Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 12 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Le HR appartiend au passé

Message » 06 Jan 2003 20:19

Que de débats au sujet du haut-rendement...
ca me manque... :evil:
Tiens, si je relancais la polémique ? :evil:
Alors, le HR, avec tous ses pavillons etc... appartiendra bientôt au passé. :lol:
Pourquoi ?
Tout simplement parce que je le sais !
Ou plutot, j'ecoute ce que me disent les as du marketting d'un côté et j'écoute ce que me disent les as de la technique de l'autre.
Je mixe tout ça dans ma petite cervelle embrumée :oops: et je conclue que le HR est mort. Au moins pour ce qui est de la HIFI. Pour la SONO, il lui reste encore de l'avenir.
Tiens, mais j'y pense, vous voulez peut-être quelques explications ?

Je commencerais par les as du marketting :
http://www.homecinema-fr.com/forum/view ... ?t=2968646
On nous promet un avenir tout en numerique (ca fait longtemps qu'on nous le promet d'ailleurs). Source numérique, préampli numérique et amplis numériques fonctionneront en coeur via une magnifique interface firewire... quel magnifique avenir. Non ?

Tiens, les as de la techniqueviennent me parler du préampli numérique. Ils me disent que pour atténuer le signal de 3dB, il faut faire un décallage d'un bit vers la droite. Du coup, mon signal initialement codé en 24 bits n'est plus codé qu'en 23 bits. Et si je veux atténuer le signal de 24 dB (ce qui est courant sur un preampli normal), mon signal n'est plus codé que sur 16 bits... exit tous mes beaux formats SACD et DVD-A. Dans ma chaine tout numerique, a un volume d'ecoute normal, je n'ai pas plus de dynamique sur mon SACD flambant neuf que mon grand-pere en avait sur sa vieille platine CD et son matos tout analogique.

Tout celà est bien beau, mais que vient foutre le haut rendement la dedans ?
Et bien c'est là que ma petite cervelle intervient :roll:
Tout simplement, si j'ecoute, sur ma chaine tout numerique un morceau a un certain volume sonore (preampli a +0dB) , avec mes enceintes a 90 dB de rendement. Maintenant, avec la meme chaine, mais des enceintes a haut rendement (102 dB), je devrais mettre mon preampli a -12 dB. Soit une perte de 4 bits... ou une dynamique 16 (2^4) fois moins importante... :o
C'est beau la technologie ;)
Dernière édition par guest le 19 Mar 2003 17:30, édité 1 fois.
guest
 
Messages: 23526
Inscription: 15 Fév 2001 2:00
  • offline

Annonce

Message par Google » 06 Jan 2003 20:19

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 06 Jan 2003 21:00

Mais non, mais non, dans 20 ans, lorsque LE nouveau format numérique (HyperAudioCD) sera arrivé, les préamplis numériques compatibles HACD exploiteront pleinement la dynamique du SACD, et tu pourra ressortir du (gros) placard tes enceintes à 102db/w/m :lol:

L'arrivée de nouveaux formats a un avantage : ceux qui essuyent les plàtres revendent à vil prix leur ancien matériel tellement dépassé... :wink:

Bertrand.
bstleve
 
Messages: 1625
Inscription: 27 Aoû 2002 7:58
Localisation: Sous la pluie (91)

Message » 06 Jan 2003 23:47

Et vous aurez remarqué que les nouveaux standard numériques tentent de se rapprocher de l'analogique... dont les performances, celles des derniers magnétos à bandes équipés de lampes par exemple, viennent pour une part d'être juste rattrapées par SACD et DVD-A... mais pas dans tous les domaines... globalement on y est quand même... et sur certains points c'est mieux... Le prix en premier lieu...

Une platine SACD est meilleure qu'une platine CD et surtout bien meilleure que n'importe quelle platine LP équipée de la meilleure celulle du monde pour un prix de 5 à 10 fois moins...

Pour ce qui est du préampli en revanche... tintin le numérique c'est évidemment pas ça...


Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 07 Jan 2003 0:26

Pour ce qui est du préampli en revanche... tintin le numérique c'est évidemment pas ça...

C'est a peu près ce que je voulais dire...
On tente de faire croire au consommateur que le numerique est LA solution a tous les maux de l'univers.
Tiens, une petite anecdote qui m'a pas mal marquée.
Je citerais M Guy-Michel Cogné, directeur de la rédaction de l'excellent magasine Chasseur d'Images, dans l'éditorial du n°249 de Décembre 2002 :
...
Comme cette remarque d'un profane à un ami qui lui montre ses photos :
- Dis donc, elle est belle ! C'est du numérique ?
Celle-là, ce n'est pas la première fois que je l'entend : manifestement, le grand public prête aux appareils numériques des qualités qu'ils n'ont pas. En gros, il les imagine meilleurs, plus simples à utiliser et moins chers à l'usage !
...
Le numérique est à la mode et nous sommes les premiers à nous réjouir de voir la photo revenir au premier plan des activités de loisir. Mais il ne faut pas lui preter des qualités qu'il n'a pas... ou du moins pas encore.
...

Et oui, en photo, comme en HIFI, on tente de faire croire aux gens que le numérique règle tous les problèmes. Et, en tant qu'informaticien de formation, je veux bien croire qu'il apporte des solutions à certains points. En plus, les progrès fait ses dernières années semblent confirmer que oui, le numérique est LA solution. En effet, un appareil photo numérique de 12 Mega pixels possède une résolution plus élevée que n'importe quel film (a part peut être certains films diapos 50 ISO) puisqu'au bout d'un moment, même en analogique, on se retrouve limité par la résolution du support (le grain en photographie). En audio, c'est pareil, la résolution d'un SACD est vraissemblablement plus élevée que la finisse d'écriture d'un Vinyl. Donc, sur ces points, le numérique a surpassé l'analogique.
Même pour le problème cité plus haut sur le préampli, il serait techniquement faisable de réaliser un suréchantillonage sur 128 bits et comme ça on est certain de ne plus avoir le moindre problème (audible) quand à la diminution ou l'augmentation de volume.
Personnellement, la seule question que je me pose est : pour quoi faire ?
Le grand public a-t-il besoin d'un preampli numérique. Je ne pense pas. Effectivement, à long terme, la vision de Burndav (cf ici) est sans doute juste.
Et puis surtout, on rabat tellement les oreilles au grand public qu'il fini par croire qu'avec ces 5 HP en plastic et son ampli HC a 300€ (un pack de bierre offert pour l'achat si payé avec la carte Pass) que oui, le SACD et le DVD-A va révolutionner sa facon d'ecouter la musique et que le CD c'etait pourri...
De même, en photo, le grand public (et certains amateurs aussi ;) ) s'amusent à compter le nombre de pixels de leur appareil... sauf que pour un tirage 10 x 15, un 3 Mega pixels suffit largement... et quand on voit le nombre d'agrandissement que font en moyenne les gens, on se dit que les gens du marketting sont forts :evil:
Bon, j'arrète ici ma logorrhée et vous souhaite une bonne nuit ;)
A+
guest
 
Messages: 23526
Inscription: 15 Fév 2001 2:00
  • offline

Message » 07 Jan 2003 1:23

Et quand le laser bleu sera commercialisé, l'enregistrement sera analogique comme la vidéo sur les Lasers Disques.
Le super Vinyl sera là et le HR aura toute son actualité.

A contrario, que pourrions nous bien faire de 20 canaux numérique dans nos petits salons? :roll:

Ce n'est qu'une prospective, je n'ai pas pris la peine de vérifier la capacité d'une galette plastique de 12 cm lu par un laser bleu. :lol:
jempi
 
Messages: 1301
Inscription: 08 Mar 2000 2:00
Localisation: metz
  • offline

Message » 07 Jan 2003 9:41

Cela me rappelle le début de Canal+ numérique, et de son image fantastiquement... moche, avec ses arrières plans flous.
Le directeur technique de l'époque écrivant dans un journal pro d'électronique que la qualité n'est pas un priorité :evil: , "ce que démontrais bien la victoire du format VHS, et de ses malheureuses 250 lignes de définition théorique, sur ses concurents... " :cry:

Heureusement qu'il y a eu la concurence de TPS (qui compensait à l'époque la pauvreté de son offre par la qualité d'image).
Le top, a mon avis, est l'interview dans la presse écrite, d'une femme de télévision, dont j'ai oublié le nom, qui vantais cette image sublime, même sur son vieux poste de télévision... :o on croit rêver.
Dans le même genre, il y eut P.Chevalet, faisant écouter au grand public ébahi, au 20heures et au travers du poste de télévision, le tweeter ionique Klein, lors du mini CR sur le Festival du Son (j'ai oublié l'année) :o Autant juger un système avec des boules Quiès :P

Quand le marketing est relayé par les journalistes...

Bertrand
bstleve
 
Messages: 1625
Inscription: 27 Aoû 2002 7:58
Localisation: Sous la pluie (91)

Message » 07 Jan 2003 11:15

:evil:
Dernière édition par Phil* le 01 Aoû 2004 20:54, édité 1 fois.
Phil*
 
Messages: 987
Inscription: 23 Oct 2002 23:34

Message » 07 Jan 2003 11:52

Phil* a écrit:...sans oublier l'essentiel, l'?il du photographe. Le meilleur matériel n'a jamais été une garantie de belles photos?

;)
Oui, mais il est plus simple d'avoir le meilleur matos que d'etre le meilleur photographe :lol:
guest
 
Messages: 23526
Inscription: 15 Fév 2001 2:00
  • offline

Message » 07 Jan 2003 12:20

loloboy a écrit:
Tiens, les as de la techniqueviennent me parler du préampli numérique. Ils me disent que pour atténuer le signal de 3dB, il faut faire un décallage d'un bit vers la droite. Du coup, mon signal initialement codé en 24 bits n'est plus codé qu'en 23 bits. Et si je veux atténuer le signal de 24 dB (ce qui est courant sur un preampli normal), mon signal n'est plus codé que sur 16 bits... exit tous mes beaux formats SACD et DVD-A. Dans ma chaine tout numerique, a un volume d'ecoute normal, je n'ai pas plus de dynamique sur mon SACD flambant neuf que mon grand-pere en avait sur sa vieille platine CD et son matos tout analogique.


Cela dit, dans une (future)chaine tout numérique HDG il est probable que le role du préampli soit réduit à la sélection des sources. Le controle du volume se fera certainement dans l'ampli numérique lui même avec des solutions qui ne n'emasculent pas les bits :wink:.
En jouant sur la tension de l'alimentation par exemple .
antoinecomte
 
Messages: 435
Inscription: 18 Avr 2002 12:25
Localisation: Lausanne
  • offline

Message » 07 Jan 2003 13:04

J'y avais effectivement pensé ;)
il suffit d'envoyé à l'ampli, en plus du signal sur n bits (disons 24 bits), un second signal (disons 12 bits, ca devrait suffire) qui donne le niveau désiré. Ensuite, le second signal regulerait le niveau de l'alim... et le tour est joué ;)...
(comment réinventé la HIFI en trois lignes)
guest
 
Messages: 23526
Inscription: 15 Fév 2001 2:00
  • offline

Message » 07 Jan 2003 14:03

loloboy a écrit:J'y avais effectivement pensé ;)

(comment réinventer la HIFI en trois lignes)


C'est déja, il me semble, la solution employée dans certains amplis numériques du commerce (TACT entre autre)
antoinecomte
 
Messages: 435
Inscription: 18 Avr 2002 12:25
Localisation: Lausanne
  • offline

Message » 07 Jan 2003 14:15

http://www.audioconnection.com.au/product.asp?id=197
En effet, ca semble etre deja fait... quelle bande de copieurs :lol:
guest
 
Messages: 23526
Inscription: 15 Fév 2001 2:00
  • offline

Message » 07 Jan 2003 14:39

Fallait déposer un brevet ....
Sinon je serais curieux d'écouter un de ces ampli TACT. Quelqu'un ici l'aurait déja entendu ?
antoinecomte
 
Messages: 435
Inscription: 18 Avr 2002 12:25
Localisation: Lausanne
  • offline


Retourner vers Discussions Générales