Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: PRAUDEL et 40 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Le facteur clé de l'électronique Hifi THG

Message » 19 Fév 2011 12:27

Intéressant :D
Ce serai bien d'avoir des photos avant/après si possible.
lems00
 
Messages: 424
Inscription: 09 Avr 2008 9:11
Localisation: 57
  • offline

Annonce

Message par Google » 19 Fév 2011 12:27

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 19 Fév 2011 14:04

L'acousticien qui je suppose est un pro t'as fait une étude acoustique de ta pièce sans faire aucunes mesures ?

Il n'a même pas "mesurer" la réponse en fréquence de tes enceintes dans ta pièce?
dabass
 
Messages: 3203
Inscription: 09 Juil 2007 0:14
  • offline

Message » 20 Fév 2011 0:16

Episode 4 : contenu du rapport d'étude

Le rapport d'étude décrit la démarche utilisée pour aboutir aux préconisations retenues. Comme précisé plus tôt, l'étude n'est pas basée sur des mesures dans la pièce, mais sur une modélisation de cette dernière. L'acousticien justifie ceci par son expérience des études déjà faites dans des pièces de très petite dimension. Comme il dispose du matériel de mesure et qu'il a passé pas mal de temps à la maison, je suppose que si il avait pensé en tirer quelque chose, il l'aurait certainement fait. D'après lui, faire des mesures dans ce type d'environnement, ça fait pro, ça en met plein les yeux, mais ça ne sert pas à grand chose.
En y réfléchissant bien, on mesure surtout la réponse d'une pièce bourrée de défaut à un système hifi particulier. Baser toute l'étude sur une telle mesure conduirait à faire une correction spécifique à un système (or comme nombreux audiophiles, j'ai un peu la bougeotte côté matos), et il serait à mon avis bien difficile d'isoler dans les mesures l'influence de chaque élément (carrelage, baie vitrée, placo etc.). Bref, je m'égare : je ne suis pas là pour défendre la méthode car seul le résultat compte
Donc, l'étude est basée sur une modélisation théorique de la pièce en tenant compte des dimensions et des matériaux de chaque partie.

Premier résultat : les modes propres axiaux de la pièce
A partir des fréquences propres de la pièce entrant dans le spectre utile, on déduit les fréquences qui poseront problème à priori.
On en déduit aussi les possibilités de placement des enceintes sachant que le principe est que l’enceinte doit se trouver au minimum de pression acoustique et donc à la moitié de la longueur d’ondes d’une fréquence axiale critique. Evidemment, cela donne pas mal de possibilités, mais on choisi celle qui est cohérente avec les possibilité d'aménagement de la pièce (et oui on est toujours dans un salon). En l'occurrence, on retiendra un placement de l'axe d'écoute dans la longueur de la pièce afin d'avoir une zone décompressé derrière la zone d'écoute (l'escalier). cela nous donne aussi des mesures assez précises de l'éloignement des murs latéraux et des murs arrières. Evidemment, ces éléments seront ajustés finement à l'écoute.

Deuxième résultat : durée de réverbération
Il est évident que la salle actuelle est claire et « sonore », même si la durée de réverbération n’est pas le seul critère pour qualifier la salle il permet d’améliorer le rendu sonore de la salle vers des valeurs dites « standards » et surtout quasi identique dans les bandes de fréquences normalisée 250, 500, 1k, 2k & 4kHz. Une modélisation mathématique intégrant les matériaux recouvrant chaque partie de la pièce (à ce stade, on a déjà prévu de mettre un parquet flottant sur thibaude acoustique), on arrive à un Tr modélisée allant de 1 dans la bande des 125Hz à 0,7 dans la bande des 4khz, en passant par 1,1 autour de 500hz
Ces valeurs sont assez élevées et confirment que si on effectuait un traitement basique à base de matériaux poreux ( laine minérale avec tissus tendu, moquette murale ou au sol, faux plafond avec dalles minérales, bass traps « standard » composés de mousse de très forte épaisseur, le résultat aurait pour conséquence de fortement atténuer les fréquences supérieures ou égales à 1kHz sans apporter de solutions notables pour les fréquences du haut graves et du bas-médium ce qui aurait contribué à un déséquilibre tonal encore plus important qu'actuellement.

Les objectifs acoustiques vont porter sur la réduction et l'uniformisation fréquentielle de la durée de réverbération, et sur un travail de diffusion / diffraction / absorption visant à d’augmenter le volume et l’image sonore au niveau des enceintes tout en préservant l’équilibre tonal et en gardant une excellente perception des informations / micro-informations du message sonore. Il faudra enfin éviter un Flutter echo qui pourrait être engendré par les 2 surfaces parfaitement parallèles des murs latéraux. Les optimisation finales doivent être fait in situ pour valider ou pas la nécessité d'ajout de tapis ou de rideaux.


A+ demain pour les options de solutions ... patience :mdr:
justlisten
 
Messages: 133
Inscription: 26 Mar 2007 23:20
Localisation: MARSEILLE
  • offline

Message » 20 Fév 2011 10:37

Tout ceci est très intéressant !
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 20 Fév 2011 13:02

Episode 5 : propositions de solutions - le plafond

A partir des objectifs acoustiques retenus, l'acousticien a proposé un semble de solutions dimensionnées à partir des corrections à apporter. Je tiens à préciser d'avance que ces solutions sont précisément choisies et calculées par rapport aux corrections nécessaires dans cette pièce. Ce ne sont donc probablement pas des solutions universelles. Je m'efforce juste d'en présenter les principes.

Traitement au niveau du plafond
---------------------------------------
Contraintes d'intégration : Je désirais, pour un question de design, éviter un faux plafond d'un seul tenant car je voulais intégrer dans la pièce un éclairage tamisé indirect par le haut (on aime ou pas, mais c'est ce que je voulais)
Proposition : à partir des besoins acoustiques et de mes désidératas esthétiques, on a opté pour une solution basée sur la mise en place de 12 caissons suspendus au raz du plafond. Ces caissons parallélépipédiques de 10cm d'épaisseur sont conçus à partir d'une structure métallique, recouverte sur les faces inférieures et supérieures de plaques de plâtre perforées Delta 4 Quadril 5, Delta 4 Quadril 3 et Delta 4 Quadril 4 de KNAUF. Sur les 8 caissons, on a un mélange de ces différentes références à la fois suivant les caissons et suivant les faces. Ne me demandez pas quel est exactement la raison du choix de chacun, mais je sais juste que les performances en absorption / réflexion de chaque référence sont assez différentes. Les caissons sont remplis de laine minérale surfacé d’un voile d’épaisseur ~45-50 mm et de faible densité.
Au final, ca fait des beaux bébés qui pèsent chacun plus de entre 20 et 40 kg ... je vous garanti qu'une fois suspendus, ça ne bouge plus !!!

Voilà à quoi ressemble un des caissons
(désolé : photos pas terribles, prises durant à phase d'installation de l'éclairage indirect par ampoules LED) :
Image

De tels caissons offrent des performances d’absorptions maximales centrées sur 250, 500 et 1000 Hz, la courbe d’absorption étant descendante avec les fréquences plus élevées. La surface du Delta 4 Quadril 4 étant équitablement composée de « carrés absorbants » et « carrés réfléchissants », l’onde sonore sera réfléchie et absorbée ce qui contribuera à l’augmentation du champs sonore. Les distance des caissons par rapport au plafond pourront varier de 100 mm à 200 mm afin d’obtenir une surface « accidentée » favorisant ainsi la diffraction des ondes de basses fréquences.Je vous passe de schéma d'installation des caissons mais le principe est de pouvoir créer éventuellement une forme de voute en jouant sur l'écartement des caissons avec le plafond.
Cette solution permet de traiter les fréquences basses et bas médium de manière optimale en jouant sur plusieurs types de perforations. Elle offre 11m2 de surface d’absorption optimales dans les fréquences du graves et du bas médium sans « étouffer » les aiguës.
Dernière édition par justlisten le 20 Fév 2011 16:39, édité 3 fois.
justlisten
 
Messages: 133
Inscription: 26 Mar 2007 23:20
Localisation: MARSEILLE
  • offline

Message » 20 Fév 2011 14:32

Je m'abonne. Et je donne le lien vers l'excellent topic de Scaniris, pour ceux qui pourraient être intéressés.

Optimisation pas à pas: hier, aujourd'hui, demain
viewtopic.php?f=1292&t=29915797&start=0
Paull
 
Messages: 8672
Inscription: 22 Sep 2003 16:32
Localisation: "For Those About To Rock (We Salute You)" - AC/DC

Message » 20 Fév 2011 22:46

Episode 6 : propositions de solutions - le plancher

Pour faire rapide, cet éléments n'a pas fait l'objet d'une étude particulière car j'avais l'intention de recouvrir le carrelage par un parquet pour plus de 'chaleur' dans la pièce. L'acousticien a simplement pris en compte cet élément dans ces modélisations. Le parquet est un parquet flottant posé sur des plaques en feutre de fibres naturelles.
justlisten
 
Messages: 133
Inscription: 26 Mar 2007 23:20
Localisation: MARSEILLE
  • offline

Message » 20 Fév 2011 23:10

Episode 7 : propositions de solutions - les murs latéraux

Le principe de base du traitement des murs latéraux est basé sur une technique globalement équivalente à celle du plafond, pour participer aussi au rétablissement d'une réponse plus linéaire en fréquence de la pièce. On reste donc avec un objectif d'absorption des fréquences basses et bas medium sans étouffer les hautes fréquences.
Autour de ce principe de base, on va retrouver des mise en oeuvres différentes suivent les zones de la pièce :
on privilégie
- une absorption un peu plus prononcée derrière les enceintes
- une absorption plus faible au niveau des enceintes
- une diffusion maximale au niveau de la réflexion primaire directe du son de l'enceinte
- une absorption légère au niveau de la zone d'écoute
Il était prévu au départ de travailler avec des panneaux acoustiques absorbants / réfléchissants par zone, mais compte tenu du coût élevé de cette solution, et de la volonté que j'avais de traiter du même coup le problème d'isolation thermique de la pièce, on est finalement parti sur un remplacement complet de l'isolation en BA13 + polystyrène par une isolation en plaque de plâtres perforées (KNAUFF) avec laine de roche, avec diverses densité de laine et certaines zones en volume clos.

Image

En même temps, cette solution permet de ne pas prendre encore un peu plus de place sur le volume intérieur de la pièce qui n'est déjà pas énorme. Cela a aussi permis d'intégrer partiellement dans l'épaisseur du mur les diffuseurs de schroeder prévus pour casser la réflexion primaire directe du son de l'enceinte.

Une fois le tout intégré, ça donne ça

Image
justlisten
 
Messages: 133
Inscription: 26 Mar 2007 23:20
Localisation: MARSEILLE
  • offline

Message » 21 Fév 2011 0:36

hello,

pour l'Episode 5 : "propositions de solutions - le plafond", tu ne nous dis pas à quel endroit ve essentiellement se trouver ce plafond suspendu ?
tu nous as montré pour les murs ou se trouvent les zones + ou - absorbantes ... il serait intréessant de nous dire ou il a été choisi de privilégier la solution plafond suspendu ...
plutot sur la partie avant de la pièce ? (au dessus et devant les enceintes ?)

frisou
Home Audio Selection
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 2567
Inscription: 05 Sep 2006 22:01
Localisation: 2 points d'écoutes sur le Sud-Ouest (périphérie TOULOUSE et BORDEAUX)
  • offline

Message » 21 Fév 2011 0:39

l'épisode 8, c'est le mur arrière ? (derrière le point d'écoute)

par ailleurs, afin de se faire une idée plus précise de ta pièce (meme si elle constitue un cas particulier pas forcément reproductible, comme tu l'as justement dis) tu ne veux pas nous montrer un petit plan avec les dimensions ?
à partir duquel tu pourras nous en dire ensuite un peu plus sur le positionnement des enceintes et du point d'écoute ...
Home Audio Selection
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 2567
Inscription: 05 Sep 2006 22:01
Localisation: 2 points d'écoutes sur le Sud-Ouest (périphérie TOULOUSE et BORDEAUX)
  • offline

Message » 21 Fév 2011 1:13

frisounette a écrit:hello,

pour l'Episode 5 : "propositions de solutions - le plafond", tu ne nous dis pas à quel endroit ve essentiellement se trouver ce plafond suspendu ?
tu nous as montré pour les murs ou se trouvent les zones + ou - absorbantes ... il serait intréessant de nous dire ou il a été choisi de privilégier la solution plafond suspendu ...
plutot sur la partie avant de la pièce ? (au dessus et devant les enceintes ?)

frisou



Oui, je vois que n'ai pas été très clair, désolé.
Les caissons 12 suspendus couvrent pratiquement tout le plafond de la pièce. Ils ne sont pas jointifs (environ 30cm entre chacun), ce qui permet à une partie des ondes sonores de passer au travers, d'aller se réfléchir au plafond, et de revenir 'se cogner' sur la face supérieure du caisson. Ceci permet globalement de ne pas trop absorber le son qui part vers le plafond, mais de le diffracter de façon très efficace.
Au cours des travaux, je me suis clairement rendu compte que la pose des caissons est vraiment l'élément qui a métamorphosé l'acoustique de la pièce, preuve de l'efficacité du concept.

Pour l'instant, je n'est que que mon tel pour faire des photos ... c'est un peu dur sans grand angle dans une petite pièce pour donner une idée du concept. Qui plus est, il me manque encore des leds à installer , donc je n'ai pas encore remonté complètement les caissons, mais voici en gros ce que ça donne sur les 3 dernières rangées de caissons.
Image
justlisten
 
Messages: 133
Inscription: 26 Mar 2007 23:20
Localisation: MARSEILLE
  • offline

Message » 21 Fév 2011 10:20

Bonjour,
ces panneaux perforés KNAUFF sont sans aucun doute une bonne solution, quand on peut se permettre de refaire l'ensemble des doublages. Joli projet en tous cas; on attend la suite !
Denis31
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 4501
Inscription: 16 Sep 2005 9:50
Localisation: Toulouse

Message » 21 Fév 2011 10:29

Par contre il faut avoir une certaine hauteur sous plafond car sinon ca risque de visuellement "écraser" pas mal la pièce.
PCHC HFX mini (Core I7 3770S/RME HDSP AIO+RME AO4S/Jriver MC18/ProSOA)/Boitier HFX storage USB 13To /Yamaha RXV 4600/Superchargers 550K/Pioneer S3-EX-W/Klipsch Palladium P27S/Velodyne DD15+/KRP500A

Traitement passif: Damiacoustic + Acoustipanel
Sebastien30200
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4321
Inscription: 25 Aoû 2008 18:52
  • offline

Message » 21 Fév 2011 10:46

Si j'ai bien compris, ces caissons sont individuellement réglables en hauteur ?
RETNAG
 
Messages: 301
Inscription: 01 Sep 2007 9:38
  • offline

Message » 21 Fév 2011 22:25

Denis31 a écrit:Bonjour,
ces panneaux perforés KNAUFF sont sans aucun doute une bonne solution, quand on peut se permettre de refaire l'ensemble des doublages. Joli projet en tous cas; on attend la suite !


Tout à fait, nous avons choisi cette solution car je voulais de toute façon refaire l'isolation thermique qui était très défaillante dans cette pièce au Nord. L'autre solution (que nous n'avons pas retenu) était d'utiliser des panneaux absorbants / diffusants sélectionnés par rapport aux plages de fréquence à travailler, et accrochés aux murs. Ceci dit, les panneaux acoustiques sont relativement onéreux, et même en terme de budget, la solution de traitement en plaque de plâtre perforée est moins (en fait, le coût est principalement la main d'oeuvre du plaquiste et du peintre).

Sebastien30200 a écrit:Par contre il faut avoir une certaine hauteur sous plafond car sinon ca risque de visuellement "écraser" pas mal la pièce.

Avant traitement, ma pièce faisait 2m55 de haut, ce qui est tout à fait standard en construction moderne. J'avais effectivement très peur que les 20cm perdus écrasent la pièce, mais visuellement, l'aspect est totalement différent que si on avait fait un faux plafond 20cm plus bas. Au contraire, avec l'éclairage indirect, cela redonne même une impression de hauteur.

RETNAG a écrit:Si j'ai bien compris, ces caissons sont individuellement réglables en hauteur ?

Tout à fait, on peut régler de façon individuelle la longueur de chacun des 4 câbles qui soutiennent le caisson. D'ailleurs, le système proposé par le gar qui m'a fabriqué les caissons est super pratique car cela permet de faire ces réglages seul et sans outils, malgré le poids des caissons.
justlisten
 
Messages: 133
Inscription: 26 Mar 2007 23:20
Localisation: MARSEILLE
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message