Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Le système d'Igor Kirkwood (by Jean luc Ohl) Episode II

Message » 03 Sep 2013 14:05

boris_da a écrit:Effectivement le rendu des disques de Scytales, en retrait par rapport à ceux d'Igor, peut s'expliquer par les différences dans les techniques de prise de son, et dans l'association avec la pièce d'écoute. L'acoustique du studio d'Igor étant très contrôlée, et la réponse en fréquence et en phase très bien réglée, la pièce d'écoute se fait totalement oublier, et l'acoustique du disque est nettement mise en valeur. La ou les nocturnes de Chopin par Amoyel résonnent magnifiquement, le Mirror Canon parait confiné et sans éclat. Peut être est-ce un peu le même phénomène avec Le Chopin de Nelson Freire /Decca et le Don Juan /Pentatone. Ces trois derniers disques donnent apparemment un meilleur résultat dans une pièce d'écoute un peu réverbérante ou, dit autrement, leur rendu chétif de l'acoustique s'accommode mieux des résonances parasites d'une pièce d'écoute domestique. D'ou une impression plus cohérente, moins congestionnée?

L'enregistrement des Etudes de Chopin par N.Freire/DECCA, noyé dans la réverbération, sonnera d'autant moins bien dans une pièce à l'acoustique non contrôlée car elle-ci ajoutera un " voile " supplémentaire sur l'interprétation. C'est l'expérience que j'ai fait chez moi où la restitution de cet enregistrement est devenue à peu près correct, après avoir été longtemps inécoutable, depuis que j'ai renforcé le traitement de mon salon.

Chez Igor, quelques enregistrements semblent, actuellement et sans doute temporairement, sonner de manière moins naturelle que sur certaines chaines moins sophistiquées. Le Joël Grare (Paris, Istanbul, Changaï chez Alpha), que tu as écouté il me semble chez Igor et que j'ai voulu tester également, en est un autre exemple. Cet enregistrement de studio à la réverbération très contrôlée, rend mal sur la chaine d'Igor, particulièrement dans le bas du spectre, alors qu'il offre chez moi une restitution des plus spectaculaires. Les choses progresseront peut-être à la fin du chantier des réglages ouvert par Igor et JLO, à moins qu'il ne faille envisager, comme le pratique au moins un professionnel concevant et installant des systèmes filtrés et égalisés in situ chez ses clients, plusieurs réglages pour permettre à tous les enregistrements de bien sonner ? J'avoue être assez sceptique vis à vis de cette solution, mais sait-on jamais...
Dernière édition par holggerson le 03 Sep 2013 16:31, édité 1 fois.
holggerson
 
Messages: 1008
Inscription: 11 Nov 2008 15:34
Localisation: Île-de-France & Rhône-Alpes
  • offline

Annonce

Message par Google » 03 Sep 2013 14:05

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 03 Sep 2013 15:36

A mon tour d’ajouter quelques lignes sur ma visite récente du studio d’Igor.
Elle s’est passée le même jour que celle de Scytales et Ohl début aout.
Ma précédente visite date de 2011, donc beaucoup d’évolutions du système depuis cette date, et un souvenir un peu émoussé.
Néanmoins ce qui m’a frappé en premier lieu c’est la qualité du grave, pour moi bien meilleure qu’en 2011.
C’est très articulé, très détaillé, cela descend très bas sans boursouflure, c’est physique sur des grosses caisses.
Un peu plus tard Igor a changé (baissé) le réglage du niveau du caisson, et j’avoue que j’ai préféré le premier réglage.
C’est vrai que sur les excellentes prises de son d’Igor la scène sonore est extrêmement réaliste. Elle est plus proche, plus en avant qu’en 2011, mais totalement cohérente avec les distances annoncées par Igor. La restitution de l’acoustique des salles est toujours remarquable, les voix magnifiques.
Les sources sont peut être un peu moins focalisées, mais en même temps cela paraît plus naturel, plus live.
Chez moi par exemple les sources sont très focalisées (Trinnov ?), mais j'écoute surtout du jazz donc 1 micro par instrument. Il faudrait que je compare avec quelques enregistrements d’Igor (prise de son à 2 micros). Au passage je te remercie pour ton message avec plein de références
On se sent plus enveloppé par la musique, à tel point que les essais en 4.1 ne m’ont pas totalement convaincu. (difficulté de réglage du niveau des voix arrières) ; j’ai dû à plusieurs reprises demander à Igor si l’on était en stéréo ou en 4.1. Je trouve qu’en 4.1 on perd en précision de la scène sonore.
Le revers de la médaille c’est que le système ne pardonne rien aux mauvais (moyens) enregistrements.
Bref c’est toujours un bonheur de venir écouter le système d’Igor, de partager ce moment avec d’autres forumeurs.
UP, Dynaudio C2,Caisson DIY asservi, Vovox sonorus, Magellan, WD TV HD + Trinnov ST2 , OPPO 83 , Iphone + PURE 2.0 et super content
BenQ W1070
peter.pan
 
Messages: 1774
Inscription: 01 Aoû 2003 22:46
Localisation: paris
  • offline

Message » 04 Sep 2013 12:51

Vos 2 CR me font rebondir et me reconfortent dans mon ressenti!

Le systeme d'Igor manque encore d'un pouillème de grave. Nous l'avons essayé à des niveaux trop importants et l'on perdait la focalisation tant recherchée et l'effet 3D. Mais au niveau 65 il manquait quelque chose :roll: .
Après, quelque soit la valeur retenue, un effet de cohérence accrue, une évidence confondante doit apparaître sur toutes les musiques.

C'est ce que j'ai ressenti après réglage et il n'a pas fallu beaucoup de temps à Bphil, avec ses oreilles affutées, pour entendre cette cohérence.
On hésite souvent à "pousser" le grave mais cette partie du spectre est essentielle et souvent mal maitrisée!(Ici, l'Open DRC joue bien son rôle et ce n'est peut-être pas fini).

Mais là, on chipotte un peu car le niveau qualitatif atteint par le système d'Igor reste très haut de gamme et je souhaite a beaucoup d'amateurs de musique de ressentir la même émotion!
Mais le revers de la médaille, c'est que les mauvais enregistrements sont vite déjoués.

Pour le 4.1(avec le réglage +1 du caisson), cela m'a semblé conforme avec la logique multicanale que j'ai à la maison(effet bulle).
Si les arrieres sont trop fortes(c'est souvent le cas), on perd en cohérence et en naturel.
Sans image, nous devons rester spectateur de la scène et non pas, comme dans les fims, acteurs.
Même avec le coffret Jeanne d'Arc, pourtant riche en "effets", tout semblait naturel.
J'ai été bluffé.

PS : je me suis procuré le coffret Jeanne d'Arc ainsi que le "Vox Clamentis" "Fillia Sion" enregistré par Igor.
Pour le premier, la qualité de ce double SACD est absolument remarquable et permet rapidement de voir si votre ensemble 5.1 est
homogène. Et pour le second, c'est totalement magique, une expérience importante pour vos systèmes et une plénitude sans fin...
pour l'âme! Jouissif!
tonton flingueur
 
Messages: 1940
Inscription: 31 Oct 2011 13:37
  • offline

Le CR de Julien

Message » 05 Sep 2013 10:43

Merci à tous les forumeurs ayant postés récemment , je leur répondrai…mais afin de ne pas alourdir le propos , voici d’abord ma réponse au CR de julien.

julien0810 a écrit:Je vais essayer de faire un CR de mes 2 visites chez Igor que je remercie encore pour ce moment privilégié.

Je suis son poste depuis quelques temps maintenant et son système m’interpellait depuis 2011.

À l’occasion du salon haute fidélité en 2012, j’ai pu faire sa connaissance et lui demander si je pouvais venir faire une écoute chez lui afin de m’en rendre compte.

Les témoignages étaient incroyablement positifs et unanimes. Je me souviens encore avoir discuté de vive voix avec Donimax, me disant qu’il avait trouvé un système parfait chez Igor.

Avant mon arrivé chez Igor, je m’attendais à une réelle claque.

Dès les premières notes, une qualité me saute au yeux, la pièce semble sans limite et relativement neutre, même si sur des écoutes à faible niveau, un manque de vie me fais penser à un amortissement trop important, moins marqué que dans une salle HC mais quand même.

Le système en lui même ne me plais pas plus que ça, un manque d’effet 3d, une scène sonore maigre, un certains dé-timbrage lié peut être au caisson qui semble jouer trop fort.

Je repars mitiger sur le filtrage actif FIR et l’égalisation.
Je me rends compte du potentiel mais qu’il s’agissait pour moi d’une pierre qu’il faut tailler.
La mise en œuvre semblait imparfaite, les haut parleurs jouant chacun de leur coté. .


Et bien voilà un CR qui tranche ! vis-à-vis de la masse des CRs favorables : Le premier CR vraiment critique sur mon Installation…de septembre 2012 (sans oublier toutefois les réserves de jfacoustics et Olivier le daim sur le grave avec caisson filtré en IIR )
Il est vrai que Julien possède des B&W 801 fort bien mises en place, et nanties de façon incontestable du fameux "effet 3" , ce qui n’était pas le cas de mon installation fin 2012.

julien0810 a écrit:1 ans après, je reprend contact avec Igor pour qu’il me donne sont avis sur mon système.
J’en profite pour aller écouter le sien.
J’ai pu voir si les points importants pour moi étaient au rdv chez Igor à savoir les timbres, l’effet 3d et la dynamique à bas volume.
Des les premières écoutes, le caisson est à sa place, et l’équilibre est bien meilleur. Je préfère le 2.0 au 2.1 mais j’avoue être bluffé par son intégration.

L’effet 3d est là, on entend réellement les différents plans sonores, les timbres et la mise en phase est nettement meilleure. Le FIR semble désormais maitrisé.

Sur mes cd de test, (un live de Ella et Louis), les voix sont parfaitement focalisées et la trompette parfaitement retranscrit.
Sur le live à Fip par Hadouk Trio, les instruments ont des timbres réalistes et le duduk est parfaitement reproduit.
Sur Tutu de Miles, les respirations et le jeu sont marqués.
Je ne reviendrais pas sur les cd de Igor, qui sont agréable à écouter, mais dont les différents instruments ainsi que les lieux ne me parle pas du tout, je n’en n’écoute pas chez moi et jamais en live.

Je peux quand même dire que la focalisation ainsi que la réverb sont retranscrits avec beaucoup de crédibilité.


Julien a pu se rendre compte des immenses progrès réalisés , en particulier sur l’image sonore « 3D » sur le grave, et sur la cohérence de l’installation.
Et tout cela sans aucun changement d’enceinte, ni de traitement acoustique du local, ni d’électronique (sauf l’appoint d’un OpenDRC pour le caisson et les surrounds.
Ce net résultat a été obtenu en moins d’un an que grâce à la persévérance, récompensée, de Jean Luc Ohl pour les mesures, et la mise en place complémentaire de filtrage FIR (caisson) et convolutions à phase linéaire.


julien0810 a écrit:Si je devais résumer :
la première fois j’ai entendu une excellente pièce,

Effectivement le local est fort bon, ce qui expliquerait, peut être, au vu de l'importance capitale du local pour la qualité de de reproduction sonore, les nombreux CRs élogieux ?
julien0810 a écrit:et la deuxième fois, un excellent système.

Bravo Igor et Mr Ohl.

Ta mémoire auditive (10 mois entre les 2 séances) te permet de juger avec finesse les résultats auditifs obtenus.

A noter comme le souligne dominax que l'on ne peut évaluer une installation Hi Fi que par rapport a une autre que l'on a entendu.
"excellent système" oui.....mais par rapport à quoi :-?
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5953
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare

Message » 07 Sep 2013 9:21

Edité par modération : rappel inutile.

Ainsi donc, notre ami Igor dont la lumière de ses yeux est illuminé par une passion d’aller toujours plus loin est un des rares pro qui porte deux casquettes, dont sa seul motivation permet de les ralliés ensembles, c’est un gros point fort.

J’avoue que c’est bien la première fois que je fréquente un Pro de l’enregistrement qui ne déblatère pas sur la haute fidélité, mieux encore, qui y crois comme, tombe dans le tournoiement de la haute fidélité d’exception, avec des solutions totalement différente de ma philosophie.

Mais qui en faite se rejoignes mot pour mot, comme deux jumeaux, frère et sœur, beaucoup de point commun, mais avec des approches différente, des résultats vraiment semblables à du THDG.

Du pointu, du plaisir, en terme de rapport qualité prix Igor est l’exemple à suivre.

Voilà qui est dit.

Me suis pointé un peu en retard étant assez pris le weekend, me voilà chez Igor ,venue me chercher pour l’occasion à la gare avec l’excellent Tontonflingueur, (que sa fait plaisir) étant démuni de tout transport personnel.

Se qui frappe d’entrée, est le black Darc, Black Darc qui veut dire un noir très profond, un contraste à la Levinson….de la profondeur, de la matière ouaaaaaaaaaa !!!!!!

Une signature assez proche des ML m’a clouer, c’étais une écoute splendide, avec des micros information qui remplissait bien la scène sonore plus palpable que d’habitude avec des silence comme je l’aime, (silence = plus de micros information, pas de triche)

Plus profond, plus marqué, plus nuancé toujours en restant super neutre qui lui permettait de passer le maximum de CD, les siens plus ceux de Tontonflingueur.

Beaucoup d’effort sur la matière ont étais faite, cela me faisait penser à un rafraîchissement général, avec un tempo mieux marqué, une belle articulation général, j’aime ce genre d’écoute sans timbre coloré, qui permet de mieux cerné les micros nuances.

Sans pointe dans la bande passante permettant de bien entendre les fins de notes et surtout se silence qui mettait à jour beaucoup de chose égayant toujours l’écoute, un peut comme un drive d’exception, c’est peut de le dire.

J’aime se grave retenue à première vue, qui s’entend avec articulation des que la bande sonore l’ordonne, et non pas en y laissant un extrême grave permanent que l’on entend trop souvent sur d’autre système, même bien plus chère. (beaucoup !!)

La haute fidélité c’est une histoire de maîtrise, d’association, de réglage pointu, le système d’Igor en ai un exemple à suivre.

On va refaire une autre écoute plus détaillé dans quelque semaine…car mon ressentis n’étais pas au top à cause du stress de courir sans arrêt, je pourrais en dire un peut plus et surtout plus précisément.

Cdt Philippe
Mark Levinson - DAC ML30 ref - DRIVE ML31 ref - PRE ML32 ref - blocs ML20.6 ref - Lynnfield 500L - câblage artisan DB
one small step for man, one giant leap for mankind
Je mets ensemble les notes qui s'aiment - Le seul mauvais choix est l'absence de choix
BPhil
 
Messages: 8449
Inscription: 13 Juil 2001 2:00
Localisation: 95
  • offline

Message » 07 Sep 2013 11:07

Content de te lire, Bphil :wink: . Tes impressions confirment les miennes et c'est la raison pour laquelle cette écoute m'a replongé dans mon système avec mes repères.
Un résultat presque identique avec un postulat différent(salle HC/HIFI) et des moyens différents. Très intéressant!
tonton flingueur
 
Messages: 1940
Inscription: 31 Oct 2011 13:37
  • offline

HiFi et Prises de Son

Message » 08 Sep 2013 16:55

Voici donc avant ma réponse à peter.pan et BPhill celle pour holggerson et boris_da:

holggerson a écrit:
boris_da a écrit:Effectivement le rendu des disques de Scytales, en retrait par rapport à ceux d'Igor, peut s'expliquer par les différences dans les techniques de prise de son, et dans l'association avec la pièce d'écoute. L'acoustique du studio d'Igor étant très contrôlée, et la réponse en fréquence et en phase très bien réglée, la pièce d'écoute se fait totalement oublier, et l'acoustique du disque est nettement mise en valeur. La ou les nocturnes de Chopin par Amoyel résonnent magnifiquement, le Mirror Canon parait confiné et sans éclat. Peut être est-ce un peu le même phénomène avec Le Chopin de Nelson Freire /Decca et le Don Juan /Pentatone. Ces trois derniers disques donnent apparemment un meilleur résultat dans une pièce d'écoute un peu réverbérante ou, dit autrement, leur rendu chétif de l'acoustique s'accommode mieux des résonances parasites d'une pièce d'écoute domestique. D'ou une impression plus cohérente, moins congestionnée?

L'enregistrement des Etudes de Chopin par N.Freire/DECCA, noyé dans la réverbération, sonnera d'autant moins bien dans une pièce à l'acoustique non contrôlée car elle-ci ajoutera un " voile " supplémentaire sur l'interprétation. C'est l'expérience que j'ai fait chez moi où la restitution de cet enregistrement est devenue à peu près correct, après avoir été longtemps inécoutable, depuis que j'ai renforcé le traitement de mon salon.

Chez Igor, quelques enregistrements semblent, actuellement et sans doute temporairement, sonner de manière moins naturelle que sur certaines chaines moins sophistiquées. Le Joël Grare (Paris, Istanbul, Changaï chez Alpha), que tu as écouté il me semble chez Igor et que j'ai voulu tester également, en est un autre exemple. Cet enregistrement de studio à la réverbération très contrôlée, rend mal sur la chaine d'Igor, particulièrement dans le bas du spectre, alors qu'il offre chez moi une restitution des plus spectaculaires. Les choses progresseront peut-être à la fin du chantier des réglages ouvert par Igor et JLO, à moins qu'il ne faille envisager, comme le pratique au moins un professionnel concevant et installant des systèmes filtrés et égalisés in situ chez ses clients, plusieurs réglages pour permettre à tous les enregistrements de bien sonner ? J'avoue être assez sceptique vis à vis de cette solution, mais sait-on jamais...


D’emblée je n'aime pas la notion de " spécialisation" d'une chaine Hi Fi en fonction des Prises de Son.
En plus une "spécialisation" voudrait dire des réglages continuels d'une chaine en fonction des sources...Préfère écouter de la musique :D
Une bonne prise de son devrait "passer" plus ou moins bien sur plusieurs types de chaines. :idee:


J'ai la faiblesse de penser que ma prise de son de piano de Pascal Amoyel passera mieux sur un grand nombre de chaines que le "Mirror Canon" qui passe mal sur mon installation :( ....je préfère le piano de Pascal Amoyel au piano du Mirror Canon.

Pour le CD de Nelson Freire /Decca (Chopin) pas d'avis ne l'ayant pas écouté .

Nota : holggerson a entendu le caisson réglé en FIR en 6144 taps...hors actuellement c'est 6144 x 2 taps (compte rendu de Jean Luc Ohl sur le site de OpenDRC)....la différence auditive est substantielle. :idee:
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5953
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare

Message » 08 Sep 2013 19:49

Igor Kirkwood a écrit:Voici donc avant ma réponse à peter.pan et BPhill celle pour holggerson et boris_da:

holggerson a écrit:
boris_da a écrit:Effectivement le rendu des disques de Scytales, en retrait par rapport à ceux d'Igor, peut s'expliquer par les différences dans les techniques de prise de son, et dans l'association avec la pièce d'écoute. L'acoustique du studio d'Igor étant très contrôlée, et la réponse en fréquence et en phase très bien réglée, la pièce d'écoute se fait totalement oublier, et l'acoustique du disque est nettement mise en valeur. La ou les nocturnes de Chopin par Amoyel résonnent magnifiquement, le Mirror Canon parait confiné et sans éclat. Peut être est-ce un peu le même phénomène avec Le Chopin de Nelson Freire /Decca et le Don Juan /Pentatone. Ces trois derniers disques donnent apparemment un meilleur résultat dans une pièce d'écoute un peu réverbérante ou, dit autrement, leur rendu chétif de l'acoustique s'accommode mieux des résonances parasites d'une pièce d'écoute domestique. D'ou une impression plus cohérente, moins congestionnée?

L'enregistrement des Etudes de Chopin par N.Freire/DECCA, noyé dans la réverbération, sonnera d'autant moins bien dans une pièce à l'acoustique non contrôlée car elle-ci ajoutera un " voile " supplémentaire sur l'interprétation. C'est l'expérience que j'ai fait chez moi où la restitution de cet enregistrement est devenue à peu près correct, après avoir été longtemps inécoutable, depuis que j'ai renforcé le traitement de mon salon.

Chez Igor, quelques enregistrements semblent, actuellement et sans doute temporairement, sonner de manière moins naturelle que sur certaines chaines moins sophistiquées. Le Joël Grare (Paris, Istanbul, Changaï chez Alpha), que tu as écouté il me semble chez Igor et que j'ai voulu tester également, en est un autre exemple. Cet enregistrement de studio à la réverbération très contrôlée, rend mal sur la chaine d'Igor, particulièrement dans le bas du spectre, alors qu'il offre chez moi une restitution des plus spectaculaires. Les choses progresseront peut-être à la fin du chantier des réglages ouvert par Igor et JLO, à moins qu'il ne faille envisager, comme le pratique au moins un professionnel concevant et installant des systèmes filtrés et égalisés in situ chez ses clients, plusieurs réglages pour permettre à tous les enregistrements de bien sonner ? J'avoue être assez sceptique vis à vis de cette solution, mais sait-on jamais...


D’emblée je n'aime pas la notion de " spécialisation" d'une chaine Hi Fi en fonction des Prises de Son.
En plus une "spécialisation" voudrait dire des réglages continuels d'une chaine en fonction des sources...Préfère écouter de la musique :D
Une bonne prise de son devrait "passer" plus ou moins bien sur plusieurs types de chaines. :idee:


J'ai la faiblesse de penser que ma prise de son de piano de Pascal Amoyel passera mieux sur un grand nombre de chaines que le "Mirror Canon" qui passe mal sur mon installation :( ....je préfère le piano de Pascal Amoyel au piano du Mirror Canon.

Pour le CD de Nelson Freire /Decca (Chopin) pas d'avis ne l'ayant pas écouté .

Nota : holggerson a entendu le caisson réglé en FIR en 6144 taps...hors actuellement c'est 6144 x 2 taps (compte rendu de Jean Luc Ohl sur le site de OpenDRC)....la différence auditive est substantielle. :idee:



Avec un test ABX ou en écoute subjective ?
NOIR
 
Messages: 21774
Inscription: 21 Déc 2004 18:31
  • offline

Message » 10 Sep 2013 10:34

Igor Kirkwood a écrit:D’emblée je n'aime pas la notion de " spécialisation" d'une chaine Hi Fi en fonction des Prises de Son.
En plus une "spécialisation" voudrait dire des réglages continuels d'une chaine en fonction des sources...Préfère écouter de la musique :D
Une bonne prise de son devrait "passer" plus ou moins bien sur plusieurs types de chaines. :idee:
J'ai la faiblesse de penser que ma prise de son de piano de Pascal Amoyel passera mieux sur un grand nombre de chaines que le "Mirror Canon" qui passe mal sur mon installation :( ....je préfère le piano de Pascal Amoyel au piano du Mirror Canon.
Pour le CD de Nelson Freire /Decca (Chopin) pas d'avis ne l'ayant pas écouté .
Nota : holggerson a entendu le caisson réglé en FIR en 6144 taps...hors actuellement c'est 6144 x 2 taps (compte rendu de Jean Luc Ohl sur le site de OpenDRC)....la différence auditive est substantielle. :idee:

Bonjour Igor, tu as tout à fait raison. Je vais prendre la proposition inverse. Une excellente chaîne doit être apte à "passer" tout type de musique bien "mis en boîte". Une chaîne "spécialisée" n'est jamais une bonne chaîne. par contre, une chaîne de grande rigueur par rapport au document source démontre forcément ses défauts techniques et les "met en valeur"... Certains albums deviennent inécoutables, preuve de la qualité de restitution...
JACBRU
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2937
Inscription: 04 Mai 2006 11:52
Localisation: 01300 BELLEY
  • offline

Les CR de peter.pan et de BPhill

Message » 10 Sep 2013 15:15

peter.pan a écrit:A mon tour d’ajouter quelques lignes sur ma visite récente du studio d’Igor.
Elle s’est passée le même jour que celle de Scytales et Ohl début aout.
Ma précédente visite date de 2011, donc beaucoup d’évolutions du système depuis cette date, et un souvenir un peu émoussé.
Néanmoins ce qui m’a frappé en premier lieu c’est la qualité du grave, pour moi bien meilleure qu’en 2011.
C’est très articulé, très détaillé, cela descend très bas sans boursouflure, c’est physique sur des grosses caisses.
Un peu plus tard Igor a changé (baissé) le réglage du niveau du caisson, et j’avoue que j’ai préféré le premier réglage.
C’est vrai que sur les excellentes prises de son d’Igor la scène sonore est extrêmement réaliste. Elle est plus proche, plus en avant qu’en 2011, mais totalement cohérente avec les distances annoncées par Igor. La restitution de l’acoustique des salles est toujours remarquable, les voix magnifiques.
Les sources sont peut être un peu moins focalisées, mais en même temps cela paraît plus naturel, plus live.
Chez moi par exemple les sources sont très focalisées (Trinnov ?), mais j'écoute surtout du jazz donc 1 micro par instrument. Il faudrait que je compare avec quelques enregistrements d’Igor (prise de son à 2 micros). Au passage je te remercie pour ton message avec plein de références
On se sent plus enveloppé par la musique, à tel point que les essais en 4.1 ne m’ont pas totalement convaincu. (difficulté de réglage du niveau des voix arrières) ; j’ai dû à plusieurs reprises demander à Igor si l’on était en stéréo ou en 4.1. Je trouve qu’en 4.1 on perd en précision de la scène sonore.
Le revers de la médaille c’est que le système ne pardonne rien aux mauvais (moyens) enregistrements.
Bref c’est toujours un bonheur de venir écouter le système d’Igor, de partager ce moment avec d’autres forumeurs.

Avec le CR de peter.pan voici encore un « ancien » des écoutes (2011 avec le filtre actif IIR BSS) qui longtemps après réévalue le système.

Pour le niveau du caisson tu avais raison petre.pan…le niveau de grave du début correspondait a une courbe cible tout a fait vraisemblable.
Quand aux surrounds, lors de ton écoute en multicanal elles étaient réglées un peu trop fort :oops: .

A savoir qu’il y a une certaine antinomie pour la reproduction d’une image sonore entre focalisation et effet 3 D .
Une courbe cible remontant nettement le niveau du grave peut donner un superbe effet 3D.
Alors qu’une courbe cible plus plate favorisera la focalisation, et en cas de manque de grave (enceinte biblio) celle-ci peut donner une bonne focalisation, mais absolument pas un effet 3D.
Exemple : la comparaison des systèmes de DaveStarwalker et de BPHill
La focalisation des deux systèmes étant proche, seul le système de BPhill reproduit une écoute D

BPhil a écrit:Edité par modération : rappel inutile.

Ainsi donc, notre ami Igor dont la lumière de ses yeux est illuminé par une passion d’aller toujours plus loin est un des rares pro qui porte deux casquettes, dont sa seul motivation permet de les ralliés ensembles, c’est un gros point fort.

J’avoue que c’est bien la première fois que je fréquente un Pro de l’enregistrement qui ne déblatère pas sur la haute fidélité, mieux encore, qui y crois comme, tombe dans le tournoiement de la haute fidélité d’exception, avec des solutions totalement différente de ma philosophie.

Mais qui en faite se rejoignes mot pour mot, comme deux jumeaux, frère et sœur, beaucoup de point commun, mais avec des approches différente, des résultats vraiment semblables à du THDG.

Du pointu, du plaisir, en terme de rapport qualité prix Igor est l’exemple à suivre.

Voilà qui est dit.

Me suis pointé un peu en retard étant assez pris le weekend, me voilà chez Igor ,venue me chercher pour l’occasion à la gare avec l’excellent Tontonflingueur, (que sa fait plaisir) étant démuni de tout transport personnel.

Se qui frappe d’entrée, est le black Darc, Black Darc qui veut dire un noir très profond, un contraste à la Levinson….de la profondeur, de la matière ouaaaaaaaaaa !!!!!!

Une signature assez proche des ML m’a clouer, c’étais une écoute splendide, avec des micros information qui remplissait bien la scène sonore plus palpable que d’habitude avec des silence comme je l’aime, (silence = plus de micros information, pas de triche)

Plus profond, plus marqué, plus nuancé toujours en restant super neutre qui lui permettait de passer le maximum de CD, les siens plus ceux de Tontonflingueur.

Beaucoup d’effort sur la matière ont étais faite, cela me faisait penser à un rafraîchissement général, avec un tempo mieux marqué, une belle articulation général, j’aime ce genre d’écoute sans timbre coloré, qui permet de mieux cerné les micros nuances.

Sans pointe dans la bande passante permettant de bien entendre les fins de notes et surtout se silence qui mettait à jour beaucoup de chose égayant toujours l’écoute, un peut comme un drive d’exception, c’est peut de le dire.

J’aime se grave retenue à première vue, qui s’entend avec articulation des que la bande sonore l’ordonne, et non pas en y laissant un extrême grave permanent que l’on entend trop souvent sur d’autre système, même bien plus chère. (beaucoup !!)

La haute fidélité c’est une histoire de maîtrise, d’association, de réglage pointu, le système d’Igor en ai un exemple à suivre.

On va refaire une autre écoute plus détaillé dans quelque semaine…car mon ressentis n’étais pas au top à cause du stress de courir sans arrêt, je pourrais en dire un peut plus et surtout plus précisément.

Cdt Philippe


Merci Philippe de ton appréciation sur ma chaine Hi Fi. :thks:

L'exemple est ici donné que des forumeurs peuvent ne pas avoir les mêmes conceptions théoriques, mais se retrouver sur l'appréciation de la qualité d'un système de reproduction sonore. :idee:

Lorsque tu dis Philippe qu'en tant que Pro je ne déblatère pas sur la HiFi, tu as raison. Je rappelle que je suis venu a la Prise de Son après avoir été Hi Fiste, et avoir fait un détour comme rédacteur technique de revues (Phot Argus/ Haute Fidélité/Diapason..et même un article dans le Nouvel Observateur ).

Une grande convergence entre nous c'est la mise en valeur de "l'Effet 3D", JFacoustics dirait "le voyage au pays de la profondeur", que je n'ai commencé a mettre en œuvre il n' y a que quelques mois, grâce a Jean Luc Ohl...et toi il y a quelques années :oops:..mais il vaut mieux ne pas mourir idiot :lol:
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5953
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare

comparaison entre les deux réglages FIR du caisson

Message » 10 Sep 2013 16:39

NOIR a écrit:Nota : holggerson a entendu le caisson réglé en FIR en 6144 taps...hors actuellement c'est 6144 x 2 taps (compte rendu de Jean Luc Ohl sur le site de OpenDRC)....la différence auditive est substantielle. :idee:


NOIR a écrit:Avec un test ABX ou en écoute subjective ?


Voici une comparaison des mesures entre passage unique du caisson en FIR 6144 taps et le "double passage" en FIR 2 x 6144 taps

Hélas un test auditif ABX comparatif entre les deux méthodes s'il serait possible en théorie... se révèle très difficile a mettre en oeuvre :(

Mais l’écart de lissage de la courbe (en 20 ème d'octave, position d'écoute 3,70 m ) entre les deux méthodes de filtrage FIR est telle que l'on peut présumer qu'une différence sera bien audible.

Nota: La différence entre les deux lissages (en noir) est de plusieurs décibels...à rapprocher du 1/3 de décibel mesuré pour le caisson DD 15 entre le réglage 65 et le réglage 66 :idee:
Sub FIR 20e.JPG
Eq et filtrage caisson 1288 taps + boomer.JPG


Oui Jacques :wink:
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5953
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare

Message » 10 Sep 2013 16:50

Bonjour,

Les deux graph présentant des corrections différentes, aucun enseignement ne peut être tiré du seul passage de 6144 à 6144x2.
dinococus
 
Messages: 3000
Inscription: 22 Déc 2012 18:31
  • offline

Message » 10 Sep 2013 17:07

C'est donc une différence subjective lié au gout personnel.........
NOIR
 
Messages: 21774
Inscription: 21 Déc 2004 18:31
  • offline

Précisions

Message » 10 Sep 2013 17:29

Le "trou" vers 72 Hz est nettement moins marqué sur le réglage en FIR "double correction" que sur le réglage initial.

A noter que la courbe "double correction" FIR est un peu plus descendante.....Là OK on peut parler de gout (pour l'effet 3 D) qui se trouve plus marqué.

Ces courbes (et d'autres) ont été présentées par Jean Luc Ohl sur le forum de miDSP constructeur de l'OpenDRC...Les commentaires du staff de l'OpenDRC ont été favorables.

D'ici peu de temps JLO va m' installer une version nouvelle du soft de l'OpenDRC avec traitement du caisson DD 15 en 12288 taps directement et non 2 fois 6144 taps. A priori la courbe de réponse devrait être encore plus lissée....Audible ? Je ne sais pas. :-?
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5953
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare

Message » 10 Sep 2013 17:30

Sinon qu'en est il de la latence d'environ 140 ms (lié au nombre de taps ) du sub avec le reste du système ?
NOIR
 
Messages: 21774
Inscription: 21 Déc 2004 18:31
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message