Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 22 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

largeur, profondeur, hauteur

Message » 29 Mar 2004 12:42

Salut!
De plus, l'oreille est plus un analyseur de spectre qu'un calculateur de position...

L'oreille OK, mais le cerveau est assez fort quand même à ce jeu: des différences de temps infimes entre l'arrivée d'une impulsion ou d'un transitoire entre nerf auditif droit et nerf auditif gauche sont facilement analysées. Essentiel pour la survie en milieu hostile...
Logiquement, les perfs de localisation baissent quand les signaux sont sans transitoires et périodiques.

Avec la tête artificielle, on crèe l'onde au moment où elle arrive dans les oreilles. Normalement, lors de la reproduction à l'aide d'un casque, les tympans devraient avoir la même information que le spectateur placé à l'endroit de la tête artificielle dans la salle de concert. Mais, cette tête n'étant pas en tout point identique à la mienne, la perception sera là aussi légèrement différente.


La même info à ceci près que le casque émet au niveau du pavillon et non du tympan et toujours dans la même direction: en plus de la fonction de transfert de la tête artificielle dépendant de l'angle de la source musicale, on se combine donc le son avec sa propre fonction de transfert (celle que donne l'angle nul du casque + traversée du conduit).
Si on la connaissait (il faudrait faire un buste à son effigie...), il faudrait la déconvoler en numérique en amont du casque il me semble. Bizarrement je ne trouve pas de mention de ce petit bémol dans les docs que j'ai parcourues.

J'ai trouvé ceci comme wav d'exemples:
http://www.ecel.ufl.edu/~shassan/courses/eel6539/
Ce sont des bruits mono qui ont été passé à la moulinette des fonctions de transfert mesurées tout autour de la tête de KEMAR par les chercheurs du M.I.T.
Le "noise moving around head" (bruit tournant autour de la tête) est assez réussi (à mes oreilles et à mon casque en tout cas).
C'est un travail d'étudiant, je pense qu'on peut aller plus loin d'une part en exagérant ces fonctions de transfert (l'élevation d'hélicoptère est certaine mais peu spectaculaire pour mon audition), et surtout en combinant ces fonctions de transfert (mesurées en chambre sourde) avec des infos de reverbération d'une vraie pièce (à chaque trajet retardé son filtre car l'angle d'arrivée est différent suivant les reflexions...).

Purée de rate aux truffes noires et jus de cacao amer, blanc de poulet sauté à sec avec jus de genepi, potage de potiron au lard, glaces à l'infusion de réglise et au tilleul....

Miam! je vais penser à tout ça à la cantine (gros effort d'imagination :( ).

cdlt,
GBo.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Annonce

Message par Google » 29 Mar 2004 12:42

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 29 Mar 2004 14:05

haskil a écrit:On en parlait avec LaurentV qui se rappelait aussi d'un papier de la NRDS où ça causait de la stéréophonie et du rappel de cette stéréo à trois canaux. De mémoire toujours on parlait là dedans d'un système de matriçage déposé par Philips en 1948 (de mémoire toujours : bon je viens de dormir 3 heures, par terre dans mon bureau pour repartir pour le bilan des élection !) pour simuler... quatre canaux !

Verriez ma tête :lol: ! A part ça, bon diner : hier soir, Marc Veyrat en personne est venu nous faire un p'tit diner à la cantine !!!!!

Purée de rate aux truffes noires et jus de cacao amer, blanc de poulet sauté à sec avec jus de genepi, potage de potiron au lard, glaces à l'infusion de réglise et au tilleul....

Réputation méritée !!!!!!


Alain :wink:


2 fois :o

un diner par Veyrat pour ensuite dormir par terre 3 heures. Le passage du luxe à la vie de SDF en une soirée ! :D
cow2
 
Messages: 339
Inscription: 26 Nov 2003 15:02
  • offline

Message » 29 Mar 2004 15:02

En stereo (sans prise de son avec une tête artificielle), la sensation de hauteur ne serait donc pas possible. Ca parait tout de même étonnant ; on est tout de même nombreux à ressentir une hauteur. Si cette sensation ne peut provenir de la prise de son, c'est p'têtre qu'elle est imaginaire et dépendrait donc de l'expérience musicale de chacun : par exemple, lorsque j'écoute la reproduction d'un saxo, je le localise plus bas qu'une trompette (pour une personne qui n'a jamais vu ces 2 instruments, il en est peut-être autrement).

J'ai bien l'impression que l'imaginaire a une grande importance. Il y a 1 an, lorsque je commençais à m'intéresser à la HIFI, j'avais même des difficultés à ressentir la largeur ; sans doute, mon cerveau n'avait pas l'habitude de localiser un instrument sans le voir. Et maintenant, j'ai bien l'impression de ressentir la hauteur ; j'ai beau essayer de localiser une chanteuse au ras du sol, ça ne marche pas! :wink:
Michel K
 
Messages: 1705
Inscription: 04 Déc 2002 12:11
  • offline

Message » 29 Mar 2004 15:56

Nina Hagen, elle avait pas essayé?

Pour être plsu prudent, je dirais que sur une prise à 2 micros dans une chambre sourde sans tête artificielle et sans traitement particulier, là OK il semble en effet impossible d'avoir une info d'élévation absolue.
Mais dans les autres cas, ce n'est pas impossible, mais moins flagrant que si tu rajoutes le filtrage "pavillonaire" (ce qui peut se faire de façon numérique comme on la vu dans le post précédent!), car le cerveau cumule tous les indices en fait, aucun n'est suffisant à lui seul!
Comme tu le disais, en milieu reverbérant, la différence de temps d'arrivée entre son direct et reflechi sur le sol doivent jouer (et être interprété par le cerveau comme tel et non comme des réflexions latérales car le cerveau sait par expérience qu'elles sont habituellement plus éloignées).
cdlt,
GBo.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 29 Mar 2004 16:01

Michel K a écrit:En stereo (sans prise de son avec une tête artificielle), la sensation de hauteur ne serait donc pas possible. Ca parait tout de même étonnant ; on est tout de même nombreux à ressentir une hauteur. Si cette sensation ne peut provenir de la prise de son, c'est p'têtre qu'elle est imaginaire et dépendrait donc de l'expérience musicale de chacun : par exemple, lorsque j'écoute la reproduction d'un saxo, je le localise plus bas qu'une trompette (pour une personne qui n'a jamais vu ces 2 instruments, il en est peut-être autrement).

J'ai bien l'impression que l'imaginaire a une grande importance. Il y a 1 an, lorsque je commençais à m'intéresser à la HIFI, j'avais même des difficultés à ressentir la largeur ; sans doute, mon cerveau n'avait pas l'habitude de localiser un instrument sans le voir. Et maintenant, j'ai bien l'impression de ressentir la hauteur ; j'ai beau essayer de localiser une chanteuse au ras du sol, ça ne marche pas! :wink:


Je suis un peu perplexe comme toi.

D'un coté j'ai une légère sensation de hauteur sur certains enregistrements, de l'autre j'ai l'expérience du HC : en HC, je localise les paroles au niveau de la bouche des acteurs alors que la dsitance qui les sépare des enceintes peut-être de 1m soit plus de 15°.

La précision de la localisation sonore est probablement guidée :
1. par l'oeil
2. par l'imagination
3. par le calcul précis des infos de l'appareil auditif.

Il faudrait entendre ce que pense un aveugle de tout ça...
Abraham.ctl
 
Messages: 2016
Inscription: 09 Mar 2003 2:13
Localisation: Paris
  • offline

Message » 29 Mar 2004 16:14

Michel K a écrit:En stereo (sans prise de son avec une tête artificielle), la sensation de hauteur ne serait donc pas possible. Ca parait tout de même étonnant ; on est tout de même nombreux à ressentir une hauteur. Si cette sensation ne peut provenir de la prise de son, c'est p'têtre qu'elle est imaginaire et dépendrait donc de l'expérience musicale de chacun : par exemple, lorsque j'écoute la reproduction d'un saxo, je le localise plus bas qu'une trompette (pour une personne qui n'a jamais vu ces 2 instruments, il en est peut-être autrement).



la hauteur ne proviendrait elle pas de la réverbération sur les murs/plafond dans la pièce d'écoute ?
cow2
 
Messages: 339
Inscription: 26 Nov 2003 15:02
  • offline

Message » 29 Mar 2004 16:21

cow2 a écrit:
Michel K a écrit:En stereo (sans prise de son avec une tête artificielle), la sensation de hauteur ne serait donc pas possible. Ca parait tout de même étonnant ; on est tout de même nombreux à ressentir une hauteur. Si cette sensation ne peut provenir de la prise de son, c'est p'têtre qu'elle est imaginaire et dépendrait donc de l'expérience musicale de chacun : par exemple, lorsque j'écoute la reproduction d'un saxo, je le localise plus bas qu'une trompette (pour une personne qui n'a jamais vu ces 2 instruments, il en est peut-être autrement).



la hauteur ne proviendrait elle pas de la réverbération sur les murs/plafond dans la pièce d'écoute ?


qui est quand même largement différente de celle de la pièce d'origine, et quid du positionnement des micros...

Sans parler du fait que la plupart de nos enceintes sont multi voies non coaxiales...
Abraham.ctl
 
Messages: 2016
Inscription: 09 Mar 2003 2:13
Localisation: Paris
  • offline

Message » 29 Mar 2004 17:23

cow2 a écrit:
Michel K a écrit:En stereo (sans prise de son avec une tête artificielle), la sensation de hauteur ne serait donc pas possible. Ca parait tout de même étonnant ; on est tout de même nombreux à ressentir une hauteur. Si cette sensation ne peut provenir de la prise de son, c'est p'têtre qu'elle est imaginaire et dépendrait donc de l'expérience musicale de chacun : par exemple, lorsque j'écoute la reproduction d'un saxo, je le localise plus bas qu'une trompette (pour une personne qui n'a jamais vu ces 2 instruments, il en est peut-être autrement).



la hauteur ne proviendrait elle pas de la réverbération sur les murs/plafond dans la pièce d'écoute ?


Il est étonnant en effet que la hauteur des HP ne soit pas ressentie par la réverbération de la pièce d'écoute. Si c'était le cas, les sources graves seraient toujours localisés en dessous des sources aigues (pour une config HP de grave sous le HP d'aigu). :-?
Michel K
 
Messages: 1705
Inscription: 04 Déc 2002 12:11
  • offline

Message » 29 Mar 2004 19:52

Alpes94 a écrit:[...]
GBo, merci pour tes recherches.

De quand date tes deux schémas de Bell Labs ?

Pour le premier, je dirais que cela date d'après 1932 et des travaux de recherche en commun Bell Labs / EMI.

A +.
Gérard.


Le schéma, je ne sais pas, en tout cas Harvey Fletcher (Bell Labs) a fait des recherches binaurales dans les années 20, et Arthur Keller (Bell Labs), qui ignorait les travaux de Blumlein jusque dans les années 1950, a transmis de la stéréphonie sur 3 voies (3 micros -> lignes téléphoniques -> 3 HP) en 1933:

1933 - April 27 Stereoscopic sound was transmitted to the National Academy of Sciences and many invited guests at Constitution Hall, Washington. Transmission was over wire lines from the Academy of Music in Philadelphia and three channels were used with microphones respectively at left, center and right of the orchestra stage and loud speakers in similar positions in Constitution Hall. The orchestra in Philadelphia was conducted by Alexander Smallens while Dr. Stokowski in Washington manipulated the controls so as to enhance the music in accordance with his own views.

Source: http://history.acusd.edu/gen/recording/stereo.html

cdlt,
GBo.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline


Retourner vers Discussions Générales