Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 26 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Le nouveau Prestige Audio Video

Message » 27 Aoû 2009 8:30

NOIR a écrit:Sans spécialisation, la presse spécialisée n'est plus spécialisée.....c'est juste de la presse. On retomberai dans le style de la revue haute fidelité où l'imprecision est la porte ouverte à toutes les approximations et contre vérité.

L'idée d'haskil est plutot bonne, je trouve : Un format papier sérieux lisible par le plus grand nombre et un complément plus important accessible sur internet avec les mesures plus complètes , des tests plus poussés avec plusieurs avis sur un même produit ( utilisé dans des condiotns différentes , pourquoi pas)


Vous voudriez qu'à notre époque superficielle des gens fassent du travail de fond ?

Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription: 05 Fév 2005 13:21
  • offline

Annonce

Message par Google » 27 Aoû 2009 8:30

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 27 Aoû 2009 8:43

Et pourquoi pas un journal papier basé uniquement sur des tests ABX.
Sent from my PC
Rif hi-fi
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5451
Inscription: 25 Jan 2008 0:39
  • offline

Message » 27 Aoû 2009 8:49

Je pense que tu te trompes de méthode.
Tu dois vouloir parler, je suppose, d'écoutes en aveugle.

Les tests ABX ne peuvent servir qu'a déterminer avec certitude l'existence de différences à l'écoute entre 2 appareils ou maillons de chaîne, pas de les hiérarchiser ou de les caractériser.
grand x
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 7401
Inscription: 28 Juin 2005 8:50
Localisation: Paris 12°

Message » 27 Aoû 2009 8:59

frgirard a écrit:
NOIR a écrit:Sans spécialisation, la presse spécialisée n'est plus spécialisée.....c'est juste de la presse. On retomberai dans le style de la revue haute fidelité où l'imprecision est la porte ouverte à toutes les approximations et contre vérité.

L'idée d'haskil est plutot bonne, je trouve : Un format papier sérieux lisible par le plus grand nombre et un complément plus important accessible sur internet avec les mesures plus complètes , des tests plus poussés avec plusieurs avis sur un même produit ( utilisé dans des condiotns différentes , pourquoi pas)


Vous voudriez qu'à notre époque superficielle des gens fassent du travail de fond ?

Francois :wink:


Dans la Recherche du temps perdu de Marcel Proust on lit déjà ce genre de chose... et même que le poulet est bien meilleur à la campagne que celui que l'on mange à Paris. Et pourtant, à cette époque lointaine, on n'élevait pas les poulets en batterie... et ceux que l'on vendait aux Halles à Paris... étaient les mêmes que ceux qu'on mangeait à la campagne... :lol:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 27 Aoû 2009 9:00

Je parle de tests ABX effectivement pour comparer deux ou plusieurs materiels (par exemple lors d'un dossier sur des comparatifs de "10 amplis à 1500 euros").
Et je pensais aussi que tous les tests (individuels et collectifs) devraient se faire avec des écoutes en aveugle.
Sent from my PC
Rif hi-fi
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5451
Inscription: 25 Jan 2008 0:39
  • offline

Message » 27 Aoû 2009 9:08

Encore une fois, les tests ABX ne servent pas à comparer les appareils: ça sert juste à affirmer si on est capable de discriminer 2 appareils, rien de plus.
Pouvoir dire "il est possible de reconnaitre l'appareil A de l'appareil B" (seul résultat possible) est un peu court pour faire un article, ou une revue.

Les écoutes en aveugle sont potentiellement plus porteuses d'informations.
grand x
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 7401
Inscription: 28 Juin 2005 8:50
Localisation: Paris 12°

Message » 27 Aoû 2009 9:19

Prenons l'exemple d'un comparatif en aveugle d'un ampli à 1500 euros avec un ampli à 7000 euros.
S'il n'y a pas de differences à l'écoute, le journal l'annonce à ses lecteurs ... et tant mieux pour le consommateur.
Sent from my PC
Rif hi-fi
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5451
Inscription: 25 Jan 2008 0:39
  • offline

Message » 27 Aoû 2009 9:26

oui, sauf que le protocole ABX interdit une telle conclusion.
Je pense que tu devrais relire les posts sur la définition d'un test ABX.
Une absence de test réussi (pas de différences ressenties de manière sûre) ne peut pas faire conclure qu'il n'y a pas de différences: un autre test ABX peut réussir là ou un autre a échoué, et c'est le test réussi (dans les conditions formelles d'un test ABX) qui prime sur tous les autres.
C'est pourquoi les écoutes en aveugle correspondent plus à ce que tu recherches, mais pas les tests ABX.
Là, les rédacteurs peuvent déclarer que les appareils n'ont pas été différenciés à l'écoute. Ou bien dire qu'il y a eu ressenti de différences, et les caractériser sur différents critères (ce que les revues font déjà, avec des critères récurrents: timbres, dynamique, ...)
grand x
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 7401
Inscription: 28 Juin 2005 8:50
Localisation: Paris 12°

Message » 27 Aoû 2009 9:33

En étant très terre à terre, quelques suggestions simples à mettre en oeuvre:
- exprimer lors de tests au moins deux avis (ce que fais la revue du son)
- indiquer les points forts et les points perfectibles de ces appareils (ce que fait aussi la revue du son)
- faire des tests comparatifs d'appareils de même gamme (ce que font revue du son et Haute fidélité)
- des mesures objectives (ils le font à peu près tous, mais un peu moins que la presse américaine)
- faire l'effort d'aller vers des marques peu connues ou mal distribuées (ce qu'a fait Haute fidélité avec la marque Hegel)
- quelques reportages sur l'état du marché (ce que fait le magazine les années laser) ou sur les techniques de fabrication (des enceintes, par exemple).
- quelques interviews de professionnels du segment (ce que faisait à un moment Haute fidélité, avec Karan par exemple)
- un courrier des lecteurs (ce que fait Les années lasers)
- un site internet d'appoint (cela vient)
- présenter les disques cd et sacd les plus intéressants (ce que fait la revue du son).
gil_mars
 
Messages: 272
Inscription: 24 Avr 2009 23:07
  • offline

Message » 27 Aoû 2009 9:52

Rif hi-fi a écrit:Prenons l'exemple d'un comparatif en aveugle d'un ampli à 1500 euros avec un ampli à 7000 euros.
S'il n'y a pas de differences à l'écoute, le journal l'annonce à ses lecteurs ... et tant mieux pour le consommateur.


Riri, avec un vrai protocole abx, 9 fois sur 10, deux amplis de prix à peu près équivalents ne seront pas différenciés (et je pense être optimiste). A force de lire "ils n'ont pas été différenciés en aveugle", le lecteur se lassera et n'achètera pus la revue. D'autant plus que lui, en visuel en audito, entendra des différences.
Paull
 
Messages: 8672
Inscription: 22 Sep 2003 16:32
Localisation: "For Those About To Rock (We Salute You)" - AC/DC

Message » 27 Aoû 2009 10:08

A mon sens, la presse spécialisée est économiquement viable si :

- Un lectorat existe.
- Elle présente une valeur ajouté tangible pour ses lecteurs.

Ce lectorat existe t-il ?

Potentiellement oui. Le succès des différents forums HiFi et HC m'incite à le croire. Et il me semble, pour avoir rencontré pas mal de forumeurs, qu'il y a pas mal de jeunes hommes et de jeunes adultes qui fréquentent ces forums. J'aurai ainsi tendance à penser que la HiFi n'intéresse pas uniquement des sexagénaires qui se remémorent leurs passions d'adolescence. 8) :lol: Toutes générations confondues, les gens aiment écouter de la musique avec un minimum de qualité. Mais peut-être plus comme cela se faisait il y a 30 ans.

Mais les faits sont là, si les journaux fusionnent, c'est très probablement parce que le lectorat potentiel se détourne de ces supports.


Quelle est la valeur ajoutée de cette presse spécialisée ?

Pour le peu que je lit cette presse, je la trouve affreusement ringarde, has been. Ca sent la poussière, le conservatisme, l'immobilisme. C'est pas très sexy, ni très moderne. De moins en moins de chiffres et de technique. Des présentations de produits absurdo-ésotériques auxquels plus personne ne croit une seule seconde : la (grosse) ficelle est usée. Pas ou peu de prise en compte des nouvelles technologies. Et puis franchement, pourquoi attendre un mois pour avoir des infos que l'on peut trouver sur le net instantanément et gratuitement ?!

La dernière fois que j'ai acheté cette presse, c'était le PAV de Décembre 2006 lors du lancement de la Sphère de Cabasse. Il est encore dans ma table de chevet et je le bouquine de temps en temps en rêvant que un jour peut-être ... :lol:

Bref ...


Je n'ai pas la solution à ce problème. En revanche, ce dont je suis certain, c'est que dorénavant lorsque je procède à un achat "technique" comme un appareil photo, un ordinateur ou un smartphone, je ne prend même pas la peine d'acheter la presse spécialisée quelle quelle soit. Dorénavant, je consulte les forums spécialisés et les sites comme "Les Numériques" qui est une perle en la matière. Donc, je pense qu'il est impossible de ne pas intégrer le net d'une façon ou d'une autre dans une stratégie d'édition.
syber
 
Messages: 10301
Inscription: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 27 Aoû 2009 10:24

haskil a écrit:
grand x a écrit:Bonjour
Intéressantes remarques, et informations de la part de quelques intéressés.
Ce problème de la presse Hifi et du poids des annonceurs dans le contenu rédactionnel risque de perdurer tant que ce n'est pas le lectorat (abonnement ou achat au numéro) qui fait la grande part des rentrées.


Tu l'auras sans doute remarqué, mais je n'ai pas parlé du poids des annonceurs dans mon petit topo. :wink:

En fait, je pense que le poids des annonceurs dans la presse magazine française est un problème secondaire... qui est devenu lourd de conséquences à cause de la médiocrité globale du secteur et donc de l'abandon progressif des lecteurs... alors évidemment, quand il y n'y a plus de lecteurs acheteurs... ou si peu.

Sur le marché français de la presse magazine hifi audio et vidéo il n'y a que des titres dont aucun ne se détache comme une vraie référence et dont la plupart va du médiocre au très médiocre à une exception près que j'ai donnée : le vieux Hifi Stéréo qui est un magazine cohérent et est un peu mieux que moyen.

Ce qu'il manque, mais est-ce encore le temps ?, c'est un magazine irréprochable du point des mesures de labo (éventuellement publiées en version ultra complète sur Internet), dans lequel on ne retrouve pas les prières d'insérer envoyés par les agences de communication ou les importateurs/distributeurs, dans lequel les protocoles de BE et de CR soient clairs et toujours les mêmes, dans lesquels il y ait une grande dose de professionnalisme journalistique qui soit insufflé, etc. dans lesquels on tienne au loin les gris gris et dans lesquels on ne sacrifie pas au discours et rites de l'idiophilie qui a éloigné un public nombreux de ce secteur. Mais dans lequel on parle sérieusement des techniques, technologies, nouveautés, acoustique, placement des enceintes, etc., etc., etc.

Et que l'on présente du vrai Haut de gamme, sans langue de bois, sans langage codé.

Et puis, le "on ne parle que des produits qui nous satisfont": c'est un incipit qui ne peut pas être pris au sérieux. Donc, il faut en changer !


On aborde de nouveau , à travers la disparition de cette revue - que pour ma part je ne regretterais pas pour elle même -, la question de la presse et de son rapport à internet (pas limité à la presse audio).

L'observation d'haskil, qui combat l'idée (reçue ?) que la presse audio serait dans son contenu éditorial inféodée aux annonceurs, rejoint pour moi une constatation : les annonceurs des produits les plus manifestement discutables, ceux qui pourraient être l'objet d'une critique sérieuse, me semblent assez marginaux d'une part et ne pourrait que très difficilement ce passer de cette presse d'autre part.

J'ai envie de citer une revue, ERE NUMERIQUE, qui tire du coté du multimédia généraliste et n'aborde que marginalement l'audio, qui n'est pas loin de là exempte de reproches, mais qui effectue à chaque numéro des comparatifs en notant les matériels avec des vainqueurs et des vaincus (et des observations parfois très sévères), comparatifs dans lesquels la notion de rapport qualité/prix est constante et plutôt bien présentée.

J'ignore si ces comparatifs sont correctement effectués - disons que globalement celà paraît pas mal -, mais je ne vois pas que leurs annonceurs, parfois très mal noté (Toshiba, philips pour des exemples récents) leur aient retiré la publicité ! Je suis naïf et j'aurais tendance à dire que les critiques leur permettent d'améliorer le produit (par exemple Philips a refondu ses menus sur ses téléviseurs après que la plupart des revues spécialisées l'ait étrillé. On peut supposer que cette contre publicité a servi la cause des consommateurs même si on évitera la candeur béate)

On peut ajouter qu'une presse plus crédible et de mons point de vue plus interessante - et on va donner un exemple sur le Net -, pourrait enrayer la chute de la diffusion, laquelle entraîne celle des recettes publicitaires.

On prend donc un peu le problème à l'envers : si la diffusion s'accroît, les recettes publicitaires ont toutes les chances de suivre y compris et surtout de la part d'annonceurs moins marginaux et plus constants qui ont de toute façon besoin d'atteindre un public.

En outre la montée en puissance des forums et des sites internet impose certainement de revoir le modèle.

On peut ainsi, cete fois sans aucun doute sous l'angle de la qualité, et pour le modèle intenet, aller voir du coté du site LES NUMERIQUES (sans lien à ma connaissance avec la revue citée plus haut).

Comparatifs pointus et très expliqués, dialogue permanent avec les internautes, articles de fond, désir visiblement constant de s'améliorer, esprit critique inimaginable pour la presse audio et.... ce site connaît un succès foudroyant avec sans nul doute les recettes publicaitires qui suivent la courbe.

Alors, faut-il vraiment dire que tout le monde est beau et gentil pour connaître croissance et rentabilité ?
Dernière édition par wald le 27 Aoû 2009 10:37, édité 5 fois.
wald
 
Messages: 1918
Inscription: 07 Avr 2008 9:40
  • offline

Message » 27 Aoû 2009 10:25

Syber, on devait vivre ensemble, non ? On pense pareil et en même temps, ça fait peur ! :D
wald
 
Messages: 1918
Inscription: 07 Avr 2008 9:40
  • offline

Message » 27 Aoû 2009 10:29

C'est troublant :oops:


:lol:
syber
 
Messages: 10301
Inscription: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 27 Aoû 2009 10:29

Je pense que c'est la presse écrite tout court, quelle que soit sont sujet qui est en crise. Cette crise dure déjà depuis de nombreuses années. Les quotidiens en ont été victimes en premier. La presse spécialisées n'échappe pas à cette règle. Recement un magasine moto est passé de format bihebdomadaire au mensuel. Le Jazzmag fusionne avec Jazzman etc.
Le net est effectivement une source d'information, surtout pour celui qui sait s'en servir et qui n'a pas cette "culture revue-papier" qu'ont certains.
Quant au contenu, il est pratiquement impossible de satisfaire tous les lecteurs. Chacun est interessé par des aspects differents de leur passion. Savoir par exemple qu'un groupe de personnes n'a pas réussi un test ABX n'apporte, AMHA, aucune ino sur la qualité intrinsèque des produits... :wink:
jago
 
Messages: 656
Inscription: 01 Aoû 2008 18:02
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message