Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 19 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Mesurer une enceinte

Message » 07 Juin 2012 4:01

le fait que certaines mesures effectuées numériquement se sont révélées beaucoup moins pertinentes


Une petite parathèse: La mesure est toujours analogique. C’est le traitement du signal qui est numérique. Je ne comprends pas en quoi la mesure serait affectée par une conversion en aval analogique/numérique qui est de toute façon nécessaire pour extraire des informations pertinentes. À moins que tu ne fasses la confusion entre mesure et simulation numérique ?
:) :-? 8)
Bachi
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1327
Inscription: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon

Annonce

Message par Google » 07 Juin 2012 4:01

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 07 Juin 2012 7:28

khaos974 a écrit:Une question supplémentaire, l’idéal est-il d'avoir un courbe droite ou descente au point d’écoute?
Si descente, quelle pente? quelle forme? et pour compliquer la question a quel volume*?


Avoir une courbe descendente au point d'écoute ne me semble pas pertinante sauf à maitriser la prise de son du disque.

Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription: 05 Fév 2005 13:21
  • offline

Message » 07 Juin 2012 8:11

Bachibousouk a écrit:
le fait que certaines mesures effectuées numériquement se sont révélées beaucoup moins pertinentes


Une petite parathèse: La mesure est toujours analogique. C’est le traitement du signal qui est numérique. Je ne comprends pas en quoi la mesure serait affectée par une conversion en aval analogique/numérique qui est de toute façon nécessaire pour extraire des informations pertinentes. À moins que tu ne fasses la confusion entre mesure et simulation numérique ?
:) :-? 8)
Bachi

Il n'était pas question de simulation, mais bien de mesures dans les propos de JMR. Jean Marie m'avait expliqué que certaines mesures faites avec ses outils analogiques n'étaient pas possibles en numérique ( ou ne lui étaient pas possibles, car pas dans la panoplie proposée par ses nouveaux outils ?), mais j'ignore de quelles mesures il parlait.
grand x
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 7401
Inscription: 28 Juin 2005 8:50
Localisation: Paris 12°

Message » 07 Juin 2012 8:27

dominax a écrit:
maintenant on peu simuler pratiquement ce qu'on veux avec des logiciel performant, l'écoute devien dee plus en plsu un outil pour valider les changement

quand on à la directivité de simulé on peu déjà avoir une grosse approche de ce que va donner l'enceinte dans un local

voila un document largement an faveur du contrôle de la directivité, et c'est évidemment indispensable à toute bonne enceintes, les graphique sont vraiment des outil géniaux, et peuvent même aider dans certain cas au placement de l'enceinte ou au traitement acoustique car on visualise directement sa directivité, et c'est redoutable de précision

http://www.neumann-kh-line.com/neumann- ... easurement
:wink:


Très bien tout ça, non seulement utile, mais indispensable.
Mais insuffisant. Les mesures capables de dire le comportement d'une enceinte sont à produire en quantité bien plus importante, et du coup l'utilité de la transmission assez exaustive est quasi impossible.
Rien qu'une belle courbe de réponse en fréquence ne traduit que le comportement d'une enceinte à 1 signal choisi à une valeur standard fixe. Et que se passe t-il aux autres valeurs qui correspondent aux plages de valeurs atteintes en régime musical? Rien ne le dit.
On nous présente une situation figée sur une valeur standard, rien n'est plus réducteur, et il est un rien simpliste et abusif d'envisager connaitre le comportement d'une enceinte à partir de données aussi partielles.
D'autant que nombre de phénomènes sont loins d'être linéaires.
Cette simplification, nécessaire, ne doit pas ramener un matériel à ces seules informations largement incomplètes.
Encore une fois, les écoutes sont un complémentaire indispensable à l'évaluation de matériels, et vu du coté des utilisateurs, peuvent avoir une pertinence et une efficacité bien supérieures, notamment par la synthèse immédiate qu'elles permettent. Les 2 types d'approches sont pour moi indispensables; les écoutes peuvent être trompeuses, mais les mesures, par leur " simplification", leur non exhaustivité, peuvent être tout autant trompeuses, et plus encore même si on prend ces mesures, objectves, strictes et rassurantes, comme exhaustives, ce qu'elles ne sont jamais.
grand x
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 7401
Inscription: 28 Juin 2005 8:50
Localisation: Paris 12°

Message » 07 Juin 2012 8:49

grand x a écrit:Rien qu'une belle courbe de réponse en fréquence ne traduit que le comportement d'une enceinte à 1 signal choisi à une valeur standard fixe. Et que se passe t-il aux autres valeurs qui correspondent aux plages de valeurs atteintes en régime musical? Rien ne le dit.


Comme cela a été expliqué dans ce sujet, bien au contraire, il suffirait de les faire mais cacher ce truc que je ne saurais voir.
Comme le client ne le demande pas, parce que le commerce lui boure le mou d'écoute et de mesures non exploitables, nous ne sommes pas prêt de les avoir sauf bénévollement par des particuliers.

Francois
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription: 05 Fév 2005 13:21
  • offline

Message » 07 Juin 2012 9:14

grand x a écrit:Les mesures capables de dire le comportement d'une enceinte sont à produire en quantité bien plus importante, et du coup l'utilité de la transmission assez exaustive est quasi impossible.
Tout dépend évidemment du niveau de détail que l'on souhaite atteindre, mais si tous les constructeurs fournissaient le jeu de valeurs évoqué chez Neumann, on aurait déjà matière à discuter.
Rien qu'une belle courbe de réponse en fréquence ne traduit que le comportement d'une enceinte à 1 signal choisi à une valeur standard fixe. Et que se passe t-il aux autres valeurs qui correspondent aux plages de valeurs atteintes en régime musical? Rien ne le dit.
Un petit vernis en traitement du signal suffit pour savoir que justement, sur la plage de fonctionnement linéaire d'un système, son comportement ne dépend pas (ou très peu) du niveau du signal d'excitation. Et donc contrairement à ce que tu crois, une mesure de réponse en fréquence décrit correctement le comportement de l'enceinte, sur son domaine de fonctionnement nominal.
On nous présente une situation figée sur une valeur standard, rien n'est plus réducteur, et il est un rien simpliste et abusif d'envisager connaitre le comportement d'une enceinte à partir de données aussi partielles.
Evidemment la réponse en fréquence est loin de décrire l'ensemble du comportement de l'enceinte: directivité, waterfall (entre autres) sont aussi importants.
D'autant que nombre de phénomènes sont loins d'être linéaires.

Or justement, une (bonne) enceinte acoustique est bien un système essentiellement linéaire sur sa plage de fonctionnement nominal, l'écart avec la linéarité étant justement mesuré par la distorsion, harmonique et d'intermodulation.

Ce qui n'est en revanche pas linéaire, c'est notre perception de l'équilibre tonal; et c'est pourquoi il est indispensable, si l'on souhaite écouter une enceinte à des niveaux sonores variés, de corriger cet équilibre en fonction du niveau d'écoute.
Denis31
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 4501
Inscription: 16 Sep 2005 9:50
Localisation: Toulouse

Message » 07 Juin 2012 9:55

khaos974 a écrit:Une question supplémentaire, l’idéal est-il d'avoir un courbe droite ou descente au point d’écoute?
Si descente, quelle pente? quelle forme? et pour compliquer la question a quel volume*?

*En gros pour quel volume optimal d’écoute travaillent les inge son, et quelle est la réponse fréquentielle de leurs enceintes mesurées qu point d’écoute?

Tout cela dépend du local, de la distance d'écoute, des enceintes et des conditions de mesure. Personnellement je n'utilise pas la notion de "courbe cible" pour régler un système dans l'acoustique de "Mr tout le monde", ça ne produit pas de bon résultats. D'autant qu'une courbe cible ne serait valable qu'a un volume d'écoute donné, et cela presque tout le monde l'a oublié.
Denis31
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 4501
Inscription: 16 Sep 2005 9:50
Localisation: Toulouse

Message » 07 Juin 2012 10:22

Denis31 a écrit:La technique de fenêtrage permet de se passer de chambre anéchoïque: un local un peu vaste suffit maintenant à la mise au point d'une enceinte.


Salut,

Tout dépend de ce qu'on appelle "local un peu vaste" et du type d'enceinte à mesurer.

Si on dispose d'une pièce de 4m de hauteur sous plafond et qu'il est possible de placer le micro sur un rayon de 2m autour de l'enceinte sans obstacle, alors oui on pourrait caractériser une enceinte 3 voies équipée d'un boomer de 30cm ou plus qui serait filtré entre 200 et 400hz.

On pourrait effectivement mesurer en champ lointain soit environ 5 fois le diamètre de la source émissive. Certains auteurs recommandent de prendre en compte non pas le diamètre du hp mais la largeur du baffle pour intégrer les effets de dispersions du coffret de l'enceinte, donc environ 2 mètres si notre 30cm est monté sur un baffle de 40cm de large.
Mesures que l'on combinerait à celles réalisées en champ proche dont le domaine de validité s'étend jusque vers 350hz dans le cas d'un hp de 30cm.
Puis ça se corse dès que l'on veut mesurer la réponse polaire de façon fiable et informative, c'est quand même préférable de sortir prendre le frais...

Heureusement les choses sont bien plus simples pour une petite 2 voies de 20/25cm de large avec 17cm et tweeter à la fréquence de transition de 2khz.
alpacou
 
Messages: 2263
Inscription: 14 Avr 2006 8:31
Localisation: Riante cité du val d'oise
  • offline

assembler avant de mesurer

Message » 07 Juin 2012 12:26

frgirard a écrit:
khaos974 a écrit:Une question supplémentaire, l’idéal est-il d'avoir un courbe droite ou descente au point d’écoute?
Si descente, quelle pente? quelle forme? et pour compliquer la question a quel volume*?


Avoir une courbe descendente au point d'écoute ne me semble pas pertinante sauf à maitriser la prise de son du disque.

Francois :wink:


François, il me semblerait que lors d'une écoute a environ 4 mètres, la courbe doit être descendante dans l'extrême aigu.

Par contre je me garderais bien de préconiser une "norme" universelle pour ladite courbe.

alpacou a écrit:
Denis31 a écrit:La technique de fenêtrage permet de se passer de chambre anéchoïque: un local un peu vaste suffit maintenant à la mise au point d'une enceinte.


Salut,

Tout dépend de ce qu'on appelle "local un peu vaste" et du type d'enceinte à mesurer....

Salut Alain :D ...Comme tu dois le savoir je suis out pour toutes écoutes...mes nouveaux tweeters Focal Be en 27 mm devant arriver aujourd'hui.....a bientôt :wink: .
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6748
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 07 Juin 2012 13:55

Hello Alpacou, je te suis tout en restant au chaud :wink:
Denis31
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 4501
Inscription: 16 Sep 2005 9:50
Localisation: Toulouse

Message » 07 Juin 2012 13:57

Igor Kirkwood a écrit:
frgirard a écrit:
khaos974 a écrit:Une question supplémentaire, l’idéal est-il d'avoir un courbe droite ou descente au point d’écoute?
Si descente, quelle pente? quelle forme? et pour compliquer la question a quel volume*?


Avoir une courbe descendente au point d'écoute ne me semble pas pertinante sauf à maitriser la prise de son du disque.

Francois :wink:


François, il me semblerait que lors d'une écoute a environ 4 mètres, la courbe doit être descendante dans l'extrême aigu.

Par contre je me garderais bien de préconiser une "norme" universelle pour ladite courbe.

alpacou a écrit:
Denis31 a écrit:La technique de fenêtrage permet de se passer de chambre anéchoïque: un local un peu vaste suffit maintenant à la mise au point d'une enceinte.


Salut,

Tout dépend de ce qu'on appelle "local un peu vaste" et du type d'enceinte à mesurer....

Salut Alain :D ...Comme tu dois le savoir je suis out pour toutes écoutes...mes nouveaux tweeters Focal Be en 27 mm devant arriver aujourd'hui.....a bientôt :wink: .


Igor, il me semble que les micro à 1 métre ne retranscrivent pas une courbe descendante et j'ai bien peur que la restitution s'en trouve déséquilibrer.

Francois
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription: 05 Fév 2005 13:21
  • offline

Message » 07 Juin 2012 14:57

François,je parlais de courbe descendante dans l'aigu, pour une d'écoute a 4 mètres.
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6748
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 07 Juin 2012 16:08

Qu'est-ce que vous entendez par "mesure numerique" dans le cas d'une enceinte? car le signal sonore est analogique et donc captee de maniere analogique (mirco). Apres il peut etre numerise pour permettre differents traitement mais une mesure d'enceinte c'est toujours une mesure de pression accoustique a un instant donne (avec des parametres differents pour obtenir differentes informations).
lulumusique
 
Messages: 818
Inscription: 12 Mar 2012 13:16
  • offline

Message » 07 Juin 2012 16:35

Igor Kirkwood a écrit:François,je parlais de courbe descendante dans l'aigu, pour une d'écoute a 4 mètres.


j'ai bien compris. Dit autrement comment peut-on avoir une écoute haute fidélité avec une courbe descendante ?

Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription: 05 Fév 2005 13:21
  • offline

Message » 07 Juin 2012 16:43

Parcque quand on monte le volume, 95% des enceintes de suivent pas dans le grave (en spl å la position d'ėcoute). Vaut mieux alors avois qqs db en moins dans le haut.
Mahler
 
Messages: 12951
Inscription: 19 Mar 2006 18:27


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message