Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 28 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Les tribulations d'un audiophile au pays de la profondeur

Message » 07 Mai 2013 19:12

J'aime bien Mezzo HD et Brava HDTV... je regarde assez souvent, tard le soir... ;-)
LeBienHeureux
 
Messages: 3101
Inscription: 06 Déc 2007 22:15
Localisation: 02
  • offline

Annonce

Message par Google » 07 Mai 2013 19:12

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 07 Mai 2013 19:28

Surtout que bravaHD se retrouve de temps en temps en 5.1. :)
Si on mettait les cons en orbite on ne verrait plus le soleil...
Avatar de l’utilisateur
manitao17
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 12229
Inscription: 12 Nov 2008 22:54
Localisation: Emigré de La Rochelle
  • offline

Message » 13 Mai 2013 17:06

Igor Kirkwood a écrit:
dinococus a écrit:
Le daim a écrit:Mon cher Paul. Quand tu exposes que la qualité de ou des amplificateurs d'une installation jouent, eux aussi, un rôle important sinon primordial dans ce qui s'entend finalement.


Igor, vous auriez zapé ?


Pas zapé :wink:

Je me proposais d'amener a Paul et à Olivier, lors de ma visite à Bruxelles, un de mes CD (deux exemplaires).......et un extrait correspondant de la bande Master en 24 Bits (en fichier .WAV par exemple)
Et ainsi de pouvoir.....les aider à trancher entre les players.

Pour les amplis ou les DACs seul un test aveugle à niveau égalisé permet de se prononcer définitivement.

"Bien sûr, au final, je vérifie si ma subjectivité ne m'a pas emmené vers des absurdités " (oui à 100 %).

Intéressant, j’attends les résultats avec impatience :wink:.

J’émets quand même une remarque (un regret ?) à tous les intervenants, en particulier jfacoustics et Igor, à la lecture des intéressantes explications de jfacoustics : est-ce qu’il est maintenant possible à Igor d’écouter sans a priori le système de jfacoustics ?

Je m’explique : jfacoustics vient d’expliquer son approche avec une grande force de conviction, mêlant (en toute sincérité je n’en doute réellement pas) des arguments à même de combler à peu près toutes les chapelles existantes, le tout sur un ton très mesuré qui force le respect

Igor le dit lui-même (en substance) : « plus je te lis, plus j’ai hâte d’écouter ton système ».

Donc je pose la question : les conditions d’une écoute vraiment neutre (sans a priori) sont-elles dorénavant remplies ? Igor peut-il maintenant s'abstraire de cet a priori ?

D'ailleurs, qu'il revienne déçu ou convaincu, chacun pourra se dire alternativement, qu’il a été influencé par le conditionnement psychologique préalable des explications de jfacoustics, ou que son objectivisme forcené l’a forcé à ne pas entendre des différences là où il y en a réellement.

Le procédé me gêne quelque part. Mais encore une fois, je pose la question pour essayer d’isoler un facteur psychologique qui me semble essentiel, pas pour remettre la bonne foi des participants, évidemment. Moi, je le dis avec mon propre ressenti: après avoir lu les explications de jfacoustics, je ne me sentirais pas capable en écoutant son système, de m'abstraire de ce que je viens de lire. Et en conséquence, je me méfierais de mon jugement (en bien comme en mal, à la limite ce n'est pas pas la question).
Fr-Lem
 
Messages: 399
Inscription: 07 Nov 2009 16:07
Localisation: Paris
  • offline

Message » 13 Mai 2013 17:11

Pour revenir plus près du sujet du fil, autre question à jfacoustics et Steph-Hifi (notamment) en revenant un peu en arrière : d’après vos expériences de l’optimisation acoustique des pièces, vous avez l’air de privilégier des traitements de pièces très ou assez polarisés, une partie amortie, une autre diffusante, selon les 2 modèles décrits il y a quelques pages.

Les conditions d’une telle polarisation sont rarement réunies (ou faisables) dans une pièce domestique. En outre, certains indicateurs assez synthétiques comme le basique RT, sont des mesures de « comportement moyen », qui peut renvoyer à la mesure des résultats identiques dans des pièces dissemblables acoustiquement (je veux dire, on doit en pratique pouvoir trouver des pièces avec un RT de 0.5s à 1.000Hz, très amorties sur l’avant et diffusantes sur l’arrière, comme l’inverse).

Est-ce que du coup, un traitement « moyenné » (alternant absorption et diffusion, en fonction des contraintes notamment domestiques) a-t-il des chances de donner des résultats équivalents, et fait-il du sens ? Il me semble qu’il n’y a que de tels traitements passifs qui soient envisageables en environnement domestique.
Fr-Lem
 
Messages: 399
Inscription: 07 Nov 2009 16:07
Localisation: Paris
  • offline

Message » 13 Mai 2013 17:30

Fr-Lem a écrit:Est-ce que du coup, un traitement « moyenné » (alternant absorption et diffusion, ... a-t-il des chances de donner des résultats équivalents, et fait-il du sens ?

Autour des enceintes, on peut tout à fait alterner absorbtion et diffusion.
Sent from my PC
Rif hi-fi
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5451
Inscription: 25 Jan 2008 0:39
  • offline

à Bruxelles ?

Message » 13 Mai 2013 23:09

Bonsoir Fr-Lem

Tes considérations sur l'objectivité sont très intéressantes. :D

En résumé: comment échapper a sa propre subjectivité ? :-?

Nul ne saurait de façon absolue échapper a une part de subjectivité lors de l'écoute d'un système HiFi ; par contre mon métier et aussi un peu mon passé de Rédacteur Technique à Diapason, lors de la grande époque avec Gilles Cantagrel :thks: mon Chef de Rubrique, représentent un atout afin de m'en préserver au maximum

Le travail de la prise de son oblige sans arrêt d'effectuer des choix qui se doivent d' être "objectifs" .

Je pense donc que lors de ma prochaine visite chez Paul et Olivier quelque soient nos bons rapports, je ne devrais par être complaisant .

J'utilise une méthode d'écoute: voix humaine, bruit rose + mes enregistrements, et d'autres... qui m'aide afin d'affiner mon avis sur une installation.

Au fait Paul ce samedi à Bruxelles ? :-?
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6750
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 14 Mai 2013 11:36

Igor Kirkwood a écrit:Bonsoir Fr-Lem

Tes considérations sur l'objectivité sont très intéressantes. :D

En résumé: comment échapper a sa propre subjectivité ? :-?

Nul ne saurait de façon absolue échapper a une part de subjectivité lors de l'écoute d'un système HiFi ; par contre mon métier et aussi un peu mon passé de Rédacteur Technique à Diapason, lors de la grande époque avec Gilles Cantagrel :thks: mon Chef de Rubrique, représentent un atout afin de m'en préserver au maximum

Le travail de la prise de son oblige sans arrêt d'effectuer des choix qui se doivent d' être "objectifs" .

Je pense donc que lors de ma prochaine visite chez Paul et Olivier quelque soient nos bons rapports, je ne devrais par être complaisant .

J'utilise une méthode d'écoute: voix humaine, bruit rose + mes enregistrements, et d'autres... qui m'aide afin d'affiner mon avis sur une installation.

Au fait Paul ce samedi à Bruxelles ? :-?

Oui, pardon, j'avais oublié ton background :oops:. Effectivement, écouter s'apprend. Pour ma part, je suis autodidacte en la matière, ou plutôt j'essaie comme 99% des gens ici d'intellectualiser des intuitions... :roll:
Fr-Lem
 
Messages: 399
Inscription: 07 Nov 2009 16:07
Localisation: Paris
  • offline

Message » 14 Mai 2013 20:16

Fr-Lem a écrit:
Igor Kirkwood a écrit:
dinococus a écrit:
Le daim a écrit:Mon cher Paul. Quand tu exposes que la qualité de ou des amplificateurs d'une installation jouent, eux aussi, un rôle important sinon primordial dans ce qui s'entend finalement.


Igor, vous auriez zapé ?


Pas zapé :wink:

Je me proposais d'amener a Paul et à Olivier, lors de ma visite à Bruxelles, un de mes CD (deux exemplaires).......et un extrait correspondant de la bande Master en 24 Bits (en fichier .WAV par exemple)
Et ainsi de pouvoir.....les aider à trancher entre les players.

Pour les amplis ou les DACs seul un test aveugle à niveau égalisé permet de se prononcer définitivement.

"Bien sûr, au final, je vérifie si ma subjectivité ne m'a pas emmené vers des absurdités " (oui à 100 %).

Intéressant, j’attends les résultats avec impatience :wink:.

J’émets quand même une remarque (un regret ?) à tous les intervenants, en particulier jfacoustics et Igor, à la lecture des intéressantes explications de jfacoustics : est-ce qu’il est maintenant possible à Igor d’écouter sans a priori le système de jfacoustics ?

Je m’explique : jfacoustics vient d’expliquer son approche avec une grande force de conviction, mêlant (en toute sincérité je n’en doute réellement pas) des arguments à même de combler à peu près toutes les chapelles existantes, le tout sur un ton très mesuré qui force le respect

Igor le dit lui-même (en substance) : « plus je te lis, plus j’ai hâte d’écouter ton système ».

Donc je pose la question : les conditions d’une écoute vraiment neutre (sans a priori) sont-elles dorénavant remplies ? Igor peut-il maintenant s'abstraire de cet a priori ?


Mon cher Lem. Ne penses-tu pas que tu pousses la rigueur de la dure loi de l’objectivité un peu loin, jusqu’à vouloir désincarner le plaisir d’écouter. Lorsque j’ai ce plaisir chez un ami qui m’invite à apprécier son installation, comme Igor l’a fait récemment, j’essaye en premier lieu de m’imprégner de la musique qu’il me donne à entendre, des œuvres qu’il a choisies parce qu’il les trouve belles en espérant partager son sentiment de beauté. Car l’œuvre musicale prime et c’est en écoutant la musique que mon hôte croit belle que j’apprécierai son installation et pas le contraire. Paul et Igor ont beaucoup de points communs à ce propos. Ils entrent dans une œuvre musicale par sa matière sonore comme une porte qui les conduit vers l’intelligence de l’inspiration du compositeur. Il est donc normal qu’ils puissent partager le plaisir d’entendre leurs installations, qui ne sont certes pas semblables mais qui apportent à l’audition une sensualité sonore très audiophile. Je partage tout-à-fait ce genre d’émotion avec Igor et avec Paul quand j’écoute leur installation. Ce partage est bien plus important qu’un jugement qui serait déshumanisé par crainte de ne pas être objectif. Cordialement Olivier
La haute-fidélité est une servante de la musique et non une fin en soi.
Le daim
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 178
Inscription: 11 Aoû 2012 7:59
  • offline

Message » 14 Mai 2013 20:48

Fr-Lem a écrit:Est-ce que du coup, un traitement « moyenné » (alternant absorption et diffusion, en fonction des contraintes notamment domestiques) a-t-il des chances de donner des résultats équivalents, et fait-il du sens ? Il me semble qu’il n’y a que de tels traitements passifs qui soient envisageables en environnement domestique.


pour ma part la clefs du succés est un EDT bien maitrisé combiné avec une distance d'écoute critique permettant d'être éloigné des enceintes. A mon sens cette combinaison ne peut pas être atteinte facilement avec un traitement moyenné dans une pièce.
Un changement de laine de verre s'entend bien plus qu'un changement de câble !
Sujet: Projet de traitement acoustique de mon installation
Steph-Hifi
Administrateur Forum Haute-Fidélité
Administrateur Forum Haute-Fidélité
 
Messages: 5195
Inscription: 10 Nov 2002 2:55
  • offline

Message » 14 Mai 2013 21:04

EDT ?
baldabiou
 
Messages: 1755
Inscription: 15 Mai 2011 4:38
Localisation: choucroute / noix / cassoulet / pin o bè
  • offline

Message » 14 Mai 2013 21:12

Un changement de laine de verre s'entend bien plus qu'un changement de câble !
Sujet: Projet de traitement acoustique de mon installation
Steph-Hifi
Administrateur Forum Haute-Fidélité
Administrateur Forum Haute-Fidélité
 
Messages: 5195
Inscription: 10 Nov 2002 2:55
  • offline

Message » 14 Mai 2013 21:31

Steph-Hifi a écrit:
Fr-Lem a écrit:Est-ce que du coup, un traitement « moyenné » (alternant absorption et diffusion, en fonction des contraintes notamment domestiques) a-t-il des chances de donner des résultats équivalents, et fait-il du sens ? Il me semble qu’il n’y a que de tels traitements passifs qui soient envisageables en environnement domestique.


pour ma part la clefs du succés est un EDT bien maitrisé combiné avec une distance d'écoute critique permettant d'être éloigné des enceintes. A mon sens cette combinaison ne peut pas être atteinte facilement avec un traitement moyenné dans une pièce.

Intéressant. Merci.

Donc, si je comprends bien, d'après toi, les bonnes conditions sont très difficiles à remplir dans une pièce de vie. Cela suppose à la fois de pouvoir fortement polariser son traitement, et d'avoir de la latitude pour trouver la distance d'écoute critique et le recul arrière. Est-ce que finalement, ça ne milite pas plutôt pour l'emploi d'enceintes plutôt de conception hifi, à la directivité très large, et faites pour une écoute à une certaine distance, en jouant délibérément sur les réverbérations précoces et tardives de la salle via le placement ?

Ou bien, au contraire, est-ce raisonnable de penser qu'on peut s'affranchir, au moins partiellement de ces contraintes, avec des enceintes à la directivité très contrôlée, en écoute rapprochée ?

Je crois deviner un peu ta réponse en lisant ton intervention sur un autre fil, parlant de l'incohérence à utiliser des enceintes de monitoring dans un environnement domestique mal contrôlé acoustiquement.

Je raisonne un peu dans l'absolu bien sûr. En pratique, c'est toujours plus ou moins une question de compromis.
Fr-Lem
 
Messages: 399
Inscription: 07 Nov 2009 16:07
Localisation: Paris
  • offline

Message » 14 Mai 2013 21:32

baldabiou a écrit:EDT ?

En plus des liens de Steph-Hifi sur l'EDT, je trouve celui-là très éclairant aussi: http://acoustique.voila.net/1A2005_2006 ... eSalle.pdf.
Fr-Lem
 
Messages: 399
Inscription: 07 Nov 2009 16:07
Localisation: Paris
  • offline

Message » 14 Mai 2013 21:33

"Pour mesurer le Early Decay Time (EDT),que l'on peut traduire par temps de décroissance initiale"

merci Steph !

(zut j’avais dit que je lui parlais plus...) :mdr:
http://www.homecinema-fr.com/forum/post177595759.html#p177595759
baldabiou
 
Messages: 1755
Inscription: 15 Mai 2011 4:38
Localisation: choucroute / noix / cassoulet / pin o bè
  • offline

Message » 14 Mai 2013 21:49

Le daim a écrit:Mon cher Lem. Ne penses-tu pas que tu pousses la rigueur de la dure loi de l’objectivité un peu loin, jusqu’à vouloir désincarner le plaisir d’écouter. Lorsque j’ai ce plaisir chez un ami qui m’invite à apprécier son installation, comme Igor l’a fait récemment, j’essaye en premier lieu de m’imprégner de la musique qu’il me donne à entendre, des œuvres qu’il a choisies parce qu’il les trouve belles en espérant partager son sentiment de beauté. Car l’œuvre musicale prime et c’est en écoutant la musique que mon hôte croit belle que j’apprécierai son installation et pas le contraire. Paul et Igor ont beaucoup de points communs à ce propos. Ils entrent dans une œuvre musicale par sa matière sonore comme une porte qui les conduit vers l’intelligence de l’inspiration du compositeur. Il est donc normal qu’ils puissent partager le plaisir d’entendre leurs installations, qui ne sont certes pas semblables mais qui apportent à l’audition une sensualité sonore très audiophile. Je partage tout-à-fait ce genre d’émotion avec Igor et avec Paul quand j’écoute leur installation. Ce partage est bien plus important qu’un jugement qui serait déshumanisé par crainte de ne pas être objectif. Cordialement Olivier

Bonsoir Le Daim, ravi de renouer le fil de la discussion avec toi :wink:.

Bien sûr, tu as certainement raison, je pousse volontairement un peu loin pour l'intérêt du raisonnement et je n'oublie pas le plaisir d’écoute :).

Mais plusieurs remarques en réponse :

- Je pousse le raisonnement un peu à l’extrême parce que je pense que c’est intéressant de garder en tête les travers émotionnels qui nous guettent tous quand on écoute, qu’on analyse son écoute, et plus encore, qu’on cherche à partager ses sensations. Et la réponse d'Igor était intéressante de ce point de vue: il faut savoir écouter, quoi et comment, et je pense que ce n'est pas inné, même si beaucoup se contentent de leur intuition plus ou moins appuyée de culture et d'expérience audio/psycho/acoustique.

- Je pense que l’essentiel des discussions ici est intéressant quand on cherche justement à faire abstraction du côté émotionnel des écoutes, pour essayer d’en tirer des enseignements ayant un minimum de validité pour d’autres. Je suis persuadé que beaucoup ici (pas tous peut-être :roll:) prennent avant tout leur pied à écouter de la musique et le font quand ça les chante. Mais quand on échange sur HCFR c’est autre chose.

- Il m’est arrivé d’apprécier des systèmes sur de la musique que je n’apprécie pas, et je reconnais que certaines musiques qui ne sont pas ma tasse de thé sont très révélatrices. Ma seule condition est de connaître ce que j’écoute. Sinon, pour moi, impossible de jauger le matériel.

- Je prends toujours énormément de plaisir à « écouter » le matériel en écoutant la musique qu’il restitue. Et j’aime aussi faire découvrir des morceaux aux auditeurs qui passent chez moi. C’est toujours de la musique que j’aime avant tout, et pas juste des morceaux démonstratifs (même si ce n’est pas incompatible à mes yeux). J’avoue qu’à l’écoute d’un bruit rose (à part pour égaliser les niveaux), je suis un peu comme une poule devant un couteau : je ne sais pas trop quoi en faire… :wtf:
Fr-Lem
 
Messages: 399
Inscription: 07 Nov 2009 16:07
Localisation: Paris
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message