Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 27 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Masterisation: pourquoi nos CDs sonnent ils aussi mal.

Message » 24 Sep 2006 11:18

GBo a écrit:Si tu t'enregistres (guitare electrique ?) chez toi, sur PC par exemple:
- prendre un CAN et un soft direct to disk en 24 bits
- faire une répét pour bien ajuster le volume de ton préampli de sorte à ne jamais tamponner le 0 dB du CAN (marge genre 16 dB)
- s'enregistrer
- sur le fichier obtenu, effectuer une normalisation en haute définition, de façon à ce que la crete réelle (-20? , -10?) se retrouve maintenant à zéro dB (attention, ce n'est PAS une compression, juste un calcul de multiplication (une "régle de trois"))
- transfert 24->16 (avec les goodies genre dithering noise shaping, c'est un plus)
cdlt,
GBo


oui mais on perd énormément de résolution sur les faibles signaux... d'où le recours à la compression (THDG) dans les studio pro d'enregistrement et surtout de mastering...
DaveStarWalker
 
Messages: 8844
Inscription: 25 Aoû 2006 11:08
Localisation: Système solaire (pour l'instant)
  • offline

Annonce

Message par Google » 24 Sep 2006 11:18

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 24 Sep 2006 11:19

arnuche a écrit:Pour que j'aie bien compris : il faut éviter de changer le niveau lors de la conversion 24=>16 et faire la mise à niveau avant si nécessaire? C'est de là que viendrait le bruit?


Gbo l'a bien expliqué quelques post plus haut : autant tu peux / dois garder de la marge en prise de son en 24 bits pour faire face à "l'inconnu" du niveau réel, autant pour préparer le media final en 16 bits,
1/ tu n'as plus d'inconnu puisque que tu as toutes des données source en 24 bits.
2/ Tu dois impérativement utiliser toute la plage dynamique des 16 bits pour disposer d'une bonne qualité.

Donc, au contraire, il faut absolument réajuster le niveau en passant de 24 à 16.
Laurent69
 
Messages: 2851
Inscription: 01 Jan 2002 2:00
Localisation: Lyon
  • offline

Message » 24 Sep 2006 11:23

DaveStarWalker a écrit:Après pour le 0.01 (ma foi, pourquoi pas... :mdr: )... Souvent les ingé son ont une mentalité... d'ingé son ! Théoriquement, on ne sature pas à zero db... donc on fait du zéro db. Mais comme chacun sait, qui peut le plus peut le moins... d'où l'ouverture même de ce thread...

Oui, enfin beaucoup d'ingés son savent que certains matos ne supportent pas le 0dB, et qu'à -0.1 (ou -0.3...) ça passe sans problème.
Perso, je prend toujours de la marge (même si je ne travaille pas souvent sur de la musique et que je ne finalise pas en CD) parce que 0.5dB c'est rien mais qu'on est peinard après...

Pour la gestion de la dynamique en général, je trouve ça vraiment complexe. La culture musicale actuelle est telle que, pour une musique électrique ou électronique, si on ne pousse pas un peu la compression, ça sonne tout pourri. D'autre part, c'est bien agréable de pouvoir écouter de la musique ailleurs qu'en auditorium. Mais bon, la dynamique reste un des paramètres les plus jouissifs du son, alors tout écrabouiller...
Richton
 
Messages: 117
Inscription: 03 Mar 2003 10:31
Localisation: Paris
  • offline

Message » 24 Sep 2006 11:28

Richton a écrit:Pour la gestion de la dynamique en général, je trouve ça vraiment complexe. La culture musicale actuelle est telle que, pour une musique électrique ou électronique, si on ne pousse pas un peu la compression, ça sonne tout pourri. D'autre part, c'est bien agréable de pouvoir écouter de la musique ailleurs qu'en auditorium. Mais bon, la dynamique reste un des paramètres les plus jouissifs du son, alors tout écrabouiller...


Bien vu.

A quand les lecteurs sur lesquels on pourra paramétrer une compression dynamique adapté au local d'écoute (auditorium, salon, chambre, voiture, casque, ..), avec des supports incluant les informations nécessaires à cette compression "intelligente" ?
Laurent69
 
Messages: 2851
Inscription: 01 Jan 2002 2:00
Localisation: Lyon
  • offline

Message » 24 Sep 2006 11:31

Richton a écrit:[...]
Pour la gestion de la dynamique en général, je trouve ça vraiment complexe. La culture musicale actuelle est telle que, pour une musique électrique ou électronique, si on ne pousse pas un peu la compression, ça sonne tout pourri. [...]

C'est pire que ça, cette musique n'existeraient pas sans compresseurs, et ce ne sont pas que des compressions faites à fin du mix comme on le croit, mais aux niveaux des samples (BAR de rap) voire piste par piste, et pas toutes: on entend très bien le bass drum "pomper" une nappe de synthé par exemple en techno ou dérivés, c'est créatif, voulu et indispensable à ces styles. De même la coloration des diverses technos vintage de compresseur (ou leur émulation par DSP) et voulue est précautionneusement choisie selon l'application visée (les voix, grattes rythmiques, basse electrique etc...). Tout cela est artistique est constitue un savoir faire précieux comme cela a été dit par un "insider" plus haut :wink:
Dernière édition par GBo le 24 Sep 2006 11:36, édité 1 fois.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 24 Sep 2006 11:35

Richton a écrit:
DaveStarWalker a écrit:Après pour le 0.01 (ma foi, pourquoi pas... :mdr: )... Souvent les ingé son ont une mentalité... d'ingé son ! Théoriquement, on ne sature pas à zero db... donc on fait du zéro db. Mais comme chacun sait, qui peut le plus peut le moins... d'où l'ouverture même de ce thread...

Oui, enfin beaucoup d'ingés son savent que certains matos ne supportent pas le 0dB, et qu'à -0.1 (ou -0.3...) ça passe sans problème.
Perso, je prend toujours de la marge (même si je ne travaille pas souvent sur de la musique et que je ne finalise pas en CD) parce que 0.5dB c'est rien mais qu'on est peinard après...

Pour la gestion de la dynamique en général, je trouve ça vraiment complexe. La culture musicale actuelle est telle que, pour une musique électrique ou électronique, si on ne pousse pas un peu la compression, ça sonne tout pourri. D'autre part, c'est bien agréable de pouvoir écouter de la musique ailleurs qu'en auditorium. Mais bon, la dynamique reste un des paramètres les plus jouissifs du son, alors tout écrabouiller...


Ah, ah ah... tout à fait.

Ceci dit, j'ai cotoyé quelques ingés son vraiment gratinés... mon souvenir va dans un studio du côté de Dijon... :roll: :mdr:

Sinon, je crois qu'il y a une confusion fondamentale faite par beaucoup de personnes entre la dynamique... et les transitoires. Un disque peut être assez peu dynamique (rapport entre le son le plus faible et le son le plus fort donc) et avoir pourtant des transitoires ultra violentes (réponse en domaine temporel d'un système, entrée vers sortie, à un signal transitoire bref reçu en entrée)... souvent grâce à la compression soft knee analogique qui permet de caser sans risque le sacro-saint zéro db : résultat, ça castagne ! (exemple, plage 10 du cd de Madonna "American Life")
DaveStarWalker
 
Messages: 8844
Inscription: 25 Aoû 2006 11:08
Localisation: Système solaire (pour l'instant)
  • offline

Message » 24 Sep 2006 20:07

Bonjour et merci à tous pour votre contribution.

Je crois qu'en effet, plutôt que de se polariser exclusivement sur le câble secteur hors de prix qui va soi disant abaisser le niveau de bruit de sa chère platine CD de l'ordre d'une fraction de dB (alors que le bruit ambiant, 45 dB minimum, dans son salon, ne le gêne pas du tout), il faudrait s'interroger sur ce que nous préparent les années futures en matière de qualité sonore ; Si la mode du téléchargement de musique compressée et de sonneries de téléphone monopolise le marché de la musique, on a pas finit de souffrir, ni de se remettre à exhumer les vieux vinyles, et pourquoi pas les 78 tours....

Pour répondre à Laurent9, certains autoradios sont dotés d'une fonction compression, réglable à différents niveaux, afin de permettre l'écoute d'un opéra , par exemple, dans des conditions à peu près confortables; l'inconvénient d'un tel dispositif, c'est le souffle qui remonte dans les pianissimos lorsque le niveau de compression est réglé assez haut.

Le système qui serait génial, bien que totalement utopique, auquel je pense depuis longtemps :
-Tous les enregistrements seraient réalisés avec la plage maximum de dynamique et de qualité et accessible à tous.
-Tous les lecteurs seraient équipés d’un dispositifs chargés de reconnaître et d’adapter automatiquement, ou manuellement le niveau de compression et de qualité souhaités selon les conditions d’utilisation.
Tous le monde il enfin est content.. on peut rêver.

Ce que l’on n’a pas pu faire avec le vinyle à l’époque, le sillon devant être lisible par le moindre Teppaz ou mage_disque du marché.
Un dispositif que l'on aurait tant aimé voir appliqué à la diffusion FM par exemple.

Je pense que les technologies actuelles permettraient un tel système d'exister, néanmoins, la question comme toujours est sa viabilité commerciale aux yeux des majors.
Mambosun
 
Messages: 1113
Inscription: 15 Mar 2006 23:27
Localisation: 92
  • offline

Message » 24 Sep 2006 20:44

Un tel système existe déjà. Il est intégré dans les décodeurs Dolby Digital pour DVD-Vidéo.
On peut régler la dynamique sur trois positions : dynamique totale (environnement calme), dynamique moyenne (environnement moyen), dynamique faible (environnement bruyant).
Pio2001
 
Messages: 5911
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 24 Sep 2006 22:51

Pio2001 a écrit:Un tel système existe déjà. Il est intégré dans les décodeurs Dolby Digital pour DVD-Vidéo.
On peut régler la dynamique sur trois positions : dynamique totale (environnement calme), dynamique moyenne (environnement moyen), dynamique faible (environnement bruyant).


Exact, c'est par exemple pour un visionnage de nuit sans déranger les voisins.

Mais je parlais plutôt d'un dispositif qui concernerait les supports enregistrés audio.
Mambosun
 
Messages: 1113
Inscription: 15 Mar 2006 23:27
Localisation: 92
  • offline

Message » 25 Sep 2006 0:06

PAT 94 a écrit:
DaveStarWalker a écrit:Et comment !!!... c'est aussi le cas pour les autres disques cités (MF ne travail que sur des masters déjà excellents).

Mais si mobile Fidelty a sorti ses propres versions (épuisées depuis)... ça amène à se poser de sérieuses questions... y compris pour des disques sensés sonner (et qui sonnent, enfin je trouve...)

jamais écouté ce COTC et maintenant presque introuvable... sorti en 1987.

Bon si quelqu'un pouvait me faire mentir !! :mdr:


La démarche de mobile Fidelty (que je ne connaissais pas :oops: ), me rappelle la démarche des labels qui sortaient des vinyls en gravure directe, dans les années 70, j'en ai une bonne trentaine, et ils ridiculisent pas mal de CD...



Pour ma part , j'ai gouté aux supers vinyls 180g et il y en avait des supers (classique ou autres comme Roger waters "amused to death"..).
Quand aux "supers" cd , j'ai gouté aux Proprius (superbes Jazz in the pawshop , cantate domino...) audio et stéréoplay (labels allemands avec de supers CD "Rock-times vol.." et "Chanson française vol.." mais aussi des daubes) et aux mobile-fidelity (plaqués or !!!)
j'ai eu 2 mobile-fidelity :
- dark side of the moon (que j'ai toujours): son correct sans plus (et quand je le compare à la couche cd du cd/sacd dernièrement sorti , bien inférieur)
- Crime of the century : son catastrophique (tout menu , sans corps , sans dynamique) , à mille lieux du 33T standard -> je l'ai gardé un temps (j'avais un CD micromega Solo et je pensais que ça venait du lecteur mias quand j'ai changé pour de l'arcam , j'ai compris que ce COTC était bien pourri) et l'ai mis dans les bacs de cd d'occasion à 50F à l'époque.
Il est vite parti , le plaqué or , ça en jette un max :wink:
Donc mobile-fidelity , j'en suis revenu :evil:
Et tout compte fait , on arrive à trouver pas mal de CD "normaux" qui sonnent trés bien. (mais il est vrai que j'en ai peu acheté dans les 5 dernières années).
BIGI
 
Messages: 902
Inscription: 25 Sep 2005 16:23
Localisation: PUY de DOME
  • offline

Message » 25 Sep 2006 9:14

Expliquer la qualité des CD de notre époque par le MP 3 et la qualité médiocre des appareils sur lesquels le grand public écoute de la musique me parait simpliste...

Car la qualité moyenne des appareils sur lesquels le public écoute de la musique a considérablement progressé par rapport à ce qu'il était pendant les décennies 1955-1975...


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 25 Sep 2006 9:53

La qualité est plus accessible, certes, mais intéresse-t-elle grand monde? Pas si sûr.
arnuche
 
Messages: 24142
Inscription: 09 Déc 2004 12:10
Localisation: Bruxelles
  • offline

Message » 25 Sep 2006 11:10

Sur quoi écoutait on les disques entre 1955 et 1975 : majoritairement sur des électrophones...
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 25 Sep 2006 11:29

DaveStarWalker a écrit:Sinon, je crois qu'il y a une confusion fondamentale faite par beaucoup de personnes entre la dynamique... et les transitoires. Un disque peut être assez peu dynamique (rapport entre le son le plus faible et le son le plus fort donc) et avoir pourtant des transitoires ultra violentes (réponse en domaine temporel d'un système, entrée vers sortie, à un signal transitoire bref reçu en entrée)... souvent grâce à la compression soft knee analogique qui permet de caser sans risque le sacro-saint zéro db : résultat, ça castagne ! (exemple, plage 10 du cd de Madonna "American Life")


Euh... Je n'ai pas compris la différence. Tu peux nous la refaire ? :oops:

Sinon, +1 avec Alain. Les systèmes bas de gamme actuels n'ont rien à voir avec ce qu'il se faisait même dans les années 90.

Pour mon PC, j'ai acheté un kit 2.1 à 50 € (Logitech x-230). J'ai été très surpris de constater que ce produit avait un rendu sonore au niveau d'une micro-chaîne d'étudiant achetée il y a 10 ans pour 3000 F. Je regrette juste l'utilisation abusive du caisson, qui donne un son un peu trop "GTI". C'est la mode...

La plupart de mes collègues ont ce genre de produit : un home-cinéma tout intégré, avec un caisson et des petits satellites. C'est certes moyen, mais ça offre un son acceptable pour un prix ridicule. Nettement meilleur que les chaînes midi Brandt / Thomson / Sony qu'on trouvait souvent dans les foyers.

Autre comparaison : un Ipod a une résolution tout autre qu'un Walkman.

A plus,
Gaëtan
M Poulpe
 
Messages: 2968
Inscription: 07 Sep 2003 9:24
Localisation: Près de Lyon
  • offline

Message » 25 Sep 2006 11:38

Certes la qualité des appareils de maintenant n'a rien à voir avec celle des appareils d'il y a X années.
On pourrait sans doute considérer que l'écart entre le matériel de studio et le matériel domestique s'est réduit.

Mais d'un autre côté le mode de consommation de masse s'est développé sans aucune commune mesure. Et il y a peut-être là à creuser: le fait que les "attentes du consommateur" (réelles ou supposées telles!) sont des critères peut-être plus prégnants au moment du matriçage (à la place de mastering — causons québécois! :lol:)

Si l'on vend plus d'autoradio (là c'est le problème du niveau de bruit ambiant qui est à prendre en compte) et de chaîne d'entrée de gamme (dont ni les hp ni les amplis ne sont conçus pour accepter de fort écart dynamique en même temps que de fortes pointes de volume), ceci peut expliquer cela.

Evidemment, l'introduction de la classe D d'une part (dans les systèmes courants) et de formes de correction en temps réel (adaptation du signal au milieu évoqué plus haut), pourrait changer la donne — mais encore faudrait-il que cette introduction soit déjà généralisée.

Maintenant, tout bien considéré, et toutes autres différences mises de côté, j'ai l'impression pour ma part, que les CD proposent parfois un niveau de qualité très en dessous de ce qu'il pourrait être — mais très largement au dessus de ce qui se faisait jadis — bref, il y a deux niveaux de comparaison et il faut sans doute ne pas être trop excessif et se garder des jugements à l'emporte pièce.

Un exemple: je n'ai pas le sentiment que les CD de Jordi Savall soit si exécrables que ça.

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28995
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline


Retourner vers Discussions Générales