Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

[Les chiffres] - Amplitude des défauts des appareils hifi

Message » 25 Sep 2017 19:25

Salut,
J'aimerais mettre en ligne, idéalement sous forme de vidéo, des exemples à écouter correspndant à diverses distorsions.

Est-ce que vous connaitriez un extrait musical de large bande passante qui soit de bonne qualité, et libre d'utilisation ?
J'en avais un qui avait été posté par un studio justement dans ce but, mais je l'ai effacé et je n'arrive plus à retrouver d'où il venait.
Pio2001
 
Messages: 5911
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Annonce

Message par Google » 25 Sep 2017 19:25

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 27 Sep 2017 14:02

Je me rappelle que j'ai une symphonie de Schubert qui est libre de droits.

Par contre je me pose une autre question : sur Youtube, l'audio est compressé au format AAC. Est-ce que cette compression préserve la phase ?
Si je mets une vidéo sur Youtube qui montre les effets de différentes courbes de réponse, ou distorsions, ce sera bien, mais pour la distorsion de phase, il faut au moins que l'audio associé à la vidéo rende bien compte des déphasages originaux, pour faire entendre le défaut correspondant...

Je sais que certains codecs analysent le signal audio par MDCT (Modified Discrete Cosine Transform). J'ai peur que le procédé ne perde purement et simplement l'information de la phase.
Pio2001
 
Messages: 5911
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 29 Sep 2017 7:14

Pio2001 a écrit:Je sais que certains codecs analysent le signal audio par MDCT (Modified Discrete Cosine Transform). J'ai peur que le procédé ne perde purement et simplement l'information de la phase.
Il me semble que la MDCT est une transformation réversible, donc la phase ne devrait pas être perdue.
ohl
 
Messages: 1324
Inscription: 13 Aoû 2004 16:17

Message » 29 Sep 2017 12:56

Bon, ça rassure un peu.
De mon côté, en recherchant la réponse, j'ai découvert la stéganographie : l'encryptage de données à l'intérieur d'un flux audio, de façon quasi indétectable.
L'une des technique consiste à encrypter un message dans la phase de certaines fréquences, partant du principe que l'oreille humaine n'y est pas sensible tant que le déphasage n'est pas trop important.

Evidemment, si le message pouvait être décrypté après transmission par un procédé lossy, ce serait la preuve que la phase est préservée.
Le problème, c'est que tous les articles existants sur le sujet partent du principe que le flux audio est en lossless.
Pio2001
 
Messages: 5911
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 29 Sep 2017 18:32

Pio2001 a écrit:Evidemment, si le message pouvait être décrypté après transmission par un procédé lossy, ce serait la preuve que la phase est préservée.
Le tatouage (watermarking) est généralement prévu pour passer sans souci par un encodage/décodage lossy sans être affecté : par exemple, la technologie Civolution utilisé par Mediamétrie passe par du Mpeg1 layer2.
ohl
 
Messages: 1324
Inscription: 13 Aoû 2004 16:17

Message » 01 Oct 2017 1:30

Voilà un premier essai de vidéo, sur la courbe de réponse :



Les défauts illustrés sont très élevés. On pourrait enchaîner avec une vidéo identique, mais à 3 dB au lieu de 10, puis une autre à 1 dB.

L'extrait musical choisi n'est pas génial. Mais je n'ai pas trouvé de bon enregistrement acoustique qui soit libre de droits. Igor, si tu as des prises de son réalisées avec des musiciens de tes amis et que cela ne dérangerait pas, cela pourrait être intéressant.
Pio2001
 
Messages: 5911
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 01 Oct 2017 12:06

Bonjour Pio2001.

Merci pour cette excellente initiative.

Je pense qu'il serait très intéressant de réaliser une vidéo avec les mêmes égalisations appliquées à un bruit rose, afin de former les auditeurs à repérer les anomalies avec ce type de son, très employé, car très pratique, pour régler un système sonore.
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 01 Oct 2017 17:58

Super cette vidéo, j'attend avec impatience la suite
Intoxiqué au Beryllium :D
Avatar de l’utilisateur
Powerdoc
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4978
Inscription: 30 Sep 2006 19:05
Localisation: Allier
  • offline

Message » 05 Oct 2017 9:00

MESURE DE LA DISTORSION SUR LES AMPLIFICATEURS

Siegfried Linkwitz ,qui ne peut être contesté par personne, apporte une avancée remarquable sur la façon de mesurer la distorsion audible d'un amplificateur. Il confirme que la donnée essentielle N'EST PAS la DH mais la DI. Il la mesure à sa façon, à une puissance faible, 1Watt, en injectant dans l'ampli deux sinusoïdes à 1 khz et à 5,5khz, et en regardant les résidus par analyse spectrale. Les résultats diffèrent beaucoup entre amplis, puisque cesrésidus atteignent (ou dépassent) pour certains amplis -70dB, alorsque pour d'autres, ils restent en dessous de -110dB.

Bien noter son opinion essentielle:"Harmonic distorsion products are always ofloweramplitude than intermodulation products".

Aller sur le site Linkwitz labs

-page LX521 reference ...cliquer "supplies", voir le §"ATI power amplifiers"
-voir ensuite , en dessous, les tests "other power amplifiers" donnant une dizaine de mesures de DI
-cliquer sur la courbe correspondant à l'ampli: ATI 528 NC

-Celà renvoie a la page "Issues in loudspeaker design-7" (page 7 du sujet)
-Aller à "G2 power amplifier at 1Watt & 100mW output" qui détaille la mesure
-Noter sa conclusion finale: "I have never measured a power amp with such low distorsion before".

Noter que j'avais déjà ouvert un post concernant ces amplis ATI 52 XNC à base de cartes d'amplis Hypex N-CORE mais avec une alim linéaire réalisée par ATI (qui n'a donc pas employé l'alim à découpage Hypex), mais ce post n'a retenu aucune attention.
Jen'ai aucun interêt dans les amplis ATI, par contre cette avancée concernant les mesures UTILES en lien avec ce qu'on entend, me parait essentielle.
maxitonic
 
Messages: 1842
Inscription: 26 Jan 2010 9:58
Localisation: Marseille
  • offline

Message » 05 Oct 2017 9:33

maxitonic a écrit:MESURE DE LA DISTORSION SUR LES AMPLIFICATEURS

Siegfried Linkwitz ,qui ne peut être contesté par personne, apporte une avancée remarquable sur la façon de mesurer la distorsion audible d'un amplificateur. Il confirme que la donnée essentielle N'EST PAS la DH mais la DI. Il la mesure à sa façon, à une puissance faible, 1Watt, en injectant dans l'ampli deux sinusoïdes à 1 khz et à 5,5khz, et en regardant les résidus par analyse spectrale. Les résultats diffèrent beaucoup entre amplis, puisque cesrésidus atteignent (ou dépassent) pour certains amplis -70dB, alorsque pour d'autres, ils restent en dessous de -110dB.

Bien noter son opinion essentielle:"Harmonic distorsion products are always ofloweramplitude than intermodulation products".




Cela fait déja de nombreuse années qu'on mesure la disto d'intermodulation que ce soit avec 2 sinus ou du multitone :wink: la disto d'intermodulation est de toute façon plus ou moins lié a la disto harmonique :wink:
Le truc qu'il faut comprendre, c'est qu'on nous parle presque tout le temps de la THD, sauf que la THD n'est pas représentative en ce qui concerne l'audibilité de la disto harmonique ! il faudrait au minimum donner les info concernant chaque harmonique et en allant plus loin que la H3.... et comparer a l'effet de masque :wink:
Te rappel tu du document sur la disto dont j'ai donné le lien ? Mais en tout cas oui la mesure de la disto d'intermodulation est parfaitement complémentaire et donne de très bonne info :wink:

Sur le site de Linkwitz, les mesures qui sont intéressante sont aussi les burst :wink:
wakup2
 
Messages: 2848
Inscription: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Tours
  • offline

Message » 05 Oct 2017 9:35

J'oubliais, -70dB, c'est inaudible :ko:
wakup2
 
Messages: 2848
Inscription: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Tours
  • offline

Message » 05 Oct 2017 9:54

Ce post concerne les chiffres mesurés.
Il va de soi que ce que l'on entend, c'est la SOMME des DI de tous les maillons du système, et la source digitale en produit aussi, en plus ,évidemment, de celle inscrite dans l'enregistrement.De plus, sur les pointes de niveau, on n'est pas à 1Watt, mais beaucoup plus haut, avec des taux bien plus élevés. De plus ,autant la DH est elle liée aux fréquences du signal, la DH paire étant anodine car difficile a distinguer du fait qu'elle n'introduit pas de fausses notes,alors que les pics de DI qui peuvent concerner une bande assez large, sont totalement décorrélés des fréquences du signal, introduisant donc des perturbations incohérentes qui peuvent agresser l'oreille.
J'ajoute qu'il faut noter au passage que la multiamplification, même passive, permet d'éviter l'envoi des parasites d'intermodulation des aigus dans les graves et réciproquement.(on notera sur les courbes que les parasites de DI peuvent se situer aussi nettement en dessous de la fréquence la plus basse utilisée,( en l'occurence 1k).
La nouveauté introduite par Linkwitz comprend notamment les 2 fréquences utilisées,1k et 5,5k et la puissance faible (1W). A comparer avec Stereophile, qui utilise pour les tests de DI les deux fréquences de 19 et 20k.
A mon avis, le sujet est a approfondir, très intéressant;Par ex, frabriquer un CDR contenant les deux signaux à 1k et 5,5k, tester le système complet,à diverses puissances.
maxitonic
 
Messages: 1842
Inscription: 26 Jan 2010 9:58
Localisation: Marseille
  • offline

Message » 05 Oct 2017 10:40

Perso je le fait Via Arta ou Steps :wink: on choisi les fréquences que l'on souhaite générer, ou on peu aussi choisir des valeurs déja calibré, DIN (250hz -8Khz), SMPTE (60hz -7Khz), CCIF (13 -14Khz) ou (19 -20Khz) et tout un tas de multitone :wink:

Sans surprise ce sont les enceintes qui génère la très grosse majorité de distorsion d'intermodulation et d'harmonique également, les éléctroniques, a moins d'avoir une bouse ou de faire ecrêter un ampli, ont des taux de disto très très largement inférieur :wink:

La disto H2 même si considéré comme "sonnante" a l'inverse de la H3 qui est dit "dissonante", est parfaitement audible lorsqu'elle dépasse le seuil de l'effet de masque, seulement il faut comprendre comment agis l'effet de masque :wink: les disto d'ordre élevé sont bien plus facilement audible et désagréable car elle ont bien plus de facilité a sortir de ce seuil, une disto H7 a -50dB deviendra audible alors que la H2 du même niveau sera inaudible, ect... c'est idem pour l'intermodulation.
wakup2
 
Messages: 2848
Inscription: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Tours
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message