Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 11 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Le "principe" derrière l'élaboration de votre syst

Message » 30 Nov 2005 19:13

astrorock a écrit:
Ben j'aurais appris le pourquoi du comment de cela.

Ca arrive aussi sur certaines bandes son en HC et c'est tres tres chiant!


Sur mon ampli, il y a une fonction de compression de la dynamique qui marche bien pour cela, avec le DD et le DTS.
fgero
 
Messages: 3837
Inscription: 23 Oct 2004 23:44
Localisation: 92
  • offline

Annonce

Message par Google » 30 Nov 2005 19:13

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 30 Nov 2005 19:21

Oui j'ai ca aussi, mais pas osé l'activer de peur de denaturer le son.
astrorock
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 10614
Inscription: 27 Mar 2005 13:59
Localisation: Jurassien rural du 9.3 néo breton.
  • offline

Message » 30 Nov 2005 19:21

Michel K a écrit:
blounote a écrit:la dynamique est un élément, en effet..mais moi j'aime bien l'image du Bonzai 8)

un bonzai ça ressemble à un arbre car ça en a toutes les proportions sans le volume..

par extension je dirais que le son d'une chaine ne pouvant pas prétendre reproduire la musique à son niveau réel (ce serait intenable dans le salon :lol: ) il faut donc que la restitution soit bien proportionnée pour donner l'illusion du réel..

Blounote :wink:


A l'opéra de Lyon, sur le parreterre, à environ 30m d'un orchestre symphonique, les niveaux sonores ne sont pas très élevés. Au bilboquet à Paris, à 6m d'un trio de jazz, les niveaux sonores peuvent dépasser sans difficulté ceux d'un orchestre symphonique. En concert, on choisit sa place de façon à obtenir une écoute plaisante, me semble-t-il ; je ne connais personne qui apprécie un orchestre symphonique à 3m et un solo de harpe à 50m.

Que ça soit pour un solo de harpe, un trio de jazz ou un orchestre symphonique, écoutés en concert à distances convenables et cohérentes, il n'est pas difficile d'atteindre les mêmes niveaux sonores chez soi, au point d'écoute.
En ce qui concerne la dynamique, pour la reproduire convenablement, la difficulté n'est pas dans la reproduction des niveaux les plus élevés, mais dans la reproduction des niveaux les plus faibles qui doivent rester suffisament intelligibles.
:wink:


ça ne contredit en rien la théorie du Bonzai, et même ça la confirme :wink:

Je crois bien que c'est coluche qui dans un de ses sketches dit : il était tellement petit que je croyais qu'il était loin :mdr:

En introduisant une notion de distance, on fausse un peu le problème. un bonzai vu de près apparait plus grand qu'un arbre vu de loin 8) c'est d'ailleurs un procédé très amusant utilisé pour le générique des publicités sur antenne 2 :idee:

En effet plus on s'éloigne, plus le son diminue. et je rajoute plus le volume de la salle est grand plus le son se perd et c'est bien en celà que je trouve l'image du bonzai pertinente..tu écoutes un gars jouer du saxophone en plein air, ou dans une salle immense tu supporteras facilement et à certains endroits le son sera faible...en revanche enfermes toi dans 10 m² avec un saxophoniste et tu vas t'échapper en courant :lol:

Car sur ta galette, ton image stereo va te faire apparaitre un Bosendorfer de concert dont tu vas avoir la sensation qu'il est à 4 ou 5 mètres devant toi...un tel piano écouté à cette distance dans une pièce de 25 ou 30 m² serait intenable...donc comme tu le dis le son qui sort de tes enceintes qui sont à trois ou quatre mètres doit plutot ressembler à ce que l'on entend au concert à disons 20 mètres...c'est donc bien le truc du bonzai :lol:

blouote, défenseur du bonzai :mdr:
blounote
 
Messages: 4817
Inscription: 11 Juin 2002 18:08
Localisation: 40 - DAX
  • offline

Message » 30 Nov 2005 19:26

Je suis tellement un défenseur du bonzai que j'ai créé le Front de libération des bonzaïs (le FLB) ! :lol:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 30 Nov 2005 19:28

haskil a écrit:Ne penses-tu pas Michel, qu'un studio d'enregistrement ou une salle de concerts vide a un bruit de fond moins important qu'une salle de concerts pleine de public. D'autant que j'ai souvent vu couper la climatisation pendant les enregistrements dans des salles de concerts utilisées comme studio de concert. Quand c'est pas fait, on l'entend parfois sur le disque ! Surtout au casque !


Alain :wink:


Je ne peux qu'être d'accord, tu argumentes en ma faveur. :wink:
Michel K
 
Messages: 1705
Inscription: 04 Déc 2002 12:11
  • offline

Message » 30 Nov 2005 19:38

P'têtre pas... car les musiciens jouant avec leurs oreilles... ils jouent donc un peu plus fort les pianissimos quand la salle est pleine : faut bien qu'ils s'entendent !

Sinon, tu n'as donc aucun problème avec des Compact disques classiques à la dynamique étendue ? Tu n'as jamais de pianissimos péniblement audibles quand tes fortissimos sont supportables ?

As-tu un disque du Bolero, de la Valse, du Concerto pour la main gauche ou du Requiem de Verdi non comprimés ?

Ou du Sacre du Printemps ? Par exemple, le début du sacre, si tu veux entendre, comme au concert, le tout début, c'est à dire, distinctement mais doux, dès que les accords des cordes arrivent derrière... tu n'as pas intérêt à avoir des voisins dont tu n'es séparé que par une mince cloison.

C'est moins sensible que le contrebasson dans l'extrême grave du début du Concerto pour la main gauche ou que la rumeur dans le grave des contrebasses du début de la valse (tellement plus distincte, par ailleurs, dans le SACD que dans le CD).

Peut-être, après tout, est-ce aussi un problème lié à la bande passante et à l'énergie qu'est capable de reproduire dans l'extrême grave telle ou telle enceinte ?

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 30 Nov 2005 19:47

Pour ma part — je veux avant tout que mon système se fasse oublier, me permette de me passer mes disques sans me faire me poser des questions — et reste dans des limites financières acceptables pour moi. Essentiellement, je dois pouvoir écouter mes disques en oubliant les système.

1/ je commence toujours par les enceintes (depuis 25 ans) — et c'est le dernier élément qui change: je veux ne pas avoir l'impression d'écouter deux (ou 3 ou 5) enceintes, mais des instruments — et sur ce point et avec mes disques (y compris des prises de sons faites dans des conditions auxquelles j'ai insisté) je veux (et dans l'ordre):
a) qu'il n'y ait aucune dûreté dans le médium et le haut médium
b) que l'image soit précise et stable
c) que ça soit transparent sans "précision chirurgicale"
d) que les enceintes ne soient pas pénibles à placer dans ma pièce (petite — mais même grande!)

2/ le préampli (en tout cas depuis trois ans: avant je mettais la source en 2) — et je veux en particulier
a) qu'il ne fasse pas bouchon — les critères d'absence de scintillement dans le (haut) médium, d'image précise et stable, et de transparence sont les mêmes que ci-dessus
b) que sa connectique me permette d'y relier tous mes jouets (impossible dans l'achetbale pour moi! :lol: )

3/ les sources — dans l'ordre du plus important au moins important:
a) le tuner
b) le lecteur de CD (les critères d'absence de scintillement dans le (haut) médium, d'image précise et stable, et de transparence sont les mêmes que ci-dessus)
c) la platine tourne-disque (avec une cellule MM pas trop "molle", un préampli pour l'instant basique): un antiskating facile à régler et un passage 33t/45t sans difficulté
d) le lecteur sacd/dvd-a
Le reste, je pourrais m'en passer

4/ le/les couples casques/amplis casques (ça mériterait un chapitre complet…)

6/ l'amplification — du moment que ça marche dans mon système, ça me va.

7/ un caisson facile à régle et qui se fasse oublier

Le reste: les câbles, les télécommandes ou pas, etc ne m'intéresse que secondairement et de façon subordonnée (du moment que ça marche dans mon système) — et je ne le fais qu'au fur et à mesure.
Il ya aussi les choses qu'à tort ou à raison je ne prends absolument pas en compte:
l'image, les dvd, l'esthétique visuelle (je fais ce que je veux dans ma pièce!), le prestige des marques, etc — j'avoue que ça me laisse complètement indifférent.

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28993
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 30 Nov 2005 19:53

ç'est assez simple avec tes critères , finalement :mdr:
NOIR
 
Messages: 21774
Inscription: 21 Déc 2004 18:31
  • offline

Message » 30 Nov 2005 19:53

blounote a écrit:
Michel K a écrit:
blounote a écrit:la dynamique est un élément, en effet..mais moi j'aime bien l'image du Bonzai 8)

un bonzai ça ressemble à un arbre car ça en a toutes les proportions sans le volume..

par extension je dirais que le son d'une chaine ne pouvant pas prétendre reproduire la musique à son niveau réel (ce serait intenable dans le salon :lol: ) il faut donc que la restitution soit bien proportionnée pour donner l'illusion du réel..

Blounote :wink:


A l'opéra de Lyon, sur le parreterre, à environ 30m d'un orchestre symphonique, les niveaux sonores ne sont pas très élevés. Au bilboquet à Paris, à 6m d'un trio de jazz, les niveaux sonores peuvent dépasser sans difficulté ceux d'un orchestre symphonique. En concert, on choisit sa place de façon à obtenir une écoute plaisante, me semble-t-il ; je ne connais personne qui apprécie un orchestre symphonique à 3m et un solo de harpe à 50m.

Que ça soit pour un solo de harpe, un trio de jazz ou un orchestre symphonique, écoutés en concert à distances convenables et cohérentes, il n'est pas difficile d'atteindre les mêmes niveaux sonores chez soi, au point d'écoute.
En ce qui concerne la dynamique, pour la reproduire convenablement, la difficulté n'est pas dans la reproduction des niveaux les plus élevés, mais dans la reproduction des niveaux les plus faibles qui doivent rester suffisament intelligibles.
:wink:


ça ne contredit en rien la théorie du Bonzai, et même ça la confirme :wink:

Je crois bien que c'est coluche qui dans un de ses sketches dit : il était tellement petit que je croyais qu'il était loin :mdr:

En introduisant une notion de distance, on fausse un peu le problème. un bonzai vu de près apparait plus grand qu'un arbre vu de loin 8) c'est d'ailleurs un procédé très amusant utilisé pour le générique des publicités sur antenne 2 :idee:

En effet plus on s'éloigne, plus le son diminue. et je rajoute plus le volume de la salle est grand plus le son se perd et c'est bien en celà que je trouve l'image du bonzai pertinente..tu écoutes un gars jouer du saxophone en plein air, ou dans une salle immense tu supporteras facilement et à certains endroits le son sera faible...en revanche enfermes toi dans 10 m² avec un saxophoniste et tu vas t'échapper en courant :lol:

Car sur ta galette, ton image stereo va te faire apparaitre un Bosendorfer de concert dont tu vas avoir la sensation qu'il est à 4 ou 5 mètres devant toi...un tel piano écouté à cette distance dans une pièce de 25 ou 30 m² serait intenable...donc comme tu le dis le son qui sort de tes enceintes qui sont à trois ou quatre mètres doit plutot ressembler à ce que l'on entend au concert à disons 20 mètres...c'est donc bien le truc du bonzai :lol:

blouote, défenseur du bonzai :mdr:


Tu changes de sujet, là... :wink:
Tu ne t'en sortiras pas comme ça... :lol:

Pour l'instant, je ne me suis nullement attaché à ta théorie du bonzai :wink:. J'ai critiqué l'affirmation "par extension je dirais que le son d'une chaine ne pouvant pas prétendre reproduire la musique à son niveau réel (ce serait intenable dans le salon ) il faut donc que la restitution soit bien proportionnée pour donner l'illusion du réel..." en te répondant qu'il est possible dans un salon de reproduire le niveau et la dynamique du concert.

Je reviendrai un peu plus tard sur ta théorie du bonzai, proprement dite. :wink:

Michel :)
Michel K
 
Messages: 1705
Inscription: 04 Déc 2002 12:11
  • offline

Message » 30 Nov 2005 20:10

Michel K a écrit:
Pour l'instant, je ne me suis nullement attaché à ta théorie du bonzai :wink:. J'ai critiqué l'affirmation "par extension je dirais que le son d'une chaine ne pouvant pas prétendre reproduire la musique à son niveau réel (ce serait intenable dans le salon ) il faut donc que la restitution soit bien proportionnée pour donner l'illusion du réel..." en te répondant qu'il est possible dans un salon de reproduire le niveau et la dynamique du concert.

Je reviendrai un peu plus tard sur ta théorie du bonzai, proprement dite. :wink:

Michel :)


fais gaffe, nous savons maintenant que nous avons le fondateur du FLB sur le forum :wink: :lol:
blounote
 
Messages: 4817
Inscription: 11 Juin 2002 18:08
Localisation: 40 - DAX
  • offline

Message » 30 Nov 2005 20:10

D'autant qu'en plus du volume sonore, il y a le volume physique occupé par les musiciens d'un orchestre sur un plateau.

Et m'est avis que les deux sont un peu liés : le bonzaï.

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 30 Nov 2005 20:13

1 adhérent de plus à la théorie du Bonsaï :mdr:
En fait à la base tout est fonction du niveau auquel on peut écouter.
Je serais tenter de dire que plus on peut écouter à haut niveau et plus les problèmes s'accumulent, résonnance, équilibre tonal des enceintes, tenue en puissance.
Qu'en pensez-vous?
PAT 94
 
Messages: 12212
Inscription: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • offline

Message » 30 Nov 2005 20:25

Oui, mais ce que je crois veut dire Michel, c'est que la perception d'un concert repose déjà sur une homothétie: le fait de se placer dans tel ou tel point dans une salle entraîne que ce que l'on perçoit en un point est une homothétie relativement à ce que l'on perçoit depuis un autre endroit.

L'orchestre occupe effectivement un espace donné, qui n'est apparamment pas le même lorsqu'il est perçu depuis la salle que lorsqu'il est perçu à la place du chef d'orchestre. L'enveloppe sonore n'est pas la même telle qu'elle est perçue depuis la salle que lorsqu'elle est perçue à la place du chef d'orchestre.

La question de la haute fidélité -de ce qui doit être reproduit- devient alors notamment: l'enveloppe sonore qui serait perçue en quel point la prise de son prétend-elle captée?
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 30 Nov 2005 20:28

PAT 94 a écrit:1 adhérent de plus à la théorie du Bonsaï :mdr:
En fait à la base tout est fonction du niveau auquel on peut écouter.
Je serais tenter de dire que plus on peut écouter à haut niveau et plus les problèmes s'accumulent, résonnance, équilibre tonal des enceintes, tenue en puissance.
Qu'en pensez-vous?


Il y a peut-être aussi des choses à distinguer:
- écouter un concert des Rolling Stones ou les Mille de Mahler à niveau réaliste dans son salon me paraît relever du non sens — mais en revanche, écouter M. Arcguerich jouer du Chopin ou J.Fischer jouer Bach au violon, ou même un quatuor à cordes, ou Brassens et sa guitare, etc., à niveau réel, dans une pièce de taille suffisante, ne me paraît pas entièrement impossible ni irréel (sur enceintes en tout cas, et pas au casque!)…
- mais alors évidemment, l'interaction du système et de la pièce, et les difficultés s'accumulent réellement et deviennent bien difficiles à résoudre. Difficile mais pas impossible.

J'ajoute donc: je veux un système capable d'atteindre un niveau réel dans certain cas, et de "blouser" dans tous les autres… :wink:


Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28993
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 30 Nov 2005 20:30

C'est ce que j'ai aussi vérifié.


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message