Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 18 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Les tribulations d'un audiophile au pays de la profondeur

Message » 17 Mai 2013 10:48

roland_de_lassus a écrit:AMHA, une grande part de l'impression 3D que l'on ressent est plus souvent due à une reconstruction mentale.


En effet mais il faut un "support" pour la stimuler : prise de son, acoustique, enceinte.
dinococus
 
Messages: 3000
Inscription: 22 Déc 2012 18:31
  • offline

Annonce

Message par Google » 17 Mai 2013 10:48

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 17 Mai 2013 18:55

dinococus a écrit:
Igor Kirkwood a écrit:Mais contrairement ce qu'affirment certains la prise de son joue également un rôle important dans la perception de la "3D".


Comment une prise de son en 3D peut-elle être possible quand l'on voit sur les photos des livrets plus de 10 micros qui plus est sur des effectifs instrumentaux inférieur à 30 musiciens ?

Excellente question dinococus

La stéréophonie de phase avec 2 micros reste la solution.

En cas de prise de son en multimicros afin de conserver, au mieux, les phases entre les micros, l'Ingénieur du Son peut pour chaque micro d'appoint modifier le délais ......Il peut aussi de pas mettre trop de micros : les célèbres prises de son d'Orchestres DECCA :thks: se réalisaient a 3 micros.

Le grand Ingénieur du Son des années 50 aux années 80 Georges Kisselhoff :thks: utilisait une tête artificielle avec 4 micros en quadraphonie.

A noter aussi l'importance de la réverbération, plus celle ci sera forte: église, grande salle de concert, plus l'unicité de la captation de celle ci aura du poids dans le rendu de l'effet 3D.
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6754
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 18 Mai 2013 12:35

Il y a de nombreux enregistrements de CD ou les plans des voix et instruments sont clairement distincts en profondeur, par ex, (vous pouvez vérifier par vous memes)=

-Bill Evans Conversations with myself, enregistrement doublé ( a deux pianos),un piano apparait au niveau des enceintes, un piano apparit environ 1m derrière les enceintes
-AC Jobim&Elis Regina, aguas de Marco, les deux guitares d'accompagnement apparaissent au niveau des enceintes, les deux voix et le reste sur un plan loin derrière les enceintes

La sensation de profondeur n'est donc pas toujours une question psychique , mais bien réelle.

Je n'insiste pas sur l'ensemble des enregistrements ou j'estime qu'une profondeur apparait de facon absolument évidente, mais je m'en tiens a donner des exemples ou l'ecart de profondeur est important, absolument et objectivement indiscutable; il y a évidemment beaucoup d'autres exemples d'une évidence absolue, je cite encore,à titre d'exemple, un enregistrement avec des écarts énormes de profondeur=
-Café Brasil morceau N°3=Brejeiro (Pedro Amorim,mandolin,Paulo Sergio Santos,clarinet)
maxitonic
 
Messages: 1843
Inscription: 26 Jan 2010 9:58
Localisation: Marseille
  • offline

Message » 18 Mai 2013 12:50

Maxitonic écrit -AC Jobim&Elis Regina, aguas de Marco, les deux guitares d'accompagnement apparaissent au niveau des enceintes, les deux voix et le reste sur un plan loin derrière les enceintes


Cette chanson est surtout un enregistrement ping pong typique d'une époque : il commence avec une guitare dans chaque enceinte, puis une grappe de son de piano au milieu et Elis entre à gauche auréolée d'une réverbération artificielle, sa voix collée à la guitare un peu au dessus puis Tom entre et vient se coller à eux, puis le piano revient et après ça bouge au grès des ouvertures de micros et des instruments qui entrent... avec une flûte baladeuse... Bref, ce n'est pas un modèle du tout de respect des sources sonores ponctuelles... ni de 3 D
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 18 Mai 2013 13:33

Image

celui qui veut découvrir un bon enregistrement sur les qualité de la profondeur peut se passer le Aldi Meola, corde nylon, métal de quel cotés sur le N°1 :-?

c'est un must bien connus :oldy:
BPhil
 
Messages: 8449
Inscription: 13 Juil 2001 2:00
Localisation: 95
  • offline

Message » 18 Mai 2013 14:42

Allez...je me risque...
Paco de Lucia à gauche avec ses cordes nylon bien mises en avant. Son doux et suave.
Al di Méola au centre droit avec son toucher plus claquant sur des cordes métal plus aigües.
Belle profondeur de la scène avec un public bien différencié. Prise de sons en 81, l'année du bac!

Magnifiques musiciens au service de la musique et merci de m'avoir fait réécouter ce morceau :ohmg:
tonton flingueur
 
Messages: 2029
Inscription: 31 Oct 2011 13:37
  • offline

Message » 18 Mai 2013 15:12

une chose dont on a pas encore parlé dans ce topic ..c'est que l’écoute dans l' obscurité totale accentue nettement l'effet de profondeur (enfin pour moi) :roll:
fredoamigo
 
Messages: 2943
Inscription: 04 Déc 2010 10:21
Localisation: aix en provence
  • online

Message » 18 Mai 2013 15:21

À l'inverse, au concert, éclairer la salle fait beaucoup de bien à la perception de la profondeur ! :idee: :mdr:
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 18 Mai 2013 15:58

Le placement des enceintes est un facteur qui pèse beaucoup pour avoir de la profondeur.

A savoir ,un bon mètre d'espace dérrière les enceintes et également un bon mètre dérrière soi et la même chose sur les côtés.

Les enceintes espacés l'une de l'autre d'environ 2.50 de bord à bord et une distance d'écoute d'environ 4m

Evidemment ,ceci ne sont pas des préconisations universelles ,bien d'autres facteurs entrent en jeux.

Des enceintes bien "aérées" ,assez loin des murs ,celà est très propice à un beau panorama sonore.
AbsoluteSound
 
Messages: 5490
Inscription: 10 Oct 2008 13:58
  • offline

Message » 18 Mai 2013 17:58

......Je suis comme Scytalès,....plus je vois loin et plus je ressens la profondeur...Heureusement que j'écoute en regardant à travers une baie vitrée,je localise les voix assez loin...et si le rideau est fermé,je ne vois plus au travers, je suis...frustré,je n'arrive plus trop à me sentir bien..une sorte de claustrophobie de l'audition!!
La psychologie interfère avec l'écoute,(les états d'ame du moment aussi!), c'est évident, il faut savoir de surcroit que les trajets de neurones de l'audition et de la vue ne sont pas indépendants! Il n'y a donc aucune anomalie ni tare a ce que la vue influence l'audition.
Bien entendu, quand les écarts de profondeur sont absolument évidents(enregistrés),on les entend quand meme vision ou pas..
Comme toujours, notre vie est faite d'un mélange de constats objectifs et de ressentis subjectifs influencés par notre architecture neuronique et notre vécu.
maxitonic
 
Messages: 1843
Inscription: 26 Jan 2010 9:58
Localisation: Marseille
  • offline

Message » 18 Mai 2013 18:30

maxitonic a écrit:......Je suis comme Scytalès,....plus je vois loin et plus je ressens la profondeur...Heureusement que j'écoute en regardant à travers une baie vitrée,je localise les voix assez loin...et si le rideau est fermé,je ne vois plus au travers, je suis...frustré,je n'arrive plus trop à me sentir bien..une sorte de claustrophobie de l'audition!!
La psychologie interfère avec l'écoute,(les états d'ame du moment aussi!), c'est évident, il faut savoir de surcroit que les trajets de neurones de l'audition et de la vue ne sont pas indépendants! Il n'y a donc aucune anomalie ni tare a ce que la vue influence l'audition.
Bien entendu, quand les écarts de profondeur sont absolument évidents(enregistrés),on les entend quand meme vision ou pas..
Comme toujours, notre vie est faite d'un mélange de constats objectifs et de ressentis subjectifs influencés par notre architecture neuronique et notre vécu.


Exactement ,je fais aussi ces mêmes constats.

D'ailleurs ,de manière générale,je n'aime pas fermer les yeux pendant que j'écoute ,celà interfère sur mes perceptions auditives ,entrainant moins de satisfactions .
AbsoluteSound
 
Messages: 5490
Inscription: 10 Oct 2008 13:58
  • offline

Message » 19 Mai 2013 7:27

tonton flingueur a écrit:Allez...je me risque...
Paco de Lucia à gauche avec ses cordes nylon bien mises en avant. Son doux et suave.
Al di Méola au centre droit avec son toucher plus claquant sur des cordes métal plus aigües.
Belle profondeur de la scène avec un public bien différencié. Prise de sons en 81, l'année du bac!

Magnifiques musiciens au service de la musique et merci de m'avoir fait réécouter ce morceau :ohmg:



c'est exact :oldy: :mdr:

à droite il est au moins à 20 metres des enceintes :o
BPhil
 
Messages: 8449
Inscription: 13 Juil 2001 2:00
Localisation: 95
  • offline

Message » 19 Mai 2013 9:59

BPhil a écrit:
tonton flingueur a écrit:Allez...je me risque...
Paco de Lucia à gauche avec ses cordes nylon bien mises en avant. Son doux et suave.
Al di Méola au centre droit avec son toucher plus claquant sur des cordes métal plus aigües.
Belle profondeur de la scène avec un public bien différencié. Prise de sons en 81, l'année du bac!

Magnifiques musiciens au service de la musique et merci de m'avoir fait réécouter ce morceau :ohmg:



c'est exact :oldy: :mdr:

à droite il est au moins à 20 metres des enceintes :o

Lorsque tu les vois sur scène, ils sont en effet chacun sur leur chaise (Paco à gauche de la scène et plus en avant ; Al di Méola centre droit et légèrement reculé), mais ils ne jouent certainement pas à 20m l'un de l'autre... (ou alors Paco est entre 15 et 18m des enceintes sur la gauche... :o :o :o )

Je pense que les ML sont encore bcp plus enjôleurs/exagérateurs sur la 3D que les Pass et je comprends mieux maintenant ce que tu peux percevoir chez toi !
LeBienHeureux
 
Messages: 3102
Inscription: 06 Déc 2007 22:15
Localisation: 02
  • offline

Message » 19 Mai 2013 10:38

maxitonic a écrit:-Bill Evans Conversations with myself, enregistrement doublé ( a deux pianos),un piano apparait au niveau des enceintes, un piano apparit environ 1m derrière les enceintes


Enregistrement stéréo 1963 de trois prise mono d'un piano chacune soit trois piano. Gauche, centre et droit.
Enregistré par Ray Hall comme suit. Premier piano puis second Piano, B Evans écoutant le premier au casque. Troisième piano, BE écoutant les précédents au casque.
Mixage avec ajustement des niveaux en fonction du piano sur lequel est mis le focus.
Stéréo plate dissociant les trois piano surtout celui de droite.
dinococus
 
Messages: 3000
Inscription: 22 Déc 2012 18:31
  • offline

Message » 19 Mai 2013 11:12

Comme le disque de Tom Jobim et Elis Regina : Agua de março est de la multimono mal mixée avec de la réverbération artificielle surajoutée.

Maxitonic a des références étranges pour la "3D" (bon sang que je n'aime pas cette expression appliquée au son)
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message