Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 15 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Les tribulations d'un audiophile au pays de la profondeur

Message » 19 Mai 2013 11:21

j'imagine que pour le disque de B Evans il serait aisé de refaire quelque chose de plus beau en fusionnant un peu plus les pianos mais ne serait-ce pas trahir ce qu'a souhaité de B Evans ?
dinococus
 
Messages: 3000
Inscription: 22 Déc 2012 18:31
  • offline

Annonce

Message par Google » 19 Mai 2013 11:21

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 19 Mai 2013 11:37

enregistrement quasiment parfait (a mes oreilles) un des meilleurs live en ma possession .. il y a tout ..transparence ..largeur ..profondeur . scène sonore .

http://www.amazon.fr/Live-at-Blue-Note- ... B0067YF544


là un autre enregistrement ou le mastering n y est pas allé avec le dos de la cuillère pour "l'effet 3d "

http://www.amazon.com/Homogenic-Bjork/dp/B000002HPV
fredoamigo
 
Messages: 2930
Inscription: 04 Déc 2010 10:21
Localisation: aix en provence
  • offline

Message » 19 Mai 2013 11:48

Michel Petrucciani Trio in Tokyo,

je ne sais pas si on peu parler d'effet 3D, mais je lui trouve une belle profondeur et un joli respect de l'ambiance de la salle.
http://open.spotify.com/album/4zFpmjvSG0FmORdT42vqRa
Un changement de laine de verre s'entend bien plus qu'un changement de câble !
Sujet: Projet de traitement acoustique de mon installation
Steph-Hifi
Administrateur Forum Haute-Fidélité
Administrateur Forum Haute-Fidélité
 
Messages: 5195
Inscription: 10 Nov 2002 2:55
  • offline

Message » 19 Mai 2013 12:05

Steph-Hifi a écrit:Michel Petrucciani Trio in Tokyo,

je ne sais pas si on peu parler d'effet 3D, mais je lui trouve une belle profondeur et un joli respect de l'ambiance de la salle.
http://open.spotify.com/album/4zFpmjvSG0FmORdT42vqRa


oui très bon aussi !! je lui trouve une prise de son trop proche du piano on a l'impression que les ou le micro sont sur les marteaux ..mais très très bon aussi ..il fait partie des grands live a avoir dans sa cdthèque !!

en fait je ne connais pas de live avec effet 3d ..car ça n’existe pas en live "l'effet 3d" c'est un truc de studio .souvent utilisé dans l'electro ..totalement artificiel ..
fredoamigo
 
Messages: 2930
Inscription: 04 Déc 2010 10:21
Localisation: aix en provence
  • offline

Message » 19 Mai 2013 12:13

oui c'est tout a fait vrai, tu as l'impression que le piano est a 3 metres de toi (pour avoir deja entendu des pianos ouvert a cette distance) ce n'est donc pas "trop" incohérent avec l'esprit jazz club.
Un changement de laine de verre s'entend bien plus qu'un changement de câble !
Sujet: Projet de traitement acoustique de mon installation
Steph-Hifi
Administrateur Forum Haute-Fidélité
Administrateur Forum Haute-Fidélité
 
Messages: 5195
Inscription: 10 Nov 2002 2:55
  • offline

Message » 19 Mai 2013 12:43

L'effet 3D est une fabrication de studio qui peut être admirablement bien faite à la console et avec des effets spéciaux très bien appliqués. Il faut voir, par exemple, combien les studios hollywoodiens savent faire cela pour les films. Je suis d'ailleurs stupéfaits par la qualité de certaines bandes sons qui incorporent de la musique symphonique : c'est parfois hallucinant de pure beauté sonore, avec des orchestres idéalement spatialisés... Même quand on écoute en deux canaux :o

Mais les extraits cités par Maxitonic sont d'un autre âge : ça me fait penser que parmi les premiers BD musicaux publiés par Universal, il y a des vieilles prises de son du tout début des années 1960 : enregistrées en ping-pong : une moitié de l'orchestre à gauche, l'autre moitié à droite...

La profondeur de l'image n'est pas si facile à atteindre en stéréo, mais le plus difficile peut-être c'est la hauteur : le rapport largeur-hauteur est difficile à reproduire, plus qu'une 3D artificiellement faite par les réflexions de la pièce d'écoute... Et là, avoir face à soi, un luth dont on perçoit la taille et la hauteur à laquelle il est joué... pas évident...
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 19 Mai 2013 12:52

fredoamigo a écrit:
Steph-Hifi a écrit:Michel Petrucciani Trio in Tokyo,

je ne sais pas si on peu parler d'effet 3D, mais je lui trouve une belle profondeur et un joli respect de l'ambiance de la salle.
http://open.spotify.com/album/4zFpmjvSG0FmORdT42vqRa


oui très bon aussi !! je lui trouve une prise de son trop proche du piano on a l'impression que les ou le micro sont sur les marteaux ..mais très très bon aussi ..il fait partie des grands live a avoir dans sa cdthèque !!

en fait je ne connais pas de live avec effet 3d ..car ça n’existe pas en live "l'effet 3d" c'est un truc de studio .souvent utilisé dans l'electro ..totalement artificiel ..


Training sonne dans un tout petit lieu, c'est un peu ramassé, avec un son de piano pas bon dans les basses (elles sont creuses) et des aigus captés de près (comme les basses d'où le son pas très bon de ces dernières) : pas de 3 D mais un son très présent avec une batterie éparpillée, le tout se mangeant un peu.... comme quand on est dans un club ! C'est très fidèle en fait à ce qu'on peut entendre dans un petit lieu au plafond bas...

Et c'est là qu'on découvre que c'est enregistré dans un lieu immense avec un plafond à 10 mètres ! :lol:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 19 Mai 2013 15:46

LeBienHeureux a écrit:
BPhil a écrit:
tonton flingueur a écrit:Allez...je me risque...
Paco de Lucia à gauche avec ses cordes nylon bien mises en avant. Son doux et suave.
Al di Méola au centre droit avec son toucher plus claquant sur des cordes métal plus aigües.
Belle profondeur de la scène avec un public bien différencié. Prise de sons en 81, l'année du bac!

Magnifiques musiciens au service de la musique et merci de m'avoir fait réécouter ce morceau :ohmg:



c'est exact :oldy: :mdr:

à droite il est au moins à 20 metres des enceintes :o

Lorsque tu les vois sur scène, ils sont en effet chacun sur leur chaise (Paco à gauche de la scène et plus en avant ; Al di Méola centre droit et légèrement reculé), mais ils ne jouent certainement pas à 20m l'un de l'autre... (ou alors Paco est entre 15 et 18m des enceintes sur la gauche... :o :o :o )

Je pense que les ML sont encore bcp plus enjôleurs/exagérateurs sur la 3D que les Pass et je comprends mieux maintenant ce que tu peux percevoir chez toi !


Désoler, mais il n’y a pas que les ML qui me donnait cette impression, déjà il y a dix ans avec une SCD-777es et un DAC Orpheus ca allait encore un peut plus loin en profondeur.

La ML donnant un peut moins de profondeur que le DAC Orpheus.

A savoir que pendant la prise de son la profondeur varie, elle oscille, a cause de la retouche de l’ingénieur du son, qui s’entend tout au long de se morceau.

Surtout quand Aldi meola reprend derrière Paco, c’est plus proche, et ensuite on sent bien la retouche de l’ingé qui envoie Aldi loin au fond….
BPhil
 
Messages: 8449
Inscription: 13 Juil 2001 2:00
Localisation: 95
  • offline

Message » 19 Mai 2013 18:16

Exact, on a l'impression que Al di Méola se déplace ou se tourne comme pour voir son compagnon musicien.
Ce qui reste troublant au vu de la photo de la pochette.

Mais on ressent la même chose Bphil :wink:
tonton flingueur
 
Messages: 2029
Inscription: 31 Oct 2011 13:37
  • offline

Message » 19 Mai 2013 18:32

haskil a écrit:La profondeur de l'image n'est pas si facile à atteindre en stéréo, mais le plus difficile peut-être c'est la hauteur : le rapport largeur-hauteur est difficile à reproduire, plus qu'une 3D artificiellement faite par les réflexions de la pièce d'écoute... Et là, avoir face à soi, un luth dont on perçoit la taille et la hauteur à laquelle il est joué... pas évident...


(juste pour info et sans polémique)

je suis d'accord et, dans mon cas, j'y suis arrivé avec mes nouveaux câbles HP et en reculant l'image sonore avec les réglages offset du préampli(après des heures d'écoutes sur plusieurs semaines)qui ne correspondaient plus avec les nouveaux câbles.
Ainsi, je diminue les effets de réverbération, je recentre les sources sonores qui deviennent plus réalistes et encore plus ponctuelles(les mains posées sur les cordes, la hauteur des doigts sur la contrebasse ou les lèvres qui susurrent quelques mots doux).
La musique apparait encore plus naturelle et le plaisir en est augmenté! Tout devient réel. Je suis content.
Dernière édition par tonton flingueur le 19 Mai 2013 18:35, édité 1 fois.
tonton flingueur
 
Messages: 2029
Inscription: 31 Oct 2011 13:37
  • offline

Message » 19 Mai 2013 18:33

Ouais, c'est un bon enregistrement, mais rien d'exceptionnel ni de démonstratif non plus. Faut pas exagérer. De la à le mettre en exergue pour de la "3D" :roll: ...
jeffas66
 
Messages: 913
Inscription: 21 Juin 2003 20:13
  • offline

Message » 19 Mai 2013 18:39

jeffas66 a écrit:Ouais, c'est un bon enregistrement, mais rien d'exceptionnel ni de démonstratif non plus. Faut pas exagérer. De la à le mettre en exergue pour de la "3D" :roll: ...

idem je n'ai jamais trouvé cet enregistrement exceptionnel techniquement (artistiquement oui ) surtout que les guitares ne sont pas les instruments les plus difficiles a enregistrer ni a reproduire pour les hp ..
fredoamigo
 
Messages: 2930
Inscription: 04 Déc 2010 10:21
Localisation: aix en provence
  • offline

Message » 19 Mai 2013 20:16

Tout au contraire je trouve que c’est un enregistrement exceptionnel, pour la mise en scène 3D remarquable et d’un naturel qui fait que l’on y croit sans peine, les orientations comme disait Tontonflingueur sont splendides, c’est de la 4D, on tourne autour de chaque guitariste.

L’image s’arrête à la taille de la salle qui est re transcrit avec une rare intensité. :love:

De toutes les façons l’image 3D doit être présente sur tous les CD.
BPhil
 
Messages: 8449
Inscription: 13 Juil 2001 2:00
Localisation: 95
  • offline

Message » 19 Mai 2013 20:59

Merci à tous d'avoir fait vivre ce sujet au-delà de mes espérances initiales. La discussion a pris diverses tournures intéressantes auxquelles je ne crois pas utiles d'ajouter, systématiquement, mon petit grain de sel.

Un point m'a particulièrement interpelé :

haskil a écrit:J'ai assisté à des démonstrations qui me laissaient de marbre et plongeaient une bonne partie des autres audiophiles présents dans une émotion palpable : 9 fois sur 10 la musique écoutée ne m'intéressait pas ou la façon dont les musiciens jouaient ne me captivait pas... en dehors de toute idée même de qualité sonore de la reproduction. Cela ne m'intéressait pas.
C'est là, l'un des points d'achoppements des subjectivistes et des objectivistes. Les premiers confondent (au sens "mélangent", "associent"), très souvent qualité de reproduction sonore et émotion. Et ils "éprouvent" la première par la seconde.
Un autre est d'être encombrés par nos souvenirs et de parfois les idéaliser... Un autre est d'être sans cesse inquiets des améliorations possibles à apporter à nos chaine. Objectivistes et subjectivistes ne réagiront pas de la même façon à leurs expériences passées, ni leur accorderont pas toujours la même importance.
Tous les chemins mènent à la musique, mais certains sont plus accessibles à certains : la modestie et le doute envers toute chose réalisée dans ce domaine, sauf nos émotions à l'écoute de musique, doivent nous accompagner.

Haskil a parfaitement raison. Je suis, moi-même, l'auteur d'un dangereux raccourci repris ci-dessous :
jfacoustics a écrit:
Jusque là, j'avais déjà eu l'occasion d'écouter un certain nombre d'installations basées sur une démarche purement objectiviste. Ces reproductions sans âme, incapables de nous plonger au cœur de la musique et de nous en faire partager pleinement les émotions m'avaient convaincu que cette philosophie aboutissait, inévitablement, dans une voie sans issue…

Lorsqu'elle est présente, l'émotion provient, avant tout, de l'œuvre musicale et de son interprétation. Le son pour lui-même, bien qu'il ne fasse de tort à personne et qu'il peut-être utile pour mettre en lumières certaines caractéristiques de l'installation, représente un plaisir assez vain.

Il ne me semble, toutefois, pas illégitime de penser que l'émotion potentiellement véhiculée par une exécution musicale puisse perdre de son intensité lorsque la reproduction gomme une partie des informations porteuses de la richesse des timbres, de la qualité de facture des instruments ou des subtiles interactions entre l'énergie sonore émise et l'acoustique du lieu d'enregistrement.

Pour moi, l'ensemble de ces informations participe à la sensualité de la musique telle que je la vis au concert et leur absence lors de la reproduction donne à celle-ci une forme de stérilité qui me conduit à une rapide lassitude. Il m'arrive d'envier ceux qui sont capables de faire fi d'une telle contrainte mais je crois que la création d'une barrière intellectuelle entre le contenu musical et la qualité de sa reproduction n'est pas sans danger. J'en veux pour preuve l'anecdote suivante.

J'ai fait, il y a de nombreuses années, la connaissance d'un musicien qui possédait une sensibilité aux timbres des instruments réellement hors norme. Ses critiques acerbes à propos de mes premières réalisations m'ont été d'une extrême utilité et ont servi de base à mon éducation en la matière. Il m'a raconté les circonstances qui lui avaient permis de choisir sa paire d'enceintes personnelle.

Cet immigré tchèque ne disposait que de très faibles revenus et il avait fait appel à un de ses compatriotes travaillant chez l'importateur belge d'une grande marque japonaise de haute-fidélité pour pouvoir acquérir une paire d'enceintes à prix réduit. Il se retrouva, donc, dans un show room où l'écoute débuta par le modèle le meilleur marché de la gamme. La démonstration ne fit appel qu'à un unique disque de clarinette dont mon ami n'avait pas vu la pochette. Le résultat sonore proposé par la première paire le laissa de marbre. Il en fut de même pour les autres modèles présentés par ordre croissant de prix jusque, y compris, le produit le plus cher de la gamme courante. En désespoir de cause quelqu'un eut l'idée de mettre en œuvre un ancien modèle équipé d'un woofer de 30cm et dont le médium et l'aigu faisaient appel à deux pavillons de dimensions différentes. L'engin n'avait connu aucun succès commercial et l'unique paire parvenue sur le sol belge trainait dans un coin, cachée sous une couverture de protection. Aussitôt branchées mon ami s'écria : "Mais c'est Brymer qui joue…".

Comme quoi, la séparation intellectuelle de l'expressivité d'un artiste et de la reproduction de son art n'est peut-être pas une attitude aussi rationnelle que certains ne le pensent…

Un thème abondamment commenté en mon absence concerne l'opposition "objectiviste" / "subjectiviste". J'avoue me sentir passablement étranger à la forme qu'a prise ce débat. Il est, pour moi, évident que toute sensation perçue par nos oreilles doit avoir un fondement que la mesure est susceptible de mettre en lumière. La seule vrai question est la suivante : dans l'état de la technologie des mesures telle que définie en ce 19 mai 2013, cette dernière est elle capable d'expliquer et de circonscrire toutes les formes de perception dont une oreille exercée est capable ?

Ce point peut faire l'objet d'un débat plus complexe et, rationnellement, alimenté que ce à quoi nous assistons habituellement au travers des luttes de clan. Je compte initier, prochainement, un sujet sur ce thème. Avant de me lancer dans une telle aventure, je préfère, toutefois, rassembler un minimum de documentation. J'ajouterai, en outre, que je crois que les débats relatifs à la visite qu'Igor a eu l'amabilité de me rendre risquent de m'occuper quelque temps…

A propos de ladite visite, même si je n'entends pas anticiper les commentaires qu'Igor en fera, je peux déduire de nos échanges verbaux que la 3D perçue chez moi lui est apparue meilleure que ce que la convolution lui offre dans son studio et même supérieure à ce qu'il a entendu chez Bphil. Je n'en tire aucune gloire particulière et cela ne transforme pas mes paroles en évangiles. La crédibilité de mes écrits ne me semble, toutefois, pas en sortir diminuée.

Cordialement,

Paul :wink:
jfacoustics
 
Messages: 181
Inscription: 10 Juin 2001 2:00
Localisation: Soignies

CR *** de l'Installation Haute Fidélité de jfacoustics

Message » 19 Mai 2013 22:38

D'un accord commun avec Paul, nous pensons que ce CR, bien qu'illustrant à merveille, le sujet sur le "voyage au pays de la profondeur" :D ...a davantage sa place sur ce post dédié:

mise-en-oeuvre-haute-fidelite/anticonforme-episode-1-t30036641.html
Dernière édition par Igor Kirkwood le 20 Mai 2013 9:17, édité 5 fois.
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6750
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message