Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Goan, P.LM et 20 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Marge de négo et réductions possibles sur haut de gamme ?

Message » 06 Jan 2005 20:07

nico- a écrit:Ca consiste en quoi la mauvaise foi du client concretement ?


Attend, là ça devient un cours de droit, il faut creuser la jurisprudence pour te répondre !
Jean Patrick Grumberg
http://www.dreuz.info
JPG
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 13208
Inscription: 16 Avr 2001 2:00
Localisation: Los Angeles, CA

Annonce

Message par Google » 06 Jan 2005 20:07

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 06 Jan 2005 20:35

lcartau a écrit:pas digéré le fait qu'en situant keynes au début du XIXème siècle, tu aurais sans doute aujourd'hui du mal à avoir ton BEPC :lol: :mdr: ?


C'est comme moi, j'ai redoublé mon CP parceque je me suis trompé dans ma démonstration au tableau de la théorie de la relativité :lol:
jojolapin
 
Messages: 1086
Inscription: 12 Déc 2000 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 06 Jan 2005 21:05

jojolapin a écrit:C'est comme moi, j'ai redoublé mon CP parceque je me suis trompé dans ma démonstration au tableau de la théorie de la relativité :lol:


:lol: :wink:
Adhérez à l'assoc pour que le site soit indépendant : http://www.homecinema-fr.com/l-association-hcfr/
(Ce compte ne répondra pas à vos messages privés)
Avatar de l’utilisateur
ogobert
Fondateur et Membre d'honneur
Fondateur et Membre d'honneur
 
Messages: 48681
Inscription: 04 Juil 2000 2:00
Localisation: France (78)
  • offline

Message » 06 Jan 2005 21:32

krack a écrit:La connaissance d'Alain peut se quantifier par la longueur de ses posts et de leur contenu... Impressionnant ! :) C'est un des plus intérressant du forum, le lire est vrai un plaisir :wink:


Il est bon ce c.., et il le reste sur la durée. En effet c'est impréssionant, car plein de bon sens, jamais étayé d'argument foireux, de vérité assénée et de science infuse (d'ailleurs il ne fait pas parti du club)

Et il a toujours l'envie de découvrir du matériel, de cultiver sa curiosité et ses connaissances, n'a pas peur ded'écouter des choses que l'expérience ne lui a pas fait aimer sur des produits qui semblent similaires, sachant n'avoir aucun préjugé.

Et bien avec tout cela, il arrive quand même a être un forumeur assez largement haï car sa présence gêne beaucoup de ceux qui cherchent à se faire prendre pour de "grands audiophiles" en assénant des propos définitifs prenant de très haut la plèbe que sont les forumeurs moyens.

Il en traîne quelques uns ici, qui vont et qui viennent et qui s'en prennent une avec finesse et intélligence à chaque fois qu'Alain les débusque.

Ronan (haskill's fan club)
Ronan Elecson KLS
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 4479
Inscription: 16 Jan 2002 2:00
Localisation: Paris

Message » 06 Jan 2005 21:45

haskil a écrit:Question : quand on habite à Strasbourg (Europe) doit on acheter un produit sur un site français dont le stock est à 800 kilomètres ou sur un site allemand de Stuttgart (Europe) dont le stock est à 150 kiomètres ?
Doit on aller dans un magasin de Strasbourg ou de l'autre coté du Rhin pour faire ses écoutes et ses achats si l'on veut en passer par un contact direct avec le produit ?


Je crois que les histoires de douaniers sont pleines des passages de frontaliers, dans les deux sens. Je songe notamment à l'histoire du passeur de vélo !
Il me semble que les Suisses font leurs courses à Auchan coté Français, et les Français achètent leur essence coté Suisse...

Question annexe : quand on est une grande marque industrielle : faut-il avoir un importateur dans chaque pays de l'union ou une plate-forme européenne qui redistribue dans les différents pays ? Doit-on diviser l'Europe en pays ou en régions transfrontalières ?


La tendance est aux plate formes Européennes. Denon et Marantz, par exemple, n'ont plus qu'une poignée de personnes qui travaillent en France. Sans stock, sans pouvoir de décision.

Je crois surtout que les chalands sont venus car son offre était plus vaste et plus intéressante que celle des Français : et ces livres américains étant importés en grande quantité en Grande bretagne, langue oblige, y sont souvent perçus comme des livres anglais vendus aux prix anglais... faut dire que les éditeurs d'origine sont souvent américano-anglais...

Quant aux frais de ce libraire britannique : venir de Grande bretagne avec un camion chargé de livres, se payer son séjour, le stand le mettait pour le coup sur un pied d'égalité avec les français à l'entour... sauf s'ils venaient de plus loin encore que lui en France.


Le stand n'était ni mieux ni moins bien, et quand aux frais, le type me disait qu'il est venu en effet avec un camion, et qu'il vendait tellement que l'opération était très juteuse pour lui.

Grâce à cette loi il y a des petits libraires un peu partout, et tu connais comme moi tous les avantages. L'un d'entre eux, c'est que le consommateur a une chance de trouver une sélection non formattée par la pensée unique des supermarchés : le top ten et rien d'autre.


La loi du prix unique sur le livre s'est fondée sur une réalité tout autre que celle du disque et de la hifi !


Nous ne parlons pas, ici de prix unique, mais de l'interdiction de faire une remise supérieure à 5%, interdiction qui retire la liberté des prix, et permet au petit libraire de faire une offre au même prix que la grande surface et la Fnac.

On est loin de la hifi et du disque... le niveau intellectuel moyen de ce milieu est plus faible; les visionnaires y sont rares depuis que Morita n'est plus là... 8)

Tu oublies Rega... -(!)

Notre industrie musicale est morte avant la seconde guerre mondiale. La France est un pays de filiales de Majors de l'industrie musicale, pas de majors.


Mais ils produisent des artistes Français, car la loi impose un ratio de programmation Française sur les radios. On ne voit pas ça partout dans le monde. En tous cas pas dans les pays que je visite habituellement. Ca, ça protège l'industrie, ou plutôt, tu as raison je me suis mal exprimé, la création Française.

Notre industrie cinématographique vit oui, rarement des entrées en salles... et elle ne produit pour autant pas de chefs d'oeuvres !


Ben c'est normal, si tu savais comment ils pensent ! (ma fille aînée est réalisateur de cinéma, débutante, j'ai donc un peu appris à comprendre ce milieu)

Pour le moment, l'aide au cinéma est surtout une aide à la production de films pour la Télé...


Il me semble que l'ensemble de la chaîne distributeur, producteur, télé, se tient.

Mais le cinéma français d'auteur est en train de dégouter les gens du cinéma... genre qui intéresse moins le public qu'on le croit. Heureusement que la télé est là, pour lui aussi...


Le cinéma d'auteur, jeune ou pas, est sclérosé, ils ont la tête médiocre, nombriliste et étriquée.

Certains films français d'auteurs défendus par une presse unanime font moins d'entrées que Gustav Leonhardt ne vend en France d'exemplaires d'un CD de clavecin au programme difficile... malgré l'absence de disquaires... et malgré un nombre de copies importantes pour le film en salles...


C'est même encore trop.

Et qu'un réalisateur français fasse un film grand public qui marche et il est tenu pour un traitre... par la profession cinématographique...


J'attendais que tu le dises. Comme tu as raison. Comme ils sont ridicules.

Etonnant, non ?


Pathétique plutôt. Ca va de pair avec l'anti américanisme.

On ne peut pas mélanger livres, disques, films et hifi, comme on ne peut pas mélanger production industrielle et distribution.


Je crois, au contraire, qu'on peut comparer plusieurs secteurs de la distribution.

La haute fidélité made in France, en dehors des enceintes (mais chaque pays a sa marque donc ça s'annule) n'existe pas sur le marché mondial.


Oui. Mais c'est le réseau de la vente dont mes propos se font le reflet, et pas celui de la fabrication.

Mais non, la France n'est pas un pays trop taxé pour lutter contre nos voisins européens... il faut tout regarder et cesser de ne regarder qu'en découpant en tranches.


Il me paraît, pourtant, que les publications de la banque mondiale ou du FMI (me souviens plus qui publie ça) confirment mes dires : la pression fiscale est étudiée, chaque année, en pourcentage du PIB, montre que nous tenons le ponpon.

mais d'une certaine façon, on pourrait suivre ce principe si constructeurs/importateurs/distributeurs jouaient réellement le jeu dans les coulisses. Or, tu sais qu'il n'en n'est rien !


Quel jeu ?
Un de mes amis tient un magasin copytop. Un magasin banal, pas dans la rue la plus passante de Paris. Son salaire est de 13000€ par moi... et il fait des profits à la fin de l'année. Tu ne trouveras pas beaucoup de monde dans ma profession, fabricants, importateurs, ou revendeurs, qui gagne ça.

Entre le prix imposé par BW/Rotel et le prix imposé par un importateur plus caractériel et moins réglo dans ses relations avec les revendeurs il y a une marge.


Oui, mais elle tient à la personnalité du petit importateur caractériel et ringard, qui voit encore son métier comme en 1970. Et j'ai des exemples !

Encore que : les couts de production de Rotel en Chine ne doivent pas être bien supérieurs à ceux d'autres marques fabriquées là bas et que le prix de vente Rotel est donc vraisemblablement nettement surévalué !


Par rapport à quoi peux on dire qu'une marque surévalue ses produits ?
Ils amassent des fortunes pharaoniques et affichent leur richesse sur les places les plus belles du monde comme Epson ou Marlboro ? Il se payent des campagnes de publicité mondiale à la numéro 5 ? Ils ont des bureaux sur les Champs Elysées (Rotel est en train de déménager à Lyon parce que les bureaux et entrepôts y coûtent moins cher qu'en banlieu parisienne), ils font des produits prestigieux pour quelques happy few, qu'ils savent qu'ils ne vendront pas ? Ils font leurs déjêuners d'affaire chez Lipp ?
Rien de tout cela, tu le sais.
Alors ?!

Et pourtant, c'est dôle : leur rapport qualité/prix et leur qualité tout court sont encore supérieure à ceux de quantités d'appareils audiophiles plus chics vendus au même prix ou plus chers !


Parce que les marques auxquelles tu penses ne sont pas sérieuses, et compensent leurs très faibles volumes par des marges déplacées.

Tu vois, on ne sait pas, on ne peut pas savoir ce que vaut réellement l'appareil en vente ! On ne sait pas qui et ou marge réellement... Le client ne sait pas !


Il ne le sait pour rien, pour aucun produit qu'il achète, et il en a toujours été comme ça. Personne ne sait combien coûte ce que l'autre lui facture. On ne sait pas combien coûte un journal, un café, un croissant, une baguette, un ticket de bus, un parapluie, une montre, des lunettes, et un jean. Je pense que des lunettes de soleil à 100€ coûtent 5 fois moins cher qu'un lecteur DVD à 100€. Je pense qu'un Jean Diesel coûte 18 fois moins cher qu'un ampli Rotel qui est vendu le même prix.

Un lecteur Rega Jupiter et un Rotel 1072 : lequel des deux vaut son prix public et par rapport à quelle échelle de prix : aucun acheteur ne peut savoir... aucun... Seule l'écoute compte :lol: : le début du commencement de l'arnaque est là : seule l'écoute compte...


Ah.... là. Là; tu as glissé d'un sujet à un autre... ! Car tu n'es plus en train de parler du prix absolu mais du prix relatif. Ca rend le sujet bien plus discutable que le terrain de la limite entre marge normale et marge abusive, et bien plus excitant ! un sujet à part entière.

Globalement, un habitant de notre beau pays connaît le prix d'un disque (de moins en moins...), d'une baguette de pain, d'une voiture, d'un croissant, d'un paquet de clopes, d'un téléviseur : il ne connait pas le prix de la hifi... du tout !


Ah ben tiens. Tu prends mes exemples maintenant !!!! Mais il ne connaît pas, tu en conviendras, le prix de revient de ces choses. Et il ne sait pas non plus si la très bonne baguette vaut son prix, et si la baguette basique vaut son prix. Il ne le saura même pas en les goûtant !

Et la hifi est déjà moribonde en France et pas seulement depuis le développement modeste des ventes sur Internet : la totalité des ventes sur internet en France, d'appareils commandés à l'étranger c'est combien en un an ?


J'ai l'impression que c'est plus qu'on ne croît, et qu'une marque comme Vincent ou Cayn doit perdre énormément de ventes à cause du clic en Chine. CDiscount est le plus grand vendeur de DVD en France. Il vend plus de Hifi et de HC que Auchan.

Une après-midi d'une caisse d'un centre Leclerc important, le premier samedi qui suit le versement de la paye ? Sans doute pas plus !


Disons que le plus gros revendeur indépendant de France ne fait pas le chiffre d'affaire d'une petite supérette d'une ville moyenne de province.

Bloquer les prix, oui pourquoi pas : mais alors que ces prix correspondent à quelque chose... de compréhensible pour les clients ! Mais il n'en n'est rien !


Tout comme les lunettes ou les fringues. Personne ne peut dire pourquoi un costume Célio coûte le quart d'un costume Boss. Il n'y a encore pas longtemps, les costumes Yves St Laurent sortaient du même atelier de la rue de Turenne que les costumes vendus au carreau du temple.
Les clients ne comprennent pas les prix, mais c'est pareil avec leur plombier.

La loi est sage en France, elle encadre et ne donne pas une liberté totale...


Ma perception, c'est qu'elle est trop intrusive et se même de choses qui ne la regardent pas, mais que heureusement, toutes les lois ne sont pas appliquées.

Et la loi sur la liberté des prix et sur l'interdiction des ententes illicites équilibre bien les choses...


Sauf dans les domaines ou l'entente sur les prix arrangent l'administration. Essaye de m'expliquer pourquoi la visite chez le médecin de la médecine du travail coûte le même prix partout, et pourquoi c'est 4 fois le prix de mon généraliste. Sans parler du prix du livre qui n'est pas libre de plus de 5%.

Ce qui est dit ici est un peu plus subtil : les mêmes marques, les mêmes distributeurs ont une conception double : ils autorisent les remises sur certaines de leurs gammes et les interdisent sur d'autres... ils interdisent ou autorisent la vente par correspondance (la vente en ligne, c'est rien d'autre) selon des critères hautement contestables !


On pourrait développer.

le problème de fond posé en fait par ce thread est autre : le prix des produits hifi de HDG et de THDG correspond-il à quelque chose de plausible .


Alors là... c'est un autre sujet, et la réponse est bien complexe, même si elle est plutôt du coté du non.

- Soit parce que le produit offre un coefficient multiplicateur de 3 au commerçant : seule façon pour le produit d'exister sur le marché. Produit d'un coup paré de toutes les vertus et comparés à des produits valant eux réellement leur prix !


Ce produit là, je le veux !!!

Par ailleurs, les ventes sur Internet de produits à des sites qui n'ont pas pignon sur rue, pas de magains de démonstration sont marginales. Et le resteront encore longtemps.


Je ne crois pas. Pas dans mon métier. Les interdictions de VPC ne seraient pas aussi nombreuses.

Après tout, l'administration a laissé toute une partie de notre industrie disparaître par manque de bon sens et d'intelligence, je ne pense pas que le secteur de la Hifi soit leur préocupation centrale !


Tsss ! Pas toi, Jean-Patrick, pas toi ! :wink:


Pourquoi ? On n'était pas si mauvais dans le textile et le charbon, ou l'acier. Il faut bien en produire non ? Et les frigos ?

De l'industrie textile des filatures ?
Des aciéries ?
Du charbon ?
De l'agro alimentaire ?
Du brun ?
Du blanc ?
Automobile ?
Avions ?
Trains ?


Bingo !

La première est morte de sa suffisance avant même la concurrence asiatique ! Note pinard va prendre le même chemin et pour des raisons identiques plus une qualité médiocre née du fait qu'on se prend pour les meilleurs.


Oui mais on a fait le Minitel et le Bibop nous Mossieu.

L'Etat n'est pour rien là la plupart du temps... Il accompagne le mouvement et fait en sorte que les pots soient le moins cassés possible pour les citoyens qui se retrouvent sur le carreau. On pourrait même lui reprocher, certains le feront, de maintenir artificiellement debout des pans de l'économie qui ne tiendraient pas sans lui !


Ils misent sur les losers et pour les mêmes mauvaises raisons que les industriels, et tu ne les trouves pas co coupables ?! Et les gagnants, ils les découragent.

Le vrai problème de la haute-fidélité en France : c'est qu'elle a toujours été aux mains soit d'inventeurs géniaux un peu lunaires (Filson, Charlin, and co), soit de margoulins, soit de gens disons un peu courts du ciboulo ou qui se la jouaient ! Jamais réellement d'industriels ayant une vision à long terme.


C'est pas faux ça. Mais probablement peut on aussi présenter les choses à l'envers : la Hifi n'a pas attiré les industriels de talent car il n'y a rien à gagner par rapport aux efforts, mais surtout par rapport à d'autres secteurs d'activité. Elle n'a intéressé que des rêveurs ou des prétentieux parce qu'elle est à la fois les deux.

Les anglais sont plus malins : ils savent vendre des électroniques banales, parfois limite qualitativement, parfois excellentes (mais pas plus que d'autres moins chères)... Ils sont très doués pour ça. Et rarement de vrai premier plan : la rolls royce en hifi on la cherche...


Hum... B&W a réussi à faire croire à tout le monde que la 800, c'est la Rolls de l'enceinte. Je crois, sérieusement, que les Anglais ont une culture musicale et pas nous. Les Anglais, après tout, produisent les grands talents mondiaux de la musique. Pas nous. De là à ce qu'ils sachent faire les appareils pour les faire marcher, c'est peut être normal. On fait la meilleure bouffe, et le pinard pour aller avec. Eux, c'est la sauce à la menthe.

Vendent plus de voitures (sauf les rolls et les bentley) , plus de motos : les pannes récurrentes, les fuites d'huiles ont lassé... :lol:


Ne critique pas ma Bonneville, j'ai les plus beaux souvenirs des mains dans l'huile la nuit sous la pluie sur une route de province à chercher dans l'herbe du bas coté un boulon de carter...

Atoll est l'exemple contraire et unique dans le domaine de l'électronique française. Modeste, sérieux, avançant pas à pas...


Je te répondrais bien à la Groucho...

Mais si l'on se penche sur les importateurs, distributeurs et revendeurs hifi français : là, il y a de quoi pleurer !


Met les grands dans le même sac. Tous des amateurs. Pioneer qui ne sait prévoir les ventes de ses plasmas, de ses GPS et de ses lecteurs DVD... et Sony, encore pire !
Jean Patrick Grumberg
http://www.dreuz.info
JPG
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 13208
Inscription: 16 Avr 2001 2:00
Localisation: Los Angeles, CA

Message » 07 Jan 2005 0:38

jojolapin a écrit:C'est comme moi, j'ai redoublé mon CP parceque je me suis trompé dans ma démonstration au tableau de la théorie de la relativité :lol:


Qu'en sais tu, c'est relatif.
Jean Patrick Grumberg
http://www.dreuz.info
JPG
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 13208
Inscription: 16 Avr 2001 2:00
Localisation: Los Angeles, CA

Message » 08 Jan 2005 14:04

Hiifissimo écrit : Grâce à cette loi il y a des petits libraires un peu partout, et tu connais comme moi tous les avantages. L'un d'entre eux, c'est que le consommateur a une chance de trouver une sélection non formattée par la pensée unique des supermarchés : le top ten et rien d'autre.



Haskil répond : La loi du prix unique sur le livre s'est fondée sur une réalité tout autre que celle du disque et de la hifi !


Hiffissimo répond : Nous ne parlons pas, ici de prix unique, mais de l'interdiction de faire une remise supérieure à 5%, interdiction qui retire la liberté des prix, et permet au petit libraire de faire une offre au même prix que la grande surface et la Fnac.


Si Jean-Patrick nous parlons de prix unique : c'est le nom de la loi sur le livre dont tu parles : un prix unique pour le même livre chez tous les commerçants avec seulement la possibilité de faire 5 % de rabais. Mais évidemment des milliers de prix différents selon les livres !Cette loi porte un nom bizarre, je te l'accorde.

Haskil écrit : Un lecteur Rega Jupiter et un Rotel 1072 : lequel des deux vaut son prix public et par rapport à quelle échelle de prix : aucun acheteur ne peut savoir... aucun... Seule l'écoute compte : le début du commencement de l'arnaque est là : seule l'écoute compte...



Hifissimo répond : Ah.... là. Là; tu as glissé d'un sujet à un autre... ! Car tu n'es plus en train de parler du prix absolu mais du prix relatif. Ca rend le sujet bien plus discutable que le terrain de la limite entre marge normale et marge abusive, et bien plus excitant ! un sujet à part entière.


Pas du tout ! je n'ai pas glissé d'un sujet à un autre, mais tu découpes en saucisson... Mon commentaire sur l'écoute était lourdement ironique car dans le domaine de l'audiophilie on entend ad nauseum ce critère brandi comme vérité ultime des prix.

Certaines marques ne peuvent exister dans le commerce que parce qu'elles occupent une niche dans laquelle elles sont protégées d'une saine concurrence... quand aux tarifs... grâce à la plus value d'un discours poétisant leurs caractéristiques sonores. Ne parlons même pas de leur qualité intrinsèque...

En fait : personne ne peut savoir si le Jupiter ou le Rotel valent leur prix public... puisque s'il est possible en se débrouillant d'avoir une importante réduction sur le second (fabriqué en Chine), il est impossible d'en avoir une aussi importante sur le premier (fabriqué en Grande bretagne selon des process antédiluvien).

Haskil écrit : Les anglais sont plus malins : ils savent vendre des électroniques banales, parfois limite qualitativement, parfois excellentes (mais pas plus que d'autres moins chères)... Ils sont très doués pour ça. Et rarement de vrai premier plan : la rolls royce en hifi on la cherche...



Hiffissimo répond : Hum... B&W a réussi à faire croire à tout le monde que la 800, c'est la Rolls de l'enceinte. Je crois, sérieusement, que les Anglais ont une culture musicale et pas nous. Les Anglais, après tout, produisent les grands talents mondiaux de la musique. Pas nous. De là à ce qu'ils sachent faire les appareils pour les faire marcher, c'est peut être normal. On fait la meilleure bouffe, et le pinard pour aller avec. Eux, c'est la sauce à la menthe.


BW c'est une marque d'enceintes ou d'électroniques :wink:

Les Anglais ont une culture musicale... et pas de compositeurs : il a fallu qu'ils les importent !
la france pas de culture musicale : alors que la polyphonie y est née, que l'harmonie y a été poussée à son point de perfection, que la France a donné dix fois plus de compositeurs à l'histoire de la musique occidentale que la Grande bretagne qui nous les envie et qui les jouent à tour de bras (parfois plus que chez nous), notamment Berlioz, mais est-ce un compositeur berlioz :mdr: avec ses accords pleins de vide et son absence de contrepoint...

C'est pas parce que la grande bretagne a donné une demi douzaines de groupes de rock au monde qu'elle est un phare musical en Occident et qu'elle a une grande culture musicale !

En revanche, elle sait vendre la musique des autres... y compris en piquant les subventions européennes... sous couvert d'orchestre prétendument européens et qui sont en fait des affaires hautement lucratives très britanniques...

Donc, les anglais savent faire des enceintes : incontestablement.

Et s'ils ont su faire de l'électronique de qualité dans le temps : ils sont restés coincés à cette époque et produisent de nos jours des électroniques banales (pas supérieures au tout venant asiatique) ou excellentes mais dont le prix de vente est déconnant en regard des qualités annoncées.

Alain :wink:

PS. Pour Pioneer tu avoueras que cette marque japonaise aurait pu tomber sur pire que M. Setton il y a 3O ans... Pas le prototype du nain ! Une exception ou quasi.
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 50198
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 08 Jan 2005 17:32

Hifissimo répond : Ah.... là. Là; tu as glissé d'un sujet à un autre... ! Car tu n'es plus en train de parler du prix absolu mais du prix relatif. Ca rend le sujet bien plus discutable que le terrain de la limite entre marge normale et marge abusive, et bien plus excitant ! un sujet à part entière.


Pas du tout ! je n'ai pas glissé d'un sujet à un autre, mais tu découpes en saucisson... Mon commentaire sur l'écoute était lourdement ironique car dans le domaine de l'audiophilie on entend ad nauseum ce critère brandi comme vérité ultime des prix. [/quote]

Si j'avais l'impression de découper en rondelles de saucisson, je te le dirais. J'ai l'impression, au contraire, que le titre de ce sujet, "marge de négociation sur le haut de gamme", et celui que tu évoques du prix excessif demandé par certains frabricants dans le seul but de faire croire que leurs produits les valent, sont deux sujets aussi éloignés que les salins de mer du Nord des Kibbutz de Cisjordanie.

Certaines marques ne peuvent exister dans le commerce que parce qu'elles occupent une niche dans laquelle elles sont protégées d'une saine concurrence...


Exact. C'est le cas de Atoll, dont je donnais l'exemple, ou de Divatech, et de bien d'autres encore. Je note que tu ne portes aucun jugement de valeur dans ta remarque, comment se fait il ?

quand aux tarifs... grâce à la plus value d'un discours poétisant leurs caractéristiques sonores. Ne parlons même pas de leur qualité intrinsèque...


Là, ça ne s'applique plus aux marques que je cite...

En fait : personne ne peut savoir si le Jupiter ou le Rotel valent leur prix public... puisque s'il est possible en se débrouillant d'avoir une importante réduction sur le second (fabriqué en Chine), il est impossible d'en avoir une aussi importante sur le premier (fabriqué en Grande bretagne selon des process antédiluvien).


Exact. Et là ou ça se complique, c'est que le rosbiff, il n'apporte pas la preuve, par sa fabrication traditionnelle, de la supériorité de son produit par rapport aux coûts Chinois, qui mériteraient, au passage, un peu plus de respect qu'ils n'en récoltent ici.

Les Anglais ont une culture musicale... et pas de compositeurs : il a fallu qu'ils les importent !


Elton John, Clapton, Texas, Sting, Madness, c'est pas des imports !

C'est pas parce que la grande bretagne a donné une demi douzaines de groupes de rock au monde qu'elle est un phare musical en Occident et qu'elle a une grande culture musicale !


Ben... si ! Justement ! Elle a produit le meilleure de la belle musique contemporaine, au coté des Etats Unis qui pourtant n'ont pas le même nombre de stratocaster.

En revanche, elle sait vendre la musique des autres... y compris en piquant les subventions européennes... sous couvert d'orchestre prétendument européens et qui sont en fait des affaires hautement lucratives très britanniques...


Ils ont toujours été plus futés et plus retors que nous, les Brits.

Donc, les anglais savent faire des enceintes : incontestablement.


Surtout, ils savent les vendre partout. Pas nous.

Et s'ils ont su faire de l'électronique de qualité dans le temps : ils sont restés coincés à cette époque et produisent de nos jours des électroniques banales (pas supérieures au tout venant asiatique) ou excellentes mais dont le prix de vente est déconnant en regard des qualités annoncées.


Sauf lorsqu'ils ont eu la bonne idée de les faire assembler en Chine avec les coûts chinois.

PS. Pour Pioneer tu avoueras que cette marque japonaise aurait pu tomber sur pire que M. Setton il y a 3O ans... Pas le prototype du nain ! Une exception ou quasi.


Setton pour Pioneer, et Paillot pour Akai, qui en a fait la marque la plus vendue en France, et le premier pays au monde pour cette marque minuscule et inconnue presque partout ailleurs. Et il a remis ça ensuite avec Samsung.
Jean Patrick Grumberg
http://www.dreuz.info
JPG
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 13208
Inscription: 16 Avr 2001 2:00
Localisation: Los Angeles, CA

Message » 11 Jan 2005 11:23

Haskil écrit : Les Anglais ont une culture musicale... et pas de compositeurs : il a fallu qu'ils les importent ! C'est pas parce que la grande bretagne a donné une demi douzaines de groupes de rock au monde qu'elle est un phare musical en Occident et qu'elle a une grande culture musicale !


Hiffissimo répond : Elton John, Clapton, Texas, Sting, Madness, c'est pas des imports !
Ben... si ! Justement ! Elle a produit le meilleure de la belle musique contemporaine, au coté des Etats Unis qui pourtant n'ont pas le même nombre de stratocaster.


Rapporté à ta remarque initiale sur la culture musicale de la grande bretagne qui rendrait ce pays "supérieur" à la France dans le domaine de la haute-fidélité : il est à noter que la culture musicale à la quelle tu fais référence est historiquement récente et ne peut être confondue avec l'évolution de la haute fidélité dans ce pays. Ou alors pour signer son déclin... Mais, mais les groupes que tu cites ne sont pas restés enfermés dans les limites de la grande bretagne et font partie de la même culture musicale que la nôtre...

Toutes les marques se référant, par ailleurs, pluôt au répertoire classique pour positionner leur dégré de fidélité ...

Si l'on redevient sérieux et de bonne fois, juste 30 secondes :

Attrention aux jugements de valeur : Ils sont dangereux. Je pourrais tout autant dire que les musiciens qui tu cites ont écrit ou interprété des musiques de troisième zone qui ressortissent de la culture de masse la plus nulle ! Ce que je ne ferais évidemment pas, ce serait tout aussi exagéré que ce que tu en dis de positif.


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 50198
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 11 Jan 2005 21:32

haskil a écrit:Rapporté à ta remarque initiale sur la culture musicale de la grande bretagne qui rendrait ce pays "supérieur" à la France dans le domaine de la haute-fidélité


C'était guère plus qu'une hypothèse, une tentative d'expliquer pourquoi ils ont autant de grandes marques de belles enceintes connues partout et nous seulement 3, et autant de fabricants d'électroniques et nous... pas autant.

Toutes les marques se référant, par ailleurs, pluôt au répertoire classique pour positionner leur dégré de fidélité ...


Ce qui me déprime.

Si l'on redevient sérieux et de bonne fois, juste 30 secondes :


Sérieux, j'ai beaucoup de mal. De bonne fois, je le suis toujours !

Attrention aux jugements de valeur : Ils sont dangereux. Je pourrais tout autant dire que les musiciens qui tu cites ont écrit ou interprété des musiques de troisième zone qui ressortissent de la culture de masse la plus nulle ! Ce que je ne ferais évidemment pas, ce serait tout aussi exagéré que ce que tu en dis de positif.


Tu as raison. Mais c'est parce que :
Toutes les marques se référant, par ailleurs, pluôt au répertoire classique pour positionner leur dégré de fidélité ...


...que je me sens obligé de revendiquer pour la haute fidélité le droit de reproduire du hard rock, du rapp, du rythme and blues et de la pop. Et aussi parce que comme moi tu es dégoûté par le mépris de ces gurus fabricants vis à vis de tout ce qui n'est pas leur norme, et qu'ils affichent un mépris intolérable pour les gens qui osent vouloir acheter leurs produits pour écouter Led Zep.

Si je ne les défends pas contre cette tentative de pensée unique, qui va le faire ?!

On serait pas TRES hors sujet là ?!
Jean Patrick Grumberg
http://www.dreuz.info
JPG
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 13208
Inscription: 16 Avr 2001 2:00
Localisation: Los Angeles, CA

Message » 11 Jan 2005 22:24

JPG - Hifissimo a écrit:...On serait pas TRES hors sujet là ?!...

Ben non, par exemple quelqu'un qui a le meilleur de chaque univers musical en proportion égale dans sa discothèque mérite bien une remise exceptionnelle sur du haut de gamme, non ? :wink:

Alors U2 est placé entre Lutoslawsky et Bill Evans dans mon jukebox 600 CD :D et...
... et il me faut amplifier cinq enceintes hi fi et j'ai déjà un préampli multicanal très satisfaisant (Atoll PR5.1)
donc un bon gros rotel ou un truc dans le genre, ça donne quelle remise ? :D
MBON
 
Messages: 5444
Inscription: 30 Avr 2002 21:30
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message