 Avr 2006 1:18
Localisation: paris

Message » 09 Oct 2006 0:07

Je me suis pas étouffé, j'ai expliqué au camarade fafa !

Mais je n'ai pas répondu sur le fait que aurais dit que tu disais qu'on faisait des enregistrments en PCM depuis les années 1970.

En fait, non ! Seul Denon en faisait. Et quand ça a démarré ensuite au début-milieu des années 1980, on enregistrait avec des machines différentes de celles utilisées par Denon aux débuts...

Donc, il n'y a pas eu une antériorité réelle du PCM en tant que pratique et matériels par rapport au CD comme tu le disais.

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 09 Oct 2006 0:07

Alain

tu a des enceintes qui vont montrer plus ou moins les différences...

Maintenant si on prend un SACD dont le master est en 16/44.1, c'est clair qu'il ne va pas ya avoir beaucoup de différence (juste le mastering qui est en général différent)

jacques
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4726
Inscription: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77

Message » 09 Oct 2006 0:09

Mais évidemment pas de microsillons encodés en numérique :lol: Mais qu'est ce qu'il va chercher là


Oh, il y a bien une platine (ELP) qui lit des microsillons avec un laser, alors .... 8)

http://www.lesnumeriques.com/news_id-1497.html
Mambosun
 
Messages: 1113
Inscription: 15 Mar 2006 23:27
Localisation: 92
  • offline

Message » 09 Oct 2006 0:09

Jacques, la différence quand elle est là, s'entend quelles que soient les enceintes... du moment qu'elles sont hifi !

Et avec des Mulidines, ça s'entend bien sur ! :lol:


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message