Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Rusty 09 et 21 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Niveau réel d'écoute

Message » 23 Mar 2006 12:09

Ce qui est sur c'est qu'en dehors des voisins, la taille de la pièce d'écoute condtionne aussi le niveau auquel on peut écouter, je le constate chez moi, où passé un certain niveau j'excite les résonnances de la pièce et il y a un phénomène de saturation.
PAT 94
 
Messages: 12212
Inscription: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • offline

Annonce

Message par Google » 23 Mar 2006 12:09

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 23 Mar 2006 14:15

dub a écrit:
J'ai prêté mon sonomètre à Alain70 (j'ai gardé mon sonotone :wink:)
Cdlt :wink:


Tu as bien fait d'anticiper :lol: :mdr: :wink:
expertdoc
 
Messages: 13448
Inscription: 23 Jan 2005 14:43
Localisation: Plein SUD
  • offline

Message » 23 Mar 2006 14:21

frmiket a écrit:Ca veut dire que si on peut écouter très fort sans sentir de gêne c'est qu'on a du bon matos? Ou alors que si on peut écouter à faible volume et avoir les mêmes impression? Je pense que les 2 hypothèses sont valables, mais il me semble quand même que le danger pour la santé commence à un niveau inférieur au niveau pénible et douloureux.

Pour moi, la fatigue auditive indique que le seuil a été dépassé et pas qu'il vient d'être atteint.

Mais en plus l'idée c'était de pouvoir rapidement me caler sur les échelles de décibels qu'on peut trouver un peut partout (Exemple http://www.linternaute.com/savoir/document/bruit.shtml) pour connaître mon niveau de nuisance.

Mais l'idée d'un sonomètre (il me semblait que c'était bocoup plus chèr) est pas mal.


Disons qu'il peut me semble-t-il y avoir deux manières de prendre la question:

- quel est le niveau en db à l'exposition duquel la santé auditive est mise en question? — là je pense que le seuil de l'exposition prolongée à 95 db et au delà (et je dis bien prolongé) est souvent cité — encore faut-il le mesurer
Avec en remarque: il me semble qu'il existe des fréquences auquel nous pouvons être exposés sans ressentir de douleur physique ni de signes précurseurs…

- quel volume d'écoute un système est-il capable de délivrer sans devenir inaudible ou fatiguant? — càd sans distorsion etc — ce qui ne veut pas dire nécessairement combien de système peuvent-il envoyer 95 à 100 db en permanence dans 20m carrés, évidemment

Mais dans les deux cas, le point commun est qu'il est difficile de savoir quel est ce volume sans le mesurer.

Mon incompétence radicale en math en est peut-être la cause, mais pour ma part je crois que le calculer sur données théoriques est quasiment impossible (vu les paramètres à prendre en compte)… Connaît-on l'efficacité réelle de ses enceintes? connaît-on la puissance réelle nominale de son ampli? les graduation du potentiomètre renvoient-elles à une mesure interprétable? connaît-on le taux de perte en dbv au point d'écoute pour sa propre pièce?
Du coup, àmha, même aussi imparfait qu'il soit quand on le paie une cinquantaine d'€, un sonomètre basique me paraît moins imprécis que le calcul.

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28995
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 23 Mar 2006 14:35

En acoustique on considére que le seuil de la douleur se situe vers 120 db et qu'une exposition prolongée à 90 db provoque une fatigue auditive (puis des lésions irréversibles si l'exposition se prolonge).

Mais les niveaux dont il est question ici sont des "niveaux de pression acoustique continus équivalents" regroupant plusieurs "formes sonores".

Un même niveau équivalent, de 80 db par exemple, peut être obtenu avec un bruit constant de 80 db (bruit de moteur par exemple) ou avec un bruit intermitent de 100db en crêtes séparées par des silences (coups de marteaux).

La musique peut être écoutée sans danger avec un "niveau équivalent" inférieur à 90 db, pendant plusieurs heures, incluant des crétes de l'ordre de 105 à 110 db selon la dynamique du systéme.

Pour vérifier ces chiffres chez toi, un sonométre est le seul moyen réaliste, tu en trouves normalement dans n'importe quelle boutique d'électronique et ça n'est pas trés cher, dub à donné des tarifs.
angus2
 
Messages: 5932
Inscription: 09 Déc 2003 14:18
Localisation: Paris
  • offline

Message » 23 Mar 2006 15:17

angus2 a écrit:La musique peut être écoutée sans danger avec un "niveau équivalent" inférieur à 90 db, pendant plusieurs heures, incluant des crétes de l'ordre de 105 à 110 db selon la dynamique du systéme.


Voilà très exactement l'opinion à laquelle je me rallie — et ensuite, l'autre question est: combien de systèmes sont capables de délivrer ce type de gain — et combien sans devenir désagréables ou agressifs…

Cdlt :wink:

PS et si j'ajoutais: et combien qui soient encore financièrement non entièrement inacessibles……
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28995
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 23 Mar 2006 15:35

+1 :P
PAT 94
 
Messages: 12212
Inscription: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • offline

Message » 23 Mar 2006 16:13

J'aime bien prendre ce problème "à l'envers" et me dire que si mes enceintes ont un rendement de 90dB, cela correspond à environ 1% de rendement.

Donc si je mets 100 watts, j'aurai développé 1 watt par enceinte, en sachant qu"un orchestre symphonique dépasse couramment les 70 watts, il reste de la marge en amplification avant d'écouter à niveau réel !!.

Mais cela montre surtout que de nombreux systèmes sont incapables de reproduire à niveau réel grand nombre d'instruments !
Moko_78
 
Messages: 118
Inscription: 24 Aoû 2005 17:59
Localisation: Yvelines
  • offline

Message » 23 Mar 2006 16:31

Moko_78 a écrit:J'aime bien prendre ce problème "à l'envers" et me dire que si mes enceintes ont un rendement de 90dB, cela correspond à environ 1% de rendement.

Donc si je mets 100 watts, j'aurai développé 1 watt par enceinte, en sachant qu"un orchestre symphonique dépasse couramment les 70 watts, il reste de la marge en amplification avant d'écouter à niveau réel !!.

Mais cela montre surtout que de nombreux systèmes sont incapables de reproduire à niveau réel grand nombre d'instruments !


Théoriquement ce calcul est possible (quoiqu'il me paraisse inexact de dire qu'un orchestre dégage une puissance exprimable en Watts: les musiciens consomment des calories et produisent des décibels)…


Mais en réalité non — parce que la puissance indiquée en watts vaut pour une impédance moyenne de la charge (mettons 8 Ohms)

et que cette impédance varie: elle peut remonter ou baisser — et ainsi le rendu ne sera pas le même

ceci en supposant que le watt injecté le soit réellement, c'est-à-dire en temsp et en heure, assez rapidement etc…

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28995
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 23 Mar 2006 16:38

Ces informations sont tirées d'un document Cabasse où sont clairement indiquées les correspondances entre les dB et les % ( tous les deux étant bien évidemment appelés "rendement"). 100dB de rendement correspondent à 10% de rendement quelquesoit l'impédance de l'enceinte. Un piano développe un niveau moyen de 4x10-3 watts et un niveau crète de 0,4 watts par exemple.
Moko_78
 
Messages: 118
Inscription: 24 Aoû 2005 17:59
Localisation: Yvelines
  • offline

Message » 23 Mar 2006 17:44

C'est une évidence que peu de systèmes peuvent reproduire l'ampleur d'un orchestre, c'est pour cette raison que certains ne jurent que part le HR? mais les salles d'écoutes on rarement la taille d'une salle de spectacle, çà compense.
PAT 94
 
Messages: 12212
Inscription: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • offline

Message » 23 Mar 2006 18:30

Bien intéressants tout ça.

Des données que j'ai les aigus font mal dès 110dB, les basses des 130dB.
Et pour avoir "écouté" du 140/150dB à 47hz, ça déménage sévère et ça fait mal aux tympans effectivement.
Mais c'est plus supportables que de l'aigu à 120dB, largement.
Fafa
 
Messages: 71306
Inscription: 14 Aoû 2003 9:50
Localisation: 77 et Ô Touuuulouuuse

Message » 23 Mar 2006 18:37

dub a écrit: J'ai prêté mon sonomètre à Alain70 (j'ai gardé mon sonotone :wink:) —
cela dit: pour 30/60€, je considère que c'est un outil utile à avoir ou emprunter…
Cdlt :wink:

Je vous assure qu'il est surprenant de lire sur l'afficheur la dose de dB que l'on peut parfois se prendre, ce sans s'en rendre bien compte :wink:
alain70
 
Messages: 6591
Inscription: 16 Juil 2004 10:23
Localisation: Mouvance Goldmund Dissidente
  • offline

Message » 23 Mar 2006 18:50

Moko_78 a écrit:
Mais cela montre surtout que de nombreux systèmes sont incapables de reproduire à niveau réel grand nombre d'instruments !


Ben oui et ça ne me semble pas très important voire plutôt salutaire. Quand je veux écouter du piano je vais chez mon ami et il joue pour moi tout seul sur un 1/4 de queue dans 25m² et c'est déjà limite supportable (en dB pas en qualité :wink: ) selon ce qu'il interprête. Heureusement que son ami le corniste vient rarement :lol: :wink:
Il ne me viendrait pas à l'idée par ailleurs de mettre la tête dans le piano pour avoir le son le plus intense ou le plus "pur". ...
Chez moi ce que j'entend, à oeuvre égale de piano par exemple, me va très bien mais c'est sûr ce n'est pas la même chose (en dB) ... et franchement j'aime autant :wink:
expertdoc
 
Messages: 13448
Inscription: 23 Jan 2005 14:43
Localisation: Plein SUD
  • offline

Message » 23 Mar 2006 18:58

Cela dit, un sonomètre peut enregsitrer les seuils maximaux atteints en pointes pendant un instant — et l'exposition durable à 95/100db ne produit pas les mêmes effets qu'une exposition brève entrecoupée de pauses durant lesquelles mes pauvres cellules cillées (déjà fort éprouvées depuis bientôt trente ans) se reposent un peu…

Qu'on obtienne des pointes de gain à 95/100db (qu'un système délivre 110 ou 120 db m'étonnerait — celui d'Alain devrait pouvoir, mais osera-t-il?? :lol:) — c'est bien sûr possible:

il suffit pour ça de pousser le volume qui sera déjà important à niveau moyen…

Pour ma part, quand j'ai un quart d'heure colonial, j'enregsitre un niveau constant au dessus de 65 db — et des pointes de puissance autour de 95db +/-2db — et je trouve que c'est déjà beaucoup pour une petite pièce comme la mienne…

L'impression de puissance est encore un autre problème:
je connais des systèmes (dont un à base de Goldmuche! :lol:) où l'on monte à des puissances élevées, sans que ça donne l'impression de "dégager" — c'est quand on essaie de parler à son voisin qu'on se dit: «ah, oui… effectivement…» :wink:" Ce qui permet d'atteindre ou d'approche un type d'écoute "comme au concert" ou de l'approcher…

Alors qu'en revanche, une petite radio à quatre sous dans la salle de bain peut casser les oreilles et marcher "trop fort" alors qu'on peut encore parler et que le niveau réel est beaucoup moins élevé…

Bref les trois manières de désigner les choses:

- le niveau objectif relevé au sonomètre en db(A)
- l'impression de puissance ressentie
- l'impression d'entendre à niveau réel "comme au concert"

sont à mon opinion distinctes et connexes.

Enifn, je crois. Je ne suis pas sûr d'être assez clair dans le propos.

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28995
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 23 Mar 2006 19:03

expertdoc a écrit: Quand je veux écouter du piano je vais chez mon ami et il joue pour moi tout seul sur un 1/4 de queue dans 25m² et c'est déjà limite supportable (en dB pas en qualité :wink: )


Oui — même un piano droit genre Yamaha dans une pièce comme celle là ne passe pas forcément bien…


Et là on tombe sur une autre question:

dans une picèe de Xm2 présentant tel aspect accoustique, quel niveau en gain faut-il pour donner une impression comparable à celle d'un Steinway entendu en auditorium à 12 mètres (6° rang)?…

Encore plus difficile à "estimer". Dans mon cas, "au doigt mouillé" c'est ~90/95db en maximum à 3,5 mètres — mais un Steinway à 3,5 mètres dégage plus que cela à la mesure — et même un piano droit……

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28995
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message