Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 14 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Les Watt

Message » 20 Déc 2006 18:34

Je parlais du matériel radio un poil plus pointu tel du matériel radioamateur (que je suis...) qui est largement plus sensible et plus sélectif que n'importe quel tuner du marché (et plus blindé et apte à faire face a ses perturbations). Aucun radioamateur ne vous dira du bien de ces alimentations et des forts impacts sur la qualité de récéption !


J'ai conçu des ensembles pour la bande des 432 mégacycles , comme on disait il n'y a pas si longtemps, et également dans la bande des 1296 MHz, et jamais de probléme. Et avec des puissances en dizaine ou centaines de watts.

Et c'est autre chose que de la simple hi-fi à mettre au point. D'ailleurs pour la bande des 1296 cela ressemble plus à un amoncellement de spires qu'a de l'électronique. Et l'analyseur de spectre permet de s'apercevoir bien vite que les parasites ne sont pas issus de l'atelier mais viennent de l'extérieur, véhicules, grosses machines, et varient suivant la météo avec la reflection sur les hautes couches de l'atmosphére.

T'as pas de chance, tu dois toujours tomber sur du matos avec défaut, ou du vieux alors, plus trés conforme aux normes actuelles.
zabc51
 
Messages: 1102
Inscription: 07 Avr 2003 0:13
Localisation: Chalons-en-Champagne
  • offline

Annonce

Message par Google » 20 Déc 2006 18:34

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 20 Déc 2006 18:42

zabc51 a écrit:
Un bon paquet, même une alim de labo qui va finir au placard tellement elle me génère des saloperies sur mon matos radio. Sur le fait qu'il existe de super alims à découpage je suis d'accord, mais jusqu'a présent j'en ai jamais vu des alims delamortkitue dans un ampli de moyenne gamme.


Je te conseille fortement de changer de marque d'alim de labo. Même l'alim (à découpage) de mon PC (quelques €) ne gênére pas de "saloperies".

Et peut-être aussi de changer ton matériel radio pour manque d'immunité aux bruits. Entre un tuner des années 70 et un actuel, il y a de sacré différences. Tout évolue. Et avec le numérique la sensibilité aux bruits est pratiquement inexistante.
et meme un tuner des années 70!!! j'ai un luxman T110 de 1978 posé sur mon bureau raccordé via une Prise F (oui deja à l'époque!) sur mon antenne tele!! (sic) he bien je n'ai jamais eu une reception aussi bonne , aucun souffle une vraie merveille!! ... juste en dessous sous le bureau il y a 2 PC ouverts la plupart du temps !! he oui!
j_yves
 
Messages: 4206
Inscription: 18 Oct 2002 14:21
  • offline

Message » 20 Déc 2006 18:42

Un dernier détail, un datasheet est utile pour l'utilisation des composants et les calculs des composants les entourant.

C'est quand même le fabricant le mieux placé pour dire quoi faire et mettre en oeuvre.

Alors même si le schéma ne ressemblement pas au premier coup d'oeil du profane, à la préconisation du fabriquant, le composant est utilisé de la façon prévue. Chacun étant libre de lui rajouter autour ce qu'il veut pour obtenir des performances aux minimums égales à celles obtenues en suivant le datasheet à 100%.
zabc51
 
Messages: 1102
Inscription: 07 Avr 2003 0:13
Localisation: Chalons-en-Champagne
  • offline

Message » 20 Déc 2006 19:52

zabc51 a écrit:
Je parlais du matériel radio un poil plus pointu tel du matériel radioamateur (que je suis...) qui est largement plus sensible et plus sélectif que n'importe quel tuner du marché (et plus blindé et apte à faire face a ses perturbations). Aucun radioamateur ne vous dira du bien de ces alimentations et des forts impacts sur la qualité de récéption !


J'ai conçu des ensembles pour la bande des 432 mégacycles , comme on disait il n'y a pas si longtemps, et également dans la bande des 1296 MHz, et jamais de probléme. Et avec des puissances en dizaine ou centaines de watts.

Et c'est autre chose que de la simple hi-fi à mettre au point. D'ailleurs pour la bande des 1296 cela ressemble plus à un amoncellement de spires qu'a de l'électronique. Et l'analyseur de spectre permet de s'apercevoir bien vite que les parasites ne sont pas issus de l'atelier mais viennent de l'extérieur, véhicules, grosses machines, et varient suivant la météo avec la reflection sur les hautes couches de l'atmosphére.

T'as pas de chance, tu dois toujours tomber sur du matos avec défaut, ou du vieux alors, plus trés conforme aux normes actuelles.



Je conçois que pour les utilisations tel la TV et autres PC, les alimentations à découpage sont de bien meilleur rendement, c'est clair y'a pas de soucis.

En revanche :

J'ai conçu des ensembles pour la bande des 432 mégacycles , comme on disait il n'y a pas si longtemps, et également dans la bande des 1296 MHz, et jamais de probléme. Et avec des puissances en dizaine ou centaines de watts.


Pour le coups, les alimentations en question devait être d'une toute autre conception que ce que l'on peut trouver dans le tout people !!!! ne mélangez pas tout !

Une petite question... Qu'est ce que vous foutiez sur ces fréquences avec de telles puissances ? vous êtes radioamateur ? quel était l'objet de vos montages "de plusieurs centaines de watt" ??????

quand à la provenance des parasites, l'environnement labo est loin des perturbations radioélectrique d'une habitation et la preuve je l'ai chaque jour quand j'allume mes appareils, là c'est incontestable, je ne suis pas dans une salle blanche de labo !!


reflection sur les hautes couches de l'atmosphére.


evidemment, sur 1296Mhz.... l'impact est énnorme :mdr: dites, vous êtes de moins en moins crédible là.


T'as pas de chance, tu dois toujours tomber sur du matos avec défaut, ou du vieux alors, plus trés conforme aux normes actuelles.


je vois pas le rapport, mon matériel radio et de mesure est on ne peut plus moderne.

Pour en revenir au sujet de base de ce topic, je persiste et signe, la différence d'interprétation des chiffres des doc peut changer beaucoup de chose. Et cela indépendament de la techno utilisée.

Encore une fois, j'invite Mr zabc51 en toute amitié et afin de débattre sur du concret à venir se mesurer à mes vieuxmachinsquipuentquifontdubruit, et je prépare une grosse boite de mouchoirs avec ! Et je ne suis pas le seul à affirmer cela !
gagarine
 
Messages: 101
Inscription: 15 Sep 2006 13:30
  • offline

Message » 20 Déc 2006 19:59

zabc51 a écrit:
PAT 94 a écrit:
zabc51 a écrit:La taille ne veut rien dire. Il y a 30ans il n'y avait que trés peu ce circuits intégrés pour l'audio. Presque tout était fait en composants classiques. Maintenant avec les circuits spécialisés , une puce suffit pour tout l'étage de préamplification et une autre puce suffit pour sortir 100W éfficaces.

Et 1 watt de 1900 c'est pareil qu'un watt de 2006. Absolument pareil. Aprés faut voir le sérieux des fabricants, le rendement de l'enceinte ....

Pour finir rien vaut une boone mesure, l'oreille ne valant rien pour mesurer.


Plus que les watts c'est la capacité en courant qui compte, donc l'alim, donc un poids en conséquence...


L'alim n'arrive qu'en deuxiéme position pour ce qui est de la capacité en courant.

Le plus important est l'ampli de puissance lui-même. Est dans le cas mentionné plus haut avec un facteur d'amortissement de 60 pour 8 ohms, à l'époque c'était bien maintenant c'est moyen moyen. Et encore la façon dont cela est mentionnée me laisse subodorer qu'il s'agit d'une valeur avec CR.

Cela représente une résistance interne de 0,13 ohm et rien que cela représente une joli limitation de courant.

Il y a 30ans, à l'époque du vinyl et du magnétoscope à bande, cela n'était pas grave vu les limitations de dynamique inhérentes à ces deux technologie.



Quand je parlais de poids, il s'agissait evidemment de l'ampli de puisance...
PAT 94
 
Messages: 12212
Inscription: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • offline

Message » 20 Déc 2006 21:07

Citation:
reflection sur les hautes couches de l'atmosphére.


evidemment, sur 1296Mhz.... l'impact est énnorme dites, vous êtes de moins en moins crédible là.


Je te prie de m'excuser, j'ai fais une erreur et utilisé le terme reflection à la place de celui de refraction qui est le terme exact.

J'ai cru comprendre que tu étais radio amateur, je ne te ferai pas l'injure de te rappeler la refraction des ondes radios sur les couches ionisées de la haute atmosphère, la ionosphére pour parler plus simple.

Je ne te ferai pas non plus l'affront de te rappeler que la transmission des ondes radios (à ces fréquences) a lieu en ligne droite et que quelques watts seulement suffisent à établir un transmission claire terre-lune.

Je mentionnerai juste pour les forumeurs lisant ce post (tu dois parfaitement maitriser ce sujet en tant que radio amateur) l'étude de la transmission d'un signal en fonction de la topographie et de la topologie. Et que le courbure terrestre empéche la transmission d'un signal dans les F mentionnées au dela de quelques dizaines de kilométres. Le plus bel exemple en étant les zones d'ombre lors de la transmission du signal hertzien de télévision.

Pour faire simple , la tansmission a lieu a vu. C'est le pourquoi de l'installation sur des points hauts de tout ce qui touche la transmission hertzienne au dela de 60-70 MHz

Et pourtant, pendant longtemps, les radio amateurs aimainet les receptions lointaines. Donc aprés reflexion sur les couches ionisées. Tel qui reçoit (juste quelques minutes et exceptionnellement) la télévision argentine, tel autre la russe ... Cela faisait d'ailleurs l'objet de diffusion d'image des mires dans les revues.

Alors oui, l'impact est énorme. Et je ne parle même pas de la reflexion (c'est le terme) sur des obstacles genre immeuble de grande hauteur.

Mais au fait, tu étais radio amateur, avec une CB sur 27 MHz?

Perso je ne suis pas radio amateur, mais quel est donc ton indicatif?
zabc51
 
Messages: 1102
Inscription: 07 Avr 2003 0:13
Localisation: Chalons-en-Champagne
  • offline

Message » 20 Déc 2006 21:23

Pour le coups, les alimentations en question devait être d'une toute autre conception que ce que l'on peut trouver dans le tout people !!!! ne mélangez pas tout !

Une petite question... Qu'est ce que vous foutiez sur ces fréquences avec de telles puissances ? vous êtes radioamateur ? quel était l'objet de vos montages "de plusieurs centaines de watt" ??????

quand à la provenance des parasites, l'environnement labo est loin des perturbations radioélectrique d'une habitation et la preuve je l'ai chaque jour quand j'allume mes appareils, là c'est incontestable, je ne suis pas dans une salle blanche de labo !!


Je peux te rassurer les alim étaient ce qu'il a de plus classique. Et certaines prévues pour être alimentées en 408 V/416 Hz (ou l'inverse je ne sais plus). Simplement soigner l'élimination des parasites vehiculés ou produits par la source d'énergie.

Je ne suis pas radio amateur, je ne posséde point la licence et n'ai pas d'indicatif. Mais il n'y a pas que les radio amateurs qui utilisent certaines fréquences. Et des services ont besoin de puissance dépassant le KW.

Quand je parle labo, je parle de l'atelier et rassure toi il comportait pas mal de machines génératrices de parasites. Ne serait-ce que les moteurs, actuateurs, relais, utilisés pour les mises au point.
zabc51
 
Messages: 1102
Inscription: 07 Avr 2003 0:13
Localisation: Chalons-en-Champagne
  • offline

Message » 20 Déc 2006 21:32

Ce principe de réfraction est d'ailleurs utilisé sur les radars dit transhorizons (un terme qui dit bien ce qu'il veut dire !). Ce type de radar est destiné à détecter les lancements de missiles balistiques à très grande distance.

J'ai lu quelque part il y a des années que des radio-amateurs devaient être assez familiers avec ce qui était appelé le "Moulinet", si mes souvenirs sont exacts. Ils s'agissait des émissions d'un radar transhorizon soviétique situé en Biélorussie, qui parasitait quelquefois des équipements situés en Europe occidental. Autant que je me souvienne, il s'agissait d'un des radars que l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord avait baptisé "Hen House".
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10080
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 20 Déc 2006 23:04

zabc51 a écrit:
Citation:
reflection sur les hautes couches de l'atmosphére.


evidemment, sur 1296Mhz.... l'impact est énnorme dites, vous êtes de moins en moins crédible là.


Je te prie de m'excuser, j'ai fais une erreur et utilisé le terme reflection à la place de celui de refraction qui est le terme exact.

J'ai cru comprendre que tu étais radio amateur, je ne te ferai pas l'injure de te rappeler la refraction des ondes radios sur les couches ionisées de la haute atmosphère, la ionosphére pour parler plus simple.

Je ne te ferai pas non plus l'affront de te rappeler que la transmission des ondes radios (à ces fréquences) a lieu en ligne droite et que quelques watts seulement suffisent à établir un transmission claire terre-lune.

Je mentionnerai juste pour les forumeurs lisant ce post (tu dois parfaitement maitriser ce sujet en tant que radio amateur) l'étude de la transmission d'un signal en fonction de la topographie et de la topologie. Et que le courbure terrestre empéche la transmission d'un signal dans les F mentionnées au dela de quelques dizaines de kilométres. Le plus bel exemple en étant les zones d'ombre lors de la transmission du signal hertzien de télévision.

Pour faire simple , la tansmission a lieu a vu. C'est le pourquoi de l'installation sur des points hauts de tout ce qui touche la transmission hertzienne au dela de 60-70 MHz

Et pourtant, pendant longtemps, les radio amateurs aimainet les receptions lointaines. Donc aprés reflexion sur les couches ionisées. Tel qui reçoit (juste quelques minutes et exceptionnellement) la télévision argentine, tel autre la russe ... Cela faisait d'ailleurs l'objet de diffusion d'image des mires dans les revues.

Alors oui, l'impact est énorme. Et je ne parle même pas de la reflexion (c'est le terme) sur des obstacles genre immeuble de grande hauteur.

Mais au fait, tu étais radio amateur, avec une CB sur 27 MHz?

Perso je ne suis pas radio amateur, mais quel est donc ton indicatif?


oui oui on s'éloigne du sujet que vous "donnez l'impression" de maitriser mais, sans indicatif, l'émission sur 432 pour quelque motif que ce soit vous est interdite sans certificat d'amateur. Idem pour 1296 si vous êtes pas utilisateur primaire dans la bande cet à dire militaire par exemple.

ensuite,

J'ai cru comprendre que tu étais radio amateur, je ne te ferai pas l'injure de te rappeler la refraction des ondes radios sur les couches ionisées de la haute atmosphère, la ionosphére pour parler plus simple.


oui, mais sur 1.2Ghz c'est dérisoire !

Je ne te ferai pas non plus l'affront de te rappeler que la transmission des ondes radios (à ces fréquences) a lieu en ligne droite et que quelques watts seulement suffisent à établir un transmission claire terre-lune.


contradiction totale avec ce que tu affirmais plus haut !, mais si quelques W suffisent, je te laisse imaginer les antennes avec le gain necessaire.

Ceux qui s'essayent à ce sport n'en sont pas à quelques W mais bien plusieurs centaines de W, relis tes sites web ! :mdr:


Je mentionnerai juste pour les forumeurs lisant ce post (tu dois parfaitement maitriser ce sujet en tant que radio amateur) l'étude de la transmission d'un signal en fonction de la topographie et de la topologie. Et que le courbure terrestre empéche la transmission d'un signal dans les F mentionnées au dela de quelques dizaines de kilométres. Le plus bel exemple en étant les zones d'ombre lors de la transmission du signal hertzien de télévision.

Pour faire simple , la tansmission a lieu a vu. C'est le pourquoi de l'installation sur des points hauts de tout ce qui touche la transmission hertzienne au dela de 60-70 MHz


tu lis bien, google est ton amis :mdr:

Et pourtant, pendant longtemps, les radio amateurs aimainet les receptions lointaines. Donc aprés reflexion sur les couches ionisées. Tel qui reçoit (juste quelques minutes et exceptionnellement) la télévision argentine, tel autre la russe ... Cela faisait d'ailleurs l'objet de diffusion d'image des mires dans les revues.


C'est toujours d'actualité, ils utilisent les météors et leurs réflexion pour cela, on appel cela les meteor scatter, mais tout ceci se passe bien en dessous de 80Mhz, on est loin de pouvoir faire la même prouesse en 432 ou 1296 dans les mêmes conditions. Je précise qu'il est nullement besoin d'être radioamateur pour cela.

Alors oui, l'impact est énorme. Et je ne parle même pas de la reflexion (c'est le terme) sur des obstacles genre immeuble de grande hauteur.


wai tu causes beaucoup, mais c'était pour quoi faire ? hein :mdr:

Mais au fait, tu étais radio amateur, avec une CB sur 27 MHz?


je pratique l'électronique depuis plus de 10 ans en plus de mes études dans le domaine. J'ai fabriqué plusieurs générations de récépteur que ce soit par DDS ou plus anciennement PLL voir même à quartz simple convertion etc etc, tu comprendras que je détecte assé vite le vent brassé :mdr:
Mon indicatif pour des raisons de tranquilités restera à ma discrétion ici, mais je peux si cela te chante te scanner mon certificat d'opérateur.

Je peux te rassurer les alim étaient ce qu'il a de plus classique. Et certaines prévues pour être alimentées en 408 V/416 Hz (ou l'inverse je ne sais plus). Simplement soigner l'élimination des parasites vehiculés ou produits par la source d'énergie.


faut m'explique encore une fois ce que tu faisais sur ces fréquences... Parceque pour le moment c'ets plutôt du bidon ce que tu affirmes.

Je ne suis pas radio amateur, je ne posséde point la licence et n'ai pas d'indicatif. Mais il n'y a pas que les radio amateurs qui utilisent certaines fréquences. Et des services ont besoin de puissance dépassant le KW.


oui sauf que celle cité, pour exemple le 432Mhz j'aimerais bien savoir pourquoi et avec quelles authorisations :mdr: et surtout pourquoi faire.......

Quand je parle labo, je parle de l'atelier et rassure toi il comportait pas mal de machines génératrices de parasites. Ne serait-ce que les moteurs, actuateurs, relais, utilisés pour les mises au point.


non mais réveille toi des alims a découpages y'en a partout, comment te faire comprendres, que le bruit radioélectrique est pharaonique comparé au bruit des résistances dans un pauvre amlificateur. D'autant plus si tout ce beau mon cohabite dans unn même boitier, comment on peut attacher la moindre importance au bruit d'une résisitance et nier le sméfaits des alimentations à découpage je le répète dans une même boitier.

IL serait quand même bon de resituer le débat, je trouves que tu parles breaucoup (et moi aussi) mais pour le moment, je met au défit quiconque de mesurer son NAD DENON ou autre HK aux SANSUI et grand PIONEER des annes 70/80 !

Ce principe de réfraction est d'ailleurs utilisé sur les radars dit transhorizons (un terme qui dit bien ce qu'il veut dire !). Ce type de radar est destiné à détecter les lancements de missiles balistiques à très grande distance.


en dessous de 30Mhz oui, bien loin des 432 et ne parlont même pas du 1296... Notre amis à du mal avec la propagation :lol:

Bon, sans rancunes hein, pour réconcilier tout le monde, on va faire abstraction de la techno, on va juste se baser sur la puissance RMS et comparer un bon vieil ampli vintage à ce qu'il se fait aujourd'hui !

Pour le moment, qui l'a réellement fait ? qui a comparé objectivement ?

pour ma part, on ne me fera JAMAIS PLUS acheter un amplificateur neuf !

David
gagarine
 
Messages: 101
Inscription: 15 Sep 2006 13:30
  • offline

Message » 20 Déc 2006 23:41

Calme-toi, gagarine.

L'homme auquel tu fais l'hommage de te servir de son nom comme pseudonyme n'a certainement pas été envoyé dans l'espace pour son exaltation ! :)

Tu mélanges un peu tout.

Tu souhaites que le juge ultime soit les oreilles, mais en même temps tu invoques la fiche technique d'un ampli et ta compréhension de la technologie pour proclamer la supériorité d'une génération d'appareil.

Je pense que tu gagnerais à clarifier ton propos et à garder une certaine mesure.

On peut parler des fiches techniques d'amplificateurs vintage si tu le souhaites, notamment en ce qui concerne la puissance. Les fiches peuvent être utiles pour apprécier les qualités objectives d'un produit, surtout si elles sont sérieusement faites.

Ainsi, même si je confesse moi-même avoir une certaine attirance pour les amplificateurs de haut de gamme d'un passé plus ou moins lointain, je n'en achèterais pas un certain nombre. Pour la bonne raison que leurs spécifications me laissent craindre qu'ils ne soient pas conçus pour tenir les basses impédances. Je pense à certains modèles Pioneer, Denon, Sansui dont je peux retrouver les référérences, si tu veux. Il y en a d'autres que j'achèterais les yeux fermés. Quoiqu'il vaille mieux les garder ouverts pour apprécier l'esthétique souvent très classieuse de ces vieux appareils!

Enfin, au bout du compte, il faut savoir conserver du discernement. Tout ce qui est vintage n'écrase pas tout ce qui se fait aujourd'hui. Et d'ailleurs, il y a des amplis qui se font aujourd'hui d'une façon pas si différente de la manière dont étaient faites les meilleurs réalisations du passé. Je dirais même qu'il y a une certaine permanence dans la rigeur de conception des grands appareils.

Quand on tient compte de la dérive monétaire, on constate aussi parfois une certaine permanence dans les prix. Il me semble que sur ce forum, c'est JérômeB qui l'avait démontré à propos des amplificateurs McIntosh.

Des vieux routiers font par contre remarquer que le prix du matériel, certes pas haut de gamme, mais en tout cas de qualité, avait baissé, permettant ainsi à un plus grand nombre de gens d'accéder à la haute fidélité !
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10080
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 20 Déc 2006 23:55

en dessous de 30Mhz oui, bien loin des 432 et ne parlont même pas du 1296... Notre amis à du mal avec la propagation


Scytales a tout à fait raison. Et tu dois plutôt confondre les fréquences. Les radars sont sur des fréquences largement au-dela du GHz et non en dessous des 30 MHz et certains radars servant aux mesures des distances en cas de brouillage sont carrement au dela de 10 GHz. Bien Bien loin des 30 MHZ que tu mentionnes. 30 MHz c'est pratiquement la Citizen Band (CB).

Il faut une licence de radio amateur pour s'amuser. Perso c'était du travail suite à des commandes bien précises. Les QSO ne m'ont jamais passionné (du moins je crois que c'est l'appelation)

Et le radar pyramide de Thulé AFB travaille aussi largement au dela du GHz. Il s'agit d'un radar transhorizon à antenne fixe detectant largement au dela de l'horizon.


Citation:
Je peux te rassurer les alim étaient ce qu'il a de plus classique. Et certaines prévues pour être alimentées en 408 V/416 Hz (ou l'inverse je ne sais plus). Simplement soigner l'élimination des parasites vehiculés ou produits par la source d'énergie.


faut m'explique encore une fois ce que tu faisais sur ces fréquences... Parceque pour le moment c'ets plutôt du bidon ce que tu affirmes.


Il s'agit de groupe électrogéne de l'armée américaine fonctionnant à cette tension et cette fréquence (en triphasé), pas du tout d'émission radio. Et aux derniéres nouvelles la F de 416 Hz est autorisée à tout le monde. C'est même pile poil dans la bande audible.



contradiction totale avec ce que tu affirmais plus haut !, mais si quelques W suffisent, je te laisse imaginer les antennes avec le gain necessaire.

Ceux qui s'essayent à ce sport n'en sont pas à quelques W mais bien plusieurs centaines de W, relis tes sites web !


La puissance necessaire pour une liaison dépend de la F d'emission, de la distance à emettre et du type d'émission.

Je persiste à écrire qu'en liaison directe sans obstacle, vers les 2300 MHZ nul besoin de centaines de watt pour établir la liaison. Regarde donc du coté du satellite PIONEER , celui qui a quitté le systéme solaire. Au dela de l'orbite de Pluton il a continué à emettre et son emetteur est de faible puissance, 1 à 6 watts suivant les sources. Par exemple:
http://forums.futura-sciences.com/archi ... e-pas.html
http://www.cidehom.com/astronomie.php?_a_id=112

Je pense que tu devrais réviser tes connaissances sur la transmission des ondes. Comme tu me disais si gentiment "tu n'es pas crédible"
zabc51
 
Messages: 1102
Inscription: 07 Avr 2003 0:13
Localisation: Chalons-en-Champagne
  • offline

Message » 21 Déc 2006 0:42

Zabc51,

Pour le circuit breveté de NAD, je suis à peu de chose près du même avis que toi. Si j'ai bien suivi le texte, il y a cependant quelque chose d'un plus sioux qu'une modulation de l'alimentation en fonction de la combinaison courant-tension en sortie ou en fonction de la température mesurée sur le dissipateur : en plus, la boucle de contre-réaction à un taux variable ; elle réduit le gain de l'ampli selon la combinaison courant-tension en sortie.

Edition : oups, non pas de CR à taux variable. C'est bien le seul signal qui commande l'alimentation qui varie en fonction des paramètres ci-dessus indiqués.
Dernière édition par Scytales le 21 Déc 2006 0:52, édité 1 fois.
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10080
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 21 Déc 2006 0:49

Tu as raison, mais pour faire simple j'ai juste mentionné ce que je pense être la classe de fonctionnement. Avec G et H et un peu d'imagination, tu as pas mal de possibilités.

Mais la mise au point est trés pointue et necessite des concepteurs de grands talents capable d'appréhender les diverses interactions.

Perso j'en suis totalement incapable.
zabc51
 
Messages: 1102
Inscription: 07 Avr 2003 0:13
Localisation: Chalons-en-Champagne
  • offline

Message » 21 Déc 2006 8:40

De toute façon quand je vois une phrase disant "je n'acheterai jamais un ampli neuf" je me dis qu'il soit possible que j'ai affaire à un sectaire. On ne me fera pas croire que tout les amplis actuels soient nuls et en tout cas inférieur à ce qui se faisait avant.

Qu'il y ai des superbes amplis vintage, au rapport qualité/prix inégalé (mais sans garantie) je n'en doute pas une seconde, mais dire qu'aucuns ampli neuf ne vaut le coup ...
Intoxiqué au Beryllium :D
Avatar de l’utilisateur
Powerdoc
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4980
Inscription: 30 Sep 2006 19:05
Localisation: Allier
  • offline

Message » 21 Déc 2006 10:16

Bonjour,

Vous oubliez un point de bon sens, pour acheter du vintage il faut s'y connaitre autrement déception garantie !

Pour les jeunes ou "non-initiés" qui lisent ce post, n'allez pas croire que la solution vintage soit la panacée pour obtenir un son exceptionel à pas cher, en fait ce genre de recherche est plutôt réservée à ceux qui possèdent une solide connaissance du matériel d'hier et, aussi, une capacité pour souder, recaper, refaire des liaisons, changer des potards.

On m'a prêté un ampli tuner Sansui, 5500, tout de suite vu le potentiel mais tout de suite senti le besoin de changer les condos, voire de "shunter" la partie tuner et quelques gadgets et, sans doute, de changer aussi quelques potards... Pas dans mes compétences. Il est certain qu'un spécialiste de l'électronique aura tout à gagner, financièrement, à acheter du vintage ou à réaliser son propre ampli.

Ce n'est pas le cas de tous sur ce forum alors, Gargarine, n'oublie pas que tous n'ont pas tes compétences techniques et que ces compétences ne sont pas du tout indispensable pour écouter de la musique, fort heureusement.

Vous vous en rendez pas compte, mais parfois vous vous livrez à des batailles d'expert qui ont pour conséquences de précipiter un nouveau venu du forum vers le premier ampli neuf qui passe sous ses yeux !

Chaque solution a ses avantages et inconvénients et à vous lire, parfois, on a l'impression que la vérité est là ou bien là.

Pour ma part, je mettrais bien en garde sur certains points quiconque voudrait aller vers du vintage et après je lui dirais fonce, mais en connaissance de cause !

Cordialement,
cohuelaz
 
Messages: 5697
Inscription: 16 Sep 2006 11:56
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message