Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Exabot [Bot] et 11 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Le système d'Igor Kirkwood [Ep.I @ Ep.VIII]

Message » 03 Aoû 2009 16:57

bonnes remarques Alain....

un Ré3 est en effet à 293.66 Hz (pour un La à 440 Hz)

On parle en effet de la bande passante dite "téléphonique" : 300 - 3 000 Hz, est-ce pour conserver un minimum d'intelligibilité (avec un minimum d'harmoniques??)
c'est vrai que la dernière fois où j'ai regardé où je descendais au niveau vocal, j'arrivais à un Mi1(82,4Hz) donc bien en deça des 300Hz : il y a peut-être des études qui correspondent à ces valeurs...à moins que ça ne soit encore une légende urbaine (de plus) :lol:

jacques

Edit: ça pourrait être la zône des harmoniques....ça ramènerait la première fondamentale vers le Ré2 (# 147 Hz), ce qui serait plus plausible ???? La tessiture moyenne du langage français étant une des plus réduite... :-? Mais ça n'a pas grand chose à voir en effet avec un éclairage de voix chantée...
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4726
Inscription: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77

Annonce

Message par Google » 03 Aoû 2009 16:57

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Réponse à Alain,Nexus et Jacques...

Message » 03 Aoû 2009 20:16

Remarques sur les caractéristiques de la voix humaine.... :D OK

Le problème......c'est de la reproduire avec (haute :wink: ) fidélité.

Le haut parleur idéal :-? serait un système d'émission ponctuel, donc sans directivité,distorsion zéro, réponse impulsionnelle= un trait vertical sur les courbes, bande passante de 15 à 40 000 Hz +/- 0,00 dB etc.... :D

Aucun système actuel ne peut répondre a ce cahier des charges. :mdr:

J'étais persuadé quand j'étais rédacteur technique de revues spécialisées, que le début du 21 ème siècle serait celui de l'émergence d'un système de reproduction du son révolutionnaire sans inertie, donc sans membrane : le haut parleur idéal, capable par exemple de ioniser directement l'air, non seulement en aigu comme dans les années 80 (le Ionovac) mais pour toute la bande passante du son audible. :cry:

Toutefois des progrès certains en matière de reproduction sonore ont été réalisés 8) , en particulier en D.S.P., ouvrant la voie a des systèmes sophistiqués de mesure des locaux d'écoute et leur correction (idem enceintes), au caisson de grave asservi, aux filtres actifs avec possibilités d'inclure non seulement des égaliseurs mais de maitriser les décalages temporels d'émission du son des divers hauts parleurs composant une enceinte.
Des progrès aussi dans l' utilisation plus courante de matériaux rares( diamant, béryllium,titane....) pour fabriquer des hauts parleurs avec un meilleur rapport rigidité-masse, évitant davantage les vibrations partielles parasites....

La construction d'un haut parleur idéal étant impossible actuellement, faut il renoncer...et acheter un très bon casque d'écoute? :-?
Certains le pensent, le haut parleur du casque est en effet Nexus large bande, véloce et quasi ponctuel.

Personnellement j'apprécie l'écoute au casque mais préfère un système d'enceintes...en essayant d'optimiser les qualités des hauts parleurs disponibles,et.... leur fréquences de coupure possible.
La reproduction de la voix humaine est a mon avis le challenge le plus difficile a réaliser. L'idée d'un seul haut parleur "couvrant" les fréquences de la voix humaine de 100 a environ 3 000 Hz est logique. Mais soit il sera bon vers le grave et alors trop lourd et directif en aigu, soit bon vers 3 000 Hz mais distordra vers le grave de la voix (les avis sont variés...).
Martin Logan a réussi un haut parleur électrostatique excellent en médium descendant bas (250 Hz)...mais hélas directif en aigu, la membrane étant alors trop étendue par rapport a la fréquence reproduite.

Le compromis 400 Hz/24 dB/oct.entre un médium Béryllium de 8.8 centimètres de diamètre et un boomer rigide en fibre de carbone de 30 cm m'a semblé convenable.
Il est a noter....Alain que les fréquences sous 100 Hz confiées au Vélodyne DD 15 améliore le rendu des voix parlées. Un filtre actif permet facilement d'entendre ce "qui reste" de la voix parlée sur le boomer...et sur le caisson.

Igor Kirkwood

P.S.En ce qui concerne la courbe de réponse dans le grave du Studio, il y a a eu trois séries de mesures étalées dans le temps, avec des retouches diverses pour l'acoustique..... difficultés a expliquer clairement :oops:, vais revoir ma copie.
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6748
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 03 Aoû 2009 22:16

Le haut parleur idéal serait un système d'émission ponctuel, donc sans directivité

Il s'agit d'une vision un peu simpliste : la directivité permet de diminuer l'effet de la pièce d'écoute. La difficulté c'est de maintenir la directivité dans un certain gabarit en fonction de la fréquence.
ohl
 
Messages: 1324
Inscription: 13 Aoû 2004 16:17

précision...

Message » 03 Aoû 2009 22:33

ohl a écrit:
Le haut parleur idéal serait un système d'émission ponctuel, donc sans directivité

Il s'agit d'une vision un peu simpliste : la directivité permet de diminuer l'effet de la pièce d'écoute. La difficulté c'est de maintenir la directivité dans un certain gabarit en fonction de la fréquence.


Oui bien sur ohl :D , j'ai simplifié pour ne pas être trop long...

Igor Kirkwood
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6748
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 03 Aoû 2009 23:17

Igor Kirkwood a écrit:........
Il est a noter....Alain que les fréquences sous 100 Hz confiées au Vélodyne DD 15 améliore le rendu des voix parlées. Un filtre actif permet facilement d'entendre ce "qui reste" de la voix parlée sur le boomer...et sur le caisson.

Igor Kirkwood


c'est d'ailleurs toujours étonnant d'entendre ce que l'ajout d'un sub peut apporter sur de la voix (masculine de préférence) :o

jacques
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4726
Inscription: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77

Message » 04 Aoû 2009 0:57

Quelle est la fréquence de la note la plus basse du piano. D'après un calcul rapide que j'avais fait, je tombais à 27hz (en partant du 440hz et en divisant par deux pour chaque octave en moins), mais ça me parait vraiment très bas quand même.
Fafa
 
Messages: 71257
Inscription: 14 Aoû 2003 9:50
Localisation: 77 et Ô Touuuulouuuse

Message » 04 Aoû 2009 8:01

je pense que c'est bon, un La-2 est aux alentours de 27 Hz.. maintenant, un Bösendorfer impérial va plus bas encore (Do -2 à 16,5 Hz...)

des avis de pianistes pour confirmer les valeurs des notes dispo?

jacques
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4726
Inscription: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77

Message » 04 Aoû 2009 9:29

Il me semble avoir lu quelque part que les fondamentales les plus basses du piano ne sont pas émises par l'instrument, mais seulement les harmoniques. Et le cerveau reconstitue gentiment ce qui manque 8) c'est à vérifier;
Denis31
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 4501
Inscription: 16 Sep 2005 9:50
Localisation: Toulouse

Message » 04 Aoû 2009 11:09

TMS a écrit:je pense que c'est bon, un La-2 est aux alentours de 27 Hz.. maintenant, un Bösendorfer impérial va plus bas encore (Do -2 à 16,5 Hz...)

des avis de pianistes pour confirmer les valeurs des notes dispo?

jacques


Avec un là à 440, c'est ça.

Attention, les notes du Bosendorfer ne sont pas destinées à être jouées : les touches sont d'ailleurs recouvertes d'un couvercle. On peut les jouer bien sur, si l'on veut et il doit bien trainer quelques oeuvres contemporaines écrites pour. Mais elles sonnent mal, assez creux et sont difficiles à accorder à cause justement de leur "gravitude". Elles sont là, en fait, pour vibrer par sympathie avec celles qui sont jouées plus haut. Et ça ne fait pas de ce piano, un instrument meilleur qu'un autre, mais c'est un... autre problème.
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 04 Aoû 2009 11:13

Denis31 a écrit:Il me semble avoir lu quelque part que les fondamentales les plus basses du piano ne sont pas émises par l'instrument, mais seulement les harmoniques. Et le cerveau reconstitue gentiment ce qui manque 8) c'est à vérifier;


Quand tu tapes sur la touche la corde émet bien la fondamentale et les harmoniques qui suivent : la corde est constituée d'une âme filaire autour de laquelle un gros fil de cuivre, de laiton, d'argent est filé au tour.
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 04 Aoû 2009 11:57

C'est HS et j'y connais rien en piano, mais la longueur d'une corde ne doit-elle pas être égale à la longueur d'onde de la fondamentale de la note à reproduire ? ou bien c'est plus sioux ?
Denis31
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 4501
Inscription: 16 Sep 2005 9:50
Localisation: Toulouse

Message » 04 Aoû 2009 12:42

Denis31 a écrit:C'est HS et j'y connais rien en piano, mais la longueur d'une corde ne doit-elle pas être égale à la longueur d'onde de la fondamentale de la note à reproduire ? ou bien c'est plus sioux ?


C'est plus sioux : d'où le filage de la corde autour d'un fil qui doit allonger virtuellement la longueur de la corde : et ça vibre... en plus de ça, la tension vient foutre son merdier...

Dans l'aigu, les cordes sont bien sûr du fil de fer nu... de diamètres différents et tension différentes selon les notes (sur les bons pianos)...

Mais bon, j'ai tout d'un coup mal à la tête, car l'accord du piano est le plus grand casse tête imaginable car en raison de son inharmonicité... il est accordé faux pour sonner juste :lol:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Réponse dans le grave 15 avril 09

Message » 04 Aoû 2009 13:36

15 avril 2009 mesure du système par TMS/CLIO/micro B&K


-Je me suis interrogé sur le creux vers 70 Hz. :-? (j'ai aussi envoyé les courbes a Steph (donc Root aussi...) pour avis).

-En fréquences glissantes sur le système de mesure du DD : vibrations a haut niveau de la table en orme vers 70 Hz (aucune vibration au niveau des murs).

-donc mode de pièce ? sensible au point de mesure du micro.

-Essais divers (deux autres positions pour le caisson DD 15).....guère mieux.

Comment améliorer? .............................voir mesures du 30 mai 09

Igor kirkwood
Fichiers joints
CLIO +TMS 15 AVRIL.JPG
position micro D.D.= TMS 15 avril (centre).JPG
15 avril avec le système de mesure du DD 15 même position de micro que TMS/CLIO/B&K. Le creux vers 70 Hz existe mai "vu" autrement.
10 cm a gauche du centre.JPG
micro 10 cm a gauche du centre. Le creux vers 70 Hz est vivible
10 cm a droite du centre.JPG
micro 10 cm a droite . Le creux vers 70 Hz est moins marqué
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6748
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 04 Aoû 2009 14:34

Vu la relative étroitesse du trou : il est inaudible ou très très peu audible : à moins d'écouter une fréquence fixe :lol: . Et il serait inopportun de le combler vu qu'il exigerait 8 dB mini pour le combler.

En revanche en bougeant le micro dans la pièce tu pourrais trouver l'endroit ou éventuellement ce trou n'apparaîtrait pas....

Dans mon ancien, ancien chez moi, j'avais ça, mais à 40 hZ...
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 04 Aoû 2009 15:12

Denis31 a écrit:C'est HS et j'y connais rien en piano, mais la longueur d'une corde ne doit-elle pas être égale à la longueur d'onde de la fondamentale de la note à reproduire ? ou bien c'est plus sioux ?



la longueur de la "corde" entre les appuis est au soit la moitié de la longueur d'onde à la note considérée (au moins) soit un multiple de 1/2 Lambda....sauf que l'on ne prend pas la longueur d'onde dans l'air de la fréquence donnée... :idee:

Edit : en fait, on a autant de modes propres que de cordes.... :mdr:

edit2: sur une ataque, on va avoir des fréquences inférieures à la fondamentale de la corde :idee:

jacques
Dernière édition par TMS le 04 Aoû 2009 19:25, édité 1 fois.
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4726
Inscription: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message