Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Le système d'Igor Kirkwood (by Jean luc Ohl) Episode II

Message » 15 Avr 2016 21:21

Le Pivert a écrit:
Scytales a écrit:
D'un autre côté, ce caisson (filtré à 50 Hz) s'enclenche finalement assez rarement sur de la musique (disque ou radio) et même sur des DVD (le tout en stéréo deux canaux ; je n'ai pas de multicanal) au niveau où j'écoute, qui n'est pas spécialement faible.



N'y a-t-il pas un réglage sur le caisson le laissant toujours allumé?


Non : c'est un caisson passif (Cabasse Etna 2) branché sur un amplificateur Cabasse (Polaris AM1000) qui s'enclenche et se déclenche au gré de la présence en entrée d'un certain niveau fixe de signal.
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 9930
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Annonce

Message par Google » 15 Avr 2016 21:21

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 15 Avr 2016 21:23

Igor Kirkwood a écrit:
Scytales a écrit:
La dernière évolution de la chaîne d'Igor est une vraie surprise. Surtout pour moi, dans la mesure où c'est une de mes visites chez Igor qui m'a convaincu de m'équiper d'un caisson de grave pour compléter mes enceintes principales.


Salut Scytales :D
Et bien moi aussi j'ai été surpris :o . Ce qui est le plus évident pour tous, c'est le gain en effet stéréophonique et le gain en propreté du bas médium.


Cela m'a peut-être échappé, mais il ne semble pas que vous ayez précisé si vous avez pu faire la comparaison instantanée de deux configurations, avec ou sans caisson, au moyen d'une commutation quelconque ?
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 9930
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 16 Avr 2016 15:52

Avec un certain retard, je vais essayer de donner mon point de vue ou de répondre à certains commentaires.
Je comprends mal d'ailleurs comment un professionnel a pu se convaincre qu'un caisson puisse améliorer l'écoute dans une pièce qui est objectivement trop petite pour supporter du grave en dessous de 50 Hz p.ex..

Cet idée de limite des fréquences reproductibles en fonction de la pièce est fausse. On peut très bien avoir du 20Hz dans une pièce de 8m2. Comme on peut avoir du 20Hz dans un casque (dont la surface habitable est généralement très faible :wink: ). Très souvent la fréquence du premier mode est confondue avec la limite de reproduction alors que physiquement il y a un mode 0,0,0 qui est à 0Hz et dont l'amplitude dépend de l'étanchéité de la pièce et évidemment de la réponse du transducteur aux très basses fréquences. Mais donc une réponse non nulle entre le mode 0,0,0 et le mode 1,0,0.

Traité un mode a 30hz en passif c'est compliqué, c'est probablement le mode axial en longueur de piece (5,5m en gros).
Il faut traiter le mur de face et le mur arriere...comme il y a une fenetre sur le mur arriere il faut un mur de façade qui resonne pile poil a cette frequence...ou un mur de hp passif en charge close, un mur de resonnateurs de helmotz...ou 2m de laine de verre

Il suffit de traiter une des deux parois pour réduire l'effet du mode longitudinal. Mais à 30Hz, ça demande une épaisseur non négligeable ou un autre type de correction : je pense tester une paire d'AVAA chez Igor un de ces jours. A noter qu'en réalité le mode à 30Hz n'est pas si "grave" : les effets des modes aux fréquences très basses sont bien moins audibles qu'à des fréquences plus hautes.

Le room gain et les modes c'est 2 choses différentes.
A la base, c'est la même chose, il s'agit des réflexions sur les parois du local. Le room gain correspond au gain lié aux premières réflexions sur les parois proches (donc toujours un gain dans les fréquences les plus graves) et les modes représentent la somme des réflexions sur l'ensemble des parois.

Igor, on s'est mal compris, je parlais d'utiliser les 2 enceintes arrieres pour diminuer le grave, et pas le completer!!!
Juste une impulsion en opposition de phase a 30hz calée temporellement pour que l'onde avant et celle arriere s'annulent partiellement entre le mur arriere et le point d'ecoute, supprimant ainsi la resonnance modal a 30hz.
Le fait d'utiliser les 30cm arriere en complément des principales va a l'encontre du principe du caisson unique commd le souligne kazuya...a voir a l'ecoute ce que ça donne.
Je pense que c'est le principe DBA Double Bass Array (ou PWBA) qui est évoqué. Ce qui permet, en principe, de réduire l'influence des modes propres mais reste assez délicat à mettre en oeuvre.
De toute façon, l'ajout de sub à l'arrière, ou ailleurs, est toujours complexe.
Les objectifs sont divers :
- exciter le plus de modes possibles pour linéariser la réponse
- essayer d'amortir les modes trop résonnants
- tout en essayant de garder une cohérence de phase entre les sources

L'avantage d' utiliser pour le grave 4 boomers de 30 cm au lieu de 2 est évident, en effet il permet à la fois de:
-descendre plus bas en extrême grave sous 20 Hz
-d'augmenter la puissance en grave en multipliant par 2 la surface émissible
-de lisser la courbe de réponse dans le gave en répartissant judicieusement les fréquences graves entre les 4 boomers.
En fait, on ne descend pas plus bas mais on augmente la surface, donc le niveau possible. Et effectivement, on essaye de linéariser la réponse comme c'est décrit plus haut.

L'inconvénient (car il y en a toujours), c'est la perte de précision dans le grave.
+ on lisse en répartissant des caissons dans la salle, moins c'est percutant.
Et faut bien les placer. Donc comme toujours c'est une question de compromis.

Je ne sais pas vraiment ce que "précision dans le grave" peut vouloir dire. Je pense que le manque de "percutant" qui arrive quelquefois avec l'utilisation de sources réparties, vient du fait que les sources ne sont pas toujours bien en phase (à cause de l'acoustique du local) et que la sommation n'est alors pas optimale : la somme peut présenter des creux à certaines fréquences même si chaque source a une réponse correcte.

En fait, chez Igor, je ne voulais pas vraiment enlever son sub. J'ai juste amélioré ma méthode de mesure/correction. Je voulais essayer de corriger au mieux les enceintes gauche/droite puis n'utiliser le sub qu'en complément. Alors qu'avant, je partais du principe que pour des raisons de niveau max, on utiliserai le sub sous 80Hz environ, et que je calculais la correction gauche/droite en fonction de ça.
Mais Igor a trouvé le résultat suffisamment bon pour ne plus avoir envie de remettre le sub !
Dernière édition par ohl le 16 Avr 2016 19:48, édité 1 fois.
ohl about audio
"La science a des droits qu'il faut fermement refuser à l'ignorance", J. Julliard
ohl
 
Messages: 1206
Inscription: 13 Aoû 2004 16:17

Message » 16 Avr 2016 17:46

Merci pour toutes ces précisions :thks:
tonton flingueur
 
Messages: 1940
Inscription: 31 Oct 2011 13:37
  • offline

Message » 16 Avr 2016 22:24

Juste pour illustrer le point évoqué plus haut et concernant le mode 0,0,0, voici une image tirée de l'excellent livre "Audio Transducers" de Earl Geddes, qui présente une simulation de modes dans une pièce fermée. On constate l'amplitude non nulle du signal sous le premier mode. En réalité, il faut pondérer par la réponse de l'enceinte acoustique qui diminuera nettement le niveau en très basses fréquences .
Image
ohl about audio
"La science a des droits qu'il faut fermement refuser à l'ignorance", J. Julliard
ohl
 
Messages: 1206
Inscription: 13 Aoû 2004 16:17

Message » 16 Avr 2016 23:23

Ohl,

ta réponse est hyper intéressante et instructive qui remet en cause nombre de "croyance".

Par contre, tu indiques

ohl a écrit:
Le room gain et les modes c'est 2 choses différentes.
A la base, c'est la même chose, il s'agit des réflexions sur les parois du local. Le room gain correspond au gain lié aux premières réflexions sur les parois proches (donc toujours un gain dans les fréquences les plus graves) et les modes représentent la somme des réflexions sur l'ensemble des parois.

Le room gain, ne serait il pas néfaste car crée une addition de signaux déphasés ? (l'orginal + le reflechi) - un signal réfléchi ne peut-être aussi "propre" que l'original-


ohl a écrit:De toute façon, l'ajout de sub à l'arrière, ou ailleurs, est toujours complexe.
Les objectifs sont divers :
- exciter le plus de modes possibles pour linéariser la réponse
- essayer d'amortir les modes trop résonnants
- tout en essayant de garder une cohérence de phase entre les sources

Faut il éviter le placement des caissons diamétralement opposés dont l'auditeur serait au centre ? (éviter de créer une symétrie des modes qui auraient pour conséquence de s'additionner et non se "diffuser") ?

nb : quid dans le cas des caissons utilisés en stéréo

ohl a écrit:En fait, chez Igor, je ne voulais pas vraiment enlever son sub. J'ai juste amélioré ma méthode de mesure/correction. Je voulais essayer de corriger au mieux les enceintes gauche/droite puis n'utiliser le sub qu'en complément. Alors qu'avant, je partais du principe que pour des raisons de niveau max, on utiliserai le sub sous 80Hz environ, et que je calculais la correction gauche/droite en fonction de ça.

J'avais lu que la Fréquence de réglage du caisson se faisait au niveau bas des enceintes (lien : oublié mais celui qui disait cela était un ingé du son fabricant enceinte); c'est à priori exactement ce que tu indiques

Igo a parlé d'un effet négatif à 100 et 200 hz avec le caisson. Si les enceintes peuvent sortir des fréquences plus basse que le 80 (ce qui est le cas), est ce que ce soucis ne risque pas de perdurer ?
4.1/2 Pro : PC Fanless| Lynx Hilo + Benchmark Dac1 | Atc + Rythmiks + Génélec | ... | Sonorus | "Gik"
Casques : PC Fanless| Benchmark Dac2 Hgc | Hifiman HE-560...............- plus d'info dans profil -
fred-ql
 
Messages: 3074
Inscription: 12 Juin 2001 2:00
Localisation: Champagne
  • offline

Message » 17 Avr 2016 0:17

ohl a écrit:
Le room gain et les modes c'est 2 choses différentes.
A la base, c'est la même chose, il s'agit des réflexions sur les parois du local. Le room gain correspond au gain lié aux premières réflexions sur les parois proches (donc toujours un gain dans les fréquences les plus graves) et les modes représentent la somme des réflexions sur l'ensemble des parois.


Je ne sais pas ce que vous mettre derrière "room gain", personnellement, j'y mettrai tout ce qui est apporté par la pièce, le bon et le mauvais.
Le BON, en refermant le rayonnement à la source, il n'y a pas de réflexions et gain important sur la sensibilité.
Heureusement d'ailleurs car sinon, il faudrait du très très lourd.

Pour les néophytes, vous lancez un caillou au milieu d'une piscine (on peut le faire dans une bassine également :ane: ), vous verrez l'onde se propager en cercle jusqu'à atteindre les bords et former des réflexions.
Le même caillou lancer contre un bord ou dans un angle montrera une propagation sans réflexions mais dans un angle restreint jusqu'à atteindre les bords opposés et former également des réflexions.

Le MAUVAIS, les modes lorsqu'ils sont entretenu. Pour les modes axiaux, de part leur propagation dans l'axe, ils sont très difficile à absorber, il y aura alors résonances et ça fait quand même une grande différence à l'écoute. Et ça se mesure simplement avec un waterfall.

Donc, room gain ou pas, il ne faut surtout pas de résonances isolées mal amortie.


D'ici un an ou deux, tu nous rajouteras 2 caissons Igor :ane:
JIM
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4120
Inscription: 19 Nov 2001 2:00
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 17 Avr 2016 1:00

Jim, l'exemple de la piscine montre plutot les reflexions speculaires car les ondes sont petites comparees aux dimensions de la piscine.

Le room gain et les modes sont liés, ils apparaissent lorsque les longueurs d'ondes deviennent plus grande que les dimensions de la piece...elle passe alors en pression, plus ou moins selon l'impedance des parois en fonction des frequences ,les modes sont des variations de pression, alternant surpressions et depressions jusqu'au passage total en pression sous le premier mode.

Une piece symetrique par rapport au point d'ecoute mais dont aucune paroi n'est parallèle permettrai de bénéficier des avantages du room gain sans les inconvénients modaux...une histoire de moyens :mdr:
STRA
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 6530
Inscription: 28 Jan 2010 3:41
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 17 Avr 2016 10:20

Je parle du resserrement de directivité que l'on a en plaçant une enceinte au sol, proche d'un mur et le mieux étant bien sûr un baffle infini.
L'exemple de la piscine illustre ce point. Il y a gain sans réflexions, cad, sans aspect temporel.
Une autre image pour illustrer, c'est le resserrement de directivité et le gain associé apporté par un pavillon, c'est exactement la même chose.
JIM
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4120
Inscription: 19 Nov 2001 2:00
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 17 Avr 2016 12:17

ohl a écrit:
En fait, chez Igor, je ne voulais pas vraiment enlever son sub. J'ai juste amélioré ma méthode de mesure/correction. Je voulais essayer de corriger au mieux les enceintes gauche/droite puis n'utiliser le sub qu'en complément. Alors qu'avant, je partais du principe que pour des raisons de niveau max, on utiliserai le sub sous 80Hz environ, et que je calculais la correction gauche/droite en fonction de ça.
Mais Igor a trouvé le résultat suffisamment bon pour ne plus avoir envie de remettre le sub !


Je dois avouer que je ne comprends pas pourquoi Igor a préféré une solution radicale en supprimant le sub plutôt que de chercher à le mieux intégrer. A ce propos, je crois bien faire en faisant part de ma propre expérience.

Dans mon installation, les deux caissons de grave (280l et hp 18'') fonctionnent sans aucune correction d'égalisation (aucun filtre passe-bande) et présentent une restitution (relevée en tiers d'octave) sans accident entre 20 et 100 c/s, fréquence à laquelle ils sont coupés par filtre passe-bande (cross) de quelque 100 db octave. Je dois cependant signaler pour être parfaitement honnête qu’il existe une profonde dépression à 40 c/s, étroite, très pendue et irrémédiable, qui est due à la conception même des caissons. Je suis arrivé à cette linéarité que je crois assez exceptionnelle dans l'extrême grave en déplaçant les caissons le long des murs de mon grenier, évidemment dans une certaine proximité avec mes enceintes principales, jusqu'à l'endroit où la mesure indiquait une courbe de réponse parfaitement plate. Malgré les grandes dimensions de mon grenier, cet endroit favorable se délimitait par des déplacements de quelques centimètres et par le positionnement des caissons vers le mur arrière (avec des hp alimentés en opposition de phase).

Je n'ai rien inventé. J'ai imité la façon de faire de mon ami Paul qui était parvenu avant moi au même résultat en pratiquant de la même façon. Ce qui est intéressant, c'est que l'auditorium de Paul présente à peu près la même dimension que celui d'Igor et que le résultat que j'ai obtenu chez moi par la recherche d'un placement optimal ne dépend donc pas nécessairement de la dimension de la pièce. Cordialement Olivier
La haute-fidélité est une servante de la musique et non une fin en soi.
Le daim
 
Messages: 163
Inscription: 11 Aoû 2012 7:59
  • offline

Message » 17 Avr 2016 13:25

Scytales a écrit:Cela m'a peut-être échappé, mais il ne semble pas que vous ayez précisé si vous avez pu faire la comparaison instantanée de deux configurations, avec ou sans caisson, au moyen d'une commutation quelconque ?

Hélas trop compliqué pour un test de type ABX :(

J'ai essayé de compenser l'absence de test instantané par un grand nombre d'écoutes et d'avis de forumeurs expérimentés.
spads , Syber et SB110 ont entendu l'installation avec caisson peu de temps avant la suppression de celui ci, holggerson depuis environ 1 an 1/2.

Le gain de qualité en bas médium et l'élargissement de l'image stéréophonique sont tels (dans 22 m2) pour la version Yamaha NS-1000x sans caisson que la perte sous 20 Hz me semble peu de chose , en fonction de mes habitudes d'écoute.

JIM a écrit:
D'ici un an ou deux, tu nous rajouteras 2 caissons Igor :ane:


salut JIM :D ....mais 2 DD 15 dans 22 m2 cela semblerait un peu trop non ?
D'après d'éminents forumeurs : Steph HiFi, spads..... Même coupé très bas 2 caissons colorent le rendu auditif, si les enceintes principales descendent suffisament.... :-?

Le daim a écrit:Je dois avouer que je ne comprends pas pourquoi Igor a préféré une solution radicale en supprimant le sub plutôt que de chercher à le mieux intégrer. A ce propos, je crois bien faire en faisant part de ma propre expérience.


Mon cher Olivier ton local mesure 90 m2 + un plafond cathédralesque + ton écoute à environ 6 m.......caissons obligatoire.
Pour Paul il me semble de mémoire que son local d'écoute mesure plus de 22 m2 :-?
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5947
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare

Message » 17 Avr 2016 15:18

ce n'est pas forcement une question de volume de pièce , mais une enceinte avec un complément d'un caisson est plus difficile à gérer, qu’une enceinte déjà conçue avec un HP de 38 cm dans un gros volume d'enceinte
pour descendre assez bas en fréquence, malgré ma petite pièce avec une écoute assez proche
2.50m pour avoir un maximum de signaux direct + la compression 2 pouces avec pavillon
mon dernier filtrage en IIR 24/12db coupé a 650HZ, j’ai d’excellent résultats qui n’ont rien avoir
avec d’autre enceintes que j’ai eu avec caisson velodyne dd12
avec un caisson tu as de l’extrême grave mais tu perds l’effet percutant ça déséquilibre la restitution de ce fait ça perturbe l’ensemble de la bande passante.
Apres certain puriste préfère des enceintes bibliothèque très riche en medium aigu
sans que le grave mal conçu vienne voilé la restitution
constaté avec les enceintes PSI sans caisson et avec caisson peut être que le caisson avait
trop de niveau mais c’était bien meilleur sans caisson.
Dernière édition par spads le 12 Mai 2016 18:44, édité 1 fois.
HIFI :préampli Denon 500 AV,Electovoice DX46,ampli Parasound hca 2205at,dvd Denon DBT3313,tuner cambridge 640TV2,enceinte jbl4430 d'origine en actif
HC: ampli pioneer sc-lx88 , enceintes jbl ec25, jbl E30,jbl E10 caisson meteor 0.2.5
spads
 
Messages: 1871
Inscription: 12 Déc 2005 10:49
Localisation: 95
  • offline

Message » 19 Avr 2016 16:15

Mon cher Igor. L'auditorium de Paul doit faire quelque 30 ou 35 m² mais le plafond est plutôt bas; donc un volume qui est proche du tien. L'astuce a été de retourner les baffles d'extrême grave (20 à 100 c/s) vers le mur du fond et de régler la linéarité en les approchant plus ou moins de ce mur du fond.

Le propre des caissons est de se greffer sur la réponse grave de l'enceinte principale dont il devrait pour bien faire épouser et soutenir la réponse dans le bas du spectre; et non d'être autonome dans la bande de fréquences qui leur est assigné. Il est donc impossible de les couper nettement par un filtre passe-bas très pentu, ce qui a pour effet de coupler les réponses du caisson et de l'enceinte principale sur une trop large étendue de fréquences. Au moyen notamment du filtre passe-bas du caisson qui n'est peut-être pas suffisamment souple et approprié pour épouser la pente déclinante vers la bas de l'enceinte principale. Cordialement Olivier
La haute-fidélité est une servante de la musique et non une fin en soi.
Le daim
 
Messages: 163
Inscription: 11 Aoû 2012 7:59
  • offline

Message » 08 Mai 2016 19:05

Bonjour,

Bénéficiant de quelques jours de repos j’en ai profité pour refaire une nouvelle écoute chez Igor. Je le remercie d’ailleurs chaleureusement pour son accueil.

Il s’est passé pas mal de temps depuis mon dernier CR et beaucoup de changements, que dis-je de bouleversements, sont apparus ! Le plus important étant la disparition du fameux caisson !!!
On pourrait penser qu’il est simple de supprimer cette voix et la remplacer par n’importe quel HP mais que nénies !
Il faut garder à l’esprit que l’on a à faire à une refonte, une nouvelle façon d’aborder le système et, pour cela, JL Ohl a retravaillé les paramètres surtout dans le grave avec les HP de 30 cm des Yamaha, « plus pas facile que c’est compliqué, en fait » !. La position d’écoute s’est aussi avancée, de peu mais la différence reste audible.

Alors me direz-vous…le résultat ?

Permettez moi tout d’abord de revenir rapidement sur mes impressions d’écoutes de la fois d’avant.
Avec du recul et une analyse subjective par comparaison relative(effet de la mémoire !!), aujourd’hui j’ajusterais mes dires. Le caisson apportait bien ce poids et cette assise dans le grave d’un monde réel contrebalançant une vision pure et spirituelle presque éthérée des autres registres(surtout les voix). Combinaison rassurante, mais finalement, l’assemblage donnait certainement l’illusion et ne sonnait pas si juste que cela surtout avec les musiques habituelles écoutées par Igor.

Aujourd’hui, avec les plages musicales testées habituellement, l’intégration des registres apparait solide. Les voix sont descendues de leurs nuages pour devenir terriennes, avec du corps sans perte de définition. Les notes les plus hautes venant titiller les sommets ne vrillent pas les oreilles. Aucune acidité d’instruments à cordes(violon) ne perturbe le plaisir et la perception de la musique. L’écoute pourrait durer longtemps sans fatigue alors qu’avant ce côté très(trop ?) analytique m’aurait certainement fait me lever plus tôt sur des écoutes prolongées.

La scène sonore a effectivement gagné en largeur pour mieux appréhender l’ambiance avec une meilleure approche de la réverbération du lieu d’enregistrement.
Cependant je trouve que l’on perd un peu de profondeur de la scène avant et la focalisation ( capacité à visualiser avec une grande précision les sources) apparait moindre et légèrement plus floue donc un peu moins évident pour moi(les musiciens sont collés au mur arrière) mais la perception reste confortable tout de même.

Le grave ne se fait pas entendre comme élément à part, ne gonfle rien mais remplit son rôle au bon moment, vraiment étonnant ces 30 cm !!

Il faut rassurer les adeptes de grosses gamelles et du multi caissons, c’est surprenant, mais dans cette pièce, le 20 Hz de la plage 3 du CD de Christine and the Queens passe le test avec brio, sévère le test croyez-moi !! La vague de grave déferle vers l’auditeur et les vibrations sont bien là, ça envoie proprement jusqu’à des niveaux limites supportables et pour l’auditeur et pour les HP qui ont leurs limites(c’est évident à de tels niveaux)!! Mais la limite a vraiment été reculée très loin par la bonne mise en œuvre de JLO.

En revanche, sur des musiques « live » avec du gros son du genre Larry Carlton et David T.Walker, je reste sur ma faim de bad boy. L’impact, les cordes qui claquent…le gros son quoi, avec certainement un côté un peu coloré, manquent un peu plus, c’est propre également mais parfois on aime aussi se salir les oreilles. Le grave est bien présent mais il me manque ce petit quelque chose…une toute petite remontée du grave de la courbe cible peut-être…

Le rapide passage en multi canal fut aussi l’occasion d’entendre Marcus Miller du BD Legends of Jazz…bon, là avec les 4 HP de 30…on s’est quand même salis un peu les tympans…Ouuach ! ça pousse fort !!!! Surprenant vraiment!!! Décidément ce système 4.0 m’impressionne toujours autant avec de la musique!

Finalement, et ce sera ma conclusion, ce système a progressé dans cette recherche du Graal mais s’est spécialisé ! Ce Graal, c’est celui d’Igor, son style de musique qu’il enregistre et qu’il écoute le plus souvent. Son système sait faire cela plutôt très bien avec aujourd’hui plus de réalisme, le reste passe aussi avec, parfois, d’autres limites: c’est un choix, un outil de travail…et un choix de pro plutôt!
D’autres avancées verront certainement le jour au fil du temps c’est tout le sujet de la quête, non ?

Enfin, Une petite découverte des plus agréables : Igor revenait d’une session d’enregistrement à Rome avec « Les Séminaristes Français de Rome » et j’ai pu écouter quelques extraits bruts non montés. Je laisse Igor détailler mais, croyez-moi, cette production deviendra certainement une nouvelle référence !

Merci encore Igor de m’avoir reçu dans cet emploi du temps chargé, merci pour ce partage et ta gentillesse. Merci !
tonton flingueur
 
Messages: 1940
Inscription: 31 Oct 2011 13:37
  • offline

Message » 12 Mai 2016 17:53

spads a écrit:ce n'est pas forcement une question de volume de pièce , mais une enceinte avec un complément d'un caisson est plus difficile à gérer, qu’une enceinte déjà conçue avec un HP de 38 cm dans un gros volume d'enceinte
pour descendre assez bas en fréquence, malgré ma petite pièce avec une écoute assez proche
2.50m pour avoir un maximum de signaux direct + la compression 2 pouces avec pavillon
mon dernier filtrage en FIR coupé a 650HZ, j’ai d’excellent résultats qui n’ont rien avoir
avec d’autre enceintes que j’ai eu avec caisson velodyne dd12
avec un caisson tu as de l’extrême grave mais tu perds l’effet percutant ça déséquilibre la restitution de ce fait ça perturbe l’ensemble de la bande passante.
Apres certain puriste préfère des enceintes bibliothèque très riche en medium aigu
sans que le grave mal conçu vienne voilé la restitution
constaté avec les enceintes PSI sans caisson et avec caisson peut être que le caisson avait
trop de niveau mais c’était bien meilleur sans caisson.



Oui c'est clair que l'ajout d'un caisson pour reproduire les basses et très basses fréquences c'est bien plus difficile a gérer, et d'autant plus que la salle est mauvaise, petite et avec un Tr élevé.
mais ce n'est pas impossible et lorsque l'on peut, le gain peut être non négligeable.
Pour le choix du caisson, il faut voir aussi sur quoi on part, sa réponse et charge doit être un minimum adapté au placement dans la salle, la réponse et le room gain ne sera pas tout à fait le même si on le place en inwall, encoignure, et dépendra également du volume de la salle, ect..... l'ajout d'un caisson, quand c'est bien fait et quand c'est possible ne doit absolument pas créer de déséquilibre et donner un résultat manquant de percutant, par contre le raccord ne devrais pas se faire au dessus de 60Hz, le choix de la coupure et du type de filtre doit aussi être défini en fonction de la réponse des front+salle, il faut aussi souvent jouer avec la phase, les parois modifiant largement la réponse.

Voila un post intéressant et qui explique les bonnes façon de procéder.

http://www.cinetips.com/viewtopic.php?f=46&t=700


Après, comme dit avant, dans une petite salle ou les modes sont présents encore bien trop haut en fréquence, et ou le TR n'est pas du tout maîtrisé et avec peut de possibilité de placement, ça deviens effectivement très compliquer voir moins bon, dans ce genre de salle j'ai eu de bon résultat en superposant un sub en dessous de 45Hz par dessus le réponse des front non filtré dans le bas mais dons la charge et la réponse était choisie comme bien descendante et sur-amortie, le complément était plutôt bon, la réponse légèrement linéarisé en dessous de 50Hz et un meilleurs résultat auditif que les fronts seules :wink:
wakup2
 
Messages: 1510
Inscription: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Tours
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message