Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 21 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

les 10 plus gros mensonges en audio!!

Message » 29 Fév 2008 22:45

C'est très clair et j'apprécie, ne désespère pas :lol:

Cdt :wink:
cohuelaz
 
Messages: 5697
Inscription: 16 Sep 2006 11:56
  • offline

Annonce

Message par Google » 29 Fév 2008 22:45

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 29 Fév 2008 22:51

cohuelaz a écrit:C'est très clair et j'apprécie, ne désespère pas :lol:

Cdt :wink:


Salut coco !!

Non, je plaisantais en fin de message (tu me connais, c'est plus fort que moi !!)

Bon même si mes propos antérieurs (quand même) étaient sérieux.

Très amicalement,
David.
DaveStarWalker
 
Messages: 8844
Inscription: 25 Aoû 2006 11:08
Localisation: Système solaire (pour l'instant)
  • offline

Message » 29 Fév 2008 22:56

Donc les différences entre maillons et les câbles secteurs par exemple, un bon exemple pour apprécier la diversité des logiques, je vais vous faire part de la mienne à partir de cet exemple, histoire de parler…

En préambule, il me parait surprenant qu’il puisse exister des différences entre câbles secteur de même diamètre et câblés à l’identique… Cela ne fait que transporter de l’électricité, pareil pour les fusibles…

J’aurais tendance à penser qu’un test ABX sur des câbles secteur ne peut qu’échouer, cela parait logique. Donc sans l’avoir fait je me classerais sans hésiter dans la catégorie des objectivistes sur ce sujet et je rigolerais bien des fusibles, je l’ais fait d’ailleurs…

Mais voila FDRT a fait des tests sur les câbles secteurs en notant des différences, test non ABX. Je devrais le trouver « id..iot » et me gausser plus ou moins fortement de lui… Je ne le fais pas pour une simple raison, il ne me parait pas moins intelligent, sensé, snob, obtus ou c…on que moi.

Alors je pose un paradoxe, je reste persuadé qu’un test ABX ne peut réussir sur les câbles secteurs et je ne doute, à priori, de la bonne foi de FDRT… Un paradoxe ma foi…

Comment le résoudre, sans doute que le plus sage est de ne pas essayer et de se contenter de catégorisation, ou le plus simple.
On peut aussi imaginer que le test ABX est une approche analytique de notre perception, une intéressante manière d’apprendre à discriminer des sons et qu’il s’agit d’une éducation de l’oreille qui devrait sans doute être au programme des audiophiles. On peut aussi imaginer que des écoutes faites par FDRt dépendent d’autres modes perceptifs qui ne relèvent plus uniquement d’une approche analytique. On peut même imaginer que chacun des ces modes a ses limites et chacun permet de valider ou d’invalider des différences en fonction de paramètres différents…

On pourrait même s’amuser à tester l’absence de différences en ABX, l’existence des différences en écoute « en clair », lister les éléments variables entre les 2 types d’écoutes et ensuite analyser l’impact des éléments variables entre les 2 types d’écoutes sur la perception…

Au final, on peut partir du fait qu’un test ABX a échoué et donc qu’il n’existe aucune différence ou, au contraire, que des individus de bonne foi entendent des différences inaudibles en ABX, pourquoi ?

Vous avez compris que je préfère la « logique » de la deuxième hypothèse et que pour moi l’ABX est un moyen de comprendre les arcanes de notre perception auditive au même titre que l’écoute empirique toute simple…

Peut-être que vous comprenez mieux pourquoi, pour certains, il n’y a pas de débat ABX, objectivistes / subjectivistes. Il y a des faits, des expérimentations, des constats, des réflexions, des méthodes, des interrogations et le moins possible de mépris…

Cdt :wink:
cohuelaz
 
Messages: 5697
Inscription: 16 Sep 2006 11:56
  • offline

Message » 29 Fév 2008 22:58

DaveStarWalker a écrit:
cohuelaz a écrit:C'est très clair et j'apprécie, ne désespère pas :lol:

Cdt :wink:


Salut coco !!

Non, je plaisantais en fin de message (tu me connais, c'est plus fort que moi !!)

Bon même si mes propos antérieurs (quand même) étaient sérieux.

Très amicalement,
David.


Très content de te relire le marcheur d'étoiles qui m'a si bien acceuili en ce forum, avec LW&C

Amitiés

Benoit :wink:
cohuelaz
 
Messages: 5697
Inscription: 16 Sep 2006 11:56
  • offline

Message » 29 Fév 2008 23:13

il y a un test tout bête à faire, sans avoir besoin d'être aveuglé, etc. bon ce genre de truc A-B-X-Y-Z, etc.

Vous prenez un système basique dans sa configuration mais tant qu'à faire d'excellente qualité (transparence, équilibre, etc.) dans une très bonne pièce (où en temps normal, sur les bons disques, vous appréciez la qualité des timbres, de la dynamique et surtout de la spatialisation/scène sonore) :

Une source

Un ampli

Deux enceintes

Un disque connu sur le bout des doigts

puis...

un câble modul plus hp A (ligne complète) à droite

un câble modul plus hp B (idem) à gauche

Vous câblez et là...

je peux vous assurer que les différences vont vous sauter littéralement aux oreilles !!! les deux voies ne sonneront pas du tout de la même manière, à tel point qu'une impression de déphasage peut se profiler, ou en tout cas de gêne auditive : localisation confuse des sources virtuelles notamment, mais pas seulement.

Essayez...

C'est une expérience très simple qui met en avant la signature sonore de n'importe quel câble, croyez-moi.

Et là, c'est très très simple comme protocole.

J'avais déjà fait ça pour montrer la différence à un copain entre des straps en acier doré (gardés sur une enceinte) par rapport à des cavaliers câbles (monster M1 sur l'autre enceinte). Sans commentaires tellement c'est spectaculaire.

Faites l'expérience, ensuite on en reparle.

Cordialement,
David
DaveStarWalker
 
Messages: 8844
Inscription: 25 Aoû 2006 11:08
Localisation: Système solaire (pour l'instant)
  • offline

Message » 29 Fév 2008 23:51

expertdoc a écrit:
Paull a écrit:Je ne m'ennuie pas. Par contre je fais partie des personnes qui ont compris que le son du concert, c'est au concert :idee: , et ce ne sera pas à la maison. Car quasi irréalisable.


Pas quasi, totalement irréalisable et ce à l'évidence.


Je n'en suis pas si sûr... Je me souviens d'une reflexion du concepteur des enceintes Sonus Faber qui disait dans une interview que parfois un bon système pouvait être mieux (sous certains aspects) que le "live", et il citait l'exemple de récitals de piano solo. En effet, pas de bruit de voisins, position des micros meilleure que celle des auditeurs au concert, possibilité de faire une écoute à une heure où nos oreilles sont disponibles et reposées (par ex. le matin), avec peu de perte liée à la spatialisation (plus problématique sur la symphonie des mille de Mahler, c'est sûr!)

Personnellement, je me rends compte que j'écoute peu de symphonies chez moi - peut-être est-ce lié aux insuffisance de la restitution hi-fi, mais surtout la symphonie c'est aussi le spectacle des musiciens, du chef d'ochestre, du public. J'ai moins de sentiment de manque avec la musique de chambre, ou le jazz intimiste.

sf
sanfrancisco
 
Messages: 129
Inscription: 28 Mai 2006 12:11
Localisation: Paris
  • offline

Message » 29 Fév 2008 23:57

cohuelaz a écrit:Donc les différences entre maillons et les câbles secteurs par exemple, un bon exemple pour apprécier la diversité des logiques, je vais vous faire part de la mienne à partir de cet exemple, histoire de parler…

En préambule, il me parait surprenant qu’il puisse exister des différences entre câbles secteur de même diamètre et câblés à l’identique… Cela ne fait que transporter de l’électricité, pareil pour les fusibles…

J’aurais tendance à penser qu’un test ABX sur des câbles secteur ne peut qu’échouer, cela parait logique. Donc sans l’avoir fait je me classerais sans hésiter dans la catégorie des objectivistes sur ce sujet et je rigolerais bien des fusibles, je l’ais fait d’ailleurs…

Mais voila FDRT a fait des tests sur les câbles secteurs en notant des différences, test non ABX. Je devrais le trouver « id..iot » et me gausser plus ou moins fortement de lui… Je ne le fais pas pour une simple raison, il ne me parait pas moins intelligent, sensé, snob, obtus ou c…on que moi.

Alors je pose un paradoxe, je reste persuadé qu’un test ABX ne peut réussir sur les câbles secteurs et je ne doute, à priori, de la bonne foi de FDRT… Un paradoxe ma foi…

Comment le résoudre, sans doute que le plus sage est de ne pas essayer et de se contenter de catégorisation, ou le plus simple.
On peut aussi imaginer que le test ABX est une approche analytique de notre perception, une intéressante manière d’apprendre à discriminer des sons et qu’il s’agit d’une éducation de l’oreille qui devrait sans doute être au programme des audiophiles. On peut aussi imaginer que des écoutes faites par FDRt dépendent d’autres modes perceptifs qui ne relèvent plus uniquement d’une approche analytique. On peut même imaginer que chacun des ces modes a ses limites et chacun permet de valider ou d’invalider des différences en fonction de paramètres différents…

On pourrait même s’amuser à tester l’absence de différences en ABX, l’existence des différences en écoute « en clair », lister les éléments variables entre les 2 types d’écoutes et ensuite analyser l’impact des éléments variables entre les 2 types d’écoutes sur la perception…

Au final, on peut partir du fait qu’un test ABX a échoué et donc qu’il n’existe aucune différence ou, au contraire, que des individus de bonne foi entendent des différences inaudibles en ABX, pourquoi ?

Vous avez compris que je préfère la « logique » de la deuxième hypothèse et que pour moi l’ABX est un moyen de comprendre les arcanes de notre perception auditive au même titre que l’écoute empirique toute simple…

Peut-être que vous comprenez mieux pourquoi, pour certains, il n’y a pas de débat ABX, objectivistes / subjectivistes. Il y a des faits, des expérimentations, des constats, des réflexions, des méthodes, des interrogations et le moins possible de mépris…

Cdt :wink:


Je plussoie vigoureusement l'ensemble du texte ci-dessus. Tu conclues en faisant état de ta préférence pour la "logique de la deuxième hypothèse", alors que je tends au fil du temps davantage vers la première. Mais ça n'est qu'une divergence d'opinion quant à la conclusion, pas d'approche (j'espère).

sf, neu-neu en informatique, qui aimerait savoir où trouver les petits bonshommes qui applaudissent...
sanfrancisco
 
Messages: 129
Inscription: 28 Mai 2006 12:11
Localisation: Paris
  • offline

Message » 01 Mar 2008 1:32

sanfrancisco a écrit:
expertdoc a écrit:
Paull a écrit:Je ne m'ennuie pas. Par contre je fais partie des personnes qui ont compris que le son du concert, c'est au concert :idee: , et ce ne sera pas à la maison. Car quasi irréalisable.


Pas quasi, totalement irréalisable et ce à l'évidence.


Je n'en suis pas si sûr... Je me souviens d'une reflexion du concepteur des enceintes Sonus Faber qui disait dans une interview que parfois un bon système pouvait être mieux (sous certains aspects) que le "live", et il citait l'exemple de récitals de piano solo. En effet, pas de bruit de voisins, position des micros meilleure que celle des auditeurs au concert, possibilité de faire une écoute à une heure où nos oreilles sont disponibles et reposées (par ex. le matin), avec peu de perte liée à la spatialisation (plus problématique sur la symphonie des mille de Mahler, c'est sûr!)

Personnellement, je me rends compte que j'écoute peu de symphonies chez moi - peut-être est-ce lié aux insuffisance de la restitution hi-fi, mais surtout la symphonie c'est aussi le spectacle des musiciens, du chef d'ochestre, du public. J'ai moins de sentiment de manque avec la musique de chambre, ou le jazz intimiste.

sf


Le problème n'est pas que le son soit meilleur ou moins bon, c'est que le même son, c'est impossible, ne serait ce que pour des raisons physiques de base, un piano de concert ne rentre pas dans un salon standard, un orchestre symphonique encore moins :wink:

Ainsi je préfère écouter Funérailles de Lizt sur mon système que sur le 1/4 de queue de mon ami concertiste chez lui mais la dynamique et l'impact physique du morceau ne peuvent cependant se comparer.
expertdoc
 
Messages: 13448
Inscription: 23 Jan 2005 14:43
Localisation: Plein SUD
  • offline

Message » 01 Mar 2008 1:42

DaveStarWalker a écrit:il y a un test tout bête à faire, sans avoir besoin d'être aveuglé, etc. bon ce genre de truc A-B-X-Y-Z, etc.

Vous prenez un système basique dans sa configuration mais tant qu'à faire d'excellente qualité (transparence, équilibre, etc.) dans une très bonne pièce (où en temps normal, sur les bons disques, vous appréciez la qualité des timbres, de la dynamique et surtout de la spatialisation/scène sonore) :

Une source

Un ampli

Deux enceintes

Un disque connu sur le bout des doigts

puis...

un câble modul plus hp A (ligne complète) à droite

un câble modul plus hp B (idem) à gauche

Vous câblez et là...

je peux vous assurer que les différences vont vous sauter littéralement aux oreilles !!! les deux voies ne sonneront pas du tout de la même manière, à tel point qu'une impression de déphasage peut se profiler, ou en tout cas de gêne auditive : localisation confuse des sources virtuelles notamment, mais pas seulement.

Essayez...

C'est une expérience très simple qui met en avant la signature sonore de n'importe quel câble, croyez-moi.

Et là, c'est très très simple comme protocole.

J'avais déjà fait ça pour montrer la différence à un copain entre des straps en acier doré (gardés sur une enceinte) par rapport à des cavaliers câbles (monster M1 sur l'autre enceinte). Sans commentaires tellement c'est spectaculaire.

Faites l'expérience, ensuite on en reparle.

Cordialement,
David


C'est de cette manière que j'ai procédé lorsque j'ai réfléchi à remplacer le petit (mini) cable électrique gris HP livré avec ma première paire de colonnes. Les nouveaux cables étaient des cables apparemment en cuivre, achetés chez Darty, et de forte section.
Une enceinte cablée en mini (je parle du diamètre) cable, et l'autre en "gros" Darty : la différence de rendu m'a semblée importante. Plus de grave sortait de la deuxième enceinte. J'ai adopté le cable Darty!

J'ai procédé de la même manière lorsque j'ai testé la mise en oeuvre de mes Dynaudio 52SE : patafix ou pas, pastilles entre le plancher et les pointes du bas ou pas, etc...

Procéder ainsi n'est pas la manière d'effectuer le test ultime, mais je pense que l'on peut inclure ce test (enceinte gauche vs enceinte droite) dans le protocole global de test, lorsque l'on souhaite valider l'acquisition d'un nouveau cable.

Pour ceux qui sont intéressés par le post sur les retours d'expériences sur la bonne mise en oeuvre d'enceintes biblios sur leurs pieds, c'est ici :

http://www.homecinema-fr.com/forum/view ... #169524007
[Dynaudio Stand 4 - patafix - sablage (pieds d'enceintes)]
Paull
 
Messages: 8672
Inscription: 22 Sep 2003 16:32
Localisation: "For Those About To Rock (We Salute You)" - AC/DC

Message » 01 Mar 2008 1:48

sanfrancisco a écrit:...

Je n'en suis pas si sûr... Je me souviens d'une reflexion du concepteur des enceintes Sonus Faber qui disait dans une interview que ...


Le concepteur des enceintes SF est-il la personne la plus objective pour émettre un avis sur cette question? :wink:
Paull
 
Messages: 8672
Inscription: 22 Sep 2003 16:32
Localisation: "For Those About To Rock (We Salute You)" - AC/DC

Message » 01 Mar 2008 1:49

sanfrancisco a écrit:sf,
...
qui aimerait savoir où trouver les petits bonshommes qui applaudissent...


:lol:
Paull
 
Messages: 8672
Inscription: 22 Sep 2003 16:32
Localisation: "For Those About To Rock (We Salute You)" - AC/DC

Message » 01 Mar 2008 1:50

expertdoc a écrit:...
Ainsi je préfère écouter Funérailles de Lizt sur mon système que sur le 1/4 de queue de mon ami concertiste chez lui
...


Voila.
Paull
 
Messages: 8672
Inscription: 22 Sep 2003 16:32
Localisation: "For Those About To Rock (We Salute You)" - AC/DC

Message » 01 Mar 2008 11:09

DaveStarWalker a écrit:il y a un test tout bête à faire, sans avoir besoin d'être aveuglé, etc. bon ce genre de truc A-B-X-Y-Z, etc.


Un disque connu sur le bout des doigts

puis...

un câble modul plus hp A (ligne complète) à droite

un câble modul plus hp B (idem) à gauche

Vous câblez et là...

je peux vous assurer que les différences vont vous sauter littéralement aux oreilles !!! les deux voies ne sonneront pas du tout de la même manière, à tel point qu'une impression de déphasage peut se profiler, ou en tout cas de gêne auditive : localisation confuse des sources virtuelles notamment, mais pas seulement.

Essayez...

C'est une expérience très simple qui met en avant la signature sonore de n'importe quel câble, croyez-moi.

Et là, c'est très très simple comme protocole.

Faites l'expérience, ensuite on en reparle.

Cordialement,
David



Expérience faite et pas qu'une fois ! Y compris par des forumeurs d'HCFR ! :wink:

En ce domaine tout a été fait ou à peu près ici et ailleurs car en ce domaine l'imagination ne fait jamais défaut.

Aucune différence... sauf quand on met en jeu un cable avec une boite au bout et encore pas toujours ou situation caricaturale : et là, c'est toujours le cable HP qui est en cause quand il atteint une longueur critique et encore pas toujours ça dépend de l'enceinte et de l'ampli...

Et les audiophiles présents, jusque là persuadés de la différence énorme entre les cables... répondent que les cables du canal droit intéragissent sur ceux du canal gauche pour faire une sorte de moyenne des deux via la masse... 8)

Comme ils disent qu'il faut impérativement débrancher les clables quand ont compare deux cables connectés aux deux sorties d'un préampli entre chaque écoute pour les mêmes raisons... ou que les switch même les plus perfectionnés annihilent toute différence encore pour les mêmes raisons...

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 01 Mar 2008 11:12

Non seulement il va de soi qu'on entre ni un piano à queue ni à fortiori un orchestre philarmonique ds son salon, mais au delà de ce truisme, on peut même considérer (autre truisme en fait...) que l'enregistrement relève d'une esthétique qui lui est propre...ne serait-ce qu'en tentant, en miniature, de virtualiser une image orchestrale ds un cadre domestique.Si la référence à la "musique vivante" (l'amour de...) n'est évidemment pas interdite, elle ne saurait constituer l'alpha et l'oméga de l'approche d'un système haute fidelité. Qui ne saurait viser qu'à l'"illusion vraie"...et encore, la formule ne fait sens que si elle se réfère aux musiques naturelles.Un enregistrement est clos sur lui même, c'est un produit "en soi"...y compris celui d'un évènement, d'un concert.
bruno parfait
 
Messages: 1051
Inscription: 18 Déc 2005 13:05
Localisation: nevers
  • offline

Message » 01 Mar 2008 11:31

bruno parfait a écrit:Non seulement il va de soi qu'on entre ni un piano à queue ni à fortiori un orchestre philarmonique ds son salon, mais au delà de ce truisme, on peut même considérer (autre truisme en fait...) que l'enregistrement relève d'une esthétique qui lui est propre...ne serait-ce qu'en tentant, en miniature, de virtualiser une image orchestrale ds un cadre domestique.Si la référence à la "musique vivante" (l'amour de...) n'est évidemment pas interdite, elle ne saurait constituer l'alpha et l'oméga de l'approche d'un système haute fidelité. Qui ne saurait viser qu'à l'"illusion vraie"...et encore, la formule ne fait sens que si elle se réfère aux musiques naturelles.Un enregistrement est clos sur lui même, c'est un produit "en soi"...y compris celui d'un évènement, d'un concert.


Si Bruno, on entre un piano à queue dans son salon ! :wink: Un queue de concert standard, le Steinway par exemple, mesure 2,75 m de longueur.

Mais en jouer dans son salon et en jouer sur la scène d'une grande salle de concerts produisent des résultats très dyssemblables.

Mais bon, on peut faire entrer le piano de Martha Argerich ou de Vladimir Horowitz dans son salon avec un peu moins de facilité que le même piano joué par un jazz man, mais on peut...

Un orchestre, définitivement non...

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message