Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 9 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Le petit lexique de la Hifi ..

Message » 14 Fév 2003 10:32

alors, on continu ...

Pression acoustique :

Les ondes sonores aériennes sont de très petites oscillations de la pression de l'air, qui s'élève en moyenne à 101325 Pascals (Pa) au niveau de la mer. Les oscillations de pression perceptibles par l'oreille humaine vont du seuil d'audibilité p0 = 0.00002 Pa au seuil de douleur de 20 Pa environ. L'oreille traite ainsi une plage de pression de 1/1 million!

Pour les applications pratiques toutefois, une fourchette d'oscillations de 7 puissances de dix est difficile à manier, raison pour laquelle on utilise une représentation logarithmique en lieu et place du Pascal.

Le niveau de pression acoustique Lp est une mesure logarithmique du rapport entre un événement sonore d'amplitude p et le seuil d'audibilité p0, qui est exprimée en décibels (dB): Lp = 10 log (p²/(p0)²).


y a pas bcp de courageux pour ce p'tit dico :( c'est dommage

A+
LaurentD
 
Messages: 2115
Inscription: 27 Fév 2002 2:00
Localisation: Dpt 78
  • offline

Annonce

Message par Google » 14 Fév 2003 10:32

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 14 Fév 2003 11:30

LaurentD a écrit:
vincent128 a écrit:Je suis particulièrement demandeur de la définition de ce que sont des basses "rondes".


cf. Fermeté ( son opposé en l'occurance )
je dirait que des basses rondes démontreraient un manque d'autorité et fermeté.

pour le reste j'ai placé tes définitions

A+


D'abord : bravo Laurent pour cette initiative très pertinente qui, si tout le monde fait l'effort de l'enrichir sérieusement, peut donner un ensemble d'informations très très utile !!

Je me permets juste de donner un lien, déjà donné par ailleurs, qui est selon moi une très bonne synthèse d'introduction à l'appréhension du phénomène sonore en Haute Fidelité et de son rapport avec la musique :

http://haute.fidelite.com.online.fr/doc-pdf/HIFI4.pdf

En ce qui concerne les "basses rondes", je ne pense pas qu'il s'agisse d'un manque d'autorité et de fermeté, que ce soit de la part des enceintes ou, notamment, de l'amplification.

Ce me semble plutôt être une tendance, en générale voulue (comme chez Musical Fidelity), de "tenir" le registre grave afin de le "circonscrire" très nettement. Concrètement, ça se manifeste par un registre grave qualifié de "rond" parce que se développant comme une nappe parfaitement tenue et très nettement limitée à sa périphérie, d'où sa "rondeur"... ce qui n'implique pas du tout un manque d'autorité ou de fermeté, bien au contraire ! Ca donne en général un grave avec beaucoup d'impact physique bien que, ou parce que nettement circonscrit...

J'ai eu pendant longtemps un ampli intégré Musical Fidelity A 1000 (classe A) qui gérait le grave de cette manière là, que certains aiment beaucoup tandis que les autres détestent !, et qui donnait exactement ce résultat dans le bas du spectre... Je précise que ce rendu du registre grave n'est pas, a priori, un "défaut"... mais une modalité de reproduction découlant d'une certaine conception de ce que doit être le rendu sonore, notamment à l'endroit du bas du spectre qui, comme chacun sait, est le point critique de tout appareil de reproduction...

En tous cas, bravo pour ton initiative Laurent !! :wink:
Mabuse
 
Messages: 4724
Inscription: 28 Oct 2002 14:39
Localisation: Fontenay aux Roses

Message » 14 Fév 2003 11:46

Mabuse a écrit:
Je me permets juste de donner un lien, déjà donné par ailleurs, qui est selon moi une très bonne synthèse d'introduction à l'appréhension du phénomène sonore en Haute Fidelité et de son rapport avec la musique :

http://haute.fidelite.com.online.fr/doc-pdf/HIFI4.pdf

c'est en effet interessant à lire

En ce qui concerne les "basses rondes", je ne pense pas qu'il s'agisse d'un manque d'autorité et de fermeté, que ce soit de la part des enceintes ou, notamment, de l'amplification.

Ce me semble plutôt être une tendance, en générale voulue (comme chez Musical Fidelity), de "tenir" le registre grave afin de le "circonscrire" très nettement. Concrètement, ça se manifeste par un registre grave qualifié de "rond" parce que se développant comme une nappe parfaitement tenue et très nettement limitée à sa périphérie, d'où sa "rondeur"... ce qui n'implique pas du tout un manque d'autorité ou de fermeté, bien au contraire ! Ca donne en général un grave avec beaucoup d'impact physique bien que, ou parce que nettement circonscrit...

donc pour toi, cela peut etre "rond" et en meme temps "autoritaire", "ferme" et "physique" .... ca me chiffonne :wink: car meme si "rond" ne vaut pas dire "baveux", pour moi, "rond" et "ferme" voir "autorité" sont opposé ...



A+
LaurentD
 
Messages: 2115
Inscription: 27 Fév 2002 2:00
Localisation: Dpt 78
  • offline

Message » 14 Fév 2003 12:25

LaurentD a écrit:
donc pour toi, cela peut etre "rond" et en meme temps "autoritaire", "ferme" et "physique" .... ca me chiffonne :wink: car meme si "rond" ne vaut pas dire "baveux", pour moi, "rond" et "ferme" voir "autorité" sont opposé ...

A+


Je ne pense pas que ce soit le cas Laurent. La "rondeur" étant la conséquence d'une tenue (que certains jugeront excessive) du registre grave, il s'en dégage au contraire une "impression" de densité, de tension et d'impact assez net... ceci n'impliquant évidemment pas que "dans tous les cas" un grave rond sera, de fait, bien charpenté et bien tenu !

Cette rondeur, pour qui la connait, est d'ailleurs très caractéristique ! Le grave donne vraiment l'impression de se développer en cercles... Alors, en effet, on pourra considérer qu'il est sans doute plus aisé de développer un grave rond que de laisser s'exprimer un grave long tout en le tenant parfaitement... C'est sûr ! Mais, après tout, c'est une question d'esthétique sonore et en cette matière il n'y a pas de définition idoine !

Juste une remarque concernant le terme "projection"... Tout d'abord, c'est un terme qui me semble, ici, un peu ambigu, voire tendancieux...

Je ne sais d'où vient cette définition, mais il me semble que ce terme recouvre en fait plusieurs acceptions...

Car "projection" peut vouloir également dire, à mon sens, une certaine mise en avant de l'image sonore sans que pour autant il se produise une certaine détérioration du rendu sonore.

Tout dépend en fait du degré de projection, en général des enceintes, et qui peut aussi être dû à une mauvaise mise en oeuvre de celles-ci (dimension de la pièce, distance du point d'écoute, etc.)...

Pour ma part, j'apprécie beaucoup une certaine projection du son, dès lors bien sûr où celui-ci n'endommage en rien la reproduction du message musical, car une projection bien dosée implique davantage, me semble-t-il, l'auditeur dans son écoute.

Je ne parle évidemment pas là d'avoir, comme on dit, le "son sur les genoux", mais d'avoir l'image qui se forme à environ un mètre en avant des enceintes pour se profiler bien en arrière du système d'écoute, sans que pour autant ne se produise de fatigue auditive...

Fred :wink:
Mabuse
 
Messages: 4724
Inscription: 28 Oct 2002 14:39
Localisation: Fontenay aux Roses

Message » 14 Fév 2003 12:43

Mabuse a écrit:
Car "projection" peut vouloir également dire, à mon sens, une certaine mise en avant de l'image sonore sans que pour autant il se produise une certaine détérioration du rendu sonore.


pour toi, le terme "projection" représenterait le fait que l'image sonore se forme bien en avant HP, contrairement à une impression où le son "sortirait" directement des HP avec une impression de mauvais rendu holographique ?
Ne faudrait-il pas dans ton cas parler de spacialisation, relief et/ou profondeur; termes utilisé pour la description de l'image alors que "projection" décrit un phénomène qui affecterait la cohérence par une mise en avant de l'aigu ( de manière criarde )

pour ce qui est du grave je comprends un peu ta nuance, mais j'suis pas tout à fait d'accord sur les termes à employer :oops:
LaurentD
 
Messages: 2115
Inscription: 27 Fév 2002 2:00
Localisation: Dpt 78
  • offline

Message » 14 Fév 2003 13:01

Merci pour ce post :wink:
il répond à celui que j'avais émis il y a quelques temps sur l'analyse de l'écoute :
http://www.homecinema-fr.com/forum/view ... highlight=
Invisible
 
Messages: 65
Inscription: 16 Jan 2003 10:04
Localisation: France - 59 - Lille
  • offline

Message » 14 Fév 2003 13:01

Je serais sur la même longueur d'ondes... que LaurentD pour les graves ronds...

Si les graves d'un orgue, par exemple sont ronds, c'est parce que dans ce registre plus particulièrement (car c'est vrai du dessus, mais est minimisé par le timbre parfois dur de certains jeux : les orgues espagnoles, par exemple...), il n'y a pas d'attaques, de transitoires...

Or la majorité des instruments produisent un son qui a une attaque, un transitoire, et pour que cette attaque et ce transitoire soient reproduits, il faut un grave que l'on qualifie de "rapide", de "sec", par exemple, en opposition à un grave rond qui est plutôt synonyme d'un peu mou (cas des Musical Fidelity que j'ai entendus, de certains tubes, et de nombreux amplis en classe A que j'ai écoutés).

Par exemple, la Philharmonie de Berlin de Karajan a très souvent dans ses disques un son "rond", "fondu" qui s'appuie sur des basses puissantes mais peu nettement articulées.

L'exemple opposé étant Mravinsky ou Svetlanov, ou Ancerl qui privilégient des basses tout aussi profondes et appuyées mais nettement articulées : ils demandent aux musiciens d'attaquer (d'où de nombreux bruits parasites d'archet qui attaquent les cordes).

On peut prendre la mesure de ces différences, en comparant :

Symphonie n°s 5 par Mravinski chez DG et la même par Karajan chez EMI.

Des basses rondes sur une chaînes brimeront la reproduction du premier disque, moins le second...

tandis qu'une chaine ayant des basses rapides, sèchent reproduira sans problème le second, car qui peut le plus peut le moins... et des basses rondes, enfin trop rondes, sont un défaut caractéristique de nombreux appareils...

Alain :wink:
Dernière édition par haskil le 14 Fév 2003 13:14, édité 1 fois.
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 14 Fév 2003 13:05

Laurent a écrit :

"pour toi, le terme "projection" représenterait le fait que l'image sonore se forme bien en avant HP, contrairement à une impression où le son "sortirait" directement des HP avec une impression de mauvais rendu holographique ?"

Non non ! Je ne définis pas "projection" (mais on n'est peut-être plus là dans une définition "objective" !), par opposition à un son qu'on entendrait 'dans" les enceintes, un son qui se forme bien en avant des HP...
J'appelle "projeté" un son qui commence à se former (correctement) en avant des enceintes (1 ou 1, 5 m) et qui se profile vers l'arrière du système, "par différenciation" à un son qui commence à se former (correctement) "au niveau" des enceintes pour se profiler lui aussi vers l'arrière... Dans les deux cas, on a une belle image holographique mais qui ne se positionne pas de la même manière par rapport au système et, donc, à l'auditeur...


Ne faudrait-il pas dans ton cas parler de spacialisation, relief et/ou profondeur; termes utilisé pour la description de l'image alors que "projection" décrit un phénomène qui affecterait la cohérence par une mise en avant de l'aigu ( de manière criarde )

Je ne pense pas, car "spacialisation", "relief" et "profondeur" s'attachent, selon moi, à l'image elle-même en tant que "contenu", c'est-à-dire à la façon dont son contenu se matérialise... et non à l'image en tant que "contenant" et à sa façon de se positionner dans l'espace... Heu... Suis-je clair là ? :oops:

pour ce qui est du grave je comprends un peu ta nuance, mais j'suis pas tout à fait d'accord sur les termes à employer

Comme quoi... même à partir de définitions "objectives" :wink:

:wink:
Mabuse
 
Messages: 4724
Inscription: 28 Oct 2002 14:39
Localisation: Fontenay aux Roses

Message » 14 Fév 2003 13:07

haskil a écrit:On peut prendre la mesure de ces différences, en comparant :
Symphonie n°s 5 par Mravinski chez DG et la même par Karajan chez EMI.


Que voilà une seconde excellente idée!

Illustrer ses définitions par des exemples concrêts et reproductibles par tous!
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 14 Fév 2003 13:19

pour la rondeur je sis tout à fait d'accord avec Haskil.

Pour la projection, à mon sens c'est vériatblement un défaut que j'ai bien compris à l'écoute de certaines mauvaises chaines sur lesquelles il ne s'agit pas d'une image avancée par rapport aux enceintes, mais bien d'une mise en avant par exemple d'un pupitre de violons que l'on perçoit derriere les enceintes jusqu'à un certain niveau et qui sur un forte ou une montée dans l'aigu se retrouve ponctuellement en avant des enceintes et de manière agressive.
blounote
 
Messages: 4817
Inscription: 11 Juin 2002 18:08
Localisation: 40 - DAX
  • offline

Message » 14 Fév 2003 13:21

Scytales a écrit:
haskil a écrit:On peut prendre la mesure de ces différences, en comparant :
Symphonie n°s 5 par Mravinski chez DG et la même par Karajan chez EMI.


Que voilà une seconde excellente idée!

Illustrer ses définitions par des exemples concrêts et reproductibles par tous!


bonne idée en effet,

une petite liste Scytales :wink:
LaurentD
 
Messages: 2115
Inscription: 27 Fév 2002 2:00
Localisation: Dpt 78
  • offline

Message » 14 Fév 2003 13:24

blounote a écrit:pour la rondeur je sis tout à fait d'accord avec Haskil.

Pour la projection, à mon sens c'est vériatblement un défaut que j'ai bien compris à l'écoute de certaines mauvaises chaines sur lesquelles il ne s'agit pas d'une image avancée par rapport aux enceintes, mais bien d'une mise en avant par exemple d'un pupitre de violons que l'on perçoit derriere les enceintes jusqu'à un certain niveau et qui sur un forte ou une montée dans l'aigu se retrouve ponctuellement en avant des enceintes et de manière agressive.


c'est dans ce sens également que j'appréhendais la définition de la "projection".

comment peut-on définir alors ce que nous explique Fred (mabuse )... je seche :oops:
LaurentD
 
Messages: 2115
Inscription: 27 Fév 2002 2:00
Localisation: Dpt 78
  • offline

Message » 14 Fév 2003 13:26

LaurentD a écrit:une petite liste Scytales :wink:


:lol:

Je vais essayer!

Comme j'ai conservé dans l'antichambre de ma poubelle le Diapason hors-série hi-fi de 2001, je pourrais travailler à l'aise sur un support "papier" sans avoir à imprimer le post! :lol: :lol: :lol:
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 14 Fév 2003 13:28

LaurentD a écrit:
blounote a écrit:pour la rondeur je sis tout à fait d'accord avec Haskil.

Pour la projection, à mon sens c'est vériatblement un défaut que j'ai bien compris à l'écoute de certaines mauvaises chaines sur lesquelles il ne s'agit pas d'une image avancée par rapport aux enceintes, mais bien d'une mise en avant par exemple d'un pupitre de violons que l'on perçoit derriere les enceintes jusqu'à un certain niveau et qui sur un forte ou une montée dans l'aigu se retrouve ponctuellement en avant des enceintes et de manière agressive.


c'est dans ce sens également que j'appréhendais la définition de la "projection".

comment peut-on définir alors ce que nous explique Fred (mabuse )... je seche :oops:


peut-être veut-il parler d'une scene stéréo qui se forme à l'avant des enceintes :roll:
blounote
 
Messages: 4817
Inscription: 11 Juin 2002 18:08
Localisation: 40 - DAX
  • offline

Message » 14 Fév 2003 13:30

Scytales a écrit:
Comme j'ai conservé dans l'antichambre de ma poubelle le Diapason hors-série hi-fi de 2001, je pourrais travailler à l'aise sur un support "papier" sans avoir à imprimer le post! :lol: :lol: :lol:


:lol:

monsieur taquine en ce beau vendredi...

LaurentD (plagiaire :wink: mais en quete d'arguments et d'exemples)
LaurentD
 
Messages: 2115
Inscription: 27 Fév 2002 2:00
Localisation: Dpt 78
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message