Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 12 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

La presse hi-fi deviendra peut-être adulte...

Message » 26 Mai 2003 16:04

Juste une réflexion sur la presse hi-fi qui n'est évidemment qu'une opinion. J'attends vos avis.

Le monde de la hi-fi de qualité est un monde de passionnés. J'en veux pour preuve les débats qui animent ce forum et d'autres lieux de discussion : sur les câbles, l'influence du courant secteur... Il est normal que les critiques soient aussi passionnés que leurs lecteurs !

C'est aussi un univers technologique où les performances escomptées comportent une forte part subjective : la musicalité, le réalisme sonore... surtout lorsqu'on cherche à retrouver dans un appartement la sensation du concert. Dans ce contexte, il n'est pas surprenant que les opinions des critiques soient également subjectives !

Enfin, c'est un cercle étroit de consommateurs pour l'industrie et la presse. Donc, les fabricants et distributeurs privilégient logiquement, dans leurs supports publicitaires, la presse spécialisée plutôt que les grands médias ! Et la faible diffusion de cette presse augmente la part relative des recettes publicataires par rapport aux produits de la vente de leurs exemplaires !

Les târes de la presse hi-fi me semblent donc inévitables.

Permettez moi de faire une analogie avec une autre presse spécialisée : la presse automobile des années 60-70, à une époque où l'automobile était encore une passion pour beaucoup. On retrouvait les mêmes dérives. La part de la publicité dans les recettes freinait (et freine toujours) l'objectivité. Les produits français étaient toujours valorisés et leurs défauts minimisés. Les critères de jugement reposaient autant sur le plaisir de conduite, le bruit du moteur, la tenue de route sur circuit... que sur des critères mesurables ou relatifs à l'usage réel du produit. Aujourd'hui, cette presse a achevé depuis longtemps sa mutation et s'intéresse plus aux tests de sécurité, aux mesures de consommation... même si elle maintient une certaine ambiguïté pour ne pas se couper d'un lectorat très minoritaire d'irréductibles passionnés.

La même évolution peut-elle toucher la presse hi-fi ?
gailuron
 
Messages: 777
Inscription: 17 Fév 2003 0:01
Localisation: Paris (intra muros)
  • offline

Annonce

Message par Google » 26 Mai 2003 16:04

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 26 Mai 2003 16:42

En ce qui concerne la presse automobile française, je doute qu'elle soit très partiale mais bon, ce n'est pas la le propos, mais comme tu fais une analogie avec celle-ci...


Je ne suis simplement pas sur que la comparaison soit des plus judicieuse, la aussi ça reste partial et orienté comme avis (mais c'est plusde la simple "passion" mais bien des interrets financiers, assez colossaux du reste :-? )
tazz
 
Messages: 4906
Inscription: 08 Fév 2001 2:00
Localisation: Au près de mon arbre...

Message » 26 Mai 2003 16:48

Intéressante réflexion.

Il y a une différence énorme entre la presse hifi britannique et la presse hifi française. Dans la première, il y a une approche "auto-magazine" pour reprendre ton exemple. Il classent les produits, et même si ça se joue souvent entre les "bons" et le ou les "très bons", la hiérarchie est claire. Ils n'hésitent pas à énoncer clairement les défauts et limitations de chacun et à dire de certains produits qu'ils sont globalement mauvais.

Il arrive régulièrement qu'une petite marque non anglaise dont le magazine n'a quasi aucune chance de voir un jour la publicité, soit présentée comme gagnant un test groupé.

Pourquoi une telle différence avec la presse française insupportablement lénifiante et obséquieuse ? A lire certains articles on pourrait penser à un traité sur la sexualité écrit par un théologien jésuite...parler de quelque chose sans en parler.

Pourtant, j'imagine que les sources de financement sont comparables... à la limite, il me semble même que le prix de vente des magazines anglais est en moyenne moins élevé.

Peut-être que quelqu'un lisant la presse britannique depuis pas mal d'années pourrait nous dire s'ils ont vécu l'évolution que tu poses en hypothèse. Si ce n'est pas le cas, on est p-ê en face d'une différence culturelle. Pas au sens où les Français seraient naturellement plus lénifiants... mais il y a p-ê une culture de presse différente, ou alors une culture de consommateur différente (Cf les abondants guides d'achat qui terminent tous les magazines : ça renforce l'idée qu'ils sont plus orientés "consommateurs")...

A vous de voir...
CalvinHobbes
 
Messages: 861
Inscription: 03 Sep 2002 12:57
Localisation: BXL
  • offline

Message » 26 Mai 2003 18:07

Hypothèse à vérifier : le nombre de lecteurs.

Combien de tirages fait la NRDS face à What!Hifi ou Hifi Choice ?
Celui qui a l'information (facilement vérifiable dans ces magazines) peut la donner.

La réponse serait alors que la presse anglaise se finance plus sur les ventes et abonnements que sur la publicité et les marques qui ont besoin de faire de la publicité font alors moins la fine bouche.


Autre hypothèse : la qualité de la publicité.

Il me semble que dans les journaux britanniques la publicité est massive et pas vraiment ciblée. Elle est donc noyée dans les autres informations commerciales ou techniques.

Dans la NRDS, la page de pub reprend les petits derniers de chez Vincent ou Rotel, marques qui effectivement n'apprécieront pas de voir cet appareil villipendé dans les colonnes du même magazine.


Enfin, il peut y avoir un peu des deux...
n.d.b
 
Messages: 2076
Inscription: 19 Mar 2003 23:44
  • offline

Message » 26 Mai 2003 18:56

Les tirages de la presse hi-fi anglaise sont certainement très supérieurs à ceux de la presse française, ne serait-ce que parce qu'il y a beaucoup plus de pays où l'on comprend l'anglais que de pays où l'on comprend le français. Mais cela ne change pas grand-chose au problème.

Les journaux hi-fi anglais sont généralement meilleurs que les français pour la bonne raison que la tradition de liberté de la presse est plus fortement ancrée dans la mentalité anglo-saxonne que dans beaucoup d'autres. Et qu'effectivement, la presse semble moins liée aux annonceurs publicitaires. C'est valable pour les quotidiens, les magazines d'information générale et les autres. De même que pour les radios et les télévisions.

Cela dit, il ne faut pas mettre tous les magazines anglais sur un piédestal. What Hi-Fi est un fourre-tout indigeste, bourré de pub, et souvent consacré au matériel bas de gamme. Hi-Fi World me paraît beaucoup plus intéressant et n'hésite jamais à consacrer de l'espace au matériel vintage ou au do it yourself.

La presse anglaise a beaucoup progressé depuis l'époque où j'ai commencé à la lire (dans les années 70). Il fut une époque où elle était extrêmement chauvine, et où seuls les appareils anglais étaient conseillés. Qu'est-ce qu'ils ont pu bassiner leurs lecteurs en racontant pendant des années que la Linn Sondek LP12 était la seule platine valable et que rien d'autre ne méritait d'être acheté...

Il faut également savoir que des marques comme Krell ou Audio Research n'ont été importées en Grande-Bretagne que des années après l'avoir été en France. Pendant des lustres, les Rosbifs ont été persuadés que seule la marque Naim faisait de bons amplis...

Toujours est-il qu'aujourd'hui, quand on voit ce que sont devenus les magazines français de hi-fi, on a surtout envie de se précipiter à la librairie Waterstones pour acheter Hi-Fi World ou Hi-Fi News...
Cristobal
 
Messages: 269
Inscription: 27 Sep 2002 0:42
Localisation: Bruxelles
  • offline

Message » 26 Mai 2003 19:22

Mais qu'est-ce que c'est que cette histoire de presse Hi-Fi pour adultes ? :o :o :o

Désolé :lol: :lol: :oops:

C'est vrai que les deux principaux exemples cités (la presse hifi anglo-axonne ; la presse auto française) m'ont toujours interpellé : c'est quand même sensiblement moins pire ! Donc la pression des marques ... Mais j'ai l'impression que vous avancez bien, je vous rends la parole ;)
Docteur M
 
Messages: 13034
Inscription: 21 Juil 2000 2:00
Localisation: Strasbourg-campagne
  • offline

Message » 26 Mai 2003 19:48

Cristobal a écrit:Les journaux hi-fi anglais sont généralement meilleurs que les français pour la bonne raison que la tradition de liberté de la presse est plus fortement ancrée dans la mentalité anglo-saxonne que dans beaucoup d'autres.


T'es sûr de ton coup, là? En grande -bretagne il y a les tabloids...
Et si t'étends la mentalité anglo-saxonne aux Etats-Unis, les médias américains n'ont jamais été autant en prise direct avec le pouvoir...
En france depuis Montaigne, Voltaire, Diderot et l'encyclopédie on a une certaine habitude de la liberté de ton. Qu'on retrouve peut-être dans le Canard enchaîne ou le Monde diplo (et peut-être quelques autres), non?

Je ne lis pas la presse anglo-saxonne, et je peux me tromper. Mais il me semble que tu généralises un peu vite...
vincent128
 
Messages: 6312
Inscription: 05 Déc 2001 2:00
Localisation: France
  • offline

Message » 26 Mai 2003 20:12

En Grande-Bretagne il y a les tabloïds (Expression qui désigne un format de journal. En France, Le Monde est un tabloïd. Mais je suppose que tu veux parler des quotidiens populaires britanniques comme le Sun) et chez nous il y a Ici Paris, France Dimanche, et toute la clique. Ce n'est pas tellement différent.

La liberté de ton est toujours plus grande dans la presse anglo-saxonne. Les médias américains ne sont pas "en prise directe avec le pouvoir", ils sont patriotes, surtout en temps de guerre.

Rappelle-toi l'affaire du Watergate: c'est quand même la presse américaine (surtout le Washington Post) qui a réussi à virer Nixon du pouvoir. Il n'ya jamais eu d'équivalent en France, et pourtant il y a eu quelques présidents de la République qui traînaient de fameuses casseroles...

Quant à la liberté de ton du Canard Enchaïné ou du Monde Diplomatique, elle n'a manifestement pas d'équivalent dans la presse hi-fi française, puisque c'est bien de cette dernière qu'il était question.
Cristobal
 
Messages: 269
Inscription: 27 Sep 2002 0:42
Localisation: Bruxelles
  • offline

Message » 26 Mai 2003 21:51

Cristobal a écrit:Les tirages de la presse hi-fi anglaise sont certainement très supérieurs à ceux de la presse française, ne serait-ce que parce qu'il y a beaucoup plus de pays où l'on comprend l'anglais que de pays où l'on comprend le français. Mais cela ne change pas grand-chose au problème.

Il est vrai que s'il y a plus de lecteurs, les pubs rapportent plus également...

Les journaux hi-fi anglais sont généralement meilleurs que les français pour la bonne raison que la tradition de liberté de la presse est plus fortement ancrée dans la mentalité anglo-saxonne que dans beaucoup d'autres. Et qu'effectivement, la presse semble moins liée aux annonceurs publicitaires. C'est valable pour les quotidiens, les magazines d'information générale et les autres. De même que pour les radios et les télévisions.

On peut le voir comme ça : dans un pays où la presse peut effectivement à peu près tout se permettre, p-ê qu'il ne vient même pas à l'idée aux annonceurs de faire pression sur la presse hifi...

Cela dit, il ne faut pas mettre tous les magazines anglais sur un piédestal. What Hi-Fi est un fourre-tout indigeste, bourré de pub, et souvent consacré au matériel bas de gamme.

C'est vrai mais il a la même liberté de ton que les autres

Hi-Fi World me paraît beaucoup plus intéressant et n'hésite jamais à consacrer de l'espace au matériel vintage ou au do it yourself.

La presse anglaise a beaucoup progressé depuis l'époque où j'ai commencé à la lire (dans les années 70). Il fut une époque où elle était extrêmement chauvine, et où seuls les appareils anglais étaient conseillés. Qu'est-ce qu'ils ont pu bassiner leurs lecteurs en racontant pendant des années que la Linn Sondek LP12 était la seule platine valable et que rien d'autre ne méritait d'être acheté...

Il faut également savoir que des marques comme Krell ou Audio Research n'ont été importées en Grande-Bretagne que des années après l'avoir été en France. Pendant des lustres, les Rosbifs ont été persuadés que seule la marque Naim faisait de bons amplis...

C'est pas le cas ? :wink:

Toujours est-il qu'aujourd'hui, quand on voit ce que sont devenus les magazines français de hi-fi, on a surtout envie de se précipiter à la librairie Waterstones pour acheter Hi-Fi World ou Hi-Fi News...

Héhé, tu connais les bonnes adresses :D

CalvinHobbes
 
Messages: 861
Inscription: 03 Sep 2002 12:57
Localisation: BXL
  • offline

Message » 26 Mai 2003 21:54

Cristobal a écrit:En Grande-Bretagne il y a les tabloïds (Expression qui désigne un format de journal. En France, Le Monde est un tabloïd. Mais je suppose que tu veux parler des quotidiens populaires britanniques comme le Sun) et chez nous il y a Ici Paris, France Dimanche, et toute la clique. Ce n'est pas tellement différent.


Je ne suis pas fan d'Ici Paris, mais je pense qu'il y a vraiment une différence nette : c'est quand même moins ordurier. Certainement pas à cause de l'intégrité des maisons de presse qui détiennent les canards à scandales français, mais plu^tot à cause de la législation méchamment plus répressive et protectrice de la vie privée.
CalvinHobbes
 
Messages: 861
Inscription: 03 Sep 2002 12:57
Localisation: BXL
  • offline

Message » 26 Mai 2003 21:56

n.d.b a écrit:Hypothèse à vérifier : le nombre de lecteurs.

Combien de tirages fait la NRDS face à What!Hifi ou Hifi Choice ?
Celui qui a l'information (facilement vérifiable dans ces magazines) peut la donner.

La réponse serait alors que la presse anglaise se finance plus sur les ventes et abonnements que sur la publicité et les marques qui ont besoin de faire de la publicité font alors moins la fine bouche.

Pas réellement, comme je le dis plus haut, plus de lecteurs = des pubs plus chères : il n'est pas sûr que la proportion change.


Autre hypothèse : la qualité de la publicité.

Il me semble que dans les journaux britanniques la publicité est massive et pas vraiment ciblée. Elle est donc noyée dans les autres informations commerciales ou techniques.

C'est pas faux, il y a beaucoup plus de pub pour des magasins notamment, mais il reste encore pas mal de belles pages pleines en quadri réservées aux marques...

Dans la NRDS, la page de pub reprend les petits derniers de chez Vincent ou Rotel, marques qui effectivement n'apprécieront pas de voir cet appareil villipendé dans les colonnes du même magazine.


Enfin, il peut y avoir un peu des deux...
CalvinHobbes
 
Messages: 861
Inscription: 03 Sep 2002 12:57
Localisation: BXL
  • offline

Message » 26 Mai 2003 22:35

Cristobal a écrit:Les tirages de la presse hi-fi anglaise sont certainement très supérieurs à ceux de la presse française, ne serait-ce que parce qu'il y a beaucoup plus de pays où l'on comprend l'anglais que de pays où l'on comprend le français. Mais cela ne change pas grand-chose au problème.

Les journaux hi-fi anglais sont généralement meilleurs que les français pour la bonne raison que la tradition de liberté de la presse est plus fortement ancrée dans la mentalité anglo-saxonne que dans beaucoup d'autres. Et qu'effectivement, la presse semble moins liée aux annonceurs publicitaires. C'est valable pour les quotidiens, les magazines d'information générale et les autres. De même que pour les radios et les télévisions.

Cela dit, il ne faut pas mettre tous les magazines anglais sur un piédestal. What Hi-Fi est un fourre-tout indigeste, bourré de pub, et souvent consacré au matériel bas de gamme. Hi-Fi World me paraît beaucoup plus intéressant et n'hésite jamais à consacrer de l'espace au matériel vintage ou au do it yourself.

La presse anglaise a beaucoup progressé depuis l'époque où j'ai commencé à la lire (dans les années 70). Il fut une époque où elle était extrêmement chauvine, et où seuls les appareils anglais étaient conseillés. Qu'est-ce qu'ils ont pu bassiner leurs lecteurs en racontant pendant des années que la Linn Sondek LP12 était la seule platine valable et que rien d'autre ne méritait d'être acheté...

Il faut également savoir que des marques comme Krell ou Audio Research n'ont été importées en Grande-Bretagne que des années après l'avoir été en France. Pendant des lustres, les Rosbifs ont été persuadés que seule la marque Naim faisait de bons amplis...

Toujours est-il qu'aujourd'hui, quand on voit ce que sont devenus les magazines français de hi-fi, on a surtout envie de se précipiter à la librairie Waterstones pour acheter Hi-Fi World ou Hi-Fi News...


Cristobal,

Quand je lis le "hot 100" d'Hifi News (avril 03) j'ai un doute sur leur indépendance critique, prenons les lecteurs de CD (avec les enceintes cela serait trop long :wink:) :

arcam cd23
arcam diva cd72
chord dac64
dcs purcell/delius
linn ikemi
linn sondek cd12
naim audio cd5
naim cds 2
perpetuel p 1a/p 3a
primare d30.2
rotel rcd 02

Le matériel anglais c'est vraiment top :D

Parmi la quarantaine d'enceintes la marque française championne de l'export est citée 1 fois : jmlab cobalt 815.
Nous imaginons tous le carnage qu'aurait fait le "made in france" dans cette catégorie dans un mag bien de chez nous :wink:

On peut relever que Rega n'est pas cité dans le hot 100, idem pour NAD !

J'en profite pour avouer au forum avoir reconnu dans le Naim nait 3 (en son temps), un des meilleurs intégrés que j'aie entendu dans sa catégorie de prix :oops: :wink:

Néanmoins il y a peut-être un point à creuser pour tenter de trouver une explication à cette préférence nationale : l'oreille s'accoutume à ce qu'elle entend !
C'est pas clair ? Le langage privilégie certains sons, si bien qu'on ne perçoit pas tous la même chose, par ex. lorsque le coq chante l'allemand entend KIKIRIKI.
On dit aussi que les japonnais percevraient moins bien les sons aigus. Fumeux ? 8)
larsen
 
Messages: 227
Inscription: 19 Déc 2002 1:18
  • offline

Message » 26 Mai 2003 23:14

Non, non, ça n'a rien de fumeux et je crois d'aileurs que les théories de ce genre ont été démontrées notamment par les études d'un acousticien français nommé Tomatis. J'ai lu des articles à ce sujet dans Son Magazine, en un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître... Et ça explique pourquoi il ya un son allemand, un son anglais, un son japonais, etc.

Pour ce qui est du "Hot 100" de Hi-fi News, il est certain que la presse britannique ne s'est pas encore débarrassée de son chauvinisme endémique...
Cristobal
 
Messages: 269
Inscription: 27 Sep 2002 0:42
Localisation: Bruxelles
  • offline

Message » 26 Mai 2003 23:19

Cristobal a écrit:Pour ce qui est du "Hot 100" de Hi-fi News, il est certain que la presse britannique ne s'est pas encore débarrassée de son chauvinisme endémique...


Ce qui peut se défendre par le fait que les tarifs sont aussié plus ou moins favorables aux marques nationales (un intermédiaire en moins ...), non ?

Doc'M :wink:
Docteur M
 
Messages: 13034
Inscription: 21 Juil 2000 2:00
Localisation: Strasbourg-campagne
  • offline

Message » 26 Mai 2003 23:37

larsen a écrit:Néanmoins il y a peut-être un point à creuser pour tenter de trouver une explication à cette préférence nationale : l'oreille s'accoutume à ce qu'elle entend !
C'est pas clair ? Le langage privilégie certains sons, si bien qu'on ne perçoit pas tous la même chose, par ex. lorsque le coq chante l'allemand entend KIKIRIKI.
On dit aussi que les japonnais percevraient moins bien les sons aigus. Fumeux ? 8)

Cette théorie a été utilisée pour déterminer la langue maternelle d'un enfant qui entend et parle plusieurs langues dès on plus jeune âge... On a pu prouver qu'il reconnaissait toujours mieux les mots d'une langue !

Néanmoins, il y a, à mon avis, une nette différence entre le son des marques anglaises et celui des marques US. Je sais bien que les américains ont une pronociation légérement différente, mais c'est tout de même ténu comme explication !
gailuron
 
Messages: 777
Inscription: 17 Fév 2003 0:01
Localisation: Paris (intra muros)
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message