Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 18 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Masterisation: pourquoi nos CDs sonnent ils aussi mal.

Message » 25 Sep 2006 16:17

Mambosun a écrit:- également comment les audiophiles "vivent" avec cette réalité parfois incontournable: j'adore tel artiste mais ses CDs sont quasi inécoutable sur un bon système particulièrement transparent et neutre (donc Hifi selon moi)?


Ma foi je suis donc tout à fait d'accord avec toi — pour ma part eh bien:

… je baisse le son… :lol: parfois

et ça m'arrive de raloter un peu dans certains cas.

mais sinon, comme j'écoute aussi beaucoup de 33t et pas mal de vieux trucs, je dois dire qu'il m'est difficile d'être trop exigeant et que les anciens CD ou les anciens 33t ne me paraissent forcément meilleurs que les enregistrements plus récents.

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28984
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Annonce

Message par Google » 25 Sep 2006 16:17

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 25 Sep 2006 19:57

dub a écrit:
Mambosun a écrit:- également comment les audiophiles "vivent" avec cette réalité parfois incontournable: j'adore tel artiste mais ses CDs sont quasi inécoutable sur un bon système particulièrement transparent et neutre (donc Hifi selon moi)?


Ma foi je suis donc tout à fait d'accord avec toi — pour ma part eh bien:

… je baisse le son… :lol: parfois

et ça m'arrive de raloter un peu dans certains cas.

mais sinon, comme j'écoute aussi beaucoup de 33t et pas mal de vieux trucs, je dois dire qu'il m'est difficile d'être trop exigeant et que les anciens CD ou les anciens 33t ne me paraissent forcément meilleurs que les enregistrements plus récents.

Cdlt :wink:


Mon intégré esr équipé de correcteurs grave/aigu que j'utilise dans les cas extrêmes et ça le fait.
Mambosun
 
Messages: 1113
Inscription: 15 Mar 2006 23:27
Localisation: 92
  • offline

Message » 25 Sep 2006 20:03

Mambosun a écrit:
dub a écrit:
Mambosun a écrit:- également comment les audiophiles "vivent" avec cette réalité parfois incontournable: j'adore tel artiste mais ses CDs sont quasi inécoutable sur un bon système particulièrement transparent et neutre (donc Hifi selon moi)?


Ma foi je suis donc tout à fait d'accord avec toi — pour ma part eh bien:

… je baisse le son… :lol: parfois

et ça m'arrive de raloter un peu dans certains cas.

mais sinon, comme j'écoute aussi beaucoup de 33t et pas mal de vieux trucs, je dois dire qu'il m'est difficile d'être trop exigeant et que les anciens CD ou les anciens 33t ne me paraissent forcément meilleurs que les enregistrements plus récents.

Cdlt :wink:


Mon intégré esr équipé de correcteurs grave/aigu que j'utilise dans les cas extrêmes et ça le fait.


A utiliser avec modération, mais parfois ca aide.
PAT 94
 
Messages: 12212
Inscription: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • offline

Message » 25 Sep 2006 22:05

J'ai une question concernant les saturations dans un mix : est-ce mauvais pour un système hi-fi? Si oui, pourquoi et comment?
arnuche
 
Messages: 24142
Inscription: 09 Déc 2004 12:10
Localisation: Bruxelles
  • offline

Message » 25 Sep 2006 23:38

A utiliser avec modération, mais parfois ca aide.



Comme un bon vieux single malt....
Mambosun
 
Messages: 1113
Inscription: 15 Mar 2006 23:27
Localisation: 92
  • offline

Message » 26 Sep 2006 0:48

Sur Hydrogenaudio, on s'était amusés à poster des exemples de musique dynamique et de musique compressée... en compressant parfois nous mêmes nos disques les plus dynamiques : http://www.hydrogenaudio.org/forums/ind ... ntry205696
Pio2001
 
Messages: 5904
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 26 Sep 2006 10:41

Mambosun écrit : - s'interroger sur le caractère aléatoire de la qualité du son à laquelle il faut s'attendre à chaque nouvelle acquisition, malgré les progrès techniques indéniables de ces dernières décennies.


On disait la même chose du temps du microsillon. On ne comprenait pas pourquoi les disques étaient si mal pressés et les prises de son si dégueulasses en moyenne... Car si les progrés techniques sont indéniables, les progrés des hommes le sont moins...

Qui jugent d'une technologie d'une façon insensée (on en a quelques exemples sur ce thread)

Qui l'utilisent avec un goût de chiote : la qualité finale d'un disque, LP ou CD, dépend en quasi totalité, sauf accident, de la façon bonne ou mauvais dont on utilise la technologie et en musique acoustique de l'endroit où l'on place les micros dans le bon studio ou la bonne salle...
Un bon producteur (directeur artistique) fait de bons disques, en 1955 comme en 2005, un mauvais producteur fait de mauvais disques en tout temps...


il est très possible, même facile de trouver des microsillons bien plus mauvais que le CD qui a été pressé ultérieurement...


- également comment les audiophiles "vivent" avec cette réalité parfois incontournable: j'adore tel artiste mais ses CDs sont quasi inécoutable sur un bon système particulièrement transparent et neutre (donc Hifi selon moi)?



Mais du temps du microsillon, il en allait de même. Comment faire quand on adorait Karajan et Samson Françoisn quand on adorait Solti, Lupu et Ashkénazy, entre autres, pour écouter leurs microsillons EMI et Decca ?


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 26 Sep 2006 13:03

Ajoutons au sujet que c'est l'un des rares avantages du SACD : par convention, les logiciels de mastering de SACD interdisent tout signal dont la reconstruction produirait du clipping.
Choixpeau
 
Messages: 326
Inscription: 03 Oct 2005 12:54
  • offline

Message » 26 Sep 2006 18:21

Mais du temps du microsillon, il en allait de même.


+1
Parlant des limitations techniques du vinyle, trouver un 33t qui cumulait l'excellence technique en matière de qualité d'interpretation, d'enregistrement, de masterisation, de gravure et de pressage, le vinyle utilisé (et qui ne soit pas bien sur une production audiophile genre gravure directe, Sarastro, Telarc..) tenait de la gageure.

Même si l'on a pas résolu tous les problèmes, au moins on s'affranchit des problèmes induits par la réalisation des deux dernières étapes (gravure et pressage).

Comment faire quand on adorait Karajan et Samson Françoisn quand on adorait Solti, Lupu et Ashkénazy, entre autres, pour écouter leurs microsillons EMI et Decca ?


Là je te trouve un peu sévère. J'ai l'intégrale des symphonies de G. Mahler par Solti sur Decca (les 3 coffrets vinyle) et il n'y a pas que du mauvais.
Mambosun
 
Messages: 1113
Inscription: 15 Mar 2006 23:27
Localisation: 92
  • offline

Message » 26 Sep 2006 20:56

arnuche a écrit:J'ai une question concernant les saturations dans un mix : est-ce mauvais pour un système hi-fi? Si oui, pourquoi et comment?

up! :wink:
arnuche
 
Messages: 24142
Inscription: 09 Déc 2004 12:10
Localisation: Bruxelles
  • offline

Message » 26 Sep 2006 21:12

arnuche a écrit:
arnuche a écrit:J'ai une question concernant les saturations dans un mix : est-ce mauvais pour un système hi-fi? Si oui, pourquoi et comment?

up! :wink:


Bon, j'arrive à ton secours :

tout dépend :

1) du niveau d'écoute (faible, moyen, élevé, très élevé...)
2) des effets induits par la saturation (distorsion(s) et forme(s) de celle(s)-ci, type d'harmoniques induites, fréquences saturées et niveau relatif dans le mix, saturation(s) transitoire(s) ou continue(s), effets de battement, oscillations diverses et variées, etc.).

Je pense que c'est surtout mauvais pour tes oreilles (i. e. désagréable) car ce n'est pas le système en soi qui sature, mais le mix reproduit (illusion que le système sature : c'est subtil).

Après, c'est donc bien une question de niveau sonore général : c'est par exemple pour cela que je me méfie à chaque fois que j'écoute du Strapping Young Lad très fort : les bobines des HP chauffent très vite notamment, aussi parce que la dynamique est fortement compressée sur une plage fréquencielle très large (donc c'est tout le temps à donf, d'où ce son énorme).
Dernière édition par DaveStarWalker le 26 Sep 2006 23:10, édité 1 fois.
DaveStarWalker
 
Messages: 8844
Inscription: 25 Aoû 2006 11:08
Localisation: Système solaire (pour l'instant)
  • offline

Message » 26 Sep 2006 22:34

J'ai pas tout compris mais merçi! :mdr:
arnuche
 
Messages: 24142
Inscription: 09 Déc 2004 12:10
Localisation: Bruxelles
  • offline


Retourner vers Discussions Générales