ModĂ©rateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-FidĂ©litĂ©, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistrĂ© et 17 invitĂ©s

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

la 723 de chez cochet ou un SRC reformateur de chez msb?

Message » 10 Avr 2001 0:25

Ordinateurs et CD-ROMs sont hors sujet ici : leur seul point commun est d'utiliser des technologies numériques.
Tuyau : la reproduction musicale (ou la vidéo numérique) doivent être isochrone, l'informatique asynchrone ou synchrone.
Aie!!!
Ca, ça fait mal!
Ca c'est du raisonnement!
Les DSP se classent dans quel catégorie?
joël
 
  • offline

Annonce

Message par Google » 10 Avr 2001 0:25

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 10 Avr 2001 0:49

Savoir sans écouter si l'ajout d'un convertisseur externe à une platine CD modifiée par Y.COCHET me parait impossible.
Il est vrai que le chip convertisseur interne n'est pas ce qu'il se fait de mieux en la matière. Vu de la datasheet c'est presque ce qu'il ce fait de pire! Idem pour les ampli op et leur alimentation qui n'est même pas régulée.
Un vrai convertisseur externe améliorerait ces points techniques. L'amélioration par rapport a un lecteur Philips de base semble évidente, mais aprés le passage d'Y.COCHET ça l'est beaucoup moins. Ou alors il faudrait que le convertisseur passe aussi entre ses mains.
joël
 
  • offline

Message » 10 Avr 2001 7:51

Ca c'est du raisonnement!
Les DSP se classent dans quel catégorie?

Une application audio est en temps réel, avec encodage/décodage/traitement d'un flux isochrone. Si ce traitement n'est pas réalisé correctement, on a, par exemple, un décalage entre son et mouvement sur DVD (exemple classique du "lip sync").
Les applications informatiques sont différentes, et n'ont *aucun* rapport, même si certains des composants et technologies sont les mêmes.
Un DSP qui gicle sur un modem, et un paquet est renvoyé; le même DSP - en supposant - sur un processeur audio, et le son est pourri ou coupé.
C'est pourtant simple, non ?
Ca y est, vos deux neurones ont percuté ?
flegal
 
  • offline

Message » 10 Avr 2001 9:13

> Ordinateurs et CD-ROMs sont hors sujet ici : leur seul point commun est d'utiliser des
> technologies numériques.
Absolument, cf par exemple la doc extrèmement bien faite d'audiograbber :
Fonction : Comparaison de fichiers
Cette fonction se trouve dans le menu fichier.
Le but de cette fonction est de tester si votre lecteur de CD lit l'audio numérique parfaitement.
Quand de l'audio numérique est lue à partir du CD il y a un problème avec le début des blocs, car il n'y a pas de propres commencement et fin du bloc, plutôt une longue suite consécutive d'octets. Cela signifie que si une piste est lue deux fois à partir du CD, les fichiers seront presque exactement les mêmes. Normalement, il y a seulement environ 1/1000 de seconde de différence, alors ça n'a pas beaucoup d'importance.
L'inconvénient est que la commande DOS fc /b piste1.wav piste2.wav ne peut pas être utilisée pour tester si les fichiers sont réellement identiques. La fonction "Comparer deux fichiers" fait une comparaison de la même manière mais prend en considération le fait que les pistes peuvent démarrer un petit peu différemment. Cette fonction, également, saute les premiers 44 octets car ils ne font pas partie de la piste, ils contiennent les informations de la taille et du format du fichier.
L'offset indique de combien d'octets les débuts des pistes diffèrent l'une de l'autre. La comparaison est arrêtée aussitôt qu'une différence est trouvée. Si la piste diffère, il indique à quelle position. Vous pouvez ouvrir le fichier dans un programme comme Cool Edit et voir de quoi ils diffèrent. Rappelez vous qu'à la valeur hexadécimale que Audiograbber donne, vous devrez soustraire 44 puis diviser 4 pour obtenir l'échantillon exact.
Une autre fonction de test de Audiograbber, est la fonction de calcul du code de contrĂ´le.
-------------------
Différence entre les CD audio et les CD de données.
(Ou pourquoi il est si difficile de copier une piste Ă  partir d'un CD audio ?)
Un CD-ROM est divisé en secteurs de 2352 octets. Les CD de données utilisent 2048 de ces octets pour stocker le fichier de données. Les autres octets correspondent aux informations de démarrage/arrêt et sur le nombre de secteurs. Ceci rend la recherche facile pour une unité de CD-ROM du bon secteur. Un CD audio utilise tous les 2352 octets pour stocker l'information audio, cela rend la tâche plus difficile pour le lecteur de CD-ROM pour trouver exactement où la piste démarre. Tous les octets viennent en une longue séquence. Quand l'unité du CD commence la lecture, il n'y a normalement pas de problème pour délivrer la bonne donnée mais la plupart des unités ont des problèmes pour démarrer sur le bon octet (échantillon).
Un secteur (appelé un bloc sur les CD audio) sur un CD audio, comme indiqué plus haut, fait 2352 octets, il y a 75 blocs par seconde, ce qui donne 2352 X 75 octets par seconde de musique. (ça peut aussi se calculer par 2 (stéréo) X 2 (16 bits) X 44100 Hz par seconde). Le standard Philips "Red Book" spécifie qu'un lecteur de CD doit être capable de positionner sa tête sur le bon bloc, mais n'indique pas où dans le bloc.
Comme un programme doit lire un petit morceau de la piste, l'écrire sur le disque dur, lire un autre morceau, etc. il y aurait tout le temps des problèmes. Le programme résout ces problèmes en lisant un petit peu plus de données qu'il est écrit et puis compare la fin de la lecture précédente avec le début de la lecture actuelle et de cette manière peut synchroniser les lectures. (c'est appelé chevauchement, overlapping, synchronisation).
Audiograbber peut utiliser deux différentes façons pour lire l'audio, MSCDEX ou ASPI, ce dernier étant la façon préférée. ASPI peut être utilisé dans un mode d'enfilade multiple ce qui signifie que le programme peut demander une donnée et obtenir une notification en retour quand la donnée est arrivée. De cette manière le programme peut faire d'autres choses en attendant la donnée et il est souvent possible de ne pas utiliser de synchronisation d
Avatar de l’utilisateur
ogobert
Fondateur et Membre d'honneur
Fondateur et Membre d'honneur
 
Messages: 48682
Inscription: 04 Juil 2000 2:00
Localisation: France (78)
  • offline

Message » 10 Avr 2001 11:11

et ce coquin de classique 60.
Avant je le trouvé pas mal, et un jour les tube ce sont fanées.
Retubé tres rapidement par le constructeur l’ampli mais revenu avec un son totalement différent.

Un Audio Research Classic 60 ? Très très bon ampli, mais l'importateur en France ne sait pas comment ils marchent (à part prendre 40 à 60 points de marge, faire le beau dans des salons et saloper les marques qu'il distribue, il ne sait pas faire grand chose).
Si la transconductance des GE ou SV 6550 (les tubes de puissance) n'est pas dans la norme ARC, le C60 s'écroule complètement, et aucun réglage de polarisation ne peut rattraper le coup !
C'est la même chose avec les tubes "compatibles" 6550, KT-88, KT-90 et autres : cet ampli n'est *pas* fait pour (sauf si les loubardes sont réinstallées par un vrai pro).
flegal
 
  • offline

Message » 10 Avr 2001 11:53

Une application audio est en temps réel, avec encodage/décodage/traitement d'un flux isochrone. Si ce traitement n'est pas réalisé correctement, on a, par exemple, un décalage entre son et mouvement sur DVD (exemple classique du "lip sync").
Donc sur un CD audio sans images le problème n'existe pas!
Les applications informatiques sont différentes, et n'ont *aucun* rapport, même si certains des composants et technologies sont les mêmes.
Ah bon? Il y a tellement d'exemple du contraire que je ne sais par ou commencer!
D'accord je n'ai pas fait 10 ans d'Ă©tudes en traitement du signal mais j'en ai fait suffisemment pour ĂŞtre abasourdi par la lecture d'affirmation de ce genre!
Un DSP qui gicle sur un modem, et un paquet est renvoyé; le même DSP - en supposant - sur un processeur audio, et le son est pourri ou coupé.
Sony, DcS et certains autres utilisent des DSP dans leurs produits audio, donc le son est pourri ou coupé. Un filtre numérique de suréchantillonnage n'est pas autre chose qu'un DSP dans lequel les algorithmes sont cablés, implémentés dans le silicium.
joël
 
  • offline

Message » 10 Avr 2001 12:18

Donc sur un CD audio sans images le problème n'existe pas!
Dites, vous voulez démontrer publiquement que vos deux neurones ne marchent pas simultanément ou vous essayez de troller ?
A part quoter comme un porc, balancer des affirmations non substantivées et vous la jouer anonyme, vous n'avez strictement rien apporté sur ce fil.
Quels sont les documents et publications appuyant vos dires ? Quelles sont vos sources ?
Alors, pour Ă©viter de perdre du temps, bienvenue dans /dev/null
<PLONK>
flegal
 
  • offline

Message » 10 Avr 2001 12:25

>Absolument, cf par exemple la doc extrèmement bien faite d'audiograbber :
Très intéressant et tout fait exact. Les formats des CD audio et CDROM sont différents. Les CDROM ont des informations supplémentaires nécessaires a leurs fonctionnement et un système de correction d'erreurs plus performant. A part ça le principe est le même.
Audiograber fait ce qu'il peut et le fait suffisement bien pour montrer qu'il n'y a pas de diférence numérique entre un original et sa copie par exemple.
Ca va, on est sauvé 1 est encore égal à 1! Un moment j'ai eu peur!
joël
 
  • offline

Message » 10 Avr 2001 13:25

Avatar de l’utilisateur
ogobert
Fondateur et Membre d'honneur
Fondateur et Membre d'honneur
 
Messages: 48682
Inscription: 04 Juil 2000 2:00
Localisation: France (78)
  • offline

Message » 10 Avr 2001 13:28

Audiograber fait ce qu'il peut et le fait suffisement bien pour montrer qu'il n'y a pas de diférence numérique entre un original et sa copie par exemple.
Ca va, on est sauvé 1 est encore égal à 1! Un moment j'ai eu peur!

sauf que (vous me dites si je me trompe)
une platine de salon ne fonctionne pas DU TOUT comme le LOGICIEL AudioGrabber ...
blanck1
 
  • offline

Message » 10 Avr 2001 13:31

Vous avez beaucoup de connaissances, c'est très bien. Les partager est encore mieux et c'est noble.
Mais lorsque l'information devient de la désinformation, c'est moins bien.
La vraie noblesse d'esprit serait d'avouer son ignorance sur le sujet précis plutôt que de raconter n'importe quoi.
Je vais avoir beaucoup de mal à demontrer que mes deux neurones ne fonctionnent pas simultanément vu que je n'en ai qu'un seul! Je le sais parfaitement et m'en contente.
joël
 
  • offline

Message » 10 Avr 2001 13:55

<sauf que (vous me dites si je me trompe)
une platine de salon ne fonctionne pas DU TOUT comme le LOGICIEL AudioGrabber ...>
C'est vrai. Mais au final cela revient au même. Un lecteur de salon extrait les données numérique du CD et les envoye vers un convertisseur alors qu'un logiciel les stocke sur un autre support pour une utilisation ultérieure.
Les logiciels ont un léger avantage, ils sont capables de relire un secteur s'ils trouvent une erreur non corrigeable. Elles sont tellement rares sur un CD en bon état que l'avantage est bien léger. Cela peut permettre de faire une copie à partir d'un CD devenu illisible sur un lecteur de salon.
joël
 
  • offline

Message » 10 Avr 2001 14:14

A Philippe Beal
Ne t'inquiète pas,il en faut plus pour me
facher pas comme certain...excuse moi si ma
réponse rapide a été ressentie comme agressive ce n'était pas son intention loin
de là!Je voulais simplement comme le suggérai
le message que tu ne généralise et condamne
point l'ensemble d'une technologie qui
comporte une infinité de schémas,tubes différents plus ou moins bien réalisé et
utilisé dans un système.
La Cave aux tubes présente une esthétique
sonore très marquée qui à mon sens provoque
soit une adhésion soit un rejet immédiat,les
conditions d'Ă©coutes sont de plus fort
variables d'un jour Ă  l'autre....celĂ  dit,Ă 
mon gout,son 300B n'est pas ce qu'Alhinc
propose de mieux (montage loftin-white?)
Les systèmes Haut-Rendement sont un vrai
cauchemar à régler et très peu le sont...
Comme le souligne Flegal,le remplaçement des
tubes doit se faire absolument par des
personnes compétentes et non par des bricolos
du Dimanche.
Concernant les Boston,j'ai toujours été très
déçu par les écoutes d'Audio classe A qui a
d'ailleurs disparu sur les gros Musical
Fidelity et Mark Levinson ainsi que par les
démos de l'importateur sur les Adcom.
Cordialement

Son-Lam
Invité
 
  • offline

Message » 10 Avr 2001 14:36

Au modérateur
Tu as pris une saine décision en fermant le
thread "Flegal" cela dit une intervention
plus précoce aurait également été bienvenue..
les injures et calomnies permanentes ça
suffit! mince ce n'est que de la hi-fi quand
meme! pourquoi tant de haine? et on dit que
la musique adouçit les moeurs....pas sa
reproduction en tout cas!
Ă  bientot autour d'une bonne bouteille
Invité
 
  • offline

Message » 10 Avr 2001 18:58

Fleg et lam
Pour répondre, oui tu a raison fleg,
Ils ont mis des tubes GE 6550 ! !
Avant cet ampli (Philips 6550 ) avais vraiment un son de haute qualité, timbre, dynamique, silence, un grave puissant, les instruments et artistes, ce déployer en arc de cercle bien derrière les enceintes.
J'aimai beaucoup l'écouter, même si des fois je trouvai qu'il manqué, ce que un ampli a transistor c'est faire, je m'explique, la scène sonore etais toujours bien derrière, (arc de cercle), mai les instruments le restai aussi.
Alors que l'ampli que j'ai actuellement, et tout aussi musical avec en plus, une scène ample ou je ne ressens pas comme sur le classique 60 un tassement dans le fond, on a plus de précisions sur la focalisation des instruments.
En faite, je me trompe peut-ĂŞtre, j'ai un grand amour pour les sons en 3D.
Je n'aime pas du tout les enceintes trop directives, (genre BC haut-parleur d'aigus fostex), (FOCAL, MJLAB), (panneaux électrostatiques comme ex.)Et même tout ce qui est technique magnepan, apogée, j'ai une paire de quad esl 63 que vous connaisse certainement.
Je m'en sers pour atténuer certaines résonances de part et autre de la salle hi !
Histoire de dire que.
C'est sur que de dépensé plus de quatre milles francs pour des tubes pas du tout adapter, ca fou le moral en l'air.
En plus je me rappel je leur ai téléphoné et ils mont dit que c'était des tubes neufs, et il fallait beaucoup de temps de rodage.
J'ai attendu 6 mois ! !
C'est vrai le son a un peut changer, le grave toujours aussi pourris, les harmoniques, en option, plus rien dans le sac le machin.
VoilĂ , et je me tourne vers lam, pourquoi je suis tres retissant sur les tubes.
Je n'aime pas bidouiller, ca n'apporte rien de bon.
A part COCHET, qui me fait de bonne platine laser, je signe et persiste.
Mais je lui prendrai jamais d'enceinte, car de ce coter la,( la technique du grattage ?), il travaille que sur des enceintes de petites taille, d'apres lui, un hp ce partitionne assez rapidement, surtout dans des tailles supérieure a 17 CM.
Mais de la, a faire des hp de taille Ă©quivalente a des bose, (10 CM)
Ce serais bien que l'on en parle un jour de ces problèmes de partitionement, de résonances, sur les HP.
beal philippe
 
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message